hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 Enjoy your li(f)e


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak
Aller en bas 

the girl with the broken smile.

Kerry Phillips

behind
messages : 824
name : sow ~ pomeline.
face + © : heard — saaya.
multinicks : blake · daisy · luna · jürgen · xavi · zélie.

age (birth) : thirty-four yo · 07.11.
♡ status : open for a night.
work : handywoman, mechanic — part time waitress @daveys.
activities : taking care of her hair.
home : a small flat @pioneer oak.
points : 837
moodboard :
Enjoy your li(f)e  036545cd0a4faffe657196b46079dd1b
- AS THE BARBIE -
welcome to the shit show,
grab a comfortable seat

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( on · 1/3 ) tony, tc/daniel.

Enjoy your li(f)e  Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Enjoy your li(f)e · Mar 17 Nov - 20:36
Son regard était rivé sur une boite en fer aux couleurs flamboyantes, l'une de celles qui renfermait généralement des cookies, mais le contenu lui, était tout autre. Kerry avait longuement hésité avant de contacter Citra, pesant le pour et le contre d'une situation qui venait de lui échapper grâce à cette chère Agnes Baker. Son père était un sujet de conversation qu'elle n'abordait plus et ce depuis quelques années maintenant. Son ancienne compagne elle-même évitait bien sagement ce thème, connaissant les réticences de sa moitié sur la question. Les problèmes familiaux étaient monnaie courante, chaque famille possédait sa propre histoire et la sienne, de ce côté là, était plutôt bien servie. L'environnement dans lequel elle avait grandi n'avait pas toujours été nocif, il s'était lentement amélioré pour se dégrader une nouvelle fois et délaisser Kerry sur une pente glissante. Elle n'était pas la personne la plus futée pour se sortir d'une situation et se contentait généralement d'empirer les choses. La mécanicienne était une femme bancale, l'une de celles qu'il fallait prendre par la main pour l'aider à avancer, ou la déloger d'un instant critique. Aujourd'hui, Kerry faisait face au point numéro deux et elle avait grand besoin d'aide. Son départ de New-York l'avait isolé de plusieurs de ses proches et l'une des rares personnes en qui elle plaçait toute sa confiance était son amie Citra. L'italienne était futée et à même de régler l'épineux problème qui menaçait de s'abattre sur elle depuis le déballage d'Agnes. Le tout aurait pu se tasser, mais un coup de fil avait réussi à tout faire valdinguer. Assise au milieu de sa cuisine, elle attendait patiemment l'arrivée de son amie qu'elle avait contacté quelques heures plus tôt. Citra n'était pas un modèle de ponctualité, elle l'avait bien compris depuis qu'elle la côtoyait et s'était accoutumée à l'idée. Pour autant, son impatience était palpable et ce fut une Kerry particulièrement stressée qui ouvrit la porte à la volée. « Citra, t'es enfin là ! » déclara-t-elle en saisissant l'avant-bras de la jeune femme pour l'attirer plus rapidement dans son appartement. « Il faut que je te parle de mon père, c'est important, » confia-t-elle à la va vite. Kerry repoussa la porte derrière elle et s'y adossa en maintenant ses paumes sur la poignet, alors qu'elle fut prise d'un instant de flottement. Devait-elle mêler son amie à ça ? Elle n'avait plus vraiment le choix désormais, au risque de devoir fournir des explications à une autre entité. « Il faut que tu m'aides pour quelque chose, je sais que tu trouveras une solution, tu en as là-dedans, toi. » Elle libéra l'une de ses mains et pointa son index vers son crâne, lui stipulant ainsi qu'elle était la plus intelligente des deux. Kerry n'attendit pas un instant de plus et revint vers la petite table qui trônait au milieu de sa cuisine ridicule. Son regard dévia une nouvelle fois vers la boîte et revint ensuite sur la silhouette de son amie. « S'il te plaît, ne flippe pas, mais mon père vit avec moi. Il est là-dedans, et je ne l'ai pas tué si c'est la question que tu te poses, mais il est bien décédé il y a plus de deux ans. » Elle attrapa la boite métallique qu'elle resserra tout contre elle, tout en laissant aller son regard désolé sur son amie. Elle espérait simplement que celle-ci ne la jugerait pas trop rapidement pour cet aveu. Son pauvre père ne reposait pas dans une urne funéraire pour une raison bien précise et Kerry s'élança une dernière fois pour détailler ce point. « J'ai prévenu personne qu'il était mort... Il m'aidait financièrement tu sais.. et... depuis je récupère toute sa pension. »

_________________

If you could see me now would you recognize me · Would you pat me on the back or would you criticize me, Would you follow every line on my tear stained face.

driver roll up the partition please.

Citra Leviani

behind
messages : 2067
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © carolcorps; codes profil @sow.
multinicks : aneurin, aurora, eliot, pablo, rae.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : en break avec l'amateur de tongs.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller et se remettre de sa rupture.
home : une chambre (la plus chère) au majestic.
points : 2796
moodboard :
Enjoy your li(f)e  Jrwi0cB

Enjoy your li(f)e  3GIPiMu

Enjoy your li(f)e  YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {1/2 : free} : daniel.

Enjoy your li(f)e  Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Enjoy your li(f)e · Mar 8 Déc - 20:18
Elle était au téléphone avec son frère – une discussion houleuse en italien ponctuée d’insultes en tout genre à faire pâlir le premier venu – quand elle avait reçu un double appel. Après un rapide coup d’œil à celui-ci, elle prit la liberté de laisser tomber Massimo pour récupérer une Kerry particulièrement stressée qui la priait de venir dans les plus brefs délais. Citra n’avait aucune raison de refuser pareille requête et partit aussitôt non sans jeter un coup d’œil à Xavi qui s’était endormi dans le salon devant un film quelconque. Elle se contenta d’une petite tape affectueuse sur le haut de son crane puis fila dans une de leurs nombreuses voitures. Loin d’avoir les idées claires, elle ressassait ses échanges avec son ainé en se demandant comment elle allait pouvoir lui rendre cet énième service qu’il exigeait de sa part. Tout cela ne pourrait pas rester inaperçu pendant longtemps et allait finir par la mettre dans une merde innommable mais elle y réfléchirait plus tard, de préférence avec un bon verre de vin. Sur son chemin elle s’arrêta acheter un paquet de cigarette et en profita pour retirer un peu d’argent au passage. Kerry n’avait pas eu le temps de préciser la teneur de ses angoisses néanmoins peut être étaient-elles d’ordre financier, pour ce qu’elle en savait, son amie ne roulait pas sur l’or. Une chose était sure elle n’allait pas tarder à le savoir. Elle débarqua chez Kerry - avec cet air désabusé qu’ont les nouveaux riches face aux milieux modestes - environ une heure après qu’elles se soient parlées. « De ton père ? » A peine eut-elle posé sa question d’apparence anodine, que déjà on la tirait sans ménagement dans l’appartement pour se protéger d’éventuelles oreilles indiscrètes. Oh. Tout ce manège était-il lié à un quelconque secret ? Elle se rappela soudainement de leurs messages suite aux révélations de Agnès et les réponses lacunaires de Kerry sur le sujet. Visiblement Citra n’était pas la seule à avoir des squelettes dans le placard. « Je me débrouille c’est vrai. » Pas insensible aux compliments de son hôte, elle acquiesça du menton et l’invita à poursuivre d’un signe. Ceci étant elle n’était pas loin de la vérité car si on considérait son parcours, Citra s’était faite toute seule – à base d’arnaques certes – toutefois on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas être débrouillarde. « Comment ça il est là-dedans ? » Elle scruta la boite métallique que Kerry tenait fermement contre sa poitrine comme si l’italienne eut été tentée de mettre son nez dedans pour vérifier. Pour une révélation, elle s’était attendue à tout sauf ça, malgré tout elle n’était pas spécialement choquée. C’était le genre de pratiques courantes dans son pays natal, elle aurait été davantage étonnée si sa comparse l’eut tué de ses propres mains. « Bon et bien est-ce que tu n’aurais pas de quoi boire déjà ? Je ne peux pas réfléchir comme ça, tu me prends de court. » Sobre se retint-elle de préciser alors qu’elle s’installait d’elle-même sur une des chaises en plastique. « Donc en fait si je résume, ton père est mort mais tu ne l’as pas déclaré pour continuer de percevoir sa pension, c’est ça ? » Elle fronça les sourcils, en définitive elle ne voyait pas où était le problème ni ce que Kerry attendait d’elle. « Ça s’élève à combien tout ça ? La pension je veux dire. » Loin de perdre ses vieux réflexes, elle s’attarda sur l’aspect pratique de la chose et poursuivit. « Qu’est ce que tu voudrais que je fasse exactement ? » A l’entendre s’exprimer de la sorte, elle ressemblait à ces vieux mafieux qui faisaient disparaitre tous les soucis en un claquement de doigt moyennant rétribution conséquente.

_________________

this some shit that I sually don't do, but for you I kinda want to cause you're down for me and I'm down too.

the girl with the broken smile.

Kerry Phillips

behind
messages : 824
name : sow ~ pomeline.
face + © : heard — saaya.
multinicks : blake · daisy · luna · jürgen · xavi · zélie.

age (birth) : thirty-four yo · 07.11.
♡ status : open for a night.
work : handywoman, mechanic — part time waitress @daveys.
activities : taking care of her hair.
home : a small flat @pioneer oak.
points : 837
moodboard :
Enjoy your li(f)e  036545cd0a4faffe657196b46079dd1b
- AS THE BARBIE -
welcome to the shit show,
grab a comfortable seat

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( on · 1/3 ) tony, tc/daniel.

Enjoy your li(f)e  Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Enjoy your li(f)e · Dim 13 Déc - 17:42
Que c'était-il bien passé le jour où Kerry avait décidé de taire la mort de son père ? Comment une idée aussi folle était parvenue à se frôler un chemin jusqu'à son esprit ? Le commun des mortels aurait prévenu les autorités, puis la famille, les amis et une foule de personnes inutiles qui seraient venus pleurer sur le cadavre de son paternel une fois la mise en terre faite ; le tout agrémenté d'une anecdote ou deux datant d'il y a vingt-cinq ans. L'amour qu'elle portait à son père était important, il était la seule figure parentale qui lui restait - elle n'avait pas connu sa mère, le destin tragique de sa belle-mère était encore douloureux à encaisser, le seul sur qui elle pouvait toujours compter. Ni intelligente, ni futée, Kerry s'était baladée au gré de sa vie, s'en sortant plus ou moins avec les honneurs pour deux raisons bien distinctes : elle avait toujours réussi à se lier à des personnes sur qui elle pouvait compter, et son père lui refilait une belle somme d'argent tous les mois. Son équilibre était précaire, elle ne pouvait pas retirer un soutien comme ça sans y réfléchir à deux fois. C'était donc tout naturellement qu'elle avait choisi de taire son décès, estimant qu'elle avait bien plus à y gagner en ce sens. L'explication était douteuse, mais tout son être l'était depuis son arrivée au monde, et Citra devait désormais composer avec une amie plus qu'encombrante, en plus d'être particulière. « Oui, oui, il est là. Je l'ai fait cramer t'inquiète pas, » reprit-elle d'un haussement d'épaules, comme si toute cette situation était dès plus normale, comme si leur conversation avait toute sa place au milieu de sa cuisine. « A boire, bien sûr. M'enfin j'ai que de la piquette tu sais, j'ai pas ton train de vie et tes moyens, au-delà de 4 dollars la bouteille, j'achète pas. » précisa-t-elle en relâchant sa boite métallique avant de farfouiller dans les placards à la recherche de vin (la boisson qui lui semblait la plus plausible lorsqu'il s'agissait de l'italienne). Citra regretterait sans doute sa demande, mais Kerry s'exécuta sans rechigner et lui servit du nectar à ras bord - elle n'avait pas non plus les convenances, le tout dans un verre à moutarde. « Oui, c'est ça, tu as tout compris. De base il me donnait qu'une petite partie tu sais, c'était amplement suffisant pour m'aider, mais maintenant je récupère tout et ça m'aide beaucoup dans mon quotidien, je peux pas tirer un trait là-dessus comme ça... Je suis déjà pauvre, je veux pas être... hyper pauvre ? » Elle grimaça devant ce constat, peut-être aurait-elle dû envisager d'épouser le premier homme riche qui passait sous son nez. Elle se savait stupide, mais elle était joliment arrangée, on ne pouvait pas tout avoir et certain ce serait sûrement contenté de ça. « Il touchait 2300 dollars de pension, c'est pas grand chose pour toi je sais bien. »  Elle soupira lourdement, alors qu'elle s'affaissa sur sa chaise. « Le souci, c'est qu'à cause de toutes ces rumeurs, j'ai eu un coup de fil. Ils ont commencé à faire une enquête sur mon père puisque personne ne sait où il est... Ben oui, il est là ! » Elle tapota du bout des doigts sa boite, offrit son sourire le plus engageant à son amie, puis reprit. « J'ai besoin que tu m'aides, je sais pas quoi faire. Je suis dans la merde s'ils découvrent ce que j'ai fait et je suis tout autant dans la merde s'ils le déclarent mort, j'ai besoin de cet argent. C'est là que toi et ton intelligence interviennent et me sauvent la mise, n'est-ce pas ? Je t'écoute, » Son sourire se fit plus imposant encore, alors qu'elle se servit de la boite à gâteau pour soutenir sa tête, attendant telle une enfant sage la fameuse solution miracle que Citra devait lui offrir. Son minois agréable ne la sauverait pas de cette situation, elle avait besoin d'un cerveau en état de marche.

_________________

If you could see me now would you recognize me · Would you pat me on the back or would you criticize me, Would you follow every line on my tear stained face.

driver roll up the partition please.

Citra Leviani

behind
messages : 2067
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © carolcorps; codes profil @sow.
multinicks : aneurin, aurora, eliot, pablo, rae.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : en break avec l'amateur de tongs.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller et se remettre de sa rupture.
home : une chambre (la plus chère) au majestic.
points : 2796
moodboard :
Enjoy your li(f)e  Jrwi0cB

Enjoy your li(f)e  3GIPiMu

Enjoy your li(f)e  YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {1/2 : free} : daniel.

Enjoy your li(f)e  Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Enjoy your li(f)e · Lun 11 Jan - 18:00
La petitesse de l’appartement de sa drôle d’amie ravivait d’anciens souvenirs qu’elle avait cru profondément enfouis. Elle revoyait la vieille table basse en formica dans un salon décrépit, le canapé lit aux ressorts usés, le boucan d’une voisine à la langue bien pendue et le plafond aux tâches détrempées par les infiltrations sous le toit. Pourtant, il lui avait semblé être plus heureuse là-bas qu’elle ne l’était depuis quelques temps. Si on s’habituait assez vite au luxe – un peu trop d’ailleurs - certaines choses étaient difficiles à acheter. L’heure n’était cependant pas à ses problèmes et elle les chassa dans un coin, en écoutant la diatribe d’une Kerry préoccupée. Malgré ses airs de sainte nitouche, il fallait reconnaitre qu’elle avait eu du cran (probablement motivé par un élan irrationnel) de mettre en œuvre toute cette stratégie. Chez elle, on l’aurait surement félicité, après tout, là d’où elle venait, les morts conservaient un certain nombre de facultés post mortem à commencer par le droit de vote. Or son hôte aurait certainement pu continuer ainsi pendant des années – le remord ne paraissait pas être le motif de son changement d’attitude – si ce n’était Agnès et ses babillages intempestifs. Celle-ci avait précisément le don de foutre sa merde partout, dieu sait comment. À n’en point douter elle avait les oreilles qui trainaient partout et de très bons informateurs. « Ah. Évite de le secouer, ça me donne la gerbe. » Répondit-elle en fronçant le nez tandis que Kerry gigotait avec l’urne. Elle ne savait pas si les cendres avaient une quelconque conscience toutefois le pauvre malheureux devait avoir le mal de mer à force d’être trimballé de la sorte comme un vulgaire sac en papier. « Je m’en remettrais ce n’est pas grave. Je suis passée par là aussi autrefois… Il faut juste apprendre à se servir de ses contacts. » Et utiliser les autres dès que tu en as l’opportunité se retint-elle d’ajouter. L’heure n’était pas aux leçons de vie mais plutôt à la complaisance eu égard à ce que sa comparse venait de lui révéler sur son passé fumeux. En voyant le verre revenir, elle grimaça, incapable de retenir une réflexion outragée. « Mais enfin c’est quoi ça ? Mon dieu mais dans quel monde tu vis… » Qu’allait-elle bien pouvoir faire de Kerry ? Elle secoua la tête de désespoir et trempa son nez dans le vin – acide au demeurant – pour se donner du courage quant à la suite des évènements. « Je vois, je vois, laisse-moi réfléchir. » Ce qui n’était pas une mince affaire quand on persistait à la fixer avec insistance. Il y avait forcément une solution à ce problème, loin d’être tout à fait légale mais un plan se formait déjà dans son esprit. Elle avait commencé assez jeune à fomenter des coups foireux, tantôt en solitaire, tantôt avec l’aide de son frère ainé ; en grandissant les mauvaises habitudes ne l’avaient jamais vraiment abandonné. C’était addictif et excitant à la fois que de jouer sur le fil du rasoir. Pour autant, après Dante, elle s’était légèrement calmée, ayant à cœur de trouver une stabilité somme toute normale comme le commun des mortels. Néanmoins les réflexes étaient bel et bien toujours présents quand il s’agissait de souffler sur les braises. « Bon je crois que j’ai trouvé. » Qu’elle commença en se mordant la lèvre avant de reposer le breuvage abject qui était une insulte à ses racines. « On va ou plutôt tu vas payer quelqu’un pour jouer le rôle de ton père. C’est facile je connais des gens qui connaissent des gens qui seraient prêts à te rendre ce service moyennant une petite somme. Tu comprends bien qu’il faudra faire un effort de ce côté-là. » Il était évident qu’enfreindre les lois exigeait un investissement pécuniaire afin de garder le silence de toutes les parties impliquées. Restait ensuite à déterminer la hauteur du dit paiement et éventuellement se servir dessus… Encore que, ça lui faisait de la peine de profiter de Kerry. « On aurait pu utiliser Xavi, un peu de maquillage tout ça mais il est mauvais acteur et risquerait de tout faire foirer. Non je pense pouvoir trouver mieux. Et bien qu’est-ce que tu en dis ? » C’était, à ses yeux, le meilleur stratagème possible.

_________________

this some shit that I sually don't do, but for you I kinda want to cause you're down for me and I'm down too.

the girl with the broken smile.

Kerry Phillips

behind
messages : 824
name : sow ~ pomeline.
face + © : heard — saaya.
multinicks : blake · daisy · luna · jürgen · xavi · zélie.

age (birth) : thirty-four yo · 07.11.
♡ status : open for a night.
work : handywoman, mechanic — part time waitress @daveys.
activities : taking care of her hair.
home : a small flat @pioneer oak.
points : 837
moodboard :
Enjoy your li(f)e  036545cd0a4faffe657196b46079dd1b
- AS THE BARBIE -
welcome to the shit show,
grab a comfortable seat

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( on · 1/3 ) tony, tc/daniel.

Enjoy your li(f)e  Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Enjoy your li(f)e · Lun 25 Jan - 13:32
La situation délicate dans laquelle Kerry se trouvait, n'était, en somme, qu'une goutte d'eau dans un océan. Son amitié avec Citra était toute récente, démarrée peu de temps après son arrivée à Windmont Bay, raison pour laquelle elle ne pouvait s'imaginer la vaste étendue d'emmerdes qui régnait dans le passé de la new-yorkaise. Faire croire que son père était toujours en vie et se balader impunément avec ses cendres n'était pas grand chose en comparaison du reste. Pour autant, cette situation devait être réglée rapidement et comme à son habitude, les autres devaient s'en charger. Kerry avait foutrement besoin d'assistanat dans sa vie, et l'idée de prendre exemple sur Citra lui traversa l'esprit : il était temps qu'elle trouve un(e) riche con(ne) (plus con(ne) qu'elle, donc, opération casse-gueule) qui la sauverait de tout. En attendant, l'italienne était sa moitié chargée de cette lourde tâche. « Des contacts ? Je suis censée avoir des contacts ? Mais pourquoi faire ? » Elle ne parvenait déjà plus à suivre le fil de sa réflexion et fronça le nez au passage. Citra évoluait dans un monde bien différent du sien et Kerry n'en avait pas encore toutes les subtilités. Elle faillit reprendre la parole pour commenter la pauvre piquette qu'elle venait de lui offrir, mais choisit le silence puisque son amie était désormais en pleine réflexion. La mécanicienne l'observa de ses grands yeux bleus emplit d'un espoir peut-être vain. Pourtant, Citra était sa sauveuse, elle était pendue à ses lèvres (et à son cerveau) dans l'attente d'un semblant de réponse. « C'est pas vrai, tu as trouvé !? Mais tu vois, t'es parfaite, » reprit-elle sur un ton guilleret tout en se redressant un peu trop rapidement. Elle mit un coup dans la boite à gâteaux et son pauvre père faillit terminer sa course au sol, cependant Kerry rattrapa le tout de justesse et offrit à son amie un sourire désolé. « Tu veux que je paie quelqu'un pour jouer mon père ? Moi je veux bien, c'est une très bonne idée, mais j'ai pas d'argent pour ça, ils vont jamais accepter la somme merdique que je vais proposer. » L'idée était excellente sur le papier, mais même en rassemblant ses économies, Kerry n'avait pas grand chose à proposer à un quelconque acteur. Elle porta ensuite son index sur ses lèvres, se laissant aller elle aussi à une réflexion profonde - beaucoup moins que son amie, il fallait le dire, puis reprit dans la foulée. « Et si je propose de sucer, ça passe pas ? » Malgré la situation, la question était posée avec le plus grand sérieux. Donner de sa personne n'était pas un problème pour Kerry dont la frivolité était évidente. « Il est mauvais acteur mais il a de l'argent, il peut pas m'en prêter ? Je le rembourserai... Enfin, c'est pas dit, mais l'intention y est tu vois. » Son Xavi pouvait bien faire cet effort ? Sauver l'amie de sa moitié était un geste qu'il ne pourrait pas refuser ? Sinon, elle gardait toujours en tête l'option plaisir buccale pour le futur acteur que Citra dégoterait. « Tu veux pas jouer ma nouvelle belle-mère aussi ? Je sens que je vais tout foirer alors que toi tu vas gérer ça comme une reine. S'il te plaît ? » souffla-t-elle en faisant la moue. Elle n'avait pas seulement besoin de son aide pour lui pondre une idée, elle avait également besoin d'elle à ses côtés. Mine de rien, Citra avait pris beaucoup d'importance en peu de temps et elle lui portait une confiance aveugle, en plus de se raccrocher à elle comme une moule à son rocher.

_________________

If you could see me now would you recognize me · Would you pat me on the back or would you criticize me, Would you follow every line on my tear stained face.

driver roll up the partition please.

Citra Leviani

behind
messages : 2067
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © carolcorps; codes profil @sow.
multinicks : aneurin, aurora, eliot, pablo, rae.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : en break avec l'amateur de tongs.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller et se remettre de sa rupture.
home : une chambre (la plus chère) au majestic.
points : 2796
moodboard :
Enjoy your li(f)e  Jrwi0cB

Enjoy your li(f)e  3GIPiMu

Enjoy your li(f)e  YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {1/2 : free} : daniel.

Enjoy your li(f)e  Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Enjoy your li(f)e · Jeu 4 Fév - 16:24
Si Citra était arrivée en s’imaginant boire un verre (d’un vin de qualité) tranquillement tout en refaisant le monde avec sa camarade – autrement dit critiquer les autres – elle n’avait pas imaginé une seule seconde être mise à contribution dans une opération clandestine. En effet, Kerry n’avait pas la tête d’une criminelle encore moins de quelqu’un ayant des soucis aux yeux de lois. Force était de constater que les apparences étaient trompeuses car derrière ce petit minois à l’aspect innocent se cachait un esprit un brin naïf certes mais néanmoins doté d’une once de jugeote. Or l’affaire dans son ensemble n’était pas pour lui déplaire, au contraire, elle la trouvait particulièrement grisante. Et puis, au fond elle s’était attachée à la jeune femme qu’elle trouvait drôle et dont la compagnie était rafraichissante. A maintes reprises elles s’étaient éclatées en soirée bras dessus bras dessous. Pour toutes ces raisons, Citra l’aiderait de son mieux sans se servir au passage pour ne pas accabler davantage son amie. Qu’on ait misé sur son intelligence pour fomenter un plan était déjà suffisamment glorifiant. « Et bien des contacts comme des gens à qui demander service en cas de besoin. Quelqu’un comme moi en somme. Mais c’est mieux d’en avoir plusieurs tu comprends ? » Répondit-elle avec le ton similaire à celui d’une maitresse de classe qui apprends les mathématiques à ses élèves. Parfois il lui semblait que Kerry venait tout juste de naitre et découvrait la vie. À se demander comment elle avait fait jusqu’ici pour se débrouiller mais l’urne qu’elle trimballait dans ses bras était en soi un indice suffisant sur sa façon de gérer les problèmes. « Ça dépends tu peux mettre combien ? » L’idée était de loin la plus brillante (et stupide) qu’elle eut trouvé mais son interlocutrice paraissait conquise par cette piste. Techniquement ce n’était pas si idiot que ça, encore fallait-il y mettre les moyens et trouver un imbécile peu regardant pour jouer les doublures. Elle avait bien deux ou trois idées en tête de mecs susceptibles de rendre ce service en échange d’une petite somme ; restait à les convaincre. « Quoi ? Non on ne va pas en arriver là, on va se débrouiller sans. » Qu’elle rétorqua à sa proposition de se mettre à genoux pour sauver la mise quant à l’embrouille sur la mort de son père. Au pire du pire (comprendre en dernier recours) Citra lui prêterait de l’argent néanmoins elle refusait que Kerry use de sa personne pour se sortir du pétrin. « Il refusera, je le connais, les projets caritatifs c’est pas vraiment son truc. » Quand bien même son cher et tendre lui passait bon nombre de caprices, elle était à peu près certaine que ce serait la goutte d’eau qui ferait déborder le vase. Il était certes généreux mais il ne fallait pas trop tirer sur la corde. À l’ultime requête de Kerry, elle manqua de peu de s’étouffer dans son verre de rouge. « Ce ne serait pas crédible, on a presque le même âge et puis ça ferait juste trop, on risquerait de se faire prendre. Enfin toi surtout. » La précision était importante puisque si elle n’avait rien contre aider son hôte, elle ne voulait pas endosser la responsabilité si ça tournait au fiasco. « Bon voilà ce qu’on va faire. Je vais tenter de passer quelques coups de fils pour trouver ton nouveau père et je te l’enverrais. Va falloir bosser le personnage ok ? L’administration va surement vous poser des questions pour être surs que vous êtes parents. Je te passerais quelques médicaments pour te détendre si tu veux quoi que j’ai peur que ce soit pire. » Kerry devait avoir l’air normale – pour peu que ce soit possible – et non pas avoir l’allure de quelqu’un qui se défonce pour passer le temps. « Très bien donc je te recontacterais d’ici ce soir. Cette conversation n’a jamais eu lieu qu’on soit d’accord. » Elle se leva aussitôt pour prendre ses affaires avec un air sérieux qui voulait tout dire et rien dire à la fois, prête à aller chercher la perle rare.

_________________

this some shit that I sually don't do, but for you I kinda want to cause you're down for me and I'm down too.

the girl with the broken smile.

Kerry Phillips

behind
messages : 824
name : sow ~ pomeline.
face + © : heard — saaya.
multinicks : blake · daisy · luna · jürgen · xavi · zélie.

age (birth) : thirty-four yo · 07.11.
♡ status : open for a night.
work : handywoman, mechanic — part time waitress @daveys.
activities : taking care of her hair.
home : a small flat @pioneer oak.
points : 837
moodboard :
Enjoy your li(f)e  036545cd0a4faffe657196b46079dd1b
- AS THE BARBIE -
welcome to the shit show,
grab a comfortable seat

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( on · 1/3 ) tony, tc/daniel.

Enjoy your li(f)e  Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Enjoy your li(f)e · Mer 10 Fév - 13:53
Elle avait visiblement tout à apprendre de l'italienne, de ses choix de vie, de ses relations amoureuses et même de ses fameux contacts à avoir. Citra était une découverte récente, une jeune femme devenue une amie bien rapidement, avec qui les plaisirs simples du quotidien - s'amuser et boire, notamment - prenaient une tournure plus savoureuses. A bien des égards ces deux-là étaient différentes, mais sur d'autres points elles se complétaient parfaitement pour former une équipe qu'elle espérait de choc. Il n'y avait désormais que Citra pour la sortir de ses conneries, il n'y avait qu'elle pour la prendre pour la main et lui éviter une sortie de route derrière les barreaux. Kerry se nota mentalement - ce qu'elle oublierait donc après avoir fait le tour de son bocal - de quémander plus de conseils à son interlocutrice, sur d'autres sujets où elle avait nettement besoin d'aide également. « Tu me feras la liste des tiens, du coup ? » questionna-t-elle à la va vite, agrémentant sa demande d'un jolie sourire en coin. Kerry n'était peut-être pas la plus futée des habitantes du coin, en revanche, son réflexe de survie était lui très bien activé : pomper ce qu'elle pouvait chez les autres était une qualité naturelle qui l'avait sauvée jusqu'ici. Mais comment dire non à l'idiote mignonne du coin ? « Non. » Non n'était pas la réponse adéquate à combien, mais Kerry n'avait d'autres choix que d'être franche. Elle n'avait clairement pas les moyens de payer qui que ce soit avec ses modestes revenus, et nul doute que 50 malheureux dollars et 32 centimes ne suffiraient pas à contenter un acteur. « J'essaie juste de trouver des idées plus... adaptées ? Oui, adaptées, à ma situation. » Se retrouver dans une telle position n'était acceptable pour personne mais Kerry était capable de bien pire pour se sortir d'une situation houleuse. Elle ne connaissait pas vraiment ses limites et oscillait souvent sur un fil tendu au dessus du vide. « Je suis un projet caritatif pour lui ? Mais je vais finir en prison, moi. Je suis trop jolie pour ça. » Par réflexe, elle passa une main dans ses cheveux afin de les faire virevolter. Elle n'avait pas besoin de convaincre Citra sur cette idée, ni même de la jouer jeune égérie glamour alors qu'elle descendait plus naturellement du chat de gouttière, mais Kerry ne se voyait pas passer les prochaines années derrière les barreaux. Qu'adviendrait-il d'elle en prison ? Soit, elle avait la chance de se dégoter une Citra low cost à qui le orange seyait bien, soit elle ressortirait de là les deux pieds en avant, il n'y avait pas besoin d'être futée pour en arriver à cette conclusion. « D'accord, on fait comme ça. Et promis, je vais bosser le rôle.. et je suis pas contre un petit médoc, » Une catastrophe à gérer était suffisante, nul besoin d'en ajouter une autre, mais elle sentait clairement le stress monter. « Merci Citra, tu me sauves. » conclut-elle en se relevant à son tour, avant d'offrir une étreinte amicale à son amie. L'italienne allait sûrement lui éviter un tas d'ennuis supplémentaires et elle ne l'en remercierait jamais assez pour ça.

Topic terminé.

_________________

If you could see me now would you recognize me · Would you pat me on the back or would you criticize me, Would you follow every line on my tear stained face.
Contenu sponsorisé




behind
the mask

Enjoy your li(f)e  Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Enjoy your li(f)e ·
 
Enjoy your li(f)e
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: