hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 poor impulse control.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane
Aller en bas 

Calla Brown

behind
messages : 149
name : rosewins ⋅ rita.
face + © : priscilla quintana ⋅ martywrites.
multinicks : -

age (birth) : twenty-seven yo ⋅ jan first.
♡ status : single ⋅ not ready to mingle.
work : part florist ⋅ part troublemaker.
activities : terrorizing the neighborhood.
home : bridgewater way.
points : 274
moodboard :
we're born to do whatever we like

poor impulse control. UYZlJ7n

we were born to go against the grain

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ ayden.

poor impulse control. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· poor impulse control. · Mar 23 Fév 2021 - 18:05
@ayden henney
in memory of when i cared.
— if you keep ignoring your emotions like this, you will eventually break down.
— how unfortunate.


Trois secondes. Ou le temps qu'elle donne à Tweedledee pour déguerpir avant de s'interposer et après… et bien après, elle ne donne plus vraiment cher de sa peau. Son pote, Tweedledum, préfère rire de la situation plutôt que d'invectiver son jumeau maléfique pour son comportement abject qu'on croirait tout droit tiré d'un ouvrage intitulé How to be a Creep: the extensive guide. Cette scène l'horripile d'autant plus qu'aucune âme compatissante ne prend la peine de bouger le petit doigt pour venir en aide à la pauvre âme déboussolée. Le type lui a déjà déclamé des tirades qui frôlent le ridicule et le désespoir ; de celles qui ont provoqué l'hilarité de la jeune Brown. De fait, il a déjà Calla dans le collimateur et sa nouvelle intervention - cette fois, plus directe - a tout juste le don de l'irriter davantage. — Dude, she said no. Fuck off. Nul besoin de poser ses prunelles moralisatrices sur lui pour deviner que c'est à lui qu'elle s'adresse. Pourtant, il faut croire que le mec est aussi couillon que ses tentatives de séduction ratées parce qu'il lui sort un "you're talking to me?" qui la fait doucement ricaner. Il réitère sa question - "is this bitch talking to me?" - cette fois à l'intention de Tweedledum qui hausse des épaules incertaines ; waste of space until the end, that one. Elle secoue dramatiquement la tête parce que, vraiment, qu'a-t-elle fait au bon Dieu pour mériter pareille pénitence ? Sa promotion de love à bitch en l'espace de vingt minutes lui arrache un nouveau rire moqueur. — No, I'm talking to the wall, dumbass. Who else would I be talking to? There's only one prick harassing a poor girl in this place. La jeune femme retrouve un peu de sa contenance lorsque la fleuriste lui vient en aide. Calla lui intime de décamper d'un signe de la tête, ce qu'elle fait sans tarder, offrant à la brunette des remerciements sincères. Calla vide le contenu de son verre d'une traite, s'amusant déjà du spectacle auquel elle va avoir le privilège d'assister dans quelques secondes, lorsqu'elle prendra la peine de tourner la tête vers Tweedledee. And there it is. Représentation parfaite de l'homme à l'égo étriqué : le visage rouge, les yeux prêts à sortir de leur orbite, les poings serrés, l'écume en commissure. Une caricature ambulante, un cliché à lui tout seul. "Why don't you mind your own business?" Oh, c'est ce qu'elle était occupée à faire quand il a envahi son espace vital et l'a forcée à être témoin de ses combines hasardeuses, de son ignoble personnalité. — I was, and I will. When sleazebags like you stop breathing the same air as us. Us c'est elle, la jeune femme qu'elle a aidée, la gente féminine victime de satyres dans son genre. Il rit mais elle est consciente que ses nerfs sont en train de lâcher. Elle s'accoude une nouvelle fois au comptoir, prête à l'ignorer, lâchant un "'k bye now, asshole" explicite, des fois que le message n'ait pas été suffisamment clair. Elle porte son verre nouvellement rempli à ses lèvres lorsqu'il a la bien mauvaise idée de poser ses mains baladeuses sur elle. Si certains sont trop éméchés ou occupés à atteindre ce stade d'ébriété, une partie de l'assistance commence à se tourner vers la source de cette commotion quand le type échappe un "hey, I'm not done with you!" — Seriously? Are you actually gonna do something about it or do you plan on just standing there and yap and yap until you bore me to death? Elle se lève brusquement et il a un mouvement de recul. Well then. Il fait partie de cette catégorie de personnes. Grand parleur, petit faiseur. C'est ce qu'elle présume quand il pose sa paume sur son épaule, y exerce une pression qui amène Calla à perdre légèrement l'équilibre. Mauvaise idée. — That's all you've got? Come on, you don't have the brains, that much is clear. Show me you've got the brawn at the very least. Elle voit dans son regard qu'il est prêt à foncer dans le tas. Certainement qu'il aurait pas hésité si longtemps s'il avait eu un de ses congénères en face de lui. Et peut-être qu'elle devrait cesser de le provoquer de la sorte mais vraiment, c'est drôle. Elle est encore en train de ricaner quand il se saisit de son bras avec une force qu'elle ne lui aurait pas imaginé. Elle entend pas la menace du type parce qu'on les sépare mais celle du barman est plus que claire : ils mettent un terme à ce raffut ou direction le poste. Sa jambe était alors sur le point d'entrer en contact avec l'intimité du gars quand on l'a stoppée net dans son élan. Too bad. Elle se tourne vers la personne responsable, sourcils froncés. — What the hell, Ayden? What is wrong with you? I was just starting to have fun. Fun, oui.

_________________
too fuckin' real to wear my heart up on my sleeve ⋅ five star bitch with the price tag, gotta find me somebody that could match that.

Ayden Henney

behind
messages : 357
name : chasing hearts / margot
face + © : jaime lorente (artacide)
multinicks : Finn ▴Ali ▴ Daphne ▴ Gibi▴ Ophelia

age (birth) : 28 yo (9/08)
♡ status : what are you looking for?
work : handyman, hooker, dealer. depends who's asking.
home : tiny room on Bridgewater Way
points : 110
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Riley ▴ Odette ▴ Bronwyn ▴ Phoebe ▴ (Calla) | fr/en ▴ Open

poor impulse control. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: poor impulse control. · Hier à 21:48
Accoudé de l’autre côté du bar, Ayden observe Calla un large sourire sur les lèvres. Elle l’amuse, à jouer les grandes filles du haut de ces un mètre soixante-cinq mais il l’admire aussi, de ne pas se laisser démonter, jamais par ceux qui sont en face d’elle. Il apprécierait quand même qu’elle se fasse parfois un peu plus discrète ou aille se fourrer dans un peu moins d’emmerde mais s’il était une femme, Ayden aimerait ce genre de nanas. Elle est marrante, elle est forte, elle est fière et surtout elle ne s’excuse jamais pour ce qu’elle est. Ce qui signifie qu’elle se fout un peu trop régulièrement dans la merde mais au fond, Ayden aime bien voler à son secours. Pas parce qu’il a le syndrome du super-héros (même si un peu, quand même) mais surtout parce qu’elle déteste qu’on la traite comme une demoiselle en détresse.  Et qu’est-ce que ça peut le faire marrer quand elle s’énerve… Pour l’heure, cependant, si Ayden se redresse, droit comme un i, ce n’est pas parce qu’il a trouvé un nouveau moyen de faire tourner en bourrique la jeune femme mais parce qu’il peut voir sur le visage des personnes à qui elle s’adresse - deux molosses qui n’ont absolument pas l’air brillants - que la conversation va mal tourner. Il lève les yeux, fait signe au barman de garder leurs affaires et se dirige discrètement vers l’endroit où se trouve Calla. Appuyé contre un poteau, il observe la scène les bras fermement croisés sur sa poitrine mais sans dire un mot. Il n’interviendra que si c’est nécessaire parce qu’il est cent pour cent d’accord avec le message que la jeune femme essaie de faire passer est important et qu’il perdra de son poids s’il intervietn - et pourtant, Ayden peut vraiment être un féministe de pacotille mais n’allons pas lui reprocher ses éclairs de lucidité.
Il suffit de quelques secondes pour que la situation dégénère et que Ayden n’ait plus d’autres choix que d’intervenir. Il se glisse derrière la jeune femme, pose ses mains sur ses épaules et l’attire vers l’arrière avant qu’elle n’ait le temps d’envoyer son pied dans les parties génitales du type en face d’elle. “Calla, stay here.” dit-il quand elle proteste avant de plonger son regard dans le sien. “And I mean it, so please do stay here.” Il n’attend pas sa réponse - sa décision est de toute façon sans appel et se dirige vers les deux cerbères. “You touch her or another woman again, and you’re dead. Not as in I’m gonna kick your ass. As in I’m gonna make sure you die, can no longer breathe, heart no longer beats.” Il n’attend pas non plus leur réponse, parce qu’il voit le barman chercher sa batte de baseball et lui fait signe de la main que ça ne sera pas la peine, que tout ira bien. “Now let’s not make a scene and go back to enjoying our night.” Même si ça le démange bien d’aller frapper du poing contre la tête de ces deux abrutis mais il n’y a malheureusement pas assez de bar en ville pour qu’il puisse se permettre ce luxe.
Ayden retourne ensuite auprès de Calla qu’il attrape par le bras et emmène de nouveau vers l’endroit où ils étaient installés. “You’re cute when you want to have fun but they would have hurt you and I’d like us to be able to come back here.” Il prend une longue gorgée de sa bière et se penche doucement vers elle : “And if you behave nicely, I might let you know which of the cars in the parking lot is theirs, so you can burst their tires.” Il lui fait un petit clin d’oeil et commande deux autres bières. “Come on, bottom’s up!

_________________
❝ I can't dare to dream about you anymore ❞

 
poor impulse control.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: