hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 ( topic commun ) — shooting at the town hall.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane
Aller en bas 

maître du jeu

The Observer

behind
messages : 155
name : everyone.
face + © : fs, tumblr.
multinicks : -

age (birth) : timeless.
points : 1194
the mask

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Dim 24 Jan - 14:18

Shooting at the Town Hall
topic commun #6


TRIGGER WARNING : violence, armes, fusillade, sang, mort.
Le 24 janvier, à partir de 15 heures.
Une foule s’était amassée devant le bâtiment. Hurlant, le nom de Birdwell avec une colère que l’on ne leur connaissait pas. Tout ce qu’ils voulaient, c’était la voir renoncer à son poste, partir humblement. Et surtout désigner un nouveau Maire digne et compétent. Quelqu’un qui saurait les protéger et garder leurs intérêts à coeur. Ce qu'elle semblait avoir oublié avec les années. Ainsi, comme jadis leur shérif des années auparavant, Ms Birdwell subissait le même sort...
« BIRDWELL DEMISSION! » La foule était de plus en plus dense, entonnant en cœur et ameutant toujours plus de monde. Si cette manifestation se déroulait paisiblement, elle prit une toute autre tournure au moment où un coup de feu se fit entendre. Puis un suivant. Causant ainsi un vent de panique parmi la foule qui se mit alors à hurler et courir de tout côtés. Le premier réflexe, pour la plupart, fut de se réfugier dans l’enceinte de la Mairie. Les agents de sécurité sur le qui-vive tandis qu’ils laissaient entrer cette foule incontrôlable. Dans le chaos, certains se firent piétiner, perdirent leurs lunettes ou furent séparés. Mais ils n’avaient alors qu’un but, se réfugier à l’intérieur, loin des coups de feu. Certains trouvèrent refuge dans des petites pièces adjacentes, des cagibis, des petits bureaux ou même les toilettes. Mais une grande partie se réunit dans la grande salle des fêtes.
Alors que les portes se refermaient derrière eux, que les cris se muaient en murmures d’inquiétude, un énième coup de feu se fit entendre. « Mesdames et Messieurs, un peu de calme je vous prie. Nous avons une invitée de marque… » Un homme tenait en joue la Maire Birdwell, tandis qu’une jeune femme à côté, pointait son arme sur les habitants qui s’étaient malheureusement retranchés avec eux. Les individus, non-masqués rappelèrent rapidement des visages familiers à certaines personnes de l'assemblée. Ne s'agissait-il pas de ces faux bénévoles?

Pour ce rp, nous vous demandons d'inscrire votre ou vos personnage(s) participant(s), dans l'une de ces catégories. Ce sera utile pour de futures interventions dans ce même sujet. Choisissez bien et précisez le dans votre réponse :
- Catégorie 1 : personnage non-blessé.
- Catégorie 2 : personnage légèrement blessé.
- Catégorie 3 : personnage gravement blessé.
- Catégorie 4 : décès de votre personnage. (cette catégorie peut être utilisée si vous souhaitez vous séparer de votre personnage ou prétendre à une mort pour quelque raison que ce soit qui servirait vos intrigues personnelles.)

Selon la catégorie que vous choisissez, vous vous engagez à tenir compte des interventions du maître du jeu, pour l'avenir de votre personnage.

infos en plus
- N'importe quel habitant peut se retrouver coincé à l'intérieur. Que ce soit un manifestant, ou un habitant passant par là par pur hasard.
- Votre personnage peut être dans la salle des fêtes ou ailleurs, à vous de choisir, mais merci de le préciser dans votre rp de façon visible.
- Bien sur, n'oubliez pas de mentionner la catégorie à laquelle vous souhaitez inscrire la participation de votre personnage. Une mention claire et précise en entête de rp pour une lecture rapide des administrateurs.


Il vous faudra poster à la suite de ce sujet. — Privilégiez les réponses courtes afin de faire avancer le TC plus rapidement — Précisez si votre personnage est seul ou accompagné, n'hésitez d'ailleurs pas à mentionner les personnages concernés. — Ce topic commun sera ouvert pour une durée indéterminée, vous pouvez bien sûr le rejoindre en cours de route.

_________________

“ Tell me that you'll open your eyes. ”

A CONTACTER EN CAS DE QUESTIONS OU DE DEMANDES


she's a (wo)maneater

Larissa Mengesha

behind
messages : 1205
name : corpsie.
face + © : t. parris + me & sooyaaa.
multinicks : beckett - isaac - maisie - oliver - peter - tony.

age (birth) : 32 | march 25th.
♡ status : tindering.
work : chief deputy @ WB county Sheriff Office.
activities : club d'écologie, de yoga, multi-sports.
home : un appart sur bridgewater way.
points : 1306
moodboard :
( topic commun ) — shooting at the town hall. Meta_t10

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [0/3] - Dewey, Odette, Ali, TC.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Dim 24 Jan - 19:44
Elle avait postulé en connaissance de causes. Sous ses airs de village côtier paisible, Windmont Bay dissimulait une noirceur qui, telle une malédiction, ressortait de manière cyclique. Les plus superstitieux devaient penser qu’elle avait été bâtie sur un territoire pétri de rancœur, les autres s’étaient fait une raison sur la nature humaine qui compliquait toujours tout.  Larissa, elle, était partagée. Il existait des milliers d’exemples de villes rongées par l’insécurité, peu importait leur situation géographique, mais elle était forcée de constater que celle qui l’avait vu naître accumulait les casseroles. Meurtres, kidnappings, incendies, et maintenant révolutions, elle avait peu hâte de savoir ce que l’avenir leur réservait. Ce jour-là, comme mue par une volonté de passer inaperçue, elle avait troqué son uniforme de Deputy pour un tailleur tout aussi formel. La mairesse possédait sa propre équipe de sécurité, cependant la présence des forces de l’ordre était indispensable face aux débordements qui avaient eu lieu lors des précédentes manifestations. La colère des habitants n’avaient fait que s’accroître, le Shérif s’attendait au pire et avait dépêché trois de ses agents, le reste sur le qui-vive au poste, prêt à intervenir en renfort. Malgré les précautions prises, personne n’aurait pu s’attendre à la scène apocalyptique qui suivit des détonations. Parce qu’elle se situait près des portes de la mairie, Larissa fut entraînée contre son gré par le mouvement de foule et se retrouva à l’intérieur, alors qu’elle avait besoin de sortir et d’identifier le ou les tireur(s). « Faites attention, bordel ! » s’époumona-t-elle contre un quinquagénaire qui bouscula une jeune femme, la faisant trébucher et risquer de se retrouver à moitié piétinée par le groupement d’angoissés qui comptait sur les murs de l’établissement public pour les protéger. Larissa l’attrapa par le bras afin de la tirer hors de danger au moment même où une voix forte fit taire l’assemblée. « Qu’est-ce que c’est que cette merde ? » souffla-t-elle, les doigts toujours fermés sur le bras de la demoiselle, tandis qu’elle cherchait des yeux un soutien, une porte de sortie, une faiblesse de la part des criminels, n’importe quoi pour empêcher que la journée se termine plus mal. Son arme de service la démangeait à sa ceinture, toutefois elle ne pouvait se permettre de la sortir au milieu de tout ce monde, surtout avec Madame Birdwell en si mauvaise posture.

Catégorie 2.
libre.

_________________
When the sharpest words wanna cut me down, I'm gonna send a flood, gonna drown them out. I am brave, I am bruised. I am who I'm meant to be.

✽ if firefighting was easy, cops would do it.

Tommy Winters

behind
messages : 3748
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.evans + bambi eyes, ts, jayhalsstead
multinicks : caseymilonathan

age (birth) : thirty-one y.o ⋅ 20|04
♡ status : divorced, single.
work : firefighter since 2014.
activities : windmont bay fire watch, video games, davey's, trying to focus on work and his family.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).
points : 4967
moodboard :
( topic commun ) — shooting at the town hall. Ydhat4rk ( topic commun ) — shooting at the town hall. Ydc8pfzt ( topic commun ) — shooting at the town hall. Y8tfjm3o
( topic commun ) — shooting at the town hall. Qbi3XQ8
WE WEREN'T BORN TO FOLLOW
maevenicbeebeth & ollieshiloh

( topic commun ) — shooting at the town hall. QKeJGoC ( topic commun ) — shooting at the town hall. YSDoKS7

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ close ⋅ à venir : finn, georgie.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Mer 27 Jan - 12:32
Pour la deuxième fois cette semaine, Tommy avait du se rendre à la mairie afin de régler quelques papiers concernant Rosie Winters, dont le décès avait été déclaré trois semaines plus tôt. Tout était à présent en ordre, d’un point de vue administratif, et seules les factures et problèmes lui restaient. Le pompier poussa un long soupire lorsqu’il eut à traverser la foule, réclamant la démission de la maire, avant de se débrider en croisant Gabriel. Les deux jeunes hommes échangèrent quelques mots avant de se séparer, puisque son amant se rendait à la mairie alors que Tommy lui en sortait. Appuyé contre son véhicule, mains dans les poches, il prit un instant pour observer la population de Windmont Bay que rien ne semblait pouvoir calmer, en dehors de ce qu’ils exigeaient. De son côté, le pompier se rappelait très bien de l’accident pour avoir été appelé sur les lieux au moment des faits, mais la mission des hommes de feu s’était arrêtée dés que les victimes avaient été extirpées des véhicules, laissant ensuite les forces de l’ordre prendre le relais. S’il n’accordait jamais d’importance aux rumeurs de la ville, en ayant trop souvent été victime - trop souvent à tord -, il pouvait comprendre la révolte des habitants s’il y avait une part de vérité.
Tommy n’eut pas le temps d’aller plus loin dans sa réflexion, alors qu’il essayait de se remémorer en détail l’accident et une quelconque preuve de ce qui était avancé. Des coups de feu se firent entendre et s’il était assez éloigné de l’entrée de la mairie pour pouvoir monter dans son véhicule et fuir le plus loin possible, l’image de Gabriel entrant dans le bâtiment suffit à le faire courir dans la même direction que les autres personnes présentes. S’il y avait des blessés, qu’il s’agisse de Gabriel ou d’inconnus, il était du devoir du pompier d’intervenir et les aider en attendant l’arrivée des secours. Dans sa course, Tommy redressa deux personne, piétinées par l’égoïsme dont l’être humain pouvait faire preuve en situation d’urgences, alors que son regard fouillait la salle à la recherche du brun. C’est sur l’arme pointée vers la population que ses yeux s’arrêtèrent, avant même qu’il n’aie pu retrouver Gabriel, le forçant à s’immobiliser et encourager les gens qui l’entouraient à en faire de même.
Catégorie 1
@Gabriel Almeida

_________________
there'll be happiness after you but there was happiness because of you. both of these things can be true, there is happiness.

Evelyn Shearer

behind
messages : 387
name : vodka paradise
face + © : liliane rovère, corpsie ♥
multinicks : aaron, jules, gabriel

age (birth) : 80 ans et toutes mes dents ! (ou presque)
♡ status : veuve
work : anciennement pharmacienne, nouvellement cartomancienne
activities : tirer les cartes, faire des canulars téléphonique, faire pousser des courgettes, sortir dragibus
home : maison à Crescent Lane
points : 1008
moodboard : ( topic commun ) — shooting at the town hall. PDzIvBF
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open ✓

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Mer 27 Jan - 20:40
Ce matin tu t’es levé du mauvais pied sans trop savoir pourquoi. Un drôle de sentiment t’anime. Tu sens que tu vas probablement passer une mauvaise journée. Pourtant, tu n’as pas grand-chose à faire si ce n’est te rendre à la mairie l'après-midi pour aller récupérer ta  nouvelle carte Améthyste permettant aux personnes âgées de prendre le bus gratuitement dans la ville. Ô joie. C’est que tu n’as plus la jeunesse pour te rendre à pied à certains endroits de la ville. Du coup, en théorie, tout devrait bien se passer. T’attends juste un peu avec ton ticket sur un siège non loin de la réception. Tu trouves le temps long. Peut-être un manque de personnel ou alors d’organisation. De toute manière, t’as rien d’autre de prévu. Pour t’occuper, t’attrape un bouquin mais tu peines à te concentrer. – Dis donc c’est bruyant aujourd’hui, qu’est-ce qu’il se passe ? Il y a le carnaval ? – Tu demandes à ta voisine, un brin plus jeune, ne te rappelant plus très bien de la date de l’événement même s’il te semble que c’est plutôt en mars. Mais peut-être qu’il s’agit d’un autre rassemblement. En tout cas, ça résonne même à l’intérieur de l’enceinte mais ça ne t’inquiète pas plus que ça. En revanche, le coup de feu t’interpelle. Tu te demandes à quoi corresponds ce son et te permet de regarder les visages autant intrigués qu’effrayés des personnes déjà dans la salle. Voilà qu’ensuite les portes s’ouvrent et qu’une foule de personnes s’immiscent dans la salle en courant dans tous les sens. Tu comprends alors que quelque chose ne tourne pas rond. Ton premier réflexe c’est de te lever pour tenter d’aller te réfugier dans une pièce fermée. Sauf que tu te retrouves dans une foule de monde et ne parvient plus à te situer. Tu te fais bousculer et paf, tu tombes par terre sur tes fesses. Heureusement qu’elles amortissent bien le choc. Mais t’as bien du mal à te relever. T’as peur qu’on écrase tes mains si tu les poses à terre. Tu crierais bien à l’aide mais pas sûr que ton cri soit audible dans ce brouhaha. Du coup, t’attends un peu dans l’espoir que ça se calme, sans trop savoir ce qu’il se passe même si tu comprends vite que la situation est critique.


Catégorie 2
@Oliver Winters

Aneurin Prendergast

behind
messages : 1095
name : castiells @ marido.
face + © : george mackay; © ma mie.
multinicks : aurora, citra, eliot, pablo, raelyn.

age (birth) : vingt trois ans, 13 novembre.
♡ status : célibataire, désinteressé.
work : aide à tout faire au ranch de windmont.
activities : danser, marcher sans but, regarder les nuages.
home : en colocation avec sa soeur.
points : 1102
moodboard :
( topic commun ) — shooting at the town hall. OjY1eT6

“…we're twins, and so we love each other more than other people…”

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2free} : tc.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Jeu 28 Jan - 20:41
En tout état de cause, il avait le don pour se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment. C’était à croire que le destin ne lui accordait pas une seconde de répit et qu’à chaque parenthèse joyeuse succédait un malheur. Il avait reçu un courrier de la mairie quelques jours auparavant pour lui intimer de venir régulariser des papiers et de panique il avait repoussé l’échéance au maximum. Force était de constater que non seulement ça n’avait servi à rien mais qu’en plus ce qui allait lui tomber dessus était encore pire. Sans révéler à Maisie où il sortait – parce qu’il ne voulait pas l’inquiéter – il se rendit donc en centre-ville pour s’enquérir de la situation. Devant le bâtiment, il remarqua aussitôt la foule qui s’agglutinait à cause des révélations récentes au sujet de la maire et il fit de son mieux pour l’éviter afin de rentrer dans le bâtiment. À l’intérieur c’était un autre parcours du combattant qui l’attendait avec le circuit administratif probablement destiné à décourager les plus téméraires avant même d’avoir commencé. Patient il attendit qu’on appelle son nom et ce fut précisément quand il expliquait maladroitement sa venue à l’aide de sa lettre qu’il entendit un bruit sourd dans son dos. Naïvement et parce qu’on envisage rarement le pire, il crut d’abord qu’un objet lourd était tombé sur le sol avant de comprendre vaguement ce qu’il se passait. Visiblement la manifestation pacifiste avait dégénéré à cause d’un coup de feu et à présent les gens se précipitaient entre les murs pour sauver leur peau. Jamais n’aurait-il pu imaginer ce cas de figure dans lequel il se retrouvait pris à parti malgré lui. Dans la précipitation il oublia ses affaires sur le comptoir – dont son téléphone - alors qu’il se retrouvait entrainé par un groupe en panique. « Hey ! Doucement.. » Se plaignit-il à l’intention d’un homme qui le bousculait pour rejoindre sa fille, tandis que la peur le gagnait à son tour. « Vous savez ce qui se passe ? Je n’ai pas vu j’étais ici quand .. c’est arrivé. » Qu’il demanda à une jeune femme à ses côtés qui lui paraissait plus solide que lui ne pouvait l’être. Il ne comprenait toujours pas comment les choses avaient pu dégénérer à ce point et il espérait que ce serait vite résolu sinon Maisie allait se poser des questions.

Catégorie 2
@Larissa Mengesha

_________________

the poplars, and willows, and birds pass me by, the mould of the earth to the space in the sky, free from my roots and I'm lost in the wind. wind on the mountain, and the mountain's my friend.

We're not the ones who're meant to follow.

Oliver Winters

behind
messages : 1287
name : corpsie.
face + © : jack dylan grazer ©sow & wearewhoweare.
multinicks : beckett - isaac - larissa - maisie - peter - tony.

age (birth) : 16 yo {24.07}
♡ status : it's not easy being a teenager, okay?!!
work : sophomore.
activities : books, video games, random adventures, anxiety towards his future.
home : the winters'.
points : 2906
moodboard :
( topic commun ) — shooting at the town hall. 673630-rick-amp-morty-de-retour-la-nouvelle-diapo-1

+++

( topic commun ) — shooting at the town hall. QKeJGoC

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (3/3). daphne, sonya, tc.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Ven 29 Jan - 10:50
Depuis la rentrée de janvier, plus précisément depuis un certain rencard qui l’avait rappelé à sa condition d’être intellectuel et non fait pour la romance, Ollie s’était replongé dans ses bouquins, dans ses classeurs, dans ses fiches de révision, pour rattraper les quelques mauvaises notes qu’il avait reçus dans les matières les moins indispensables (celles qui concernaient le monde artistique, bien évidemment). Il avait été presque choqué d’apprendre que ses résultats en arts plastiques étaient en deçà de ceux en sports, et cela n’avait fait qu’accentuer la détestation éprouvée à l’égard de son enseignant. Même le dimanche était studieux, depuis son réveil, et il ne s’accordait une pause dans l’après-midi que parce que ses yeux commençaient à lui piquer et que Spot tournait en rond dans la chambre. Il avait attrapé son skate et la laisse de son chien pour faire un tour. L’air frais de l’hiver était agréable après vingt-quatre heures passées enfermé, alors il agrandit son trajet de promenade jusqu’à se rendre, par curiosité, à la mairie où au moins un tiers de la population semblait se presser. Il reconnut au loin la voiture de Tommy et s’en approcha au moment où plusieurs coups de feu retentirent, faisant couiner le chien et sursauter l’adolescent. Son premier réflexe fut la fuite, cependant son regard tomba sur la silhouette de son père qui rentrait en courant sur les lieux du drame. « Papa ! » hurla-t-il, sans réelle chance d’être entendu parmi les cris de panique. Malgré ses doigts tremblants, il accrocha la laisse de Spot au rétroviseur du véhicule de son père. « Tu restes là, hein, on revient vite. » Sa voix était entrecoupée par la peur mais il serra les poings et se fraya un passage parmi les fuyards. Quelqu’un essaya de l’empêcher de pénétrer à l’intérieur du bâtiment, il parvint à l’esquiver grâce à son instinct de protection, tout à coup plus puissant que celui de sa survie. Il devait retrouver Tommy et s’assurer qu’il allait bien. La scène dans l’enceinte de la salle des fêtes était apocalyptique, il eut la nausée face à une traînée de sang mais retrouva ses esprits quand ses pieds tapèrent dans une masse au sol. « Madame ? » Il se pencha pour offrir son bras à la pauvre vieille dame afin de l’aider à se remettre debout.  Des nouveaux cris d’effroi accueillirent la menace sur la Maire mais Ollie n’écouta plus que son courage et conduisit la femme à l’abri, contre un mur de la pièce. « Est-ce que ça va ? Vous êtes blessée ? » murmura-t-il en gardant toujours une main sur son bras.

catégorie 1.
@Evelyn Shearer

_________________
keep your head still
All the small things. True care, truth brings. I'll take one lift, your ride best trip. Always I know you'll be at my show, watching, waiting, commiserating.

i wish i could be alone lost with you.

Reid O'Hara

behind
messages : 1950
name : max @ lannisters.
face + © : james norton — © lora, tumblr.
multinicks : rheni · selina · dahlia ·
(nikolaï)


age (birth) : thirty four years old.
♡ status : single.
work : new owner of the majestic, used to be a museum curator in portland.
home : with his parents, on harbor row.
points : 2734
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) / off.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Ven 29 Jan - 11:52
Être prit en otage n'était pas dans ses projets, ce n'était probablement d'ailleurs dans les projets d'aucune des personnes présentes à ses côtés et pourtant, c'était bel et bien ce qui attendait Reid en cette journée. Tranquillement installé sur une chaise, le trentenaire pianotait sur son téléphone en attendant son tour. Sa présence à la mairie de Windmont Bay n'était pas anodine puisqu'il s'était engagé dans un bras de fer avec l'administration locale afin d'obtenir un permis de construire. Plus ou moins un an s'était écoulé depuis son arrivée et il était temps qu'il s'installe chez lui et quitte ainsi le domicile de ses parents. Vivre avec ses parents était certes, sympathique, mais il était temps de retrouver les joies de l'indépendance. Il avait décidé de tout prendre en main, et c'était même lancé dans les plans de sa future maison avec l'aide d'un architecte. Tout semblait être un bonne voie, mais il était nécessaire maintenant de se confronter à la mairie de Windmont Bay afin d'obtenir l'autorisation de construire sur le terrain qu'il avait acquérit récemment. Pour la énième fois, on lui avait demandé de patienter et c'était ainsi qu'il s'était retrouvé bloqué à la mairie depuis bientôt une demi-heure. Les jambes croisés, le regard rivé sur l'écran de son smartphone, Reid était enfermé dans sa bulle, ignorant le monde qui l'entourait et l'attroupement au dehors de la mairie qui criait à la démission de la maire. Il avait, comme tout le monde, suivit l'affaire dans laquelle Georgia Birdwell était impliquée et il devait avouer que tout cela était bien embarassant. Relevant la tête alors qu'une employée l'appelait, Reid se redressa sur ses deux pieds avant de s'interrompre quand deux détonations se firent entendre à l'extérieur du bâtiment. C'était comme si deux pétards venaient d'exploser sur le sol. Un lourd silence s'installa, Reid observa l'employée, puis une autre personne et avant qu'il ne puisse prononcer le moindre mot, le chaos sembla prendre possession de la bâtisse: les portes s'ouvrirent violement et des dizaines et dizaines d'habitants se précipitaient à l'intérieur, les visages déformés par la peur et la panique. « Qu'est-ce que... » commença le propriétaire du Majestic avant de s'interrompre, entrainé par la foule et il se retrouva bientôt dans une grande pièce avec de nombreuses autres citoyens de la ville, aux côtés d'Aneurin et de Larissa, qu'il reconnu comme étant une collègue de Minha. « Vous travaillez au WBSO non? » murmura t-il à Larissa alors que sa main se saisit du bras d'Aneurin, sans réellement savoir pourquoi.

Catégorie 2
@Larissa Mengesha @Aneurin Prendergast
Marido a dit que je pouvais m'incruster alors me voila Embarassed

_________________
 
you're used to getting everything you want but you're the only thing that's come my way for free. whisper words into my ears, will you? — @ josef salvat.

she's a (wo)maneater

Larissa Mengesha

behind
messages : 1205
name : corpsie.
face + © : t. parris + me & sooyaaa.
multinicks : beckett - isaac - maisie - oliver - peter - tony.

age (birth) : 32 | march 25th.
♡ status : tindering.
work : chief deputy @ WB county Sheriff Office.
activities : club d'écologie, de yoga, multi-sports.
home : un appart sur bridgewater way.
points : 1306
moodboard :
( topic commun ) — shooting at the town hall. Meta_t10

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [0/3] - Dewey, Odette, Ali, TC.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Ven 29 Jan - 12:18
La confusion se mêlait à la panique, l’atmosphère était pesante, toutefois Larissa était entraînée pour ce genre d’événements, même s'il s'agissait de la première fois qu’elle en vivait un « en vrai ». Sans un merci, la jeune femme qu’elle venait de tirer d’affaire s’échappa de sa prise pour aller retrouver son père, ce qui tira un soupir de soulagement à la deputy. Au moins, si un malheur devait arriver, elle serait avec un être cher. Larissa releva les yeux vers le duo de malfaiteurs tandis qu’une question s’élevait sur sa droite. « Sans vouloir t’inquiéter, je crois qu’on est pris en otage, » répondit-elle à l’attention du jeune homme, avant qu’un troisième larron, dont le visage lui était davantage familier, ne se mêlât à leurs chuchotements. Elle fit de gros yeux pour lui intimer de ne pas ébruiter l’information mais acquiesça d’un signe de la tête avant d’entrouvrir sa veste pour lui laisser apercevoir son arme de service. « Je ne peux rien faire d’ici, j’ai besoin de les contourner et de savoir si mes gars sont ici. » Seule, elle ne pouvait malheureusement pas grand-chose face à deux preneurs d’otage armés de la sorte, d’autant plus quand ces derniers tenaient la Maire en joue. Après avoir jaugé les deux gaillards d’un regard expert, elle se pencha vers eux, profitant de sa modeste taille pour passer inaperçu. « Si vous n’êtes pas blessés, » et ils semblaient tous deux en pleine possession de leurs moyens et de leurs membres, « est-ce que vous pensez que vous pouvez m’aider ? » Elle n’était pas encore certaine de son plan, toutefois elle avait besoin de savoir si elle pouvait compter sur eux ou s’il lui fallait trouver d’autres alliés.


_________________
When the sharpest words wanna cut me down, I'm gonna send a flood, gonna drown them out. I am brave, I am bruised. I am who I'm meant to be.

Winnie Horsfall

behind
messages : 1415
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © mine & mayahawkesource.
multinicks : keane, alvin, marley, efrem, willow.

age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.
points : 2033
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : tc.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Ven 29 Jan - 14:27
De la paperasse, toujours de la paperasse. Winnie n’en était définitivement pas friande et même si elle râlait constamment lorsqu’une tâche lui était assignée, bien souvent l’exagération prenait le dessus sur tout le reste. Dans le cas présent, seule sa personne pouvait être blâmée. Bien piètre conductrice, les amendes avaient commencé à s’amonceler dans le tiroir de la commande de l’entrée dans lequel elle était parvenue à dissimuler les tas de papiers, pour certains vieux de l’année dernière. Pour autant, elle n’avait pas attendu cette montagne de sanctions et ces pertes de point pour réaliser l’ampleur des dégâts ; elle ne possédait pas les capacités nécessaires pour se tenir derrière un volant, ce fait était avéré, mais lorsque le temps était particulièrement mauvais, notamment en automne et en hiver, elle délaissait son vélo au profit de sa voiture cabossée. Bien décidée à régler son dû malgré une condition financière peu réjouissante, elle vérifia une nouvelle fois la présence de son portefeuille dans son sac tandis que ses jambes la conduisaient vers la mairie de Windmont Bay. Il y avait énormément de bruit autour d’elle, les protestants donnaient de la voix et semblaient déterminés à se faire entendre par la maire et tout ce petit monde qui travaillait à ses côtés. L’espace d’un instant, elle détourna le regard vers son véhicule, se demandant si elle n’aurait pas mieux fait de prendre la direction du bureau du shérif pour régler ce genre de problèmes administratifs, mais comme la réponse lui échappait, elle se remit en route tout en essayant de se frayer un chemin parmi la foule qui scandait des paroles auxquelles elle ne prêtait pas vraiment attention. Le reste se déroula à une vitesse impressionnante et incompréhensible pour la jeune femme. Une seconde plus tôt, elle se tenait là, pleine d’énergie et d’agacement, à quelques pas des marches de la mairie, la suivante une douleur immense l’envahissait au niveau de son abdomen. Plusieurs coups de feu retentirent autour d’elle, le bruit fut néanmoins bloqué par le sifflement désagréable qui bourdonnait dans ses oreilles et l’obligeait à se déplacer de manière maladroite à travers la foule autrefois compacte et désormais éparse. « S’il vous plaît… » balbutia-t-elle timidement tandis qu’elle se faisait bousculer par plusieurs personnes. Contrainte et forcée de suivre le mouvement collectif, elle se retrouva à l’intérieur du bâtiment mais ne sembla pas en mesure de le réaliser. « Pardon... Vous pouvez m’aider ? Je crois que je suis blessée, » souffla-t-elle en posant sa main ensanglantée sur le bras d’une jeune femme située à sa portée. Bras qui lui échappa dès l’instant où ses jambes, tremblotantes, ne furent plus en mesure de soutenir son poids, l’obligeant à se laisser tomber à genoux au sol.

catégorie 3.
@Daisy Estrada

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.

a sunflower soul with rock'n'roll eyes.

Minha O'Hara

behind
messages : 3105
name : lora (ōkami), elle/she.
face + © : im jinah — mine (av, gifs).
multinicks : sakura · sijia · yuri · irene.

age (birth) : thirty (march 10, 1990).
♡ status : ¯\_(ツ)_/¯
work : WBSO deputy, ""co-owner"" of the majestic.
activities : member of the northern blackhawks motorcycle club.
home : a small house, pioneer oak.
points : 1677
moodboard :





crime scene do not cross

HAWK on the ROAD

« ok i'm sorry that you're a piece of shit »






tw:
 



( topic commun ) — shooting at the town hall. Xjop0fY

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON (fr-en) ⋅ eddie, rheni, tc.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Sam 30 Jan - 13:44
C’était censé être des vacances. Revenant à peine à Windmont Bay après plusieurs jours loin de la petite ville, Minha avait retrouvé des paysages bien trop familiers. Moto délaissée au garage du club, la jeune femme avait quitté les membres en début d’après-midi pour rejoindre son cousin à la Mairie, comme ils l’avaient prévu un peu tôt dans la journée.
Que ce soit ses collègues, ses amis ou sa famille, aucun détail des évènements récents ne lui a échappé. Le scandale, les protestations, Birdwell, elle n’a pas eu le temps de souffler qu’on lui a déjà tout raconté. Elle a visiblement un timing des plus intéressants pour s’éloigner de cet endroit – ou des pires, car le sheriff’s office se retrouve désormais avec une crise sur les bras. Elle n’a pas encore eu l’occasion de passer au bureau pour leur signaler qu’elle est de retour et même si elle est toujours officiellement en congés, ça lui semble normal de leur assurer qu’en cas de besoin, elle rependrait du service. Quelques-uns de ses collègues sont déjà présents lorsqu’elle s’approcha de la foule qui s’est amassée devant la bâtisse. Elle échange quelques mots avec un autre deputy, ils ne sont pas beaucoup, faisant acte de présence pour aider les services de sécurité de la Mairie. Adosée contre un mur non loin des manifestants, elle se dit que si elle n’était pas là aujourd’hui pour d’autres raisons, elle aurait très certainement rejoint leurs rangs. Quiconque connaissant bien la demoiselle n’en serait que très peu étonné, son opinion concernant Georgia Birdwell n’est un secret pour personne. Elle en profite pour sortir son téléphone et envoyer un message à Reid pour le prévenir qu’elle l’attendait dehors tandis que son collègue se penche vers elle pour lui parler mais Minha n’en saisit que le début alors qu’un (ou plusieurs) bruits sourds vient couvrir le tout. Elle n’a pas le temps de réagir qu’une poignée de personnes l’entraine malgré elle à l’intérieur de la Mairie. Dans la panique, elle se retrouve rapidement coincée et s’agrippe à la première personne qui manque de tomber sur elle, l’aidant à la garder sur ses pieds — Je vous tiens, alors que Minha est une fois de plus bousculée. Son attention pourtant se porte rapidement sur la voix qui s’élève et le visage de Birdwell tenue en joue. Son esprit se saisissant la situation, son réflexe est de regarder autour d’elle dans l’espoir de ne pas y voir son cousin mais son regard croise sa silhouette à l’autre bout d’elle. Merde. Dans tout ce chaos, elle ne se rend pas encore compte qu’elle maintient encore fermement la personne qui aurait dû se retrouver au sol quelques minutes plus tôt.

résumé:
 

_________________

they say it's darkest before the dawn.
we've been in this town for far too long.

Mens sana in corpore sano

Gabriel Almeida

behind
messages : 880
name : vodka paradise
face + © : michael y.
multinicks : aaron, jules, evelyn

age (birth) : 26 ans - 18/09/1994
♡ status : you should take a look in your bed
work : manager @themajestic
activities : gym, cooking, networking, partying, binge-watching
home : big flat on Harbor Row ft. Jace & Eddie
points : 825
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (✓)

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Sam 30 Jan - 14:36

Depuis plusieurs semaines on peut dire que tu es sans papier. Non pas ta pièce d’identité a expirée mais plutôt car tu l’as perdue. Impossible de la retrouver dans tes affaires ni à ton travail. Tu ne sais pas ce que tu en as fait. Peut-être que tu l’as égarée en soirée. Ou alors on te l’a volée. T’en sais trop rien. En tout les cas, tu as fait le nécessaire pour en avoir une nouvelle et il faut maintenant que tu ailles la récupérer à la mairie. Mais si t’avais su qu’il y aurait un tel rassemblement devant, tu y aurais sans doute été un autre jour. Tu entends des protestations contre la maire. Tu ne sais absolument pas de quoi il s’agit mais visiblement, il s’agit d’une révolte politique. Tant qu’elle est pacifique, toi tu n’as rien contre. T’as l’occasion d’ailleurs d’en discuter brièvement avec ton plan cul du moment que tu croises devant la façade. Mais difficile d’échanger plus longuement dans ces conditions. Te voilà à présent dans la mairie devant la machine à tickets. Tu comprends qu’il va falloir patienter un peu. Mais pas le temps de poser tes fesses sur un banc qu’un coup de feu se fait entendre. Tu reconnais bien le son. Un lourd silence s’instaure au sein du grand hall de la mairie. Chacun s’épie sans savoir quoi faire. Puis, quelqu’un se met à crier, et la population s’affole alors à courir dans tous les sens. La situation t’échappe. Les portes de la mairie s’ouvrent pour laisser rentrer un nombre non-quantifiable de personnes. Bientôt, tu te retrouves submergé dans une foule d’inconnus. Tu n’as même pas eu le temps de te mettre à l’abri dans une pièce fermée. C’est sûrement ce qu’il y aurait eu de mieux à faire car tu comprends vite être en danger lorsque tu vois plusieurs personnes armées et la maire de la ville en mauvaise posture. Tu oses alors à peine bouger, comprenant que tu es pris en otage. Mais lorsque tu aperçois dans la foule quelques mètres plus loin un visage qui t’es familier, tu te mets alors à l’appeler avec un signe de main et en haussant la voix. – Tommy ! – Pour une fois, tu ne l’appelles pas TJ. T’entends déjà des voix autour de toi te dire de te taire ou alors des « chut » désobligeants. Mais tu n’en as que faire. Tu veux juste pouvoir serrer ton amant contre toi. Comme si c’était la dernière fois. Sauf que le garçon ne t’entends pas et ne te vois pas. Tu décides alors d’aller à sa rencontre, bousculant la foule et sans te soucier des personnes armées. Comme si t’étais invincible.. Une fois à sa hauteur, tu l'attrapes par la main, afin qu'il se rende compte de ta présence puis tu lui chuchotes alors quelques mots, te rendant compte au passage que t'es plus près des teneurs d'otage qu'avant. – Qu'est-ce que tu fais là ? Enfin je veux dire.. pourquoi t'es revenu ? – Il te semblait qu'il avait terminé ce qu'il avait à faire à la mairie mais quelque chose t'échappe visiblement.

Catégorie 3
@Tommy Winters


Dernière édition par Gabriel Almeida le Lun 1 Fév - 17:10, édité 1 fois

Daniel Newman

behind
messages : 1592
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : mendes ⋅ © kidd.
multinicks :

lottieodetteshilohscar


age (birth) : 22 y.o. (08/08)
♡ status : falling head over heels for chani.
work : dogsitter dreaming to be rich.
home : a small flat on crescent lane.
points : 2964
moodboard : ( topic commun ) — shooting at the town hall. Tumblr_ptgrjo2QvP1y7viwpo1_540
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : chani ⋅ citra ⋅ phoebe ⋅ jean ⋅ minha/aneurin (tc) ⋅ kerry (tc)

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Sam 30 Jan - 18:27
Daniel n'en avait que faire de la politique, sans doute était-il trop jeune pour s'y intéresser, sans compter que son arrivée à Windmont Bay était relativement récente, qu'il ne connaissait pas l'histoire de la bourgade et cela donnait un Daniel complètement désintéressé de la mairie. Cependant il avait entendu parler de la manifestation organisée à l'encontre de la maire, Georgia Birdwell, et n'aurait manqué ça pour rien au monde. Enfin quelque chose d'intéressant et d'amusant dans cette ville paumée ! Il avait donc enfilé un manteau et un bonnet et c'est à pied qu'il se dirigea vers la mairie où déjà s'étaient attroupés des dizaines de personnes qui scandaient des slogans virulents en brandissant des pancartes tout autant agressives. Un sourire amusé s'étira sur les lèvres de Daniel devant un tel spectacle et il ne lui fallut que quelques secondes pour se joindre à eux et prétexter vouloir la démission de la maire Birdwell. Mais rapidement, ce qui devait être une après-midi sans grande importance pour le jeune homme se transforma en véritable cauchemar lorsque des coups de feu se firent entendre. D'instinct, Daniel se baissa et couvrit sa tête à l'aide de ses bras pour se protéger. Il regarda autour de lui, paniqué, et suivit le mouvement jusqu'à l'intérieur de la mairie où une marée humaine se réfugia dans une grande salle. Perdu, effrayé, Daniel se fit bousculer plus d'une fois et finit par perdre l'équilibre, manquant de se casser la figure quand une main s'agrippa à son bras pour l'empêcher de tomber à la renverse. « Oh, merci. » Il soupira de soulagement mais il n'eut pas le temps de se concentrer sur sa princesse charmante qu'une voix menaçante s'éleva dans la salle. « Aïe ! » S'exclama-t-il, sentant les ongles de la jeune femme s'enfoncer dans sa peau, visiblement tendue et en alerte. « Vous me faites mal. » Chuchota-t-il à l'attention de l'inconnue avant de jeter un coup d'oeil vers les assaillants pour s'assurer qu'il n'avait pas attiré leur attention. Il eut un léger mouvement de recul, se cachant derrière la jeune femme qui, malgré son appartenance au sexe faible (le plus beau des sexes aux yeux de Daniel), semblait bien plus brave que lui.

Catégorie 2

_________________
"You’re so obsessed with finding someone to love you because you can’t love yourself."

Aneurin Prendergast

behind
messages : 1095
name : castiells @ marido.
face + © : george mackay; © ma mie.
multinicks : aurora, citra, eliot, pablo, raelyn.

age (birth) : vingt trois ans, 13 novembre.
♡ status : célibataire, désinteressé.
work : aide à tout faire au ranch de windmont.
activities : danser, marcher sans but, regarder les nuages.
home : en colocation avec sa soeur.
points : 1102
moodboard :
( topic commun ) — shooting at the town hall. OjY1eT6

“…we're twins, and so we love each other more than other people…”

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2free} : tc.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Sam 30 Jan - 20:08
La fusillade - de ce qu’il entendait plusieurs coups de feu avaient été tirés - les avait tous pris de court. Comment imaginer ne serait-ce qu’une seconde qu’un incident de ce type arrive à Windmont Bay ? Les gens étaient certes révoltés à cause des actions de Birdwell mais à aucun moment Aneurin avait envisagé ce scénario extrême. À présent acteur malgré lui, il ne pouvait que subir en espérant intimement que tous en ressortiraient indemnes. Que voulaient donc leurs assaillants ? Pour l’heure ils n’avaient rien dit hormis mettre la maire en joue qui n’en menait pas large non plus. « Quoi ? En otage ? » Le mot le fit frissonner tandis qu’il regardait tour à tour son interlocutrice et le drôle de binôme. C’était somme toute logique mais son cerveau refusait de faire face à l’improbabilité de la situation. Il devait à tout prix se réveiller et être au meilleur de ses capacités dans le cas extrême où…. Non il ne voulait pas y songer. Il chassa aussitôt l’idée dans un coin de sa tête pour se ressaisir alors qu’un homme se raccrochait à leur binôme. Visiblement ce dernier (inconnu pour lui au demeurant) en savait davantage sur la situation car il avait reconnu l’identité de la jeune femme. Il fut quelque peu soulagé d’être mis dans la confidence à son tour et opina du menton à sa requête de taire qui elle était vraiment. Dans le feu de l’action il ne remarqua pas immédiatement que son voisin le tenait par le bras comme par crainte de le voir s’échapper. Pour autant il ne fit rien pour le chasser tout concentré qu’il était sur les paroles de la policière. « Oui bien sûr. Je crois que je peux faire ça. » Qu’il répondit tout bas par peur d’éveiller la suspicion du couple d’assaillant qui scannait la foule sans relâcher la pression. « A quoi vous pensez ? » Il se figurait déjà qu’on lui – leur – demande de faire diversion pour qu’elle puisse s’échapper ailleurs et avertir quelqu’un. Si la peur faisait battre son cœur à tout rompre il savait tout autant que c’était la seule solution pour leur permettre de s’en tirer. « Ca va aller. » Répéta-t-il pour eux comme pour lui-même alors que sa main s’appuyait par reflexe sur celle toujours égarée sur sa veste.



_________________

the poplars, and willows, and birds pass me by, the mould of the earth to the space in the sky, free from my roots and I'm lost in the wind. wind on the mountain, and the mountain's my friend.

Daisy Estrada

behind
messages : 960
name : sow ~ pomeline.
face + © : diana silvers — @self.
multinicks : blake · jürgen · kerry · luna · xavi · zélie.

age (birth) : 19 yo · 12.01.
♡ status : single.
work : doing odd jobs.
activities : drawing, taking care of her dad, cleaning the house, playing cupidon.
home : with her dad on bridgewater way.
points : 1026
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( on · 1/3 ) pablo, tc.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Sam 30 Jan - 20:21
Elle n'avait rien à faire ici, mais à l'image d'un accident de la route devant lequel on avait tendance à ralentir, Daisy était plantée devant la mairie. Le cirque devant le parvis était assez impressionnant pour capter son attention, la foule était compacte, en colère, prête à faire beaucoup de bruit pour la démission de Madame Birdwell. Daisy ne souhaitait pas s'éterniser d'avantage face à ce spectacle, mais la suite se déroula avec une telle rapidité qu'elle n'eut guère le temps de réfléchir. Deux coups de feu successifs la firent sursauter, tandis que la panique venait de s'emparer de la cohue, forçant la jeune femme à suivre le mouvement sans se poser une seule question. Hagard, elle se retrouva rapidement dans le hall de la mairie avec un cerveau qui ne fonctionnait plus et un rythme cardiaque accéléré par la peur. Son réflexe premier fut de mettre la main sur son téléphone afin d'informer son père et Daisy pianota difficilement de ses mains tremblantes, avant d'être stoppée par une étreinte ensanglantée. Avec effroi, elle observa une jeune femme s'effondrer et tenta tant bien que mal de la rattraper. « Oh, non, non, non... » souffla-t-elle en passant un bras autour d'elle. La gravité de ses blessures était inquiétante et Daisy complètement paumée et apeurée face à ce constat. « S'il vous plaît est-ce que quelqu'un peut nous aider ? » La foule continuait de s'agiter, n'ayant même pas un regard pour elles. « S'il vous plaît, elle est blessée... » Sa petite voix était chevrotante, son regard suppliait la moindre âme qui passait à leurs côtés. « S'il vous plaît... » Le désespoir se fit ressentir, alors qu'elle agrippa de sa main libre le pan d'une veste pour forcer un homme à se stopper, mais celui-ci dégagea violemment son étreinte. Daisy sentit l'émotion remonter au travers de sa gorge mais fit de son mieux pour ravaler le tout. « Tenez, on va.. on va mettre ça sur votre blessure. » Elle dégagea son écharpe de son cou et la dirigea vers l'abdomen de la jeune femme, elle n'avait aucune foutue idée de ce qu'elle faisait et s'en remettait désormais à ses réflexes. « Il faut qu'on se mette à l'abri, vous pouvez faire quelques mètres ? Je vais vous aider, prenez appui sur moi autant que vous vou... » Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'une voix masculine interpella la foule, une arme pointée sur la Maire.
Catégorie 2
@Winnie Horsfall

_________________

we're only young and naive still, we require certain skills · the mood it changes like the wind, hard to control when it begins, can't help myself but count the flaws, claw my way out through these walls, one temporary escape.

Sonya Deever

behind
messages : 197
name : phyla
face + © : hannah john-kamen + ©livia (gifs: ©osvaldrps)
multinicks : joseph - nyree - eugene - edison

age (birth) : 31 years old (12.08)
♡ status : single
work : Record store owner
home : bridgewater way
points : 355
moodboard : ( topic commun ) — shooting at the town hall. SG5GUgO
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : oliver, TC,

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Sam 30 Jan - 22:04
C'était une belle journée. Sonya s'était remise de ce fameux rencard mais avait gardé tout ça pour elle, et il était hors de question qu'elle en parle à Efrem. C'était avec lui qu'elle passait la journée, ils avaient prévu d'aller voir un film et s'était fait un déjeuner au dinner. Efrem semblait toujours trop occuper pour traîner avec elle, du moins c'était l'impression qu'elle avait puisqu'elle avait constamment l'air de devoir insister avant qu'il ne lui réponde oui... Il faudrait qu'elle lui en parle un de ces jours, mais aujourd'hui, Sonya voulait voir ce film.
Elle n'était au courant d'aucune manifestation, mais, la jeune femme n'était au courant de rien en ce qui concernait cette ville. Sonya fut intriguée, naturellement et s'empara du bras d'Efrem qui semblait vouloir continuer son chemin. « Juste deux minutes, je veux savoir ce qui se passe! » fit-elle bizarrement excitée d'assister à cela. Le fait que la majorité des personnes présentes étaient en train de hurler 'BIRDWELL DEMISSION' lui fit comprendre ce qui se passait et fut amusée par le chaos. Sonya se tourna vers son ami, prête à continuer son chemin mais un bruit de pétard provoqua un mouvement de foule. Elle savait qu'il ne s'agissait pas d'un pétard et elle savait que la dernière chose à faire était de se réfugier à l'intérieur de la mairie mais la brunette n'eut pas le choix et fut entraînée malgré elle. Un deuxième bruit se fit entendre, suivi d'une douleur intense et d'un sifflement. Peu après, elle était à l'intérieur de la mairie et cherchait Efrem, et priait pour qu'il ne soit pas à l'intérieur mais déjà loin en train d'appeler la police.
Tout ce que Sonya entendait c'était ce sifflement dans son oreille gauche. elle était à genou, dans un coin et voulait que la douleur et le bruit s'arrête. Au fond, elle savait qu'elle avait été touchée, mais c'est en voyant le sang sur sa main qu'elle réalisa... et là, la douleur se fit plus intense. « Efrem? » lâcha-t-elle en apercevant son ami. « EFREM! » cette fois, elle hurla presque sur lui. Il lui disait quelque chose mais elle n'arrivait pas à entendre ce qu'il lui avait dit. Le brouhaha aux alentours lui semblait si lointain et elle n'avait aucune idée de ce qui était en train de se passer.



catégorie 3.
@Efrem Irvine

_________________

Joan Wright

behind
messages : 927
name : anane.
face + © : natalie portman © ndia.
multinicks : vesper, sharon.

age (birth) : thirty-seven (17|08)
♡ status : divorced.
work : social worker.
home : ocean avenue.
points : 1713
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ■■

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Dim 31 Jan - 10:40
Après avoir longé un moment Bridgewater Way, son jogging dominical, qui une fois n'est pas coutume se faisait en solitaire, avait menée Joan vers le centre-ville et Crescent Lane, où la bise hivernale était plus légère, le froid moins mordant, et qu'elle pensait à tord peu fréquenté en ce dimanche de janvier. Elle entendit le brouhaha de mécontentement de la foule rassemblée devant la mairie avant de la voir et s'arrêta net quand elle arriva à sa hauteur.
Elle se posta à l'écart quoi qu'à courte distance de là et entama une série d'exercices. Elle avait baissé le volume de son casque pour écouter d'une oreille distraite les revendications des habitants de Windmont Bay en promenant sur les manifestants un œil curieux. Elle reconnaissait ça et là des visages familiers ou du moins connus, puis son regard s'arrêta sur la silhouette d'une femme qu'elle ne côtoyait que depuis quelques mois mais envers qui elle avait énormément d'empathie.
Zoe. Vingt-sept ans. Une femme un peu paumée, qu'elle avait au téléphone quelque chose comme tous les deux jours. Cumulant trois emplois. Séparée d'un ex-mari aux tendances violentes. Un appartement trop petit et à la limite du délabré. Quatre enfants. Dont la dernière, un an et demi à peine, était accrochée à sa hanche en permanence - Joan l'entendait toujours gazouiller en bruit de fond quand elle avait Zoe au téléphone - et là encore, alors qu'elle était au milieu d'une manifestation plutôt agitée et virulente, la petite était pendue au cou de sa mère.
Joan cessa de sautiller sur place et se passa une main dans les cheveux. Quatre mois qu'elle avait ce job. Elle doutait encore parfois d'outrepasser son rôle, franchir des limites qu'elle ne devrait pas dépasser ou au contraire ne pas s'imposer quand c'était sa place - son devoir. Elle n'hésita toutefois qu'une demi-minute avant d'avancer vers la mairie puis de fendre la foule en direction de Zoe et sa fille.
Elle les avait bien en vue et interpella la jeune femme alors qu'elle arrivait quasiment à leur hauteur quand deux coups de feu semèrent un vent de panique sur la foule qui s'agita et l'emporta dans son mouvement. Joan n'avait jamais été le héros d'aucune histoire, endossant systématiquement le rôle de méchante - mais suivit Zoe et sa fille, à la fois parce qu'elle souhaitait toujours et plus que jamais mettre l'enfant à l'abri, et à la fois parce que le mouvement de foule ne lui laissait pas vraiment le choix.
Les portes se refermèrent, et avec elles sur Joan un sentiment étrange d'étouffement et de solitude. Elle se faufila à nouveau entre les uns et les autres pour retrouver Zoe ou n'importe quel autre visage familier mais fut pétrifiée par un nouveau coup de feu qui fit taire le murmure des conversations qui résonnaient dans la salle des fêtes.
Elle-même se tut jusqu'à retenir sa respiration. Son regard, alerte, partait dans toutes les directions - craignant l'arme pointée dans leur direction, cherchant la mère et la fille qu'elle aurait voulu pouvoir protéger, attendant à trouver une issue qu'elle savait pourtant inespérée.

catégorie 3.
libre.

_________________
( topic commun ) — shooting at the town hall. Tumblr_inline_ogw5wioU0u1rifr4k_500
the moon and its eclipse – superman unrolls a suit before he lifts but I'm not the kind of person that it fits.

Ayden Henney

behind
messages : 348
name : chasing hearts / margot
face + © : jaime lorente (artacide)
multinicks : Finn ▴Ali ▴ Daphne ▴ Gibi

age (birth) : 28 yo (9/08)
♡ status : what are you looking for?
work : handyman, hooker, dealer. depends who's asking.
home : tiny room on Bridgewater Way
points : 23
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Riley ▴ Odette ▴ Bronwyn ▴ Phoebe ▴ (Calla) | fr/en ▴ Open

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Dim 31 Jan - 13:47
En toute honnêteté, Ayden n'a aucun mal à comprendre pourquoi Georgia Birdwell a souhaité protéger son fils et utiliser son pouvoir politique pour le faire. A sa place, il n'aurait pas hésité une seule seconde à en faire autant. Mais dans un monde où les populations se sentent de plus en plus ignorer par les hommes politiques, voir leurs droits bafoués au nom du capitalisme, la réaction des habitants de Windmont Bay n'a rien de surprenant. Elle est même légitime. Si Ayden comprend la mairesse, il comprend aussi la colère de ces concitoyens, car il a la même qui gronde au fond de lui. L'accident, s'il en avait été l'auteur, il aurait du en payer les conséquences. Ayden n'aurait jamais eu les moyens de prendre un avocat et aurait sûrement été condamné plus lourdement que n'importe quel autre type rien que pour ça. Mais au-delà de la cause, aussi noble soit-elle, c'est aussi l'amas de gens qui vont se trouver devant la mairie qui le pousse à participer à cette manifestation. Alliant l'utile à l'agréable, il a tout fait conscience que c'est comme ça qu'il va pouvoir rafler des portefeuilles à tout va sans que personne ne se rende compte. Jusqu'alors, d'ailleurs, cela se passe plutôt bien. Mais quand d'un coup des coups de feus retentissent, Ayden sait qu'il doit partir de là, et vite. Malheureusement pour lui, ce n'est pas la première fois qu'il se retrouve dans ce genre de situations. Contrairement au reste de la population, cela lui permet de ne pas paniquer. Rapidement, il attrape la main de la personne à ses côtés qui vient de s'échouer sur le sol pour l'aider à se relever et la mène à l'intérieur, vérifiant d'un rapide coup d'oeil que ni Riley ni Jake ne se trouvaient dans la foule. Rassuré de ne pas reconnaître leur visage - mais s'il ne doute pas un instant que Jake l'aurait informé de sa volonté de manifester si c'était le cas, il aida à fermer derrière les portes de la salle des fêtes et reprit sa respiration, le dos contre le mur. C'est alors qu'une annonce est faite et que les visages des hommes armés se dévoilent au reste de la population. Ils tiennent en joue la maire. Tout cela va beaucoup trop loin mais Ayden ne tarde pas à les reconnaître et s'approche, peut-être un peu bêtement. N'est-ce pas les deux hommes qu'il a servi hier à la station service ?

catégorie 2 ou 3.
libre + @Riley Campbell

_________________


too much drugs and alcohol ~ we're just too numb and too dumb to change the story.

Riley Campbell

behind
messages : 1830
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @self
multinicks : jodie, katarina, gaby, jean & jace

age (birth) : 26 (18.04)
♡ status : single & pregnant
work : former escort, now receptionist at the vet center
activities : worrying over and over about jake, reading, being pissed of by ayden
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.
points : 2236
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | daphne, joseph, ayden, bee & casey

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Dim 31 Jan - 14:19
Riley avait seulement voulu sortir pour aller se balader -et sans se l'avouer aller craquer pour une des patisseries du café en ville- quand elle aperçu les manifestants. Impossible de les manquer. Elle les avait entendu avant même de les voir. Son petit sachet avec le muffin tout chocolat (et pépites) dans la main, la jeune femme avançait en direction de l'attroupement. Plus par curiosité qu'autre chose. La politique lui était toujours passé au dessus, et elle n'était pas certaine d'avoir tout suivi. Comme souvent, elle s'était laissée débordée par sa vie, oubliant presque le monde autour. Elle picore quelques bouts de sa friandise et continue d'avancer, à proximité du cortège sans pour autant s'y mêler, mais c'était sans compter sur les coups de feu qui retentièrent. Elle lève immédiatemment la tête, le regard paniqué alors qu'elle sent des mains dans son dos (et un peu partout en réalité) qui la presse, à avancer dieu sait. Elle suit le pas, l'air hagard alors qu'elle était pressée de plus en plsu vers l'intérieur du batiment. Si elle essaie de faire demi, elle se fait violemment pousser vers l'avant, perdant sa patisserie dans le process, et l'une de ses mains devant elle, l'autre sur son ventre, comem pour se protéger d'un quelconque coup mal placé. Ça crie, hurle, elle sent quelqu'un tomber à ses pieds mais n'a pas le temps de l'aider. A peine si elle ne trébuche pas à son tour. Ell ene sait même pas où elle a atteri, si ce n'est qu'il s'agit d'une grande salle. Et la vision qu'elle a face à elle l'horrifie : la maire tenue en joug et la môme sent son rythme cardiaque s'accélérer. Les assaillants semblaient prêts à en découdre, et si elle ne se faisait pas tuer aujourd'hui, aucun doute que jake allait s'en charger pour eux, après ça. Elle remarque bien quelques têtes connues -de vue, croisées ici et là à divers évènements organisés par la ville ou les pompiers. Elle se fraye un chemin tant bien que mal, essaie de trouver un endroit où respirer mais entre les gens à terre, semblant blessés et ceux paniqués, elle semblait être paralysée et incapable de se frayer un chemin. Jusqu'à ce qu'elle ne le voit lui. Le palpitant qui panique en le voyant s'approcher des hommes armés. Cette fois, c'est elle qui pousse les quelques personnes de son passage malgré la peur. « ayden ! » brutalement elle attrape sa main, le force à se retourner ou d'aller elle ne sait où. « qu'est ce que tu fais ? » ou même que faisait-il là ? Pulsion protectrice pour un mec qui fait encore battre son cœur. Pourtant elle le sait, ce n'était pas avec sa force d'oiseau et sa condition qu'elle allait elle le protéger de quoique ce soit. Sa main se resserre sur la sienne, incapable de le lacher, que ça soit pour lui ou pour elle.

catégorie 1.
@ayden henney

_________________


 HEART OF GOLD
she possesses an innocence so destructive. she put angels to shame.

Efrem Irvine

behind
messages : 1222
name : sissi.
face + © : mb jordan + © mine & tumblr.
multinicks : marley, alvin, winnie, keane.

age (birth) : 33. (27/10)
♡ status : single.
work : veterinarian.
activities : being a good vet, daily workout, trying to go a full week without drinking.
home : beach house on ocean avenue.
points : 2136
moodboard : ( topic commun ) — shooting at the town hall. Y9soNA8
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : isaac/raelyn.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Dim 31 Jan - 19:15
La compagnie de son amie ne le dérangeait absolument pas, même si parfois elle s’avérait agaçante, toutefois sa nature solitaire le contraignait bien souvent à s’isoler de lui-même. Il lui était déjà arrivé, à plusieurs reprises d’ailleurs, de décliner certaines de ses invitations à se voir, non pas car il se forçait à la côtoyer, loin de là même, mais davantage car il avait besoin de ces moments de solitude absolue. Du moins, c’était ce qu’il pensait. Il n’avait jamais été avéré que rester seul lui était bénéfique d’une quelconque manière. Aujourd’hui, il avait fait l’effort d’accepter de sortir et de répondre favorablement à son appel du pied sans rechigner un seul instant. Cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas retrouvés en tête à tête pour savourer un bon repas et poursuivre la journée sur une touche positive, bien calés sur un siège de cinéma. Ce qui devait se résumer à une simple promenade digestive se transforma bien rapidement en un mauvais rêve auquel il aurait fortement aimé échapper. La manifestation qui semblait faire rage sur le parvis de la mairie ne retint que très peu son attention, les cris de quelques habitants en colère ne pouvaient cependant pas être ignorés. « Sonya… » siffla-t-il entre ses dents, agacé et exaspéré par la curiosité de la jeune femme. « On est déjà en retard ! » scanda-t-il dans l’espoir de la voir rebrousser chemin. Peu intéressé par l’événement en question, il traina des pieds pour la rejoindre mais fut bien incapable de parvenir à sa hauteur car un bruit sourd retentit, créant une vague de panique autour de lui.  Sous l’effet de la peur, il se surprit lui-même à donner plusieurs coups d’épaules (plus ou moins virulents) à des badauds qui se trouvaient sur son passage. Il crut apercevoir les cheveux sombres de son amie dépasser d’une poignée de personnes qui se déplaçaient en direction des portes du bâtiment. Bientôt, il se retrouva lui aussi dans le hall de la mairie et se mit aussitôt à la recherche de la brunette. « Je suis là ! » cria-t-il en entendant sa voix l’appeler avant de se diriger vers elle. Il se laissa tomber à genoux à ses côtés et lui intima de se taire. « Chut… » insista-t-il en secouant la tête après le cri qu’elle poussa. Malgré le manque d’informations qu’il avait en sa possession, il n’était pas compliqué de comprendre ce qui était en train de se dérouler. Le coup de feu qui se fit entendre et les paroles de l’individu suffirent à les fixer sur la situation. Essayant de garder son sang-froid, il retira le bonnet qu’il portait et le plaça sur la blessure à l’oreille de Sonya pour faire pression et planta son regard dans le sien pour lui faire comprendre qu’il était là pour elle et ne comptait pas l’abandonner. Il était toutefois nécessaire pour eux de demeurer silencieux, pour leur propre survie.

catégorie 1.
@Sonya Deever  

_________________

-- Have I the courage to change?
World, I want to leave you better. I want my life to matter. I am afraid I have no purpose here.

maître du jeu

The Observer

behind
messages : 155
name : everyone.
face + © : fs, tumblr.
multinicks : -

age (birth) : timeless.
points : 1194
the mask

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Dim 31 Jan - 20:29

Shooting at the Town Hall
rebondissement


TRIGGER WARNING : violence, armes, fusillade, sang, mort.

Ils n’eurent guère le temps de se sentir en sécurité. La voix rocailleuse et hargneuse du preneur d’otage faisait froid dans le dos. Mais pas autant que de voir la Maire Birdwell tenue en joue par une arme à feu. Si elle avait des comptes à rendre et des choses à se reprocher, la voir dans une telle situation était effrayant. Pendant ce temps, la jeune femme, un sourire aux lèvres, pointait son arme au hasard en direction de la foule. « Non non, n’essayez pas de jouer au héros. » fit-elle en direction d’un individu qui s’apprêtait à s’avancer vers eux. Pour réaffirmer sa position, la jeune femme pointa son arme vers l’homme en question. @Reid O'Hara, n’eut d’autre choix que de reculer et de se raviser. Regardant autour de lui, il pouvait lire la panique dans le regard de ses voisins et amis. Ces deux là ne rigolaient pas. Deux jeunes femmes étaient déjà blessées par balle @Winnie Horsfall & @Sonya Deever. La première avait trouvé de l’aide auprès de @Daisy Estrada. De son côté @Evelyn Shearer était tombée mais heureusement pour elle, le jeune @Oliver Winters était prêt à lui venir en aide. Non, ces deux là ne plaisantaient pas. Les mains tremblantes Reid acquiesça fébrilement. « Il est dans votre intérêt à tous, de vous montrer coopératifs! Après tout, nous avons un point commun .. » Brusquement il poussa la Maire Birdwell à s’assoir sur une chaise qu’il plaça bien en vue de tous. « Attache là! » grogna-t-il.  La jeune femme s’exécuta, alors qu’il observait les quelques habitants rassemblés ici, avec eux. « Toi! » Avec son arme, il désigna @Larissa Mengesha, une femme de loi. Une personne qui serait, assurément intègre et capable de comprendre son besoin de justice. « Je suis sûr qu’il y a des gens auxquels tu tiens plus qu’à ta propre vie, n’est-ce pas? Imagine perdre cette personne, imagine qu’un beau matin tu te réveilles et qu’on t’as enlevé cette personne. Mais qu’en plus de cela, elle soit désignée coupable de sa fin tragique. Ramenée à un statut d’ivrogne inconsciente, alors que le véritable coupable, lui, n’est inquiété de rien… » la main tremblante, l’arme se faisant encore plus menaçante face à ces pertes de contrôle, il reprit : « Que ferais-tu, si tu pouvais lui rendre justice, ici et maintenant, que ferais-tu si tu pouvais confronter la personne qui a détruit sa vie et la tienne? » une larme roula sur sa joue, son visage se tordait de douleur, alors que le reste de l’assemblée retenait son souffle. Larissa allait devoir mesurer ses paroles, elle le savait, et pour elle, comme pour tout ceux qui avaient trouvé refuge dans l’enceinte de la Mairie, le cauchemar venait tout juste de commencer..


infos en plus
- pas d'autres blessés par balle pour l'instant.
- pour l'instant les principales blessures sont dues au mouvement de foule uniquement.

Vos choix de catégories sont pris en compte pour nos futures interventions. Merci pour vos nombreuses participations. Continuez de privilégiez les réponses courtes afin de faire avancer le TC plus rapidement — Ce topic commun sera ouvert pour une durée indéterminée, vous pouvez bien sûr le rejoindre en cours de route si vous venez d'être validé, par exemple.

_________________

“ Tell me that you'll open your eyes. ”

A CONTACTER EN CAS DE QUESTIONS OU DE DEMANDES


let it hurt. let it bleed. let it heal. and let it go.

Georgie Keily

behind
messages : 130
name : olivia (carolcorps)
face + © : brie larson | @romie — @tumblr & billie eilish
multinicks : maeve · leslie · archie · dario

age (birth) : [ 01|05 ] twenty eight years old.
♡ status : single mother spending way too much time on tinder
work : firefighter. handywoman.
activities : cooking class & fire watch — have fun with LJ, climbing walls with Luna, watching marvel movies, swipe too much on tinder, failing at making macaronis, playing with LJ..
home : a small house on pioneer oak.
points : 309
moodboard :

the girl who can walk through fire.
aaron • à venir.




the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●○○ ) — on (tc vi) - aaron, tommy.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Dim 31 Jan - 21:22
La vie politique de la ville n’avait jamais intéressé la jeune femme. Ne s’impliquant qu’à l’état nationale, notamment pour éjecter le clown leur servant de président ces quatre dernières années. Au delà de ça, Georgie avait toujours fait confiance au Maire Birdwell pour prendre soin de sa petite ville adorée. Confiance qui en prenait un sacré coup ces derniers temps. Néanmoins, et ce même si sa voix portait et qu’elle avait à cœur de militer pour ce qui lui semblait juste, la jeune femme n’avait pas eu envie de se joindre à la populace pour manifester un quelconque mécontentement. Si elle était d’accord avec eux, la jeune maman n’avait guère la possibilité de se joindre à la foule. Lily-Jean lui tenait fermement la main, un peu effrayée par tout le brouhaha, pressant la jeune femme de sortir de là. Elles qui partaient pour une petite balade au parc, furent, au début, curieuses de toute cette agitation. « On s’en va ma puce, ne t’inquiète pas. » fit-elle à la fillette qu’elle prit rapidement dans ses bras. Au moment où elle déposa un baiser sur son front, un premier coup de feu retentit. Dans un réflexe, la jeune femme s’accroupit au sol usant son corps pour protéger sa fille, sans pour autant savoir d’où cela pouvait bien provenir. Et le temps qu’elle réalise ce qui était entrain de se passer, un mouvement de foule les emporta avec eux à l’intérieur de la Mairie. Bousculée, la jeune femme tomba à terre, avec la petite dans les bras. Si elle aurait été prête à rentrer dans le lard de n’importe qui pour en découdre, récupérer sa fille et avancer était la seule chose qu’elle pouvait faire à cet instant. Tout se passa très vite, et hormis les cris de sa fille, rien ne parvenait aux oreilles de la jeune maman tétanisée. Finalement, prostrée dans un coin, Georgie pu prendre le temps d’examiner LJ sous toutes les coutures. « Tu vas bien, tu as mal quelque part? » les larmes de la fillette lui tordaient les entrailles, son cœur se glaça lorsqu’elle vit une petite entaille sur le front de la gamine, au même titre qu’en voyant sa fille agiter la tête en signe d’approbation. « Ça va aller ma puce, ce n’est rien. » une égratignure, du moins elle espérait. « Excusez-moi, vous n’auriez pas un mouchoir s’il vous plait? » ce ne fut qu’en relevant le regard vers son interlocuteur qu’elle reconnue Shiloh, son chef. Elle ne put s’empêcher de réprimer un soupire de soulagement, rassurée de ne pas être seule. Et en même temps effrayée à l’idée qu’il soit là, comme tant d’autres personnes. Elle eut presque envie de fondre dans ses bras, mais pour sa fille, elle se devait de se montrer solide et la plus sereine possible. Elle en oublia même de chercher à savoir si elle-même était en un seul morceau. C’est son bras droit qui prit le coup. Ouverte juste au dessus du coude, saignant sans même s’en rendre compte. Une entaille peu profonde et d'autres petites égratignures. Rien de grave cependant. La jeune femme avait alors tenté d’amortir sa chute et protéger son enfant du mieux possible.

catégorie 1.
@Shiloh Ragston

_________________

- when you hurt under the surface like troubled water running cold. well, time can heal, but this won't

could hug you to death.

Maeve Duggan

behind
messages : 1122
name : olivia (carolcorps)
face + © : millie bobby brown | @mine — @tumblr/lewis capaldi
multinicks : leslie · archie · dario · georgie

age (birth) : [ 24|04 ] sixteen years old.
♡ status : back to her imaginary world with her favorite jedi.
work : junior year.
activities : play and talk about baseball, fangirl over star wars, take care of her little sister, worries about her dad, skate in town, thinking about everyone she's lost, watch the SW prelogy for the hundredth times — .
home : w/ her dad and sister.
points : 2053
moodboard :
award nominee 2020 :
the most moving character
award winner 2020 :
( topic commun ) — shooting at the town hall. NeB9Vg2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●○ ) - on (ollie, tommy)

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Dim 31 Jan - 22:19
Maeve était toujours la première à parler haut et fort en cas d’injustice. Toutefois, cette année lui avait enseignée la discrétion. Plus par défaut que par conviction. Elle restait persuadée qu’il fallait savoir se faire entendre. Mettre en avant la moindre injustice pour espérer voir les choses changer un jour. Mais, lorsque l’une de ces choses vous touchait de trop près, lorsque les regards se retournaient vers vous, les murmures vous concernant. Lorsque vous devez enfiler une tenue « sobre et respectable » pour raconter les pires moments de votre vie.. Dans ces moments là, Maeve avait perdu un peu de sa combativité. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était se faire discrète, disparaître peut être même. Mais être un porte parole? Ça non, plus jamais. Alors oui, sans doute qu’une année en arrière, l’adolescente aurait été parmis la foule, brandissant pancartes et slogans et aurait milité pour l’éviction de leur Maire. Aujourd’hui, toutefois, Maeve avait plutôt opté pour une balade en skate. Elle voulait rendre visite à Gibi, même si c’était un peu à l’improviste. Avec ses petites économies, elle avait commandé une nouvelle peluche à sa soeur et en avait fait autant pour sa fille. C’était l’occasion de lui apporter ce petit cadeau, qu’elle avait prit la peine d’emballer. Réalisant, seulement maintenant, que la fillette était bien trop petite pour se dépêtrer avec un papier cadeau et que la planète lui en voudrait plus tard pour ce gaspillage. Quoiqu’il en soit, pour rejoindre sa cousine, l’adolescente était passée par la rue principale, alertée de très loin par le vacarme émanant de l’hôtel de ville. Si elle n’était pas surprise, elle le fut en revanche, lorsque des coups de feu la firent sursauter. Lui rappelant l’explosion lors des feux d’artifices du 14 juillet. Comme cette nuit là, elle vit la foule se mettre à hurler et courir dans tout les sens. Cette fois-ci, hors de question de subir. L’adolescente récupéra sa planche de skate rapidement et la brandit devant elle en bouclier. Si elle essayait de maitriser sa trajectoire, elle avait sous-estimé la puissance de cette foule en panique. Son coeur battant à tout rompre, Maeve avait voulu prendre refuge dans les toilettes de la Mairie, mais sans trop savoir comment, elle s’était retrouvée agglutiné dans une immense pièce. Paniquée, les mains tremblantes, Maeve regarda tout autour d’elle, cherchant un visage familier et rassurant. Là bas, quelques mètres plus loin, elle pu distinguer son ex belle-mère. D’ordinaire, sans doute ce serait-elle contentée de l’ignorer. Mais cette fois, Maeve prit son courage à deux mains pour rejoindre Joan. Un autre coup de feu retentit. L’adolescente étouffa un cri, alors que sa main empoigna la sienne. « Viens. » murmura-t-elle. Désignant une grande plante du regard, Maeve voulu entraîner Joan derrière cette dernière. Les larmes aux yeux, elle s’expliqua dans un tout petit chuchotement. « Ils nous verront peut être pas ici. » Sans doute devrait-elle prévenir son père, lui envoyer un message. Mais en fouillant ses poches, Maeve constata qu’elle l’avait sans doute perdu dans la panique. Elle espérait seulement que son père ne soit pas là, lui aussi.

catégorie 1.
@Joan Wright

_________________

now the day bleeds into nightfall and you're not here to get me through it all. i was getting kinda used to being someone you loved. —

she's a (wo)maneater

Larissa Mengesha

behind
messages : 1205
name : corpsie.
face + © : t. parris + me & sooyaaa.
multinicks : beckett - isaac - maisie - oliver - peter - tony.

age (birth) : 32 | march 25th.
♡ status : tindering.
work : chief deputy @ WB county Sheriff Office.
activities : club d'écologie, de yoga, multi-sports.
home : un appart sur bridgewater way.
points : 1306
moodboard :
( topic commun ) — shooting at the town hall. Meta_t10

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [0/3] - Dewey, Odette, Ali, TC.

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Lun 1 Fév - 12:08
A quoi pensait-elle ? La question était pertinente. Une centaine de possibilités se bousculait dans son crâne sans qu’aucune option ne fût véritablement viable, car elle manquait de bras. Elle croisa le regard du grand échalas qui se mit pour une raison sans doute idiote à avancer vers le duo de malfrats ; elle ne put le rattraper mais ce mouvement lui permit de discerner un visage familier et au combien bienvenu. Elle sortit son arme de service pour le tendre discrètement au jeune homme qu’elle prenait bon gré mal gré sous sa coupe. « Tu vois la femme là-bas ? » Elle pointa d’un signe de tête la direction de Minha O’Hara. Elle sursauta quand les menaces reprirent dans son dos mais, fort heureusement, elles ne lui étaient pas destinées et lui permirent d’ajouter, non sans précipitation : « Amène-lui ça, je vais faire diversion. Il y a la sécurité, tu ne risques rien tant que tu ne le montres pas, ok ? » Elle ignorait s’il était sage de faire autant confiance à un inconnu qui ressemblait plus à une poupée de porcelaine qu’à un fier guerrier, mais elle n’avait pas d’autre choix. Et la sagesse n’était de toute manière pas un trait dominant de son caractère. « Surtout, fais attention à toi, » ajouta-t-elle en lui lançant un demi-sourire qu'elle souhaita encourageant. La foule s’était accroupie sous la nouvelle menace de leurs armes à feu, elle était désormais l’une des rares à se tenir encore debout, ce qui faisait d’elle une proie facile. Cela ne manqua pas. Elle leva les bras quand l’individu l’alpagua et elle se retourna lentement pour lui faire face. Peu impressionnée par son discours, elle en profita pour jeter un coup d’œil dans l’assistance, dans laquelle se tenaient des têtes connues et, à son plus grand regret, beaucoup trop d’enfants. Elle sentait le carnage venir et elle venait de se voir attribuer la responsabilité de leur sort. Un léger mouvement parmi les otages dévoila une scène dont elle se serait bien passé, la bile lui monta dans la gorge à voir l’une de ses plus proches amies ainsi couverte de sang. Putain, Sonya. Ses doigts tremblèrent de rage et elle serra les poings pour masquer son trouble en reportant sa pleine attention sur l’être pitoyable qui s’adressait à elle. « J’ignore comment je réagirais, mais je sais que je ne m’amuserais pas à prendre des innocents en otage pour me faire comprendre. » Elle s’avança d’un pas, de façon à pouvoir se positionner devant une trentenaire en panique et la protéger au besoin. Elle n’était pas effrayée à l’idée de se faire tirer dessus, elle portait un gilet pare-balles et les intrus ne semblaient pas être du genre à pouvoir la viser en pleine tête. C'était bien ça le problème, ils risquaient de faire davantage de blessés s'ils ouvraient à nouveau le feu. « Ce qui lui est arrivé est injuste. Tuer quelqu’un, salir sa mémoire, ce sont des faits impardonnables, l'apanage de ceux qui se sentent supérieurs au reste de la population. Mais ce ne sont pas des choses qui se règlent devant une foule affolée. C’est entre les Birdwell et vous. Laissez les autres partir. » Sa voix ne les implorait pas, il s’agissait plus d’une requête. Elle n'était malheureusement pas formée en négociations. « Je ne la connaissais pas, mais je suis certaine qu’elle n’aurait pas souhaité tout ce sang et ces larmes... » Elle ouvrit un bras pour désigner l’assemblée. « Vous voulez du sang sur vos mains, vous aussi ? Vous voulez vous rabaisser au niveau de son abruti de fils ? »


_________________
When the sharpest words wanna cut me down, I'm gonna send a flood, gonna drown them out. I am brave, I am bruised. I am who I'm meant to be.

Evelyn Shearer

behind
messages : 387
name : vodka paradise
face + © : liliane rovère, corpsie ♥
multinicks : aaron, jules, gabriel

age (birth) : 80 ans et toutes mes dents ! (ou presque)
♡ status : veuve
work : anciennement pharmacienne, nouvellement cartomancienne
activities : tirer les cartes, faire des canulars téléphonique, faire pousser des courgettes, sortir dragibus
home : maison à Crescent Lane
points : 1008
moodboard : ( topic commun ) — shooting at the town hall. PDzIvBF
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open ✓

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Lun 1 Fév - 18:02
La situation t’échappe très vite. Tu te retrouves bousculée et propulsée par terre par un illustre inconnu qui disparaît aussi vite de ton champ de vision qu’il n’est apparu. Pas le temps de lui crier dessus. Son incivilité te met en rogne. Il ne s’est même pas arrêté pour s’excuser. Probablement qu’il ne s’est rendu compte de rien. Toi, en revanche, tes fesses se souviennent de ta chute. Tu auras un gros bleu. Un hématome peut-être même. Mais cela aurait pu être pire. Tu aurais pu te casser une jambe, la cheville ou encore le poignet. Ton popotin t’as servi d’airbag en quelques sortes. Heureusement qu’il est solide comme un roc. C’est que tu manges bien. En attendant, t’es assise par terre comme une cruche et tu subis la foule qui court dans tous les sens. T’as clairement peur que quelqu’un finisse par te tomber dessus ou te fasse mal. Et effectivement, tu finis par sentir un coup de pied dans ta cuisse gauche.  – Aïe ! Je ne suis pas un ballon de foot non d’une pipe en bois ! – Cette fois-ci tu hausses la voix, bien décidée à ne pas te laisser faire. Mais le jeune garçon se penche aussitôt vers toi pour t’aider à te relever et te mettre debout. Tu reprends la parole aussitôt. – Ça va, merci. Désolé de vous avoir crié dessus. – Tu sers le bras bien fort du garçon qui t’amène au fond de la pièce, dans un endroit plus tranquille. Tu te rends compte que tu dois avoir en plus du bleu aux fesses un bleu à la cuisse maintenant. Mais tu ne vas pas lui en tenir rigueur vu qu’il t’as porté secours. Il aurait pu prendre la fuite également après tout. – Merci pour votre aide. Ça se fait rare de nos jours les jeunes qui nous laissent pas crever comme si on était de vieilles pommes périmées. – Tu apprécies réellement ce qu’il vient de faire. Ça te touche et te redonne espoir en l’humanité. Il y a encore des gens bienveillants sur cette terre. Même si tu n’en oublies pas ce qui est entrain de se passer présentement. Tu te rends comptes que la maire est en bien mauvaise posture. – Qu’est-ce qu’il lui veuille à Madame Birdwell ? Je comprends rien à ce qu’il se passe. – Tu demandes au garçon, le retenant encore un peu, sans te douter qu’il n’a pas l’intention de rester à tes côtés très longtemps. Mais pas de chance pour lui, t’es toujours agrippée à son bras, pas prêt à le laisser partir de sitôt. Faut dire que sa présence est rassurante. – On comprends vraiment rien à ce qu’ils se disent. – Tu commentes ensuite lorsque tu vois l’homme s’adresser à une jeune métisse. Vous êtes bien trop loin pour entendre quoi que ce soit. Mais ça a l’air passionnant. – Il faudrait des sous-titres malentendants. Ou alors qu’ils parlent dans un micro, ça serait quand même plus pratique pour qu'on puisse suivre. – Tu essayes de détendre un peu l’atmosphère avec humour autour de toi, même si tes mouvements trahissent ton malaise. Tu sais que ton fils a vécu un événement similaire il y a des années de ça et qu’il y a laissé sa peau. Hors de question que tu crèves à tout ton tour dans de telles circonstances. Cela serait bête de mourir quelques jours avant d’avoir quatre-vingt piges et ouvert tes cadeaux.



Teodora Akkermann

behind
messages : 570
face + © : Magdalena Zalejska (av. COSMIC LIGHT - sign. diatypose - icons. doom days)
multinicks : -

age (birth) : Vingt-sept ans (19.11.1993)
♡ status : Célibataire, le cœur qui traîne par terre
work : Serveuse au Saddle Peak Lodge
activities : Photographe et dessinatrice à ses heures perdues
home : Crescent Lane
points : 968
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr) Koa - Jules - Chani, Scar, en attente (0/3)

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. · Mar 2 Fév - 1:34
Présente au mauvais endroit au mauvais moment. Dommage collatéral diraient certains. C’est ta mère qui aurait dû se retrouver à ta place mais soit disant malade, elle a préféré t’y envoyer. Pour une histoire de papiers qu’il ne faut pas laisser trainer. Qu’elle aille se faire mettre. T’as rien dit à ton colocataire que tu retournais dans ton ancienne maison pour récupérer la fameuse paperasse au risque d’y croiser ton enfoiré de beau père. Non, tu n’as rien dit à Jules pour éviter qu’il s’inquiète. Au final, tu n’as pas vu l’homme qui t’effraie tant et peut-être que tu aurais préféré si on compare cela à la situation dans laquelle tu te trouves. Piégée.
Tu n’as pas compris ce qui t’arrivait, mouvement de foule après plusieurs coups de feu. Des cris de partout, des bousculades… Une manifestation qui tourne mal et te voilà cloitrée dans un coin de la salle des fêtes de la ville. Tu t’en veux ne pas avoir rebroussé chemin quand tu as vu le monde qui grouillait au niveau de la mairie. Petit troupeau qui essaie de faire entendre leurs revendications. Encore un truc qui ne fonctionne plus vraiment de nos jours mais qu’ils tentent, voilà ce que tu as pensé quand t’es faufilé parmi tous ces gens. Sauf qu’au même moment, le bruit sourd d’une arme retenti, un affolement et tout va trop vite. Obligée de suivre la vague de personnes dans cette grande salle et de retrouver enfermée dans ce bâtiment qui devient étouffant.
Le cœur qui bat la chamade, la panique qui monte peu à peu. Te voilà otage d’un homme qui a perdu la tête. Tu n’arrives pas à suivre ce qu’il se passe, les oreilles qui sifflent, les mains qui tremblent, signe que tu es tétanisée. Sensation que tu connais bien trop à cause de cet homme qui prenait un malin plaisir à te frapper. Tu pensais en avoir fini avec la violence mais il a fallu que tu croises le chemin de ce taré qui ose mettre en joue la maire. Pour une raison qui t’es complètement inconnue. Il beugle des mots, te faisant relever la tête aussitôt. Restes calme, restes calme que tu te répètes. Tu essaies de comprendre ce qu’il raconte mais tu ne vois que de l’acharnement sur une femme qui ne cherche qu’à faire son job. Mon dieu, que quelqu’un te sorte de là. Tu te mets à chercher du regard quelqu’un que tu connais ou que tu aurais déjà vu, un client du restaurant peut-être. Mais non personne. Tu es seule et tu vas devoir faire avec.
Catégorie 1.
@Koa Thompson

_________________

I wish all my weaknesses could be hidden
I grew a flower that can’t be bloomed
in a dream that can’t come true
Contenu sponsorisé




behind
the mask

( topic commun ) — shooting at the town hall. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: ( topic commun ) — shooting at the town hall. ·
 
( topic commun ) — shooting at the town hall.
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arrivée à la demeurre Tohsaka (Topic Hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: