hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 perfectly wrong.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue
Aller en bas 

driver roll up the partition please.

Citra Leviani

behind
messages : 1976
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © ma mie.
multinicks : aneurin, aurora, eliot, rae.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : en couple avec xavi.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird quand elle ne dépense pas l'argent de xavi.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, passer du temps avec xavi, boire, buller.
home : chez lui.
points : 2452
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/3 : free} : daniel, keke, xavi.

perfectly wrong. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· perfectly wrong. · Lun 30 Nov - 20:42

so come on, let it go.
this delusion in our heads is gonna bring us to our knees.

@Xavi Moroe — novembre (2020)

Les babillages de Agnès Baker étaient devenus une pseudo institution pour les habitants de Windmont Bay et Citra comme les autres, avait pris pour habitude de les écouter. Le plus souvent il s’agissait d’élucubrations grotesques mais certaines prêtaient à rire ou à faire un commentaire. Dieu savait où et comment la vieille dénichait ces informations cependant certaines étaient on ne plus intéressantes à commencer par ses dernières velléités. Elle ne savait plus trop comment elle avait eu vent de celles-ci mais l’affaire était remontée assez vite à ses oreilles. Qu’importe qu’elle fut associée aux médisances intempestives sur Ali, ça lui passait complétement au-dessus, néanmoins la seconde partie de ses propos avait eu le mérite de retenir toute son attention. C’était la première fois que Citra entendait quoi que ce soit de ce genre au sujet de son cher et tendre Xavi or après des mois de vie de commune, elle avait été particulièrement surprise. Si elle avait toujours su qu’il n’était pas un saint, elle l’avait cru exempt de tout geste de ce genre. Pour l’heure ce n’était certes que des ragots mais il y avait toujours un fond de vérité derrière tout ça. Qu’importe qu’il fut soit disant exempté, une plainte existait quelque part et elle ne doutait pas que riche comme il était, il avait pu tourner l’histoire à sa guise. Avec de l’argent on pouvait tout acheter, elle était bien placée pour le savoir malgré tout elle espérait vivement que ce fut des conneries d’une ex jalouse et non pas la vérité, car elle n’était pas sûre de pouvoir le supporter. Sa confiance, tout comme son affection avaient des limites et elle était déterminée à entendre sa version avant de prendre une décision qui pourrait changer le cours de son traintrain habituel. Après avoir tergiversé pendant plusieurs jours, elle vint donc trouver ledit accusé qui trainait dans le salon avec une revue quelconque à la main. Il lui sembla soudainement qu’un gouffre immense les séparait, que celui avec qui elle vivait n’était pas celui qu’elle pensait être. Elle n’avait jamais été dupe, ils avaient tous deux un passé, leurs propres traumas à porter mais elle avait l’impression qu’une ligne invisible avait été franchie. Cette zone de non-dits entre eux pourrait soit les détruire soit les rendre plus fort. La déception était immense, y compris pour elle qui se foutait généralement des qu’en dira t-on. « Je te dérange pas ? » Ce n’était pas vraiment une question puisqu’elle se moquait bien de savoir si oui ou non il était disponible pour parler. Elle s’invita à ses côtés et le scruta plusieurs minutes en silence, à la rechercher de l’invisible à l’œil nu. Il avait toujours été correct à son égard, jamais un mot plus haut que l’autre, encore moins d’élans douteux, toutefois tout le monde savait que ce n’était pas le genre d’argumentaire suffisant. Une personne pouvait se comporter différemment en fonction de ses interlocuteurs, qui plus est quand elle consommait de l’alcool ou des psychotropes. Xavi avait à ce titre, une réputation qui lui collait à la peau et ce malgré ses efforts récents qui faisaient suite à des soucis de santé. « C’est au sujet de ce que Agnès a dit, j’aimerais connaitre ta version des faits, parce que tu vois je n’arrête pas de ressasser ça et je pense qu’il faudrait qu’on en parle. » C’était au-delà d’une simple suggestion, c’était une nécessité pour clarifier la situation et agir en conséquence. « En fait ce n’est pas une proposition, j’ai besoin de savoir. » Qu’elle termina en pliant son bras pour s’appuyer dessus tandis qu’elle patientait, avide de connaitre ses réponses.

_________________

All night I'll riot with you I know you got my back and you know I got you, so come on, come on, come on let's get physical | @ dua lipa.

welcome to badlands.

Xavi Moroe

behind
messages : 853
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : blake · jürgen · kerry · luna · zélie.

age (birth) : thirty-five yo (03/11).
♡ status : in a rs with citra.
work : heir, ex ceo.
activities : buying unnecessary things, treating people the way they deserve it (like shit most of the time), having good time with citra, trying to take care of his daughter, keeping a low profile.
home : a villa @ ocean avenue.
points : 2238
moodboard :
perfectly wrong. 0acaf763ee2fe70b8ba220ec00d2df07
- AS THE DOUCHEBAG -
you are either on my side,
by my side or in my fucking way

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : citra.

perfectly wrong. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: perfectly wrong. · Mar 1 Déc - 17:23
L'épée de Damoclès trônait au dessus de sa tête depuis plusieurs jours et Xavi ne pouvait rien faire, hormis patienter sagement en attendant qu'elle s'abatte sur lui. Agnès Baker avait lâché l'information et il était persuadé d'en connaître la source. L'héritier ne décolérait pas, il ruminait comme un lion en cage, cherchait une solution qui n'existait pas et devrait faire face aux conséquences sous peu. L'affaire était plus ou moins vraie, mais personne à Windmont Bay n'était au courant (ou presque), ce n'était pas le genre d'information dont on faisait étalage au détour d'une soirée mondaine ou d'un apéro entre amis. Au contraire, Xavi avait tenté de l'étouffer pour ne pas avoir à s'expliquer, mais le passé finissait toujours pas repointer le bout de son nez. Il avait volontairement choisi de ne pas en discuter avec Citra, patientant jusqu'à ce que cette dernière ne daigne lui en toucher un mot. Un mince espoir résidait encore, celui de la voir passer outre pour reprendre leur train-train quotidien. Il n'en fut rien et les quelques jours passés en étaient la preuve tangible : ils s'éloignaient. Xavi était tourmenté et l'idée de fourrer le nez dans son mini bar le tentait de plus en plus, il avait failli se servir un verre la veille, mais s'était stoppé de justesse. Pour combien de temps ? Il n'en savait rien, l'idée le rongeait avec envie. Installé dans son canapé, il peinait à lire une revue qui distillait les exploits de son frère aîné avec l'entreprise familial, récupérée quelques mois plus tôt. Ce fut la voix de Citra qui le sortit de là, alors qu'il esquissa un sourire à son égard, cherchant à adoucir la situation dont il était seul responsable. La fameuse discussion était arrivée et Xavi sentit tout son corps se raidir à cette idée alors qu'il balança sa revue plus loin. « Ok, tu veux l'entière vérité, je vais te la dire. Mais écoute moi jusqu'à la fin. » Il soupira bruyamment, sachant pertinemment que cette discussion allait les mener droit dans le mur. Il ne donnait pas cher de leur couple après ce qu'il s'apprêtait à lui dire, pour autant elle était en droit de connaître les détails de son passé sordide avant de prendre le chemin vers la sortie. « J'ai bien eu un procès, en Angleterre, et j'ai été condamné pour une agression sexuelle. » commença-t-il, assez vaguement. Il marqua une courte pause, conscient qu'il devait user des termes exactes pour offrir à Citra la vue d'ensemble qu'elle méritait - et qu'elle découvrirait de toute façon en fouinant un peu, autant faire preuve de franchise. « Pour un viol, j'ai été condamné pour un viol. » Il n'osa guère lui jeter un coup d'oeil, appréhendant sa réaction qui, il le savait, ne serait pas tendre. « Je ne suis pas resté très longtemps en prison, je suis sortie pour vice de procédure parce que oui, il y avait un souci avec ça. Je n'ai payé personne pour sortir. » Il n'était pas en reste, il avait déjà soudoyé les autorités et la justice auparavant, il l'avait évidemment envisagé mais devant la tournure de l'affaire, on lui avait fortement déconseillé. « Je ne me souviens pas de ce qu'il s'est passé ce soir-là, je ne me souviens pas de ce que j'ai fait ou non. J'avais bu, j'étais drogué, elle aussi d'ailleurs, » ajouta-t-il tout en se passant une main sur le visage. Le voile sur cette soirée était totale et ce n'était pas la seule dont il n'avait aucun souvenir, néanmoins c'était bien celle-là qui lui causait énormément de tort aujourd'hui. Il faillit ajouter un commentaire sur la pseudo victime mais se retint de justesse, il n'était pas nécessaire d'enfoncer son cas. Xavi était peut-être un idiot, il n'était pas totalement stupide non plus. « Je reconnais que j'ai beaucoup de défauts. Je suis un connard, je suis misogyne, je traite tout le monde comme de la merde, les femmes essentiellement c'est vrai, j'ai eu beaucoup d'aventures, j'ai tenté d'avoir beaucoup d'aventures, je regarde les femmes comme on regarde un bout de viande... enfin, la liste est longue. Mais je ne suis pas un violeur. » Il appuya volontairement la dernière phrase, soulignant ainsi son innocence (l'était-il seulement). L'argumentaire suffirait-il à convaincre Citra ? Ou tout du moins à lui laisser le bénéfice du doute ? Leur couple était récent, même s'ils se comportaient déjà comme des petits vieux au quotidien, peut-être n'aurait-il plus aucun avenir après cet aveu. « Je n'ai pas trouvé mon procès équitable, mais vu mon passif... » précisa-t-il las, dans un haussement d'épaules. « Je ne suis pas un violeur, je n'ai jamais couché avec une femme sans son consentement. » reprit-il en portant son regard sur elle. Citra pouvait y lire sa détermination quant à son innocence : mais qui pouvait bien se croire coupable d'un tel acte ?

_________________

All through the night I see there is a confusion, love seems to be a distant light, long was the role for your heart was an illusion, haven't figured out the way you roll, I'm tired of sleeping in the day, try to look the other way.

driver roll up the partition please.

Citra Leviani

behind
messages : 1976
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © ma mie.
multinicks : aneurin, aurora, eliot, rae.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : en couple avec xavi.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird quand elle ne dépense pas l'argent de xavi.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, passer du temps avec xavi, boire, buller.
home : chez lui.
points : 2452
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/3 : free} : daniel, keke, xavi.

perfectly wrong. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: perfectly wrong. · Mar 5 Jan - 18:46
Plusieurs fois avait-elle eu l’opportunité d’aller fouiner dans son coin pour confirmer ou infirmer les racontars d’Agnès. Un coup de fil à son frère et une petite recherche sur le net auraient pu suffire à calmer ses doutes, cependant après maintes tergiversations, Citra avait fait le choix de confronter directement Xavi. Elle avait besoin de l’entendre s’exprimer sur le sujet et de juger par elle-même sa sincérité car l’affaire était trop grave pour qu’elle se contente du minimum. Par affection sans doute, elle avait du mal à concevoir qu’il ait pu s’adonner à de telles choses, néanmoins sa propre conviction n’était pas un argument suffisant pour passer outre. L’homme qui lui faisait face avait eu une vie avant elle, une vie qu’elle ne connaissait pas nécessairement et qui pouvait cacher son lot de secrets. Néanmoins, si elle n’était pas stupide au point de le considérer comme un être irréprochable, jamais n’avait-elle envisagé qu’il ait un tel squelette dans son placard. Or tout ça la déstabilisait, à l’instar du mutisme conservé par Xavi pendant toute la semaine qui succédait à ces révélations. Elle avait guetté, espéré un signe de sa part mais il s’était contenté de feindre l’ignorance jusqu’à ce qu’elle daigne enfin mettre les pieds dans le plat. À présent acculé par ses questions, il n’avait pas d’autre choix que de lui répondre sauf à empirer sa situation déjà fragile. Patiente elle obtempéra à sa demande en ne pipant mot durant toute son explication, même si son langage corporel trahissait aisément les sentiments qui la traversaient. Tristesse, agacement et incompréhension glissèrent sur son visage alors qu’elle analysait chacune de ses paroles en essayant d’y trouver une trace d’un quelconque regret, en vain. Au lieu de faire pénitence, il semblait simplement trouver le dénouement injuste tout en se cachant derrière des excuses qui lui donnaient la nausée. « Donc si je comprends bien tout ce que tu retiens, c’est que ton procès n’a pas été équitable ? Et pour elle tu crois que ça l’a été ? » Elle se leva soudainement pour mettre une distance entre eux. C’était typiquement le reflet de la société actuelle : des horreurs de ce genre arrivaient quotidiennement et combien de victimes obtenaient-elles gain de cause? La plupart n’étaient pas soutenues par le système judiciaire ou moquées voire insultées par la vindicte populaire. Depuis toujours, c’était le sexe masculin qui persistait à vouloir décider au nom des femmes ce qui était le mieux pour elles. C’était un code vestimentaire qu’on disait incitatif et provocant, un « non » qui selon eux n’en était pas tout à fait un, etc. Le patriarcat avait hélas de beaux jours devant lui quand on voyait à quel point il était facile de se dépêtrer d’une accusation. Bien sûr, la présomption d’innocence était reine, toutefois eu égard à la façon dont Xavi en parlait, elle avait du mal à prendre son parti. Au fond d’elle, sa décision était prise et elle craignait que rien ne puisse la changer, ce qui ne la rendait pas moins douloureuse. « Violer quelqu’un ce n’est pas un défaut de caractère, c’est un crime. » Citra ignorait les détails de la soirée incriminée mais elle le savait chanceux de s’en être sorti sans plus de tracas. Encore un privilège de riche songea-t-elle, même si elle avait également profité de ses largesses durant leur relation. Voilà qu’elle y faisait désormais référence au passé… « Ivre, drogué ou peu importe dans quel état tu étais ce soir-là, ça ne justifie en rien tes actes. Tu n’aurais pas dû, c’est tout. J’ai toujours considéré que ce que nous étions avant de nous connaitre appartenait à notre jardin secret mais il y a un degré dans ce qui est acceptable ou non. Je ne te fais plus confiance. » Qu’elle termina les bras croisés sur la poitrine en le toisant d’un air désappointé. On était au-delà de ses pires théories et maintenant il fallait faire avec.

_________________

All night I'll riot with you I know you got my back and you know I got you, so come on, come on, come on let's get physical | @ dua lipa.

welcome to badlands.

Xavi Moroe

behind
messages : 853
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : blake · jürgen · kerry · luna · zélie.

age (birth) : thirty-five yo (03/11).
♡ status : in a rs with citra.
work : heir, ex ceo.
activities : buying unnecessary things, treating people the way they deserve it (like shit most of the time), having good time with citra, trying to take care of his daughter, keeping a low profile.
home : a villa @ ocean avenue.
points : 2238
moodboard :
perfectly wrong. 0acaf763ee2fe70b8ba220ec00d2df07
- AS THE DOUCHEBAG -
you are either on my side,
by my side or in my fucking way

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : citra.

perfectly wrong. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: perfectly wrong. · Mar 12 Jan - 13:33
Entendre Citra défendre l'autre partie eut le don de lui hérisser le poil, si bien qu'il trouva la distance mise entre eux plus que minime face au ressenti qu'il avait désormais pour elle. Il planta son regard dans le sien, n'y voyant qu'amertume et dédain. Si c'était là tout ce qu'il lui inspirait désormais, pourquoi perdre un temps qui leur était précieux ? Xavi se fit muet, attendant patiemment la suite de ce roman qui ne connaitrait aucune fin heureuse. Le couperet s'abattit sur lui à l'entente des mots viol et crime. Il paraissait désormais évident que Citra ne lui laissait pas le bénéfice du doute, et ce seul fait parvint à lui arracher un rire moqueur. « Moi qui pensais que tes seules capacités résidaient dans la dilapidation de l'argent des autres, t'es devenue spécialiste en droit maintenant, c'est nouveau, » Le ton était cinglant et laissa transparaître la désormais mauvaise humeur du propriétaire des lieux. Il s'attendait à des reproches sur son comportement, en aucun cas il n'avait imaginé passé directement sa tête sur le billot. Le soutien de Citra lui paraissait essentiel, il n'en menait pas large depuis plusieurs jours et avait espéré, bêtement, une main tendue ainsi qu'une épaule réconfortante. Leur histoire était toute récente, pourtant leur attachement et leur amours respectif transparaissaient avec simplicité, mais ce n'était visiblement pas suffisant pour espérer un semblant de clémence. Lui, pourtant, n'en avait aucune à l'égard de la jeune femme concernée par cette affaire, qu'il relayait au rang de pseudo victime. « Je ne sais même pas ce que j'ai fait, mais ce n'est pas acceptable ? C'est bien, vas-y, continue, » déclara-t-il en se relevant d'un bond, incapable de rester une minute de plus à ses côtés. Xavi fit les cents pas au milieu du salon, ses pensées étaient confuses et chacunes d'elles se tournaient désormais vers Citra qu'il était en train de perdre. Il ne pouvait s'en vouloir qu'à lui-même, son passé était loin d'être rose, ceci était la cerise (pourrie) sur le gâteau. « Donc, si je résume, ne pas savoir ce que j'ai fait ou non et avoir été condamné sur ces doutes là, n'est pas d'un degrés acceptable, et tu ne me fais plus confiance ? » Il opta pour une moue sceptique puis croisa à son tour les bras. Aucun discours, aucunes justifications foireuses de gosse de riche, ne viendraient plaider en sa faveur, sa petite amie était hermétique à toute tentative. Quel était l'intérêt de venir en discuter avec lui si elle s'était déjà positionnée dans le camp adverse ? « Puisque je suis un violeur, un criminel, et que tu ne me fais plus confiance, pourquoi tu es resté jusqu'ici ? Et pourquoi tu as encore le cul posé dans mon canapé ? » Toute personne saine d'esprit aurait pris la poudre d'escampette depuis bien longtemps mais Citra était toujours là, son avis tranché sous le bras et certainement la jouissance d'une vie de luxe sous l'autre. Sacré dilemme que de tout quitter d'un battement de cils, pensa-t-il. « On va pas passer par quatre chemins, tu as ton idée, c'est très bien, maintenant tu peux prendre la porte, » Vexé comme un poux par l'absence de soutien de sa moitié, Xavi déroula le bras en direction de l'entrée afin de lui indiquer la sortie. Hors de question de subir des regards accusateurs sous son propre toit. Malgré l'amour qu'il portait à Citra, il ne s'infligerait pas ça. « Ne compte pas sur Alfred pour te faire tes valises, la femme indépendante que tu es s'en chargera très bien toute seule. Sinon je peux tout foutre par la fenêtre. »

_________________

All through the night I see there is a confusion, love seems to be a distant light, long was the role for your heart was an illusion, haven't figured out the way you roll, I'm tired of sleeping in the day, try to look the other way.
Contenu sponsorisé




behind
the mask

perfectly wrong. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: perfectly wrong. ·
 
perfectly wrong.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: