hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 winter wonderland (chani)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way
Aller en bas 

a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1307
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls
multinicks : caseytommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2005
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
winter wonderland (chani) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANI

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gibi, vic, chani (leslie) ⋅ |close|

winter wonderland (chani) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· winter wonderland (chani) · Lun 21 Déc - 22:59
It may be a seasoned story
But find a greater feeling
When driving along down the road to home

Christmas never gets old.


@Chani Rodrigues - 22 décembre 2020.
Le rendez-vous avait été pris avec Chani pour se voir cette après-midi, étant donné que Nathan ne travaillait pas aux pompes funèbres mais seulement à l’hôpital, cette nuit. Il n’avait pas vu la jeune femme depuis plusieurs semaines et devait bien admettre que sans les rumeurs, peut-être n’aurait-il même pas remarqué qu’elle s’était absentée de Windmont Bay. Entre son petit voyage à Forks, sa relation avec Vic qui évoluait doucement mais surement, et ses heures de boulot, le gamin n’avait pas vraiment eut de temps libre à consacrer aux loisirs. Il ne se sentait pas moins coupable d’être un piètre ami, d’autant plus en lui ayant promis d’accorder un peu de temps aux cours qu’elle donnait. La réalité l’avait bien vite rattrapé et Nathan avait réalisé qu’avec ses deux emplois, il lui était tout bonnement impossible de suivre en plus des cours de langue, du moins s’il tenait à conserver un tant soit peu de temps pour vivre et dormir. C’est tout naturellement qu’après lui avoir souhaité un joyeux anniversaire la veille, Hyland lui avait offert de passer l’après-midi ensemble aujourd’hui, ce que la brune avait accepté. C’était raté pour l’emmener faire une promenade à cheval, comme il aurait aimé le faire, parce qu’ils n’étaient jamais monté ni l’un ni l’autre et il ne voulait pas s’y risquer avec la neige qui avait recouvert Windmont Bay. Nathan se doutait bien que ça ne changeait pas grand chose pour les chevaux, qui devaient y être habitués, mais ça lui donnait un sentiment d’insécurité, il préférait donc reporter ça pour le retour du printemps. N’ayant pas encore enfilé ses pneus neiges, il ne pris aucun risque sur la route et décida de passer chercher la jeune femme à pieds, lui envoyant un message pour lui signaler sa présence une fois sous son porche. Peut-être était-ce l’absence de parents dans sa propre vie, mais Nathan ne se sentait pas vraiment à l’aise en compagnie des adultes (en dehors de ses employeurs) et ne souhaitait pas frapper à la porte et devoir leur faire face. Tomber nez-à-nez avec le père de Gibi lui avait suffit. Le gamin avait eut l’impression d’être jugé et décortiqué d’un seul regard, alors qu’il était simplement passé déposé un cadeau et rencontrer la petite Haley. Ce n’était peut-être qu’une impression, une fausse idée qu’il se faisait, mais il n’avait aucune envie de passer à l’interrogatoire avec les parents de Chani, ignorant si elle avait déjà parlé ou non de lui. Il n’avait pas vraiment de référence pour savoir le genre de sujet qui était abordé en famille à table le soir, ou devant la télé. Un large sourire pris place sur ses lèvres lorsque la frimousse de son amie fit son apparition, toute emmitouflée, et Nathan la serra rapidement - et maladroitement - dans ses bras. « Salut Chani. Encore joyeux anniversaire. » Dit-il, souhaitant lui souhaiter en personne puisqu’il s’était contenté d’un message hier. Il s’éloigna, se frottant les mains l’une contre l’autre en lui adressant un sourire chaleureux. « Je n’ai pas pris la voiture parce que les routes sont un peu dangereuses. » Expliqua-t-il en se mettant à marcher, jetant un regard en biais à son amie. Nathan ignorait si c’était le fait qu’elle porte un bonnet ou autre chose, peut-être le fait de ne pas l’avoir vue depuis un long moment, mais ses yeux ressortaient encore plus que d’habitude. Elle était vraiment très belle. Peut-être la plus belle personne qu’il connaissait, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. « Avant toute chose, qu’est ce que tu aimerais faire ? » Il demanda, ayant pour une fois pas mal d’idées en tête. Nathan se laissait bien souvent porter par le vent, ne se montrait pas très entreprenant, mais il avait plusieurs idées pour leur journée. « On peut aller se balader en forêt, c’est magnifique avec la neige. Ou partir à la chasse au sapin, je veux en ramener un à la maison pour surprendre Jean. Faire de la luge ? » Il se tourna vers elle, un sourcil arqué avant d’ajouter. « Quel que soit ton choix, on finira par un chocolat chaud. » Il promis, se voyant déjà au chaud au Marceline avec une tranche de gâteau au chocolat pour agrémenter le tout. Nathan s’était promis de faire un effort pour faire la conversation et pour l’instant, ça lui venait plutôt naturellement. Tant qu’il n’avait pas trop à parler de lui, ce n’était pas si difficile en fin de compte.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.


Dernière édition par Nathan Hyland le Mar 22 Déc - 18:20, édité 1 fois

Chani Rodrigues

behind
messages : 2212
name : ndia
face + © : daniella beckerman @self
multinicks : justyn, zander, vittoriu

age (birth) : 23 y.o. (december 21st)
♡ status : single
work : ASL teacher & visitor @windmont bay clinic
activities : smiling, smiling again, spreading happiness and good vibes, posting on social media,
home : family's house @ocean avenue
points : 5282
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [closed] nathan - tc(jean) - daniel

winter wonderland (chani) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: winter wonderland (chani) · Mar 22 Déc - 18:10
Depuis son retour en ville, Chani n’a pas eu un seul instant pour elle seule. Entre l’émulation autour de son retour après deux mois d’absence et son anniversaire la veille (le vingt-et-un décembre), il faut dire que ses proches ont trouvé toutes les raisons pour accaparer son temps. Il est vrai qu’elle aurait pu décliner toutes les invitations venant de ses amis ou de sa famille, prétextant être trop fatiguée par un voyage bien trop long (trente huit heures de voyage entre la Zambie et Portland). Son excuse est toute trouvée après tout. Nul ne pourrait lui en vouloir d’être fatiguée, n’est-ce pas ? Mais Chani ne veut pas  décliner ses invitations. La veille, elle  a convenu d’une entrevue avec un ami (un pote?) qu’elle n’avait pas vu depuis le mois d’août. Après une longue grasse matinée, elle a investi la cuisine pour prendre un semblant de repas avant de repartir dans sa chambre et reprendre sa nuit. Ils n’ont pas convenu d’une heure précise pour se retrouver mais il est certain que le jeune homme a dû éliminer l’option de se retrouver en fin de matinée. Quand elle trouve suffisamment les forces, elle se dirige vers la salle de bain pour une douche aussi froide que la température à l’extérieur. En effet, en jetant un coup d’oeil par sa fenêtre, elle a perçu l’épais manteau qui recouvre le macadam. L’hiver investit peu à peu à la ville.
Chani, qui en temps normal, réfléchit longuement à ce qu’elle pourrait bien mettre aujourd’hui, se met bien vite d’accord avec elle-même. Elle ne mettra pas de jupe ou de short, comme elle aime tant porter, mais plutôt un jean ; elle oubliera l’idée de mettre une paire de basket pour des bottes taille haute, qui lui tiendra chaud. Enfin elle prendra un pull à col roulé. Elle s’apprête rapidement : elle qui en temps normal aurait mis une bonne heure pour cela. Elle ne s’est presque pas maquillée : elle n’a seulement mis du mascara et du gloss. Elle jette un dernier regard en direction de son miroir quand l’écran de son téléphone s’allume et fait retentir une sonnerie. Un nouveau message. Elle tend le bras pour s’en munir et lit le bref texte qui lui est adressé. Il s’agit de Nathan, son ami – celui qu’elle n’a pas revu depuis le mois d’août –, qui lui annonce être en bas de chez-elle. Elle s’empresse pour lui répondre furtivement d’un simple « ok » accompagné d’une multitude de smileys.
Elle dévale les escaliers qui séparent sa chambre de la porte d’entrée, tout en donnant vivement de la voix à travers la demeure des Rodrigues afin de leur annoncer son départ : « J’y vais ! ». Elle attrape à la volée sa doudoune rose et son écharpe. Prête à sortir, elle ouvre la porte et découvre la silhouette du jeune homme. Un large sourire s’éprend de ses lèvres. « Coucou ! », s’exclame-t-elle, avec probablement trop d’enthousiasme dans le son de sa voix. « Oh merci », qu’elle miaule, en enfilant son bonnet sur le haut de sa tête. Son teint hâlé, souvenir de deux mois passés sous le soleil du Sud, contraste avec la blancheur environnante de la neige. Elle ne perd pas son sourire et s’empresse à déposer ses lèvres sur sa joue pour l’embrasser. Finalement, le jeune homme lui explique ne pas avoir pris sa voiture, en raison de la météo actuelle. « Oui, je comprends… Tu as bien fait d’être prudent », émet-elle, tout en emboîtant son pas et commençant à marcher. Elle enfonce ses mains dans les poches de son épais manteau. « Je n’aurais pas été rassurée de savoir que tu avais pris la route par ce temps-là », même si la distance qui sépare leurs deux domiciles peut paraître ridicules pour certains. Par ce temps, les routes peuvent devenir bien trop dangereuses pour n’importe quel conducteur. Alors savoir que son ami avait pu prendre le volant ne l’aurait pas rassuré et elle se serait inquiétée pour lui (à tort, peut-être). Ils continuent de marcher dans la neige quand Nathan se met à lui faire la conversation. Elle se souvient de leur dernière entrevue, où elle avait eu la désagréable impression de faire la discussion avec elle-même et d’embêter le jeune homme – il n’avait jamais été très bavard avec elle. Se retrouver en compagnie d’un Nathan plus loquace qu’à l’accoutumé lui fait plaisir (mais elle ne le lui dira pas, de peur qu’il ne se mure dans un nouveau silence). « Oulah... », s’exclame-t-elle, quand il lui demande ce qu’elle aimerait faire. « Tu es sûr que nous n’avons qu’une après-midi devant nous ? Non, parce que je peux nous préparer de quoi faire pour toute une semaine… mais je ne suis pas certaine que tu puisses supporter autant d’heure ma compagnie », qu’elle finit par plaisanter. Elle rit, le coeur léger. « Mais, une balade en forêt, ça me convient. » Elle n’est pas difficile à satisfaire, Chani. Elle finit par se frotter le ventre caché par les épaisses couches de tissus quand il émet le fait qu’ils termineront leur entrevue autour d’un chocolat chaud. « Ca fait teeeellement longtemps que je n’en ai pas bu, je crois que je ne sais même plus le goût que ceux du Marcelline ont », elle commente, en exagérant quelque peu. Il est vrai que depuis deux mois, le chocolat chaud n’a pas fait partie des breuvages qu’elle buvait. Elle tourne sa tête vers Nathan, qui se tient à côté d’elle. Elle l’épie du regard, silencieusement, avant de prendre de nouveau la parole. « Je suis contente que tu ais pensé à moi, en tout cas », parce qu’il aurait pu l’oublier, avoir oublié son existence après des mois d’absence et d’un contact rompu. Elle ne lui en aurait pas voulu. Elle lui offre un sourire sincère.


@nathan hyland

_________________
To all of the queens who are fighting alone
   
I had to learn how to fight for myself
And we both know all the truth I could tell

a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1307
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls
multinicks : caseytommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2005
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
winter wonderland (chani) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANI

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gibi, vic, chani (leslie) ⋅ |close|

winter wonderland (chani) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: winter wonderland (chani) · Sam 9 Jan - 20:34
Les amis de Nathan se comptaient sur les doigts d’une seule et unique main. Le gamin n’avait jamais été très bavard et ne s’ouvrait pas assez au monde pour attirer l’attention, et donner l’envie aux autres d’apprendre à le connaître. S’il était conscient de ce mur dressé entre lui et le reste du monde, il n’avait aucune envie de le détruire, se complaisant dans sa (presque) solitude. Nathan n’avait pas besoin d’être entouré par une masse de gens, tant qu’il conservait les rares personnes qui comptaient sincèrement à ses yeux et à qui il avait accordé une confiance aveugle. Jean, Victoria. Il s’ouvrait petit-à-petit à Gibi également et espérait qu’un jour Chani puisse faire partie de de ce cercle très fermé. Le problème était qu’il n’avait fait aucun effort pour lui donner l’impression que son amitié était importante pour lui, et aujourd’hui, Nathan voulait se rattraper un petit peu. Le sourire de la brune égayait sa journée, il appréciait sincèrement sa compagnie et devait le lui faire savoir, plutôt que de se terrer dans un silence qui laissait à penser qu’elle l’ennuyait. Vic, sa meilleure amie, avait compris il y a bien longtemps que si Hyland ne s’exprimait pas, il n’en tenait pas moins à elle, mais le brun ne pouvait pas blâmer les autres de ne pas comprendre son fonctionnement. Il fallait dire les choses telles qu’elles étaient ; il n’était pas divertissant. Peu loquace, l’imagination restreinte, Nathan n’était pas la personne à qui on pensait lorsqu’on avait envie de s’amuser et il en avait parfaitement conscience. Il s’estimait donc chanceux que Chani aie accepté sa petite invitation pour passer cette journée avec lui, alors qu’elle rentrait à peine au pays et devait avoir pas mal de monde qui désirait passer du temps en sa compagnie. L’avantage était que Hyland n’aurait qu’à posé quelques questions, parce que la jeune femme devait avoir, de son côté, énormément de choses à raconter. Il tourna la tête vers la jeune femme et un sourire pris place automatiquement sur ses lèvres. Elle avait une aura qui se dégageait d’elle et qui ne pouvait que apaiser et rendre heureux, sa bonne humeur était contagieuse. « Je préfère éviter, oui. En plus la voiture était recouverte de neige ce matin. » Et franchement, il n’avait aucune envie de l’en dégage et nettoyer l’allée, le tout pour aller risquer de se mettre en danger lorsqu’il pouvait aisément avaler la distance entre Chani et lui à pieds. Nathan enfonça ses mains froides dans le fond des poches de sa veste, proposant un programme à son amie - même s’il n’était pas fermé à une autre proposition. Il souhaitait surtout lui montrer qu’il avait un petit peu réfléchi à leur journée et avait quelques idées pour les occuper, plutôt que ces « comme tu veux » habituels. Au moins Nathan avait le mérite de ne pas être difficile ou contradictoire, laissant toujours les autres décider. « Peut-être que j’aurais besoin de petites pauses pour survivre. » Admit-il en lui adressant une oeillade complice. Si la belle était d’excellente compagnie, il appréciait bien trop le calme et le silence pour se retrouver coincé une semaine complète avec elle, mais il n’était pas contre l’idée de la voir un peu plus souvent. « Ça marche. » Il dit lorsque le choix de Chani se porta sur une ballade en forêt, prenant la direction adéquate une fois arrivé à l’intersection. Avec un peu de chances, peu d’habitants étaient prêts à affronter le froid et il n’y aurait pas trop de monde - de chiens et d’enfants qui courent partout et se lancent des boulent de neige. « Non c’est impossible, tu ne peux pas oublier le gout du chocolat chaud du Marceline. » Nathan prit un air choqué avant d’ajouter. « Il était temps que tu rentres, c’est la meilleure chose de Windmont Bay. » Bon il exagérait peut-être un peu (beaucoup) et en même temps… Pas tant que ça. Il n’y avait pas grand chose d’excitant à déclarer dans la bourgade, même s’il ne s’imaginait pas la quitter un jour pour autant. « Je suis content que tu aies accepté. » Nathan lui adressa un sourire sincère, avant de tourner la tête pour observer la route et ne pas lui dévoiler ses joues rosées. Avec le froid c’était assez facile de les dissimuler - tout du moins d’avoir une excellente excuse -, mais il se disait surtout qu’il pensait régulièrement à elle et elle l’ignorait. Peut-être que cela devait être une de ses résolutions pour cette nouvelle année ; faire savoir aux autres quand il pensait à eux, même s’il n’était pas très démonstratif ou expressif. Non. Il n’oserait jamais, moins encore avec Chani qui avait le pouvoir d'accélérer le rythme des pulsations de son coeur d’un seul regard (ou sourire). « Alors, tu étais où ? Agnès raconte des choses totalement improbables à ton sujet. » Il ignorait si la jeune femme avait eut le temps d’avoir vent de ses rumeurs, mais Nathan tenait à être clair sur le fait qu’il n’y croyait pas du tout. Jamais il n’avait accordé de l’importance à ce que Agnès Baker pouvait bien inventer et il le faisait encore moins depuis qu’elle l’avait annoncé comme le père du bébé de Gibi. Même sans cette histoire, Nathan était certain que Chani ne revenait pas de prison - ou alors, elle avait passé énormément de temps dans la cour, à prendre le soleil.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Chani Rodrigues

behind
messages : 2212
name : ndia
face + © : daniella beckerman @self
multinicks : justyn, zander, vittoriu

age (birth) : 23 y.o. (december 21st)
♡ status : single
work : ASL teacher & visitor @windmont bay clinic
activities : smiling, smiling again, spreading happiness and good vibes, posting on social media,
home : family's house @ocean avenue
points : 5282
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [closed] nathan - tc(jean) - daniel

winter wonderland (chani) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: winter wonderland (chani) · Sam 16 Jan - 16:16
Chani hoche doucement la tête en écoutant parler Nathan. Il a bien eu raison d’avoir été prudent, qu’elle se dit en son for intérieur. Si elle avait une voiture (et le permis), elle aurait probablement décidé de faire la même chose que lui, en découvrant l’épais tapis de neige qui a recouvert les routes pendant la nuit. Elle n’aurait pas été rassurée de savoir qu’il avait pris la route pour la retrouver chez elle. Le jeune homme n’a pas pris la peine de sonner à la porte d’entrée et a préféré lui envoyer un message, d’ailleurs – elle se fiche bien de la façon dont il lui annonce son arrivée. Tout en remontant la fermeture éclaire de son gros manteau, elle écoute Nathan qui lui fait état des activités qu’il leur a prévu pour cet après-midi passé ensemble. Cela fait de longs mois que la portugaise n’a pas passé du temps avec le brun. Elle serait capable de choisir chacune des activités proposées pour le jeune homme mais il ne leur faudrait pas une après-midi mais une semaine pour les accomplir. Pas certaine que Nathan le veille et souhaite passer autant de temps en sa compagnie. Il finira par en avoir marre ou avoir envie de l’étrangler pour qu’elle se taise ou qu’elle arrête de papillonner partout où ils vont. Elle opine de la tête, avant de reprendre : « enfin, tu dis ça, mais à la fin, tu ne pourras plus te passer de moi. C’est une évidence », ronronne-t-elle, d’une façon exagérée et légère. Elle finit par réprimer un éclat de rire, alors qu’ils finissent par se mettre en marche en direction de la forêt. En choisissant cet endroit, elle se dit que la vue doit être belle et qu’à ce moment de la journée peu de monde doit être aussi téméraire qu’eux à vouloir braver le froid et la neige. Alors, ils seront tranquilles. Tranquilles, du moins jusqu’à ce qu’ils atteignent le Marcelline’s, point final de leur après-midi ensemble. D’ailleurs, cela fait bien longtemps qu’elle n’a pas bu un chocolat de ce café réputé de Windmont Bay. D’après Nathan, c’est impossible qu’elle ait oublié le goût de leur chocolat chaud. « Et pourtaaaant... », lance-t-elle. « Possiblement, oui », valide-t-elle, quand il émet l’hypothèse qu’il était grand temps qu’elle rentre à Windmont Bay. Il est certain qu’encore quelques semaines loin de Windmont Bay et elle aurait oublié le nom de Marcelline’s. Un sourire étire les lèvres de la jeune fille, alors qu’elle capte l’attention de son ami portée sur elle. « Je ne pouvais pas refuser… ça faisait telleement longtemps qu’on ne s’était ni vus ni parlés », confesse-t-elle. « Je suis contente que tu m’aies invitée », souffle-t-elle. Mais aussi qu’il lui ait écrit pour son anniversaire ou qu’il lui ait écrit tout simplement, preuve qu’il ne l’avait pas oublié ou qu’il n’avait pas tiré un trait sur son existence. Elle jette un regard droit devant elle pour regarder furtivement les rues qui défilent, au fil de leur marche. Soudainement, la voix du jeune homme la tire de sa contemplation. Il évoque Agnès et ce que cette dernière a pu raconter sur son compte, pendant son absence. « C’est ce que j’ai cru comprendre, ce week-end, avec Jean… », qu’elle répond, en tournant légèrement sa tête vers son interlocuteur. Il y a quelques jours, elle avait profité de son retour à Windmont Bay pour retrouver l’une de ses très proches amies – l’une des rares personnes de Windmont Bay à savoir où la portugaise était passée pendant ces deux mois – lors des événements organisés par le comité de la petite ville. Elle avait dû se confronter aux messes basses des uns, aux regards des autres. « En prison », finit-elle par lui dire, quand il lui demande où elle était. Un sourire amusé étire ses lèvres avant d’éclater de rire. « J’étais en Afrique, en Zambie, plus précisément », qu’elle lui révèle. « Je suis partie en mission humanitaire, dans un village. J’y ai donné des cours de soutien, organisé des activités pour les enfants. », elle lui explique.


@nathan hyland

_________________
To all of the queens who are fighting alone
   
I had to learn how to fight for myself
And we both know all the truth I could tell
Contenu sponsorisé




behind
the mask

winter wonderland (chani) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: winter wonderland (chani) ·
 
winter wonderland (chani)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way-
Sauter vers: