hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 (i don't really wanna cool it down)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way
Aller en bas 

Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i don't really wanna cool it down) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· (i don't really wanna cool it down) · Jeu 12 Nov - 20:00
i've got a fever so can you check
hand on my forehead, kiss my neck
and when you touch me, baby, i turn red
x x x
@ ayden's, le 12 novembre 2020 (7pm)
@Jace O'Connor

Enfin seule. Quand la porte claque derrière Ayden, Odette pousse un soupir de soulagement et se laisse tomber sur le lit qui constitue le meuble principal de la chambre qu'ils partagent depuis peu. La colocation se passe plutôt bien et les arrange tous les deux sur le plan financier, mais il faut bien avouer qu'être coincée avec quelqu'un d'autre dans un espace aussi petit n'est pas tous les jours facile. Leur complicité existe principalement à travers leurs parties de jambes en l'air alors heureusement que l'un comme l'autre passe souvent du temps dehors, pour le travail ou autre. Ayden ne lui a pas précisé ce qu'il est parti faire mais quand il quitte la chambre à cette heure-ci il revient rarement avant quelques heures. Après avoir profité de quelques minutes de silence précieuses, Odette se relève et s'active à mettre la musique à fond, commençant à se déhancher au rythme de celle-ci. La danse a toujours fait partie de son quotidien, depuis toute petite sur la glace, aujourd'hui sur scène en petite tenue ; peu importe sous quelle forme, il s'agit de sa passion, d'une échappatoire. Mais Odette n'a le temps d'en profiter que quelques minutes que quelqu'un vient l'interrompre en frappant à la porte. Elle lâche un râle frustré, lève les yeux au ciel et va ouvrir la porte à celui qu'elle pense être Ayden - peut-être qu'il a oublié ses clés. Mais c'est Jace qu'elle trouve de l'autre côté de la porte et elle hausse les sourcils, surprise.
— Qu'est-ce que tu veux ? Pas besoin d'en faire des caisses niveau politesse, ça n'a jamais été leur genre. Elle s'éloigne de la porte, la laissant ouverte pour le laisser entrer. Elle va baisser le volume de la musique sans pour autant l'arrêter, se retournant vers son dealer préféré.
— T'as l'air de mauvais poil. Jace n'a jamais été un garçon très souriant - pas avec elle, en tout cas - mais il a l'air particulièrement de mauvaise humeur alors elle en vient à se demander ce qu'il fout "chez elle" : ils se sont revus plusieurs fois depuis leurs premiers ébats et elle lui a déjà donné rendez-vous en bas de l'immeuble d'Ayden pour récupérer ses cachets, voilà comme il a eu son adresse. Elle n'aurait jamais pensé qu'il vienne à elle, c'est toujours elle qui l'appelle pour ses cachets.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Jace O'Connor

behind
messages : 263
name : all souls
face + © : POD ; ©self (av+gif), old money(sign)
multinicks : -

age (birth) : 27 years old [30.01]
♡ status : single, and troubled
work : doing pretty much everything in the ranch
activities : working, dealing, trying to forget n.
home : big appartment on harbor row, with gab & eddie
points : 1239
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON | odette, TC shooting

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Dim 15 Nov - 21:19
i've got a fever so can you check
hand on my forehead, kiss my neck
and when you touch me, baby, i turn red
x x x
@ ayden's, le 12 novembre 2020 (7pm)
@Odette Lynch

Jace ne pensait pas spécialement un jour se rendre chez Odette pour autre chose lui filer ses cachets. C'était pour cette seule raison qu'ils s'étaient vus depuis qu'ils se connaissaient. Parfois, ils s'éternisaient un peu, échanger quelques mots, ou se taquiner -et s'envoyer en l'air, l'une de ces fois là. Mais aujourd'hui, il avait trop ruminé. Sa journée de boulot n'avait pas suffi à lui changer les idées ou à le crever. Il avait été à deux doigts de se foutre le marteau sur le doigt, à défaut de bien avoir visé le clou. Il avait la tête ailleurs, sur la texane qui avait mis les voiles. Il aurait dû s'y attendre, et surtout ne pas se faire de films. Il aurait dû savoir qu'il serait pas le mec qui obtient la nana. Il avait dû se battre pour tout, depuis sa jeunesse, et avec elle, ça n'avait pas suffit.
Alors c'était chez une autre blonde qu'il se rendait. Sa bagnole garée le long du trottoir, il s'allume une clope, appuyé contre la portière. Est-ce que c'était une bonne idée ? Surement pas. Pour tout un tas de raisons, et pourtant, il se mentirait s'il disait qu'elle ne lui avait pas fait du bien, cette fois-là, dans la voiture. La clope au bec, il va jusqu'à la bonne porte et frappe plusieurs fois jusqu'à ce qu'elle lui ouvre. Pas un bonjour, il se contente de rentrer lorsqu'elle se pousse.  « J'ai besoin d'être de bon poil pour avoir envie de te sauter ? » il tire une nouvelle fois sur sa cigarette, la regarde fixement. En réalité, il ne se voit surtout pas lui dire la raison de son humeur des derniers temps. Il ne lui dira pas qu'il voyait quelqu'un, encore moins qu'elle a fini par mettre les voiles. Laissant son mari, et le laissant lui. Elle n'a choisi aucun des deux. Finalement, elle s'est sans doute choisi elle, et il ne saura jamais si c'était qu'il y avait de mieux à faire. Odette n'était certainement pas Naila, mais elle était désirable -pas qu'un peu ; il l'avait déjà constaté- et il avait besoin de penser à autre chose. De se perdre dans autre chose. Il aurait pu appeler une fille rencontrée au détour d'une soirée -quasi inconnue- mais c'était elle, qu'il avait appelé. Pas de deal en vue, pas de cachet, juste du cul, pur et simple. Pour se défouler, pour se faire plaisir... Ou pour avoir une présence. Il se rapproche, écrase son baton de nicotine dans le cendrier qu'il voit sur un meuble ou pas mal de choses sont entassés. Ça attire son œil ailleurs ; sur des fringues de mecs. Il se tourne vers la blonde, haussant un sourcil. « t'as un mec ? » Pas de jalousie dans sa question, mais il préfère savoir dans quoi il fout les pieds. Ça n'a rien à voir avec ce qu'il vivait avec naila, ou ce qu'il ressentait pour elle. Y'a rien de sérieux, qu'une histoire qui dérape entre un dealer et sa cliente – quelques extras, mais il sait ce que c'est que de foutre les pieds dans un vrai merdier. Et il tient pas à se faire casser la gueule gratuitement. Pourtant, il s'est déjà rapproché, pour venir jouer avec la bretelle de son débardeur.

_________________


HE'S A BADASS WITH A GOOD HEART
soft, but strong. unapologetic and honest. he's the type of man you go to war beside - not against.

Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i don't really wanna cool it down) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Mar 17 Nov - 21:02
Odette ouvre la porte, elle est surprise de le voir ici, se demande ce qu'il peut bien lui vouloir, lui qui n'a jamais cherché à la contacter, toujours dans le sens inverse, mais elle ne le laisse pas paraître et prend un air blasé tandis qu'elle le laisse entrer à son bon gré, s'installant à l'autre bout de la pièce - c'est-à-dire pas très loin. Elle a l'espoir qu'il lui donne quelques cachets par bonté de coeur mais ça ne lui ressemblerait pas alors elle n'y croit pas tant que ça. Finalement il prononce sa première phrase et les sourcils d'Odette se haussent, incapable cette fois de cacher sa surprise. Elle ouvre la bouche pour répondre mais aucun son n'en sort et elle la referme aussi tôt, interdite. Elle a toujours réponse à tout, reste rarement bouche bée, mais Jace a réussi à lui clouer le bec. Elle le déteste de venir ici pour la baiser, de ne la voir que comme un vide-couilles maintenant qu'ils ont franchi cette étape dans leur relation (inexistante), pourtant quelque chose en elle se réveille et elle se sent toute drôle tout à coup.
— Apparemment non. Finit-elle par répondre dans un léger rire médusé. Elle ne s'approche pourtant pas de lui, ne fait aucun geste qui lui indiquerait qu'elle est pour ou contre lui donner ce qu'il vient chercher ; à la place, elle se pose contre le bureau derrière elle, les mains de part et d'autre de son corps, l'observant d'un oeil curieux. Ils ont déjà couché ensemble, certes, mais elle a comme l'impression qu'il ne s'agit là pas que de sexe et que toute cette histoire cache quelque chose - venir chercher du sexe en étant aussi désagréable, il doit vivre un sale moment et cherche à se défouler. Elle se fiche pas mal qu'il se serve d'elle, elle en fait de même et sait qu'elle passera un bon moment - si en plus elle peut obtenir quelques faveurs de sa part par la suite, elle va jouer le jeu - mais elle est curieuse et attend de voir s'il va lui donner d'autres éléments pour expliquer son attitude. Au lieu de ça, Jace laisse son regard vagabonder dans la pièce et elle fait de même pour voir ce qu'il voit, esquissant un léger sourire à sa question.
— Qu'est-ce que ça peut te foutre ? Elle est en colocation avec un homme, oui, mais ça porte à confusion quand on voit le bordel et la petite chambre qui n'abrite qu'un lit une place, on pourrait effectivement penser que si deux personnes habitent ici alors elles sont en couple. Ayden est loin d'être son mec, bien qu'ils partagent parfois leurs nuits ensemble - pour faire plus que dormir -, mais elle n'a aucune envie de contredire Jace. Elle ne cherche pas à le rendre jaloux, elle sait que l'enjeu n'est pas là, mais elle aime le faire tourner en bourrique.
— Ça va pas t'empêcher de me sauter, si ? Elle reprend ses mots sans trop y penser, n'ayant pas beaucoup de respect pour elle-même et donc se fichant pas mal des termes employés. Pour appuyer ses propos, elle s'approche de lui doucement, séductrice, son doigt venant dessiner sa mâchoire carrée d'un geste lent et doux, son regard planté dans le sien tandis que son visage s'approche du sien jusqu'à sentir son souffle chaud sur sa peau.
— Tu seras en tout cas pas le premier à le faire dans ce lit. Mec ou pas mec, elle joue avec les mots, lui laisse la liberté d'imaginer ce qu'il veut, ce qui l'arrange.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Jace O'Connor

behind
messages : 263
name : all souls
face + © : POD ; ©self (av+gif), old money(sign)
multinicks : -

age (birth) : 27 years old [30.01]
♡ status : single, and troubled
work : doing pretty much everything in the ranch
activities : working, dealing, trying to forget n.
home : big appartment on harbor row, with gab & eddie
points : 1239
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON | odette, TC shooting

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Dim 29 Nov - 14:06
i've got a fever so can you check
hand on my forehead, kiss my neck
and when you touch me, baby, i turn red
x x x
@ ayden's, le 12 novembre 2020 (7pm)
@Odette Lynch

Si Jace c'est rarement qualifié de connard -parce qu'il est souvent clair et honnête dans ce qu'il attend ou est prêt à donner- il faut avouer que ce soir, il est loin d'être un gentleman. On ne peut pas lui reprocher sa franchise, mais peut-être qu'apprendre à dire les choses autrement ne lui aurait pas fait de mal. Il ne se sent pas tellement à l'aise à l'idée d'expliquer le pourquoi du comment. Ce n'était sans doute pas génial, mais entre la frustration, le manque, et un sentiment étrange de solitude, il n'avait pas su quoi faire. Du moins, rien d'autre que venir se pointer à la porte d'une autre blonde qu'il connaissait. Elles n'avaient même pas le même blond, mais c'était sans doute pas plus mal que leurs ressemblances ne soient que vagues et approximatives. Il n'aurait sans doute pas supporté d'avoir le sosie de Naila face à lui. Il hausse les épaules, ne sait pas franchement quoi ajouter d'autre, et surement pas lui dire qu'il est là parce qu'il a besoin de renouveler l'expérience dans le but de se défouler. Peut-être même s'évader. D'avoir un semblant de tendresse dans des coups de reins libérateurs.
Mais c'est bien des affaires de mec qu'il voit tout autour dans cette chambre bien trop étroite pour lui. En temps normal, il lui aurait répondu qu'il s'en foutait, et que ça ne changeait strictement rien. Désormais, c'est  une toute autre histoire. « Justement, si. » qu'il répond alors qu'elle laisse son doigt glisser le long de sa machoire. Il l'enlace pourtant, son bras autour de sa taille, la rapprochant encore un peu plus avant de laisser ses mains se faire une place sous la courbure de ses fesses pour mieux l'attraper et la porter. « que ça soit ton plan cul, c'est ton problème, mais si c'est ton mec, j'ai pas envie de me foutre dans des embrouilles inutiles. » parce qu'il a donné, bien qu'il n'ait jamais été confronté à Cameron. Mais d'une manière ou d'une autre, ça lui a servi de leçon, alors ce genre de choses, il préfère passer son chemin. Le bout de son nez se fraie un chemin jusque dans son cou, et la blonde toujours dans ses bras, il avance doucement, jusqu'à ce qu'elle ne se retrouve contre le mur. « alors ? Verdict ? » son entrejambe réagit pourtant déjà au contact d'odette, prêt à la retrouver, à se re-glisser entre ses cuisses, mais il se connait assez pour savoir qu'il serait prêt à faire demi-tour illico si elle lui avoue finalement qu'elle a un mec. Sa prise se resserre, il embrasse sa clavicule, laisse un râle s'échapper, un peu frustré, avant d'éloigner son visage. « odette... j'attends »

_________________


HE'S A BADASS WITH A GOOD HEART
soft, but strong. unapologetic and honest. he's the type of man you go to war beside - not against.

Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i don't really wanna cool it down) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Sam 5 Déc - 14:41
Elle lève les yeux au ciel quand il lui dit que si elle a un mec ça change la donne. Elle ne le croit pas une seconde, Jace ne lui a jamais paru être un gentleman - il n'y a qu'à voir ce qu'il fait pour gagner sa vie ou la façon dont il a débarqué ici ce soir. C'est pour cette raison qu'elle ne réplique rien et qu'elle s'approche de lui avec la grâce d'une tigresse, laissant son doigt glisser le long de sa mâchoire. Ses yeux ne le quittent pas du regard et elle se mord la lèvre inférieure pour réprimer un sourire quand elle sent le corps de l'irlandais réagir à son contact. Rapidement l'homme la rejoint dans cette danse séductrice et l'encercle d'une main délicate pour la rapprocher de lui, geste auquel elle ne montre aucune opposition, sentant un frisson de plaisir traverser son corps quand elle sent celui de Jace contre elle. Il réitère sa question mais Odette ne répond toujours pas, trop occupée par tout ce qui est en train de se passer entre eux. Elle recule jusqu'à se cogner contre le mur derrière elle, ferme les yeux pour profiter des baisers que Jace dépose au niveau de sa clavicule, avant de glisser sa main sur l'entrejambe de l'irlandais.
— J'ai pas l'impression que quoi que ce soit t'arrêtera. Ça l'amuse de jouer avec ses nerfs, cela dit elle comprend en un regard qu'il est sérieux et elle n'a pas envie de se retrouver en plan, pas maintenant qu'il a réussi à l'exciter. — J'ai pas de mec. L'idée est même ridicule. Comment peut-elle avoir un petit ami quand tous les hommes qui ont croisé son chemin ne se sont intéressés qu'à son cul ? Comme le fait Jace, d'ailleurs. Peu importe, elle profite de cette confession pour rendre les choses concrètes et glisse sa main dans la nuque du blond pour l'amener à elle et l'embrasser ardemment, sa jambe remontant le long de sa jambe pour venir encercler son bassin et le rapprocher toujours un peu plus d'elle.
— Je ne promets pas qu'on ne soit pas interrompus, cela dit. Avoue-t-elle dans un murmure dans le creux de son oreille avant d'embrasser sa mâchoire et de reprendre possession de ses lèvres. Elle doit l'avouer, l'idée qu'Ayden rentre plus tôt que prévu et les surprenne rend la chose plus excitante. Elle s'affaire alors à défaire la ceinture de Jace et à déboutonner son pantalon, se fichant pas mal de le déshabiller complètement ; elle-même se débarrasse rapidement de sa culotte pour qu'ils puissent aller droit au but, aussi sauvage que lors de leur première fois ensemble, dans la voiture de l'irlandais.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Jace O'Connor

behind
messages : 263
name : all souls
face + © : POD ; ©self (av+gif), old money(sign)
multinicks : -

age (birth) : 27 years old [30.01]
♡ status : single, and troubled
work : doing pretty much everything in the ranch
activities : working, dealing, trying to forget n.
home : big appartment on harbor row, with gab & eddie
points : 1239
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON | odette, TC shooting

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Sam 5 Déc - 20:14
i've got a fever so can you check
hand on my forehead, kiss my neck
and when you touch me, baby, i turn red
x x x
@ ayden's, le 12 novembre 2020 (7pm)
@Odette Lynch

Si Odette ne le pense sans doute pas sérieux au début, elle ne peut que changer d'avis face à son regard. Elle ne sait pas le pourquoi du comment, et sans doute ne dégage-t-il pas la meilleure des impressions, mais elle a bien raison de le prendre au sérieux. Malgré ses baisers, son entrejambe qui commence à durcir, il serait bien prêt à tourner les talons si elle venait à lui dire qu'elle avait un mec. Mais rien. C'est le contraire -oserait-elle lui mentir?-  et dans un geste, elle l'amène encore un peu plus à lui. Et cette fois, elle aurait bien raison, plus rien ne va l'arrêter. Il la veut maintenant, et la blonde sait comment attiser le désir et faire grandir le brasier. « ça, je m'en fous » déjà il a sa main contre sa nuque, ses lippes plaquées sur les siennes dans un baiser avide. Il n'a aucun compte à rendre, et ce n'est clairement pas la gêne qui va l'étouffer. Odette ne perd pas son temps non plus, parce qu'elle est déjà  en train de le débarrasser de sa ceinture, et l'irlandais laisse son pantalon et son boxer glisser au sol, en même temps qu'elle sous-vêtement de la blonde. L'une de ses jambes calée contre son bassin, Jace s'immisce en elle sans plus de cérémonie, lachant un râle de plaisir en retrouvant cette sensation si grisante. Il a l'une de ses mains agrippée à ses hanches, et l'autre gui glisse dans la sienne en la faisant glisser contre le mur pour l'y coller. Sa prise se fait plus forte, et ses coups de reins tout autant, en cherchant ses lèvres, pour s'y prendre avec avidité. Mais rapidement, il glisse ses mains sous ses fesses, vient la porter pour aller sur le lit, avec Odette au dessus de lui. La vue est sublime, mais plus encore quand il finit de la déshabiller pour mieux la voir onduler. Assis, avec la môme sur lui, il redécouvre ses seins, les embrasse et les caresse avant de glisser une main entre eux, pour venir jouer sur ce bout de chair trop sensible. Elle continue de bouger, mais il veut voir le plaisir sur ses traits, il veut la regarder se perdre sous ses gestes et ce plaisir en plus. Ses lèvres se perdent dans son cou, gémit contre son épiderme tout en essayant de faire durer le plaisir. S'il est là pour se défouler et penser à autre chose, il veut aussi se faire plaisir. Peut-être même lui faire plaisir. Et c'est qu'elle était belle quand elle gémissait, et qu'elle se perdait dans le plaisir. Il l'accompagne dans ses gestes, s'accrochent un peu plus mais les lèvres collées à son buste puis à sa poitrine, jusqu'à ce qu'il ne la renverse pour se retrouver au dessus.

_________________


HE'S A BADASS WITH A GOOD HEART
soft, but strong. unapologetic and honest. he's the type of man you go to war beside - not against.

Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i don't really wanna cool it down) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Dim 6 Déc - 16:54
Jace et Odette se sont toujours cherchés, dès leur première rencontre et bien avant de coucher ensemble. Une sorte de jeu, sûrement instauré par leur attirance réciproque sans qu'aucun d'eux ne pense à franchir le pas. Il est son dealer, elle a besoin de lui, néanmoins elle a toujours aimé le faire tourner en bourrique. C'est comme ça qu'elle communique avec la plupart des gens, histoire de prendre le dessus et de ne laisser personne l'écraser. Elle aurait voulu faire durer le plaisir un peu plus longtemps avec cette histoire de mec, pas pour voir s'il est jaloux car elle sait que ce n'est pas le cas, que ce n'est pas le genre de relation qu'ils entretiennent, mais juste pour le faire chier. Cela dit elle a vite compris qu'elle risque de perdre au change si elle continue sur cette voie alors elle abdique, lui avoue que non, elle n'a pas de mec - et n'en aura pas de sitôt, ce n'est pas dans ses plans. Il ne lui faut que cette simple phrase pour lui donner le feu vert et alors toute résistance du côté de Jace s'évapore. Il reprend le dessus sur elle, ses gestes sont sûrs, féroces, et la belle se laisse aller sous ses mains expertes, avide de lui. Elle les débarrasse rapidement des vêtements superflus pour aller droit au but, lâchant un soupir de plaisir - presque de soulagement - quand elle le sent (enfin) glisser en elle. Elle le laisse mener la danse, ses lèvres à elle venant effleurer l'épaule musclée de l'irlandais avant que ses dents ne s'y enfoncent, réaction au plaisir qu'il lui procure. Encore meilleur que la première fois, pense-t-elle. Parce qu'avec le temps c'est toujours mieux, on commence à se connaître, à savoir ce qui fonctionne ou non. Elle le laisse faire quand il la guide jusqu'au lit, elle au-dessus de lui. Alors qu'elle se met à onduler son bassin, appréciant cette nouvelle dynamique qu'ils n'ont encore jamais connue ensemble, Odette frissonne quand les mains de Jace viennent caresser sa poitrine. Elle bascule la tête en arrière, se mordant la lèvre inférieure, tandis que l'irlandais vient embrasser ses seins. Elle en profite alors pour l'entourer de ses bras dans une étreinte intime, le plaisir approchant son paroxysme quand Jace inverse finalement la tendance en se positionnant au-dessus d'elle. Les lippes d'Odette se fendent d'un sourire, rare expression sur le visage de la patineuse brisée, révélateur du bien qu'il lui procure. Elle remonte alors ses jambes autour du bassin de Jace et s'abandonne complètement aux vas-et-viens qu'il lui offre avec ardeur. Leurs corps moites continuent leur danse pendant encore quelques minutes et la blonde vient capturer les lèvres de l'irlandais avant qu'un cri de pur plaisir ne s'échappe des siennes contre lui avant de se laisser retomber sur le lit, essoufflée et satisfaite.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Jace O'Connor

behind
messages : 263
name : all souls
face + © : POD ; ©self (av+gif), old money(sign)
multinicks : -

age (birth) : 27 years old [30.01]
♡ status : single, and troubled
work : doing pretty much everything in the ranch
activities : working, dealing, trying to forget n.
home : big appartment on harbor row, with gab & eddie
points : 1239
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON | odette, TC shooting

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Dim 6 Déc - 17:56
C'était du sexe pressé et viscéral. Féroce et passionné. Il avait mis les préliminaires de côté pour la posséder rapidement, et ce qu'elle lui offrait était divin. Elle se laissait totalement aller à ses coups de reins et Jace se laissait rythmer par ses gémissements. La chorégraphie qu'elle lui offre est divine, et il serait bien tenté de rester à la regarder et à seulement profiter -la laisser faire jusqu'à la fin. Il vient pourtant s'accrocher à elle, pour mieux l'accompagner dans ses mouvements et embrasser chaque bout de peau à disposition.
Il aurait dû faire durer le plaisir, mais l'avidité l'emporte, autant que les gémissements d'Odette dans le creux de son oreille, grisants, qui l'incitent à la prendre, plus vite, plus fort. Incapable de se retenir, il se laisse aller, et la sent se relacher entre ses bras. S'il se retire, il reste pourtant entre ses cuisses, à moitié appuyé sur la blonde. La tête reposée contre sa poitrine, il caresse doucement l'intérieur de son bras dans une tendresse qu'elle ne lui connait surement pas. Il reste silencieux et se met à embrasser et titiller le bout de ses seins, jusqu'à les sentir se redurcir entre ses lippes. Il la sent frissonner, et il continue ses gestes, toujours plus doux, toujours plus lent. Ses lèvres descendent  sur son ventre, la frolant avant de revenir sur son cou. « tu crois qu'il nous reste combien de temps ? » Il ne pourrait pas remettre ça avant plusieurs -longues- minutes mais profiter de cette façon était loin de lui déplaire. Ou c'était peut-être juste un mensonge pour profiter d'un peu de tendresse supplémentaire. Il se laisse retomber sur le matelas mais la met à califourchon sur lui, jouissant d'une vue appréciable. Le bout de ses doigts glissent sur sa poitrine et sur son ventre, et refont le chemin en sens inverse, s'attardant sur le bout de ses seins. « tu vis ici depuis quand ? » demande-t-il finalement, sans pour autant s'arrêter. Il sent les cuisses d'Odette encore tremblante à cause de leurs ébats alors il se redresse pour s'asseoir, et la serre un peu plus contre lui. « c'est quand même mieux que dans ma bagnole » mais il va pas pouvoir s'éterniser non plus. S'il se fout de voir son colocataire débarqué, il déteste les moments gênants et les départs forcés -parce qu'autant dire qu'il ne se voit pas rester ici, dans cette chambre étroite, avec un mec en plus. Est-ce qu'il serait pour autant prêt à la laisser débarquer chez lui et se la taper toute la nuit ? Peut-être. Il y réfléchirait sans doute plus tard.

_________________


HE'S A BADASS WITH A GOOD HEART
soft, but strong. unapologetic and honest. he's the type of man you go to war beside - not against.

Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i don't really wanna cool it down) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Dim 6 Déc - 19:34
Encore mieux que la première fois, et à peine fini ça lui donne déjà envie de recommencer, à Odette. Pas tout de suite, elle doute qu'il en soit capable et elle-même est à bout de force et de souffle, mais dans un futur pas trop lointain. Quand elle l'a aguiché, cette fameuse nuit près du moulin, elle ne pensait pas qu'ils réitéreraient l'expérience aussi vite. Elle pensait en tout cas qu'elle se servirait de son corps pour avoir des cachets gratuits mais voilà qu'il débarque chez elle et qu'elle n'oppose pas beaucoup de résistance quand il lui dit qu'il a envie de la sauter. Sans rien en retour, juste une bonne partie de jambes en l'air. Elle gagne au change, elle a passé un bon moment, mais elle ne se serait jamais imaginée qu'ils se retrouveraient dans une situation pareille. Odette se laisse tomber sur le lit et ferme les yeux, profitant des caresses que lui procure Jace. Ses doigts sont doux, délicats, parcourent sa peau lentement mais sûrement. Ils ont déjà connu cet instant de répit dans sa voiture mais l'irlandais ne s'est jamais montré aussi doux. La blonde n'en pense pas grand-chose pour l'instant, se contente d'en profiter, jusqu'à ce qu'il quitte la chaleur de son corps pour s'allonger lui aussi sur le lit. Ils ne restent pas séparés longtemps, Jace l'attirant à lui. Elle passe l'une de ses jambes de l'autre côté de son corps pour s'installer à califourchon sur lui, lui laissant tout le loisir de caresser ses seins, qui réagissent à chacun de ses gestes.
— Je croyais que t'en avais rien à foutre ? Elle arque un sourcil amusé, reprenant ses propos au lieu de répondre à sa question. Elle se fiche pas mal qu'Ayden débarque à l'improviste, mais elle sait aussi qu'il y a peu de chance qu'il rentre aussi tôt. Pas d'inquiétude à avoir, donc, ils peuvent rester à poil et même remettre le couvert, elle en est à peu près sûre. Surprise par la question de Jace, qu'elle soupçonne de faire la conversation pour combler le silence, elle s'apprête à lui demander ce que ça peut lui foutre avant de se raviser et de rester dans cette bulle qu'ils se sont créés.
— Pas longtemps. Hors de question qu'elle lui en dise plus, les conditions de cette colocation qui n'a aucun sens dans cet endroit tellement petit qu'il peut à peine accueillir une personne. — Peut-être qu'on fera encore plus grand, la prochaine fois. Voilà qu'elle se projette à la prochaine fois. Rien de sentimental là-dedans et elle doute que Jace dise non après le plaisir qu'ils viennent de partager, ce n'est que la suite logique - pourquoi se priver d'une si bonne chose ? Quand Jace se redresse pour la prendre dans ses bras, la belle vient glisser ses mains dans ses cheveux, guidant instinctivement son visage vers ses seins pour qu'il puisse les embrasser de plus belle, yeux fermés pour en profiter pleinement. De nouveau, une certaine excitation se faire ressentir, mais au lieu de s'y abandonner elle force Jace à relever le visage vers elle.
— Ça va aller ? Parce que personne ne débarque de la sorte en allant bien. Alors elle ne va pas lui faire l'affront de lui demander si ça va, ni lui demander d'explications, elle veut juste s'assurer que ça lui a fait du bien, qu'elle lui a fait du bien. Sans se décoller de Jace, restant à califourchon dans ses bras, Odette se penche pour atteindre la table de nuit, en ouvrir le tiroir et y piocher deux cachets - Ayden étant lui-même dealer, elle n'a aucune honte à laisser traîner sa drogue -, en glisse un dans sa bouche et en propose un à Jace dans le seul but de le faire se sentir un peu mieux.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Jace O'Connor

behind
messages : 263
name : all souls
face + © : POD ; ©self (av+gif), old money(sign)
multinicks : -

age (birth) : 27 years old [30.01]
♡ status : single, and troubled
work : doing pretty much everything in the ranch
activities : working, dealing, trying to forget n.
home : big appartment on harbor row, with gab & eddie
points : 1239
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON | odette, TC shooting

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Mar 22 Déc - 20:04
Le moment est doux, presque un peu étrange vu la façon dont il est venu la trouver. Il s'attendait à une bonne baise, mais pas à s'éterniser pour profiter plus tendrement. Ça le surprend lui-même, mais au fond, c'était prévisible. C'est ce qui lui manque, ce dont il a besoin. Ce que Naila a pris avec elle en le laissant ici. Il pensait pas y trouver quoique ce soit dans les bras d'Odette, et pourtant, il est là, à l'embrasser, continuer de la caresser pour prolonger le moment. Il cherche pas plus loin, se dit que finalement, c'est peut-être un moment particulier entre deux âmes en manque de quelque chose. Y'a quand même un sourire qui se dessine sur ses lèvres à sa question. « j'ai juste pas envie de me retrouver nez à nez avec lui, surtout pas dans cette position » parce qu'il y a mieux comme rencontre, surtout si elle se le tape. C'est peut-être pas son mec, mais il y a quand même des choses à éviter. Cette fois, c'est un rire amusé qui remplit la pièce, bien décidé à la taquiner. « la prochaine fois hein ? Je savais que t'avais aimé ça » obligé de jouer au con juste pour la chercher, et parce qu'il est incapable de rester sérieux trop longtemps. Mais il y a pensé, à cette prochaine fois. « mon appart, si t'es sage » comme si elle pouvait l'être. La blonde est une vraie tornade, une emmerdeuse aussi, à ses heures perdues, mais alors qu'il était venu dans la seule idée de se vider entre ses cuisses, c'est une autre facette qu'il découvre. Un peu plus vulnérable -comme lui, sans doute- peut-être plus à l'écoute aussi, et moins agaçante. Les lippes perdues sur la courbe de ses seins, il relève la tête malgré lui, sa question le prenant au dépourvu. « toujours » un mensonge pas si subtil, mais il n'y a rien d'autre qui lui vient. Et il voit bien à son regard qu'elle le croit pas vraiment, qu'elle sait que quelque chose d'autre cloche, qu'il n'est pas venu qu'à cause d'une foutue envie pressante. « ça ira » rectifie-t-il, pas très ouvert à l'idée de lui donner plus d'explications, surtout pas de s'étendre sur le sujet naila alors qu'odette se trouver à poil sur lui. Au fond, il sait pas ce qu'il est le moins correct. Lui en parler ou lui cacher. Il secoue doucement la tête, refuse le cachet. « je prends pas de ça » seulement un peu de weed de temps en temps, mais pas plus. A peine l'a-t-elle mis dans sa bouche qu'il vient l'embrasser ; « je crois que tu fais un meilleur job que ce truc » en tout cas pour lui. Il sait qu'elle, elle a besoin de ces trucs pour continuer ; sans vraiment savoir de quoi ça retourne. Il s'allonge, l'observe quelques instants, à califourchon sur lui, les mains sur ses hanches. « va falloir qu'on se bouge » autrement dit qu'ils remettent ça s'ils veulent pas la visite du coloc inconnu.

_________________


HE'S A BADASS WITH A GOOD HEART
soft, but strong. unapologetic and honest. he's the type of man you go to war beside - not against.

Odette Lynch

behind
messages : 1156
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :

giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1673
moodboard : (i don't really wanna cool it down) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Dim 27 Déc - 10:03
Odette lève les yeux au ciel à la remarque de Jace et fait mine de soupirer. — Moi qui espérais un plan à trois. Un fin sourire amusé se dessine sur ses lèvres, signe qu'elle n'en pense pas le moindre mot. Certes, Ayden est un bon coup, Jace aussi, mais l'idée ne la tente pas plus que ça. Si elle n'a jamais eu beaucoup de respect pour elle-même et son propre corps, elle reste néanmoins très classique dans ses relations sexuelles.
— Ça s'est vu, non ? Réplique-t-elle d'un air blasé, se remémorant les cris de plaisir qu'il lui a fait pousser quelques minutes auparavant. — Et si je me rappelle bien, toi aussi tu as pris ton pied. Elle se penche en avant et effleure ses lèvres sans jamais instaurer quelconque baiser entre eux, jouant avec ses nerfs comme il joue avec les siens, tandis que sa main, elle, descend vers son entrejambe. — Tu me condamnes à ne jamais venir, là. Répond-elle quand il lui promet son appartement - il ne résiste pas trop, pour cette histoire de prochaine fois, finalement - si elle reste sage, chose impossible pour la blonde. — Et puis tu ne serais pas là si j'étais sage. Elle arque un sourcil, le mettant au défi de la contredire. Jace et elle se sont rencontrés dans de mauvaises conditions, pour commencer : il est son dealer. Ils ne se sont jamais brossés dans le sens du poil, se sont même envoyés chier plusieurs fois avant d'en arriver à coucher ensemble. Et on ne peut pas dire non plus que leurs parties de jambes en l'air soient des plus softs. Mais malgré tous ses travers et ce rôle de mauvaise graine qu'elle se donne depuis son accident, Odette n'en reste pas moins réceptive aux émotions négatives qui l'entourent quand il s'agit de ses proches. Elle ne peut pas qualifier Jace ainsi mais il reste néanmoins quelqu'un qu'elle connaît et qu'elle fréquente, de plus en plus régulièrement, et elle se doute que sa venue ici aujourd'hui cache autre chose de plus profond qu'une simple envie de baiser. Elle hoche la tête quand il lui fait comprendre qu'il ne veut pas s'épancher sur le sujet, ce qu'elle ne peut que comprendre.
— Dommage. Elle hausse les épaules et avale le deuxième cachet destiné au départ à l'irlandais. Elle a hâte d'en ressentir les effets, de se détendre et de profiter encore bien plus de l'homme sur lequel elle est installée à califourchon.
— La question ne se pose pas. Un léger sourire se dessine sur ses lèvres tandis qu'il s'allonge, s'éloignant ainsi d'elle, et que ses mains à elle viennent caresser son torse, distraitement. — Et quand tu as besoin de ta dose... Elle plante son regard dans le sien sans avoir besoin d'en dire plus, une sorte de contrat qu'elle passe entre eux. Elle ne prétend pas être le meilleur coup de Windmont Bay mais elle voit bien que ça lui fait du bien - bien qu'elle soit consciente qu'elle ou une autre, ce serait pareil. Il lui permet d'aller mieux en lui vendant quelques cachets, elle peut bien lui rendre la pareille en lui offrant son corps quand il en ressent le besoin.
— Une dernière pour la route ? D'un air mutin, la blonde s'allonge sur le corps de l'irlandais et dépose ses lèvres sur les siennes pour un baiser qui semble la surprendre elle-même par sa douceur mais qu'elle accueille les bras ouverts, ressentant un frisson lui parcourir le corps - allant au-delà du simple plaisir sexuel.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

Jace O'Connor

behind
messages : 263
name : all souls
face + © : POD ; ©self (av+gif), old money(sign)
multinicks : -

age (birth) : 27 years old [30.01]
♡ status : single, and troubled
work : doing pretty much everything in the ranch
activities : working, dealing, trying to forget n.
home : big appartment on harbor row, with gab & eddie
points : 1239
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON | odette, TC shooting

(i don't really wanna cool it down) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) · Sam 2 Jan - 17:14
« très drôle » léger sourire sur les lippes alors que l'irlandais lève brièvement les yeux au ciel. Il se doute qu'elle n'est pas sérieuse -vu la façon dont elle sort ça- (du moins il l'espère) et ne tient pas spécialement à rencontrer son colocataire. Puis, s'il devait faire un plan à trois, il imaginerait une configuration différente : deux filles, et lui -bien que ça veuille dire qu'il fallait assurer deux fois plus pour satisfaire tout le monde.
« il me semble, oui » cette fois, en plus de l'amusement sur ses lippes, on voit surtout une fierté non feinte, alors qu'il la rapproche encore un peu plus, agrippé à ses hanches. « tu te souviens bien » il plaque un peu plus sa main sur ses bijoux de famille, pour lui faire comprendre que c'est plutôt le contraire, elle reviendra par là. « pas faux » il hausse les épaules, forcé d'admettre que les fille sages ne lui ont jamais franchement plu. Il aime celles avec du caractère, que ça soit pour une nuit ou pour six mois. Il aime celles qui ont tendance à le rendre dingue et qui savent s'y prendre. Si physiquement il ne pense pas avoir un type, il en a bien un en ce qui concerne leur caractère. Il a besoin d'une certaine tendresse, mais aime celles au caractère bien trempée, sans qu'elle ne soit totalement impossible à gérer. En bref, qu'il y retrouve un certain équilibre, peu importe ce qu'en disent les autres. Finalement, Odette était dans ce genre là. Bien qu'insupportable quand elle l'avait décidé, elle avait aussi ce grain de folie qui l'avait amené là où ils en étaient aujourd'hui. Ça et son addiction aux cachets qu'il pouvait vendre. Elle lui en propose un, le refuse -étrangement ça n'a jamais été son truc. « Bien » qu'il commente une fois qu'elle l'a avalé et qu'elle lui affirme être certaine de faire un meilleur job pour le divertir. Pour lui deux choses le divertissent comme il se doit : la baston et le cul. Odette venait de lui offrir le second d'une manière plus que délicieuse. « j'me ramène ? » la question reste sans réponse alors qu'il s'allonge, la blonde au dessus de lui, à califourchon. « une dernière » qu'il répète, glissant déjà ses doigts sur son intimité alors qu'elle vient s'allonger sur lui. Elle l'embrasse, et il glisse sa main libre sur sa joue, surprise par la tendresse de ce baiser. Ça réveille un peu plus son entre-jambe, alors de ses deux mains, et sans quitter ses lèvres, il la retourne, l'allonge sur le matelas pour venir se glisser en elle. Il sait pas bien le temps qu'il leur reste, mais ça l'empêchera pas  de faire durer ça, plus que griser par les gémissements qu'elle émet déjà.

TOPIC FINI

_________________


HE'S A BADASS WITH A GOOD HEART
soft, but strong. unapologetic and honest. he's the type of man you go to war beside - not against.
Contenu sponsorisé




behind
the mask

(i don't really wanna cool it down) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i don't really wanna cool it down) ·
 
(i don't really wanna cool it down)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way-
Sauter vers: