hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 i would like you to la push yourself into my love life ((nathan))


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue
Aller en bas 

Victoria Barrett

behind
messages : 260
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : nathan la pushed himself into her love life.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1101
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) · Lun 15 Fév - 13:37
@Nathan Hyland ✩ 14.02.2021 ✩ nate's flat

Un début d'après-midi passé à faire des fondants au chocolat, il est aux alentours de quinze heures lorsque j'envois un message à Nathan avec ces jolies cartes de la saint Valentin trouvées sur internet. Toutes beaucoup trop mignonne et certaines un peu plus explicite que ce que deux amis pourraient s'envoyer. Seulement voilà, depuis ce voyage à Forks et le moment passé ensemble, je ne cesse de penser à Nathan dans un contexte moins amical. Je n'ai jamais rien fais, ni rien dis, le pensant tout sauf réactif à mon charme et n'ayant guère envie de perdre mon meilleur ami. Seulement aujourd'hui, je prends mon courage à deux mais et face à sa réponse au sujet des 'battescars', j'ouvre grand les yeux, surprise. Le rouge me monte aux joues et mon coeur rate quelques battements ou en ajoute mais je ne suis plus vraiment à 50 battements par minute. Et face à toute cette adrénaline, un large sourire se dessine sur mes lèvres. Un dernier message rapide au jeune Hyland et je saute hors de mon lit, scandant Maman ! Je vais chez Nathan ! Sortie rapidement de ma chambre, j'embarque quatre petits ramequins avec des fondants dans chacun, les place soigneusement dans un petit sac cabas de ma mère et enfile mon manteau noir par dessus ma robe tube col roulé noire, avec pleins de petits coeurs rouges partout. Le monde sur les routes m'impressionne, pensant bêtement que les gens resteraient chez eux pour la Saint Valentin mais que nenni. Et lorsque j'arrive chez Nathan, je reste quelques minutes supplémentaires dans la voiture pour réfléchir à tout cela, à tout ce qu'il se passe autour de moi, de nous et dans ma tête. Je passe une main dans mes cheveux, remettant cette crinière brune en ordre - et pour ne pas avoir l'impression de sortir du lit - et j'ouvre la portière de la voiture. Rapidement arrivée à la porte, le doigt sur la sonnette, c'est lorsque mes yeux se posent sur les siens que tout mon appréhension s'écroule et que je me sens bien. Joyeuse Saint Valentin ! Une énergie débordante, comme toujours. Tu me fais entrer ? Que je demande après une poignée de secondes à attendre là, sur le pas de la porte, me balançant sur mes baskets noires. Victoria en robe, oui, mais clairement pas en talons ou bottines.

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s


a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1408
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : (la) pushed himself into his bestfriend love life.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2314
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) · Dim 21 Fév - 1:34
Un sourire prend place sur mes lèvres en voyant le nom de ma meilleure amie s’afficher sur l’écran de mon téléphone, celui-ci venant s’étirer un peu plus en découvrant les petites cartes jointes à ses messages. Je les lis, une à une, trouvant les deux premières mignonnes avant que mon coeur ne rate un battement devant la troisième et s’arrête de battre une bonne seconde à la dernière. Les yeux écarquillés, je relis le texte une bonne dizaine de fois en me demandant si Vic m’a simplement envoyé tout ce qui lui est tombé sous la main, ou si le message ne peut être plus explicite. J’hésite même à descendre quatre-à-quatre les marches pour retrouver Jean à la cuisine et obtenir son avis féminin, mais hors de question de lui donner de quoi me charrier pour les semaines à venir. Plus encore si je me plante. Venant de n’importe qui d’autre, je pense que le message aurait été reçu cinq sur cinq mais de Vic… J’ai peur d’y croire et recevoir un « je t’ai bien eut gros bêta ». Dans le doute, je lui réponds et essaye de lui tirer les vers du nez avant de m’emballer, même si pour mon coeur il est un peu trop tard. J’ai les yeux écarquillés, braqués sur le téléphone, et je tape du pied en décomptant les secondes qui séparent mes messages de sa réponse. Celle-ci ne vient pas éclairer ma lanterne et je reste perplexe sur ce qu’elle a vraiment voulu me dire. Peut-être que j’ai tiré une conclusion hâtive alors qu’elle est juste… Vic. Comme si un nouveau texte avait pu apparaître, je remonte notre conversation pour relire cette dernière carte, ainsi que l’avant dernière qui est, elle aussi, tendancieuse. J’essaye cette fois de lui faire comprendre que Bella ne sera jamais mon premier choix, lui tend cette perche qu’elle ne saisit pas (ou de manière aussi subtile que mes messages) et parle de signer ce contrat imaginaire. Dés que ma meilleure amie me confirme se mettre en route, je balance le téléphone sur le lit, sans prendre la peine de lui répondre, et me mets à faire les cent pas dans la chambre, avant de me presser vers le placard afin d’enfiler quelqu’un chose d’un peu plus sympa que mon pantalon de jogging. Elle a dit une robe ? Je récupère le téléphone pour vérifier, parce que Vic ne porte pour ainsi dire jamais de robe. A croire que les informations ont du mal à se frayer un chemin et s’imprimer dans ma petite tête aujourd’hui. J’opte pour un jeans noir tout simple et un t-shirt blanc avec un col en V que je termine à peine d’enfiler quand j’entends le moteur de la voiture s’arrêter devant la maison. D’un geste rapide, je rassemble le bordel dans la chambre que je balance sur une des étagères de ma garde-robe, que je referme avant de dévaler les escaliers pour ouvrir avant ma coloc. Je n’ai même pas eut le temps pour une touche de parfum - ni même pour enfiler une paire de chaussettes. J’ouvre la porte d’un geste rapide et mes yeux la détaillent un dixième de seconde avant de trouver son regard. J’aimerais être ce mec qui n’a peur de rien et l’embrasse sans lui laisser le temps d’en placer une mais ce n’est pas moi. Bien trop peur de me prendre le râteau de ma vie. « Joyeuse Saint-Valentin. » Je murmure, reste interdit avant de sourire de manière idiote lorsqu’elle me demande si je compte la laisser sur le pas de la porte. Dans un élan de confiance, je glisse ma main dans la sienne, ferme la porte et l’entraine à l’étage afin de ne pas avoir le regard curieux de Jean qui nous inspecte - ce n’est pas vraiment un moment qui demande un public. On passe la porte de ma chambre, je ferme la porte derrière nous et lâche sa main, restant planté là à l’observer. « Tu as amené un bic ? » Non pas que je n’en ai pas des dizaines, mais je continue de sonder le sérieux de ses petits messages.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 260
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : nathan la pushed himself into her love life.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1101
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) · Lun 22 Fév - 1:25
Ces cartes de Saint Valentin, je les ai trouvées il y a quelque temps déjà. Il y en a des tas qui trainent sur la toile, des rigolotes, des carrément perverses et d’autres qui lancent un joli message. C’est d’ailleurs celles que j’ai choisi ; celles qui ont un joli message histoire de ne pas choquer mon meilleur ami. Je ne veux pas faire fuir Nathan, loin de là, mais j’ai tellement peur que ça arrive que je ne dis rien, enfouissant tout ce que je ressens depuis de nombreuses semaines maintenant. Je ne sais pas comment il réagirait, comment il prendrait la chose et encore moins comment on pourrait continuer comme si de rien ne s’était passé s'il venait à me repousser. Mais je vais finir par lui sauter au visage - enfin, plutôt aux lèvres - si je garde tout cela pour moi trop longtemps. Alors, ces cartes sont aussi là pour tester cela, voir s’il ne me voit que comme une amie et rien de plus. C’est difficile de savoir avec Nathan mais j’ai pourtant envie de savoir. Je pensais que les sentiments, dont j’ai réellement pris conscience à Forks, finiraient par s’estomper mais ils ne se sont pas taris avec le temps, loin de là même. Nathan fait partie de ma vie à part entière et est la plus belle addition qui puisse être. Alors, quand je reçois son dernier message, je me dis que c’est le moment ou jamais de sauter sur l’occasion. Si la carte avec Jasper peut être ambiguë (les cicatrices au lit ou à se batailler ?), je sais que la dernière ne l’est clairement pas. Elle est complètement rose - cliché, je sais - et le texte est on ne peut plus clair. Perdue dans mes pensées, je file chez Nathan et appréhende un peu ce moment. Je ne sais pas si je fonce de la sorte parce que je veux savoir si nous sommes sur la même longueur d’onde ou si je le fais pour ne pas lui laisser le temps de changer d’avis.
Alors quand je sonne à la porte et qu’il débarque devant moi, j’ai un sourire timide sur le visage, le cœur qui bat la chamade, paniquée et envieuse de savoir ce qu’il va se passer aujourd’hui. Est-ce que, l’un comme l’autre, nous allons rester sur ce fil fin, ne sachant plus vraiment sur quel pied danser ou allons nous enfin sauter et voir s’il y a des filets pour nous récupérer ou non ? Enfin, la première question est surtout : est-ce réciproque ? Et lorsque sa main se glisse dans la mienne, je sens mon cœur rater un battement. J’essaye de ne pas y faire attention, filant avec lui vers sa chambre. La chaleur de la main de Nathan se dissipe petit à petit lorsqu’il rompt ce lien mais j’en profite pour poser le sac cabas avec les fondants au pied de son lit et pour me déchausser, arborant mes belles chaussettes Gryffondor. Et face à sa question, je ris légèrement. Oui, mais j’ai pas pu imprimer les cartes. Et ça, c’est quand même très embêtant. Je m’accroupis et soulève deux ramequins pour récupérer le stylo qui s’est glissé en dessous. Je tends ce dernier à Nathan et glisse mes yeux des gâteaux à son visage. T’as faim ? Toujours aussi logique, aussi peu ambiguë et tout ce qui va avec Victoria. Et j’en rougis, comme une enfant, accroupie devant Nathan, des gâteaux au chocolat - aphrodisiaque paraît-il - en mains. Toute la fluidité de notre relation et la non gêne dont nous avons toujours fait preuve semble avoir disparu. L’appréhension pourrait me tuer, moi qui suis pourtant toujours des plus insousciante. J’en perds mon naturel, ne sachant pas trop quoi faire ou dire de plus, ne voulant pas déblatérer sans m’arrêter juste pour combler le blanc et toutes ces émotions que je commence à ressentir. Ça naît dans le bas du ventre et ça remonte jusque dans le palpitant. Effrayant mais tellement agréable. Et, à y penser, la plus logique et pure des sensations.

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s


a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1408
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : (la) pushed himself into his bestfriend love life.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2314
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) · Jeu 25 Fév - 17:51
J’ai rarement autant appréhender une visite de ma meilleure amie et surtout la conversation que nous risquons, éventuellement, d’avoir. Peut-être que nous n’aurons pas l’occasion de parler, parce que parfois les gestes en disent cent fois plus que les mots. Ou peut-être que nous allons tourner autour du pot avant d’en revenir à une conversation des plus bancales, ignorant le message clair de ces petites cartes. Clair. J’essaye vraiment de me concentrer là-dessus, de me dire que Vic ne pourrait pas faire plus explicite que ça, même en essayant, et pourtant le doute persiste. Je me sens pousser des ailes, mais celles-ci sont attachées et ne parviennent pas à se déployer pour prendre leur envol. Comme toujours, je réfléchi trop, fais une analyse de risque sur toute cette situation et imagine le pire. Elle a pu m’envoyer ce qui lui est tombé sous la main sans la moindre arrière pensée, en partant du principe que nous sommes meilleurs amis et qu’il n’y a pas de place pour une quelconque ambiguïté. Victoria peut aussi en avoir autant envie que moi, mais se refroidir avant même de passer la porte. Et puis il y a l’option où on franchit cette fine barrière entre l’amitié et plus, et où on réalise très (trop) rapidement qu’on a fait erreur sur la nature de nos sentiments. Ai-je vraiment envie de prendre le risque de perdre ma meilleure amie pour quelques jours, semaines tout au plus ? Peut-être que notre amitié pourrait survivre à cette erreur de parcours, que nous tenons assez l’un à l’autre pour surmonter cet écart, mais je n’en mettrais pas ma main à couper.
Je laisse de côté toutes les pensées qui m’assaillent lorsqu’on sonne à la porte et oublie complètement mon raisonnement lorsque mes yeux tombent sur elle. La robe qu’elle porte, en plus de dessiner à la perfection sa silhouette, est ornée de plein de cœurs rouges qui doivent bien vouloir dire quelque chose! Peut-être que nous sommes le 14 février… mais j’ai envie de croire qu’il n’y a pas que ça et que son choix est aussi fait pour faire passer le message. Si je ne fais pas un pas dans sa direction ce soir, je sais que j’aurai perdu ma chance de le faire et j’ai envie d’en avoir le cœur net. Il sera plus facile de surmonter un râteau monumental que de me torturer avec des “et si?” pour n’avoir rien fait. Je récupère le bic qu’elle me tend, les yeux sur elle alors que mon cœur bat la chamade. Oui? Non? Essayer? Reculer? Non je n’ai pas faim Vic, j’ai la nausée tellement je me mets la pression. Qu’elle aie l’air au moins aussi anxieuse que moi est rassurant. Je me détourne d’elle et balaye la chambre du regard, à la recherche d’un bout de papier qui traîne. C’est peine perdue et je me dirige vers le petit bureau pour arracher une page de mon cahier de dessin, sur laquelle j’écris « I would like to la push myself into your love life. » et dessine, en quelques traits, ce qui ressemble vaguement au personnage qui se trouvait sur la carte. J’écris mon nom et prénom en capital à droite, les siens à gauche, et appose ma signature pour signer ce “contrat”. Ma main tremble, je manque d’air et un quart de seconde, je me vois chiffonner le papier et lui présenter mes excuses de me montrer aussi bizarre. Mais je prends mon courage à deux mains, inspire profondément et me met à genou, face à elle, pour me retrouver à sa hauteur. Je lui retire les fondants des mains et les troque pour le stylo et la feuille en me mordant nerveusement l'intérieur des joues, dans l’attente d’une signature ou d’un éclat de rire de sa part.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 260
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : nathan la pushed himself into her love life.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1101
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) · Jeu 25 Fév - 23:38
Je n’ai jamais été de celles qui mâchent leurs mots ni de celles qui laissent passer des messages ambiguës pour le plaisir de le faire. Oh, non. Victoria la pipelette, Victoria qui ne se tait jamais, Victoria qui dit tout haut ce qu’elle pense tout bas. Jamais dans l’abus, jamais dans la méchanceté, jamais dans la critique. Juste les belles et bonnes choses, les messages qui font du bien au cœur et à l’âme et j’espère réellement que Nathan a compris tous ces beaux messages que j’ai voulu lui faire passer de la plus simple, tendre, impliquée des manières. Et pourtant, je sais qu’il y a des tas de significations possibles. Je sais que si nous n’avons pas le même prisme de décodage, cela peut vite devenir n’importe quoi et ce n’est pas du tout ce que je veux. Alors, autant filer chez Nathan pour voir ce qu’il a compris de mes petites cartes de Saint Valentin. Le jour est bien choisi en plus, quand j’y pense. Tant d’indices qui ne peuvent que faire comprendre au beau brun mes intentions et mes sentiments. Une piste vers mon coeur, en quelque sorte. C’est donc avec beaucoup d’appréhension que j’arrive chez Nathan mais j’essaye de tout laisser sur le pas de la porte lorsque sa main se glisse dans la mienne pour me guider jusqu’à sa chambre. On dirait deux enfants mais c’est un peu ce que nous sommes, deux gamins qui apprennent la vie, qui apprennent à communiquer ensemble et qui… vont prendre un nouveau tournant dans leur relation. Accroupie sur le sol, je le regarde gigoter de partout, tourner en rond dans sa chambre et me demande bien ce qu’il se passe. Est-ce qu’il cherche de quoi briser la fenêtre de sa chambre pour sauter par cette dernière ? C’est bien la première fois que je ne sais pas quoi dire. Miss Barrett a perdu sa langue et c’est quelque chose qui n’arrive jamais. Nathan doit vraiment se dire que quelque chose ne va pas. Toujours en position, je le regarde se glisser devant moi et lui adresse un timide sourire. Je le laisse faire et prends la feuille de papier dans mes mains ainsi que le stylo qu’il me tend. Je baisse les yeux et lis ce qui est écrit. Je sens mes joues rougir doucement et relève les yeux vers l’américain. Du coup, si j’accepte ta proposition, je signe, c’est ça ? Que je souffle, un léger rire filant entre mes lèvres, tout le stress que je suis incapable de contenir plus longtemps. Je le regarde droit dans les yeux et appose ma signature sous mon nom et prénom. Je pose le tout sur le lit, juste à côté de nous et lève les yeux sur Nathan. Dooonc... Je pince mes lèvres, posant mes genoux au sol, mes pieds plus franchement capable de me tenir plus longtemps en équilibre. Mes yeux dans les siens, je glisse ma main sur la sienne et puis, mes doigts se mêlent aux siens. Un gloussement se fait entendre et je plaque ma main sur mes lèvres, celle libre, et le regarde tendrement. Si tu veux fuir, c’est le moment ou jamais. Voilà ce que mes yeux disent alors que je me redresse, mes fesses se décollant doucement de mes talons, me rapprochant donc de lui. Quelques centimètres. Le moment qui va tout changer. Pour le meilleur ou pour le pire. Mais aucun doute qu’avec Hyland, ça sera pour le meilleur.

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s


a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1408
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : (la) pushed himself into his bestfriend love life.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2314
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) · Lun 1 Mar - 23:08
Si je ne me suis jamais considéré comme en couple, Vic n’est pas la première fille à me plaire. Seulement la première à vraiment me plaire, avec qui j’ai l’impression qu’un simple baiser va venir sceller un pacte pour toujours. Je n’ai jamais fait partie de ces adolescents qui rêvent (ou croient dur comme fer) que leur petite amourette va durer jusque la nuit des temps. Trouver la femme de ma vie, me marier, avoir des enfants… rien de tout cela n’a jamais fait partie de mes plans à court comme à long terme. Je suis de ceux qui vivent au jour le jour sans se poser de question, simplement heureux d’avoir eu un jour de plus sur terre. Mais avec ma meilleure amie, je sais que tout est différent. Je ne sais pas si c’est l’appréhension, la peur de la perdre ou simplement les mois à l’aimer en silence, mais mon cœur bat la chamade alors que je rédige ces quelques mots sur notre contrat. Et si je doute, ce n’est que de moi et non des sentiments que j’éprouve à son égard et ça, j’espère qu’elle le comprend lorsque je lui remets le document. Je n’ai pas peur qu’on change ensemble, je n’ai pas peur de m’engager avec elle, mais je crains sincèrement de voir notre amitié disparaître. Si c’est pour laisser place à quelque chose de mieux, d’encore plus fort, je suis totalement pour mais je refuse de la perdre parce qu’il ne me reste qu’elle. Je me mords la lèvre inférieure lorsqu’elle me demande si elle doit signer dans le cas où elle approuve, hochant la tête positivement en retenant mon souffle. Elle rit mais le simple fait qu’elle aie mis un “si” dans sa phrase m’inquiète. J’ai envie de lui dire qu’on pourra voir les détails et conditions du contrat plus tard, même s’il est préférable de lire avant d'approuver, mais de peur de briser ce moment, je me tais, mes yeux dans le siens alors qu’elle appose sa signature. « Donc… » Je répète dans un souffle et ne quitte pas son visage des yeux, même lorsqu’elle vient nouer nos doigts. Mes lèvres s’étirent dans un sourire que je suis à présent incapable de retenir et je me redresse à mon tour sur les genoux pour n’être plus qu’à quelques millimiètres d’elle. J’hésite encore un centième de seconde, ou plutôt je lui offre une dernière porte de sortie, avant de glisser ma main libre sur sa joue et l’embrasser. Je ne saurais dire le nombre de fois où j’ai imaginé ce moment, mais c’est au-delà de mes espérances - même si dans ces différentes scènes, j’avais souvent un peu plus de confiance. Mes doigts se resserrent autour des siens et dans un premier temps, notre baiser est timide avant de se faire plus passionné. J’essaye de savourer ce moment et de l’imprimer dans chacun de ses détails pour m’en souvenir à jamais. Lorsque nos lèvres s’abandonnent, nos fronts restent l’un contre l’autre et je tente de capter son regard en retenant un rire nerveux. Un rire de joie, ne me souvenant pas de la dernière fois où je me suis senti aussi heureux, si je l'ai un jour été. Le moment est si parfait que chacune de mes insécurités s’envolent et je dois me retenir de lui dire ces trois petits mots prématurément. Seulement ils ne le sont pas tant que ça, dans notre cas, parce que je le pense depuis le jour où sa route à croiser la mienne - ou presque.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 260
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : nathan la pushed himself into her love life.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1101
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) · Mer 3 Mar - 22:33
Le coeur qui bat fort, si fort, presque trop fort. Mon dieu. Voilà que j’ai peur de faire un arrêt cardiaque et que la première fois que les lèvres de Nathan se posent sur les miennes soient pour un bouche à bouche. Vic, sors toi ces images de la tête ! Que me hurle mon coeur, me demandant clairement de reprendre le dessus. Ça serait la pire des choses et je ne veux clairement pas que ça arrive. Je me demande si j’ai déjà autant stressé dans ma vie un jour. Peut-être pour mon examen de fin d’études ? Celui pour devenir ambulancière ? Non. Et re-non. Pourquoi ? Tout simplement parce que si je venais à foirer l’un de ces examens, je pouvais le repasser. Et autant de fois que j’en avais besoin. J’aurais pu foirer mon examen, attendre deux ou trois mois et le repasser. Avec Nathan, on a pas de do over, pas de secondes chances. S’il change d’avis et fait demi tour, notre amitié sera irrémédiablement entaillée d’un gros coup de canif. Et si je suis plutôt du genre bavarde et loquace en temps normal, j’ai perdu mon aisance habituelle aujourd’hui. Mon dieu. J’espère que Nathan n'interprète pas cela de la mauvaise manière. Et j’aimerais dire quelque chose mais je suis capable de déblatérer sur l’histoire de Twilight ou bien sur l’histoire du stylo Bic. C’est bien la seule création de l’homme qui a été parfaite dès le début. Aucun changement, un design ergonomique et une satisfaction client parfaite. Voilà ce qu’il se passe dans ma tête alors que je signe - très solennellement - sur la feuille en papier du beau brun. Le palpitant qui danse la macarena, les papillons dans le creux du ventre qui bourdonnent d’impatience de s’envoler, je glisse mes yeux dans les siens. Ma main s’accroche à la sienne, nos doigts s’entrelaçant de la plus pure et simple des manières. Your hand fits in mine like it’s just made for me but bear this mind, it was meant to be. And I'm joining up the dots with the freckles on your cheeks and it all makes sense to me. Voilà la bande son de ce moment. Et quand il se rapproche de moi, je retiens mon souffle. Je suis pétrifiée, statufiée et tous les synonymes qui vont avec. Je le regarde et quand sa main libre se glisse sur ma joue, je souris. Comme une gamine à Noël, comme il y a un mois et demi, quand j’ai ouvert mes cadeaux sous le sapin. Ses lèvres sur les miennes, la douceur du moment me réchauffe le corps et le coeur. C’est comme si je prenais un coup de défibrillateur pour redonner un rythme normal à mon palpitant. Et puis, avec les secondes, l’intensité change et c’est la passion qui met la timidité de ce premier échange au placard. Je crois que Nathan comme moi, on l’attendait depuis un petit moment, ce dénouement. Mon souffle plus rapide, je pince mes lèvres et garde les yeux fermés quelques secondes avant de les rouvrir sur un Nathan toujours si proche de moi. Et si la tétanie et l’appréhension ont posé leur valise dans la chambre en même temps que moi, je vois tout cela s’évaporer. Large sourire sur les lèvres, le silence règne toujours dans la pièce. On est dans une belle bulle, notre bulle. J’ai peur de la faire éclater mais pourtant je souffle Si une des conditions de notre contrat, c’est de recommencer ça tous les jours, moi ça me va parfaitement. Je glousse comme une enfant et me laisse retomber sur mes talons, me détachant de Nathan mais gardant toujours sa main dans la mienne. Enfin, il n’y a pas de si. C’est une des condition. Que je souffle en souriant, me redressant rapidement pour poser mes lèvres sur les siennes. Un baiser du bout des lèvres, comme pour me prouver que c’est vrai et le réanimer aussi, par la même occasion. Nathan, ça va ? Je ne peux même pas lui demander pourquoi il est si silencieux parce qu’il a toujours été comme cela. Et c’est comme ça que je l’aime, mon Nathan. Tu regrettes pas hein ? Que je m’inquiète, mon cerveau a cent mille à l’heure. Il n’a pas fonctionné à plein tube pendant quelques minutes alors il se rattrape maintenant !

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s

Contenu sponsorisé




behind
the mask

i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i would like you to la push yourself into my love life ((nathan)) ·
 
i would like you to la push yourself into my love life ((nathan))
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: