hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

 (there ain't no running from me)

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Odette Lynch

behind
messages : 1336
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :
giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 2046
moodboard : (there ain't no running from me) F671f6abc401768e6d7c6af6cc9c2021322dd045
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : yuri ⋅ larissa ⋅ jace ⋅ deanna

(there ain't no running from me) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· (there ain't no running from me) · Sam 27 Mar - 17:55
there ain't no running from me
haven't you heard the news that i get to choose
how it plays out, no matter how you scream and shout


@Jace O'Connor — march, 26th (2021)

Accoudée au comptoir du Davey's, un verre dansant entre ses mains, Odette se mordillait l'intérieur de la joue par nervosité alors que son regard était fixé à l'autre bout de la salle. Jace était en train de parler avec une jeune femme, certes mignonne mais qui ne lui arrivait pas à la cheville, et ils semblaient déjà bien proches, trop proches, pour que ça ne l'énerve pas. Elle rigolait à chacune de ses paroles, et Odette connaissait assez Jace pour savoir qu'il n'était pas hilarant à ce point et qu'elle en faisait donc des caisses pour le séduire. Elle se donnait un rôle de pimbêche et Odette avait du mal à croire qu'elle pouvait plaire à l'irlandais étant donné qu'elle semblait à l'opposé d'elle, mais peut-être n'était-il pas très regardant lorsqu'il voulait juste tremper sa nouille (ce qui n'était pas de bonne augure pour elle non plus). Odette soupira et tourna le dos au couple pour ne plus penser à eux et essayer de profiter de sa soirée malgré tout, exaspérée par son propre comportement. La jalousie ne faisait pas partie de son vocabulaire alors pourquoi est-ce qu'une telle scène la dérangeait ? Elle savait pertinemment que Jace couchait avec d'autres filles qu'elle et l'idée ne l'avait jamais dérangée ; en être témoin était une toute autre affaire, apparemment. Lorsqu'un homme s'approcha d'elle pour lui offrir un verre, elle finit le sien d'une traite et opina du chef pour accepter sa proposition. Il commença alors à lui faire la conversation mais le regard de la brune ne cessait de glisser sur l'irlandais à l'autre bout du bar. Elle s'autorisa un deuxième cul sec avant de quitter son interlocuteur sans cérémonie pour s'avancer vers Jace et la blondasse qui s'était permis de glisser sa main sur le bras de son amant. Arrivée à leur hauteur, elle ne leur laissa pas le temps de réagir qu'elle attrapa Jace par la nuque pour l'attirer vers elle et partager avec lui un baiser passionné dont ils avaient le secret. Elle resta accrochée à son cou alors qu'elle se retournait vers l'inconnue, un sourire hypocrite sur les lèvres et les sourcils haussés comme pour lui dire qu'est-ce que tu fous encore là ? Elle glissa ensuite sur la chaise qu'elle occupait quelques secondes auparavant, soulagée de la voir partir - qu'elle aille donc se trouver une autre proie.
« C'était moins une, t'avais l'air de bien t'emmerder. » Impossible qu'elle admette cette jalousie mal placée, elle avait déjà du mal à se l'avouer à elle-même, alors elle préféra lui faire croire qu'elle pensait l'avoir sauvé d'un mauvais coup. « Elle était pas jolie, la pauvre. Croire qu'elle peut se taper un mec comme toi, c'est bien, l'espoir fait vivre. » Un rire mauvais s'échappa de ses lèvres et elle glissa une pinte de bière vers Jace qu'elle avait commandée avant de les déranger, prête à passer la soirée avec lui comme si de rien n'était.

_________________
"Why do I feel so laid down when this is how it's always been, may seem like there's nothing now but it's deep under my skin."
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Jace O'Connor

behind
messages : 275
name : all souls
face + © : POD ; ©self (av+gif), old money(sign)
multinicks : -

age (birth) : 27 years old [30.01]
♡ status : single
work : doing pretty much everything in the ranch
activities : working, dealing, trying to forget n.
home : big appartment on harbor row, with gab & eddie
points : 1412
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON | TC shooting (s4 : odette, aneurin)

(there ain't no running from me) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (there ain't no running from me) · Ven 16 Avr - 19:48
there ain't no running from me
haven't you heard the news that i get to choose
how it plays out, no matter how you scream and shout


@Odette Lynch — march, 26th (2021)

Ce soir, pas de boulot, seulement une petite soirée détente après une grosse journée passée au ranch. La fatigue se faisait sérieusement sentir mais il n'avait pu refuser de prendre un verre avec deux mecs de salle de sport. Seulement ça tournait toujours de la même façon avec eux : un verre entre potes signifiaient qu'en moins de temps qu'il le fallait pour le réaliser, c'était chacun de son côté pour se trouver la plus belle plante de la soirée. Aujourd'hui n'échappait à la régle, les deux bruns étaient déjà à l'autre bout du bar, chacun avec une blonde pendue à ses lèvres. Jace, lui, faisait face à une fausse rousse qui riait bien trop fort à chacune de ses phrases même lorsque ça n'avait rien de drôle. Il avait beau se trouver hilarant (à sa façon, quoiqu'on en dise), il ne l'était pas non toutes les trente secondes. C'était faux et ridicule, mais la dénommée Leah avait un décolleté plutôt sympathique sur lequel louché pour passer le temps. Elle n'était pas non plus désagréable, elle était même rigolote lorsqu'elle arrêtait de rire comme ça, mais ce n'était pas sa tasse de thé.  L'irlandais avait néanmoins remarqué Odette dans un coin de la pièce. Elle était tout sauf discrète à le regarder si souvent, mais ce serait mentir que de dire qu'il n'en jouait pas un peu -avec elle et à jouer de ses propres réactions avec Leah pour titiller un peu plus Odette. Il n'était sûr de rien, et pourtant, il était prêt à le parier : cette situation ne lui plaisait pas, et ce n'était qu'une question avant qu'elle ne débarque.
Bingo. Seulement il ne l'avait pas vu arriver si vite, et encore moins qu'elle pointe ses lèvres su rles siennes sans la moindre présentation avant. Une fois le baiser achevé, Jace ne peut s'empêcher de sourire comme un con, amusé par sa petite scène qui n'avait certainement besoin ni de sous-titre ni d'explication. L'irlandais glisse son bras autour de sa taille le temps que Leah se volatilise -franchement remontée mais qui ne donne visiblement pas dans le scandale- et finalement c'est la brunette qui s'extrait pour s'asseoir sur le tabouret. « ça va les chevilles ? » demande-t-il en riant en réceptionnant la bière qu'elle glisse devant lui. « tu peux le dire hein. Tu crevais de jalousie. Ton petit manège là... » il a un sourire sur le coin des lèvres et a bien envie de l'emmerder. Il se rapproche un peu, penche la tête, doucement. « Aussi évident qu'un nez au milieu de la figure » il prend une gorgée de sa pinte et la repose, sans se départir de son rictus. « dis plutôt que le mec à qui tu causais ne te satisfaisait d'aucune manière et que tu flippais de me voir repartir avec celle-là... » lache-t-il avec son air de con fini mais qu'il sublimait avec un sourire adorable. Jouer avec les nerfs -et la mauvaise foi- de la jeune femme était un jeu d'enfant, surtout lorsque c'était si évident.

_________________


HE'S A BADASS WITH A GOOD HEART
soft, but strong. unapologetic and honest. he's the type of man you go to war beside - not against.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Odette Lynch

behind
messages : 1336
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : emackey ⋅ © self.
multinicks :
giselledanielshilohscar


age (birth) : 24 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : burlesque dancer at the illunis, former figure skater.
home : sharing ayden's bed.
points : 2046
moodboard : (there ain't no running from me) F671f6abc401768e6d7c6af6cc9c2021322dd045
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : yuri ⋅ larissa ⋅ jace ⋅ deanna

(there ain't no running from me) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (there ain't no running from me) · Sam 17 Avr - 18:53
La jalousie n'était pas un concept qui lui était familier, pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait jamais assez apprécié quelqu'un pour ressentir une émotion qui s'en rapprochait. Plus jeune, son quotidien avait été rythmé par les entraînements intensifs et elle n'avait pas eu le temps de s'intéresser aux garçons, trop obnubilée par son objectif des Jeux Olympiques pour ne serait-ce qu'y penser. Puis il y avait eu son accident, et la blonde d'alors avait rattrapé le temps perdu, se débarrassant de sa virginité avec le premier venu avant d'enchaîner avec les pires losers. Parce qu'elle avait, à la même époque, développé son addiction aux anti-douleurs, Odette n'avait fréquenté que des hommes en bas de l'échelle sociale et professionnelle, qui n'avaient pas de grandes ambitions ni grand chose dans la tête - ce n'était pas pour ça qu'elle les choisissait, après tout. Libre dans son corps, elle l'était beaucoup moins dans sa tête malgré ce qu'elle prétendait, ce qui résultait en des barrières qu'elle s'imposait et qui l'empêchaient de s'attacher à qui que ce soit. Puis il y avait eu Jace. Son dealeur, pas vraiment le gendre idéal, mais à la différence des autres il ne consommait aucune drogue et avait la tête sur les épaules. Avec le temps, elle avait compris qu'il faisait partie des bons malgré cet air de bad boy, et son affection pour lui avait grandi avec le temps sans qu'elle ne s'en rende compte. Elle n'était pas prête à l'avouer à haute voix, ni à elle-même, mais elle ne pouvait ignorer cette envie meurtrière qui l'avait prise aux tripes en voyant la rousse fadasse rigoler à tous ses propos et avoir les mains un peu trop baladeuses, rendant son compagnon d'un soir inintéressant, voire inexistant. Elle ne prit même pas la peine d'y mettre les formes avant de le planter et de rejoindre le couple, prenant possession des lieux et des lèvres de Jace avant d'offrir à l'inconnue un sourire que l'on aurait pu traduire en go fuck yourself.
« La jalousie ? Pff. » Elle haussa les épaules dans un rire nasal qui ne bernait personne, elle-même incluse, ce qui lui arracha une grimace tandis qu'elle évitait le regard de l'irlandais. « J'ai fait ça pour toi. Franchement, tu t'imagines avec une fille pareille ? Tu mérites mieux. » Et si elle était d'avis que personne ne méritait de finir avec Odette Lynch (déjà incapable de se rendre heureuse elle-même, comment pourrait-elle combler quelqu'un d'autre sur le plan émotionnel ?), la principale concernée se trouvait tout de même mieux que la rousse sur le plan physique et ne doutait pas de ses capacités à combler Jace dans ce domaine. « Je te concède néanmoins que Monsieur Ringard n'avait rien à m'apporter, si ce n'est que je bois à l'oeil. » Elle prit une gorgée de sa boisson pour appuyer ses propos puis plissa les yeux d'un air suspicieux quand elle remarqua que Jace ne se départait pas de son sourire satisfait. « Tu ne me crois pas, en plus ? On a dit qu'on ne faisait pas dans la jalousie, tu te souviens ? » Elle était transparente, mais elle ne laisserait pas le temps à Jace de rebondir là-dessus. « Si je me suis trompée et qu'elle te plaît tant, je t'en prie, va la rejoindre. » Elle arqua un sourcil de défi, son regard planté dans celui de Jace. Le palpitant d'Odette accéléra dans sa poitrine, redoutant le choix de son amant. Si elle était à peu près sûre qu'il la préférait à l'autre fille, elle le savait aussi capable de rejoindre cette dernière juste dans le but de l'énerver.

_________________
"Why do I feel so laid down when this is how it's always been, may seem like there's nothing now but it's deep under my skin."
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé


behind
the mask

(there ain't no running from me) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (there ain't no running from me) ·
 
(there ain't no running from me)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: