hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 (stuck here in these waters)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: sheriff's office
Aller en bas 

Odette Lynch

behind
messages : 1168
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © maryne.
multinicks :
giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1813
moodboard : (stuck here in these waters) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(stuck here in these waters) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· (stuck here in these waters) · Sam 30 Jan - 12:43
stuck here in these waters
it's hard for girls like us
we don't know who to trust


@Larissa Mengesha — january, 29th (2021)

Décidément, Odette commençait bien l'année 2021. Le mois n'était pas encore fini que c'était déjà la deuxième fois de l'année qu'elle était prise en flagrant délit et embarquée au poste de police. Elle n'avait pourtant plus aucune raison de s'y jeter comme dans la gueule du loup, elle avait trouvé un toit et n'était donc plus obligée de dormir dehors grâce à la générosité d'Ayden. Mais même si elle lui était reconnaissante de son offre, la chambre qu'ils partageaient était bien trop étroite pour deux adultes, dormir dans un lit une place n'était pas toujours facile. Ça menait bien souvent à des rapprochements physiques entre eux, ce qui n'était pas une mauvaise chose, mais elle étouffait parfois et avait besoin d'air frais - bien qu'elle préférait bien plus cette proximité aux ponts sous lesquels elle avait parfois dormi. Passer ses nuits au commissariat était donc toujours une solution pour la jeune femme, ce pourquoi elle n'avait pas perdu ses habitudes - puis il fallait dire qu'elle avait du mal à s'en débarrasser, elle avait besoin de cette adrénaline que ses conneries lui procuraient. Bad habits die hard. La dernière en date : un vol de voiture. Elle avait voulu s'éloigner pour le weekend, partir en ballade loin de Windmont Bay, mais elle n'avait jamais eu les moyens d'avoir une voiture et avait simplement décidé d'en emprunter une à quelqu'un. Elle aurait pu demander à l'une de ses connaissances - Jace, par exemple - mais c'était quand même bien moins fun que de s'attirer des ennuis. Elle s'était donc servie de ses meilleurs skills pour ouvrir la voiture et la démarrer mais elle n'avait pas fait une vingtaine de kilomètres avant que les gyrophares et les sonneries de police retentissent derrière elle et ne la fassent se garer sur le bas-côté. Pas si chagrinée que ça à l'idée de retrouver la cellule qui, depuis le temps, devrait porter son nom, elle soupira néanmoins quand elle traversa les portes du bâtiment, menottée - pour la forme, faudrait pas qu'elle donne l'impression d'aimer ça.
« Qui est de garde ce soir ? » Demanda-t-elle innocemment, regardant autour d'elle pour découvrir avec qui elle allait passer ses prochaines heures. L'agent qui lui apportait tout ce qu'elle demandait à manger et à boire (sauf de l'alcool, ça n'avait encore jamais fonctionné) ou celui qui passait le temps à jouer aux jeux de société avec elle malgré les barreaux qui les séparaient ? Mais son regard se posa sur Larissa et son amusement s'évapora instantanément. « Ugh, non, pas elle ! » Elle ne savait pas si c'était parce qu'elle était une femme et qu'elle devait donc faire ses preuves plus que les hommes, mais Larissa ne l'avait jamais brossée dans le sens du poil et était bien plus dure avec elle que ses collègues masculins. « On peut pas rembobiner ? Je rentre chez moi, je dors tranquille, et demain quand un agent plus sympathique sera de garde, je refais ma connerie et vous m'arrêtez et on reprend là où on s'est arrêtés ? » Elle força un sourire sur ses lèvres pour corrompre l'agent qui la guidait jusque dans la cellule, en vain. « Quelle plaie... » Elle baissa la tête en passant près de Larissa, essayant de passer inaperçue et priant tous les dieux pour qu'elle ait bientôt fini son shift et la laisse tranquille.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

she's a (wo)maneater

Larissa Mengesha

behind
messages : 1226
name : corpsie.
face + © : t. parris + me & sooyaaa.
multinicks : beckett - isaac - maisie - oliver - peter - tony.

age (birth) : 32 | march 25th.
♡ status : tindering.
work : chief deputy @ WB county Sheriff Office.
activities : club d'écologie, de yoga, multi-sports.
home : un appart sur bridgewater way.
points : 1355
moodboard :
(stuck here in these waters) Meta_t10

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [0/3] - Dewey, Odette, Ali, TC.

(stuck here in these waters) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (stuck here in these waters) · Jeu 4 Fév - 11:10
Les commentaires de la part de ses proches n’avaient pas tardé à pleuvoir. Elle n’était revenue en ville que depuis peu, elle avait pris son poste quelques jours plus tard, même si elle était relativement haut placée dans la hiérarchie, cela ne la dispensait pas de devoir faire ses preuves, au contraire. En outre, elle devait compenser les coupes budgétaires habituelles, les congés des uns, les maladies des autres ; pour toutes ces raisons, elle ne comptait pas ses heures et ne prévoyaient pas de le faire de sitôt. Elle avait l’entrain de la jeunesse et l’adrénaline de tout gros changement de vie, elle pouvait encore concilier vie professionnelle et un semblant de vie privée, grâce notamment aux vieux amis qu’elle avait retrouvés en réemménageant dans sa ville natale. Cette soirée aurait dû être une de repos, toutefois elle avait remplacé au pied levé le shérif sans chercher à connaître les raisons de sa requête, elle n’était pas suffisamment curieuse pour tirer les vers du nez de son patron, elle tenait à rester dans ses petits papiers. Malgré le nombre croissant de délinquants à Windmont Bay, les shifts nocturnes n’étaient en général pas les plus fatigants. C’était bien évidemment sans compter sur les habitués, qui étaient décidément incapables de faire profil bas plus de quarante-huit heures. Dans un soupir non dissimulé, elle reposa ses lunettes sur le dossier qu’elle était en train de lire avant de se mettre debout, mesurant ses gestes pour laisser planer un suspense. Le deputy de garde avec elle lui déposa un formulaire entre les mains, dont elle prit rapidement connaissance avant de se diriger vers la cellule remplie depuis peu. « Quelle plaie, en effet, » souffla-t-elle, les bras croisés, en détaillant de pied en cap la jeune délinquante. « C’est pour quoi cette fois ? » La question était rhétorique, elle savait qu'il s'agissait d'un vol de voiture. « L’odeur de pisse te manquait déjà ? » Elle ignorait pourquoi cet atroce fumet refusait de quitter les lieux, en dépit des heures passées par l’équipe de nettoyage chaque semaine. C’était comme si l’urine s’était ancrée dans les murs. A l’image d’Odette Lynch, il était impossible de s’en débarrasser.

_________________
When the sharpest words wanna cut me down, I'm gonna send a flood, gonna drown them out. I am brave, I am bruised. I am who I'm meant to be.

Odette Lynch

behind
messages : 1168
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © maryne.
multinicks :
giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1813
moodboard : (stuck here in these waters) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(stuck here in these waters) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (stuck here in these waters) · Sam 6 Fév - 11:36
La perspective de passer la nuit en cellule était beaucoup moins alléchante depuis qu'elle avait un toit au-dessus de la tête, ça ne l'empêchait pas de s'y retrouver une deuxième fois en l'espace de quelques jours alors que le monde venait de passer en 2021. Les mauvaises habitudes étaient dures à perdre ; et ses frasques à répétition allaient au-delà du besoin de dormir dans un endroit couvert et chaud mais lui procuraient également une adrénaline qu'elle n'arrivait pas à trouver ailleurs (sauf peut-être dans le sexe). Une sensation qui était pourtant bien loin d'arriver au niveau de ce qu'elle ressentait lorsqu'elle était sur la glace, lorsqu'elle patinait si vite que le monde autour d'elle devenait flou. « C'est certainement pas ta tronche qui me manquait. » Répondit-elle du tac-o-tac, mauvaise. Ses séjours au poste de police étaient plus ou moins agréables en fonction des équipes, tout ça depuis que l'agent Mengesha s'était installée en ville. Finie la belle vie, et en la voyant dans les locaux ce soir-là elle en avait regretté ses actions. « Tu sais lire, non ? » Elle ne niait pas les faits mais elle n'allait sûrement pas donner à Larissa ce qu'elle voulait. « J'imagine qu'y a pas moyen d'avoir un café ? » Larissa n'était pas comme ses collègues ; elle ne la connaissait pas depuis aussi longtemps, n'avait donc pas encore ses habitudes avec elle, mais même si c'était le cas Odette se doutait qu'elle ne serait pas du genre à accéder à ses moindres demandes. Chose qui ne jouait également pas en faveur de la délinquante : Larissa était une femme, et bien moins sensible à ses courbes féminines dont elle n'avait jamais hésité à se servir pour se sortir du pétrin. « Je suis pas sûre que laisser des personnes sous ta responsabilité mourir de faim ou de soif, même des criminels, soit très légal. » Dans un soupir, Odette s'éloigna des barreaux pour aller s'installer sur le lit de camp qu'elle affectionnait tant, bien plus confortable que le trottoir, mettant ainsi un maximum de distance entre son bourreau et elle.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

she's a (wo)maneater

Larissa Mengesha

behind
messages : 1226
name : corpsie.
face + © : t. parris + me & sooyaaa.
multinicks : beckett - isaac - maisie - oliver - peter - tony.

age (birth) : 32 | march 25th.
♡ status : tindering.
work : chief deputy @ WB county Sheriff Office.
activities : club d'écologie, de yoga, multi-sports.
home : un appart sur bridgewater way.
points : 1355
moodboard :
(stuck here in these waters) Meta_t10

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [0/3] - Dewey, Odette, Ali, TC.

(stuck here in these waters) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (stuck here in these waters) · Ven 12 Fév - 10:43
Il n’y avait besoin d’aucune parole pour attester de la détestation qu’éprouvait la jeune délinquante à l’égard  de la Chief Deputy, ses yeux s’exprimaient pour elle, pourtant Odette décida d’aggraver sa situation avec une réplique cinglante. Larissa l’accepta avec un petit sourire en coin, même si elle bouillonnait de rage à l’intérieur. « Attention à ne pas ajouter à ton cas un outrage à agent, ma puce. » Il n’y avait pas la moindre once d’affection dans l’utilisation de ce sobriquet, juste une immense condescendance. Lynch se permettait de jouer à la brave petite voleuse, alors qu’elle était mal placée, à tous les niveaux, pour la ramener. Sa confiance en soi avait le mérite d’être louable, mais il s’agissait bien là de sa seule qualité. « Bien sûr qu’il y a moyen. C’est un dollar. » Elle désigna d’un mouvement de tête le distributeur automatique installé dans l’entrée. Elle tendit sa paume dans sa direction, restant à bonne distance des barreaux, pour réclamer la monnaie. « C’est l’Amérique ici, tu sais bien que les flics ont tous les droits, » répondit-elle à voix basse, comme un secret. Elle retint toutefois une grimace de dégoût face au souvenir horrible des images de violences policières à l’encontre de sa communauté qui avaient tourné tout au long de cette dernière année. Elle releva vite le nez, cependant, pour garder la tête haute face à l’apprentie criminelle. « J’ai du mal à imaginer qui pourrait bien venir manifester pour toi s’il t’arrivait un jour malheur ici. » Des menaces ? Pas vraiment. Larissa n’était pas de ce genre là. Une volonté de la faire redescendre et de la faire se sentir pitoyable ? Cela était plus probable. Elle n’était pas débordée ce soir, elle avait tout son temps pour prodiguer une petite leçon d’humilité à la jeune – enfin, plus tant que ça – Odette Lynch.

_________________
When the sharpest words wanna cut me down, I'm gonna send a flood, gonna drown them out. I am brave, I am bruised. I am who I'm meant to be.

Odette Lynch

behind
messages : 1168
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © maryne.
multinicks :
giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1813
moodboard : (stuck here in these waters) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(stuck here in these waters) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (stuck here in these waters) · Jeu 25 Fév - 9:43
« Je ne suis plus à ça près, n'est-ce pas ? » En réalité Odette n'avait aucune envie de se prendre un outrage à agent, elle savait qu'elle passerait un sale quart d'heure si c'était le cas, les flics ayant cette fichue manie de se soutenir coûte que coûte. Elle n'en avait jamais écopé malgré ses insultes fréquentes, pour la simple et bonne raison qu'elle parlait comme ça au quotidien et qu'il fallait l'accepter, et que la plupart des agents ici ne s'en formalisaient pas et la laissaient râler dans son coin jusqu'à ce qu'elle se calme toute seule - certains s'en amusaient presque, jouant le jeu. Mais Larissa, elle, était différente, et une vraie chieuse. « J'ai pas. Et je ne vais certainement pas dépensé un seul centime pour le pipi de chat que vous avez ici. » Odette ne fit même pas mine de fouiller dans ses poches à la recherche du moindre billet, elle se savait sans le sou. Un dollar ne représentait pas grand chose aux yeux de la plupart des gens mais elle n'allait certainement pas en gâcher un dans un café qu'elle avait habituellement gratuitement. Décidément, elle détestait Larissa. « D'ailleurs, tu le vis comment d'être une traite à ton peuple ? » Demanda-t-elle en croisant les bras sur sa poitrine, sourcil arqué, garce au possible. Elle faisait référence aux violences policières envers les afro-américains qui ne cessaient d'empirer ces derniers mois. C'était petit, mesquin, mais rien que Larissa ne méritait pas. Elle perdit rapidement face, cela dit, quand l'agent appuya sur un point sensible, et Odette alla s'asseoir sur ce qui allait lui servir de lit ce soir, blessée dans son égo. « J'ai des gens qui tiennent à moi. » Répliqua-t-elle, plus soucieuse par les apparences que par la menace dissimulée dans ses propos, et surtout, essayant de se convaincre elle-même de ce qu'elle disait. Car Odette était à peu près sûre que Larissa avait raison, et que personne ne viendrait s'inquiéter pour elle si un malheur devait lui arriver.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."

she's a (wo)maneater

Larissa Mengesha

behind
messages : 1226
name : corpsie.
face + © : t. parris + me & sooyaaa.
multinicks : beckett - isaac - maisie - oliver - peter - tony.

age (birth) : 32 | march 25th.
♡ status : tindering.
work : chief deputy @ WB county Sheriff Office.
activities : club d'écologie, de yoga, multi-sports.
home : un appart sur bridgewater way.
points : 1355
moodboard :
(stuck here in these waters) Meta_t10

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [0/3] - Dewey, Odette, Ali, TC.

(stuck here in these waters) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (stuck here in these waters) · Lun 1 Mar - 15:05
La superbe de la demoiselle était en train de s’effriter sous le regard faussement compatissant d’une Larissa pas peu fière d’elle. Elle qui d’ordinaire était plutôt habituée à encourager les autres, principalement les représentantes de la gent féminine, elle en avait plus qu’assez des individus qui s’octroyaient tous les droits au détriment des honnêtes gens. « Tu réclames alors que c’est dégueu ? Tu veux peut-être que j’organise une collecte ? » Elle jeta un regard autour d’elle, prête à alpaguer les quelques âmes hagards présentes à cette heure dans le commissariat, avant de constater que personne ne mettrait la main à la poche. Seuls ses idiots de collègues se laissaient entourlouper par les beaux yeux de la jeune femme. Un sourcil arqué réceptionna la question aussi condescendante que cinglante de la délinquante ; malgré tout, Larissa se fendit d’un sourire amusé pour dissimuler une colère douloureusement contenue. « Je dors très bien le soir, entourée de l’amour de mes proches et de ma communauté, c’est très gentil de t’inquiéter pour moi. » Dans les faits, la vérité n’était pas aussi facile, le quotidien d’une femme noire flic n’était pas de tout repos et des amitiés avaient été brisées à cause de la réputation de son corps de métier. Toutefois elle ne se permettrait pas de flancher face à l’arrogance d’Odette ; elle était suffisamment bien dans sa peau pour ne rien laisser transparaître. Elle détailla un instant la silhouette installée sur le lit de fortune dans la cellule, et haussa les épaules. « Tu as le droit à un appel, réfléchis bien à celui, parmi tes si nombreux amis, que tu souhaites que l’on contacte. » la titilla-t-elle encore un peu avant de s’éloigner pour retourner derrière son poste. La jeune Lynch n'utilisait quasiment jamais cette option, préférant sans doute profiter du confort tout relatif de la couchette derrière les barreaux. Cependant, Larissa poussa un soupir en chaussant à nouveau ses lunettes. Elle venait de lui rajouter de la paperasse, la garce.

_________________
When the sharpest words wanna cut me down, I'm gonna send a flood, gonna drown them out. I am brave, I am bruised. I am who I'm meant to be.

Odette Lynch

behind
messages : 1168
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © maryne.
multinicks :
giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 1813
moodboard : (stuck here in these waters) 0b34fccf594a1558dcec59057227476cb75e4992
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : velkan ⋅ yuri ⋅ larissa

(stuck here in these waters) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (stuck here in these waters) · Mer 3 Mar - 10:42
Larissa avait cette capacité à la faire sortir de ses gonds, et Odette était à deux doigts de lui tirer la langue comme une gamine avant de se raviser, préférant ne pas lui donner de munitions supplémentaires pour se foutre d'elle. « C'est toujours meilleur quand c'est gratuit. » Répliqua-t-elle la mâchoire serrée avant d'abandonner le sujet, sachant qu'elle n'obtiendrait pas gain de cause avec cette femme aux commandes pour la nuit. « Je ne m'inquiète pas, c'est bien pour toi. » Elle haussa les épaules, feignant l'indifférence, quand en réalité elle jalousait la jeune femme plus qu'elle ne l'avouerait jamais. Larissa semblait bien dans sa peau, sûre d'elle, avec un métier qui la passionnait et des gens qui l'aimait - c'était tout du moins l'image qu'elle lui renvoyait, et l'une des principales raisons pour lesquelles elle la détestait. Une vie qu'elle ne connaîtrait probablement jamais. « Tu devrais insister un peu plus sur le sarcasme, on l'entend pas assez. » Répliqua-t-elle, mauvaise mais aussi et surtout touchée. Larissa avait vu juste, elle n'avait pas beaucoup de proches sur qui compter, bien qu'un ou deux noms lui viennent en tête pour la sortir de là. « Je n'ai pas besoin de beaucoup d'amis, juste des meilleurs. » Ce n'était pas la quantité qui importait mais la qualité - ce qu'elle n'avait même pas. Elle essayait néanmoins de tenir bon face à la flic, de ne pas se laisser atteindre par ses propos et son attitude, ce qui devenait de plus en plus difficile. Elle haussa les épaules quand Larissa s'éloigna des barreaux et s'allongea sur ce qui lui servait de lit, pas pressée d'en sortir. Elle n'avait nulle part où aller, personne ne l'attendait, et passer une nuit seule - même en cellule - plutôt que dans le lit minuscule qu'elle partageait avec Ayden, serait agréable.
« Dis, ta journée est bientôt finie ? C'est pas qu'on s'ennuie, mais les choses deviendront beaucoup plus fun quand tu seras partie. » Elle éleva la voix au bout de quelques minutes seule, car si Odette appréciait ses séjours en cellule pour diverses raisons qu'elle ne divulguerait jamais - et surtout pas à la jeune femme - elle détestait néanmoins rester là à rien faire, à rien dire. Si Odette n'était pas une pipelette de nature, ici les choses étaient différentes, principalement parce qu'il était facile de rapidement tourner en rond dans cette cage, et éventuellement de devenir folle. « On fait des jeux quand t'es pas là. Tu veux essayer ? » Puisqu'elle était coincée ici, autant faire la conversation ; elle était si désespérée que même Larissa ferait l'affaire.

_________________
"When I was a child I heard voices, some would sing and some would scream, you soon find you have few choices, I learned the voices died with me."
Contenu sponsorisé




behind
the mask

(stuck here in these waters) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (stuck here in these waters) ·
 
(stuck here in these waters)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: sheriff's office-
Sauter vers: