hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 (counting days since my love got lost on me)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue
Aller en bas 

Shiloh Ragston

behind
messages : 2376
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : rgosling ⋅ © self.
multinicks :
giselledanielodettescar


age (birth) : 40 y.o. (12/11)
♡ status : widower, alone and lonely.
work : fire chief.
home : a house on pioneer oak, near the firehouse.
points : 5067
moodboard : (counting days since my love got lost on me) 438f333fc3678f2e7577c3049c412d43e963457c
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : finn ⋅ donna ⋅ persy ⋅ tommy ⋅ sijia ⋅ (tc fusillade)

(counting days since my love got lost on me) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· (counting days since my love got lost on me) · Sam 28 Nov - 14:31
i've been told to get you off my mind
but i hope that i never lose the bruises that you left behind
oh my lord i need you by my side
x x x
windmont bay, la plage, le 27 novembre 2020 (7pm)
@Dorothy Lowe

Aujourd'hui est un mauvais jour. Il en a de moins en moins pourtant, sûrement grâce au temps qui passe, à ses proches qu'il laisse un peu plus entrer dans sa vie. Parfois Shiloh pense qu'il est sur la bonne voie, que, sans se défaire de ce manque qui fera à jamais partie de lui, il va de l'avant. C'est ce qu'aurait voulu Olga, il le sait, et c'est la seule chose qui le fait avancer. Puis il y a des jours plus sombres, où tous ses efforts sont réduits à néant et où il perd le goût de vivre, se demande ce qu'il fait là quand son âme soeur ne l'est plus. D'abord sa soeur, puis sa femme ; Shiloh ne croit plus en Dieu depuis longtemps, pourtant il a prié pour qu'on arrête de lui enlever ses proches et qu'on le prenne lui à la place. Se croyant maudit, il a hésité à tout lâcher pour s'installer à l'autre bout du monde dans une petite cabane en pleine forêt, coupé du monde, pour que plus rien ne puisse l'atteindre ; mais il est trop lâche pour le faire, sans compter que des gens comptent encore sur lui, comme ses parents ou son frère. Alors pour faire taire la douleur et combler le vide, Shiloh se noie dans l'alcool. Au bar ou chez lui, il ne se passe pas une journée sans qu'il ne boive au moins un verre ; et les jours où il en a mal à ne plus le supporter, les jours comme aujourd'hui où tout est sombre autour de lui, il boit plus que d'habitude. Ivre, le pompier prend tout de même le volant malgré tous les accidents de la route sur lesquels il a dû intervenir, et conduit jusqu'au bord de mer, l'endroit où il se rend à chaque fois que le manque de sa femme se fait particulièrement ressentir. Olga n'a jamais frôlé les grains de sable de Windmont Bay puisque le couple ne s'est jamais rendu dans la ville natale de Shiloh, mais à Portland il s'agissait de leur lieu de prédilection. Là où ils se sont rencontrés, là où ils se retrouvaient après les disputes ou tout simplement pour y passer du bon temps. Leur relation s'est consolidée dans cet environnement et c'est sûrement un peu idiot mais Shiloh peut presque sentir sa présence lorsqu'il est enveloppé de la brise marine et de l'odeur iodée. Une fois garé, il sort difficilement de son véhicule et titube jusqu'au muret qui délimite la plage de la rue. Malgré la nuit tombée, il est encore relativement tôt et les rues sont loin d'être vides. Shiloh s'empresse alors de rejoindre le sable, bien moins prisé en hiver que lors de la période estivale, et s'avance vers l'eau pour y tremper ses pieds qu'il n'a pourtant pas pris la peine de déchausser. La tête lui tourne et il se laisse tomber au sol, se fichant pas mal de se tremper, laissant des larmes silencieuses couler sur ses joues mal rasées.

_________________
"I kept the right ones out and let the wrong ones in, had an angel of mercy to see me through all my sins, there were times in my life when I was goin' insane tryin' to walk through the pain."

ain't no rest for the wicked

Myrtle Lowe

behind
messages : 746
name : fai
face + © : tashi rodriguez©lora
multinicks : winifred, woody, dewey, ruth

age (birth) : 25 ans
♡ status : fiancée à un ninjago
work : factrice
home : bridgewater way.
points : 1774
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible

(counting days since my love got lost on me) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (counting days since my love got lost on me) · Sam 5 Déc - 9:39
@Shiloh Ragston

Dorothy jonglait entre les états de solitude et d’assistance au quotidien. Parfois, elle s’oubliait pour se concentrer sur sa soeur. D’autres fois, elle se trouvait seule : dans son travail mais aussi dans ses loisirs. Dernièrement, Maya lui avait organisé des moments de temps libre grâce auxquels la jeune femme avait réussi à passer une soirée surprenante dans un bar, auprès d’un homme avec lequel elle ne se serait jamais imaginée passer un bon moment. Inspirée par cette rencontre positive, Dorothy s’était un peu relâchée, et ce soir-là, elle avait pris la route, seule, en direction de la plage de Windmont Bay. Son intention était simple : profiter de l’air marin pour se ressourcer. La nature avait un effet apaisant drastique sur elle et participait à son équilibre mental. Une fois garée, elle sortit de son véhicule, emmitouflée dans son manteau et son bonnet de laine. Le soleil n’était pas encore tout à fait couché et elle comptait bien profiter des derniers rayons de soleil. Une fois sur le sable, elle retira ses chaussures et les abandonna à quelques mètres d’elle. Un frisson la parcourut, mais elle était prête à se sacrifice pour profiter de la sensation du sable sur sa peau. Elle finit par s’asseoir sur le sable, face à la mer et commença des exercices de respiration solitaires. Ses sens étaient entièrement réceptifs : l’odeur de l’iode, les grains de sable entre ses orteils, le miroitement rougeâtre du soleil à la surface de l’océan… Et, contre toute attente, une silhouette déséquilibrée s’ajouta au tableau. Arrêtant subitement ses exercices, elle porta son attention sur la personne qui venait de la rejoindre sur la plage. Au premier abord, elle crut qu’il s’agissait d’un ivrogne et qu’elle ferait mieux de s’éclipser pour éviter de se faire remarquer et de se mettre en danger. Lentement, elle se leva alors, prête à retourner à sa voiture, lorsqu’elle vit la silhouette s’écrouler au sol, face à l’océan. Elle comprit alors que le danger n’était pas pour elle, mais pour cette personne. Elle ne semblait pas en bonne posture et l’abandonner à son sort lui parut inconcevable. Prenant son courage à deux mains, Dorothy se précipita vers la personne mais s’arrêta à bonne distance avant de l’interpeller. « Hey ! » Le vent emporta sa voix dans la direction opposée. Elle se fit alors violence et s’approcha d’avantage de l’homme au sol et finit par le reconnaître. « Shiloh ? » Cette fois, sa voix lui parvint. Secouée par la surprise de le voir dans un tel état, elle s’accroupit face à lui, cherchant à capter son regard. « Vous avez besoin d’aide ? » Sa question était d’une banalité déroutante mais elle lui parut assez essentielle pour comprendre son niveau de détresse. Qu’il acquiesce ou non, la jeune femme était déjà passée en mode d’aidante et n’allait pas faire autre chose que lui venir en aide.

_________________
❝ I'm gonna pick up the pieces and build a Lego house. When things go wrong we can knock it down. ❞

Shiloh Ragston

behind
messages : 2376
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : rgosling ⋅ © self.
multinicks :
giselledanielodettescar


age (birth) : 40 y.o. (12/11)
♡ status : widower, alone and lonely.
work : fire chief.
home : a house on pioneer oak, near the firehouse.
points : 5067
moodboard : (counting days since my love got lost on me) 438f333fc3678f2e7577c3049c412d43e963457c
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : finn ⋅ donna ⋅ persy ⋅ tommy ⋅ sijia ⋅ (tc fusillade)

(counting days since my love got lost on me) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (counting days since my love got lost on me) · Sam 5 Déc - 15:55
Il n'est pas tard mais Shiloh est déjà ivre mort. Il se croit seul - il a envie de l'être - mais les rues, sans être bondées, ne sont pas vides, et il croise quelques personnes qui sûrement le reconnaissent, étant capitaine de la caserne. Il le regrettera, demain, de s'être donné en spectacle devant ceux qu'il est censé protéger, mais il n'a pas réfléchi avant d'attraper la bouteille et de la vider. Les habitants de Windmont Bay ne sont pas sans savoir les tragédies qui l'ont frappé, il y a plus de vingt ans avec sa soeur puis il y a cinq ans avec sa femme. Ils seront donc peut-être compréhensifs mais Shiloh aura du mal à les regarder en face - mais pour cela, il faut qu'il s'en souvienne. Pour l'instant, il ne pense à rien de tout ça. Tout ce qu'il cherche à faire, c'est de trouver un moyen pour faire taire la douleur qui le tiraille, et se rapprocher un peu plus de l'esprit d'Olga qui, il l'espère, n'est pas trop loin de lui. Sans se soucier de finir trempé, Shiloh se laisse partir en arrière pour s'asseoir dans le sable mouillé, bercé par les vagues qui viennent à lui et repartent aussitôt. Il ferme les yeux, bascule la tête en arrière pour sentir la brise marine frapper son visage, quand il entend une voix féminine interpeler quelqu'un. La voix lui semble lointaine alors il ne réagit pas, ne pensant pas que c'est pour lui. Il est conscient de l'image qu'il renvoie, si ça ne lui arrive pas souvent ce n'est pourtant pas la première fois qu'il finit dans un tel état, et les gens n'ont pas le courage de l'aborder la plupart du temps. Mais quelques secondes plus tard voilà qu'il entend son prénom et son coeur loupe un battement. Il rouvre les yeux qu'il laisse pourtant fixés à l'horizon tandis que son coeur tambourine dans sa poitrine à l'idée qu'il s'agisse d'Olga. Il sait que la voix provient de derrière lui mais il n'a pas le courage de se retourner pour vérifier de qui il s'agit, préférant s'accrocher à l'espoir de voir Olga lui apparaître.
— Dorothy ? Elle se rapproche de lui et son coeur s'en retrouve brisé. — Je pensais que... Sa voix s'éteint avant qu'il ne finisse sa phrase, honteux d'avoir espéré l'impossible. Quand il semble se souvenir qu'elle lui a posé une question, Shiloh secoue la tête négativement, n'osant toujours pas se tourner vers elle - cette fois par embarras, il n'a aucune envie que la jeune femme le voit dans cet état, c'est lui qui est censé prendre soin d'elle, pas le contraire.
— Laissez-moi. Il se veut agressif mais sa voix sonne faible, presque implorante. — Vous ne pouvez rien pour moi. Ni elle, ni personne. Shiloh finit par se tourner vers elle quand il comprend qu'elle ne va pas partir, et alors que son regard se pose sur son visage, il a l'impression de voir Olga. Il cligne plusieurs fois des yeux pour retrouver le véritable visage de Dorothy mais le mal est fait et, perturbé, c'est le prénom de sa femme qui s'échappe de ses lèvres, dans un murmure presque inaudible, avant qu'il n'essaie de se relever - en titubant - pour échapper à cette vision déroutante.

_________________
"I kept the right ones out and let the wrong ones in, had an angel of mercy to see me through all my sins, there were times in my life when I was goin' insane tryin' to walk through the pain."

ain't no rest for the wicked

Myrtle Lowe

behind
messages : 746
name : fai
face + © : tashi rodriguez©lora
multinicks : winifred, woody, dewey, ruth

age (birth) : 25 ans
♡ status : fiancée à un ninjago
work : factrice
home : bridgewater way.
points : 1774
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible

(counting days since my love got lost on me) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (counting days since my love got lost on me) · Sam 5 Déc - 16:56
@Shiloh Ragston

Une vague de soulagement s’empara de Dorothy lorsqu’elle entendit Shiloh la reconnaître. Elle savait qu’il était ivre mais l’heure n’était pas aux explications : tout ce qu’elle voulait savoir, c’était s’il était suffisamment conscient pour comprendre la situation dans laquelle il se trouvait. Elle fronça légèrement les sourcils lorsqu’il débuta sa phrase mais s’interrompit avant de la conclure. Elle ne saurait jamais ce qu’il avait cru apercevoir mais elle préféra ne pas s’y attarder. « Calmez-vous. » répondit-elle avec douceur et prudence dès qu’il lui ordonna de le laisser seul. Cette perspective n’était pas une option et sa détermination se lut sur son visage. Pour lui faire comprendre qu’elle ne partirait pas, elle fit plusieurs pas vers lui, jusqu’à ce que l’eau vint à son tour lui mordre les pieds. Un frisson glacial la parcourut et fit trembler ses épaules mais elle n’y prêta que peu d’attention car déjà Shiloh tentait de se relever, seul, avec difficultés. Le vacarme de l’océan derrière elle aurait presque pu l’empêcher d’entendre le prénom féminin qu’il marmonna mais elle l’entendit bel et bien. Sans trop de difficultés, elle déduit que la propriétaire de ce nom devait être son ex-femme, dont il lui avait raconté la mort violente lorsqu’ils s’étaient croisés au bar de la ville. Elle eut un pincement au coeur et découvrit dans son regard le désespoir qui avait été le sien aux décès de ses parents. C’était comme se voir dans un miroir et toute cette douleur la transperça. Spontanément et à l’encontre de son naturel peu tactile, elle vint contre Shiloh et le soutint avec maladresse pour l’aider à se remettre sur pieds. Il empestait l’alcool, mais elle ne fit aucune remarque. Habituée à soutenir des corps, notamment lorsqu’elle aidait sa soeur à sortir de son fauteuil, elle ne grimaça même pas sous le poids de Shiloh, dédiant toute son énergie à son équilibre à lui. « Je suis là, ne vous en faites pas. » Une fois qu’il fut plus ou moins stable sur ses pieds, elle se détacha de lui mais garda une main contre sa poitrine, pour l’aider à se calmer et lui faire comprendre qu’il n’était pas seul. Elle qui avait jadis été vulnérable et ravagée face à lui se sentit aujourd’hui redevable. Bien sûr, elle aurait aimé n’avoir jamais l’occasion de lui apporter son aide mais maintenant que la situation se présentait, il était évident qu’elle répondrait à l’appel. « Vous pouvez marcher ? Je suis garée juste à côté. »

_________________
❝ I'm gonna pick up the pieces and build a Lego house. When things go wrong we can knock it down. ❞

Shiloh Ragston

behind
messages : 2376
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : rgosling ⋅ © self.
multinicks :
giselledanielodettescar


age (birth) : 40 y.o. (12/11)
♡ status : widower, alone and lonely.
work : fire chief.
home : a house on pioneer oak, near the firehouse.
points : 5067
moodboard : (counting days since my love got lost on me) 438f333fc3678f2e7577c3049c412d43e963457c
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : finn ⋅ donna ⋅ persy ⋅ tommy ⋅ sijia ⋅ (tc fusillade)

(counting days since my love got lost on me) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (counting days since my love got lost on me) · Sam 5 Déc - 17:39
Shiloh était un animal social, avant, devenu loup solitaire après le décès de sa femme - il n'aime pas s'épancher sur sa vie privée et ses problèmes, ni sobre et encore moins ivre. Alors quand elle lui dit de se calmer au lieu de s'en aller comme il le lui a demandé, ça a plutôt tendance à le braquer. Il tente de se lever, de la fuir si elle ne veut pas partir d'ici, pour plusieurs raisons. Il n'a pas envie de se montrer aussi vulnérable en face d'elle - ni en face de personne, d'ailleurs ; mais en plus de ça, la confondre avec Olga l'a dérouté plus que de raison et l'apaisement qu'il pensait trouver sur cette plage s'éloigne de plus en plus de lui. Il tente de reculer quand elle s'approche de lui mais il trébuche et finit par se rattraper à elle. Son aide est la bienvenue, finalement, il est incapable de tenir debout tout seul. Il secoue encore la tête alors qu'elle ne lui a rien demandé, comme pour réfuter sa présence.
— J'ai ma voiture. Répond-il, mauvais, comme un gamin vexé qui veut prouver qu'il peut tout faire tout seul. Pour allier les gestes à la parole, Shiloh s'éloigne de la brune et se met à marcher en direction du parking, non sans trébucher quelques fois sur le chemin. Arrivé sur le bitume, il se laisse de nouveau tomber sur un muret qui délimité la rue de la plage, incapable d'aller plus loin. Un soupir bruyant s'échappe de ses lèvres quand Dorothy arrive à sa hauteur.
— Vous n'avez pas mieux à faire ? Râle-t-il, visiblement trop ivre pour se montrer un minimum courtois envers cette femme dont il a pourtant apprécié la compagnie lors de leur dernière rencontre et qui tente de l'aider du mieux qu'elle peut. — Ma voiture est là-bas. Vous pouvez me laisser, vous avez fait votre action charitable de la journée, bravo. Et il se met à l'applaudir pour donner plus de poids à ses mots tranchants, espérant que cela suffirait à la faire fuir. Afin de ne pas s'attarder, il se relève - encore avec difficulté - pour tenter de rejoindre son véhicule qu'il est pourtant incapable de conduire dans son état.

_________________
"I kept the right ones out and let the wrong ones in, had an angel of mercy to see me through all my sins, there were times in my life when I was goin' insane tryin' to walk through the pain."

ain't no rest for the wicked

Myrtle Lowe

behind
messages : 746
name : fai
face + © : tashi rodriguez©lora
multinicks : winifred, woody, dewey, ruth

age (birth) : 25 ans
♡ status : fiancée à un ninjago
work : factrice
home : bridgewater way.
points : 1774
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible

(counting days since my love got lost on me) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (counting days since my love got lost on me) · Mar 8 Déc - 18:02
@Shiloh Ragston

Sa mâchoire faillit se décoller lorsqu’elle l’entendit lui rétorquer qu’il avait sa voiture. Venait-il vraiment de lui dire, droit dans les yeux, qu’il s’apprêtait à prendre la route dans un tel état d’alcoolémie ? En connaissant parfaitement le drame qui avait emporté ses parents ? Estomaquée, elle ne fit pas un geste lorsqu’il fila en direction du goudron. Elle finit cependant par se ressaisir et, animée par une colère de plus en plus grande, elle balaya le sable de ses pieds nus pour le rejoindre à grandes enjambées. Une fois qu’elle fut arrivée à sa hauteur, elle fut consternée de voir son état déplorable et secoua la tête avec véhémence quand il lui demanda si elle n’avait pas mieux à faire. Il eut alors le toupet de l’applaudir avec méchanceté et s’en fut trop pour Dorothy. D’un pas ferme, elle se plaça face à lui et lui flanqua une gifle titanesque. De celles qui claquent et laissent une marque rouge écarlate. « Vous n’avez pas honte ?! » La Dorothy qu’il avait connu lors de leur première rencontre se trouvait à présent face à lui. Colérique, volcanique, violente. « Vous comptez prendre la route dans votre état ? Vous êtes pitoyable ! » Elle tremblait de la tête aux pieds, les poings fermement serrés et tenant tête à cet homme, se fichant éperdument qu’il fasse une tête de plus que lui et que ses muscles fassent la taille de sa tête. « Vous allez immédiatement grimper dans MA voiture ! » D’un geste, elle pointa alors son véhicule garé tout près et qu’il connaissait déjà. Mais cette fois, il montrait côté passager, et elle s’occuperait de le raccompagner à bon port. Ô combien elle le maudissait à cet instant précis mais pour rien au monde elle ne l'abandonnerait à son sort car elle voyait clairement, au fond de son regard brumeux et arrogant, la douleur et la peine qui le déchiraient.

_________________
❝ I'm gonna pick up the pieces and build a Lego house. When things go wrong we can knock it down. ❞

Shiloh Ragston

behind
messages : 2376
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : rgosling ⋅ © self.
multinicks :
giselledanielodettescar


age (birth) : 40 y.o. (12/11)
♡ status : widower, alone and lonely.
work : fire chief.
home : a house on pioneer oak, near the firehouse.
points : 5067
moodboard : (counting days since my love got lost on me) 438f333fc3678f2e7577c3049c412d43e963457c
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : finn ⋅ donna ⋅ persy ⋅ tommy ⋅ sijia ⋅ (tc fusillade)

(counting days since my love got lost on me) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (counting days since my love got lost on me) · Mar 8 Déc - 20:45
Il se veut mauvais, il le fait exprès pour l'éloigner, pour qu'elle le laisse tranquille avec sa misère. Shiloh n'aime pas beaucoup la compagnie des autres, c'est un choix qu'il a fait il y a des années, de rester seul, mais il apprécie encore plus la solitude quand il est dans cet état. Personne ne peut comprendre ce qu'il ressent, ce qu'il a vécu, pas même une femme qui a perdu ses parents brutalement dans un accident de voiture. Car la mort d'Olga n'avait rien d'un accident, et c'est sûrement ce fait, l'imaginer partir dans d'atroces souffrances, imaginer la peur qu'elle a dû ressentir, qui l'empêche de passer à autre chose. La claque, il ne la voit pas venir. Il reste interdit, la tête sur le côté, le regard rivé au sol comme pour fuir le regard de la furie en face de lui. Elle a toutes les raisons du monde de lui en vouloir - de son attitude, de ses propos - mais il s'en fiche pas mal, pour l'instant. Il laisse la douleur se propager dans sa joue, ne prend pas la peine de la frotter pour essayer de l'atténuer. Il l'accueille avec plaisir, même, parce qu'une douleur physique est bien plus agréable que la douleur de son âme. Shiloh se dit qu'après cette effusion de colère, elle va enfin avoir compris le message et le laisser tranquille, mais que nenni. Après un silence qui le laisse penser qu'elle a peut-être déjà commencé à tourner les talons, elle reprend la parole pour lui donner l'ordre de monter dans sa voiture à elle. Dans un râle enfantin, Shiloh se lève et suit Dorothy jusqu'au véhicule où il s'installe sur le siège passager, toujours sans prononcer un seul mot - si ce n'est pour lui donner son adresse -, la tête collée contre la vitre. Shiloh profite du trajet pour regarder les paysages qui défilent ; en réalité, il se concentre sur un point à l'horizon pour ne pas finir malade. C'est avec soulagement qu'il sent la voiture s'arrêter, son estomac bien content qu'il ne soit plus en mouvement, mais Shiloh ne fait aucun geste pour sortir du véhicule.
— J'ai cru que vous étiez quelqu'un d'autre, tout à l'heure. Vous me faites penser à... elle. L'alcool ne lui réussit jamais, n'arrive pas à lui faire oublier ni Olga ni la douleur de son absence. Shiloh ignore pourquoi il s'entête à se mettre dans de pareils états, peut-être parce qu'être malade à cause de l'alcool lui procure une distraction. Le blond baisse la tête, laisse le silence de nouveau les envelopper, avant de prendre congé.
— Merci. Simple, courtois, on n'y décèle aucune reconnaissance, ça sonne presque faux. Il cherchera sûrement à la recontacter pour se faire pardonner quand il aura les idées claires, mais la brosser dans le sens du poil n'est pas sa priorité à cette heure-ci. Shiloh quitte alors l'habitacle, s'appuyant contre la portière pour tenter de trouver un quelconque équilibre. Quand enfin les étoiles ont fini de danser devant ses yeux, le pompier s'éloigne de la voiture, comme pour retrouver le confort de sa maison ; mais, au lieu de s'y diriger, Shiloh se laisse tomber sur le trottoir et enterre son visage dans ses mains, laissant ses larmes couler en silence et secouer son corps ce soir frêle.

_________________
"I kept the right ones out and let the wrong ones in, had an angel of mercy to see me through all my sins, there were times in my life when I was goin' insane tryin' to walk through the pain."

ain't no rest for the wicked

Myrtle Lowe

behind
messages : 746
name : fai
face + © : tashi rodriguez©lora
multinicks : winifred, woody, dewey, ruth

age (birth) : 25 ans
♡ status : fiancée à un ninjago
work : factrice
home : bridgewater way.
points : 1774
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible

(counting days since my love got lost on me) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (counting days since my love got lost on me) · Sam 12 Déc - 11:02
@Shiloh Ragston

La mine stoïque de Shiloh lui fit froid dans le dos. Elle venait de lui donner une gifle monumentale, qui lui avait fait mal aux doigts et pourtant, il cilla à peine. Elle l’avait connu bienveillant, attentif, vigilant. Là, face à elle sur cette plage, il se montrait glacial, absent, insensible. Néanmoins, elle prit sur elle et se fia à leurs précédentes rencontres pour se rassurer. A son grand soulagement, le pompier se résonna et accepta de monter dans son véhicule. Dès qu’il eut le dos tourné, elle prit une profonde inspiration pour se redonner du courage, puis le suivit jusqu’à sa voiture. Elle oublia ses chaussures sur le sable mais ne sembla pas s’en soucier plus que ça. Elle était souvent pieds nus et à vrai dire, elle ne voulait pas prendre le risque de récupérer ses chaussures et voir Shiloh disparaître. En silence, elle monta côté conducteur et fit signe à Shiloh de mettre sa ceinture, inflexible sur la sécurité. Une fois que ce fut fait, elle démarra et prit la route en direction de Pioneer Oak. Le trajet se déroula dans un silence total qui lui rappela le trajet qu’ils avaient fait ensemble lors de l’accident de ses parents. Ce souvenir la mit très mal à l’aise mais elle fit en sorte de ne pas le montrer et de ne pas s’y attarder. Ils arrivèrent finalement à proximité de l’adresse de Shiloh et Dorothy marqua une pause en remarquant que son passager ne sortait pas du véhicule. Est-ce qu’il allait vomir dans sa voiture ? Heureusement, cette inquiétude se dissipa dès lors qu’il prit la parole et lui avoua ce qu’elle avait deviné quelques minutes plus tôt. Anxieuse, elle se pinça les lèvres et porta sur lui un regard à la fois compréhensif et désapprobateur. Pour elle, la projection qu’il faisait sur elle n’était pas saine - voire dangereuse. Elle garda alors le silence, ne souhaitant pas l’encourager mais murmura un « De rien » lorsqu’il la remercia d’un air détaché. L’instant d’après, il filait hors du véhicule et Dorothy resta à sa place, suivant du regard sa silhouette titubante. Elle attendit qu’il rentre chez lui pour redémarrer mais, à sa surprise, il n’atteignit pas sa porte d’entrée et atterrit sur le trottoir, recroquevillé sur lui-même. Sans attendre, elle retira ses clefs et sortit à son tour de la voiture. Toujours pieds nus, elle courut pour le rejoindre et s’accroupit face à lui. Après une hésitation, elle posa une main sur ses avant-bras, pour lui signaler sa présence et lui demander de lever la tête. Les sanglots qui le parcouraient lui firent mal au coeur. « Je ne sais pas ce que votre femme aurait fait à ma place, mais moi j’aimerais vous guider à l’intérieur. » Elle désigna du menton sa maison et tapota son bras, maladroitement, pour le secouer tandis que le froid commençait sérieusement à la frigorifier. « Allez, s’il vous plait. »

_________________
❝ I'm gonna pick up the pieces and build a Lego house. When things go wrong we can knock it down. ❞

Shiloh Ragston

behind
messages : 2376
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : rgosling ⋅ © self.
multinicks :
giselledanielodettescar


age (birth) : 40 y.o. (12/11)
♡ status : widower, alone and lonely.
work : fire chief.
home : a house on pioneer oak, near the firehouse.
points : 5067
moodboard : (counting days since my love got lost on me) 438f333fc3678f2e7577c3049c412d43e963457c
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : finn ⋅ donna ⋅ persy ⋅ tommy ⋅ sijia ⋅ (tc fusillade)

(counting days since my love got lost on me) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (counting days since my love got lost on me) · Sam 12 Déc - 14:03
Shiloh titube jusqu'au trottoir en face de chez lui et se laisse tomber au sol, comme il s'est laissé tomber sur le sable, victime des sanglots qu'il ne peut plus éviter ni retenir. Il n'a même pas conscience de se donner en spectacle devant Dorothy, ne le réalisera que le lendemain, quand il sera trop tard et qu'il devra l'affronter pour s'excuser de son attitude. Il se débrouille toujours pour être seul dans ces moments-là, la plupart des gens ne s'osent pas à l'approcher quand il est dans cet état. Il est surpris que Dorothy soit venue à lui, encore plus qu'elle soit restée malgré son attitude désagréable. Reconnaissant, aussi, même s'il est incapable de le montrer pour l'instant. Shiloh sursaute légèrement quand il sent des mains se poser sur ses avant-bras, qu'il devine appartenir à la jeune femme. Il ne relève par la tête pour autant, ne veut pas qu'elle voit les ravages sur son visage, mais la voix de Dorothy l'apaise, elle est d'une telle douceur qu'il a envie de s'y envelopper. La mention de sa femme, pourtant, lui brise le coeur, et il a besoin de quelques longues secondes supplémentaires avant de lui obéir et de tenter de se relever, prenant appui une nouvelle fois sur la femme qui, malgré son allure frêle, est bien plus forte que ce qu'il ne s'imaginait. Ils marchent ensemble, lentement, vers la maison du pompier et ce dernier ne tente même pas de se débattre avec la serrure et donne directement la clé à Dorothy pour qu'elle lui ouvre la porte. À l'intérieur, Shiloh se dirige vers le canapé pour s'y affaler, relevant son regard vers la brune.
— Vous pouvez vous servir dans le frigo, si vous avez soif. Une proposition en l'air car il se souvient que c'est ce qu'il est censé faire quand il invite quelqu'un chez lui, sauf qu'il ne l'a pas invitée, qu'il n'a pas envie qu'elle reste et qu'il est incapable de se lever pour la servir lui-même. — Merci, Dorothy. Après un silence, Shiloh la remercie un peu plus sincèrement, conscient qu'elle n'était pas obligée de faire tout ça pour lui et qu'il serait dans une bien moins meilleure posture si elle n'avait pas accouru pour le secourir. Attaqué par la fatigue, le blond ferme les yeux, sentant le sommeil venir à lui malgré sa position désagréable, assis sur le canapé, et malgré la présence de son ange gardien. Une autre chose dont il aura honte au réveil.

_________________
"I kept the right ones out and let the wrong ones in, had an angel of mercy to see me through all my sins, there were times in my life when I was goin' insane tryin' to walk through the pain."

ain't no rest for the wicked

Myrtle Lowe

behind
messages : 746
name : fai
face + © : tashi rodriguez©lora
multinicks : winifred, woody, dewey, ruth

age (birth) : 25 ans
♡ status : fiancée à un ninjago
work : factrice
home : bridgewater way.
points : 1774
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible

(counting days since my love got lost on me) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (counting days since my love got lost on me) · Dim 13 Déc - 9:48
@Shiloh Ragston

Dorothy retint un soupire de soulagement lorsqu’elle sentit Shiloh accepter de l’écouter. S’il ne se levait pas par lui-même, alors elle aurait été obligée d’appeler du renfort et elle avait très bien compris que c’était à tout prix à éviter. Solidaire une fois encore, elle le soutint lorsqu’il se remit sur pieds et qu’il gravit avec difficulté les quelques marches qui les menèrent à la porte d’entrée. Elle le vit batailler pour faire entrer sa clef dans sa serrure et accueillit sans commentaire le trousseau lorsqu’il lui demanda encore une fois de l’aide. Grâce à elle, ils réussirent à pénétrer dans le foyer et Dorothy finit par s’écarter du pompier lorsqu’elle sentit qu’il était suffisamment concentré pour se mouvoir sans son aide. Curieuse, son regard s’attarda sur les meubles qui l’entouraient et elle s’imagina un instant le quotidien du pompier dans cette maison. Elle l’écouta lorsqu’il l’invita à prendre un truc à boire et sa question la perturba. Elle n’avait plus pensé à son bien-être dès le moment où elle l’avait aperçu en détresse. Aussi, elle réalisa soudain que oui, elle avait faim et même envie d’aller aux toilettes et d’enfiler une paire de chaussures. Toutefois, elle était gênée d’être là, sans vraiment y avoir été invitée et très probablement réduite à son propre sort dès qu’il aurait posé la tête sur son fauteuil. « Je ne sais pas trop… » Elle resta en retrait et le regarda dans un silence timide. Elle fut sur le point de se décider à partir lorsqu’elle entendit Shiloh la remercier. Cette fois, mais elle n’était pas sûre, ses remerciements semblèrent plus sincères. « On est quitte. » dit-elle dans un sourire. Elle n’avait aucune idée de s’il se souviendrait de quoi que ce soit demain matin mais dans tous les cas, elle estimait avoir fait ce qui était juste à son égard. Elle le regarda tomber de sommeil et son sourire resta sur son visage pendant quelques secondes encore, avant qu’elle se décide à partir. Prudemment, elle se faufila à l’extérieur du domicile, pris soin de ne pas claquer la porte en partant et remonta dans sa voiture. Elle retournerait bientôt prendre soin d’une autre personne qui avait besoin d’elle mais à cet instant, si elle se sentit certes satisfaite du travail accompli, elle avait surtout beaucoup d’inquiétudes à l’égard de Shiloh et de ce qu’il adviendrait s’il continuait sur cette voie.


Sujet terminé.

_________________
❝ I'm gonna pick up the pieces and build a Lego house. When things go wrong we can knock it down. ❞
Contenu sponsorisé




behind
the mask

(counting days since my love got lost on me) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (counting days since my love got lost on me) ·
 
(counting days since my love got lost on me)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: