sombre

hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

driver roll up the partition please.
Voir le profil de l'utilisateur
Citra Leviani

messages : 2384
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © la mie.
multinicks : aurora, eliot, pablo, rae, rosalie.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : fiancée à xavi.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller, passer du temps avec xavi et critiquer les autres.
home : de retour chez xavi.
points : 3334
moodboard :
we're so fancy. Jrwi0cB

we're so fancy. 3GIPiMu

we're so fancy. YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

image : we're so fancy. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : kat, maisie, milo.

we're so fancy. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· we're so fancy. · Jeu 25 Mar - 21:02

high heels, somethin' worth a half a ticket on my wrist.

@Maisie Prendergast   — mars (2021)

De retour dans la maisonnée Moroe, elle avait vite repris ses marques comme si son absence eut été d’à peine quelques jours. En réalité plusieurs mois s’étaient écoulés entre son départ et les excuses voilées de Xavi qu’elle avait fini par accepter. Il avait fait des efforts, mieux encore, il avait écouté ses conseils, chose assez rare pour être soulignée. Tous savaient plus ou moins qu’il n’en faisait qu’à sa tête ce qui lui avait causé pas mal de soucis par le passé. Par ailleurs, Citra était toujours amoureuse de lui (et de sa carte bancaire), raison pour laquelle elle ne s’était pas trop fait priée pour revenir. Elle avait toujours détesté être en couple – à l’exception de Dante – mais avait fini par apprécier le charme d’une vie à deux aux côtés de Xavi. Chacun restait libre de ses mouvements (dans la limite du raisonnable) et ils se faisaient suffisamment confiance pour ne pas se perdre dans des crises de couple futiles. Tout allait donc pour le mieux, même si elle essuyait régulièrement des commentaires de féministes enragées sur sa page mazebird. On lui reprochait d’avoir cédé trop facilement mais elle n’écoutait rien ni personne, y compris quand ses amis critiquaient ses choix à l’instar de Maisie. Celle-ci ne mâchait pas ses mots à l’égard de son cher et tendre, ce qui ne manquait pas de faire sourire l’italienne. Certains se seraient probablement offusqués de ces attaques réitérées néanmoins Citra aimait son franc parler qui lui rappelait son propre caractère. Depuis qu’elles se connaissaient, elles essayaient de se voir régulièrement même si elle soupçonnait son amie d’en rajouter une couche pour agacer Xavi. Elle ne savait pas vraiment ce qui les liait et ne l’avait jamais demandé, cependant l’animosité entre eux était palpable à des kilomètres ce qui avait le don de beaucoup l’amuser. D’ailleurs, quand elle passa le bout de son nez dans le salon pour le prévenir qu’elle partait voir Maisie, elle le vit se renfrogner et y aller d’une petite remarque acerbe. Sans prendre la peine de lui répondre, elle fila aussitôt rejoindre sa comparse avec qui elle avait rendez-vous pour une session shopping. En réalité il s’agissait surtout d’un prétexte pour se retrouver et échanger quelques ragots tout en dépensant de l’argent. Elle était au courant des petits soucis financiers de la jeune femme mais espérait que celle-ci avait remonté la pente depuis qu’elle travaillait indirectement pour elle.  Citra la retrouva à l’endroit convenu, devant le café local où les habitants se bousculaient afin de récupérer des commandes en tout genre. « Excuse moi je suis un peu en retard. » Un peu signifiait vingt minutes, ce qui pour elle était un exploit car d’une manière générale, la ponctualité n’était pas son fort. Elle l’embrassa sur la joue et la prit par le bras en avançant de quelques pas avant de s’interrompre brutalement. « Tu veux peut-être qu’on prenne une boisson pour la route ? Après je ne sais pas trop, on peut faire le tour habituel des magasins ou bien se poser dans un parc. » Elle n’avait pas d’idée précise sur le déroulement de l’après-midi, elles suivraient leur instinct et iraient probablement flâner un peu partout.  « Au fait, Xavi te passe le bonjour. » Qu’elle ajouta dans un rire moqueur car elle était consciente que Maisie n’était pas dupe sur le sujet, toutefois elle n’avait pas pu résister à la titiller.

_________________

boy, your lips taste like a night of champagne as I kiss you again ; you put my love on top.
◐ my only sin is I can't win.
Voir le profil de l'utilisateur
Maisie Prendergast

messages : 1965
name : corpsie.
face + © : lucy boynton + ©me.
multinicks : beckett - isaac - larissa - oliver - peter - tony

age (birth) : 24 {14/11}
♡ status : jeune & divorcée.
work : standardiste à la beaver's lair radio & apprentie influenceuse.
activities : jouer à l'américaine, s'occuper de son frère, travailler sa souplesse, pâtisser, se reconstruire.
home : en colocation avec son frère.
points : 3614
moodboard :
¸.·★ I must confess ★·.¸
we're so fancy. Tumblr_po07snAMpf1wpabc3_500
★·.that my loneliness is killing me now.·★

we're so fancy. OjY1eT6

image : we're so fancy. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off (citra, efrem, woody, xavi).

we're so fancy. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we're so fancy. · Mer 7 Avr - 16:55
Les muffins aux myrtilles gonflaient dans le four tandis qu’elle gigotait dans tous les sens depuis plusieurs minutes. Ses bras se tordaient, son dos se courbait, elle remuait tant qu’elle le pouvait, mais cette fichue fermeture éclair était catégorique : elle refusait de se fermer. Au bord des larmes, sans la possibilité d’appeler son frère à l’aide car ce dernier était au travail, elle pesta contre les grands pontes de la mode et leurs mauvaises idées. Après avoir boudé, assise au bord de son lit, le menton planté dans la paume de sa main et le regard perdu dans le vide, elle se remit à nouveau en mouvement, pour se séparer de sa robe diabolique qu’elle troqua contre un combo chemise à fleurs et short en simili cuir, beaucoup plus aisé à enfiler. De toute manière, la météo n’était pas assez clémente pour se départir de sa longue surchemise qui ne laissait entrevoir que le plumetis de ses collants ainsi que ses chaussures dont la hauteur des talons ne lui permettrait jamais de concurrencer la stature de la sicilienne. Elle sortit ses pâtisseries et les déposa sur le plateau prévu à cet effet, recouvert d’une cloche en verre. « Tut tut, ce n’est pas pour toi ! » Son index repoussa le museau gourmand d’Eeyore, qu’elle dispensa de câlin pour ne pas se recouvrir de poils, et elle attrapa son téléphone pour vérifier l’heure. Malgré son calvaire vestimentaire, elle était encore dans les temps. Elle arriva d’ailleurs un peu en avance au lieu de rendez-vous – elle prévoyait toujours large car elle n’était toujours pas à l’aise avec la géographie de la ville, en dépit de l’année désormais écoulée depuis qu’elle y avait posé les pieds – et put prendre quelques minutes pour prévenir Aneurin qu’il pouvait se servir dans les petites douceurs s’il rentrait avant elle. La moue boudeuse qui constituait sa « resting face » s’effaça lorsque son regard trouva celui de son amie qui s’avançait vers elle. « Je viens juste d’arriver aussi, » mentit-elle pour effacer toute ombre de culpabilité entre elles, et parce que la ponctualité n’était pas franchement in. « Je ne dirais jamais non à un bon cappuccino ! » approuva-t-elle. Le café américain était plus sucré que bon, leur lait gâchait souvent le goût originel de la boisson chaude, cependant la compagnie jouait pour beaucoup dans son appréciation d’un breuvage, et elle ne pouvait qu’aimait un moment passé en la compagnie de Citra Leviani. Elle franchit la porte de l’établissement, pour qui l’heure de pointe avait sonné à en juger par le monde à l’intérieur, et grimaça, non pas à cause de la foule, mais des propos de son amie. « Oh, vraiment ? » Elle se para d’un sourire de façade, même si aucune des deux ne devait tomber dans son petit jeu. « C’est trop aimable de sa part. Tu l’embrasseras pour moi à ton retour, » railla-t-elle, passant sous silence les échanges SMS que le duo improbable avait eu peu de temps auparavant. Maisie ne savait pas si Xavi l’avait mise au courant, elle préférait donc que le sujet soit abordé par la brunette plutôt que de risquer d’être accusée de discuter avec son petit ami dans son dos. C’était l’héritier qui l’avait contactée en premier lieu, elle n’avait rien à se reprocher. Pour autant, elle n'avait pas envie de mettre ce sujet sur le tapis aujourd'hui, pas dans un moment privilégié avec l'italienne. « J’adore ta blouse, » commenta-t-elle avec un sourire enjoué, histoire de changer de sujet.  Ses doigts glissèrent sur le tissu du vêtement. Pas la peine de rêver, ma vieille, tu ne pourras pas te permettre un tel achat avant longtemps. « Le lèche-vitrine ne devrait pas nous prendre trop de temps, on pourrait commencer par ça et aller se poser après ? » Même si elle n’en avait pas les moyens, elle ne serait pas contre un conseil ou deux de la part de son modèle pour remplumer sa garde-robe.

_________________
And even if I'm faking it, pretending to be confident, I am pathetic, I'll admit. Asking would you call me a poser or would you call me a friend?
driver roll up the partition please.
Voir le profil de l'utilisateur
Citra Leviani

messages : 2384
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © la mie.
multinicks : aurora, eliot, pablo, rae, rosalie.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : fiancée à xavi.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller, passer du temps avec xavi et critiquer les autres.
home : de retour chez xavi.
points : 3334
moodboard :
we're so fancy. Jrwi0cB

we're so fancy. 3GIPiMu

we're so fancy. YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

image : we're so fancy. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : kat, maisie, milo.

we're so fancy. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we're so fancy. · Jeu 22 Avr - 21:34
La présence de Maisie à ses côtés était à la fois appréciable et revigorante. Au fil des années, Citra avait cumulé pas mal d’ennemis sur son chemin, pour la plupart de sexe féminin à cause d’une pseudo rivalité qu’elle ne comprendrait jamais. Par conséquent ses amies se comptaient sur les doigts d’une main et elle était sincèrement heureuse d’avoir lié une relation sincère auprès de la jeune expatriée. Ça c’était fait complètement par hasard mais depuis, elle faisait de son mieux pour ne pas tout gâcher et entretenir leur amitié. En retard un peu malgré elle pour avoir trainé en chemin, elle s’excusa tout de même auprès de Maisie qu’elle venait de retrouver. « Ah super ! » S’exclama-t-elle un peu vivement sans noter le mensonge derrière les propos de son interlocutrice qu’elle entrainait déjà dans la rue à sa suite. « Parfait, même si on est d’accord que le café américain est degueulasse. Je demande toujours beaucoup de lait de soja pour faire passer le gout. » A ses yeux ne valait un bon espresso italien qui vous réveillait en une seule gorgée. Elles entrèrent dans le café bondé où chacun avait ses habitudes. Après tout c’était le seul endroit dans les parages qui avait un minimum de standing, sauf à aller dans les chaines connues qu’on trouvait un peu partout aux États Unis. « Je n’y manquerais pas, ça lui fera surement plaisir. » Si elle avait abordé le sujet de Xavi c’était pour la taquiner or visiblement elle avait obtenu l’effet escompté. Elle ignorait quelle était la nature exacte de leur animosité – et n’avait d’ailleurs posé aucune question sur le sujet – cependant, elle s’amusait de les voir tantôt se batailler comme chien et chat. Pour le reste, elle leur faisait confiance. « Merci c’est gentil. Une vieillerie de l’année dernière que j’ai trouvé lors d’un voyage. » Elle avait longtemps dépensé sans compter (forcément quand l’argent n’était pas le vôtre) cependant dernièrement elle s’était légèrement calmé. La plupart de ses achats passaient dans les accessoires au détriment des vêtements mais ses penderies étaient pleines à craquer. D’ailleurs en déménageant de nouveau chez Xavi, elle s’était dit qu’un tri était nécessaire dans tout ce fourbi accumulé au fil des années. « Parfait ça me va. » Elles discutèrent encore quelques minutes avant de récupérer leurs commandes et de regagner l’extérieur. Par reflexe ou par habitude, Citra les emmena tout droit vers une de ses boutiques favorites dont l’enseigne vendait principalement des grandes griffes. Elle venait fréquemment et connaissait très bien le personnel qui était toujours aux petits soins quand elle débarquait. Vu ce qu’elle achetait, quoi de plus normal. « Tiens tu vas voir ici c’est super. » Elle poussa la porte pour entrer et salua la patronne qui se précipita vers elles pour leur proposer un rafraîchissement de même que son aide. « Merci on va se débrouiller. » Sur ce, elle la planta pour parcourir les portants où s’entassaient élégamment des vêtements colorés dans les tons estivaux. « Je ne t’ai pas demandé, comment ça va tes soucis ? » Autrement dit financièrement, même si elle ne formula pas le mot tel quel. « Tiens, je suis sûre que ça t’irais très bien. Essaye la pour voir. » Elle prit une jolie robe en soie bleue pour la lui fourrer dans les bras tandis qu’elle jetait son dévolu sur un haut avec un dos nu vertigineux. « Il y a une fête dans deux jours donné par des amis d’amis, si ça te dit de venir. Peut-être que ça pourrait te changer les idées. » Suggéra-t-elle dans un sourire en prenant au passage un pantalon pour accompagner sa trouvaille.

_________________

boy, your lips taste like a night of champagne as I kiss you again ; you put my love on top.
◐ my only sin is I can't win.
Voir le profil de l'utilisateur
Maisie Prendergast

messages : 1965
name : corpsie.
face + © : lucy boynton + ©me.
multinicks : beckett - isaac - larissa - oliver - peter - tony

age (birth) : 24 {14/11}
♡ status : jeune & divorcée.
work : standardiste à la beaver's lair radio & apprentie influenceuse.
activities : jouer à l'américaine, s'occuper de son frère, travailler sa souplesse, pâtisser, se reconstruire.
home : en colocation avec son frère.
points : 3614
moodboard :
¸.·★ I must confess ★·.¸
we're so fancy. Tumblr_po07snAMpf1wpabc3_500
★·.that my loneliness is killing me now.·★

we're so fancy. OjY1eT6

image : we're so fancy. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off (citra, efrem, woody, xavi).

we're so fancy. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we're so fancy. · Mer 5 Mai - 11:43
Maisie échappa un rire cristallin à la remarque, au combien adéquate, de Citra concernant la qualité des cafés américains. Son pays n’était pas réputé pour s’en sortir mieux, toutefois elle avait déjà fréquenté des établissements tenus par des vrais italiens, alors elle savait de quoi son amie parlait. « Je suis plutôt lait de coco, mais ça change beaucoup l’arôme de la boisson, je devrais peut-être prendre exemple sur toi. » Comme elle le faisait déjà sur de nombreux plans. Dans l’absolu, tout séparait les deux jeunes femmes, qui venaient d’horizons et d’environnements différents, cependant Maze était persuadée que leurs chemins s’étaient croisés pour une bonne raison. Elle s’estimait extrêmement chanceuse d’avoir su capter l’attention de la sicilienne et comptait en profiter autant que faire se pouvait. Le seul nuage sombre qui rôdait au-dessus de leur amitié prenait la forme peu attrayante d’un homme peu fréquentable, et dont le prénom revenait toujours une fois de trop lorsqu’elles se côtoyaient. Elle aurait pu passer une journée parfaite si aucune mention de Xavi n’avait été faite, mais le mal était déjà fait, et elle se contenta d’un sourire accompagné d’un papillonnement des cils. L’héritier avait raison au moins sur ce point : Citra le choisirait toujours lui ; il ne valait pas le risque de se fâcher en insistant sur le côté imbuvable de l’individu. Le sourire de la galloise se figea quand Citra lui expliqua d’un air débonnaire d’où elle tenait ses vêtements, ce qui lui rappela que leurs mondes étaient aux antipodes l’un de l’autre. Cela ne signifiait pas qu’elle devait arrêter d’essayer d’arriver un jour à sa cheville. Elle n’avait pas d’héritage, pas de petit ami richissime, pas de poste prestigieux dans une start-up en ébullition, elle avait plutôt des difficultés à finir les fins de mois – moins depuis qu’elle faisait affaire avec son amie, cependant – mais elle avait de la volonté. Sachant qu’elle ferait une sortie avec la jeune Leviani, Maisie avait prévu quelques billets, économisés au cours des dernières semaines, pour ne pas avoir l’air totalement ridicule et pouvoir se payer quelques accessoires. Prise de court par la question posée, elle se laissa être poussée jusque dans une cabine et entreprit de se déshabiller afin d’enfiler la robe conseillée. « Ça va, je m’en sors un peu mieux de jour en jour. » Pas suffisamment pour se permettre l’achat du vêtement qu’elle venait de se mettre sur le dos. Elle croisa son reflet dans le miroir et le regretta amèrement, la robe était magnifique et flattait sa silhouette là où il fallait. Elle sortit de la cabine et tournoya sur elle-même afin de se regarder dans la haute glace installée au milieu. Elle sentit une paire de regards jaloux auxquels elle ne prêta pas attention ; seul celui de Citra l’intéressait. « Oui, pourquoi pas ? » En réalité, elle jubilait à l’idée de sociabiliser avec des connaissances de la sicilienne. « Je devrais y aller avec cette robe, tu crois ? » sourit-elle avant de se tourner vers son amie qui finissait également de se changer. « Waw, canon ! » Un sac poubelle aurait eu le même effet, aux yeux de Maze, Citra pouvait tout se permettre car sa beauté résidait dans l’éclat de son regard, son port de tête altier, ses sourires mutins. Citra Leviani était la représentation d’une princesse Disney, l’innocente naïveté en moins. Pieds nus, la robe étiquetée toujours sur le dos, elle retourna dans la boutique pour dénicher quelques pièces intéressantes, grisée par un sentiment qui ne lui appartenait pas. Tu peux te le permettre, si tu ne le fais pas maintenant, quand le feras-tu ? Elle avait perdu trop de temps à se retreindre, et ne disait-on pas que l’argent appelait l’argent ? Elle ne pourrait pas en avoir davantage si elle ne se donnait pas les moyens. Essayer des vêtements hors de prix la faisait se sentir telle Julia Roberts dans Pretty Woman, à la différence que plus elle en essayait, plus vite elle oubliait qu’elle ne baignait pas dans les dollars. Et qu’aucun mec ne sortirait sa carte bancaire pour régler la note quand elle en aurait terminé. Ce fut cette pensée qui la guida à ne poser sur le comptoir de la caisse que la robe bleue et une paire d’imposantes bagues en or rosé. « C’est quoi la suite ? Un tour au parc, c’est ça ? »

_________________
And even if I'm faking it, pretending to be confident, I am pathetic, I'll admit. Asking would you call me a poser or would you call me a friend?
driver roll up the partition please.
Voir le profil de l'utilisateur
Citra Leviani

messages : 2384
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © la mie.
multinicks : aurora, eliot, pablo, rae, rosalie.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : fiancée à xavi.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller, passer du temps avec xavi et critiquer les autres.
home : de retour chez xavi.
points : 3334
moodboard :
we're so fancy. Jrwi0cB

we're so fancy. 3GIPiMu

we're so fancy. YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

image : we're so fancy. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : kat, maisie, milo.

we're so fancy. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we're so fancy. · Jeu 3 Juin - 18:43
Citra n’avait pas énormément d’amis qu’on pouvait qualifier de proches dans son entourage, encore moins des amis de sexe féminin. Ce n’était pas faute d’attirer les gens comme les papillons adoraient se poser au soleil, seulement ses relations étaient souvent éphémères. Son caractère pouvait effrayer et régulièrement la jalousie (des autres) revenait sur le tapis à son insu. Pourtant avec Kerry ainsi que Maisie, c’était différent. Il lui semblait avoir trouvé un certain équilibre en leur compagnie et elle s’en félicitait, car elle aimait passer du temps avec les deux jeunes femmes qui au demeurant n’avaient rien en commun. La première était un peu naïve mais adorable (il fallait d’ailleurs qu’elle pense à l’appeler), quant à la seconde en dépit d’univers dissonants, elles s’entendaient relativement bien. Il y avait quelque chose chez sa cadette qui lui rappelait son propre tempérament et elle espérait sincèrement que ce lien perdure aussi longtemps que possible. Bras dessus bras dessous, le binôme pénétra dans la boutique où Citra était habituée et celle-ci prit immédiatement les devants en dénichant une robe pour Maisie. De son côté, elle jeta son dévolu sur un joli top tout en poursuivant leur conversation alors qu’elles se frayaient un chemin vers les cabines. « C’est une bonne nouvelle. Tu sais si tu as besoin d’aide on peut toujours s’arranger au boulot. » Ce n’était pas à proprement parler un véritable travail et davantage une aide ponctuelle, cependant Citra pouvait toujours bidouiller un arrangement afin de lui rendre service. À son tour elle poussa le rideau pour se regarder rapidement dans le miroir puis jeta un coup d’œil à une Maisie resplendissante. « Tu dois carrément y aller avec cette robe ! Je savais que ça t’irais. » Elle se rapprocha aussitôt de sa comparse pour ajuster un pli ou deux et contempla leurs reflets côte à côte. « Tu es si belle… » Lâcha-t-elle d’un ton enthousiaste, fière de sa trouvaille. Ensemble, elles pouvaient en faire trembler plus d’un (et plus d’une) car il était impossible de ne pas les remarquer. L’italienne repartit ensuite dénicher des babioles pour compléter sa tenue sans perdre de vue Maisie qui déambulait parmi les portants. Cette dernière avait visiblement l’air ravie, ce qui enchanta Citra tandis qu’elle partait se changer pour aller payer dans la foulée. En caisse elle sortit le précieux sésame de sa moitié et demanda à la vendeuse de rajouter une paire de chaussures dorées. « C’est bien ta pointure ? » Elle désigna du menton la boite dont la marque était connue pour ses talons vertigineux et poursuivit. « Tu ne peux pas avoir qu’une robe, il te faut tout l’ensemble ! Ne t’en fais pas c’est un cadeau. » Qu’elle précisa en réglant la note conséquente pour laquelle elle s’arrangerait plus tard auprès de Xavi à moins qu’elle ne passe sous silence cette légère incartade. Jusqu’à présent il n’avait jamais trop rien dit sur ses dépenses puisqu’il pouvait se permettre ces débordements de sa petite amie. « On peut maintenant se promener au parc pour nous remettre de cet instant au combien fatiguant. » Bien évidemment, elle plaisantait, pour travailler au quotidien, elle connaissait le sens véritable du mot. Citra prit tous les sacs que la responsable – aux anges – leur tendait et poussa la lourde porte. Dehors le soleil avait enfin fait son apparition pour son plus grand bonheur. « Je ne sais plus si tu m’as dit, mais et ce fameux mec sur mazebird ? Tu n’as plus jamais eu de nouvelles ? Peut-être que je pourrais me débrouiller pour l’inviter à cette fameuse soirée. » Proposa t-elle pleine d’entrain même si elle n’était pas l’organisatrice des festivités mais elle savait qu’on lui refuserait rien si elle le demandait.

_________________

boy, your lips taste like a night of champagne as I kiss you again ; you put my love on top.
◐ my only sin is I can't win.
Voir le profil de l'utilisateur
Maisie Prendergast

messages : 1965
name : corpsie.
face + © : lucy boynton + ©me.
multinicks : beckett - isaac - larissa - oliver - peter - tony

age (birth) : 24 {14/11}
♡ status : jeune & divorcée.
work : standardiste à la beaver's lair radio & apprentie influenceuse.
activities : jouer à l'américaine, s'occuper de son frère, travailler sa souplesse, pâtisser, se reconstruire.
home : en colocation avec son frère.
points : 3614
moodboard :
¸.·★ I must confess ★·.¸
we're so fancy. Tumblr_po07snAMpf1wpabc3_500
★·.that my loneliness is killing me now.·★

we're so fancy. OjY1eT6

image : we're so fancy. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off (citra, efrem, woody, xavi).

we're so fancy. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we're so fancy. · Jeu 17 Juin - 16:21
Se mettre en affaires avec Citra avait été un rêve devenu réalité pour la jeune galloise, même s’il n’y avait rien d’officiel et que ses tâches ne lui permettaient pas d’obtenir une assurance santé, elle se rapprochait petit à petit de son objectif de vie grâce à elle. Son job à la Beaver’s Radio lui prodiguait un salaire régulier et un justificatif pour rester sur le territoire, ses missions auprès de Leviani la remplissaient de joie et d’inspiration. Elle était satisfaite de posséder ses deux penchants, elle parvenait à garder une certaine stabilité dans sa vie professionnelle tout en s’ouvrant des portes qui lui étaient fermées quand elle habitait encore de l’autre côté de l’océan. Pour toute réponse, elle se contenta d’un sourire et d’un hochement de tête, accompagnés d’un « hmm hmm » de semi-approbation. Elle ne pouvait pas trop en demander à son amie non plus, elle n’avait pas envie de basculer du côté de la pitié avec elle. « Oh… Merci, » rougit-elle, les lèvres pincées par la puissance d’un tel compliment venant d’une femme aussi gâtée par la nature. Rares étaient les personnes qui s’autorisaient à prononcer ce genre de propos sans arrière-pensée, ne leur conférant que davantage d’impact, et durant l’espace de quelques secondes, Maisie se sentit effectivement belle. Quiconque osait entendre que l’argent ne faisait pas le bonheur n’avait jamais passé plus d’un quart d’heure avec Citra Leviani. « Citra, non, je ne peux pas… » Trop tard, la carte bancaire était déjà glissée dans la machine et le ticket déposé dans la main de la sicilienne. Un jour, elle lui revaudrait ça. Un jour, elles seraient l’égale l’une de l’autre, elle s’en faisait la promesse.  Elle lui donna un petit coup d’épaule complice au moment de sortir de la boutique, avant de dissimuler ses yeux clairs derrière sa paire de soleil – de créateur, s’il-vous-plaît. La britannique se fendit d’un rire amusé en approuvant d’un signe de tête, mimant d’avoir chaud de tant d’efforts déployés. Ses sourcils se froncèrent ensuite sous le coup de la réflexion, le temps de se souvenir de qui il était question. Ce ne pouvait pas être Josh, qu’elle fréquentait depuis quelques jours sans avoir apposé une étiquette sur leur relation ; elle avait exposé son visage sur son compte Mazebird mais n’en avait pas parlé à Citra, car elle savait qu’il ne faisait pas l’affaire. Au fur et à mesure de son avancée en direction du parc, la bulle de son souvenir éclata et elle ne put s’empêcher de pouffer de rire. « Oh… Ce mec Mazebird ! Non, rien à en dire de particulier. » Elle n’avait pas vu ou appelé Efrem depuis que l’état de sa petite chatte s’était amélioré. C’était un mal pour un bien, car la santé d’Eeyore lui importait plus que tout le reste. « Je ne suis pas certaine que ce soit le genre de soirée qui lui plaise… Et tu n’as pas besoin d’inviter quelqu’un spécialement pour moi ! » Elle n’était – officiellement – pas aussi désespérée. Le beau temps avait attiré du monde sur la pelouse du parc mais les jeunes femmes parvinrent sans peine à se trouver une bonne place, non loin d’un saule qui leur offrait un coin d’ombre bienvenu. Les deux amies ne devaient pas posséder le même rapport au soleil, l’une en était baignée depuis sa plus tendre enfance alors que l’autre était habituée à ne le croiser que deux mois dans l’année. « Tu ne m’as jamais parlé de ton arrivée ici. Qu’est-ce qui t’a amenée à Windmont Bay ? Et pourquoi es-tu restée ? » Elle se posait souvent cette question. Peu de choses la retenaient dans ce coin d’Oregon, pourtant à chaque fois qu’elle envisageait de reprendre un billet retour vers l’Angleterre, quelque chose lui enfonçait les pieds dans le sol. « Si c’est trop indiscret, tu peux me le dire, je comprendrais ! »

_________________
And even if I'm faking it, pretending to be confident, I am pathetic, I'll admit. Asking would you call me a poser or would you call me a friend?
driver roll up the partition please.
Voir le profil de l'utilisateur
Citra Leviani

messages : 2384
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © la mie.
multinicks : aurora, eliot, pablo, rae, rosalie.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : fiancée à xavi.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller, passer du temps avec xavi et critiquer les autres.
home : de retour chez xavi.
points : 3334
moodboard :
we're so fancy. Jrwi0cB

we're so fancy. 3GIPiMu

we're so fancy. YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

image : we're so fancy. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : kat, maisie, milo.

we're so fancy. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we're so fancy. · Ven 23 Juil - 11:03
Sans attendre de réponse, Citra avait payé l’ensemble de leurs achats comme si le montant à quatre chiffres était d’une banalité absolue. Pourtant elle n’avait pas toujours été aussi dépensière par le passé, au contraire. Elle avait d’abord vécu la pseudo pauvreté en Sicile, le partage avec ses frères et sœurs ainsi que les boulots de merdes au salaire misérable. Elle devait sa salvation à son physique pas désagréable à regarder (autant s’en servir) mais également grâce à ses talents de manipulatrice. Il suffisait de promettre monts et merveilles aux hommes pour obtenir tout ce qu’on voulait, son ex pouvait d’ailleurs en témoigner. Quant à Xavi, ça avait commencé de la même façon avant de se muer en quelque chose de sincère. Elle était attachée à lui bien plus qu’elle ne l’était à son compte bancaire même si en pareille occasion cela s’avérait assez utile. À ses côtés elle avait trouvé un équilibre qui lui convenait. « Ne t’en fais pas pour ça. » Finit-elle par dire en prenant tous leurs sacs sous le bras pendant qu’on leur ouvrait la porte dans un grand sourire. Grâce à elles, le chiffre d’affaire de la boutique pour la journée était probablement atteint. Elle eut un petit rire amusé en voyant Maisie prétendre être exténuée et lui donna un petit coup d’épaule à son tour. Attentive, elle écouta les propos de son acolyte tandis qu’elles arrivaient vers le parc visiblement pris d’assaut par les habitants à en juger les allers venues. « Mais tu ne sais même pas de quel genre de soirée il s’agit… » La taquina-t-elle gentiment à propos de sa proposition précédente. Elle n’avait mentionné ni l’objet ni l’endroit où tout cela allait se passer. Il y aurait sans doute quelques personnalités mondaines, beaucoup d’argent et des discours interminables qui donnaient envie de vider toutes les coupes de champagne du buffet. Malgré tout Citra aimait ce type d’évènement pour étoffer son carnet d’adresses et parce que ils se plaisaient à tout critiquer avec Xavi telles deux hyènes malveillantes. Une fois qu’on avait un pied dans le milieu, on y prenait gout en dépit des légères déconvenues. « Comme tu veux. » Elle haussa les épaules sans insister davantage par crainte de la mettre mal à l’aise. Maisie ne lui avait pas raconté grand-chose sur sa privée – ce qui ne la gênait pas outre mesure – et peut être avait-elle une relation en stand by dans ses placards qui l’attendait au pays. Du peu qu’elle avait compris ça paraissait peu probable cependant les gens avaient tous des secrets, elle était bien placée pour le savoir. Elles s’installèrent finalement sur un banc ombragé et Citra en profita pour se délester de leurs achats. Sa paire de lunettes sur le bout du nez elle observa les alentours puis revint à sa voisine qui était d’humeur curieuse. De mémoire c’était la première fois que la conversation prenait une tournure aussi personnelle quand d’ordinaire elles se contentaient d’échanger sur des bricoles futiles. « Non c’est pas indiscret, j’ai rien à cacher je te rassure. » Ce qui était à moitié vrai car elle n’était pas une blanche colombe cependant elle n’était pas assez stupide pour trop en dévoiler sur son passé. « Je suis arrivée par hasard, sur un coup de tête. Je faisais un peu le tour des Etats Unis quand j’ai découvert cette ville entre deux étapes. J’ai rencontré des gens à qui je ne parle plus aujourd’hui mais qui m’ont donné envie de rester plus longtemps que prévu. Maintenant que je suis avec Xavi je ne suis pas prête de faire demi-tour. Ma fratrie me manque mais je ne me vois pas retourner en Sicile. » Elle eut une pensée pour Dante qui avait réussi à la retrouver en dépit de toutes ces années et la fin tragique qu’avait pris leur relation. Parfois il lui manquait mais le sentiment passait aussi rapidement qu’il arrivait. « Quand j’ai quitté les miens j’étais amoureuse de quelqu’un que j’ai déçu par la suite. Je pense qu’une petite partie de moi est restée là-bas avec lui et je ne veux pas y faire face. Enfin bref ! Et toi alors ? Autre chose que ton frère ? » Demanda t-elle, soucieuse de changer de sujet.

_________________

boy, your lips taste like a night of champagne as I kiss you again ; you put my love on top.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé



we're so fancy. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we're so fancy. ·
 
we're so fancy.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: