hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch Bleue disponible en précommande sur Fnac à 199,99€
199.99 €
Voir le deal

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Woody Hawkes

behind
messages : 563
name : fai
face + © : rpattinson ©aslaug
multinicks : dewey, winifred, myrtle

age (birth) : 31 ans
work : boulanger le jour, trouble-fête le soir.
activities : pilote amateur, chaque dimanche à l'église, pseudo-guide touristique.
home : bridgewater way.
points : 675
moodboard : « T’es un homme mort, Rowley ! Que Dieu m’en soit témoin ! » - Woody Hawkes, November 2020.
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open

fix you (A/W) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· fix you (A/W) · Sam 27 Mar - 11:16
Fix You
Tears stream down your face when you lose something, you cannot replace
I promise you, I will learn from my mistakes.

@Aurora Pearson


Woody laissa son téléphone tomber sur le canapé. Aurora viendrait bientôt le rejoindre mais il était anxieux. Un message anonyme publié sur Mazebird avait dévoilé une photo intime de la jeune femme et cette dernière semblait en être particulièrement affectée. Même son humour indélicat n’avait pas réussi à la faire relativiser. En dernier recours, il l’avait donc invitée chez lui et se tenait prêt à lui changer les idées. Traînant une fatigue accumulée ces derniers jours, Woody leva ses bras au dessus de sa tête et s’étira avec douceur pour ne pas énerver les tensions dans son dos. S’être mis en couple avec Aurora était la meilleure décision qu’il ai pris depuis plusieurs années et pourtant, cette décision était venue avec son lot de contreparties. A commencer par l’amitié brisée entre Aurora et Jürgen que Woody ne regrettait pas mais dont il savait être en grande partie responsable. Ces deux-là avaient liés leurs vies sur plusieurs plans et la rupture avait fortement affecté la chanteuse, qu’elle l’admette ou non face au boulanger. Et parfois, il s’en sentait peiné et il en culpabilisait presque. Presque, car une part de lui ne cessait de maudire Jürgen et restait convaincue que leur lien n’était pas que platonique. Ensuite, il y avait Scar. Sa proche amie à lui qui haïssait Aurora et lui faisait bien sentir son aversion à son égard tant et si bien qu’à plusieurs reprises, Woody du mentir à l’une pour passer du temps avec l’autre. Ce double-jeu avait ses côtés excitants mais était surtout épuisant. Las, il laissa retomber ses bras et décida de prendre une douche avant l’arrivée de sa petite amie, dans l’espoir qu’un jet d’eau froide suffirait à lui redonner de l’énergie.
Quelques minutes plus tard et à peine rhabillé, la sonnerie de l’entrée retentit. Il dévala alors les marches pour ouvrir la porte à la foulée, rafraîchi par sa douche.  « Hey, toi. » D'un geste, il attira Aurora à lui et encadra son visage qu'il embrassa avec douceur. L’instant d’après, il referma la porte derrière elle et prit sa main dans la sienne. « Je viens de prendre une douche mais j’aurais peut-être dû t’attendre. » Il esquissa un sourire, toujours assez maladroit dans son rôle de petit ami. « Mais je sais ce qui pourrait te détendre à la place, suis-moi. » Il se plaça alors devant elle et la guida jusqu’à sa chambre. Si le lit dans la pièce aurait pu paraître tendancieux après ses propos, c’est en vérité le piano coincé dans un coin de la pièce qui constitua l’intérêt de Woody. « Je ne t'ai jamais permis de jouer sur ce piano. Aujourd’hui, tu peux. » Il désigna le vieil instrument avec nonchalence et attendit de voir la réaction d’Aurora. Il avait toujours prétendu qu'il gardait ce piano dans sa chambre par souvenir de son grand-père qui en jouait régulièrement mais que lui ne l'utilisait jamais. Toutefois, il espéra que la perspective de faire un peu de musique sur son piano fétiche réussirait à chasser une partie des nuages qui logeaient au-dessus de la tête d'Aurora.

_________________
❝ I come and stand at every door, I always leave with less than I had before, bet I can make you smile when the blood, it hits the floor. ❞
— your mouth is poison, your mouth is wine.
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Pearson

behind
messages : 1396
name : castiells @ marido.
face + © : anya taylor-joy ; © ma mie.
multinicks : aneurin, citra, eliot, pablo, raelyn.

age (birth) : 27 ans, 15 novembre.
♡ status : compliqué, pas besoin de s'attarder sur le sujet.
work : (ex) chanteuse d'un groupe de musique folk (the velvet wizards).
activities : écrire des chansons, rêvasser, tenter le diable, jouer du piano, se baigner au lac, passer du temps avec woody, marcher dans les bois, éviter de penser à jürgen.
home : en colocation avec sa soeur leslie.
points : 2722
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 - free} : juju, jules, leslie, giselle.

fix you (A/W) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: fix you (A/W) · Jeu 1 Avr - 21:12
À chaque fois que le ciel se dégageait, une nouvelle tempête pointait le bout de son nez. Pourtant, quand elle tirait les cartes, les présages – sans être forcément incroyables – n’était pas non plus mauvais. Peut-être était-elle maudite comme beaucoup l’avaient avancé par le passé à cause de son héritage génétique douteux. Qu’importe, ce n’était ni la première ni la dernière fois à ceci près que les récents évènements pesaient lourds sur son cœur. Il y avait d’abord eu la dissolution de son groupe de musique, puis le départ de Jûrgen et maintenant cette histoire de photo intime. C’était beaucoup à encaisser pour une seule personne, toutefois elle avait de la chance d’être un minimum entouré. Leslie s’était montrée avenante et compréhensive quoi que choquée (à juste titre) par l’audace de ce compte anonyme, qui, de surcroit balançait des informations erronées. De son côté, Woody, avait tenté de la faire sourire par une blague maladroite avant qu’elle ne demande à le voir rapidement. Elle avait besoin de sa présence, de sentir son odeur et de ses bras rassurants autour de sa taille. Si leur couple ne plaisait pas à tous, Aurora était à l’aise avec sa décision en dépit des répercussions que cela avait pu avoir sur son quotidien. Un quart d’heure après leurs derniers échanges elle arriva chez son petit ami. En le voyant apparaitre sur le pas de la porte avec ses cheveux humides, elle eut un petit pincement au cœur et s’abandonna contre lui. Le contact de ses mains tièdes sur ses joues la fit frissonner alors qu’elle répondait doucement à son baiser. « Hey. Merci d’avoir accepté. » Elle eut un petit sourire et le suivit à l’intérieur, sans lâcher ses doigts qui s’étaient liés aux siens. « Oh vraiment ? Voyons ça alors. » Elle n’était pas contre se changer les idées, d’ailleurs c’était précisément pour ça qu’elle avait voulu venir ici. Quand elle était en sa compagnie, le reste du monde disparaissait dans un paysage flou où il était le seul à avoir des contours nets. Intriguée par ses mots et son air mystérieux, elle lui succéda dans la chambre. Elle était déjà venue auparavant par conséquent elle connaissait la pièce ainsi que le vieil instrument qu’il lui désigna dans l’angle. Ça l’avait étonné lorsqu’elle était venue précédemment et en même temps pas tant que ça. Contrairement à ce qu’il voulait faire faire croire, Woody avait l’oreille musicale. Il suffisait de voir la façon dont il critiquait ses prestations pour comprendre que c’était davantage qu’une simple remarque destinée à l’agacer, il avait ça dans le sang. Elle avait essayé à plusieurs reprises de l’interroger sur le sujet mais il préférait l’éluder d’un geste nonchalant. « Tu es sur ? Je ne sais pas trop… » Elle n’avait pas joué depuis un moment et redoutait que son inspiration se soit envolée, pire encore qu’elle ne soit pas à la hauteur. Malgré tout, elle le relâcha pour déposer son sac sur le lit et s’approcha du piano face auquel elle s’installa. Elle effleura timidement les touches, puis se tourna vers Woody. « Viens à côté de moi…. » Une requête plutôt qu’un ordre tandis qu’elle se mettait à titiller le clavier pour lui soutirer une mélodie d’un compositeur classique. Aussitôt ses épaules s’affaissèrent doucement et son corps se relaxa, abandonné aux mouvements fluides.

_________________
  
immortelle, assassine, te voilà sortie des flots; je ne pleure pas, je nage, dans le murmure des vagues.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Woody Hawkes

behind
messages : 563
name : fai
face + © : rpattinson ©aslaug
multinicks : dewey, winifred, myrtle

age (birth) : 31 ans
work : boulanger le jour, trouble-fête le soir.
activities : pilote amateur, chaque dimanche à l'église, pseudo-guide touristique.
home : bridgewater way.
points : 675
moodboard : « T’es un homme mort, Rowley ! Que Dieu m’en soit témoin ! » - Woody Hawkes, November 2020.
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open

fix you (A/W) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: fix you (A/W) · Jeu 15 Avr - 17:55
Sentir la main d’Aurora dans la sienne avait quelque chose d’extrêmement réconfortant. Comme si, malgré les critiques et les tensions, seule la pression entre leurs doigts croisés avait de l’importance. Il se contenta de serrer un peu plus fort sa main lorsqu’elle le remercia avant de la conduire à l’étage jusqu’à sa chambre. Leurs mains se délièrent alors et il la regarda retirer son sac à dos, hésitante, face au piano ancestral. Un peu perdu à son tour, il resta à l’entrée de la chambre, réfléchissant à s’asseoir sur son lit pour l’écouter jouer. A sa grande surprise, Aurora en décida autrement et lui demanda de s’installer à ses côtés. Le banc n’était pas spacieux mais leurs silhouettes respectives pouvaient y tenir aisément. Les premières notes s’élevèrent de l’instrument au moment où Woody prit place. Il regarda les doigts pâles d’Aurora glisser sur les touches et reconnut facilement l’air qu’elle jouait. Il sourit, lui aussi apaisé par cette mélodie qui semblait tout rendre facile. Il regarda alors la jeune femme et remarqua ses traits et son dos se relâcher. Elle avait subi beaucoup de d’épreuves et méritait, à cet instant, tout le bien-être qu’elle ressentait. Elle était si belle qu’il ne remarqua pas, dans un premier temps, les fausses notes qu’elle faisait, jusqu’au moment où son ouïe fut irrémédiablement titillée. Son sourire se fana et il grimaça, essayant de garder pour lui la critique qu’il avait envie de lancer. Sa respiration se tendit et il reporta son regard sur le clavier, luttant pour arborer un sourire de façade malgré les fausses notes qu’il entendait. Finalement, son naturel reprit le dessus et il posa sa main gauche sur le genou d’Aurora, visiblement pour attirer son attention si ce n’est l’interrompre en subtilité. « T’es douée, y’a pas de doute… Et c’est sans doute aussi à cause de ce vieux piano mais… C’est pas toujours très régulier ce que tu joues. » Voilà, c’était dit. Avec plus ou moins de tact certes, mais Woody n’arriverait jamais à ne pas dire ce qui le tracasse. Il avait pourtant beaucoup progressé : dans une autre vie, il aurait carrément rit au nez de la jeune femme et l’aurait prié de ne plus jamais toucher un piano de sa vie mais l’amour, ou quelque chose comme ça, s’était depuis faufilé dans son cœur et avait attendrit son impulsivité et ses provocations.

_________________
❝ I come and stand at every door, I always leave with less than I had before, bet I can make you smile when the blood, it hits the floor. ❞
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé


behind
the mask

fix you (A/W) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: fix you (A/W) ·
 
fix you (A/W)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way-
Sauter vers: