sombre

hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le deal à ne pas rater :
12 + 6 gratuites = 18 bouteilles – Vin rosé de Languedoc-Roussillon
59.99 €
Voir le deal

 Got a feeling that I'm going under (Ophélia)

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Paco Flores

messages : 44
name : Margot.
face + © : Noah Centineo (doom days)
multinicks : -

age (birth) : 14/12/2000 (20 ans)
♡ status : célibataire, toujours prêt à offrir une place sous les draps, pour une nuit.
work : Mécano et petit dealer de quartier.
points : 258
image : Got a feeling that I'm going under (Ophélia) TSWr52A

Got a feeling that I'm going under (Ophélia) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Got a feeling that I'm going under (Ophélia) · Mer 17 Mar - 15:18

Il a les nerfs à vif depuis qu’il l’a vu avec cette poussette. Il pourrait taper n’importe qui Paco à cet instant, juste pour se défouler. Par chance, la rue est vide, déserte… Seule témoin de sa colère, de sa souffrance. Il ne blessera personne ce soir même dans son esprit, il a déjà tué Gibi mille fois, de mille façons différentes. Il lui en veut tellement, pour ce choix qu’elle a fait, le mettant au pied du mur sans même s’en rendre compte. Il se sent prisonnier Paco alors même qu’il aurait pu ne jamais savoir, s’il n’était pas revenu… Il serait resté dans cette illusion qu’elle avait avorté et alors tout serait parfait. Seulement, rien n’est parfait, c’est le bordel et il enchaîne les cigarettes, il pue le tabac froid et dégouline de stress. Il est au bord du gouffre Paco parce que pour lui, il n’a pas le choix.
Il n’est pas question de ce qu’il veut mais de ce qu’il estime devoir faire et cela le bouffe de l’intérieur. C’est ce qu’il explique à Ophé par message parce qu’elle est la seule qui acceptera de l’écouter et la seule qu’il entendra vraiment. Paco, il ne parle pas, il ne s’ouvre pas. Il garde tout en lui, toujours et ses amis ne sont là que pour assister à sa débauche et le suivre sur ce chemin sinueux. Il n’a personne quand le soleil ne brille plus et que les monstres l’oppressent. Ophélia est une exception, elle l’a toujours été. Elle n’a jamais vu le dossier rouge qui lui collait pourtant à la peau, elle a vu un gamin en souffrance dans un foyer. D’une manière que Paco ne comprend pas lui-même, elle a gagné sa confiance. Elle l’a abandonné aussi mais, Paco ne veut pas songer à cela ce soir, parce qu’elle est là.

Il marche vite, il pourrait même courir, mais alors il ne serait plus certain que ses pieds le mèneraient au bon endroit. Il irait sans doute trop loin, pour de mauvaises raisons. Les dix minutes annoncées par message sont bien plus courtes, Paco éteint sa cigarette en l’écrasant sur le trottoir avant de frapper à la porte d’Ophélia. Il pourrait rentrer directement pour ne pas se retrouver à trépigner devant la porte, mais la jeune femme ne se fait pas attendre, elle se retrouve bien vite face au visage bien trop livide du gosse. « A quel point je suis dans la merde ? ». Il ne va pas pleurer Paco, il va tout détruire, en vouloir au monde comme toujours, exploser de colère, mais il ne pourra pas exprimer ce qu’il ressent au plus profond, il ne pourra s’effondrer, pleurer. Il ne peut pas se l’autoriser, il s’en voudrait beaucoup trop. Pourtant, son cœur est douloureux, lourd, serré… Emprunt d’une douleur nouvelle et pesante liée au simple fait de connaître l’existence de cet enfant.


_________________
I WILL HURT YOU AGAIN
by EXORDIUM.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ophelia Walker

messages : 483
name : chasinghearts (margot - elle - she/her)
face + © : k. queiroz (maryne) + astra, tightrope (m. williams)
multinicks : finn ▴ (ali)▴ daphne ▴ (gibi) ▴ (ayden)

age (birth) : 34 yo (june 25th)
♡ status : single, (ex)mom.
work : maid @ majestic / former school teacher
activities : windmont bay fire watch, making herself small, biking through town, hiking, baking cookies, ignoring the rumors
home : small house on pioneer oak
points : 1166
image : Got a feeling that I'm going under (Ophélia) TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Edison ▴ Giselle ▴ Paco ▴ Milo ▴ Shiloh ▴ Wayne | fr/en ▴ open

Got a feeling that I'm going under (Ophélia) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Got a feeling that I'm going under (Ophélia) · Mar 23 Mar - 23:33
C’est une énième tentative de renouer avec ses parents qui échouent, mais Ophelia sait déjà qu’elle réessaiera. Elle sait qu’ils sont blessés, déçus et que le fait qu’elle ne leur ait pas écrit une seule lettre en cinq ans n’aide pas. En réalité, les lettres sont écrites, par centaines mais elle ne les a pas envoyé et ne les enverra pas. Parce qu’elle ne veut pas qu’il découvre son état d’esprit tout au long de cette tragédie, elle ne veut pas qu’il sache à quel point elle a souvent pensé à tout arrêter, pas parce qu’elle voulait mourir mais parce qu’elle ne voulait plus vivre cette réalité. Les lèvres pincées, elle déglutit et met son moteur en route avant de se diriger vers un coin un peu plus tranquille. Elle s’y arrête quelques minutes, évacue tout la peine qu’elle a en relâchant son système lacrymal. Elle ne sait pas exactement combien de temps elle reste là-bas mais c’est finalement la sonnerie de son téléphone qui l’extirpe de ce moment d’abandon. Elle soupire doucement, sort un mouchoir de son sac pour essuyer ses larmes et se moucher puis récupère son téléphone.
Un doux sourire se dessine sur son visage jamais tout à fait détendu quand elle aperçoit le nom de Paco mais les messages qu’elle lit le font rapidement disparaître. Dans quelle histoire s’est-il foutu ? Elle soupire doucement puis lui répond aussi calmement que possible mais la nouvelle et la façon qu’il a de l’annoncer et la gérer n’aide pas vraiment la femme de chambre à garder son calme. Ophe hésite une seconde à lui proposer de la rejoindre parce qu’à dire vrai, elle a surtout envie d’aller se coucher en rentrant. Mais à sa façon, Paco est sa famille. Elle sait pertinemment qu’il ne la traite pas comme il le fait avec les autres et si elle a conscience que les années loin de lui ont quelque peu étiolé leur lien, il est hors de question qu’elle ne soit pas là pour lui quand il a besoin d’elle. Après quelques messages échangés, elle lui indique qu’elle sera bientôt chez elle et qu’il peut la rejoindre dès qu’il le souhaite. Il ne tarde pas; Ophelia a à peine le temps d’accrocher son manteau qu’il sonne déjà. La main sur la poignée, elle prend une grande inspiration, fait taire tout ce que cela réveille en elle et lui ouvre la porte, un sourire compatissant sur le visage. Elle fronce doucement son nez en l’entendant puis lève la main, bien au-dessus de sa tête. “A peu près jusque là, je pense.” Elle soupire doucement et lui fait signe d’entrer avant de refermer la porte derrière eux. Les dernières rumeurs sur son compte la dissuadent d’oser le moindre contact physique avec qui que ce soit - quand bien la dernière fois qu’elle a pris Milo dans ses bras remonte a bientôt six ans maintenant. “Viens par ici.” dit-elle avant de l’enlacer de toutes ses forces. Dans la merde, il l’est mais il n’est pas seul. “On va s’en sortir. Ensemble.” souffle-t-elle, sans relâcher son étreinte.

_________________
❝ Walking a tightrope ❞


taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Paco Flores

messages : 44
name : Margot.
face + © : Noah Centineo (doom days)
multinicks : -

age (birth) : 14/12/2000 (20 ans)
♡ status : célibataire, toujours prêt à offrir une place sous les draps, pour une nuit.
work : Mécano et petit dealer de quartier.
points : 258
image : Got a feeling that I'm going under (Ophélia) TSWr52A

Got a feeling that I'm going under (Ophélia) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Got a feeling that I'm going under (Ophélia) · Jeu 25 Mar - 15:34

Il a besoin d’Ophelia plus que jamais, pour ne pas sombrer. Paco, il n’a pas un tas de potes bienveillants qui vont l’aider à se remettre dans le droit chemin. Non, il a des clients, des connaissances, de rivaux, ce genre de merde là. Au mieux, il a des camarades pour la boisson, pour la drogue, pour la débauche mais, personne pour lui secouer les puces. Il n’y a eu qu’Ophélia pour fracasser sa vie avec honnêteté, pour être présente et l’aider. Elle tient une place toute particulière dans sa vie, s’il oserait il dirait qu’elle a voler la place de sa mère. Paco est incapable de dire ses mots mais, c’est bien pour cela que son absence à faire autant de mal. Alors, il observe ses gestes et il rit malgré lui, il rit malgré son cœur lourd. « A peu près jusque là, je pense. ». Un sourire coupable, il soupire en même temps qu’elle. « C’est bien ce qu’il me semblait… ». Le pire c’est que s’il entre dans la vie de ce gosse, il est dans la merde jusqu’à la muerte.
Il la suit à l’intérieur, soulagé de ne plus être seul avec ses pensées. Elles sont sombres ses pensées, odieuses, sans doute qu’Ophélia l’a ressenti dans les messages.  Le gamin il est monté à l’envers, c’est pas vraiment de sa faute mais il va falloir qu’il cesse de se trouver des excuses. « Viens par ici. ». Il se laisse attirer à elle, dans cette étreinte dont il avait plus que jamais besoin. Il serre Ophélia dans ses bras et s’il osait, il pourrait se mettre à mettre pleurer, là tout de suite. Mais c’est un homme, un bonhomme, il ne peut pas pleurer, ce n’est pas autorisé, jamais. « On va s’en sortir. Ensemble. ». Il reste encore un moment dans ses bras, silencieux…il sait qu’il est égoïste de se jeter vers elle, Paco, de prendre le risque de la blesser en appuyant sur des maux qui n’ont pas guéri mais, il a trop besoin d’elle.

Eventuellement, il fini par la lâcher, laissant une distance physique entre eux. Il retrouve ses vieilles habitudes, il passe nerveusement sa main dans ses cheveux. « Je ne sais pas comment m’y prendre, je ne saurais même pas dire qu’elle est la première étape, tu vois ? ». Surtout qu’il a mal débuté avec Gibi, c’est certain. « C’est une évidence que je donnerais tout à ce gosse maintenant qu’il est là… ». C’est une évidence pour lui oui, mais pour le reste du monde, cela doit ressembler à une grosse blague. Paco, papa et responsable, de la science-fiction vraiment. « Seulement je sais même pas comment débarquer dans sa vie… ». Paradoxalement, changer les couches et faire chauffer un biberon ça oui, parce que les familles d’accueil. Ce qui craint pour lui, c’est le plan émotionnel et là, il a besoin de prendre des conseils.


_________________
I WILL HURT YOU AGAIN
by EXORDIUM.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ophelia Walker

messages : 483
name : chasinghearts (margot - elle - she/her)
face + © : k. queiroz (maryne) + astra, tightrope (m. williams)
multinicks : finn ▴ (ali)▴ daphne ▴ (gibi) ▴ (ayden)

age (birth) : 34 yo (june 25th)
♡ status : single, (ex)mom.
work : maid @ majestic / former school teacher
activities : windmont bay fire watch, making herself small, biking through town, hiking, baking cookies, ignoring the rumors
home : small house on pioneer oak
points : 1166
image : Got a feeling that I'm going under (Ophélia) TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Edison ▴ Giselle ▴ Paco ▴ Milo ▴ Shiloh ▴ Wayne | fr/en ▴ open

Got a feeling that I'm going under (Ophélia) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Got a feeling that I'm going under (Ophélia) · Sam 27 Mar - 0:35
Elle en crèverait Ophelia, de sentir le corps de Paco contre le sien. Elle l’a attirée à elle, comme si c’était ce qu’il y avait de plus naturel mais la vérité, c’est qu’il n’y a qu’une personne qu’elle a prise dans ses bras depuis son retour à Windmont Bay et c’est Shiloh. Mais elle évite que ce soit trop récurrent parce que ça la fait se sentir encore plus vide après. Pourtant, dans l’étreinte qu’elle partage avec celui qu’elle considère comme son petit frère, Ophelia se laisse un peu aller. C’est Paco qui a son visage caché dans le cou de la jeune femme mais elle est bien contente qu’il ne puisse pas la voir non plus. Car son visage se tord de douleur, de toutes ces choses qu’elle ne dit pas, de toutes celles qu’elle a traversé et de tout ce qui lui manque aussi. Elle resserre un peu plus son étreinte quand elle voit que Paco ne la lâche pas et ne dit rien. Parce qu’il faut profiter de l’instant et qu’il n’y a rien qu’elle puisse dire qui rende cette étreinte meilleure. Ophelia attend que Paco relâche l’étreinte avant de se détacher doucement. Elle a un jour lu dans un livre d’éducation qu’il ne faut jamais arrêter un calin quand un enfant vient le chercher, car il relâchera au moment où il sera prêt et qu’on ne sait pas pourquoi il en a besoin. Ophelia a trouvé ce conseil très avisé mais pense surtout qu’il doit s’appliquer à tout le monde, enfant comme adulte. Et tout ce qu’il y a entre deux, comme ce grand dadet de Paco.
Ophelia pince un peu les lèvres mais ne dit rien quand Paco s’éloigne et lui fait signe de se diriger vers le salon. Elle écoute attentivement ce qu’il lui dit et se demande comment l’aider. Elle n’a aucune idée de la meilleure façon de gérer la situation et si elle pourrait faire semblant, Ophe n’est pas sûre d’avoir la force de lui mentir, ni même que cela lui servirait. C’est une situation dans laquelle le gamin s’est foutu seul et la façon dont il décide de gérer la situation lui appartient. “Je pense que la première étape est de s’ouvrir une bière, pour commencer.” dit-elle en se dirigeant vers la cuisine, ouverte sur le salon, et en sortant deux avant de rejoindre Paco et de s’asseoir dans l’un des canapés. Ophe hausse doucement les épaules, étonnée de la détermination du jeune homme à vouloir entrer dans la vie de cet enfant dont il ne connaissait pas l’existence il y a quelques heures - ou quelques jours de ce qu’elle comprend. “Je sais pas, Paco… Tu as parlé à sa mère ?” demande-t-elle avant de prendre une longue gorgée de bière. “Et j’ai envie de dire… doucement, vas-y doucement. Mais pour être tout à fait franche, j’en sais absolument rien.

_________________
❝ Walking a tightrope ❞


taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Paco Flores

messages : 44
name : Margot.
face + © : Noah Centineo (doom days)
multinicks : -

age (birth) : 14/12/2000 (20 ans)
♡ status : célibataire, toujours prêt à offrir une place sous les draps, pour une nuit.
work : Mécano et petit dealer de quartier.
points : 258
image : Got a feeling that I'm going under (Ophélia) TSWr52A

Got a feeling that I'm going under (Ophélia) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Got a feeling that I'm going under (Ophélia) · Sam 27 Mar - 5:36

Cette étreinte, il en avait besoin plus que jamais. Elle aurait pu durer toujours s’il n’avait pas cette fierté. Il n’y a qu’avec Ophelia qu’il peut se le permettre, qu’importe ce que le reste du monde pense d’elle. Elle est tout ce qu’il a… et parfois, il imagine qu’elle partira de nouveau, qu’elle le laissera là et son cœur se brise instantanément.

Il la suit au salon, la chaleur des lieux le réconforte un peu. Il s’assoit dans ce fauteuil qui semble bien plus confortable que le siège même de ses pensées. « Je pense que la première étape est de s’ouvrir une bière, pour commencer. ». Elle arrive à lui arracher un rire, ce rire grave qui lui colle à la peau, un rire de gosse. « Meilleure idée de la journée ! ». Paco n’est pas un ange, il avait douze ans qu’il s’alcoolisait déjà, les discours sur la modération ne sont pas pour lui. Le temps qu’elle prenne les bières, Paco retire ses baskets pour ramener ses genoux contre sa poitrine, avec ses cheveux pagaille, sa bouille fatiguée, il ressemble vraiment à un gosse ce soir. On ne voit pas l’homme, ni celui qu’il prétend être ni celui qu’il est. « Je sais pas, Paco… Tu as parlé à sa mère ? ». Il l’accompagne sur la gorgée de bière, ne voulant pas répondre à cela tout de suite. Il sait qu’Ophe ne va pas prétendre qu’il a raison d’agir comme il le fait. « Et j’ai envie de dire… Doucement, vas-y doucement. Mais pour être tout à fait franche, j’en sais absolument rien. ». Il soupire, il ne peut pas lui en vouloir pour cela, au fond il a besoin d’une oreille attentive surtout, d’un peu d’amour aussi même s’il ne peut pas l’avouer.

Il inspire un grand coup, il prend son courage pour s’exprimer. Paco, il parle peu ou il parle mal, la communication ce n’est pas son fort. « Avec sa mère… Gibi, c’est pas l’amour fou tu vois ? ». Il enfonce des portes ouvertes là. « Je suis un connard avec elle… ». Il le reconnaît sans problème, il ferait mieux d’admettre qu’elle l’a blessé, involontairement. « Le pire, on a un gosse ensemble, je connais rien d’elle… Pour moi c’est une gamine superficielle que j’ai draguée pour obtenir ce que je voulais. ». Le début parfait d’une histoire d’amour… Non vraiment il n’avait pas de respect particulier pour Gibi, ni d’envie de la connaître. Mais maintenant, elle est la mère de son enfant, il va devoir passer au-dessus de tout cela et accepter qu’elle ait une place particulière dans sa vie. « Mon père… c’était un gars bien. Peu présent mais… c’était le meilleur. ». Et il aimerait être à son image Paco mais, il en est loin et ça lui brise le cœur.



_________________
I WILL HURT YOU AGAIN
by EXORDIUM.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ophelia Walker

messages : 483
name : chasinghearts (margot - elle - she/her)
face + © : k. queiroz (maryne) + astra, tightrope (m. williams)
multinicks : finn ▴ (ali)▴ daphne ▴ (gibi) ▴ (ayden)

age (birth) : 34 yo (june 25th)
♡ status : single, (ex)mom.
work : maid @ majestic / former school teacher
activities : windmont bay fire watch, making herself small, biking through town, hiking, baking cookies, ignoring the rumors
home : small house on pioneer oak
points : 1166
image : Got a feeling that I'm going under (Ophélia) TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Edison ▴ Giselle ▴ Paco ▴ Milo ▴ Shiloh ▴ Wayne | fr/en ▴ open

Got a feeling that I'm going under (Ophélia) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Got a feeling that I'm going under (Ophélia) · Dim 18 Avr - 20:07
Lorsque Ophelia aperçoit Paco sur son canapé, les cheveux ébouriffés, son coeur se serre instantanément. Elle s’en veut de savoir qu’il a dû se débrouiller tout seul pendant plusieurs années. Ils n’en ont pas vraiment parlé parce qu’elle sait pertinemment que le jour où ce sujet sera abordé, il faudra que ce soit Paco qu’il l’ait décidé. Sinon, il dira que ce n’est rien, il fera mine de ne pas avoir été en colère contre elle et elle ne sait que trop bien les regards qu’il peut lui lancer parfois pour avoir le courage de faire semblant de croire qu’il ne lui en veut pas. Elle n’est pas vraiment à une personne énervée contre elle près mais la relation qu’elle a avec Paco est un peu différente. Elle est bien trop jeune pour être sa mère mais un peu trop vieille aussi pour qu’il la voit comme une grande soeur et elle sait que celui qui hier encore n’était qu’un adolescent la voit parfois comme un mère, parfois comme une grande soeur. Il ne lui a jamais dit, bien sûr mais elle sait la façon qu’il a de s’exprimer et de se comporter avec elle. Et elle sait pertinemment dans quel rôle il la met, même quand il ne peut pas s’empêcher de prendre cet air détaché.
Une fois qu’elle l’a rejoint sur le canapé, elle soupire doucement, laissant le stress de la journée s’évacuer puis pose ses pieds, nus, sur la table basse avant de prendre une longue gorgée de bière. “Oui, c’est à dire que si tu l’apprends que maintenant, je me doute bien que vous vivez pas une histoire d’amour merveilleuse…” lui dit-elle, détournant le regard des photos de ses enfants qu’elle était en train de détailler. Elle grimace doucement en l’entendant dire qu’il ne connaît rien de la gamine - elle imagine qu’ils ont à peu près le même âge, mais ne le juge pas pour autant. Ophelia a tenu à mener sa vie selon certaines règles et on voit bien où ça l’a mené. Inutile, donc, de partir du principe que Paco serait plus heureux en se comportant un peu moins comme un connard. “Il a quel âge, ton gamin ?” demande Ophelia, ne sachant pas vraiment s’il s’agit d’un bébé ou d’un gamin de quatre ans. Son estomac se serre tellement fort qu’elle pense qu’elle va être malade et elle se redresse, juste au cas où, pour avoir le temps de se relever et d’aller aux toilettes si c’est le cas. Parfois, son rôle d’institutrice lui manque et elle aimerait passer la journée à s’occuper d’enfants. D’autres fois, comme maintenant, elle aimerait pouvoir nier l’existence des enfants sur cette planète et oublier à quel point les siens lui manquent. “Il ne s’agit pas de ton père ici, Paco…” souffle-t-elle, qui n’était pas si parfait s’il était peu présent aux yeux d’Ophelia mais ce n’était pas le genre de conversation qu’elle était prête à avoir avec lui. “Mais uniquement de toi.” rapidement, elle se rattrape : “Enfin, de ce bébé surtout. Comment tu l’as appris exactement ?” Paco ne semble pas décider à lui expliquer clairement la situation mais elle ne pourra pas l’aider s’il ne le fait pas.

_________________
❝ Walking a tightrope ❞


taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Paco Flores

messages : 44
name : Margot.
face + © : Noah Centineo (doom days)
multinicks : -

age (birth) : 14/12/2000 (20 ans)
♡ status : célibataire, toujours prêt à offrir une place sous les draps, pour une nuit.
work : Mécano et petit dealer de quartier.
points : 258
image : Got a feeling that I'm going under (Ophélia) TSWr52A

Got a feeling that I'm going under (Ophélia) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Got a feeling that I'm going under (Ophélia) · Ven 23 Avr - 15:37

Paco aimerait dire à quel point c’est dur pour lui, trop dur. Sa tête pourrait exploser et c’est sans doute pour cela que ses explications n’en sont pas, ou que des bouts, des moitiés, des fragments. « Oui, c’est à dire que si tu l’apprends que maintenant, je me doute bien que vous vivez pas une histoire d’amour merveilleuse… ». Il a un petit rire, infime mais ça fait du bien. L’amour fou, Paco sait qu’il n’y aura pas le droit, ce n’est pas pour lui ces choses-là. Au fond, il s’autorise à quoi, Paco pour l’avenir ? Parfois il se dit qu’il finira par s’en sortir et faire de grandes choses et la seconde d’après, il se bat avec le premier type qu’il trouve pour envoyer sa colère contre le monde. Il a besoin de grandir et de se soigner mais, il n’est pas prêt à l’accepter, il a peur. Il sait aussi qu’il y a des choses qui ne se soignent pas, comme sa mère. Il est peut-être aussi brisé qu’elle mais, d’une manière différente.

« Il a quel âge, ton gamin ? ». Paco, il a un peu du mal à faire les maths pour une fois, parce qu’il ne sait plus exactement à quand remonte toute cette histoire avec Gibi, quand elle a pu accoucher. Il a l’impression d’avoir vécu mille ans entre cette partie de jambes en l’air et aujourd’hui. « Quelques mois… cinq ou six, tout au plus ? ». Son visage s’assombrit, c’est encore un si petit bébé et le cœur de Paco se brise de penser qu’il n’est pas là pour le protéger. Pourtant, il n’en a pas voulu, quand il avait le choix… il avait ses raisons et aussi mal dit que cela ait pu l’être, c’était une décision raisonnable mais, maintenant que ce petit être existe, tout est différent, une peu trop différente. Ça le retourne et ça retourne Ophélia aussi, il le voit bien. Il sait que c’est pour d’autres raisons, des raisons bien plus douloureuses… s’il avait pu l’épargner, il l’aurait fait mais, il n’a qu’elle.
« Il ne s’agit pas de ton père ici, Paco… ». Elle a raison mais c’est à lui que Paco pense en ce moment, plus que de raisons. A son père, à sa mère, à ce gosse et… à Gibi, aussi, un peu. « Mais uniquement de toi. ». Paco lève un sourcil alors qu’Ophélia poursuit. « Enfin, de ce bébé surtout. Comment tu l’as appris exactement ? ». Il sait qu’il doit donner un peu plus de détails Paco alors il boit un peu plus de cette bière qui ne sera jamais assez forte pour lui donner le courage, mais, il va faire comme si. Il veut surtout contenir ses émotions, contenir ce qu’il ressent, comme toujours… quitte à exploser plus tard. « Tu te souviens que je t’ai dit par message que j’étais persuadée qu’elle allait avorter et que du coup je m’en suis plus soucié ? ». C’était la pure vérité, et bien qu’elle soit dégueulasse, c’était une vérité que Paco assumait. « En revenant ici, j’ai eu un petit doute… le truc qui reste dans un coin de ta tête. Du coup, j’suis allé voir sur place, je l’ai attendu au café de son père. ». Encore une fois ce n’était pas la meilleure stratégie mais Paco n’avait jamais fait dans la dentelle, ses méthodes étaient brutes et déroutantes en toute situation. « Je l’ai vu rentrer dans le café avec la poussette et les courses… ». Et sans être Einstein, tout était devenu très clair, beaucoup trop clair. « Elle me l’a confirmé lors de notre dispute merveilleuse sur le trottoir d’en face… ». Il sait qu’il n’a pas posé les pierres pour qu’elle lui laisse une chance d’être dans la vie de ce môme mais, c’était plus fort que lui.

Et Paco il veut croire qu’il aura sa place, cet enfant à besoin d’un père.



_________________
I WILL HURT YOU AGAIN
by EXORDIUM.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ophelia Walker

messages : 483
name : chasinghearts (margot - elle - she/her)
face + © : k. queiroz (maryne) + astra, tightrope (m. williams)
multinicks : finn ▴ (ali)▴ daphne ▴ (gibi) ▴ (ayden)

age (birth) : 34 yo (june 25th)
♡ status : single, (ex)mom.
work : maid @ majestic / former school teacher
activities : windmont bay fire watch, making herself small, biking through town, hiking, baking cookies, ignoring the rumors
home : small house on pioneer oak
points : 1166
image : Got a feeling that I'm going under (Ophélia) TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Edison ▴ Giselle ▴ Paco ▴ Milo ▴ Shiloh ▴ Wayne | fr/en ▴ open

Got a feeling that I'm going under (Ophélia) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Got a feeling that I'm going under (Ophélia) · Dim 13 Juin - 13:58
Si elle doit être tout à fait honnête, Ophelia n’imagine pas Paco devenir papa. Ou l’être, en l'occurrence, puisque le bébé est déjà venu au monde. Si elle aime sincèrement de tout son coeur le jeune homme, elle sait aussi qu’il reste un gamin et que les gamins qui élèvent des enfants, ça donne rarement quelque chose de bien. Naturellement, la rouquine n’a aucune intention de lui dire les choses comme ça mais elle compte quand même bien lui faire comprendre que c’est une sacré responsabilité et qu’au-delà du fait qu’être là pour son enfant soit la “chose à faire”, il faut aussi parfois savoir s’effacer si on est pas capable d’assumer pleinement ce rôle. Même en étant adulte et dans un couple (relativement) stable, Ophelia n’a jamais trouvé son rôle de mère facile. Sans même parler du fait que ce soit quelque chose d'épuisant les premiers mois, les années qui suivent ne sont guère plus faciles. Il y a toujours un nouveau challenge qui se présente et l’on a régulièrement l’impression que ce que l’on fait n’est jamais assez bien. Ophelia est tentée de dire que ce qui compte, c’est d’essayer mais ce n’est pas tout à fait vrai. Sans parler d’être un parent parfait, il faut être réellement présent pour l’enfant, subvenir à ses besoins qu’ils soient des besoins en nourriture, en affection ou autre. Est-ce que Paco en est capable ? Est-ce qu’il en a la patience ? Ophelia n’en sait rien et ne sait jamais vraiment posé la question. Elle sait que devenir parent est quelque chose qui change une personne du tout au tout, mais elle sait que certains parents ne le deviennent jamais vraiment… Paco, lui, semble vouloir l’être, ce qui est une bonne chose mais elle sait aussi qu’il peut avoir tendance à fuir quand les choses deviennent difficiles et la grossesse de la mère de son enfant en est la preuve parfaite. Il n’a pas cherché à savoir si elle avait besoin de soutien ou si elle comptait vraiment avorter et est simplement parti du principe qu’elle ferait ce que lui avait en tête.
Ophelia acquiesce doucement quand il lui dit que le bébé a cinq ou six mois et se dit que les choses ne sont pas gagnées d’avance s’il ne connaît même pas l’âge de son enfant. Ce n’est pas si surprenant que ça puisqu’il n’était pas présent pour sa naissance mais cela signifie d’ores et déjà que l’entente avec la mère n’a vraiment rien d’extraordinaire… et cela n’a rien de surprenant connaissant Paco. Il ne se rend sans doute pas compte qu’il va vraiment falloir qu’il ronge son frein s’il veut pouvoir élever cet enfant. Pour l’heure, cependant Ophelia se contente de demander plus d’informations sur cette situation, tant pour avoir toutes les cartes en main pour le conseiller que parce qu’elle espère pouvoir lui faire entendre raison sur les difficultés de sa situation (ce qui ne signifie pas renoncer au fait d’être présent dans la vie de cet enfant) au fur et à mesure qu’ils les énoncent. Elle acquiesce d’un signe de tête quand il lui demande si elle se souvient de ce qu’il lui a dit par message et prend une longue gorgée de bière. L’absence de Jack et Diane est mille fois plus étouffante depuis que Paco a parlé de cet enfant et la jeune trentenaire espère sincèrement être en état de poursuivre cette discussion jusqu’au bout. Elle fronce les sourcils en entendant qu’il a eu “un petit doute” et s’abstient de tout commentaire, pour pouvoir le laisser finir. “Qu’est-ce que vous vous êtes dit exactement lors de cette dispute ?” Elle soupire doucement. “Je ne la connais pas, et je ne sais pas si ça va être compliqué ou non mais si tu veux être présent dans la vie de ce gosse… il va falloir que vous vous entendiez, Paco. D’abord, parce qu’aujourd’hui, tu n’as aucun droit sur cet enfant mais aussi parce qu’un enfant élevé par des parents qui se déchirent…” Elle secoue doucement la tête, ne sachant pas vraiment comment terminer sa phrase. Ophelia a eu la chance d’avoir des parents aimants et qui s’aimaient mais elle a assez vu les parents de ses amis se déchirer pour savoir le mal que cela peut faire à un enfant, quand il n’est pas en âge de tout à fait comprendre ce qu’il se passe. Des parents qui se déchirent, cela fait de toute façon mal à n’importe quel âge.

_________________
❝ Walking a tightrope ❞


Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé



Got a feeling that I'm going under (Ophélia) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Got a feeling that I'm going under (Ophélia) ·
 
Got a feeling that I'm going under (Ophélia)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: