hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-18%
Le deal à ne pas rater :
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ à 989,99€
989 € 1199 €
Voir le deal

 

 some things you just can't speak about (T/N)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak
Aller en bas 

Nic Barker

behind
messages : 201
name : cora.
face + © : gadot, broccoli.
multinicks : rafaela.

age (birth) : thirty-one (october 2nd)
♡ status : one beat at a time.
work : taking a year off to figure some shit out, former firefighter.
activities : drinking red wine or whisky, ignoring her mom's calls, cuddling her pets, horse backriding, helping at an animal shelter.
home : an old cabin-like house.
points : 154
moodboard : some things you just can't speak about (T/N) 5fn2DYAa_o
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [fr/eng, open] finn, tommy.

some things you just can't speak about (T/N) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· some things you just can't speak about (T/N) · Jeu 10 Déc - 4:22
With you, I serve, with you, I fall down,
Watch you breathe in, watch you breathing out

@Tommy Winters

Depuis les derniers temps, Nic avait changé de routine complètement. Certains auraient dit que la brune avait fait un 360. C'était sans doute vrai, en partie. Les gens étaient peut-être étonnés de voir que Nic Barker n'était pas juste l'image qu'ils s'en étaient fait. Ce n'était pas réellement surprenant. Surtout pas à Windmont Bay. C'était leur réponse automatique dès que quelque chose de nouveau ou d'inconnu arrivait. Si certains réagissaient fortement lorsque l'attention était dirigée vers eux, la brune essayait de rester à l'écart, même si elle était affectée. Elle n'avait pas envie de réagir. Elle se concentrait donc sur cette nouvelle vie qui était devant elle. Qu'elle avait choisi. Une crise de la trentaine selon la majorité. Nic se rebellait, sans même savoir que Nic a toujours été rebelle. Seuls ses proches connaissaient vraiment toutes ces facettes. La personne principalement concernée n'étant nul autre que son partenaire de feu et surtout meilleur ami, Tommy. Nic n'arrivait pas à se souvenir d'une époque où le brun n'avait pas été à ses côtés, pour le meilleur et pour le pire, ils ne s'étaient jamais lâché. Tommy n'était jamais bien loin dans sa vie, même s'il y avait des périodes ou ils pouvaient sembler s'éloigner, ce n'était jamais le cas. La brune ne fut donc pas surprise en recevant les messages de son meilleur ami alors qu'elle revenait d'un jogging à l'extérieur. Essoufflée, Nic dépose son téléphone sur la console à l'entrée du hall avant de se diriger vers la cuisine et de prendre un verre d'eau fraîche. Elle prit un moment pour retrouver son souffle avant de prendre son téléphone et de s'asseoir sur le canapé. Elle lu le message de Tommy et émit un soupir. Elle savait bien qu'elle ne pourrait pas éviter Tommy pour toujours. Elle n'en avait pas envie. Mais elle savait qu'elle n'aurait plus moyen de bluffer en sa présence. Il lisait en elle comme un livre ouvert. Nic faisait de même. Entre eux, il n'y avait pas de moyen de bluffer. Ils détectaient en un instant lorsque quelque chose clochait. C'était sans doute un avantage, de pouvoir avoir quelqu'un qui pouvait la ramener sur Terre et être présent pour elle, et pareil pour lui. Ils étaient liés pour toujours. C'était réconfortant, mais pouvait aussi être inconfortable lorsqu'elle avait envie de rester dans son univers et seule avec elle-même, dans une zone de confort qu'elle commençait à se créer. Nic savait qu'elle ne pouvait pas ignorer ses messages éternellement. Tommy voulait la voir. Elle pouvait le comprendre, elle aurait réagi de la même façon. Elle avait déjà agi de cette façon. Il n'y avait pas de limite ni de tabou entre eux. Après être tombée d'accord et que Tommy allait venir chez elle sous peu, elle monta à l'étage pour se préparer, filant sous la douche rapidement et enfiler un tshirt blanc et une paire de jeans, laissant ses boucles naturelles tomber sur ses épaules. Nic essaya de ranger un peu le premier étage, chose qu'elle avait déjà fait, mais elle ne voulait pas donner l'impression d'être négligée et de laisser sa vie aller. Malgré le fait de connaître Tommy depuis toujours, son coeur commençait à tambouriner dans sa poitrine en attendant son arrivée. Elle l'attendait avec impatience, en sachant que sa présence l'apaiserait, mais aussi qu'il serait inquiet et qu'elle devrait le rassurer. Elle était dans son bureau lorsqu'elle entendit le cognement à la porte. Nic se dirigea le plus rapidement possible vers la porte, mais pris un instant afin de prendre une grande inspiration avant d'ouvrir la porte et d'apercevoir son meilleur ami dans le cadre de la porte. Elle lui offert un sourire en le voyant. "Hey you." lui dit-elle en le saluant et le laissant entrer chez elle. "How are you? Are you on call?" lui demande Nic. Elle espérait secrètement qu'il était libre et qu'ils pourraient prendre le temps de se parler, et d'être dans la présence l'un de l'autre, sans décompte.

_________________

Make sure nobody sees you leave, Hood over your head, Keep your eyes down. Tell your friends you're out for a run, You'll be flushed when you return.

✽ if firefighting was easy, cops would do it.

Tommy Winters

behind
messages : 3579
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.evans + bambi eyes, ts, jayhalsstead
multinicks : caseynathan

age (birth) : thirty-one y.o ⋅ 20|04
♡ status : divorced, single.
work : firefighter since 2014.
activities : windmont bay fire watch, video games, davey's, trying to focus on work and his family.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).
points : 4608
moodboard :
some things you just can't speak about (T/N) Ydhat4rk some things you just can't speak about (T/N) Ydc8pfzt some things you just can't speak about (T/N) Y8tfjm3o
some things you just can't speak about (T/N) Qbi3XQ8
WE WEREN'T BORN TO FOLLOW
maevenicbeebeth & ollieshiloh

some things you just can't speak about (T/N) QKeJGoC some things you just can't speak about (T/N) YSDoKS7

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ close ⋅ à venir : finn, georgie.

some things you just can't speak about (T/N) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: some things you just can't speak about (T/N) · Mar 29 Déc - 15:22
Cela faisait quelques jours que Tommy n’avait pas eut de vraies nouvelles de Nic, et à l’approche de la date fatale, cela commençait sérieusement à l’inquiéter. Entre le travail et les rénovations dans la maison de Beckett, le pompier avait été pas mal occupé dernièrement, assez pour laisser un peu de temps à sa meilleure amie pour s’isoler. Si c’était inquiétant, Tommy savait que parfois, se retrouver seul.e pouvait faire du bien, pour la bonne et simple raison qu’il était le premier à avoir recours à cette technique lorsqu’il était dépassé. Le problème était que trois jours venaient de s’écouler, et il estimait avoir laisser assez d’espace à Nic avant d’imposer à nouveau sa présence à la brune. Broyer du noir ne lui ferait aucun bien et Winters avait bien l’intention de débarquer chez elle dans l’après-midi, qu’il y soit invité ou non. Les quelques messages qu’ils s’étaient échangés ce matin n’avait rien de bien rassurants, quand bien même la jeune femme lui avait assuré aller bien. Il la connaissait assez pour savoir, même à travers quatre pauvres messages, que ce n’était qu’un piètre mensonge. Le brun tenta un peu de ménage chez eux avant de passer au supermarché pour ravitailler le frigo et les placards et surtout se munir de bière pour débarquer chez Barker. Ils allaient en avoir besoin pour survivre à cette journée et surtout à la suivante.
De son côté, la vie avait retrouvé un petit côté monotone que le pompier affectionnait particulièrement après les tempêtes. Tommy avait souvent l’impression que sa vie n’était que ouragan après ouragan, si bien qu’il ne prenait même plus la peine d’essayer de réparer les dégâts. Quel intérêt, si c’était pour voir son château de cartes s’écrouler à nouveau après quelques jours, semaines tout au plus ? Cette conclusion ne l’attristait pas, que du contraire. Tommy avait appris, avec les années, à ne pas s’inquiéter outre mesure, à se laisser vivre jusqu’à ce que « ça passe », et si on lui reprochait souvent de s’en foutre de tout, il s’en moquait éperdument. C’était comme ça qu’il gérait ses problèmes. Certains se noyaient dans l’alcool ou le travail, d’autres s’isolaient, lui choisissait de continuer à vivre au jour le jour comme si tout allait bien. Son plus gros passage à vide avait été la perte de ce gamin en octobre 2019 mais l’homme avait aujourd’hui le sentiment qu’il était prêt à mettre cette histoire, et toutes ses conséquences, de côté. Il ne pouvait pas continuer à se blâmer éternellement, parce que ça ne lui rendrait pas la vie. Pas plus qu’il ne pouvait continuer de ressasser son histoire avec Miles et l’échec de leur mariage, dans lequel ils avaient tous les deux leur part à jouer. Somme toute de cette dernière année, Tommy allait bien. Assez bien pour être le pilier dont Nic avait besoin aujourd’hui.
Il laissa un mot sur le frigo pour signaler à Beth et Ollie qu’il ne savait pas quand et s’il rentrerait ce soir, avant quitter la maison et remonter la rue d’une centaine de mètres à peine pour arriver devant chez sa meilleure amie. Lorsqu’elle ouvrit la porte, Tommy lui rendit son sourire, même s’il n’y croyait pas une seule seconde. « Hey. » Il pénétra dans la maison qu’il connaissait presque aussi bien que la sienne, et déposa le pack de bières sur la table basse du salon. « I’m off. And the real question is how are you ? » Lui allait toujours bien, c’était bien connu. « Don’t even try to lie to me. » Le pompier ajouta en arquant un sourcil, la défiant d’essayer de le baratiner. Nic savait aussi bien que lui qu’il le sentirait si elle le prenait pour un con. « I’ve got beers and all the time in the world. » Enfin… Jusqu’à demain matin, ce qui était déjà pas mal. Il enleva sa veste et s’installa dans le fauteuil, attendant qu’elle se serve à son tour pour trinquer.

_________________
there'll be happiness after you but there was happiness because of you. both of these things can be true, there is happiness.
 
some things you just can't speak about (T/N)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: