hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -31%
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
Voir le deal
48.51 €

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Sage Anderson

behind
messages : 22
face + © : Christina Nadin © DarleyGraphs - Tumblr
multinicks : @Koa Thompson

age (birth) : 28 yo
♡ status : single
points : 130
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

long time no see Empty
Revenir en haut Aller en bas
· long time no see · Lun 19 Avr - 2:30


fresh start
"where you movin?"
I said, "on to better things"



Une page vierge. Ce n’est pas donné à tout le monde. Cette possibilité de tout reprendre à zéro à l’aube de la trentaine. Comme si on lui offrait une seconde saison dans la série de sa vie. Pour l’instant le trailer n’était pas très vendeur, car elle n’avait aucune foutue idée de ce que son avenir lui réservait. Mais en toute honnêteté elle s’en fichait un peu. Elle était en vie. Elle marchait enfin normalement. Pour l’instant Sage n’avait pas besoin de grand chose de plus.

C’était comme si elle redécouvrait le monde à nouveau. Enfin en soit elle découvrait enfin réellement la ville dans laquelle elle était résidente depuis un an… Et pourtant, c’était comme si elle avait posé ses valises en Oregon la veille au soir. Elle était complètement perdue. Pourtant elle refusait d’ouvrir l’application « Plans » sur son iPhone, résolue avec l’idée qu’elle se perdrait plusieurs fois avant de trouver son chemin. Elle n’avait pas grand chose de mieux a faire pour l’instant. Elle n’était attendue nulle part. Elle se repérait en ville en fonction de cinq points stratégiques: la maison de son oncle, l’appartement de Lily, la pizzeria des parents de cette dernière, l’océan et depuis peu son appartement. C’était tout récent, mais maintenant qu’elle se reprenait en main et n’avait plus besoin d’aide pour marcher du lit à la salle de bain, elle avait décidé qu’il était temps qu’elle se trouve un chez elle. En devenant locataire d’un coquet petit deux pièces entre Harbor Row et Bridgewater Way, elle actait la chose. L’épisode pilot de la série aurait d’ailleurs pu commencé comme ça: la signature du bail de l’appartement une quinzaine de jours en arrière. Bail de deux ans renouvelable. L’intrigue était lancée.

Nous disions donc plus tôt, complètement perdue. Ouais total ! Là était l’exactitude de sa géolocalisation si on lui avait demandé où elle se trouvait sur l’instant T. Mais c’était une belle journée. Le soleil avait entreprit sa course dans un ciel complètement dégagé, alors que les aiguilles de sa montre affichaient 10H37. Les allées arborées de la petite ville bourgeonnaient, offrant aux habitants de celle-ci de subtiles camaïeux de rose et de vert. Petit plaisir simple que d’humer le parfum des arbres en fleurs à la recherche de sa dose journalière de théine. Elle s’était renseignée avant de partir quelques minutes plus tôt, Marceline était le Coffee shop de son quartier, elle devait mémoriser ce trajet à tout prix. Mais la voila déjà qui divaguait déjà. Sa curiosité l’avait fait dévier de sa route. Une boite aux lettres peu commune. Un petit chiot qui a du mal a remonter sur le trottoir. Un rosier sauvage qui se fraie un chemin au delà du muret en pierre. Et puis finalement devant elle, la devanture du Marceline. Ah ! Peut être n’était-elle pas partie du bon coté en premier lieu. Décidément son sens de l’orientation était tout aussi foireux que lorsqu’elle vivait dans l’hémisphère sud… Mais aujourd’hui elle se félicitait de la finalité de sa petite promenade, bien qu’elle n’y soit strictement pour rien !

Un large sourire étirait ses lèvres pleines alors qu’elle était accueillie dans l’antre du petit café par une délicieuse odeur de café fraichement torréfié et de thés parfumés. Elle observait le lieu avec des grands yeux d’enfant, regardant tout et rien à la fois comme s’il y avait trop d’informations à assimiler d’un coup. Mais on ne pouvait lui reprocher cet émerveillement, tout était réellement nouveau pour elle. Avec un enthousiasme peu dissimulé elle commandait un matcha latte au lait de coco. Son accent la trahissait à chaque fois, ainsi elle offrait aux regards interpellés un sourire éclatant en simple réponse, non elle n’était pas d’ici. Elle patientait dans la file, ses deux AirPods à nouveau dans les oreilles, hochant la tête au rythme du morceau joué. Ses cheveux suivaient le mouvement, relevés avec négligence en une queue de cheval qui oscillait de droite à gauche. Le petit bout de femme basculait discrètement d’un pied sur l’autre… Quelle idée d’écouter de la musique latine avant midi ! Mais ça c’était du Sage tout craché, si le morceau choisi par l’algorithme de son téléphone la faisait sourire, alors elle laissait jouer. Bientôt les épaules suivaient, se haussant en rythme avec les percussions. Bientôt elle murmurait les paroles du bout des lèvres, sans vraiment trop comprendre ce qu’elle « chantait ».
« …Oiga, mire, vea… Véngase a Cali para que vea… »


"Matcha latte coco pour Sage !"


Elle avançait toute guillerette, et saisissait ce qu’elle pensait être son gobelet. Une odeur de café vint chatouiller ses narines alors qu’elle était a deux doigts de porter la boisson à ses lèvres. Elle s’interrompit pour prendre connaissance du prénom écrit au marker sur le contenant en papier recyclé. Milo. Froncement de sourcils. Haussement d’épaules.

Ah ! C’est pas moi ça… —soufflait-elle pour elle même, alors qu’elle reposait le mauvais gobelet sur le comptoir, afin de récupérer le bon. Une seconde main, beaucoup plus grande que la sienne saisissait le saint graal à sa place. Non… Ça c’est le mien ! — elle avait un petit rire amusé et à la fois poli.— Vous ça doit être le café… Ca doit être Milo ! — elle saisissait le second gobelet et relevait enfin le regard vers l’individu. Ses beaux yeux noisette s’écarquillèrent fur et à mesure qu’elle faisait le lien entre le prénom qu’elle avait d’abord lu, puis dit à voix haute et à la personne qui se trouvait en face d’elle.

Impossible avait-elle pensé ! Et pourtant...




@Milo Davenport

_________________
i will hold on tighter 'til the afterglow

and we'll burn so bright 'til the darkness softly clears.
✬ love, lust, faith and dreams.
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Davenport

behind
messages : 3088
name : mrs.brightside (marine)
face + © : d.ricciardo + tearsflight, oo26s, j.camp
multinicks : caseynathantommy

age (birth) : thirty-two (22/02)
♡ status : ditched, ghosted. call it what your want.
work : owner and manager of the camp tomahawk lake
activities : volunteer at the hospital (portland). running, fishing, hiking, cycling, yoga, meditation, playing ticket to ride & phase 10.
home : a chalet on camp tomahawk lake
points : 2500
moodboard :
long time no see 48ea775fab13ac90e31dd2b049ff17db6ca799dd
RPS EN COURS
saint valentin (jean)ruthopheliagiselle

RPS EN ATTENTE
citra, sage.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ | close |

long time no see Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: long time no see · Sam 24 Avr - 11:00
Si le rendez-vous avec spécialiste ne lui avait pas apporté de bonne nouvelle, ce dernier s’était passé comme Milo l’avait prévu. Bientôt, se remettre sur les listes de greffe ne serait plus un choix pour le jeune homme, s’il tenait à prolonger son séjour ici-bas. La grande question était là. D’un point de vue purement égoïste et personnel, Milo n’avait aucune envie de passer à nouveau par des semaines, voire des mois, d’hospitalisation. Il ne souhaitait pas subir une nouvelle opération aussi lourde mais plus encore, il n’avait pas envie de voler la place de quelqu’un alors qu’il avait déjà bénéficier d’une seconde chance. Ces douze dernières années, le jeune homme avait vécu à cent-pour-cent chaque journée qu’il lui avait été donnée de terminer et il n’avait à ce jour que peu de regret. La fin ne lui faisait pas peur, malgré son jeune âge. Il s’y était préparé à l’adolescence et avait eu la chance de se voir accorder plusieurs années de plus, il était donc prêt à tirer sa révérence. Pas tout de suite, mais bientôt. Milo savait qu’il avait encore plusieurs mois devant lui, une année s’il avait de la chance, et ce délai lui donnait simplement envie de profiter plus encore qu’il ne l’avait fait jusque maintenant. D’un autre côté, il y avait sa mère, ses proches, qui ne comprendraient peut-être pas sa décision et que Milo avait l’impression de laisser tomber en prenant la décision de ne pas se mettre sur les listes. Malgré lui, il se laissait ronger par la culpabilité lorsqu’il pensait à sa mère et à toutes les épreuves qu’elle avait eu à traverser, à cause de lui. Milo savait qu’il était son tout, qu’elle n’avait personne d’autre - au-delà de quelques amis proches - pour prendre soin d’elle lorsqu’il ne serait plus là pour le faire, et il craignait sincèrement que sa fin, à lui, soit aussi celle de sa mère. Les personnes qu’il allait laisser derrière étaient ce qui lui faisait mettre un gros point d'interrogation sur la question que lui avait posé son médecin, mais Milo n’avait aucune envie de se précipiter malgré l’urgence. C’était sa vie dont il était question et s’il avait la possibilité de se mettre sur les listes, puis se rétracter plus tard s’il changeait d’avis, il n’en était mentalement (et physiquement) pas encore là.
Son rendez-vous s’était suivi, naturellement, d’une randonnée d’une bonne heure afin d’évacuer toute onde négative encore présente dans son esprit, avant de se diriger vers le Marceline’s Coffee shop pour prendre un café. Malgré la fatigue physique causée par la balade, Davenport était de bien meilleure humeur et se sentait léger lorsqu’il entra dans le café, saluant le patron qu’il connaissait plutôt bien. Ses passages en ville étaient plutôt rares, puisque Milo vivait au camp et ne descendait pas forcément dans le centre tous les jours, mais dès qu’il passait par ici, le Marceline’s était un stop obligatoire. Il discuta rapidement avec Howard avant de se mettre sur le côté dans l’attente de sa commande.
Il ne mit pas plus d’une seconde à reconnaître la jeune femme qui venait de passer la porte du café, malgré l’absurdité de sa présence en Oregon. Ici, à Windmont Bay. Milo cligna des yeux pour s’assurer qu’il ne rêvait pas alors que la voix chantonnante de Sage lui parvint lorsqu’elle passa commande de son café. Il n’y avait aucun doute sur l’identité de la jeune femme et pourtant, Milo se refusait d’y croire. Parce que si Sage était ici, elle lui aurait forcément fait savoir. Ils ne s’étaient rien promis au moment de leurs adieux, quelques années plus tôt, mais la surfeuse savait exactement d’où était Milo et il avait du mal à se dire qu’elle avait volontairement choisi de le tenir dans l’ombre. Un peu abasourdi, les yeux rivés sur l’amie de sa cousine, Milo ne réagit pas directement lorsqu’on annonça sa commande et vit l’australienne intercepter un premier gobelet avant de s'avança à son tour lorsque la serveuse en posa un deuxième sur le comptoir. Il retint son souffle en tendant la main pour récupérer la boisson, avant que Sage lui signale que les commandes avaient été inversées, sans le regarder. Elle avait toujours ce sourire, qui l’avait fait craqué plusieurs années plus tôt, et cet éclat dans les yeux, même si ce dernier sembla s’éteindre lorsqu’elle réalisa à qui elle avait affaire. « En effet. » Dit-il, avant de la détailler de haut en bas comme si son esprit lui jouait des tours. « Qu’est-ce que tu fais ici ? » Parvint-il à prononcer finalement, alors qu’un sourire se dessinait doucement sur ses lèvres. « Attention. » Milo passa une main dans le bas du dos de Sage pour l’inviter à se décaler afin de ne pas bloquer les clients derrière eux, puis une fois de côté, passa un bras autour de ses épaules rapidement dans une étreinte. « Sérieusement. Qu’est-ce que tu fais à Windmont Bay et pourquoi je n’en ai pas été informé?! » Son ton était cette fois plus théâtral et enjoué, simplement heureux de la revoir. Cela devait être récent mais tout de même… Sur la planète Terre, c’était ce trou paumé que Sage avait choisi, c’était étrange de ne pas prendre contact avec la seule personne qu’elle connaissait surement ici. A moins bien sûr de n'avoir aucune de le revoir de son côté, ce qu'il n'avait même pas envisagé avant de la prendre dans ses bras.

_________________

keep me in the moment
i've been thinking 'bout time and where does it go. how can i stop my life from passing me by, i don't know. i've been thinking 'bout family and how it's going so fast. will i wake up one morning just wishing that i could go back ?
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Sage Anderson

behind
messages : 22
face + © : Christina Nadin © DarleyGraphs - Tumblr
multinicks : @Koa Thompson

age (birth) : 28 yo
♡ status : single
points : 130
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

long time no see Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: long time no see · Dim 25 Avr - 21:21

Milo. Oui en effet. Sa voix lui fit l’effet d’un électrochoc. Elle l’aurait reconnu entre mille. Comment avait-elle fait pour ne pas l’apercevoir dans le café quelques minutes plus tôt? Et voila qu’elle restait plantée là, figée sur place par la surprise. Une agréable surprise ceci dit. Bouche bée, bien qu’elle se force à pincer les lèvres, Sage était dans l’incapacité de répondre à sa première question pour l’instant. Elle le détaillait du regard à son tour. Il n’avait pas changé. Enfin si. Disons plutôt qu’il s’était bonifié durant ces cinq dernières et quelques années. Mais lui tombait sur le front les mêmes boucles brunes rebelles, comme dans son dernier souvenir. Toujours cette même barbe de trois jours faussement négligée. Toujours cette même voix grave et ces mêmes fossettes qui l’avait fait craqué le temps d’un hiver australien. Elle ne remarquait même plus les gens qui les entouraient. Le café du jeune homme en main, elle était à même de se perdre dans ses yeux avant qu’il ne l’invite à faire quelques pas sur le côté. Et voila qu’elle se retrouvait dans ses bras le temps d’une rapide étreinte, qu’elle n’osa prolonger. Même parfum, même chaleur humaine, comme dans son souvenir si ce n’est peut être avec un peu plus de muscles.

Salut ! Euh…

Répondait-elle complètement à coté de la plaque tout libérant ses oreilles des écouteurs. Sage ! Get your shit together… La jeune femme secoue doucement la tête dans un petit sourire confus avant de venir caler une mèche derrière son oreille. Elle s’éclaircit discrètement la gorge, tentant de mettre tant bien que mal un peu d’ordre dans ses idées.

Mmmh… Initialement c’était pas… Humm… Voulu ! Je ne sais pas si tu parles toujours à ta cousine…?

Elle laissait sa question en suspend, en espérant qu’il lui dise qu’il savait. Que ça lui était sorti de la tête et qu’il était au courant. Mais face au haussement d’épaules évasif du jeune homme, elle en concluait ce n’était pas vraiment le cas. Elle détestait ces moments. Sage avait refait son entrée dans la sphère sociale à peine un mois en arrière, mais ces situations la mettait toujours mal à l’aise. Devoir expliquer sa disparition du monde des vivants. Son accident. Son hospitalisation. Son envol pour l’Oregon loin de l’univers médiatique des sports de glisse. Souvent les gens la regardaient différemment. Elle décelait même parfois dans leur regard une pointe de pitié. Constat qui lui été insupportable. Souvent leur manière d’agir changeait. Elle devenait fragile. Il fallait la ménager alors qu’elle, elle ne demandait qu’à profiter de cette seconde chance dont la vie lui avait fait cadeau. Cependant Milo méritait de savoir pourquoi elle ne l'avait pas contacté plus tôt. Et sil y avait bien une personne à même de comprendre sa situation, quand elle y pensait, c'était bien lui.

Super… — soupire d’abord la jeune femme, la mine ennuyée. Est-ce que tu as un peu de temps devant toi? — ajoute t-elle ensuite, plaisantant à demi mot, tout en tendant au brun sa boisson chaude.

_________________
i will hold on tighter 'til the afterglow

and we'll burn so bright 'til the darkness softly clears.


Dernière édition par Sage Anderson le Ven 7 Mai - 19:29, édité 1 fois
✬ love, lust, faith and dreams.
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Davenport

behind
messages : 3088
name : mrs.brightside (marine)
face + © : d.ricciardo + tearsflight, oo26s, j.camp
multinicks : caseynathantommy

age (birth) : thirty-two (22/02)
♡ status : ditched, ghosted. call it what your want.
work : owner and manager of the camp tomahawk lake
activities : volunteer at the hospital (portland). running, fishing, hiking, cycling, yoga, meditation, playing ticket to ride & phase 10.
home : a chalet on camp tomahawk lake
points : 2500
moodboard :
long time no see 48ea775fab13ac90e31dd2b049ff17db6ca799dd
RPS EN COURS
saint valentin (jean)ruthopheliagiselle

RPS EN ATTENTE
citra, sage.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ | close |

long time no see Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: long time no see · Jeu 6 Mai - 20:08
Lorsqu’ils s’étaient quitté au petit matin, juste avant que Milo ne saute dans son avion pour rentrer en Oregon, ils étaient tous deux partis du principe qu’il s’agissait d’un adieu. Au delà des réseaux sociaux, Milo avait été persuadé qu’il ne reverrait jamais la jeune femme pour la bonne et simple raison qu’elle vivait littéralement de l’autr côté de la planète. Il avait longtemps rêvé de ce voyage en Australie, avait adoré ces quelques semaines sur la Terre natale de sa maman, mais le jeune homme était bien conscient qu’il s’agissait du voyage de toute une vie et qu’il ne renouvellerait probablement pas l’expérience. Quant à Sage… Et puis bien il n’y avait rien de son côté qui justifiait un voyage en Oregon, moins encore à Windmont Bay. Et pourtant la jeune femme était bien là, se tenait devant lui en récupérant son café comme une habituée aurait pu le faire. La brune se fondait totalement dans le décor, malgré le teint un peu plus hâlé qu’une bonne partie de la population locale. Le choc passé, Milo la serra rapidement dans ses bras, afin de l'accueillir comme il soit, quand bien même il ne comprenait rien à sa présence ici. La jeune femme avait un peu changé, perdu les traits encore enfantin qu’il lui avait connu, mais Milo retrouvait bien la jeune femme qu’il avait connu quelques années plus tôt.
Bien que consciente qu’il vivait ici, la brune semblait autant prise au dépourvu que lui ne l’était, si ce n’est plus. Avait-elle juste complètement zappé son existence, au point d’en oublier d’où il était originaire ? C’était un peu vexant mais bien probable, après tout. Milo avait passé quelques semaines exceptionnelles en sa présence mais leur histoire n’était qu’un flirt d’été, quelque chose que Sage avait peut-être laissé derrière elle et complètement oublié avec le temps. « Rarement. » Avoua-t-il lorsqu’elle mentionna sa cousine, avec qui Milo avait plus ou moins perdu contact. Au début, elle avait pris soin de le tenir informé de ce qui se passait dans la vie de Sage et puis ils avaient fini par ne plus la mentionner et ne presque plus s’écrire. Famille ou non, c’était difficile de garder contact avec des personnes qu’on avait brièvement connu et qu’on ne reverrait probablement jamais.
Les sourcils froncés lorsqu’elle prononça ce “ super “, Milo l’observa septique avant de regarder autour d’eux, comme si une tierce personne allait apparaître et justifier qu’elle ne semblait pas plus heureuse que ça de le revoir. « Tu ne me dois rien, Sage. Si tu ne veux pas t’expliquer, je peux aussi continuer ma journée et prétendre que cette rencontre n’a jamais eu lieu. » Milo était de mauvaise foi, c’était un mensonge. Il ne risquait pas d’oublier de sitôt que son ex petite amie était en ville mais si elle n’avait aucune envie de lui parler et lui expliquer ce qui l’avait amené ici, il n’allait certainement pas lui forcer la main. Il était un peu déçu qu’elle semble si embêtée de le voir alors qu’ils s’étaient quittés en bons termes, conscients que ce n’était ni la faute de l’un ou l’autre mais juste de la distance entre eux. « J’ai du temps, oui. » Toujours pour toi, se retint-il d’ajouter, récupérant la boisson que l’australienne lui tendait. « Tu préfères t’installer à une table ou sortir te balader ? »  Si tant est qu’elle avait toujours envie de lui parler, maintenant qu’il lui avait offert une porte de sortie.

_________________

keep me in the moment
i've been thinking 'bout time and where does it go. how can i stop my life from passing me by, i don't know. i've been thinking 'bout family and how it's going so fast. will i wake up one morning just wishing that i could go back ?
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Sage Anderson

behind
messages : 22
face + © : Christina Nadin © DarleyGraphs - Tumblr
multinicks : @Koa Thompson

age (birth) : 28 yo
♡ status : single
points : 130
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

long time no see Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: long time no see · Dim 9 Mai - 21:12
 
Les relations.
Sujet tricky pour l’ancienne surfeuse. Elle avait toujours abordé la vie sans se poser maintes questions. Impulsive, elle fonçait tête baissée, drainée par cette soif de vie. Elle avait du mal à ce qu’on lui impose un modèle, une méthode. Pour ces raisons d’ailleurs elle avait posé problème à plusieurs de ses enseignants gamine. Sage était brillante mais, sans pour autant rejeter l’autorité, elle avait du mal à rentrer dans le moule. Du mal à tenir la première moitié du cours, et devenait alors cette élève distraite, à la fois ennuyée et impatiente. On l’avait très tôt diagnostiquée hyper active en raison de son incapacité à tenir en place. Mais la raison était tout autre. C’était l’espace. Il lui fallait de la place. De l’air. C’était presque vital. Son bonheur et son calme résidaient dans les grands espaces. Un choix de carrière qui s’était imposé à elle comme une évidence très tôt. Le champ de possibilités était si large quand elle quittait le rivage. Tout devenait possible oui. C’était ça qui lui plaisait. L’immensité de l’océan, l’infinité de l’horizon. Plus aucune restriction. Pas de compromis.

Les relations.
Compromis. Faire des concessions. Sacrifier un peu de sa liberté pour laisser de l’espace à l’autre. Un fonctionnement que Sage n’avait jamais réussi à adopter. Si elle apprenait de ses erreurs dans tous les autres domaines, dans celui-ci ça bloquait toujours. Mais c’était comme si elle oubliait à chaque fois qu’elle se mettait en couple. Simple, joviale, sportive… Ils aimaient tous les mêmes chose chez elle. Sage était rafraichissante. Elle s’en foutait du regard des autres mais voyait le bien en chacun. Au début tout était bien, tout était beau, tout était rose. Ils aimaient cette spontanéité chez elle, cette indépendance, cette absence de jalousie et de contrôle malsain. Puis ils demandaient plus. Petit à petit l’étau se resserrait. Si elle n’étouffait pas avant, ils partaient d’eux même. Déçus par le manque d’implication, d’attention, déçus de ne recevoir pleinement cet amour dont elle débordait pourtant. La belle Anderson était tout sauf égocentrique, mais elle refusait de sacrifier son bonheur au profit d’une relation qui finirait par la brider.

Puis le temps d’un hiver australien, elle avait vécu une parenthèse dans ce modèle relationnel cyclique. Milo Davenport. Il avait débarqué de nul part. Sans prévenir. Puis était reparti de la même façon. Son rire communicatif avait longuement raisonné dans l’esprit la jeune femme. Il l’avait bouleversée, de plus belle des manières qu’il soit. Ils ne s’étaient jamais rien promis ce qui avait rendu cette relation encore plus intense. Un oasis, une bouffée d’air frais. Un mirage dans la vie de chacun, lucides quand à la temporalité de cette idylle.

Sage n’avait pas de famille aux US, enfin si un oncle maternel à Hawaii. Ainsi quand elle avait apprit que ce dernier avait rejoint le continent et, qui plus est, jeté son dévolu sur l’Oregon… Ça avait fait tilt ! Même si elle avait perdu contact avec Milo, elle savait de par les réseaux qu’il vivait toujours a Windmont Bay. Elle se souvenait même s’être dit « Finis ta saison d’abord ». La vie en avait finalement décidé autrement en mettant un terme prématuré à cette fameuse saison en cours.
Comment allait-elle lui expliquer tout ça? Allait-il la croire? Serait-il déçu qu’elle n’ai pas tenté une prise de contact plus tôt? Probablement oui. Mais elle lui devait l’honnêteté, d’autant plus qu’il doutait déjà d’elle.

Attend attend… Milo, non ça n’a rien à voir! C’est juste un peu compliqué et… Je ne sais pas par où commencer c’est tout mais… — Elle laissait échapper un petit rire nerveux, ne sachant pas trop ou se mettre. Ouais ! Une balade c’est parfait… — ajoutait-elle avec un enthousiasme non feint, emboitant déjà le pas du jeune homme pour sortir du café. D’un coup elle avait besoin de sortir, de prendre l’air à nouveau. Marcher lui ferait le plus grand bien et ce serait plus simple de se livrer ainsi. Une fois à l’extérieur elle attendait que le brun arrive à sa hauteur pour commencer à marcher sans vraiment avoir une direction en tête. Milo était natif de Windmont Bay,  ils ne se perdraient pas.

Ok ! Mmmmh… — Elle prenait une gorgée de matcha, se brûlait la langue, manquait de tout recracher par terre. Putain ! Pardon… — Soufflait-elle en baissant les yeux sur son gobelet. Elle s’éclaircissait la gorge avant de se lancer et de commencer à débiter, dans le désordre. Mon oncle habite ici. Il a déménagé il y a à peu près deux ans. Euh… Mais je n’avais réellement pas de famille ici quand on s’est rencontrés ! C’est récent… Euh oui du coup tout à l’heure quand je te disais que ma présence ici ne relevait pas d’une décision complètement volontaire… Comment dire… J’ai eu un accident. Il y a un an et demi… De surf ! Un accident de surf ouais… Mmmh… Trauma crânien… Et je me suis cassé les deux jambes et fracturé la hanche droite… C’était vraiment… —Elle poussait un soupir lourd de sens en y repensant au moment même ou elle verbalisait l’évènement. Son regard se faisait vide quelques secondes durant alors qu’elle passait sa main libre —tremblante— sur sa nuque. Elle enchaînait. C’était moche ! Je te propose même pas de regarder les photos c’est… Ouais dégueulasse. Mais si tu veux ma pseudo noyade à fait des millions de vues sur youtube…! — ajoutait-elle avec une pointe d’ironie, la gorge nouée. Mmmh… Bref ! J’ai fait six mois à l’hôpital alitée, à Sydney. Et comme je n’étais pas capable de… Rien en fait… J’ai… J’ai quitté l’Australie pour venir ici, au moins le temps de faire ma rééducation. Je ne pouvais pas vraiment sortir j’étais en fauteuil pendant un moment… Je devais souvent aller à Portland pour des check-up… Plusieurs fois par semaine… Enfin bref... Voilà ! Je n’essaye pas de me chercher des excuses vraiment…

Elle avait inconsciemment ralenti le pas alors qu’elle déversait ce flux d’informations dénué de tout construction syntaxique. Sage s’autorisait enfin à regarder son ex petit ami. Un regard timide. Un silence s’installait. La brune jouait avec le couvercle de son gobelet, légèrement fébrile. Elle se rendait compte qu’elle ne lui avait pas vraiment laissé la possibilité d’en placer une. Un moulin à parole. Les situations gênantes lui faisaient souvent cet effet là.

Je suis désolée Milo… — Murmurait enfin l’australienne, brisant le silence la première. J’aurais dû te dire que j’étais… Dans ta ville ! Mais j’étais tellement… Tellement… A côté de la plaque, clairement pas en état… — Elle faisait une pause. Sa lèvre inférieure se mettait à trembler. Elle mordillait celle-ci, perdant volontairement ses yeux embués dans la contemplation des arbres. Ah non ! Tu ne vas pas pleurer quand même là! Elle soupirait pour se donner un semblant de courage alors qu’elle tentait de plaquer un sourire — qui se révélait triste— sur ses lèvres pleines. Je ne voulais pas que toi… Tu puisses avoir pitié de moi comme tous les autres alors… J’imagine que j’attendais d’aller mieux !


@Milo Davenport

_________________
i will hold on tighter 'til the afterglow

and we'll burn so bright 'til the darkness softly clears.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé


behind
the mask

long time no see Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: long time no see ·
 
long time no see
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: marceline's coffee shop-
Sauter vers: