hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-30%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les baskets Nike Air Max 90 FlyEase
97.97 € 139.99 €
Voir le deal

 all along the watchtower ((jodie))

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: marceline's coffee shop

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Barrett

behind
messages : 369
name : julie, weaslove (she/elle).
face + © : maia mitchell @self.
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : nathan la pushed himself into her love life.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1143
moodboard : all along the watchtower ((jodie)) OhWNb74h_o
nathan ›› aaron ›› matt ›› jodie

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (1) nathan, mat, aaron, jodie.

all along the watchtower ((jodie)) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· all along the watchtower ((jodie)) · Dim 21 Mar - 23:27

all along the watchtower.
@Jodie Mitchell — mars, 30 (2021)

Un jour off comme je les aime. Le soleil a décidé de sortir et je décide d’en faire de même. Je pourrais passer ma journée à la maison, à faire des gâteaux et à aller embêter Nathan pendant que lui travaille aux pompes funèbres mais il risque de me dire gentiment d’arrêter de venir l’embrasser toutes les deux minutes. Alors, au lieu de cela, je prends mon bullet journal, ma trousse de stylo et feutre et balance le tout dans mon sac à dos. Paire de baskets aux pieds, tenue Fabletics sur le dos, je quitte l’appartement et me dirige vers le Sud de la ville. Un petit footing dans les beaux quartiers de la ville, en quelque sorte. Mes lunettes de soleil, je cours un petit moment et quand je vois le café Marceline au loin, mon sourire s’élargit. Mon but de la journée est presque atteint alors je ralentis le pas et il me faut quelques minutes pour arriver devant le Marceline’s. Il n’y a pas grand monde pour une fois alors, je la vois depuis l’extérieur. Je la reconnaîtrais entre mille de toute façon. Debout devant la baie vitrée, je reprends mon souffle, légèrement penchée en avant, mes mains sur mes cuisses et quand je la vois tourner le visage dans ma direction, je me déplace vers la porte d’entrée, comme si j’évitais son regard. Et pour ne pas paraître trop louche, je pénètre dans le café et me dirige vers le comptoir. C’est possible d’avoir un thé glacé à la framboise s’il vous plaît ? Et quand j’obtiens confirmation de ma commande, je sors quelques billets pour payer le breuvage et file me poser face à Jodie, sans lui laisser le temps d’accepter, de refuser ou de m’envoyer me faire cuir un œuf ailleurs. Je la regarde et je n’attends rien de sa part, pas même un regard. Elle est tellement plongée dans son ordinateur qu’elle ne m’a peut-être même pas vue dans sa vision périphérique. Jodie, on peut parler ou tu travailles ? La dernière fois que ses parents sont venus boire un café à la maison, nos parents ont parlé de moi mais aussi d’elle alors je sais qu’elle est journaliste et qu’elle travaille pour le bulletin de la ville. Je pose mon sac à dos au sol et cherche son regard. Mon thé arrive, un sourire échangé avec la serveuse et je regarde à nouveau mon amie de longue date, celle que j’ai longtemps considéré comme l’une de mes plus proches amies pour ne pas dire ma meilleure amie. Je veux pas te déranger. Mais j’ai besoin de tout laisser sortir, de laisser sortir les mots, de dire tout ce que j’ai sur le cœur et de ne pas me contenter de jouer à la tête de con parce que j’ai mal vécu son départ. C’était il y a longtemps, pour ses études et nos chemins s’étaient déjà légèrement séparés par le passé. Y a-t-il possibilité de réanimer tout cela ? Seul le temps et la discussion nous le dira.

_________________

personne ne peut fuir son coeur. c'est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu'il dit - paulo coelho.



Dernière édition par Victoria Barrett le Mer 7 Avr - 18:57, édité 2 fois
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jodie Mitchell

behind
messages : 714
name : maryne (all souls)
face + © : a.c. @corpsie ♥
multinicks : katarina, riley, gaby, jean & jace

age (birth) : 23 years old [13.06]
♡ status : single
work : young journalist
activities : playing piano and singing in her appartment, drunk texting jurgen, being weird
points : 2245
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : aaron, edison, vic (slevin, vesper)

all along the watchtower ((jodie)) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: all along the watchtower ((jodie)) · Dim 28 Mar - 21:46
all along the watchtower.
@Victoria Barrett — mars, 30 (2021)

Jodie aimait régulièrement se poser au Marceline's Coffee, avec son ordinateur portable ou simplement son téléphone sur lequel elle organisait quelques uns de ses articles. Aujourd'hui, elle tentait de boucler l'article de la semaine, rien de très palpitant, juste quelques bribes d'informations qu'elle avait tenté de tourner de la meilleure façon pour intéresser les gens. Le rituel était souvent le même, le boulot avec un cappuccino au lait d'amande (ou un thé noir glacé aux fruits rouges si c'était canicule), avec un donuts au sucre, le basique. Ses doigts continuent de pianoter lorsqu'elle sent une présence à proximité, mais dans son boulot, elle ne redresse pas la tête, jusqu'à deviner cette même silhouette dans le fauteuil face à elle. Cette fois, elle redresse la tête au même moment où son prénom sort de la bouche de la brune qu'elle ne connait que trop bien. « Vic » ça sort doucement, ni agressive, ni blasée, peut-être une simple surprise de la voir s'être aventurée jusqu'à elle. C'était bien la dernière chose à laquelle la rouquine s'attendait. Un clic sur l’icône pour enregistrer et Jodie rabat l'écran de son pc en posant son regard sur celle qu'elle avait auparavant considéré comme l'une de ses meilleures amies. « on peut parler » elle était bien trop curieuse de savoir ce que victoria avait à lui dire pour rester le nez fixé sur son écran. Oui elle travaillait, mais rien qu'elle ne pourrait pas boucler en soirée ou pendant sa pause déjeuner du lendemain. Elle sait que leurs parents se sont vus, et c'est bien là la plus grosse différence avec leurs progénitures. A peine si elles se parlent depuis que la jeune Mitchell a remis les pieds en ville. Elle a bien tenté de revenir vers son amie, mais elle n'a trouvé qu'un mur de glace et rien qui ne lui donne envie de retenter l'expérience. Du moins, pas d'elle-même. Mais la laisser venir à elle, c'était dans ses cordes.
Le thé de Vic arrive, et Jodie s'enfonce un peu plus dans son siège, prêt à l'écouter. « Non t'en fais pas. C'était rien de très excitant, je finirai plus tard. Comment tu vas ? » demande-t-elle par habitude, sans savoir si son amie allait être sincère dans sa réponse ou si elle lui balancer un éternel 'ça va merci' qui ne représentait pas grand chose et qu'on servait aux gens à qui on n'avait pas vraiment envie de répondre. « Je suis étonnée de te voir ici » avoue-t-elle avec un léger sourire, sans savoir quoi attendre de cette entrevue. Est-ce qu'elle voulait lui demander quelque chose ? Lui dire ce qu'elle avait sur le cœur ? Ou était-elle totalement à côté de la plaque ?

_________________


--- burn, baby
stars are not small or gentle. they are writhing and dying and burning. they are not here to be pretty. I am trying to learn from them
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Barrett

behind
messages : 369
name : julie, weaslove (she/elle).
face + © : maia mitchell @self.
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : nathan la pushed himself into her love life.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1143
moodboard : all along the watchtower ((jodie)) OhWNb74h_o
nathan ›› aaron ›› matt ›› jodie

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (1) nathan, mat, aaron, jodie.

all along the watchtower ((jodie)) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: all along the watchtower ((jodie)) · Mer 7 Avr - 20:14

all along the watchtower.
@Jodie Mitchell — mars, 30 (2021)

Arriver - un peu - comme un cheveu sur la soupe, c’est ma grande facilité, mon grand don, celui que personne n’attend avoir. Je ne sais pas si je la dérange ou pas, si j’ai le droit de m’asseoir face à elle ou non mais je le fais. Si je n’ose pas, je vais raser les murs et ressortir du Marceline aussi vite que j’y suis entrée. Et aujourd’hui, je suis partie pour m’excuser, pour m’expliquer, pour ouvrir mon coeur. Avec ce qu’il s’est passé à la mairie il y a quelques mois de cela, je me suis rendue compte que ça ne sert à rien d’être rancunière et de garder de la rancoeur envers quelqu’un. Bien sûr, j’ai eu mal au cœur lorsque Jodie n’était plus la petite rousse avec qui je jouais aux poupées et nos blagues pour effrayer ceux qui ne pouvaient s’empêcher de balancer des commentaires désobligeants à la jolie rousse. Tous ces souvenirs sont si précieux pour moi et je ne veux plus les garder loin de mon présent parce que mon égo de petite fille a été blessé. Ça ne peut pas continuer de la sorte alors quand je m’asseois et prononce son prénom, je m’attends à tout comme sorte de réaction. D’aussi loin que je me souvienne, Jodie n’a jamais été méchante mais je n’ai pas été des plus gentilles avec elle et ce depuis son retour. Toujours une excuse pour ne pas discuter, pour ne pas l’écouter, pour ne pas prendre des nouvelles. Et c’est la chose la plus fatigante que j’ai eu à faire depuis bien longtemps. Et quand elle me dit que l’on peut parler, ma mine stressée se détend et je lui souris largement, plus sincèrement. Mais elle semble quand même occupée alors je préfère être sûr que ça ne gêne pas. On va dire que si ça la gêne, ça risque de m’handicaper dans la démarche que je compte entreprendre. Bien que je ne sache pas trop comment m’y prendre. Le monologue ou le dialogue ? Je ne sais pas trop et je crois que j’aviserai lorsque je me retrouverai à parler de tout cela. Je vais bien. Il fait beau, tout le monde va bien... Je suis heureuse dans ma vie, amoureuse aussi. J’ai un petit ami parfait que j’aime de tout mon coeur. Je ne pourrais pas rêver mieux dans ma petite vie. Je suis un peu de celles qui vivent la plus belle partie de leur vie en ce moment mais je n’ai pas très envie de m’en vanter. La mesure ne fait toujours pas partie de mon vocabulaire mais j’ai un peu plus de self control et non, tout le monde n’a pas envie d’entendre à quel point je vais bien, surtout une personne dont je ne suis plus si proche que par le passé. Et toi ? Depuis la dernière fois que l’on s’est entrevues, que l’on a discuté aussi, en quelque sorte. Étonnée, pourquoi ? Je bois une gorgée de ma boisson et je prends une grande bouffée d’oxygène. Je suis désolée de t’avoir snobée, ignorée et refusée de te parler jusqu’ici. C’est juste que… Je suis toujours un peu blessée de tout ce qu’il y a eu. Que je confie rapidement. Quand t’es partie, j’ai définitivement perdue ma copine, je me suis retrouvée toute seule et j’ai pas très bien réagis. C’était la première réelle fois où je perdais quelqu’un et je n’ai pas su gérer la chose. Je l’ai pris de manière un peu trop personnelle surement. Mais c’est tout moi. Pas que le monde tourne autour de moi mais j’ai eu l’impression de ne plus être suffisante, la distance préalablement installée n’aidant en rien.

_________________

personne ne peut fuir son coeur. c'est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu'il dit - paulo coelho.

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jodie Mitchell

behind
messages : 714
name : maryne (all souls)
face + © : a.c. @corpsie ♥
multinicks : katarina, riley, gaby, jean & jace

age (birth) : 23 years old [13.06]
♡ status : single
work : young journalist
activities : playing piano and singing in her appartment, drunk texting jurgen, being weird
points : 2245
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : aaron, edison, vic (slevin, vesper)

all along the watchtower ((jodie)) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: all along the watchtower ((jodie)) · Sam 17 Avr - 22:42
all along the watchtower.
@Victoria Barrett — mars, 30 (2021)

Jodie avait un sacré défaut (bien qu'une qualité de son boulot), elle était horriblement curieuse. Alors quand Vic se présente face à elle, déjà assise avant de l'y avoir invité, elle ne réfléchit pas vraiment. Elle est certes surprise et un peu décontenancée mais elle met son travail de côté pour se concentrer sur son amie (ou ancienne amie?). Même si son boulot est important, il n'y avait aucune deadline proche et aucune urgence qui ne lui permettent de mettre tout ça de côté le temps d'une discussion. L'écran de son ordinateur portable rabattu, elle redresse la tête vers Vic qui avait un peu plus le sourire qu'il y a quelques secondes. La rouquine était contente de savoir que son amie allai bien, elle le mérite, et préfère toujours ça plutôt qu'entendre le contraire. Sa version semble tout de même assez édulcorée et Jodie est incapable de dire à quel point c'est véridique. Elles ne se parlent plus vraiment et ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé, alors aussi triste que ça puisse paraître, la rouquine a juste laissé tomber. Elle voulait bien s'accrocher, essayer, mais elle ne supportait pas de se retrouver face à un mur à chaque fois. Faire des efforts oui, se retrouve complètement idiote à force d'essayer : non. Alors elle ne savait rien de ce qui se passait actuellement dans la vie de Victoria. Jodie elle, n'était pas certaine de pouvoir dire que tout le monde allait bien, que le monde était rose ou rempli de bisounours. Mais elle allait plutôt bien, toutes choses considérées. « ça va j'imagine » elle hausse un sourcil, un peu surprise que la brune lui demande pourquoi. « bin... parce que ça fait un petit moment que tu sembles plus apte à m'ignorer qu'à m'approcher » son ton n'était pas agressif, loin de là, mais elle préférait qu'elles soient claires sur les faits. Alors oui, Jodie était étonnée de la voir squatter sa table avec autant de bonne humeur. Mais visiblement, elles y venaient, et c'est avec attention que la jeune Mitchell l'écoute, curieuse de savoir comment elle voyait les choses et ce qu'elle avait à dire sur son attitude. Un peu plus détendue, elle pose sa boisson et s'enfonce un peu plus dans son siège, un sourire doux sur le visage. Elle appréciait ses excuses et la démarche. Ça l'avait blessé et elle n'avait pas tout compris aux réactions de son amie, amis elle appréciait sincèrement de l'entendre lui dire tout cela. « tu sais, notre éloignement, il date pas de mon départ... » commence-t-elle un peu hésitante. Jodie avait fini par éloigner les nouvelles au bout d'un temps, s'était faite une raison, parce que la vérité, c'est qu'elles s'étaient éloignées déjà avant, au fil des années. « quand j'étais ici, on trainait moins ensemble. Tu m'avais fait comprendre que je n'étais pas... comme toi, ou au moins comme t'aurais voulu que je sois » elle savait que l'adolescence pouvait briser quelques amitiés, ou au moins les abimer. Jodie avait fait quelques conneries et avait un véritable don pour se retrouver au milieu des emmerdes. Vic', elle, s'en était tenue éloignée et avait fait comprendre à Jodie qu'elle n'aimait pas le chemin qu'elle empruntait. De là, la brune avait pris ses distances. La jeune journaliste avait encaissé sans broncher, à essayer de s'y résigner mais tout de même blessée du pseudo jugement qu'elle avait ressenti -volontaire ou non. « j'suis pas partie pour te blesser, toi ou n'importe qui d'autre. J'avais une super opportunité et je voulais voir autre chose » elle aurait bien dit 'voir du pays' mais elle n'était pas certaine que vivre quelques années dans la Grosse Pomme était réellement voir du pays. « on s'était éloignée, mais pour moi t'étais toujours … j'en sais rien, Vic. Juste Vic, mon amie, pour moi ça s'effaçait pas comme ça. Et quand j'suis revenue, j'ai eu l'impression que tu voulais me prouver le contraire » et ça la blessait encore. Jodie croyait aux amitiés qui se travaillaient et s'entretenaient. Ce n'était pas inné et ça n'était pas hermétique aux problèmes de la vie et autres imprévus.

_________________


--- burn, baby
stars are not small or gentle. they are writhing and dying and burning. they are not here to be pretty. I am trying to learn from them
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Barrett

behind
messages : 369
name : julie, weaslove (she/elle).
face + © : maia mitchell @self.
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : nathan la pushed himself into her love life.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1143
moodboard : all along the watchtower ((jodie)) OhWNb74h_o
nathan ›› aaron ›› matt ›› jodie

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (1) nathan, mat, aaron, jodie.

all along the watchtower ((jodie)) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: all along the watchtower ((jodie)) · Lun 19 Avr - 19:13

all along the watchtower.
@Jodie Mitchell — mars, 30 (2021)

Je peux réagir de manière enfantine de temps en temps, je le sais très bien. Et c’est de cette manière que j’ai réagi lorsque Jodie est revenue de ses années d’études à New York. Je l’ai vu avec mes yeux d’adolescentes et non pas celle de l’adulte que je suis. Il m’a fallu un petit moment pour accepter tout cela, pour accepter que mon coeur n’avait pas guéri de ces années d’absences et de manques de nouvelles. Je sais bien que nous nous sommes éloignées avant même son départ - ses bêtises ne me faisant pas rire et ne me donnant guère envie de traîner avec elle - mais je ne peux pas me dire que toutes ces années, toute notre enfance, n'aient rien fait entre nous. J’ai grandi avec elle, nos parents passaient toujours beaucoup de temps ensemble… Je dois avouer qu’une bonne partie de mes souvenirs d’enfants sont avec elle. Mais les gens grandissent, les gens changent et puis nous voilà. Quand elle souffle “ça va, j’imagine”, je fronce les sourcils et me retiens de sauter sur l’occasion de lui demander ce qu’il se passe et en quoi je peux l’aider. Je n’ai plus cette légitimité depuis des années maintenant. Je l’écoute et me racle doucement la gorge. Ce n’est pas agressif, je l’entends bien, mais la pique est encore là et c’est un Touché. que je souffle avec un petit sourire avant de m’expliquer et d’expliquer la situation aussi, la manière dont je me suis sentie et la manière dont j’ai réagi. Je n’ai pas fait les choses de la meilleure manière qui soit, je le sais et aujourd’hui, j’espère que l’on pourra réparer cette relation qui compte beaucoup pour moi. Je l’écoute et acquiesce. On est bien d’accord là dessus. Ça date d’avant, des changements que la vie ont eu sur nous deux mais avec le départ, c’était un peu l’abandon. J’ouvre la bouche et la referme immédiatement. Parce que je sais que si je parle tout de suite, je risque de la couper en pleine explication et on se doit bien l’écoute et l’attention à cent pour cent le temps qu’il faudra pour mettre les choses à plat. Alors, oui, je lui dirai pourquoi j’ai réagi ainsi et pourquoi je me suis volontairement éloignée d’elle, ne voulant pas être assimilé à ces nouvelles fréquentations qui la menaient loin du ‘droit chemin’. J’ai toujours voulu être ambulancière alors, forcément, je voulais un casier vierge et une réputation aussi lisse que les fesses d’un nouveau né. À Windmont Bay, tout se sait et mes plans de carrière ont pris le dessus sur tout le reste. Je suis toujours ton amie Jodie. Et ça, je le pense vraiment. C’est juste qu’on a pris des chemins un peu différents plus jeunes. J’étais partante pour les bêtises mignonnes de jeter du PQ mouillé sur les portes des gens qui nous criaient dessus quand était gosse mais plus... Je soupire doucement et serre la mâchoire quelques secondes. C’était pas pour moi alors je me suis éloignée. Et je t’ai jamais demandé d’être comme moi ni que je voulais que tu le sois c’est juste que ce changement bah ça nous a éloigné et j’ai un peu eu l’impression de te perdre à ce moment là. Parce qu’elle avait trouvé des gens plus cool que la petite Barrett, la chieuse toujours heureuse qui passait de nombreuses heures à sautiller dans le cimetière en donnant ses condoléances à tous les visiteurs et en offrant des mouchoirs aux plus tristes. Mon innocence à moi, en quelque sorte. La vie est arrivée. Et moi, j’ai pris mon chemin, un chemin un chouilla différent mais en essayant de toujours être là. Alors, j’ai sûrement jugé tes actions, je ne peux pas le nier mais tu es celle que tu es et j’espère que tu ne dégrades plus aucun biens... Que je conclus, ma fin de phrase soufflée tout bas pour que personne ne nous entende. Ses parents venaient souvent à la maison pour discuter avec les miens et j’ai souvent laissé mes oreilles traîner. Je suppose que t’avais tes raisons. De vriller légèrement, de sortir de cette belle courbe qu’est l’adolescence. Et puis avec New York, j’ai eu l’impression que tu partais pour nous tourner le dos à tous. Une simple impression d’une adolescente qui a du mal à tout gérer dans sa vie personnelle et relationnelle. Y a beaucoup de gens qui partent de Windmont Bay et qui ne reviennent jamais. Je pouvais pas savoir que tu faisais pas partie de ces gens. Une conversation à coeur ouvert où nos deux points de vues valaient autant que l’autre. Je ne diminuerais pas mes sentiments, je ne les discréditerais pas et il en sera de même pour elle, aucun doute là dessus.

_________________

personne ne peut fuir son coeur. c'est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu'il dit - paulo coelho.

Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé


behind
the mask

all along the watchtower ((jodie)) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: all along the watchtower ((jodie)) ·
 
all along the watchtower ((jodie))
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: marceline's coffee shop-
Sauter vers: