hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment :
[Adhérents FNAC] 30€ offerts tous les ...
Voir le deal

 

 Tell me what you wanna do right now


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: bay port
Aller en bas 

If you can dream it, you can do it.

Jules Mayden

behind
messages : 941
name : vodka paradise
face + © : devin j.
multinicks : aaron, gabriel, evelyn

age (birth) : 25 ans, 12/09/1995
♡ status : single
work : barbier & tatoueur
points : 1163
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (✓)

Tell me what you wanna do right now Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Tell me what you wanna do right now · Lun 16 Nov - 0:06
ft. @Zander Byrd
le 27 septembre 2020 vers 19h00


Ce week-end aura été assez différent des autres. Très calme. Tu n’as rien fait ni vu personne. Cela fait du bien parfois de ne rien avoir de planifié et de glander chez soi mais t’aurais tout de même préféré passer du temps avec ton copain Zander. Une sortie au cinéma aurait été chouette ou même vous balader dans les bois. Peu importe. Mais non. Rien de tout ça. Il ne pouvait pas sortir apparemment. Il t’as dit ne pas se sentir en forme, couvrant sûrement une maladie. Tu peux comprendre. C’est assez louable de sa part de ne pas vouloir te contaminer. Du coup, tu ne t’attendais pas à le voir du week-end et pourtant. T’as reçu un message de sa part te demandant si tu pouvais le rejoindre au port. Bien entendu. T’as tout de suite sauté dans tes baskets, arrêté ta série Netflix, et sorti ton skate. Tu déambules dans la ville sur ton bolide clope au bec et casquette sur la tête, pressé de revoir celui que tu côtoies depuis presque deux mois. Cela t’étonne qu’il accepte que tu viennes chez lui car habituellement, c’était plutôt lui qui venait chez toi. Question de confort probablement bien que ça ne te gêne pas qu’il habitude sur un bateau. Tu trouves ça assez cool. C’est à son image. Un mec complètement atypique. Mais il n’en reste pas moins un mec simple et pas artificiel. Et c’est aussi ce que tu apprécies. En revanche, ce que tu pourrais lui reprocher ça serait de ne pas prendre assez d’initiatives. Notamment au niveau de votre relation. C’est un peu toi qui mène la barque depuis le départ. Et ça t’agace un peu. T’aimerais que les choses viennent plus de lui. Du coup, ça te fait plaisir que pour une fois, il ait prit les devants et t’ait demandé de le rejoindre. Cela mérite une récompense. – Hey cutie ! – Tu t’empresses de le prendre dans tes bras puis l’embrasser lorsque tu le retrouves sur les quais. Tant pis s’il est malade et qu’il te contamine. Tu ne pouvais pas attendre plus longtemps avant de retrouver le doux goût de ses lèvres. – Je pensais qu’on se retrouverait directement chez toi. – Tu déclares alors trouvant bizarre le fait qu’il te retrouve sur les quais et non pas sur son bateau. Tu commences à t’inquiéter alors, espérant qu’il ne soit rien arrivé à son habitat. Du genre que sa baraque ait prit feu, ça serait dramatique. Mais il semblerait que ça ne soit pas ça. – Ça va ? – Tu demandes alors face à sa mine déconfite. Ton inquiétude grandit. Peut-être qu’il vient d’apprendre la mort de l’un de ses proches. En tout cas, sa face ne présage rien de bon.

Zander Byrd

behind
messages : 1507
name : ndia
face + © : arthur gosse @all souls
multinicks : chani, justyn

age (birth) : 31 (31th oct.)
♡ status : single
work : cybersecurity expert
home : a boat @bay port
points : 3102
moodboard :

playlist
uc.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed) gabriela, dora, gibi, jules

Tell me what you wanna do right now Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Tell me what you wanna do right now · Mer 18 Nov - 17:25
Zander passe souvent (très souvent) pour le type passif face aux aléas qui peuvent rythmer sa vie. Bien trop souvent il se résoudra à accepter le sort que le destin a décidé pour lui. Dans ses relations amoureuses, il n’a jamais été celui de l’équation qui a su prendre les initiatives, préférant laisser sa moitié décider pour lui. Solution de facilité, probablement. Depuis quelques semaines, il entretient une relation avec un garçon. Un jeune homme rencontré quelques semaines plus tôt, après un rapide repas et une nuit passés ensemble. Rapidement, c’est sûrement le mot qui lui vient à l’esprit à l’évocation de Jules. Rapide, vite, tout est allé très vite entre eux : quelques heures passées à ses côtés et ils s’étaient embrassés, ils avaient ensuite passé une première nuit ensemble. Cette première nuit qui a lancé leur relation, sans même que Zander y trouve quelque chose à y redire. Comme chacune de ses relations sentimentales, le hacker avance dans l’ombre de sa moitié. Cette après-midi, après avoir passé quelques heures dans la maison familiale, il a pris l’initiative de lui écrire un message. Il ne sait pas pourquoi (en réalité, il le sait mais il ne veut pas se rendre à l’évidence), il ressent cette envie de le voir, de lui parler, peut-être même de le toucher (pour la dernière fois, mais il ne veut pas y penser, il se dit que ce sera Jules qui le décidera, ce ne sera pas lui).
Il l’attend, nerveusement, que le quai. Il planque ses mains dans ses poches, pour éviter de tordre ses doigts. Enfin, Jules apparaît dans son champ de vision. Son coeur croit rater un battement, à cet instant. « Coucou », glisse-t-il, alors que le coiffeur s’empresse de l’embrasser. Le jeune homme semble marquer son impatience, lui faisant remarquer qu’il espérait le retrouver directement chez lui, sur son bateau. « Je viens de rentrer…, mais viens, on y va, je te ferai un café », il glisse, en lui adressant un signe de la tête comme pour l’inviter à le suivre. Les deux garçons font quelques pas et montent enfin à bord du voilier de Zander. Sa barque n’a rien à envier des grands bateaux, qui ont posé l’ancre dans le petit port de Windmont Bay, mais ils’y plait bien. Il fait entrer Jules dans sa cabine aménagé en pièce à vivre. Celui-là le questionne, lui demandant s’il va bien. « Je vais bien, merci et toi? », il lui demande. En réalité, Zander aimerait lui parler d’un sujet mais il sait qu’il ne le fera pas si Jules ne le lance pas. Alors, laissant le temps couler, il prend deux tasses qu’il remplit de café qu’il fait réchauffer. Il lui tend l’une des tasses, avant de s’asseoir sur la banquette. « Je crois que c’est la première fois que tu viens ici... », il remarque. Il pourrait lui faire visiter l’intérieur mais même cela, ça ne lui vient pas à l’idée.

@jules mayden

_________________
je rêve, je rêve, je rêve, je plaide coupable
Et voilà ce qu'elle m'a dit
Juste avant qu'elle se barre
Si on n'y arrive pas au paradis
On n'y arrivera nulle part


If you can dream it, you can do it.

Jules Mayden

behind
messages : 941
name : vodka paradise
face + © : devin j.
multinicks : aaron, gabriel, evelyn

age (birth) : 25 ans, 12/09/1995
♡ status : single
work : barbier & tatoueur
points : 1163
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (✓)

Tell me what you wanna do right now Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Tell me what you wanna do right now · Mer 18 Nov - 23:33


Le comportement de ton copain Zander est étrange quant t’y repenses. Il t’avait laissé pensé qu’il était malade et que tu ne le verrais donc pas du week-end mais finalement, il t’envoie un message en last minute pour te voir. Changement d’avis ? T’en sais rien. T’es en tout cas content de le retrouver et de pouvoir le toucher et goûter à ses lèvres à nouveau. Mais son attitude n’est pas habituelle. Il est plus détendu d’habitude. Et plus souriant aussi. T’as comme l’impression que quelque chose ne va pas. Qu’il vient d’apprendre une mauvaise nouvelle. Mais sûrement que tu te trompes. Il te rassure en rétorquant qu’il vient tout juste d’arriver et que c’est donc pour ça qu’il t’attendait sur les quais et non chez lui. Tu peux rayer la théorie de l’incendie du coup. – Super ! Je te suis. – Tu réponds plus enthousiaste face à sa proposition de café chez lui. Tu trouves ça hyper cool car c’est la première fois qu’il t’invite à son domicile. Et tu commençais limite à te poser des questions vu qu’il venait toujours chez toi et qu’il ne t’avait jamais invité à découvrir son voilier. Pourtant, tu lui avais fait comprendre que tu trouvais ça chouette comme lieu de vie ou du moins que tu n’avais aucun problème avec. Mais peut-être qu’il se sentait plus à l’aise à venir chez toi, tout simplement. Peu importe. – Ça va, mais t’es sûr que toi tu vas bien ? T’es un peu pâle. – Tu insistes un peu. Peut-être qu’il s’agit là de sa supposé maladie. Il n’est pas trop rentré dans les détails sur ce qu’il a eu mais tu sais qu’un mal de crane peut parfois faire perdre des couleurs. – Et pas la dernière j’espère ! – Tu déclares innocemment avant de te mettre à rire, loin de te douter de ce qui se trame dans la tête de ton amant. Sans quoi, t’aurais assurément pas employé ces mots là. – C’est sympa chez toi. Il y a combien de pièces ? – Tu te balades un peu sans pour autant explorer son domicile. Tu préférerais autant qu’il te le fasse visiter même si ça n’a pas l’air immense et que le tour des lieux serait sûrement rapide. – Tu sais je repensais à la dernière fois. Quand je t’ai dis que c’était toujours moi qui prenait les initiatives dans notre couple. J’y ai été un peu fort je crois. – Tu déclares, bien installé sur la banquette, avec ton café à la main. L’ambiance est assez étrange et tu te dis que c’est peut-être pas rapport à la fois où tu l’as un peu engueulé car t’en avais marre que ce soit toi qui le relance pour que vous vous revoyez. Tu l'as surement touché avec tes mots mais au moins, il aura pris l'initiative aujourd’hui de t’inviter chez lui.

Zander Byrd

behind
messages : 1507
name : ndia
face + © : arthur gosse @all souls
multinicks : chani, justyn

age (birth) : 31 (31th oct.)
♡ status : single
work : cybersecurity expert
home : a boat @bay port
points : 3102
moodboard :

playlist
uc.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed) gabriela, dora, gibi, jules

Tell me what you wanna do right now Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Tell me what you wanna do right now · Sam 21 Nov - 17:45
Jules le bouscule un peu plus avec toutes ces questions. Il l’invite à le suivre et à monter à bord avec lui. C’est ce moment qu’il choisira pour… lui offrir un café. Ce n’est peut-être pas ce à quoi s’attend le coiffeur. A quoi s’attend-il ? Que veut-il de Zander ? Ce dernier chasse toutes ces questions, pendant qu’il prépare la boisson caféinée. Pendant qu’il s’affaire à préparer leur boisson, la voix du jeune homme retentit de nouveau. Il l’oppresse avec une nouvelle question, laissant insinuer qu’il n’irait pas bien. Pourquoi n’irait-il pas bien, en réalité ? « Je vais bien », énonce-t-il, d’une voix calme. Oui, il va bien. Il n’est pas souffrant. « Je te jure, je vais bien », il réplique de nouveau, parce que Jules semble toujours persuadé qu’il ne va pas bien. Enfin, après lui avoir servi son café, il remarque que c’est la première fois que le jeune homme avec qui il partage ses nuits (et un peu plus) n’est pas venu avant ce jour, à bord de son bateau. Il faut dire qu’il n’y invite pas grand monde. Parfois quelques uns de ses amis viennent le rejoindre, parfois le californien invite des amis à venir avec lui, mais le plus souvent, il y reste seul. Car ici, c’est son antre, sa protection, là où personne ne pourra venir le juger et chercher à le formater selon leurs attentes. Il tourne brusquement la tête, quand Jules partage son espoir que ce ne sera pas la dernière fois. Il ne se rend peut-être pas à l’évidence car lui non plus ne veut peut-être pas voir les choses comme elles se trament dans l’esprit de Zander. Il sourit, un peu timidement, ses joues rosissant légèrement, très légèrement. Le hacker essaie de chasser les données nouvelles de son esprit, comme s’il ne voulait pas se rendre à l’évidence, comme s’il ne voulait pas les voir, comme si voulait que tout se passe comme Jules le souhaitait. Oui, alors, il va faire ce que Jules attend de lui, parce qu’il ne sait faire que ça. Répondre aux attentes des autres. « Il y a deux pièces, celle-ci ma pièce de vivre et ma chambre, avec une petite salle de bain qui ne paie pas de mine », il commente avant de se lever. « Tu peux faire comme chez-toi », souffle-t-il vers Jules. Il fait quelques pas, avant de se diriger vers l’entrée de la nouvelle pièce. « Ca, c’est ma chambre », qu’il commente. Jules le rejoint. Zander pose ses billes azuréennes sur son visage, l’observant en silence, le détaillant du regard, donnant cette impression qu’il le mangerait du regard, comme certains diraient. « Je... », souffle-t-il, un peu pris au dépourvu, devant la remarque de Jules. « Non, tu as sûrement eu raison de me dire ça. De nous deux, c’est moi le mauvais partenaire... », affirme-t-il, en faisant écho aux critiques que Jules a pu émettre à son égard. Il a eu raison de le critiquer parce que c’est ce qu’il est : un pauvre type, un mauvais partenaire, celui qui se laissera toujours dominé par les autres. Zander s’accroche au regard de Jules, quelques instants, avant d’émettre quelques mots. « Qu’est-ce que tu penses de… nous ? ». D’eux, de leur relation, de ce binôme qu’ils forment.

@jules mayden

_________________
je rêve, je rêve, je rêve, je plaide coupable
Et voilà ce qu'elle m'a dit
Juste avant qu'elle se barre
Si on n'y arrive pas au paradis
On n'y arrivera nulle part

Contenu sponsorisé




behind
the mask

Tell me what you wanna do right now Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Tell me what you wanna do right now ·
 
Tell me what you wanna do right now
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: bay port-
Sauter vers: