hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 Was it all that easy to just put aside your feelings?


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 

Alvin Keily

behind
messages : 804
name : sissi.
face + © : noah schnapp ▬ © mine & tumblr.
multinicks : marley, winnie, keane, efrem.

age (birth) : 16 yo. (24/05)
♡ status : never beg for his love or attention.
work : junior year.
activities : being curious, geeking all day, baking, laughing out loud, singing to the world, talking too much, playing video games.
home : with his stepdad.
points : 2080
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : archie.

Was it all that easy to just put aside your feelings? Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Was it all that easy to just put aside your feelings? · Dim 8 Nov - 12:18
Since there's no more you and me
It's time I let you go so I can be free
And live my life how it should be
No matter how hard it is I'll be fine without you
Yes, I will


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@Archie Drake – November 7th, 2020.


Accepter de revoir Archie, seul, n’avait pas été une mince affaire pour Alvin. L’idée même de se retrouver en tête à tête avec son ami lui avait longtemps causé de violents maux de ventre. Depuis ce léger incident survenu en avril dernier, les deux garçons s’étaient revus plusieurs fois mais toujours dans le cadre d’une sortie avec le reste du groupe ou pour une occasion spéciale, comme l’anniversaire de Ollie cet été. Il ne lui avait pas paru envisageable de poursuivre les mêmes activités qu’ils pratiquaient ensemble depuis de nombreuses années, même jouer à la console lui semblait irréaliste s’ils n’étaient que deux. C’était tout un monde qui changeait et évoluait autour d’eux, peut-être un peu trop rapidement d’ailleurs, car les semaines s’égrenaient à une vitesse folle et le temps était devenu incontrôlable. Le plus gros problème de son quotidien se situait justement là, le fait de vivre désormais hors du temps et cette impression de ne pouvoir être compris par personne si ce n’était Ike. Sa mère avait beau lui conseiller de sortir un peu plus, de s’aérer l’esprit, de voir d’autres personnes, d’agir comme l’enfant qu’il était supposé être, tout le ramenait au domicile familial ; il ne parvenait hélas pas à quitter la maison sans éprouver un sentiment de culpabilité, comme s’il abandonnait derrière lui un être cher à son cœur. Ce tourment intérieur l’avait contraint à prendre ses distances avec bon nombre de gens, même si la technologie permettait heureusement de garder une part de contact, raison pour laquelle il avait dû annuler les deux derniers rendez-vous fixés avec Archie. La difficulté de la situation était l’une des principales raisons, il ne voulait perdre aucun instant passé aux côtés de sa mère, mais il devait se rendre à l’évidence, il avait aussi horriblement peur de se confronter au jeune sportif. La crainte d’entendre à nouveau des choses blessantes et déplaisantes prenait le dessus sur ses décisions, il ne se sentait pas encore prêt à écouter ses nouvelles explications destinées à le friendzoner une nouvelle fois. Tu es un chic type Al’, mais ce qu’il y a entre nous, c’est uniquement de l’amitié. Cette phrase, il se la répétait inlassablement dans la tête tandis qu’il attendait le jeune homme dans l’allée de leur imposante demeure, regrettant déjà d’avoir cédé aux douces paroles de sa génitrice qui avait su le convaincre de pardonner la maladresse de son ami. Enfin, il avait seulement promis d’essayer de le faire. « Merci d’avoir accepté de me conduire sur Portland… » souffla-t-il en attachant sa ceinture, après être monté dans la voiture du lycéen. Bien qu’étant l’heureux propriétaire d’une belle voiture depuis son anniversaire, il avait pris un léger retard dans ses leçons de conduite ces derniers temps, ce qui arrangeait aujourd’hui ses affaires car l’excuse était toute trouvée pour solliciter son aide sans que cela ne donne l’impression qu’il avait véritablement envie de partager ce moment. Le prétexte du service demandé à un ami fonctionnait toujours. La mission – en revanche – était réelle, il souhaitait vraiment trouver un cadeau pour célébrer le mois écoulé depuis le retour de sa mère. Il en avait juste profité pour mêler ingénieusement Archie à cette histoire. « T’as prévu une playlist ou on se contente de la radio ? » demanda-t-il pour faire la conversation. Le trajet durait une bonne heure et ils allaient devoir improviser pour combler les longs blancs qui s’annonçaient entre eux, sauf si son ami prenait l’initiative de crever l’abcès d’entrée de jeu, mais il ignorait bien sa position quant à leur dernier échange sur le sujet qui leur pourrissait l’existence.

_________________

-- Woke up on the wrong side of reality
and there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived.

understand how dangerous a mask can be.

Archie Drake

behind
messages : 230
name : olivia (carolcorps)
face + © : asher angel | @mine — @tumblr
multinicks : maeve · leslie · dario · georgie

age (birth) : [ 04|01 ] sixteen years old.
♡ status : feeling stupid. angry with everything, but mostly himself.
work : junior year. — working at the local records store three times a week.
activities : training hard, working on a new song, playing with his little bro, planning some scheme with the gang, playing baseball, looking at him when he doesn't see..
home : a nice house on harbor row w/ the fam.
points : 35
moodboard :
— i saw a post that said : "i wasn't myself for months and nobody noticed." —
i felt that.


alvinluna



award nominee 2020 : couple that should get together with alvin

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●○ ) — on (luna, alvin)

Was it all that easy to just put aside your feelings? Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Was it all that easy to just put aside your feelings? · Ven 27 Nov - 9:01

@Alvin Keily

Il ignorait encore ce qui lui était passé par la tête ce jour là. Mais après une énième insomnie, une nuit entière à ressasser et se poser mille et une questions, l’adolescent avait décidé qu’il était temps de prendre son courage à deux mains. Il n’y avait plus réfléchis -il l’avait déjà fait bien assez- et avait envoyé un message à son meilleur ami. Sans détour, sans plus d’hésitations, sans passer par un intermédiaire. Il était temps qu’ils mettent les choses à plat, qu’il tente une réconciliation. Fuir plus longtemps ne le mènerai à rien. Et il en avait assez, il était fatigué de cette situation. Alvin lui manquait. C’était à cet instant, tout ce qui comptait. Alors non, il n’avait pas demandé son avis à Oliver, pas plus qu’à Gibi ou même Isaac. Après tout, lui aussi le connaissait très bien. Ils étaient amis depuis toujours, et s’il se sentait exclu depuis des mois c’était peut être uniquement de sa faute. Quoiqu’il en soit, il n’avait jamais eu besoin de personne pour lui parler auparavant, il serait ridicule de se retrancher derrière une aide extérieure. S’il avait d’abord été surprit qu’il réponde, il fut d’autant plus surprit que son ami accepte si « facilement » de le voir et de discuter. Il avait attendu quelques jours avant qu’il ne le rappel et qu’ils conviennent d’un moment. Et bien qu’Archie avait passé ces derniers jours à s’inquiéter et à s’imaginer tout type de scénarios, il fut soulager d’entendre sa voix et sa demande. Le sportif n’était pas complètement naïf, et comprenait tout aussi bien qu’il veuille instaurer une certaine distance. Encore que. Si ce « service » le replaçait au rang de chauffeur, le trajet pour Portland prenait bien plus qu’une dizaine de minutes. Un temps où ils ne seraient que tout les deux, dans l’espace exiguë de sa voiture. De quoi le rendre nerveux, mais pas au point de reculer. Depuis quand appréhendait-il de voir Alvin? Leur dernier véritable échange y était pour beaucoup. Sa réaction avait creusé le fossé entre eux. Mais leur relation s’était dégradée, avait changé depuis des mois. Plusieurs mois où l’adolescent avait reporté cela sur le mal-être de son ami et ce qu’il traversait. Sans s’interroger une seule fois sur le fait qu’il était le seul avec qui il prenait tant de distance. Pourquoi lui, pourquoi maintenant? Il avait eu sa réponse et il n’avait pas su gérer la sienne. Alvin avait sans doute raison, il ne pensait qu’à lui. À se regarder le nombril en permanence, il n’avait pas su voir plus loin et n’avait pas comprit ce qui se jouait sous ses yeux. Le sportif se sentait ridicule, peut être d’autant plus en réalisant qu’il était parti beaucoup trop tôt. Refusant d’avoir l’air d’un idiot à attendre devant l’allée de son meilleur ami, Archie avait fait une ou deux fois le tour du pâté de maison, attendant de dépasser très légèrement l’heure. « Salut. » souffla-t-il en le voyant entrer. « C’est normal. Comment va ta mère? » Il avait été ravi d’apprendre pour sa mère, bien que triste de le savoir dans ces circonstances. Il aurait pensé faire parti des premiers à l’apprendre le moment venu. Mais forcé de constater que leur relation avait bel et bien changé. Le malaise s’installait malgré eux, gêne qu’Alvin avait décidé de briser assez vite et à sa manière. D’un haussement d’épaules, Archie augmenta le volume, laissant sa playlist résonner dans l’habitacle. Mais une petite poignée de secondes plus tard il l’éteignit à nouveau. « Je ne suis jamais sorti avec un garçon. » son annonce arrivait un peu comme un cheveux sur la soupe, mais il n’avait pas vraiment anticipé ce qu’il lui dirait, ni comment. Cela faisait écho à toutes ces rumeurs qui avaient provoqué des tensions entre eux. Toutefois, cela ne signifiait pas non plus que ça ne l’intéressait pas pour autant. « Désolé, il faut qu’on en parle mais je savais pas comment y revenir. » ni où il allait avec cette conversation. « Mais je ne me suis jamais pensé au dessus de qui que ce soit. » et vu ce qu’il pensait de lui-même, il était très loin du compte. « T’en avais parlé à Ollie? » était-il le seul con à n’avoir rien vu et rien comprit, une fois de plus?

_________________

i've had to wait in the dark and hold the truth in my heart and i hide myself where i find my help and i hide myself i find only rest find only peace beneath your wings.

Alvin Keily

behind
messages : 804
name : sissi.
face + © : noah schnapp ▬ © mine & tumblr.
multinicks : marley, winnie, keane, efrem.

age (birth) : 16 yo. (24/05)
♡ status : never beg for his love or attention.
work : junior year.
activities : being curious, geeking all day, baking, laughing out loud, singing to the world, talking too much, playing video games.
home : with his stepdad.
points : 2080
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : archie.

Was it all that easy to just put aside your feelings? Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Was it all that easy to just put aside your feelings? · Dim 27 Déc - 12:08
« Elle va bien, merci, » répondit-il à la question posée sur l’état de santé de sa mère. Pour une personne qui avait passé autant de temps dans le coma, on pouvait aisément dire qu’elle se portait très bien. Les séquelles n’étaient pas nombreuses ou très peu handicapantes. Bien entendu, elle continuait de poursuivre ses séances de rééducation dans le but de retrouver le plus possible sa motricité d’antan, mais les Keily étaient des battants, certes tous à leur manière, de ce fait il la savait amplement capable d’accomplir une telle prouesse. « J’ai encore du mal à réaliser qu’elle est vraiment de retour parmi nous mais ce n’est que du positif jusqu’à présent… Il faut le temps de retrouver ses marques, j’imagine. » A ses yeux, Isaac et lui avaient passé une éternité entière à deux, seuls, sans compagnie féminine sous leur toit, ils devaient désormais réapprendre à cohabiter tous ensemble tout en tenant compte des contraintes médicales de sa génitrice. Le bras plié contre le rebord de la portière, il observa le paysage qui défilait devant sa fenêtre et fronça les sourcils lorsque la musique fut interrompue par le propriétaire du véhicule. Ce dernier avait augmenté le volume quelques secondes plus tôt, une aubaine pour Alvin qui ne désirait pas vraiment faire la conversation, mais visiblement il s’était ravisé l’instant suivant. Le souffle court, il baissa la tête sur ses propres cuisses et écouta sa plaidoirie avec une attention toute particulière. Il comprenait son envie d’arracher le pansement le plus vite possible mais il ne s’était toutefois pas préparé à une telle rapidité pour autant. Il inspira et expira fortement par le nez tandis que ses yeux sombres regardaient en direction de Archie, du moins le bas de son corps, car il refusait toujours de soutenir son regard. Il ne fut guère étonné de constater que les habits de son ami étaient une fois de plus choisis avec goût, encore une énième chose qu’il appréciait chez lui. Keily s’intéressait étroitement à la mode et une part de lui s’en voulait cruellement de devoir se montrer aussi objectif quant à la tenue du jeune sportif. Il aurait aimé pouvoir le juger sur un détail, n’importe lequel, même infime, cependant il avait beau chercher la moindre petite erreur, il n’avait hélas pas matière à critiquer. « Je sais, Archie… » soupira-t-il après de longues secondes de silence. Il releva finalement la tête et le regarda brièvement avant de reporter son attention sur la route qui leur faisait face. « J’ai fini par comprendre que ces rumeurs étaient infondées. » Il haussa légèrement les épaules pour donner l’impression de n’être que peu concerné par la discussion. « Je suis désolé d’avoir été aussi con… Cette histoire est ridicule, ça semble pourtant logique en plus. Tu ne t’intéresses pas aux garçons donc je ne vois pas comment j’ai pu croire à tous ces ragots débiles. » Peut-être parce qu’une part de lui espérait secrètement que ces bruits de couloir étaient vrais. Malgré une jalousie évidente, ils permettaient de maintenir à flot ses espoirs de les voir un jour se rapprocher tous les deux. Sans doute était-ce un mal pour un bien. La concurrence était éliminée en même temps que sa propre candidature. « Ollie est au courant, oui. » Il se tritura les doigts d’une main et se frotta nerveusement le nez de l’autre. Leur ami était au courant des sentiments qu’il éprouvait à l’égard de Archie mais dans un désir de ne pas s’apitoyer sur son sort (ou de paraître ridicule en créant du drama inutile), il ne l’avait pas ennuyé plus que cela avec son béguin. Il avait également fait son coming-out auprès de Isaac quelques mois plus tôt sans pour autant parvenir à donner l’identité de celui qui faisait palpiter ce cœur violemment piétiné en avril dernier. La situation était suffisamment compliquée comme cela pour ajouter son beau-père dans l’équation, d’autant plus car celui-ci s’entendait divinement bien avec Drake. Avouer la chose ne ferait qu’ajouter d’autres problèmes à ceux déjà existants et puis il refusait de prendre le risque de voir le chirurgien prendre le parti de son ami plutôt que le sien. « Je ne peux pas promettre qu’on retrouvera notre amitié comme avant, j’ai besoin de temps… » Du temps destiné à effacer cette honte qu’il ressentait de manière viscérale chaque fois qu’il se trouvait dans la même pièce que lui. Dans le but de couvrir sa gêne manifeste ainsi que les multiples pensées qui lui tambourinaient l’esprit, il tendit sa main pour rallumer la musique afin de ne plus envisager d’ouvrir la portière alors même que le véhicule roulait toujours.

_________________

-- Woke up on the wrong side of reality
and there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived.

understand how dangerous a mask can be.

Archie Drake

behind
messages : 230
name : olivia (carolcorps)
face + © : asher angel | @mine — @tumblr
multinicks : maeve · leslie · dario · georgie

age (birth) : [ 04|01 ] sixteen years old.
♡ status : feeling stupid. angry with everything, but mostly himself.
work : junior year. — working at the local records store three times a week.
activities : training hard, working on a new song, playing with his little bro, planning some scheme with the gang, playing baseball, looking at him when he doesn't see..
home : a nice house on harbor row w/ the fam.
points : 35
moodboard :
— i saw a post that said : "i wasn't myself for months and nobody noticed." —
i felt that.


alvinluna



award nominee 2020 : couple that should get together with alvin

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●○ ) — on (luna, alvin)

Was it all that easy to just put aside your feelings? Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Was it all that easy to just put aside your feelings? · Mar 16 Fév - 19:31

@Alvin Keily

C’était par un tiers, qu’il avait apprit pour le réveil de sa mère. Un signe de plus que leur amitié appartenait à une époque, désormais, révolue. Toutefois, Archie n’avait pas pu lui en tenir rigueur. C’était, au contraire, l’une des nombreuses choses pour lesquelles il se sentait coupable. La liste s’allongeant de façon exponentielle, à mesure que son mal-être creusait son trou dans sa poitrine. Mais cela aussi, il préférait le passer sous silence, estimant qu’il était le seul à blâmer. Lui seul s’était mit dans cette situation, et ce même s’il ne parvenait pas à en trouver l’issue. Tout lui semblait flou et hors d’atteinte. À commencer par Alvin. C’était à la fois étouffant et douloureux. Se retrouver à côté de lui et se sentir si mal. Ressentir cette gêne, ne pas réussir à parler, forcer un sourire. Tout était si différent. Mais comme toujours, le jeune sportif faisait bonne figure. Il prenait sur lui et se contentait d’être l’ami qu’Alvin méritait, du moins il essayait. « C’est normal. Autant pour toi, que pour elle et Ike. Mine de rien vous aviez prit des habitudes. De son côté elle a pas mal de choses à rattraper. Mais vous avez besoin de temps et vous avez bien mérité de vous retrouver. » dit-il avec sincérité. Coulant un regard discret vers l’adolescent en faisant mine de regarder dans son rétroviseur. Archie était un conducteur prudent, mais aujourd’hui, prêter attention aux réactions de son ami, lui semblait plus important. Ou peut être lui avait-il tout simplement manqué. Ce qui le motiva sans doute à affronter la situation. Non sans un noeud à l’estomac. L’envie d’hurler le tiraillait depuis des mois. Il en avait marre de mentir, marre de tout garder pour lui et de garder cette image lisse et impeccable que tout le monde connaissait de lui. Une image qu’Alvin lui avait rapproché quelques mois plus tôt, mais une attitude si fortement ancrée en lui, qu’il peinait à s’en défaire. La peur de voir tout changer autour de lui, le bouffait littéralement. Mais ce n’était pas aussi douloureux que de le laisser croire à un autre mensonge. Que de mentir à l’une des personnes dont il était le plus proche. Lui comme Oliver et leur bande, ils étaient son refuge, son autre famille. Il ne pouvait continuer ainsi.  Il l’avait laissé finir, encaissant douloureusement de le voir s’éloigner de lui encore d’avantage. Cette fois-ci, il n’avait pas prit la peine de toucher à l’autoradio. Tapotant nerveusement sur son volant, il profita d’être sur une route droite pour tourner la tête vers lui un cours instant. « Al, je suis gay. » il fallait que ça sorte à un moment ou un autre. S’il n’était pas prêt à l’assumer, il ne pouvait pas laisser son meilleur ami croire encore tout et n’importe quoi à son sujet. Il avait assez menti, le fait même d’avoir encore à nier, et prétendre face à lui, lui était insupportable. Il y avait déjà trop de mensonges, il n’en supporterait pas un de plus. « Je n’en ai jamais parlé à personne, mais j’ai toujours su. » Encore que si, il y avait eu ce mec à Halloween. Lui, avait tout de suite comprit, il n’avait pas eu l’ombre d’un doute. Et dissimulé derrière un maquillage approximatif. Rassuré par ces accoutrements et l’inconnu face à lui. Archie s’était senti capable d’avoué la vérité qu’il gardait au fond de lui depuis des années. Il ne s’attendait pas à ce que qui que ce soit comprenne les difficultés qu’il pouvait avoir à sortir du placard. Après tout, fils de lesbiennes, pourquoi devrait-il avoir le moindre problème à en parler et s’assumer? Pourtant, l’adolescent continuait d’agiter nerveusement les doigts sur son volant, anxieux de la réaction de son meilleur ami. Oubliant presque un détail. Il l’avait rejeté quelques mois plus tôt. Si la pilule était plus facile à passer en s’accrochant à son hétérosexualité, ce doute maintenant écarté, Alvin penserait de nouveau qu’il était le problème. Archie prit une profonde inspiration, se concentrant sur la route pour éviter son regard. « Ce n’est pas toi que j’ai rejeté ce jour là, c’est moi! » affirma-t-il. Pourtant, il y avait encore tant de choses, tant de vérités lui brulant les lèvres. À commencer par ce qu’il ressentait réellement pour son ami. Ce qu’il avait étouffé et cherché à faire taire depuis si longtemps. Tant de choses qu’il aimerait dire. Mais il n’était pas prêt à faire son coming-out à qui que ce soit d’autre. Ce ne serait pas juste pour lui. Ou peut être, fuyait-il encore. N’était-ce pas là, sa spécialité?

_________________

i've had to wait in the dark and hold the truth in my heart and i hide myself where i find my help and i hide myself i find only rest find only peace beneath your wings.
Contenu sponsorisé




behind
the mask

Was it all that easy to just put aside your feelings? Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Was it all that easy to just put aside your feelings? ·
 
Was it all that easy to just put aside your feelings?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: