hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -33%
Samsung HW-T420 – Barre de son 2.1 – 150W ...
Voir le deal
109.99 €

 breathe, it's over now, we can love

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: tattoo & scissors

If you can dream it, you can do it.
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Mayden

behind
messages : 1365
name : vodka paradise
face + © : devin j.
multinicks : aaron, gabriel, evelyn, wayne

age (birth) : 25 ans, 12/09/1995
♡ status : single
work : barbier & tatoueur
points : 1561
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (fr/en)

breathe, it's over now, we can love Empty
Revenir en haut Aller en bas
· breathe, it's over now, we can love · Mar 16 Mar 2021 - 0:25

samedi 27 mars
feat @Peter Hartsfield

L’atmosphère à Windmont Bay est assez particulière depuis quelques semaines. Entre la prise d’otage à la mairie, les polémiques et la destitution de Madame Birdwell, la tranquillité de la ville te manquerait presque. Les discussions ne tournent qu’autour de ça, des élections à venir mais aussi d’un mystérieux arrivage. Les rumeurs et commérages vont bon train au salon. Et cela commence légèrement à te gonfler. Tu comprends que les personnages âgées ont besoin d’extérioriser tout ce qu’il se passe et parfois donner leurs avis. Mais tout ne tourne pas qu’autour de ça. Tu apprécierais presque bosser avec des écouteurs et ne plus avoir à leur faire la conversation pendant que tu leur coupes les cheveux mais clairement, tu ne peux pas. Peut-être qu’il faudrait que tu passes plus de temps à tatouer. Mais la demande n’est pas suffisante. Alors tu prends ton mal en patience. Et tu en profites pour faire des tâches annexes quand tu peux. Lorsqu’un jeune homme fait sonner la clochette de la porte, ton attention se tourne vers lui et tu te précipites à l’accueil alors que tu étais à l’autre bout de la pièce. – Bonjour ! Je m’occupe de vous. Vous êtes là pour une coupe ? – Tu lui demandes alors en jetant un vif coup d’œil à sa chevelure qui ne demande qu’à être rafraîchit. Mais tu pourrais très bien te tromper et il pourrait être là pour se faire tatouer. – Vous aviez pris rendez-vous ? – Tu vérifies l’agenda électronique sur le PC mais le créneau semble vide. Le jeune homme n’a vraisemblablement pas booké de créneau via ton site internet ou en appelant. Tu as mis depuis peu un système de prise de rendez-vous mais tu fonctionnes également sans. En revanche, s’il y a trop de clients, tu peux demander à un client de revenir à un autre moment. Sauf que ce n’est pas le cas aujourd’hui. Vous n’êtes que quatre au salon pour l’instant. – C’est la première fois que vous venez ici, non ? – Son visage ne t’est pas familier pour le coup et il ne semble pas forcément à son aise non plus. Tu vas tâcher de faire en sorte qu’il passe un moment agréable et qu’il ressorte d’ici avec le sourire aux lèvres.


Dernière édition par Jules Mayden le Sam 20 Mar 2021 - 10:32, édité 1 fois
write your sins away.
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Hartsfield

behind
messages : 1739
name : corpsie.
face + © : c. rowe + ©me.
multinicks : beckett - isaac - larissa - maisie - oliver - tony.

age (birth) : 24. (24.05)
♡ status : 。◡‿◡。
work : real estate agent.
activities : hanging out with friends, drinking beers, going to church, avoiding the family drama, avoiding his own inner drama.
home : his own flat on harbor row.
points : 1561
moodboard :
breathe, it's over now, we can love Peterp10
I have tasted your mind,
I cannot forget its flavor.


breathe, it's over now, we can love 6kVRrST

breathe, it's over now, we can love Kisspng-gilets-high-visibility-clothing-zipper-safety-5b1148b22535b6.3751503315278593781524

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/3} . Eliot (s3), Jules, Scar.

breathe, it's over now, we can love Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: breathe, it's over now, we can love · Mar 16 Mar 2021 - 14:36
La vie indépendante ne réussissait qu’à moitié à Peter, il s’en était rendu compte un beau matin, alors qu’Eliot était retourné auprès des siens pour le week-end, en croisant son regard dans le miroir. Les remarques insistantes de sa mère quant à l’état de sa tignasse n’avaient fait qu’accentuer le retour négatif qu’il avait de son allure et il s’était laissé convaincre de prendre rendez-vous chez le coiffeur la semaine suivante, histoire de mettre un peu d’ordre là-dedans. Afin d’être certaine qu’il ne se déroberait pas à sa promesse, Mrs Hartsfield avait elle-même pris le combiné du téléphone pour contacter le salon du coin et réserver une place pour son fiston. Habitué à être traité en bébé, grâce à son rôle de cadet qui avait tardé à quitter le nid, il n’avait pas protesté, bien qu’il ne fût nullement effrayé par les appels téléphoniques – il aurait été un bien piètre agent immobilier si tel avait été le cas. Il n’avait pas prévenu son petit ami, préférant lui offrir la surprise d’un Peter flambant neuf à la suite de sa coupe annuelle, et s’était rendu un peu en avance sur les lieux. Il pénétra à l’intérieur et jaugea l’assistance d’un coup d’œil, l’établissement n’était pas rempli, mais chaque professionnel semblait être occupé avec un client. Il espérait ne pas passer avec trop de retard malgré tout. « Bonjour, oui, shampooing et coupe, » répondit-il au jeune homme qui se présenta à lui, un sourire poli fixé sur les lèvres. « Oui, normalement… Ma mè… Enfin, j’ai appelé la semaine dernière. Hartsfield ? Peter ? » Il se racla la gorge, gêné, avant de relever ses grands yeux sombres vers le barbier. Alors qu’il n’avait jusque-là rien à se reprocher, il sentit ses joues s’empourprer face aux diverses questions, pourtant normales et dénuées de la moindre once de jugement, de l’homme avec qui il allait, si tout se passait bien, passer la prochaine heure. « Non, je suis déjà venu, il y a longtemps. » Une petite année plus tôt, mais il jugea préférable de ne pas s’enfoncer. Pete avait l’habitude de passer inaperçu, il n’était pas doté d’un physique qui marquait les esprits, et il n’avait pas non plus une personnalité flamboyante qui lui permettait de se démarquer. Cela lui convenait très bien, il vivait confortablement dans la zone médiane de la société. « C’est le meilleur salon de coiffure de Windmont Bay, après tout, pourquoi aller ailleurs ? » ajouta-t-il dans une tentative d’humour.

_________________

You see through right to the heart of me, you break down my walls with the strength of your love. I never knew love like I've known it with you.
If you can dream it, you can do it.
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Mayden

behind
messages : 1365
name : vodka paradise
face + © : devin j.
multinicks : aaron, gabriel, evelyn, wayne

age (birth) : 25 ans, 12/09/1995
♡ status : single
work : barbier & tatoueur
points : 1561
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (fr/en)

breathe, it's over now, we can love Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: breathe, it's over now, we can love · Sam 20 Mar 2021 - 10:57
Ravi de l’âge de ce nouveau client qui vient d’entrer dans ton salon, tu te précipites vers lui pour t’en occuper. Il souhaite un shampoing et une coupe. Tu aurais pu le deviner. Ses cheveux sont assez longs. Ce qui t’étonne en revanche c’est qu’il déclare avoir pris rendez-vous et que tu ne le trouves pas. Un dénommé Peter Hartsfield. Comme ça, cela ne te dit rien mais vu que tu réponds rarement au téléphone, ça n’est pas du tout impossible. – Ah oui, je vous vois, c’est bon. J’ai pas les yeux en face des trous je crois, j’avais pas regardé à la bonne date. – Tu déclares après avoir revérifié ton agenda électronique. Tu t’es planté de jour. Faut dire que tu perds un peu la notion du temps. Ce n’est pas un problème de vision, loin de là et heureusement d’ailleurs. Cela ne serait pas très rassurant de se faire couper les cheveux par quelqu’un qui ne voit pas bien. De quoi se retrouver avec une oreille en moins à la fin. – Alors allons-y Peter. Moi, c’est Jules, je suis le propriétaire du salon. – Tu te présentes à ton tour avec un grand sourire et tout en lui faisant retirer son blouson et enfiler une cape de coiffure. Tu lui montres le chemin vers un lavabo afin de commencer par un rinçage des cheveux. Tu lui demandes en chemin si c’est la première fois qu’il vient au salon et tu es étonné d’apprendre que non, il est déjà venu. Mais visiblement, cela fait longtemps. Peut-être que c’était un de tes employés qui s’était chargé de lui. Son visage ne te dit vraiment rien pour le coup. – Ah ça c’est sympa ! Je vais tâcher de garder cette réputation alors. – Tu déclares le sourire aux lèvres tandis qu’il s’est installé et que tu commences à régler la température de l’eau. – Ça va ? Bien installé ? Dites-moi si la température vous convient. – Tu es au petit soin pour lui aujourd’hui et tu n’hésites pas à masser ses tempes après avoir lavé et shampouiné sa chevelure. Pour le moment, tu n’engages pas vraiment de nouvelle conversation en raison du bruit de l’eau qui couvrirait vos voix, mais tu n’hésiteras pas à te rattraper par la suite. Le jeune homme te semble assez sympathique.
write your sins away.
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Hartsfield

behind
messages : 1739
name : corpsie.
face + © : c. rowe + ©me.
multinicks : beckett - isaac - larissa - maisie - oliver - tony.

age (birth) : 24. (24.05)
♡ status : 。◡‿◡。
work : real estate agent.
activities : hanging out with friends, drinking beers, going to church, avoiding the family drama, avoiding his own inner drama.
home : his own flat on harbor row.
points : 1561
moodboard :
breathe, it's over now, we can love Peterp10
I have tasted your mind,
I cannot forget its flavor.


breathe, it's over now, we can love 6kVRrST

breathe, it's over now, we can love Kisspng-gilets-high-visibility-clothing-zipper-safety-5b1148b22535b6.3751503315278593781524

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/3} . Eliot (s3), Jules, Scar.

breathe, it's over now, we can love Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: breathe, it's over now, we can love · Lun 29 Mar 2021 - 15:00
La tension pouvait se lire dans le regard perdu de Peter, qui pouvait parfois réagir de manière très immature pour quelqu’un dont le travail requérait une aisance à l’orale et dans le social. Il ne portait pas dans son cœur les moments où il était scruté et susceptible d’être jugé, ce qu’il avait l’impression d’être alors que l’homme qui l’avait accueilli n’avait été que sourire et bienveillance jusqu’à présent. « Oh, merci ! Me voilà rassuré ! » Il n’avait pas besoin de le dire, cela pouvait aisément se voir sur ses traits désormais détendus et le sourire qu’il lança au maître des lieux. « Ravi de faire votre connaissance, Jules. » Ces rapides présentations eurent l’effet bénéfique de le rassurer et contribuèrent à le détendre un peu. Il abandonna son manteau et emboîta le pas du spécialiste des ciseaux, non sans jeter un coup d’œil au reste de l’établissement. Les quelques clients présents papotaient joyeusement avec leurs barbiers respectifs, ce qui lui tira une once de jalousie. Il aurait aimé être aussi à l’aise qu’eux dans cette même situation. Il prit place sur l’un des fauteuils surplombés d’un bac à shampooing, toujours attentif aux indications du coiffeur, puis hocha la tête pour répondre à sa question. « Oui, très bien. » C’était un chouïa trop chaud mais loin de lui brûler le crâne, il décida par conséquent de laisser couler. Il essaya de rester concentré sur la lumière diffusée par l’un des spots situé au plafond juste au dessus de lui, toutefois le massage de son cuir chevelu était prodigué avec une telle dextérité qu’il sentit ses yeux se fermer progressivement. Il oublia momentanément l’intégralité de ses soucis, seul comptait le mouvement des doigts experts sur sa peau et dans ses cheveux. Il poussa un long soupir de contentement, juste avant de sursauter en sentant une petite tape sur son front, qui le rappela dans l’instant présent. « Désolé… Une minute de plus et je m’endormais, je crois, » rigola-t-il avant de maintenir la serviette autour de son cou ainsi que sur ses épaules puis de suivre le propriétaire des lieux jusqu’à sa zone de travail. « J’aimerais couper, mais en gardant quand même une petite longueur. » Il fit la moue en disant cela, peu assuré de ce qui lui irait le mieux. Il n’avait pas exactement l’œil vissé sur les tendances du moment ni sur ce qui était susceptible de convenir à la forme de mon visage. « Enfin, je sais pas, vous me conseillerez quoi, vous ? » C’était lui le professionnel, après tout.

_________________

You see through right to the heart of me, you break down my walls with the strength of your love. I never knew love like I've known it with you.
If you can dream it, you can do it.
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Mayden

behind
messages : 1365
name : vodka paradise
face + © : devin j.
multinicks : aaron, gabriel, evelyn, wayne

age (birth) : 25 ans, 12/09/1995
♡ status : single
work : barbier & tatoueur
points : 1561
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (fr/en)

breathe, it's over now, we can love Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: breathe, it's over now, we can love · Mar 30 Mar 2021 - 19:19
Si du côté tatouage, ta clientèle est assez jeune, tu ne peux pas en dire autant pour le salon de coiffure. Et pourtant, tu aimerais beaucoup inverser la tendance. Cela te fait plaisir de recevoir un jeune homme comme Peter dans ton salon. Prêt à passer sous tes coups de ciseaux. Tu l’accueilles comme il se doit après t’être rapidement présenté à lui. – Ravi également. – Tu espères d’ores et déjà qu’il sera à l’aise, satisfait et qu’il prendra plaisir à revenir ici quand besoin est. Il sera toujours le bienvenue quoi qu’il en soit. Tu n’es pas du genre à refuser un client de toute façon. A moins que celui-ci soit alcoolisé ou sous stupéfiant, ce qui est formellement déconseillé. Mais ça ne semble clairement pas être le cas du brun qui te semble être un gentil garçon un poil timide. Tu feras en sorte de le mettre à l’aise. Et cela commence par un shampoing et un massage capillaire. Tu t’appliques comme à ton habitude. Au bout d’un moment, tu éteins l’eau pour attraper une serviette que tu frottes doucement sur son crane pour lui sécher un peu les cheveux mais pas trop. – J’ai effectivement cru que je vous avez perdu. – Tu déclares amusé alors que tu redresses son crane et que tu glisses la serviette autour de son cou. – Vous rigolez mais la dernière fois j’ai mis 5 minutes à réveiller une de mes clientes. J’ai cru qu’elle était.. morte. – Tu souffles discrètement en regardant à droite et à gauche. Tu lui laisses sous-entendre qu’elle avait un certain âge et que tu n’étais pas rassuré quant au fait qu’elle ne réagisse plus. Heureusement, plus de peur que de mal, elle s’était simplement endormie. Pas de panique. Tu fais le tour du lavabo pour te retrouver devant lui et l’inviter à te suivre à travers un sourire. Il est grand temps de passer aux choses sérieuses. – Allez-y installez-vous et dites-moi ce que vous désirez. – Comme coupe bien sûr, tu ne lui proposes pas là de boire quelque chose. T’es pas barman. Même si en soit, il y a une fontaine à eau et t’as une machine à thé et à café en réserve. Mais bon, généralement, tu proposes plutôt à boire aux personnes âgées ou aux clientes qui viennent pour des couleurs car cela dure un moment. – Je vous propose de commencer par désépaissir vos cheveux, car vous avez beaucoup de matière. Et d’enlever aussi trois bons centimètres sur le côté. Peut-être laisser un peu plus de longueur sur le dessus mais pas trop long non plus pour ne pas que votre mèche dénature votre regard. – Est-ce qu’il te suit jusqu’à là et tes explications sont satisfaisantes et cohérentes avec ce qu’il recherche ? Tu te montres en tout cas force de proposition. Ce n’est pas la première fois qu’on te demande ton avis et certainement pas la dernière. Cela fait partie intégrante de ton métier. – Vous en pensez quoi ? Cela vous irait cette longueur ? – Tu te saisis d’une mèche de cheveux et lui montre ce que tu lui proposes de couper. A lui de te dire si c’est suffisant, pas assez ou trop. – Madame Hartsfield. Je viens de me souvenir. Elle vient ici régulièrement pour son brushing. Vous avez le même cuir chevelu qu’elle. – Tu déclares une fois après avoir commencé à t’occuper de ses cheveux. Cela t’est revenu d’un coup. Tu visualises très bien la dame qui s’agit probablement de sa mère. Et tu comprends mieux le fait que ce soit elle qui ait appelé pour la réservation. – Vous êtes étudiant ? – Tu lances ensuite, te demandant bien quel âge il a. Il fait très jeune en tout cas.
write your sins away.
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Hartsfield

behind
messages : 1739
name : corpsie.
face + © : c. rowe + ©me.
multinicks : beckett - isaac - larissa - maisie - oliver - tony.

age (birth) : 24. (24.05)
♡ status : 。◡‿◡。
work : real estate agent.
activities : hanging out with friends, drinking beers, going to church, avoiding the family drama, avoiding his own inner drama.
home : his own flat on harbor row.
points : 1561
moodboard :
breathe, it's over now, we can love Peterp10
I have tasted your mind,
I cannot forget its flavor.


breathe, it's over now, we can love 6kVRrST

breathe, it's over now, we can love Kisspng-gilets-high-visibility-clothing-zipper-safety-5b1148b22535b6.3751503315278593781524

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/3} . Eliot (s3), Jules, Scar.

breathe, it's over now, we can love Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: breathe, it's over now, we can love · Mar 13 Avr 2021 - 12:04
Peter n’était tactile qu’avec les gens qui lui étaient proches, il connaissait les bienfaits d’un contact réconfortant mais avait bien du mal à se détendre quand les doigts d’inconnus se posaient sur lui ; avec Jules, dont c’était le travail, c’était différent car le jeune homme était somme toute doué dans ce qu’il faisait. Parvenir à placer Hartsfield dans un état semi végétatif alors qu’il se trouvait dans un endroit considéré comme hostile relevait en effet de l’exploit. « C’est pas vrai ? » rigola-t-il à l’anecdote cocasse du coiffeur. Il imaginait l’état de panique dans lequel il se serait trouvé s’il avait été à la place du professionnel, il aurait certainement appelé les pompiers pour rien. « Heureusement qu’elle allait bien ! » Ce bref éclat de rire acheva toutefois de le mettre à l’aise. Confortablement installé sur sa chaise, face à un miroir un peu trop grand à son goût, car il n’avait aucun moyen d’échapper à son reflet, il écouta les instructions de Jules avec la plus grande des concentrations. C’était la première fois que quelqu’un prenait autant de temps pour expliquer ce qu’il allait faire à sa tignasse ; d’ordinaire, il avait à peine le temps de s’asseoir que les coups de ciseaux pleuvaient, que la tondeuse vrombissait, et qu’il payait avant de rentrer chez lui. Ce traitement particulier était bienvenu. Il se pencha légèrement en avant afin de regarder la longueur à enlever et approuva d’un hochement de tête. Même si le reste de son explication semblait compliquée, il avait au moins les facultés de visualiser ce qu’il comptait couper. « Ça me semble très bien, oui ! » Il n’était de toute manière pas homme à se formaliser d’une coupe trop courte, il savait que sa nature de cheveux était de celle qui repoussait vite, et il n’accordait pas une importance particulière à son apparence. « Ah bon ? » sourit-il à la remarque de Jules. « Vous pouvez reconnaître les liens de parenté grâce aux cheveux ? C’est un talent que la police pourrait mettre à profit ! » Il tenait une ressemblance certaine avec sa mère, mais savoir qu’il partageait avec elle un type de cuir chevelu l’amusa. Elle apprécierait également le compliment une fois qu’il lui raconterait. Peut-être qu’il pourrait avoir la même longue chevelure ondulée qu’elle s’il les laissait pousser suffisamment longtemps. « Oh, euh… non... » Il se concentra sur la voix de Jules pour ne pas être trop perturbé par les bruits de sa paire de ciseaux. « J’ai vingt-quatre ans, » se justifia-t-il alors que cela ne devait sans doute pas être la question réelle. « Enfin, on me dit souvent que je fais jeune, et je le suis, mais pas tant que ça… Je suis agent immobilier. » Il essaya de ne pas trop remuer pendant ses paroles, pour ne pas risquer un mauvais geste de la part du maître des lieux. « Si un jour vous avez besoin de vendre, ou si vous cherchez à agrandir, je suis votre homme ! » Plus il parlait, plus il se rendait compte de la stupidité de certains de ses propos. « Professionnellement parlant, je veux dire… je ne... » vais pas m’enfoncer davantage, n’osa-t-il pas terminé, se contentant d’esquisser un sourire nerveux.

_________________

You see through right to the heart of me, you break down my walls with the strength of your love. I never knew love like I've known it with you.
If you can dream it, you can do it.
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Mayden

behind
messages : 1365
name : vodka paradise
face + © : devin j.
multinicks : aaron, gabriel, evelyn, wayne

age (birth) : 25 ans, 12/09/1995
♡ status : single
work : barbier & tatoueur
points : 1561
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (fr/en)

breathe, it's over now, we can love Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: breathe, it's over now, we can love · Lun 19 Avr 2021 - 23:52
La séance de massage capillaire ou plutôt de lavage des cheveux se termine pour Peter. Un peu plus et il s’endormait sur place. C’est déjà arrivé une fois à une cliente plutôt âgée. Tu lui fais part de cette anecdote assez drôle dans la mesure où tu as bien cru que tu allais devoir contacter les pompiers voire même la morgue dans ton salon. Heureusement que cette dame allait bien. Sans quoi, tu n’en parlerais pas maintenant en rigolant. – Je vous rassure elle allait très bien. – Tu affirmes alors qu’il te réponds presque en même temps la même chose. Cela te fait d’ailleurs sourire. Après cet instant de détente il est grand temps de passer aux choses sérieuses pour le garçon qui s’est fraîchement installé à ta demande sur une chaise face à un miroir. Vous discutez en détail de la longueur de cheveux que tu t’apprêtes à lui couper. Et il approuve. Bien. Maintenant que t’as son feu vert, tu t’attelles à la tâche en silence. Tu as besoin à présent de te concentrer un peu. Mais au bout d’un moment, tu romps le silence pris par une révélation subite. Tu connais bien la mère du garçon puisque tu la coiffes également. Ce n’est pas tant leur cuir chevelu commun mais plutôt leur nom de famille qui t’as mené sur la piste. Sa remarque ne manque pas de te faire rire cependant. – Pas sûr que ça puisse les aider à trouver des criminels mais je vais songer à me reconvertir. – Tu rétorques avec un sourire amusé, mais pas du tout sérieux quant à ce que tu avances. Il est hors de question que tu deviennes flic. Tu tiens trop à ton salon pour ça. Et tu ne voudrais pas le vendre non plus. – Pardon. Vous faites beaucoup plus jeune. – Toi qui pensait qu’il avait à peine la vingtaine c’est raté. Il a quasiment ton âge au final. Il reste jeune mais les études sont finies pour lui, il est déjà rentré dans le marché du travail. Un agent immobilier. Toujours utile même si tu n’as pas de projet dans l’immédiat. Ton salon est assez grand comme ça et tu ne comptes pas vendre ton appart non plus. – J’ai connu mieux comme technique de drague. – Tu rétorques, très clairement amusé par sa tournure de phrase et sa maladresse. Tu reprends assez vite la parole toutefois, constatant son malaise. – Je plaisante. Je n’hésiterai pas à promouvoir vos services auprès de mes clients. Vous avez une carte de visite ? – Sa coupe de cheveux prends peu à peu forme. Vous avez beau discuter, tu n’en restes pas moins concentré et n’en perds pas ton objectif. – J’essaye de promouvoir au maximum les commerçants et artisans de la ville. C’est important de pouvoir s’entraider. – Outre le fait d’en parler à tes clients, tu as installé il y a peu en vitrine une sorte de grand tableau magnétique où les habitants et commerçants peuvent poster leurs annonces. Il pourrait d’ailleurs y jeter un coup d’œil s’il est en recherche de nouveaux clients cherchant des logements ou autre.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé


behind
the mask

breathe, it's over now, we can love Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: breathe, it's over now, we can love ·
 
breathe, it's over now, we can love
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: tattoo & scissors-
Sauter vers: