hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 dinero.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way
Aller en bas 

Pablo Estrada

behind
messages : 1372
name : marido @ castiells.
face + © : pedro pascal ; une mie.
multinicks : aneurin, aurora, citra, eliot, raelyn.

age (birth) : 45 ans sur le papier, probablement 15 dans les faits. | 22 juin.
♡ status : père célibataire complètement à l'ouest.
work : prof d'arts plastiques au lycée.
activities : cuisiner, faire de la sculpture, danser sur de la musique cubaine, ficher la honte à sa fille par mégarde.
home : une maison bien bordélique près de bridgewater way où rien n'est à sa place.
points : 1788
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : daisy; joseph.

dinero. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· dinero. · Lun 25 Jan 2021 - 21:11

@Daisy Estrada   — janvier 25 (2021)

Il oubliait tout un tas de choses sur un panel allant du basique à l’essentiel, néanmoins il n’oubliait jamais les soirées du samedi avec sa fille. La terre pouvait bien s’arrêter de tourner, il resterait focalisé sur cette tradition quoi qu’il arrive. Ça c’était fait tout seul voire naturellement au fil des années alors que tous deux se retrouvaient à errer sur le canapé comme des âmes en peine. Il avait toujours pensé qu’une fois grande, Daisy le délaisserait pour passer du temps avec ses amis – ce qu’il comprenait, il était passé par là également – toutefois, elle semblait tout autant attachée que lui à ces instants privilégiés. Elle ne sortait peu ou pas et il ne posait pas de questions à ce sujet, même si en réalité il ne posait pas de questions tout court sauf si elles lui paraissaient nécessaires. Il savait qu’elle avait la tête sur les épaules, d’ailleurs c’était principalement elle qui gérait les affaires de la maison ainsi que ses rendez-vous. À ce titre il lui accordait une confiance absolue et était plus laxistes sur certains sujets. Cela ne voulait pas dire qu’elle ne faisait pas de bêtises à l’instar des gens de son âge, toutefois il estimait que la punir sévèrement n’était pas la solution idéale. En général, il se contentait de la vaguement la sermonner et elle comprenait, à moins qu’elle ne continua dans son dos mais il ne voulait pas le savoir. Leur relation était ce qu’elle était cependant elle fonctionnait relativement bien, surtout à en croire ses amis qui galéraient de leur côté avec leurs progénitures. On lui demandait régulièrement si l’absence de mère à l’horizon était un souci pour Daisy, ce à quoi il ignorait quelle réponse donner. Il ne doutait pas que sur de rares aspects, elle pouvait en souffrir malgré tout sa tante était là pour lui apporter des conseils si besoin. Peut-être était-il naïf de croire que tout allait pour le mieux mais dans les faits c’était le cas. Enfin presque tout, car dernièrement elle paraissait vouloir à tout prix le caser, ce qui le faisait rire avec amusement sauf quand il se retrouvait comme un con pris au piège. Il s’était donc promis de lui en toucher un mot ce soir pour à minima calmer ses ardeurs en la matière. Enfin de retour à la maison après avoir été alpagué par la vieille Baker pendant des heures, il commença à préparer leur diner sur un fond de musique. Apercevant Daisy qui revenait de sa promenade avec Cristiano, il l’interpella. « Tiens tu viens m’aider à finir ? » Il s’essuya les mains sur son tablier pour contempler les victuailles appétissantes sous son nez ; il adorait faire à manger, encore plus recréer les plats chiliens de son enfance. À chaque fois il repensait à Pepita, ses rides au coin des yeux quand elle souriait et ses recettes aussi vieilles que le monde. Elle lui manquait énormément et il tachait de faire perdurer le souvenir en évoquant régulièrement son nom ainsi que poignée d’anecdotes qui avaient bercé son enfance. « J’ai croisé Annette Baker en faisant les courses, je me demande bien où elle trouve toutes ces informations. Tu crois que les gens lui envoient des mails pour dénoncer leurs voisins ? » Les prénoms n’étaient pas non plus sa tasse de thé et pour preuve, il venait d’écorcher celui de la mémé la plus célèbre de la ville. « À ce propos, ça ne me gêne pas que tu utilises mon téléphone pour regarder des vidéos mais pas pour envoyer des messages. » Ajouta-t-il en se frottant le visage ce qui eut pour effet de couvrir sa moustache de farine.

_________________

maybe we could sleep in make you banana pancakes, pretend like it's the weekend now | @ jack johnson.

Daisy Estrada

behind
messages : 974
name : sow ~ pomeline.
face + © : diana silvers — @self.
multinicks : blake · jürgen · kerry · luna · xavi · zélie.

age (birth) : 19 yo · 12.01.
♡ status : single.
work : doing odd jobs.
activities : drawing, taking care of her dad, cleaning the house, playing cupidon.
home : with her dad on bridgewater way.
points : 1058
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( on · 1/3 ) pablo, tc.

dinero. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: dinero. · Jeu 28 Jan 2021 - 13:11
Le samedi était généralement synonyme d'escapade et d'amusement entre amis via un détour sur Portland, mais ce n'était pas le cas de Daisy. Malgré son jeune âge, elle ne sortait pas beaucoup, n'avait pas une collection mirobolante de copains et se contentait généralement de traîner au près des adultes ou dans son canapé. Sa journée n'avait pas été bien remplie, Daisy s'était réveillée aux alentours de dix heures du matin, avait pris soin de traîner en pyjama jusqu'à midi, puis s'était attelée à faire un brin de ménage dans la maison. Une vie bien loin d'être palpitante pour une jeune femme de dix-neuf ans mais son train-train quotidien lui convenait et serait perturbé bien assez tôt par les choix qu'elle ferait pour son avenir. En attendant, elle continuait de profiter de ses habitudes. Tout juste rentrée de sa promenade avec Cristiano, elle entendit son père l'alpaguer au passage, mais fut stoppée dans son élan par son petit frère poilu. « Oui papa, j'arrive, att... mais c'est pas vrai, ce chien ! » meugla-t-elle à travers l'entrée tout en faisant les gros yeux au Golden Retriever. Cristiano Sergio avait des passions canines : pisser sur le tapis, dérober de la nourriture, sentir le fessier des invités et, bien évidemment, s'en prendre à ses chaussons. « Laisse ça, t'as déjà mangé un oeil ! » La boule de poils s'échappa vers le salon, tandis que Daisy se déchaussa enfin afin de se rendre dans la cuisine. Préparer le repas en compagnie de son père était l'un de ses moments préférés, même si au final, ils laisseraient un bordel monstre qu'elle se devrait de débarrasser. Son père n'était pas un mauvais bougre, il pouvait tout aussi bien s'en occuper, mais la jeune femme appréciait que les choses soient remises en ordre directement. « Je sais pas, mais elle ennuie tout le monde avec ses conneries, » Elle fit les gros yeux tout en jetant un regard en coin à son père. La vieille bique la plus célèbre de Windmont Bay avait une façon de faire bien particulière, arrêter les habitants au détour du marché était une passion chez celle-là, à croire qu'elle guettait dans un coin. « Elle a ruiné la vie de qui cette fois ? » questionna-t-elle, quasi certaine que son père n'avait rien retenu de leur conversation. Daisy n'avait aucun intérêt pour les ragots, elle espérait néanmoins qu'aucun de ses proches n'aient été touché par les frasques de Madame Baker. « Tu penses qu'un jour elle parlera de nous ? Elle l'a peut-être déjà fait... » Il y avait tant à dire sur la famille Estrada, tant de réjouissances qui ne feraient ni chaud ni froid à ces deux-là et qui, tout au mieux, parviendrait à leur arracher un rire. Daisy se figea légèrement lorsque son père la rappela à l'ordre. Il n'avait pas tort, elle n'avait pas à agir de la sorte, pour autant elle fit mine de n'avoir entendu qu'une partie de son sermon. « J'ai pas besoin de ton téléphone pour regarder des vidéos tu sais. » Juste pour envoyer des sms à Joseph, c'est vrai pensa-t-elle alors qu'elle se mit à sourire bêtement. Heureusement, son père était assez maladroit et elle put mettre ce moment d'égarement sur le compte de ses idioties. « Cristiano et toi, vous êtes pareils, vous en avez toujours plein la moustache. » Elle effaça les quelques traces du bout des doigts puis cala son dos contre le plan de travail. « Je peux t'aider à faire quoi ? Pourquoi tu cuisines sans musique, d'ailleurs ? Il manque Jennifer Lopez avec nous, déjà que tu ne feras jamais d'elle ma belle-mère. »

_________________

we're only young and naive still, we require certain skills · the mood it changes like the wind, hard to control when it begins, can't help myself but count the flaws, claw my way out through these walls, one temporary escape.

Pablo Estrada

behind
messages : 1372
name : marido @ castiells.
face + © : pedro pascal ; une mie.
multinicks : aneurin, aurora, citra, eliot, raelyn.

age (birth) : 45 ans sur le papier, probablement 15 dans les faits. | 22 juin.
♡ status : père célibataire complètement à l'ouest.
work : prof d'arts plastiques au lycée.
activities : cuisiner, faire de la sculpture, danser sur de la musique cubaine, ficher la honte à sa fille par mégarde.
home : une maison bien bordélique près de bridgewater way où rien n'est à sa place.
points : 1788
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : daisy; joseph.

dinero. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: dinero. · Mer 10 Fév 2021 - 18:25
Ces rendez-vous à deux étaient importants pour lui au même titre que chaque instant privilégié que Daisy passait avec lui. Il savait que tôt ou tard l’échéance où elle partirait voler de ses propres ailes finirait par arriver. Cela ne voulait pas dire qu’elle l’abandonnerait pour autant mais les choses seraient nécessairement différentes. Raison pour laquelle il faisait de son mieux pour mettre à profit chaque minute dont il disposait pour organiser tout un tas d’activités communes. Si Daisy en avait marre, elle ne se plaignait jamais et acceptait toujours de le suivre dans ses idées farfelues. Ils avaient ainsi réalisé plusieurs exploits au fil des ans : une cabane dans le jardin aux dimensions improbables, des tenues assorties pour reproduire un spectacle de claquettes et bien évidemment se surpasser en cuisine. Ce soir n’échappait donc pas à cette règle implicite du samedi, même si cette dernière se retrouvait légèrement entachée par la perspective de devoir sermonner sa fille. D’une manière générale il ne râlait jamais ou peu et était considéré comme le plus cool des papas (ses mots pas les siens, quoi que...) néanmoins il se devait de faire respecter certaines choses. Écrire des messages ambigus à son répertoire était clairement une limite à ne pas franchir. Or la perspective d’aborder le sujet le mettait dans tous ses états à l’instar de toute conversation sensible. En entendant la porte au loin, il s’interrompit dans ses préparations pour l’interpeller puis s’intéressa au chien qui faisait des siennes. « Cristiano stop ! » Maugréa-t-il d’une voix suffisamment forte pour que l’animal batte en retraite avec sa proie entre les crocs. En plus de ses croquettes, il adorait chiper des vêtements à droite et à gauche pour se constituer un nid confortable dans son panier. « J’ai pas vraiment écouté pour tout dire, il était question d’opération je crois ? Et heu de permis bateau. Voilà je crois que c’est ça, un certain Wilfred, de toute façon le nom me disait rien. » Et pour cause, il venait de mélanger trois informations et inventé en prénom en essayant de se rappeler le charabia de la vieille dame. Les potins ne l’intéressaient pas et tout accaparé par sa liste de course – ce qui ne l’avait pas empêché d’oublier la moitié des trucs – il avait décroché assez rapidement. « Ah ? Je ne pense pas, on est pas assez intéressants pour elle, sauf si tu me caches des choses. Qu’as-tu à confesser à ton vieux père ? » Il fronça les sourcils en une drôle de mimique qui se voulait être celle d’un espion à la réputation austère et reprit aussitôt son sérieux pour rebondir sur la suite. « Oui bien sûr mais –. » Interrompu par son geste qui venait effacer la farine sur sa moustache, il perdit le fil de la conversation comme d’habitude. « J’attendais que mon dj préféré s’en occupe, c’est donc ta lourde tâche pendant que je termine ces empanadas. » Il l’encouragea en claquant des mains et prit le saladier pour terminer sa préparation en se dandinant sur une musique invisible. « Pas le dernier album je n’aime pas trop, surtout le répète pas. » Qu’il précisa avant de mettre le four à chauffer en se tenant légèrement à distance ; le mois dernier il s’était brûlé les sourcils à cause de la chaleur et avait dû recourir à un feutre spécial pour dissimuler les trous. « Je sais que tu aimes bien Joseph mais tu ne peux pas lui envoyer des messages de mon téléphone. » Pour une fois il avait  réussi à retrouver ses esprits.

_________________

maybe we could sleep in make you banana pancakes, pretend like it's the weekend now | @ jack johnson.

Daisy Estrada

behind
messages : 974
name : sow ~ pomeline.
face + © : diana silvers — @self.
multinicks : blake · jürgen · kerry · luna · xavi · zélie.

age (birth) : 19 yo · 12.01.
♡ status : single.
work : doing odd jobs.
activities : drawing, taking care of her dad, cleaning the house, playing cupidon.
home : with her dad on bridgewater way.
points : 1058
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( on · 1/3 ) pablo, tc.

dinero. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: dinero. · Mar 16 Fév 2021 - 13:31
Evidemment, son père ne se souvenait pas vraiment de sa conversation avec Agnes. Il lui offrit quelques bribes de ragots dont elle ne parvint pas à retrouver le fil et se contenta donc d'un bref haussement d'épaules. Il n'y avait sûrement rien d'important, seulement les inepties d'une vieille dame à la dérive. Tout comme son père, Daisy n'avait pas d'intérêt pour ces choses là et nul doute qu'elle aurait également tout oublié après un coup de vent. Heureusement, son géniteur retenait l'essentiel : son anniversaire, son plat préféré, la musique qu'elle affectionnait ou ce qui parvenait à lui redonner le sourire. Il y avait là tout l'attirail nécessaire à leur vie à deux, les détails les plus importants qui renforçaient leur relation et faisait de ce duo l'un des plus solide du coin. « Je n'ai rien à confesser, tu sais que je suis sage comme fille, tu m'as bien élevée. » souffla-t-elle en battant des cils. Brosser son vieux père dans le sens du poil était une habitude, mais au-delà d'une petite taquinerie de plus, elle en pensait chaque mot. Malgré l'absence d'une mère, elle s'en était plutôt bien sortie, elle restait une jeune femme équilibrée et bien dans ses baskets. Son père n'avait pas été seul pour l'élever, il méritait néanmoins les honneurs pour être parvenu à assumer ce rôle de parent célibataire. « Bien, chef. » Tandis qu'il continuait la préparation des empanadas, Daisy opta pour son album préféré (J.Lo) qu'elle mit en léger fond sonore. Néanmoins, son doigt resta planté sur le volume lorsque son père revint à la charge avec le sujet Joseph. Jennifer Lopez parviendrait-elle à la sauver de cette discussion ? Une part d'elle l'espérait mais Daisy fit tout de même l'effort de remettre un volume sonore acceptable. Les remontrances de son père n'étaient pas si compliquées à encaisser en plus d'être largement justifiées. « Je sais que tu aimes bien Joseph, » rectifia-t-elle néanmoins en fronçant les sourcils. « Ne me dis pas le contraire, vous vous ressemblez beaucoup, » Ils étaient aussi immatures l'un que l'autre et le feeling passait naturellement entre eux, il ne pouvait nier l'évidence. « Et puis, il t'as répondu, donc c'est qu'il te porte de l'intérêt, donc... » Un immense sourire illumina son visage. Elle méritait d'être remise à sa place, pour autant les faits étaient bien là : Joseph n'était donc pas insensible à son père, elle ne s'était pas fourvoyée sur toute la ligne. Daisy Cupidon avait encore de beaux jours devant elle et quelques autres flèches à son arc. « C'est vrai que j'aime bien Joseph, il est un peu foufou, il me fait penser à Cristiano parfois... avec une meilleure odeur. Mais je fais ça pour toi, tu sais, je... » Elle stoppa net son récit, finalement il n'était peut être pas nécessaire de lui expliquer ses raisons. « Je m'excuse, je ne le referais plus, je te le promets. » Elle lui fit sa tête de chien battu et quémanda un câlin afin de stopper ici sa remontrance du jour. De toute évidence, elle était assez futée et trouverait bien un autre moyen de (re)mettre Joseph sur la route de son père sans utiliser son téléphone. « Mais tu es vraiment heureux comme ça ? Je veux dire, ça te manque pas d'avoir quelqu'un ? Et puis, tu te rends compte du nombre de personne qui gagnerait à partager ton quotidien, Joseph le premier... Tu fais les meilleurs empanadas de la ville ! » Sous couvert d'une flatterie, il y avait l'inquiétude d'une fille qui ne s'imaginait pas abandonner son père pour ses études.

_________________

we're only young and naive still, we require certain skills · the mood it changes like the wind, hard to control when it begins, can't help myself but count the flaws, claw my way out through these walls, one temporary escape.

Pablo Estrada

behind
messages : 1372
name : marido @ castiells.
face + © : pedro pascal ; une mie.
multinicks : aneurin, aurora, citra, eliot, raelyn.

age (birth) : 45 ans sur le papier, probablement 15 dans les faits. | 22 juin.
♡ status : père célibataire complètement à l'ouest.
work : prof d'arts plastiques au lycée.
activities : cuisiner, faire de la sculpture, danser sur de la musique cubaine, ficher la honte à sa fille par mégarde.
home : une maison bien bordélique près de bridgewater way où rien n'est à sa place.
points : 1788
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : daisy; joseph.

dinero. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: dinero. · Mar 2 Mar 2021 - 21:36
A présent que tout était plus ou moins près pour leur dîner, il pouvait pleinement se concentrer sur le reste de la conversation dont il avait fini par perdre le fil. Si l’objectif initial avait été de la rappeler à l’ordre, celui-ci s’était éclipsé au profit d’un autre sujet beaucoup moins sérieux. Il avait toujours eu du mal à hausser le ton ou se faire entendre (heureusement ce genre de situation n’arrivait pas fréquemment) et préférait de loin se contenter d’une petite remarque avant de reprendre le cours normal de leur vie. Certains auraient pu dire qu’il était un mauvais père ou pas assez sévère mais il était fait ainsi, d’un tempérament relativement calme. Pourtant cette fois il fallait qu’il intervienne et fasse comprendre à Daisy que ce type d’incident ne devait pas se reproduire. Elle ne pouvait pas jouer impunément avec les sentiments de son entourage ou se faire passer pour lui afin d’obtenir gain de cause. Il ignorait pourquoi elle désirait à tout prix le caser – avait-il l’air si mal en point ? – toutefois il fallait rétablir les limites afin que Joseph ou lui n’en pâtisse pas par la suite. « Mmh. » En entendant la musique envahir la pièce, il fut presque tenté de reporter la discussion à plus tard, quand ils seraient tranquilles. Conscient que ce n’était pas la solution adéquate, il tâcha aussitôt de se ressaisir. « Oui je l’aime bien mais… ah tu trouves ? » Il avait noté des similitudes de son côté sans nécessairement y prêter davantage d’attention comme à peu près tout le reste dans sa vie. Il n’était certainement pas le plus attentif sur ces questions-là cependant il ne niait pas que le courant passait bien et que la compagnie de Joseph n’était pas déplaisante. « Tout ce que tu dis est vrai mais ça ne marche pas comme ça… Tu ne peux pas forcer deux personnes à… s’aimer. Et qu’est-ce que c’est que cette histoire d’odeur ? Cristiano sent très bon. » Qu’il commença en essayant de trouver les mots adéquats pour illustrer ses pensées chaotiques. Elle n’avait pas tort sur toute la ligne, il s’était bel et bien passé un truc avec le prénommé néanmoins il y avait tout un tas de problèmes à prendre en considération. Rien n’était jamais aussi simple. « Je le pense vraiment Daisy et je te fais confiance pour ne plus le refaire. » Pas insensible à sa mine de chien battu, il la serra dans ses bras pour sceller ce pacte et la relâcha pour chercher des assiettes dans le meuble du salon. « Tiens aide moi avec ça s’il te plait. » Ensemble ils finirent de mettre le couvert pendant que les plats terminaient de cuir en dégageant une odeur appétissante. « Pourquoi je ne serais pas heureux ? C’est ça qui t’inquiète ? Mais j’ai tout ce qu’il me faut, je ne manque de rien. Où es-tu allée chercher cette idée ? » Poings sur les hanches il l’observa un court instant en se demandant d’où venait ce revirement soudain. Il était célibataire depuis plusieurs années – pour être plus exact depuis qu’elle était née – et jusqu’ici il ne s’en trouvait nullement perturbé. Il avait bien sur eu quelques liaisons à droite et à gauche mais rien d’assez formel pour daigner les présenter à sa fille. « Est-ce qu’il y a quelque chose que tu ne me dis pas ? » L’encouragea-t-il, occultant volontairement les compliments qui s’étaient glissés dans ses paroles pour mieux l’amadouer. « C’est prêt on peut passer à table. » Armé de ses gants, il transbahuta les victuailles vers le salon, en prenant garde de ne pas se faire renverser par un chien curieux qui espérait certainement chiper un morceau au passage.

_________________

maybe we could sleep in make you banana pancakes, pretend like it's the weekend now | @ jack johnson.
Contenu sponsorisé




behind
the mask

dinero. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: dinero. ·
 
dinero.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way-
Sauter vers: