hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-60%
Le deal à ne pas rater :
GETGO Set 6 boules de pétanque acier chromé
15.99 € 39.99 €
Voir le deal

 It's not warm when she's away

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: the majestic

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Wayne Parker

behind
messages : 180
name : vodka paradise
face + © : benjamin kühnemund
multinicks : aaron, jules, gabriel, evelyn

age (birth) : 32
♡ status : 50 shades of wayne
work : serial stalker
points : 690
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (fr)

It's not warm when she's away Empty
Revenir en haut Aller en bas
· It's not warm when she's away · Ven 9 Avr - 16:45
Mardi 6 avril
feat @Larissa Mengesha


Larissa. Jeune afro-américaine aimant croquer la vie à pleine dent et surtout ne pas s’aventurer dans une relation compliquée. Oh non. Tout ce qu’elle désire, c’est s’amuser. Quand on la voit comme ça sur son profil Mazebird, on ne dirait pas. Elle a l’air d’être une fille de bonne famille qui pourrait presque se préserver pour le mariage. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences. Vos échanges sur Tinder ont mené à un premier date, qui s’est fini assez vite dans ta chambre. C’était assez prévisible. Cela aurait pu en rester là, à un coup d’un soir, sauf que tu l’as vu fréquenter Katarina. Et tu te dis que c’est l’occasion parfaite pour te rapprocher d’elle indirectement. Tu joues à un jeu dangereux, t’en as conscience, mais t’as besoin de savoir quelle genre de mère elle est et ce qu’elle devient. T’as beau observer ton ex à travers les vitres teintées de ta BMW, tu n’arrives pas à obtenir les réponses à toutes les questions que tu te poses. Peut-être que ton plan cul pourra t’en dire plus. Mais faudra que tu sois subtile. Une dure mission t’attends ce soir. T’en as conscience alors que tu finis de te préparer devant un miroir. – J’arrive. Une petite minute. – Tu cries alors que tu entends ton portable vibrer. Tu lui avais demandé de ne pas nécessairement frapper à la porte et te biper. Elle a suivi les consignes scrupuleusement. Du moins, tu l’espères. Cela te ferait chier que ce soit un appel te signalant l’annulation ou le report du rendez-vous. Tu t’es quand même fait beau pour l’occasion. T’as rasé ta barbe, mis un chino, une chemise, du gel et une bonne dose de parfum. T’as l’impression de sortir alors que tu resteras à priori dans la même pièce. – Hey ! Ça va ? – Tu demandes alors que tu ouvres la porte, finalement prêt pour la laisser entrer dans ta suite. Tu lui offres un baiser à la commissure des lèvres, ne sachant pas trop comment la saluer. Un hug serait étrange et un bisous franc un peu trop direct. Tu reprends aussitôt la parole histoire de détendre l’atmosphère. – Te moque pas de ma chemise. C’était ça ou je t’accueillais tout nu sur le lit. Mais je voulais pas que ça frise le ridicule. Déjà que la chambre d’hôtel on est pas mal dans les clichés. – Tu as bien compris que la jeune femme n’était pas en capacité de te recevoir chez elle. Ou tout du moins ne le souhaite pas. Tu n’as pas de souci à l’inviter dans ton antre. Ce n’est pas comme si tu louais la chambre la plus dégueulasse de l’hôtel. – T’as mangé ? – Tu demandes presque innocemment avant de vérifier l’heure sur ta montre. Vingt-deux heures et quelques, il n’y a pas trop de doute à avoir. Mais c’est plus histoire de teaser ta surprise.
what's up, danger? don't be a stranger
Voir le profil de l'utilisateur
Larissa Mengesha

behind
messages : 1400
name : corpsie.
face + © : t. parris + me & jurneesmolletts.
multinicks : beckett - isaac - maisie - oliver - peter - tony.

age (birth) : 33 | march 25th.
♡ status : tindering.
work : chief deputy @ WB county Sheriff Office.
activities : club d'écologie, de yoga, multi-sports.
home : un appart sur bridgewater way.
points : 1863
moodboard :
It's not warm when she's away Meta_t10

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [0/3] - (s3 : Ali) s4 : Wayne (Ethan, Shiloh)

It's not warm when she's away Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: It's not warm when she's away · Jeu 22 Avr - 16:12
Il avait été difficile de finaliser son maquillage dès l’instant où Larissa s’était souvenue des échanges qui avaient conduit jusqu’à l’organisation de cette soirée. Elle ne conservait qu’une poignée de souvenirs de leur premier rencard, ces derniers étaient suffisamment agréables pour la faire accepter un second rendez-vous.  Wayne était le stéréotype de ce qu’elle ne recherchait pas chez un compagnon, raison pour laquelle elle ne voyait aucun inconvénient à retomber dans ses bras l’espace d’une nuit. Son visage était apparu sur son application à une période où elle avait justement besoin de changer d’air et de perspectives. Malgré ce qu’elle pouvait assurer, elle s’était rendu compte qu’elle désirait trouver un « match parfait » sur Tinder alors qu’elle n’était absolument pas prête pour cela. Elle avait ralenti l’allure après quelques rencards, refroidie par le nombre important de têtes familières qu’elle avait pu y croiser jusqu’à tomber sur lui et ses tablettes de chocolat. Malgré son évidente superficialité, elle lui avait offert le bénéfice du doute et n’avait pas regretté les trente-six heures de courbature à la suite de leurs ébats. Elle avait été étonnée d’avoir eu de ses nouvelles plusieurs semaines plus tard, cependant, faute de mieux, son approbation ne s’était pas faite attendre. Sa tenue vestimentaire pour l’occasion était un peu moins travaillée que la dernière fois, elle avait enfilé une robe noire seyante aisée à enlever et une paire de boucle d’oreilles, rien d’autre n’était nécessaire. Elle avait néanmoins déposé un fard couleur pêche sur ses paupières, en mémoire de leurs messages, même s’il n’y avait aucune chance pour que le jeune homme ne paie une telle attention à ce détail. Ce n’était pas ce fruit qui le tentait. Elle vérifia son reflet dans le miroir de l’ascenseur et envoya le SMS demandé en arrivant non loin de la chambre de Wayne. « Bonsoir ! » Elle trouvait toujours les premiers instants de politesse étranges quand il s’agissait d’un plan cul. L’accueil de Wayne ne dérogea pas à cette règle. « Oui, ça va très bien, et toi. » Elle jeta un coup d’œil dans la pièce au moment d’entrer un peu plus à l’intérieur, puis pouffa de rire en se retournant vers le maître temporaire des lieux. « J’aime bien les chambres d’hôtel, ça fait peu sérieux. » Pile ce qu’ils recherchaient. Elle s’avança vers lui et glissa sensuellement son index le long de la ligne des boutons de sa fameuse chemise. Elle n’aurait pas dit non à l’accueil qu’il venait de décrire, ça aurait eu le mérite de les faire entrer directement dans le feu de l’action. Elle hocha la tête pour répondre silencieusement à sa question avant de se hisser sur la pointe des pieds pour l’embrasser du bout des lèvres. Malgré la hauteur de ses talons, la différence de taille entre les deux individus restait imposante. « Elle est pas si mal cette chemise, mais elle serait mieux par terre, non ? » demanda-t-elle, d’une voix faussement mutine.

_________________
they can see the flame that's in her eyes. Watch her as she's lighting up the night. Nobody knows that she's a lonely girl and it's a lonely world. But she gon' let it burn.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Wayne Parker

behind
messages : 180
name : vodka paradise
face + © : benjamin kühnemund
multinicks : aaron, jules, gabriel, evelyn

age (birth) : 32
♡ status : 50 shades of wayne
work : serial stalker
points : 690
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (fr)

It's not warm when she's away Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: It's not warm when she's away · Lun 26 Avr - 0:26
Quel est le mal à se faire du bien de temps à autre ? Larissa et toi êtes deux adultes ayant une relation consentie. Vous savez très bien ce que vous voulez et ça n’a rien de bien compliqué. Pas besoin de passer par trente-six chemins. T’en as juste ras-le-bol des nanas qui se prennent trop la tête alors qu’en finalité ce qu’elles veulent c’est juste du cul. Elles ne se l’avouent même pas. Comme si c’était un terrible pêché. Tu préfères les gens qui vont droit au but et Larissa semble en faire partie. T’as particulièrement apprécié vos premiers ébats et vos conversations par la suite t’ont bien amusées. Elles étaient pour le moins suggestives. Ce qui n’empêche pas que tu t’es fais beau pour l’occasion et elle aussi visiblement. Sa robe noire ne te donne qu’une seule envie : la dérober ! – Ça va. – Tu réponds à sa question rhétorique après ce moment gênant de salutation. L’embrasser tout de suite serait culotté. Vous n’êtes quand même pas deux sauvages, si ? Tu reprends la parole pour évoquer ta chemise ridicule et détendre l’atmosphère avec un peu d’humour. Ce qui a l’effet escompté. – Et ma chambre n’est pas miteuse. Mon lit est assez.. confortable. – Tu précises, car en terme de cliché t’as l’image en tête du vieux Motel crasseux avec des blattes. Et vous êtes loin du compte. Ta chambre est assez luxueuse à côté. Tes suggestions ne manquent pas en tout cas de donner des idées à la trentenaire puisque ses  doigts s’aventurent déjà sur les boutons de ta chemise et ses lèvres viennent confronter les tiennes comme pour te signaler qu’elle ne souhaite pas perdre plus de temps. Tu avais prévu une petite surprise pour elle mais ça pourra attendre. Elle a su capter ton attention comme il faut. – Je pourrai en dire autant de cette belle robe. – Ton regard malicieux la dévore tandis que tes mains s’immiscent doucement autour de sa taille pour venir peu à peu caresser ses formes tandis que tu viens coller tes lèvres contre le cou de la demoiselle pour le parsemer de baisers et te faire un peu plus désirer. Tu as hâtes qu’elle commence les hostilités en ôtant ta chemise. Tu remontes peu à peu jusqu’à ses oreilles pour venir susurrer quelques mots. – Joyeux anniversaire. – Puis tu t’empares plus sauvagement de ses lèvres tandis que ton corps entraîne le sien telle une valse peu à peu en direction du lit.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé


behind
the mask

It's not warm when she's away Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: It's not warm when she's away ·
 
It's not warm when she's away
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: the majestic-
Sauter vers: