hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-16%
Le deal à ne pas rater :
Promotion sur le kit d’entretien K&N pour filtre à air voiture et ...
15.37 € 18.40 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -22%
Nike – Débardeur de running pour Femme
Voir le deal
31 €

 You're in the arms of the angel. [Oneshot]

F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin Keily

behind
messages : 829
name : sissi.
face + © : noah schnapp ▬ © corpsie & pinterest.
multinicks : marley, winnie, keane, efrem, willow.

age (birth) : 16 yo. (24/05)
♡ status : never beg for his love or attention.
work : junior year.
activities : being curious, geeking all day, baking, laughing out loud, singing to the world, talking too much, playing video games.
home : with his stepdad.
points : 2216
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : archie.

You're in the arms of the angel. [Oneshot] Empty
Revenir en haut Aller en bas
· You're in the arms of the angel. [Oneshot] · Mer 24 Mar - 21:23
You're in the arms of the angel.
May you find some comfort here.

Fly away from here, from this dark cold hotel room
And the endlessness that you fear.


24 mars 2021

« Non ! Tu mens ! » cria-t-il d’une voix forte mais enrouée par l’émotion. « Lâche-moi ! » D’un geste ferme, il repoussa la main de son beau-père venue se déposer sur son avant-bras, et se mit alors à faire les cent pas dans le couloir de l’hôtel où ils résidaient pour les vacances. « Elle va se réveiller, elle est juste fatiguée. » Afin de préparer au mieux l’adolescent, même s’il n’y avait pas de comportement idéal à adopter dans une situation pareille, Ike avait pris le temps d’expliquer avec douceur à son beau-fils que la femme de leur vie venait de s’éteindre dans son sommeil, juste à côté, dans cette chambre qui n’était pourtant pas la leur. « Ça va passer… Ça finit toujours par passer. » Ce toujours, autrefois valable, avait contribué à leur faire garder espoir, pendant longtemps, jusqu’au bout, jusqu’au dernier souffle de Rebecca.

26 mars 2021

Le silence pesant qui régnait dans la suite contrastait énormément avec le chaos intérieur dont Alvin était victime. Assis à même le sol, devant cette immense baie vitrée dont la vue imprenable sur l’océan les avait tous les trois éblouis dès leur arrivée, il observait les vacanciers profiter de leur séjour. La vie suivait son cours pour certains tandis que le temps s’était comme figé depuis un peu plus de quarante huit heures pour les Albrecht-Keily. Malgré une violence extérieure évidente, c’était comme si le monde avait cessé de tourner autour de lui ; un calme après une tempête particulièrement virulente. Il ignorait depuis combien de temps il se tenait ici, dans cette position légèrement recroquevillée, des minutes, probablement des heures, il était tout bonnement incapable de bouger. Le vide immense qu’il ressentait à cette seconde précise était parfaitement normal, il se le répétait approximativement toutes les cinq minutes, pour se donner un peu de courage. Jusqu’à présent, cela ne s’était pas montré très efficace mais il persistait.  Venir se recueillir à Hawaii résultait d’une décision commune et familiale. Tous partageaient le même objectif tout en restant conscients de ce que cela pouvait représenter. Inutile alors d’aborder le sujet en mettant des mots clairs et définis sur ce qu’ils traversaient, ils savaient. La fin était proche. La santé déjà fragilisée de sa mère s’était davantage affaiblie à la suite d’une seconde rupture d’anévrisme survenue en décembre dernier. Des fêtes de fin d’année passées à la montagne, un spring break sous le soleil, tout avait été minutieusement calculé et mis en œuvre pour permettre à la femme de quitter ce monde avec douceur, progressivement, dans le calme et auprès des deux personnes qui comptaient le plus pour elle. La quiétude qu’il avait pu éprouver l’espace d’une seconde (à l’idée de la savoir désormais en paix, loin de toutes formes de douleur) s’était envolée, au profit d’un trou béant qui avait pris possession de l’emplacement où son cœur était supposé trôner. Personne n’était au courant, enfin presque personne. Leurs escapades, l’état préoccupant de sa génitrice, il avait fait le pacte de garder secrète cette bulle réconfortante qui venait hélas de rompre. Ollie avait été mis sous la confidence, parce qu’il était son ami mais également – et surtout – parce qu’il le savait capable de respecter son désir de silence. Il ne lui demandait pas d’extérioriser ses émotions, il ne l’obligeait pas à raconter minute par minute les différents stades par lesquels sa mère passait, il n’avait même pas à s’exprimer sur le sujet à dire vrai. Winters s’était montré exemplaire dans son rôle de confident. Gibi et les autres lui tiendront très certainement rigueur de leur avoir caché toute cette histoire aussi longtemps, il ne pouvait cependant pas les blâmer, sans doute l’aurait-il fait lui aussi à leur place. Mais il ne s’était pas senti la force de rendre publique cette aventure qui n’appartenait qu’à eux. Parler, répéter plusieurs fois les mêmes choses, supporter la pitié des uns et des autres, non, ses épaules frêles n’étaient définitivement pas bâties pour soutenir un tel poids. Maeve et Gibi auraient pu représenter un choix évident dans sa quête de deuil, pour autant la disparition brutale de leurs mamans avait constitué un réel frein pour le jeune homme. Si Ollie avait grandi sans figure maternelle à ses côtés, hormis la présence de deux grandes sœurs dans sa vie, il ne pouvait connaître le sentiment laissé par la perte d’un parent. Certes l’absence n’en était pas moins douloureuse pour son ami mais elle n’était en rien comparable avec ce qu’il traversait. Dès la naissance ce poste avait été à pourvoir et même s’il n’avait jamais trouvé preneur, le gamin s’en était plutôt bien sorti ; il ne savait rien du mal que pouvait procurer un décès et son ignorance était en partie une bénédiction. Peut-être n’en avait-il pas conscience mais ce qu’il n’avait jamais connu ne pouvait lui manquer.

« On y va ? » La voix de son beau-père retentit alors dans la pièce, le ramenant dans l’instant présent. Une larme roula le long de sa joue (la dernière que son corps était encore en mesure de produire) et il se remit debout, sans un mot. Les valises étaient prêtes et n’attendaient plus qu’eux. Il n’était pas encore en capacité de le faire mais la force de Ike méritait d’être soulignée. Il s’était occupé seul de la paperasse autour du rapatriement du corps de sa défunte femme et avait rangé leurs affaires sans l’aide de son beau-fils dont l’état léthargique ne permettait pas grand-chose. Pétrifié, il accorda un dernier regard perdu en direction de cette vue magnifique sur la plage privative de l’hôtel et mit plusieurs minutes avant de fonctionner physiquement. Incapable de bouger, son corps tout entier le retenait sur place, et sortir de cette chambre rendrait irrémédiablement une dimension plus réelle à la situation. Jusqu’alors sagement positionné dans l’œil du cyclone, il craignait plus que jamais les éventuelles perturbations qui se dessinaient doucement devant lui. Maintenant qu’il avait perdu ses deux parents biologiques, devait-il se considérer comme orphelin ?

_________________

-- Woke up on the wrong side of reality
and there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived.
 
You're in the arms of the angel. [Oneshot]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» G - "Just Died In Your Arms" [Hentaï] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: