hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 fall into the night


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 

Katarina Myers

behind
messages : 1996
name : all souls (maryne)
face + © : z.kravitz @romi
multinicks : -

age (birth) : 30 [27.05]
♡ status : single mom
work : owner of rainy river flowers & yoga teacher, twice a week
points : 3177
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | eugene, vitto, myrtle (jordan)

fall into the night Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· fall into the night · Dim 24 Jan - 16:15
i told myself i'd let you go
when all I wanted to do was fall into your arms
surrender


@vittoriu cesari — january, 23rd (2021)

Katarina n'avait aucune idée de ce qui se passait avec Maya ce matin. Elle s'était réveillée un peu ronchon -ça arrivait parfois- et elle avait finalement enchainé caprice sur caprice, à pleurer sans s'arrêter. Ou faire une pause de quelques minutes pour recommencer après. Elle l'avait nourri, lavé, habillé -ce qui avait plus relevé de tâches extraordinaires que de l'habituelle routine tranquille à laquelle elle était habituée- quand finalement l'enfant s'était mise à hurler 'toto'. Kat ne savait que trop bien ce que ça signifiait : vitto. Vittoriu. Si Kat avait eu une passion relativement courte avec le corse, sa fille avait comme qui dirait un véritable coup de cœur pour lui. Elle le réclamait régulièrement, et ça dépassait l'entendement de la mère. Elle ne comprenait tout simplement pas. Ça rendait les choses un peu moins simples, parce qu'elle se disait que parfois, si elle n'avait pas tout stoppé dans un sursaut de bonne conscience -ou de vouloir faire des choix loin de ceux qu'elle prenait avant- ils y seraient encore. Elle ne saurait dire si c'était uen bonne chose ou non. S'il était si semblable des choix qu'elle avait fait auparavant, mais ce qu'ils avaient vécu lui rappelaient bien trop les passions qu'elle avait connu. Trop fortes, trop étourdissantes, et finalement destructrices et malsaines, chacune à leur manière.
Elle l'avait revu, à plusieurs reprises, s'était excusée, tout autant de fois -avait recraqué, quelques rares fois. Elle n'avait rien contre lui, et tout avait été trop bien, et finalement, c'était bien là le soucis. Elle avait voulu lui faire comprendre, qu'elle était là pour un nouveau départ, faire de nouveaux choix, différents de ce qu'elle aurait fait avant... elle devait apprendre à faire différemment. Pour elle, et plus encore pour maya. Ça ne l'empêchait pas de le vouloir dans sa vie comme ami. Kat n'était pas du genre à rayer les gens de sa vie sans raison, au contraire. Elle était loyale et aimante, pensant qu'il fallait bien s'entourer pour s'épanouir au mieux. Et c'est sans doute pour sa fille qu'elle venait de décider qu'elles allaient faire une balade au ranch au fin de matinée. Maya semblait adorer l'endroit. La nature, les animaux, et surtout les quelques personnes qui s'y trouvaient (en plus, évidemment, de vitto). Et quand la jeune femme avait finalement annoncée à la petite où elles allaient, elle s'était miraculeusement calmée. Un soupir échappé grâce au répit que ça lui accordait, et les deux Myers étaient déjà dans le taxi pour rejoindre l'extérieur de la ville.

En quinze minutes, elles étaient arrivées, et kat sort du véhicule, Maya dans les bras. Elle connait le chemin et se dirige sans hésitation vers les écuries. Il n'est que rarement chez lui, passe le plus clair de son temps à l'extérieur avec ses bêtes. Et elle le voit, là, de dos. Elle relache alors la petite qui glousse déjà « il y en a une à qui tu manquais » et déjà, maya court vers le brun. « elle était insupportable, elle ne faisait que hurler toto depuis ce matin » lache-t-elle néanmoins avec un sourire amusé.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she has been through hell. so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Vittoriu Cesari

behind
messages : 775
name : ndia
face + © : michele morrone @self (avatar&gifs)
multinicks : chani, justyn, zander

age (birth) : 35 yo (feb. 4th)
♡ status : single
work : equestrian stuntman & horse trainer
activities : horse riding, taking care of his horses, drinking pietra, calling his family on facetime, saying "putain".
home : equestrian property, next to WB
points : 1744
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [closed] selina, scar, luna, kat (jean)

fall into the night Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: fall into the night · Sam 30 Jan - 19:53
Vittoriu avait été contacté, quelques semaines auparavant, par un réalisateur de la région. Les deux hommes avaient longuement échangé par mail puis par téléphone concernant le projet. Le corse avait fini par accepter de participer à ce projet : le réalisateur n’avait jamais travaillé avec un cheval sur un tournage avant, il sait qu’il pourra le conseiller, en plus d’apporter son expérience avec les chevaux. Il s’était remis à l’entraînement avec l’un de ses chevaux Lusitaniens, Midnight, qu’il emmènera avec lui, le jour du tournage. Les journées du cascadeur se ressemblaient : des heures d’entraînements et de répétitions avec certains de ses chevaux, des heures passées dans les allées de ses écuries ou dans l’un des paddocks en compagnie de ses pensionnaires. Il y avait bien entendu des aléas, par moment : une blessure – il est toujours vigilant sur l’état de forme de ses chevaux – ou une réparation d’une clôture – il veille toujours au bon entretien de son endroit –.
En cette fin de matinée, le cascadeur s’est entraîné avec Midnight, dans la carrière couverte, avant de leur accorder une brève promenade dans les alentours pour détendre sa monture. Vittoriu apprécie ce temps privilégié passer en tête à tête avec l’un de ses chevaux – à l’évidence, il passe le plus clair de son temps en compagnie de ces équidés. Il ne se plaint pas de son sort et s’en satisfait. De retour de ballade, il fait prendre la direction des écuries au cheval gris. Il descend de sa monture et l’emmène jusqu’à leur point de départ. Là il retrouve le licol pendu à son point d’attache. Il se presse de défaire Midnight de son filet et de sa selle, qu’il range dans sa sellerie. Puis il s’affaire à sécher le hongre : il l’étrille à rebrousse-poil puis lui cure les sabots. Il va, par la suite récupérer, la couverture polaire pour la déposer sur son fidèle compagnon. Il flatte son encolure puis vient lui gratter son poitrail. Au même moment, il entend des bruits, des voix venant derrière lui, au bout de l’allée, à l’entrée de l’écurie. Concentré avec Midnight, il n’a pas entendu l’arrivée d’un véhicule dans la cour, signe que quelqu’un vient là. Il se tourne, délaissant son cheval un instant, et n’a pas le temps de poser son regard sur la silhouette adulte au loin que déjà des pas enfantins accourent vers lui. Un discret sourire s’affiche sur son visage. Il s’agenouille et tend les bras pour réceptionner l’enfant qui vient à sa hauteur. « Hé, hé, salut toi », énonce-t-il, en ne cachant plus son sourire. Quand elle est là, il la prend dans ses bras et se redresse sur ses jambes. Maya passe ses bras de petite fille d’à peine deux ans et demi pour lui offrir une étreinte chaleureuse et laisser retomber sa tête contre lui. L’enfant dans ses bras, il se dirige vers sa mère, Katarina Myers. Elle lui explique que sa fille a voulu le voir, s’était montrée insupportable depuis le début de la journée en ne criant que ce sobriquet qu’elle l’avait affublée depuis que Maya avait fait la rencontre de Vittoriu. « Seulement une ? », demande-t-il. Il passe l’une de ses mains dans la chevelure de Maya, d’un geste à la fois tendre et protecteur avec l’enfant. Il croise le regard de la trentenaire. Le corse s’approche de la métisse, gardant toujours sa fille dans ses bras. « Ca va ? », s’informe-t-il. « A part le fait d’avoir supporté les caprices de Maya, je veux dire », il continue.


@katarina myers

_________________
kissin' in the cold
winter comes around &
snow is comin' down
just like we were kids
just like it always did

Katarina Myers

behind
messages : 1996
name : all souls (maryne)
face + © : z.kravitz @romi
multinicks : -

age (birth) : 30 [27.05]
♡ status : single mom
work : owner of rainy river flowers & yoga teacher, twice a week
points : 3177
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | eugene, vitto, myrtle (jordan)

fall into the night Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: fall into the night · Dim 7 Fév - 18:03
i told myself i'd let you go
when all I wanted to do was fall into your arms
surrender


@vittoriu cesari — january, 23rd (2021)

Katarina arrivait généralement à tenir sa fille. Elle avait du mal avec les parents qui cèdaient au moindre caprice de leur progéniture, mais ce matin, elle était arrivée à court de moyens. Elle n'avait vu qu'une solution : aller rendre visible à  Vittoriu pour calmer les nerfs de maya. Ça faisait quelques temps qu'elle n'avait pas mis les pieds à son ranch, ni même qu'elle ne l'avait pas croisé. A part la semaine dernière, le manquant de peu à l'épicerie, alors qu'il reprenait déjà sa voiture quand elle arrivait.
C'est sans le moindre risque qu'elle lache sa fille, prête à courir jusqu'à la silhouette massive de vitto. C'était hallucinant de voir la vitesse à laquelle elle pouvait aller avec des jambes si petites. Mais visiblement, quand celle-ci avait une idée, elle ne l'avait pas ailleurs, et elle se donnait les moyens d'y arriver. Ça promettait pour les années suivantes, mais elle aurait bien le temps de s'en occuper plus tard. Pour le moment, elle s'attendrissait déjà de sa fille dans les bras du brun. Mis à part si elle avait les mêmes gouts que sa mère, Kat n'avait jamais franchement compris d'où venait l'attrait de sa fille pour le corse. Il n'était pas la personne qu'elles voyaient le plus souvent, ni même celui qui semblait le plus à l'aise avec les enfants au premier abord. Mais avec elle, il avait toujours été adorable. Malgré elle, le sourire de la jeune femme se courbe, amusée. « je ne répondrai pas à cette question » Pourtant, il lui avait manqué. Il lui manquait encore parfois. A certains moments de la journée, souvent la nuit. S'éloigner de vitto n'avait pas été chose facile, mais elle avait su qu'elle devait le faire, et avant qu'il ne soit trop tard. Ce n'était pas lui le problème, pas vraiment. Mais ce qu'il représentait, ses ressemblances avec les choix qu'elle avait pu faire. Oh oui, il y avait eu des rechutes. Quelques unes, souvent quand il s'approchait trop parfait, ou quand ils se retrouvaient seulement pour boire un verre. Sans doute le plus gros mensonge qu'elle s'était rabâchée. Ce n'est jamais qu'un verre. C'était surtout qu'une excuse pour retrouver ses draps peu importe toutes les promesses silencieuses qu'elle s'était faite. Mais ils devaient sans doute se féliciter, ça faisait bien plusieurs mois que ça n'était pas arrivé. Elle ne savait pas si elle avait réussi à être insensible (non, elle savait très bien que ce n'était pas le cas), si c'était juste la vie qui les avait un peu éloigné, ou s'il avait finalement quelqu'un. Après tout, c'était tout à fait possible. Elle glisse ses mains dans les poches arrières de son jean, profitant un instant de ne pas avoir à porter maya. « pas mal occupée entre la boutique et les cours de yoga, mais tout va bien » répond-elle dans un sourire bienveillant. D'un signe de tête, elle désigne sa fille « j'imagine que c'était une manière de dire que ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas vu. Comment tu vas toi ? On t'aperçoit peu en ville »

_________________


   AND SHE'S BOLD
she has been through hell. so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.

Vittoriu Cesari

behind
messages : 775
name : ndia
face + © : michele morrone @self (avatar&gifs)
multinicks : chani, justyn, zander

age (birth) : 35 yo (feb. 4th)
♡ status : single
work : equestrian stuntman & horse trainer
activities : horse riding, taking care of his horses, drinking pietra, calling his family on facetime, saying "putain".
home : equestrian property, next to WB
points : 1744
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [closed] selina, scar, luna, kat (jean)

fall into the night Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: fall into the night · Sam 13 Fév - 20:57
Vittoriu ne s’est pas attendu de la venue des deux Myers, la mère et sa fille. Une visite qui le surprend quelque peu, si Katarina ne lui avait pas donné les raisons de leur venue (c’est-à-dire les caprices de Maya), il se serait questionné. Peut-être même aurait-il posé une question ? Ainsi il a manqué Maya, elle a réclamé à sa mère de lui rendre visite. A-t-il seulement manqué à Maya ? Son regard sombre capte celui de la trentenaire qui prend la parole. Elle ne répondra pas à cette question. Soit. Il hausse légèrement les épaules, montrant un semblant d’indifférence face à ce flot de paroles. Le cascadeur n’avait jamais très bien su sur quel pied danser avec elle. Il avait appris à s’attacher à elle puis à se détacher, un peu trop brutalement, parce qu’elle l’avait demandé. Il n’a jamais cherché à la raisonner, à la rappeler quand elle a voulu s’éloigner de lui. C’est elle qui donne le tempo de leur relation, tel un métronome. Il hoche la tête quand elle lui explique aller bien malgré un emploi du temps chargé. Tout en écoutant les paroles de Katarina, le corse est accaparé par l’enfant qui vient déposer un baiser sur sa barbe de quelques jours et mal rasée, avant de se coller contre lui. « Effectivement, ça fait un moment », qu’il reconnaît. Il ne va pas se mentir, cela fait plusieurs semaines qu’il n’a plus eu de nouvelles des Myers. Il n’avait pas cherché à en avoir, lui aussi occupé par ses activités sur sa propriété. « Je vais bien aussi », qu’il répond, en gardant dans ses bras l’enfant. « Je suis pas mal occupé ici », confesse-t-il. « Je passe de temps en temps à Windmont Bay, c’est vrai. J’avoue que je ne prends jamais le temps de passer à la boutique », il dit. Bien souvent, il n’est que de passage en ville pour une course et s’empresse à regagner ses pénates. Vittoriu fait quelques pas pour avancer vers Katarina. « Maintenant que tu es là, tu veux prendre un peu de temps pour toi et monter un cheval ? », il lui propose. « Je m’occuperais de Maya, pendant ce temps. Je suis sûr qu’elle sera contente de prendre soin de Starlight », confie-t-il. A l’évocation de son prénom, la petite fille commence à s’agiter d’impatience et de joie, certainement. Sous ses airs autoritaires, Vitto pouvait par moment se montrer doux et attentionné avec ceux qu’il apprécie particulièrement et qu’il a fait entrer dans son cercle. Maya, malgré son très jeune âge, s’est imposé à lui, sans même qu’il ne la rejette. « Il ne lui arrivera rien, tu peux me faire confiance », il énonce, comme pour la rassurer. Il saura garder un œil sur Maya. Cette dernière tourne la tête vers sa mère, comme pour attendre sa réponse, prête à donner de la voix si les choses n’allaient pas se dérouler comme elle le voudrait.

@katarina myers

_________________
kissin' in the cold
winter comes around &
snow is comin' down
just like we were kids
just like it always did
Contenu sponsorisé




behind
the mask

fall into the night Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: fall into the night ·
 
fall into the night
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: