hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 (i'll be right next to you)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane
Aller en bas 

Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i'll be right next to you) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i'll be right next to you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· (i'll be right next to you) · Dim 8 Nov - 16:30
i'll be there with you
no matter what you're going through
i'll be there with you
anytime that you need me to
x x x
@ evelyn's, le 22 octobre 2020 (1pm)
@Evelyn Shearer

Comme promis la veille, c'est (légèrement) passé midi qu'Odette écrase son doigt contre la sonnette de la maison, impatiente que la vieille dame vienne lui ouvrir la porte. Quand Evelyn lui apparaît, Odette se munit de son plus beau sourire et s'avance pour effacer la distance entre elles et la prendre dans ses bras, se penchant légèrement en avant dû à la différence de taille - accentuée par les talons vertigineux que l'ancienne patineuse a aux pieds. — Ça sent bon. Apprécie-t-elle en guise de salutations, salivant à l'idée de manger le gâteau soigneusement préparé par Evelyn. Elle entre alors et se dirige directement vers la cuisine, la maison lui étant bien familière. — Tu m'as pas fait une salade, dis ? Demande-t-elle d'un air malicieux en errant dans la cuisine pour voir ce que la femme lui a préparé. Impatiente, elle finit néanmoins par prendre sur elle et s'attable à la table de la cuisine, posant son sac sur ses genoux pour fouiller dedans. — Je t'ai apporté un petit quelque chose. Elle sort de son sac une barrette colorée et fleurie puis se relève pour aller la glisser dans les cheveux d'Evelyn. — Magnifique. Satisfaite, elle se fend d'un sourire avant de déposer un baiser sur la joue de celle qu'elle considère comme de sa famille malgré que les liens du sang soient inexistants. Elle voit en Evelyn une sorte de grand-mère, et la vieille dame a été bien plus présente pour elle que ses propres parents. La barrette ne représente pas grand-chose mais Odette se débrouille toujours pour lui ramener quelque chose quand elle lui rend visite ; malheureusement, la jeune femme n'a pas les moyens de lui ramener une bouteille de vin ou quoi que ce soit d'autre, d'ailleurs, elle s'est simplement fait la promesse de ne jamais voler ce qu'elle lui offre, elle se contente donc de petites babioles qu'Evelyn doit probablement jeter à la poubelle après sa visite.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Evelyn Shearer

behind
messages : 387
name : vodka paradise
face + © : liliane rovère, corpsie ♥
multinicks : aaron, jules, gabriel

age (birth) : 80 ans et toutes mes dents ! (ou presque)
♡ status : veuve
work : anciennement pharmacienne, nouvellement cartomancienne
activities : tirer les cartes, faire des canulars téléphonique, faire pousser des courgettes, sortir dragibus
home : maison à Crescent Lane
points : 1008
moodboard : (i'll be right next to you) PDzIvBF
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open ✓

(i'll be right next to you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'll be right next to you) · Mer 11 Nov - 23:22


Le repas est prêt depuis déjà plusieurs bonnes minutes. Tu attends avec impatience ton invité du jour en espérant qu’elle ne t’ait pas déjà oubliée. Mais vu que vous avez convenu de ce déjeuner hier, tu en doutes. Là voilà qui arrive à treize heures. – Ah bah t’es là. J’ai failli m’endormir. – Autrement dit, elle a du retard. Mais elle connaît suffisamment ton caractère pour se rendre compte que tu ne lui en tiens pas réellement rigueur. D’ailleurs, tu t’empresses de l’enlacer même si elle doit faire 30cm de plus que toi avec ses talons. – Non, tu voulais pas goûter à mes tomates du jardin. – Tu oses même lui tirer la langue en provocation suprême. Toi ça te convenait très bien une salade mais visiblement, elle préfère manger un repas plus consistant. Pas de souci. Tu sais cuisiner comme il faut. Et du coup, tu es allé vite fait acheter de la viande dans la matinée pour l’occasion. – J’ai fais un rôti de bœuf avec des haricots verts. T’es pas vogan ? – C’est bien ça le terme pour désigner quelqu’un qui ne mange pas de viande ? T’as un doute. Peu importe, elle a sans doute compris. Pas besoin d’être une lumière. – Oh bah merci, fallait pas. – Tu la laisses faire avec sa barrette de petite fille. Tu sais pas vraiment où elle a trouvé ça mais c’est aussi laid qu’un balais à chiotte. Mais c’est l’intention qui compte, comme on dit. Et tu sais être polie. Apparemment, tu serais magnifique avec. Pacotilles ! – Tu sais, je ressemble plus à une fleur fanée qu’autre chose. – Tu te dois d’être honnête. T’es pas la femme la plus coquette qui soit. T’as un peu passé l’âge pour tout ça. C’est pas comme si t’allais refaire ta vie avec un homme demain. Qui voudrait de toi ?! – Dragibus ça suffit ! Lâche-là un peu. – Aucune tenue ce clébard qui vient se frotter sans élégance contre sa jambe. Il est affligeant. Mais tu ne referas pas son éducation. Faut dire que tu l’as pris à la SPA alors qu’il était déjà adulte. Donc difficile de gommer toutes ses mauvaises habitudes. Et puis, tu ne l'a jamais fait castré. C’est surtout ça ton erreur. – Je crois qu’il a un faible pour les jolies blondes. – Tu décides sans plus attendre de le porter pour aller l’enfermer dehors dans le jardin avant qu’elle ne lui fasse faire un vol plané. Tant pis pour lui s’il pleurniche dehors. Au moins, ça évitera des mauvais désagréments comme la dernière fois où il avait carrément pisser sur les chaussures de la jeune femme. Le bougre. – Bon allé, on passe à table. J’ai faim moi. – Tu te laves les mains puis sors le plat du four pour l’amener à table. Tout est déjà prêt. Tu sers sans plus attendre ton hôte du jour en espérant qu'elle te raconte ses aventures du moment.

Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i'll be right next to you) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i'll be right next to you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'll be right next to you) · Dim 29 Nov - 11:23
Odette lève les yeux au ciel mais c'est un sourire qui se dessine sur son visage devant la puérilité de la vieille femme - certaines choses ne changeront jamais, et ça a quelque chose de rassurant. — On dit vegan, Evie. Avec un "e". Elle s'empêcher d'exploser de rire devant l'erreur d'Evelyn, un point pour l'effort tout de même car malgré son âge avancé elle essaie de parler comme les jeunes et de rester à l'affût des tendances, effort que tous les vieux ne font pas. — Et non, je ne le suis pas. C'est parfait. Les effluves du rôti envahissent la cuisine et l'estomac d'Odette se met à gargouiller, signe qu'elle est affamée. Elle n'a pas l'habitude de manger des plats aussi élaborés et aussi copieux, elle est consciente qu'elle a de la chance d'avoir une femme comme Evelyn dans sa vie pour prendre soin d'elle quand elle ne peut pas le faire elle-même. Odette secoue la tête quand son interlocutrice lui dit qu'elle ressemble à une fleur fanée, ayant toujours détesté cette facilité qu'elle a à se dévaloriser.
— Qu'est-ce que tu dis, tu es magnifique, arrête. Bon, Evelyn pourrait faire un peu plus d'efforts au niveau de son apparence, c'est vrai. Alors qu'Odette observe avec un sourire attendrissant la vieille dame, elle sent son chien se frotter à sa jambe et un râle s'échappe de sa bouche tandis qu'elle secoue la jambe pour qu'il la laisse tranquille.
— C'est vraiment pas possible ce chien ! S'il te plaît, Evie, quand il meurt, prends un chat. Une grimace de dégoût déforme ses traits angéliques tandis qu'elle regarde le chien s'éloigner dans les bras d'Evelyn. — Qu'il m'approche encore une fois et il n'aura plus de couilles. Elle offre un sourire à Evelyn avant de s'installer autour de la table de la cuisine et salive lorsqu'elle lui sert une assiette copieuse qu'elle s'empresse d'entamer. — C'est super bon, Evelyn. S'exclame-t-elle, la bouche pleine. Sa reconnaissance est tout à fait palpable dans sa voix. Un silence agréable s'installe entre elles et Odette observe une nouvelle fois Evelyn avant de reprendre la parole d'une voix douce. — Tu pourrais me tirer les cartes après ? Odette ne croit pas vraiment en tout ça mais elle sait qu'Evelyn adore ça alors autant lui faire plaisir, pour la remercier de ce plat délicieux.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Evelyn Shearer

behind
messages : 387
name : vodka paradise
face + © : liliane rovère, corpsie ♥
multinicks : aaron, jules, gabriel

age (birth) : 80 ans et toutes mes dents ! (ou presque)
♡ status : veuve
work : anciennement pharmacienne, nouvellement cartomancienne
activities : tirer les cartes, faire des canulars téléphonique, faire pousser des courgettes, sortir dragibus
home : maison à Crescent Lane
points : 1008
moodboard : (i'll be right next to you) PDzIvBF
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open ✓

(i'll be right next to you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'll be right next to you) · Mer 9 Déc - 19:17


T’as beau regarder la télévision et lire le journal régulièrement, t’es tout de même pas au point sur toutes ces nouvelles tendances. Et Odette pourra en attester lorsque t’écorche involontairement le nom de ce mode de vie apparemment si populaire qui consiste à ne pas manger de viande voire même ne pas consommer de produits d’origines animales. – Vegan, vogan, c’est du pareil au même. A ce rythme, dans quelques années on devra bouffer des insectes comme ces zinzins de chinetoques. Tu me diras, je serais peut-être plus là pour voir ça. – Et tant mieux ! C’est pas demain la veille que tu comptes changer tes habitudes culinaires sous prétexte qu’il n’y a plus assez de ressources naturelles sur terre ou que c’est la mode de manger des insectes. Quelle idée ! Tu préfères autant qu’on t’enterre après avoir avalé un bon rôti de bœuf. Une de tes spécialités qui semble convenir à ton invité du jour. Tant mieux. A table ! – Quelle flatteuse celle-là ! Encore, tu m’aurais dis ça y’a quarante ans, j’aurai pu te croire mais aujourd’hui... – Tu tires une grimace, vraiment pas convaincu d’être magnifique comme elle le dit. Même si ça fait toujours du bien à entendre. Mais peut-être qu’il y a anguille sous roche. Elle cherche sûrement à t’acheter. Malheureusement, t’es pas le genre de mamie qui donne des billets à tout va. Tu veux bien l’héberger quelques temps s’il le faut mais pas question de l’entretenir ainsi. Ça serait lui donner de mauvaises habitudes. – J’aime pas les chats ! – Tu balances, tant amusé qu’agacé par l’attitude insolente de ton clébard qui s’en prends à la jambe de la belle blonde. Il a clairement un besoin affectif et tu le sais, mais à son âge, il n’y a plus grand-chose à faire. T’aurais peur qu’il clamse si tu le faisais opérer. – Pour le peu qu’il s’en sert.. – Sinon il aurait fallu trouver une fiancée à ce chien. Mais pas sûr que ça lui aurait suffit. Et t’avais pas envie d’avoir des chiots dans les pâtes. – Et bah dis donc, tu me flattes aujourd’hui. – Et le pire c’est que ça marche. Bien entendu que ça te fait plaisir d’entendre que tu es jolie et que tu cuisines bien. Mais il y a certainement baleine sous gravillon. – Va falloir que tu m’annonces ton prix. – T’es quand même pas née de la dernière pluie. Ou alors t’es trop méfiante et un brin parano. Possible aussi. Elle te demande si tu peux lui tirer les cartes après manger. Ah bah voilà ! – C’est dans mes cordes. – Tu réponds, sourire malicieux, tout en continuant de déguster le repas. Tu lui sers de l’eau et à toi aussi par la même occasion. T’aurais bien sorti un bon vin mais il est encore un peu tôt. Tu préfères en boire le soir et bien dormir après. – Alors c’est quoi ces rumeurs ? – Tu demandes, de manière évasive, avant de boire un coup. Tu te rends compte que ta question ne la met pas forcément à l’aise alors tu reprends la parole aussitôt comme pour tenter de la faire parler. – Malheureusement, Baker et moi on a des amies communes et tu sais que le club du troisième âge ça parle pas mal… Mais bon, entre celle qui a des problèmes d’audition et l’autre qui a tendance à tout exagérer, c’est vite le téléphone arabe. Moi je ne crois que ce que je vois. – Tu ne crois pas dur comme fer à tout ce que peux dire Agnes Baker et tes amies. Mais tu sais aussi par expérience que certaines rumeurs ne sont pas infondées. Il y a souvent une part de vérité. Et ça t’inquiète clairement de savoir qu’Odette pourrait dormir dehors. Tu l’aimes bien cette petite.

Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i'll be right next to you) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i'll be right next to you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'll be right next to you) · Sam 19 Déc - 20:01
— Serais-tu raciste, Evelyn ? On ne peut pas dire que Windmont Bay soit la ville la plus diversifiée alors elle n'a jamais été confrontée au problème avec la vieille dame. Elle n'a pas beaucoup voyagé - pas du tout, en fait - mais son envie de partir loin de Windmont Bay lui permet d'être très ouverte d'esprit, contrairement à son interlocutrice, visiblement.
— J'ai entendu dire que les insectes étaient très nutritifs, tu sais. Peut-être que si tu te mettais à en manger, tu serais justement toujours parmi nous pour voir cette nouvelle mode de tes propres yeux. Elle ne dit ça que pour embêter la mamie boudeuse, lui donnant un léger coup de coude taquin avant de s'installer à table. — L'âge, c'est dans la tête. Elle en sait quelque chose, Odette, elle qui a bien plus d'années au compteur que ce qui est marqué sur sa pièce d'identité, ayant mûri bien trop vite pour les mauvaises raisons. Les épreuves et les douleurs forgent le caractère, à ce qui paraît.
— Es-tu en train d'insinuer que tu as une vie sexuelle plus active que celle de ton chien ? A bien y réfléchir, Odette n'a pas vraiment envie de le savoir, elle s'empresse donc de secouer vivement la tête. — Non, réponds pas. Une légère grimace de dégoût déforme ses traits (faussement) angéliques avant qu'elle ne s'attaque au plat qui se trouve en face d'elle, affamée. Evelyn cuisine bien et il n'en faut pas plus pour rendre la blondinette heureuse. Bien sûr, elle ne visite pas la vieille dame seulement pour ses bons plats de grand-mère, mais ce serait mentir que de dire qu'elle n'en profite pas à chaque fois qu'elle vient. Evelyn a toujours pris soin d'elle, depuis son plus jeune âge, et les années ne semblent pas fragiliser leur lien, quand bien même Odette s'est éloignée de bon nombre de ses proches ces deux dernières années.
— Evelyn... Une menace plane dans la voix d'Odette, signe que son interlocutrice ne devrait pas s'aventurer sur ce sujet. Si Evelyn y met les formes, essayant de la mettre à l'aise un maximum, ça lui a néanmoins coupé l'appétit.
— Et est-ce que tu m'as déjà vue sous un pont ? Non, alors laisse tomber. Pourtant elle prend la mouche et se jette sûrement une balle dans le pied en réagissant de la sorte. — Tout va bien. Ajoute-t-elle dans un faible sourire pour tenter de rassurer celle qu'elle a appris à considérer comme une grand-mère ; Evelyn fait en tout cas office de famille quand la sienne n'a jamais pris soin d'elle. — Un copain a accepté de me loger. On a qu'un lit simple pour deux mais bon... Elle hausse les épaules. Le bon côté, c'est qu'ils peuvent s'envoyer en l'air régulièrement ; mais on étouffe vite, dans cette chambre. Elle n'a cependant jamais osé demander de l'aide à qui que ce soit, et surtout pas à Evelyn, pour l'héberger quelques nuits.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Evelyn Shearer

behind
messages : 387
name : vodka paradise
face + © : liliane rovère, corpsie ♥
multinicks : aaron, jules, gabriel

age (birth) : 80 ans et toutes mes dents ! (ou presque)
♡ status : veuve
work : anciennement pharmacienne, nouvellement cartomancienne
activities : tirer les cartes, faire des canulars téléphonique, faire pousser des courgettes, sortir dragibus
home : maison à Crescent Lane
points : 1008
moodboard : (i'll be right next to you) PDzIvBF
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open ✓

(i'll be right next to you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'll be right next to you) · Mer 30 Déc - 19:03


La blondinette s’offusque face à ta réplique sur les insectes et les chinois. Tu réponds alors du tac au tac.  – Raciste ?! Tu déconnes, je viens d’une famille d’immigrée. – Tu pourrais aussi rajouter que tu es juive. Sauf que t’as été adoptée et que tu n’as donc jamais connu les traditions. C’est comme tes origines lointaines russes. Ce qui n’empêche pas que tu puisses être raciste en soit. T’as rien contre les chinois mais faut avouer qu’ils sont assez bizarre à manger tous les être vivants. Paraît qu’ils bouffent même des chauves-souris. Dégueu. – Arrête tes balivernes, c’est pas une araignée et un grillon qui vont me nourrir. – La jeune femme t’embête et ça fonctionne. Tu ne changeras en tout cas pas d’avis sur la question. C’est pas demain la veille que tu mangeras des insectes ou que tu deviendras vogan. Euh.. vegan. – Ouais, on va dire ça. – Tu lui donnes en revanche le dernier mot en ce qui concerne ton âge. Certes, l’âge c’est dans la tête et tu ne te sens pas vieille par l’esprit mais ton corps n’est plus tout jeune pour autant. Il a vieilli et tu serais inapte à faire certaines choses. C’est la vie qui veut ça. – Bah ça... – Tu n’en dis pas plus concernant sa question puisque visiblement, elle ne veut finalement pas savoir si ta vie sexuelle est plus active que celle de ton chien. Tant pis. Ça restera un mystère. C’est vrai que ça ne la regarde pas. C’est pas parce que t’es plus vieille qu’elle que tu n’as pas droit à garder un peu d’intimité. Enfin peu importe. Il est grand temps de changer de sujet ou plutôt de manger. Tu romps quelques instants plus tard le silence pour lui demander d’où viennent ces rumeurs et s’il y a une part de vérité ou non. Mais tu sens bien que la jeune femme tient à éviter ce sujet. Il n’aurait sûrement pas fallu que tu t’aventures sur ce terrain mais trop tard, t’as mis les deux pieds dans le plat. C’est tout à ton image ça. – Et oh, te vexe pas hein, j’ai jamais dit que j’y croyais. – Tu la remets aussitôt à sa place lorsqu’elle t’envoie bouler en te disant de laisser tomber. Pas très sympa de sa part. Elle aurait pu le dire autrement. Heureusement, elle mets plus de forme par la suite en te disant simplement que tout va bien. – Bon. J’aime mieux ça. – Le but n’étant pas de se fâcher avec elle mais simplement de l’aider si besoin. Mais peu importe. Tu la crois lorsqu’elle déclare ne pas dormir sous les ponts et crécher chez un ami à elle. – Tant qu’il pète pas et qu’il ronfle pas ! – Tu déclares alors avec une pointe d’humour pour détendre un peu l’atmosphère. Bien évidemment, tu plaisantes. Peu importe s’il présente l’un de ceux défauts au lit. L’homme est déjà sympa de l’héberger. – Et c’est un simple copain ou.. y’a baleine sous gravillon ? – Tu demandes l’air de rien, un peu curieuse. Mais si elle tient à garder ça secret, tu comprendras. Juste qu’elle sait que tu ne la jugeras pas là-dessus et qu’elle peut se confier à toi. Y’a plus grand-chose qui se passe dans ta vie à ce niveau donc tu compenses un peu à travers les histoires des uns et des autres. – T’as une photo du beau gosse ? – Tu demandes ensuite déjà prête à analyser le physique du mec qui partage ses nuits avec Odette. T’es d’ores et déjà persuadé qu’il est canon. Vu le physique de la blonde, ça t’étonnerait que le mec soit un laideron mais bon, sait-on jamais. Au pire, tu feras genre. – En tout cas, si un jour t’en as envie, tu m’envoies un message et je te prépare des draps. T’es toujours la bienvenue ici. – Tu doutes qu’elle te sollicite mais tu tiens à le lui repréciser au cas où elle y aurait déjà pensé et qu’elle n’oserait pas. Ça ne doit pas être tous les jours facile de ne pas avoir son propre chez soi et de dépendre de quelqu’un d’autre.



Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i'll be right next to you) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i'll be right next to you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'll be right next to you) · Dim 3 Jan - 13:22
Odette lève les mains en l'air pour proclamer son innocence mais laisse tomber le sujet. Elle sait bien qu'Evelyn n'est pas raciste, juste une vieille dame qui devient peut-être moins tolérante avec les années ou qui ne comprend pas trop le monde qui l'entoure de nos jours. Elle note néanmoins dans un coin de sa tête d'écumer les magasins pour trouver quelques vers à grignoter et lui prouver que les insectes peuvent être très nutritifs - quitte à se rendre jusqu'à Portland, car elle doute trouver ça ici. Elle grimace quand elle évoque elle-même la vie sexuelle d'Evelyn, dont elle ne veut pourtant aucun détail, et indique rapidement à celle qu'elle considère comme sa famille qu'elle ne veut rien entendre et qu'elle peut s'abstenir de lui répondre, ce à quoi la vieille dame obéit, fort heureusement. Odette laisse échapper un léger rire amusé mais l'ambiance s'assombrit soudainement quand Evelyn évoque les rumeurs qui courent les rues de Windmont Bay concernant son logement - ou plutôt, le manque.
— Alors pourquoi tu m'en parles ? Son irritabilité est palpable et Odette se laisse tomber au fond de sa chaise, bras croisés sous sa poitrine, l'appétit coupé. Elle est vexée par les insinuations d'Evelyn, qui lui prouvent qu'elle croirait n'importe quelle rumeur à son sujet. — Evelyn.. Face à la blague graveleuse de la vieille dame, Odette lève les yeux au ciel mais un fin sourire amusé se forme sur ses lèvres, reconnaissante envers son interlocutrice de tenter d'alléger l'atmosphère. — C'est quoi cette expression ? Tu viens vraiment d'un autre temps. Amusée, la blonde se redresse et attrape sa fourchette pour attraper un bout de viande et le mastiquer afin d'éviter de devoir répondre tout de suite à sa question. Elle secoue légèrement la tête en pensant à Ayden. — C'est qu'un pote. Le jour où Odette aura un copain n'est pas près d'arriver et c'est tant mieux. — On baise mais c'est tout. Ajoute-t-elle de but en blanc sans prendre de gants, haussant les épaules pour montrer à quel point ça lui passe au-dessus. Ayden n'est pas le seul homme avec qui elle prend du bon temps, il se trouve seulement être celui avec qui ça arrive le plus souvent puisqu'ils partagent un lit. Elle attrape son téléphone pour chercher le profil du dealer sur Mazebird quand Evelyn enchaîne en réitérant sa proposition de l'héberger si besoin. — Je n'ai pas besoin de ta pitié. Crache-t-elle, en écho à ce qu'elle a répliqué à Ayden quand il lui a fait la même proposition avant qu'elle ne l'accepte. — Mais merci. Je sais que tu es là. Se force-t-elle à rattraper le coup, ne voulant pas passer pour une gamine ingrate. — Bon, tu veux voir à quoi ressemble Ayden, oui ou non ? Râle-t-elle afin d'accélérer le changement de sujet, tendant son téléphone à Evelyn afin qu'elle puisse admirer le beau gosse.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Evelyn Shearer

behind
messages : 387
name : vodka paradise
face + © : liliane rovère, corpsie ♥
multinicks : aaron, jules, gabriel

age (birth) : 80 ans et toutes mes dents ! (ou presque)
♡ status : veuve
work : anciennement pharmacienne, nouvellement cartomancienne
activities : tirer les cartes, faire des canulars téléphonique, faire pousser des courgettes, sortir dragibus
home : maison à Crescent Lane
points : 1008
moodboard : (i'll be right next to you) PDzIvBF
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open ✓

(i'll be right next to you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'll be right next to you) · Mar 5 Jan - 20:07


Parfois il y a des sujets qu’on ferait mieux de ne pas aborder et tu l’apprends à tes dépends lorsque tu évoques la situation d’Odette et les rumeurs la concernant. Tu sais bien que les mamies qui parlent ont tendance à exagérer et parfois à inventer des choses mais il n’empêche que tu te fais du souci pour la jeune femme, ce qu’elle ne semble pas vraiment percevoir. Elle prend ça plutôt comme une attaque et ça ne manque pas de te faire réagir. Tu réponds au-tac-au-tac. Deux forts caractères s’affrontent. Pourquoi tu lui en parles ? Tu hausses les épaules comme pour dire que t’en sais rien avant de trouver une raison plus valable. – Pour faire taire les mégères du quartier. – Cela n’a pas vraiment de sens lorsque t’y repenses car tu lui as assuré ne pas croire les rumeurs. C’est un peu le serpent qui se mort la queue. Mais tant pis. T’es prête à passer à autre chose et changer de sujet. Cela vaut mieux. T’as pas envie de rester fâché avec elle et tu n’apprécies pas la voir te bouder ou te faire la gueule. Ce n’était pas le but. – Bah quoi ?! C’est vrai, une bonne nuit de sommeil c’est important. – Tu tentes toujours à travers tes bêtises d’alléger l’atmosphère. Et cela semble fonctionner puisque tu décroches un sourire à la blonde après avoir parlé de pets et de ronflements. Tu te permets tout de même de te montrer un tantinet curieuse et t’intéresser à ce fameux garçon avec qui elle partage ses nuits. Est-ce qu’il y a baleine sous gravillons entre eux ?! La jeune femme se moque de ton expression avant de te donner plus de détail quant à son lien avec l’homme. – Ah ! Tu vois, je savais qu’il se passait quelque chose. – Tu déclares intuitive, sans pour autant la juger. D’ailleurs, tu reprends aussitôt la parole. – J’espère qu’il s’y prend bien. – Tu hausses les sourcils plusieurs fois au ciel, l’air coquine avant de te mettre à rire. Pas que ça te concerne ce qu’il se passe au lit mais tu lui souhaites quand même d’avoir affaire à un bon coup vu qu’elle passe beaucoup de nuits avec lui. – Ce n’est pas de la pitié. Je veux juste que tu saches que je suis là si besoin, oui. – Tu reprécises après elle, espérant qu’elle ne se vexe pas à nouveau. C’est qu’elle est susceptible ou facilement irritable aujourd’hui. Et va falloir que tu prennes plus de pincettes. En revanche, tu peux librement aborder le sujet Ayden. Là voilà prête à te montrer à quoi il ressemble. – Oui oui, montres-moi. – Tu réponds illico posant ta main délicatement sur celle de la jeune femme pour qu’elle te montre de plus près l’écran de son téléphone. C’est que tu n’as pas mis tes lunettes et que tu ne vois pas hyper bien de loin. – Et bah dis donc t’as tiré le gros lot. Il est franchement pas mal. – Tu déclares au sujet d’@Ayden Henney. – Il a quand même l’air d’être un petit coureur de jupon, non ? – Tu rajoutes ensuite une fois après avoir bien analysé la photo du garçon. Son air malicieux et sa tenue ne trompe pas. C’est un séducteur. Et il sait mettre en avant son physique comme il faut et probablement user de son charme auprès des demoiselles. – Tu me diras, tu t’en fiches un peu, c’est pas comme si c’était ton copain. – Il peut bien aller voir ailleurs si ça lui chante vu qu’il n’est pas en couple avec Odette. Tu observes toutefois la réaction de la jeune femme histoire de voir s’il n’y aurait pas une petite pointe d’agacement ou de jalousie dans l’air. – Tant qu’il te ramène pas des morpions. – Ou d’autres maladies sexuellement transmissibles. Tu sais qu’aujourd’hui il y a de bons moyens de contraceptions pour éviter çà et t’espère que ce n’est pas un petit con qui brave tous les interdits et qui se retrouvera demain la queue entre les jambes à se gratter les coucougnettes à tout va.

Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i'll be right next to you) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i'll be right next to you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'll be right next to you) · Mer 6 Jan - 8:50
Odette lève les yeux au ciel, mais dans le fond elle sait qu'Evelyn ne veut que son bien et qu'elle s'inquiète. Elle décide néanmoins de ne pas continuer sur ce sujet et préfère largement aborder celui d'Ayden, bien qu'il n'y ait pas grand chose à dire de leur relation puisqu'elle est inexistante, seulement amicale et plus si affinités. Au début c'est ce qu'elle prétend, qu'ils ne sont qu'amis. Elle sait qu'Evelyn sera la dernière personne à la juger mais elle ne peut s'empêcher de retenir l'information sur leurs ébats sexuels devant la vieille femme. Elle finit pourtant par abdiquer et la réaction d'Evelyn la fait rire.
— Oui, il est plutôt doué. J'aurais pas accepté de partager son lit, sinon. Elle ne plaisante qu'à moitié et ce dans tous les sens du terme. Partager un lit une place avec un homme avec lequel on ne couche pas, c'est compliqué. Tout se goupille dans leur accord et c'est tant mieux.
— Je le sais maintenant. Est-ce qu'on peut arrêter de parler de ça ? Demande-t-elle, les dents serrées. Elle sait que son énième mauvaise réaction n'aidera pas son cas, que ça amènera probablement Evelyn à se poser des questions, mais elle n'a vraiment pas envie de continuer sur ce sujet. Pour faire distraction et à la demande d'Evelyn, elle sort alors son téléphone pour lui montrer une photo d'Ayden, pas peu fière d'avoir attirer un tel beau gosse dans ses bras. — Pour qui tu me prends, bien sûr qu'il est pas mal. Elle se passe une main dans les cheveux pour se la péter avant de pouffer tant la scène est ridicule, une fille de vingt-cinq ans en train de parler cul avec une vieille dame. Et surtout, Odette n'est pas du genre à trouver une fierté dans les mecs qu'elle se tape - si la plupart sont canons, aucun n'est recommandable, ce qu'Evelyn ne peut heureusement pas deviner à partir d'un photo. — Ouais, un peu. Un peu beaucoup, même, mais Odette hausse les épaules, signe qu'elle s'en fiche. — C'est pas comme si je lui étais exclusive non plus. Maintenant que les choses se sont allégées, la blonde lâche l'information sans vraiment y réfléchir mais le regrette aussitôt, espérant qu'Evelyn ne la jugera pas sur ses moeurs légères. — S'il me refile un truc, je t'autorise à en parler à la vieille Baker pour faire de sa vie un enfer. Enfin, si tu me promets de laisser mon nom en dehors de ça. Propose-t-elle en lançant un regard complice à Evelyn, un demi-sourire amusé aux coins des lèvres, tout de même soucieuse de ne pas salir un peu plus le nom des Lynch qu'elle déteste déjà porter.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Evelyn Shearer

behind
messages : 387
name : vodka paradise
face + © : liliane rovère, corpsie ♥
multinicks : aaron, jules, gabriel

age (birth) : 80 ans et toutes mes dents ! (ou presque)
♡ status : veuve
work : anciennement pharmacienne, nouvellement cartomancienne
activities : tirer les cartes, faire des canulars téléphonique, faire pousser des courgettes, sortir dragibus
home : maison à Crescent Lane
points : 1008
moodboard : (i'll be right next to you) PDzIvBF
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open ✓

(i'll be right next to you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'll be right next to you) · Mer 13 Jan - 18:10


Le déjeuner avec Odette laisse place à bon nombre de confidences. Tu apprends que la jeune femme partage ses nuits avec un bellâtre qui ne lui est pas totalement insensible. Autrement dit, ils ne font pas que dormir sous la couette. C’est souvent mouvementé. Tant mieux pour elle. Et encore mieux s’il s’y prend bien et qu’il est doué. Sans quoi, elle n’aurait sans doute pas accepté de partager le lit du jeune homme. – Cela va de soit. – Vaut mieux que ça se passe bien. Un lit c’est hyper intime. Et sauf erreur, la blonde n’a pas d’autre logement. Elle squatte chez lui. Tu émets alors l’éventualité qu’elle peut venir chez toi si un jour ça tourne mal. Mais elle s’offusque à nouveau et coupe court au sujet. – Oui bien sûr. – Tu n’insisteras pas plus quant à la situation précaire d’Odette. C’est une grande fille après tout et elle sait se démerder. C’est aussi ce que t’apprécies chez elle, même si ça ne t’empêche pas de t’inquiéter pour elle. Elle pourrait être ta petite fille. D’ailleurs, tu n’hésites pas à lui demander une photo de son amant. Un bien beau garçon. – Le contraire m’aurait étonné. – Tu commences à bien la connaître et aussi ses goûts et fréquentations. Même si tu es parfois loin de la vérité. Et tant mieux. Tu n’es pas non plus sa mère et t’as aucune leçon de morale à lui donner. Tu ne dis d’ailleurs rien quant au fait qu’elle côtoie plusieurs garçons au même titre que lui qui doit être un coureur de jupons. Tu plaisantes juste sur le fait que tu espères qu’il ne lui ramènera pas des morpions dans leur lit. – Oh bah ça, ça risque pas ! – C’est pas demain la veille que tu iras voir Agnes Baker pour un potin. Vous ne vous parlez plus depuis des années. Et d’ailleurs, on ne peut pas vraiment dire que vous ayez été amies un jour. Il s’agit d’une veille sorcière, ni plus ni moins. – Mais si c’est le cas, promis, j’en parlerai aux bonnes personnes. Et ton nom ne sera pas mentionné. – Tu sais néanmoins comment propager les bonnes rumeurs rapidement et qu’elles soient relayées. Tout une mafia dans le club des ragots du 3ème âge. – Voilà le dessert. J’ai fais un crumble aux pommes. – Tu déclares sortant le gâteau du four. Après cette dégustation, tu lui tireras les cartes comme prévu avant qu’elle retourne vaquer à ses occupations. Cela t'aura fait plaisir en tous les cas de la voir et qu'elle te tienne compagnie quelques heures.


Sujet terminé.
Contenu sponsorisé




behind
the mask

(i'll be right next to you) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'll be right next to you) ·
 
(i'll be right next to you)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: