hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -44%
-44% sur la carte mémoire microSD SanDisk ...
Voir le deal
103.49 €

 Through the days and nights

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak

a man on fire × a violent desire
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Schaeffer

behind
messages : 4760
name : corpsie.
face + © : j. lowden x gif©jack-lowden.
multinicks : isaac - larissa - maisie - oliver - peter - tony

age (birth) : 28 {11.06}
♡ status : bzz ❤ bzz.
work : handyman at the camp TL, part-time dad, full-time wanker.
activities : building a rabbit hutch, helping his friends out, annoying Marley.
home : a small house on crescent lane.
points : 6221
moodboard :
Through the days and nights F791af04c93eb0c9d6cb5834b7fae379025263f0

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [0/3] marley, (tommy, riley).

Through the days and nights Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Through the days and nights · Mer 21 Avr - 11:46

through the days and nights
When the rain is pouring down and my heart is hurting
You will always be around, this I know for certain


@Tommy Winters — april 14 (2021)

Cela faisait presque dix jours que Beckett avait empaqueté quelques affaires et les avait balancées dans le coffre de sa voiture. Cela faisait dix nuits qu’ils passaient comme un clochard, tantôt nomade tantôt illégal. Il n’avait pas osé en parler à qui que ce fût de son entourage, par peur d’être considéré comme un moins que rien, ou par crainte de rendre cette rupture réelle s’il l’exprimait à haute voix. Il se trouvait mille et une raisons qui le confortait dans son idée de tout garder pour lui, car il s’en sentait capable, il était fort et savait rassembler tous les malheurs du monde sur son dos, après tout. En dehors de quelques collègues et clients du Camp Tomahawk Lake, il n’avait pas été amené à papoter avec beaucoup de monde, ce qui lui convenait parfaitement car son côté sociable s’était fait la malle en même temps que sa patience. Il n’avait pas non plus esquissé de sourire depuis son départ de la maison, en dehors de quelques moues polies histoire de donner le change, mais il s’agissait là du maximum dont il était capable. Schaeffer était pourtant une créature grégaire qui avait besoin du contact des autres ; aussi, quand Tommy lui avait parlé d’une rare soirée de tranquillité, il n’avait hésité que quelques secondes avant d’accepter l’invitation. Il fit un détour après sa journée de travail pour acheter un pack de bières et deux paquets de chips puis prit la route vers le 26 Pioneer Oak, qu’il considérait comme sa deuxième maison – maintenant que celle de Charlotte avait laissé ce tire vacant. Garé devant le domicile des Winters, il resta plusieurs minutes derrière son volant, histoire de se composer une expression engageante qui ne laisserait pas transparaître le malaise qui le rongeait de l’intérieur. Tommy le connaissait depuis des années, il pourrait lire en lui comme dans un livre ouvert s’il ne maîtrisait pas ses propos et ses expressions. Le pompier détestait Marley, ce fait était un acquis, et Beckett craignait de se laisser aller à sa colère s’ils s’engageaient sur cette voie. Malgré l’aigreur qu’il ressentait à l’égard de son petit ami, il ne voulait pas franchir une ligne qui achèverait de l’éloigner de lui. Il se trouvait coincé dans un entre-deux complexe à gérer. Il avait envie de crier sa haine de tout ce qui lui faisait défaut dernièrement, tout en préservant l’affection qu’il éprouvait à l’encontre de ceux qui l’avaient heurté récemment. Il n’était dès lors pas étonnant de le voir agir plus bêtement que d’ordinaire. Bee n’était pas fait pour trop réfléchir. Après une profonde inspiration, il s’extirpa hors de son véhicule et toqua pour la forme à la porte de la maison avant d’entrer, sans prendre la peine d’attendre une invitation. Maintenant que ce n’était plus que Tommy et les deux plus jeunes, il avait encore plus le droit de s’imposer. « Y a pas de Winters dans cette baraque ? » aboya-t-il à la volée avant qu’une tête rousse n’arrivât de la cuisine pour se jeter dans ses bras. Il frotta le dos de Bethany et déposa un bisou sur le sommet de son crâne. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas vu la gamine et son élan d’affection lui fit le plus grand bien. « Il est dans le jardin, » l’informa-t-elle, avant d’ajouter qu’elle aurait adoré leur tenir compagnie mais qu’elle passait la nuit chez une amie. « Tant mieux, j’avais pas envie d’être emmerdé par des marmots, » rétorqua-t-il avec humour, puis la gratifia d’une nouvelle étreinte en guise d’adieu. Il déposa ses achats dans la cuisine, troqua ses bières tièdes contre deux plus fraîches dans le frigo avant d’aller rejoindre le maître des lieux. « Yo, le super-héros de Windmont Bay. Comment ça va ? » Il lui tendit sa main libre pour le saluer avec un check obscur dont ils avaient le secret depuis l’adolescence, puis la remplaça par une bouteille. « J’ai croisé la rouquine, tu crois qu’elle a vraiment des amies ou elle va chez un mec ? » demanda-t-il, faussement suspicieux.

_________________
Through the days and nights 1f41d  Through the days and nights 1f41d
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me.
✽ if firefighting was easy, cops would do it.
Voir le profil de l'utilisateur
Tommy Winters

behind
messages : 3932
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.evans + bambi eyes, ts, jayhalsstead
multinicks : caseymilonathan

age (birth) : thirty-two y.o ⋅ 20|04
♡ status : divorced, single.
work : firefighter since 2014.
activities : windmont bay fire watch, video games, davey's, trying to focus on work and his family.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).
points : 5501
moodboard :
Through the days and nights Ydhat4rk Through the days and nights Ydc8pfzt Through the days and nights Y8tfjm3o
Through the days and nights Qbi3XQ8
WE WEREN'T BORN TO FOLLOW
gabrielbeckett

Through the days and nights QKeJGoC Through the days and nights YSDoKS7

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ close ⋅ à venir : finn.

Through the days and nights Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Through the days and nights · Dim 9 Mai - 19:39
La propriétaire de la baraque leur avait donné quelques mois de plus pour prendre une décision, ce pourquoi Tommy lui était entièrement reconnaissant. Il avait passé ces dernières semaines dans les calculs à se demander s’il était, ou non, possible pour lui d’obtenir un prêt à la banque et surtout si ça en valait le coup. Avait-il sincèrement envie de sauver les meubles (et les murs) de cette maison, qui gardait autant de bons que de mauvais souvenirs ? Peut-être qu’il était temps pour les Winters de déménager dans une maison plus sympa, plus adaptée à leur petite famille, maintenant que Lydia, Chase et Robin avaient mis les voiles. Oliver partirait peut-être bientôt pour l'université, Beth et Tommy n'avaient clairement pas besoin du grand luxe. Seulement, malgré toutes les bonnes raisons de fuir, Tommy ne pouvait s’empêcher de penser aux premiers pas d’Ollie et Beth dans le salon, aux noëls et anniversaires fêtés avec le stricte minimum mais aussi dignement que possible, et il n’était pas prêt à laisser tout ça derrière lui. Avoir un bien, à lui, plutôt que de payer un loyer dans le vide jusqu’à la fin de ses jours était tentant. De voir son meilleur pote devenir propriétaire et transformer une habitation qui ne payait pas de mine en une maison qui donnait envie de rentrer chaque soir jouait également dans sa décision. Le pompier savait que, si ça lui appartenait, il serait de toute évidence plus motivé à faire des travaux et investir alors qu’il avait passé les quinze dernières années à râler contre sa propriétaire. Il était, dans tous les cas, inutile de continuer à se prendre la tête sans savoir s’il était en mesure d’obtenir un prêt. Le rendez-vous à la banque était pris pour la semaine prochaine, Tommy avait préparé son dossier avec l’aide de Beth et Ollie, qui le surpassaient de loin en mathématique. Si l’argent partait de son compte, ça faisait des années que Bethany s’occupait des factures, elle était bien plus à même que lui de savoir où se trouvaient les papiers qu’il aurait besoin de présenter au banquier.
Au jardin à tenter de retaper l’ancien vélo de Chase, il s’arrêta lorsque la voix de Bee lui parvint, essuyant son front à l’aide du bas de son t-shirt. Il ne faisait pas si chaud en termes de température, mais le soleil tapait et Tommy était exposé depuis une bonne heure, Bon Jovi à ses pieds. « Hey ! Ça va. » Comme un mercredi, bien que les jours de semaines et weekends n’aient aucune valeur pour le pompier, dont les shifts tombaient tous les quatre jours. Après un check, une bière fraîche atterrit dans sa main dont Tommy bu une gorgée immédiatement. Bee savait définitivement comment le gagner.  « Je préfère ne pas me poser la question, mais je crois que ça ne l'intéresse pas plus que ça. » Rectification : Tommy était à peu près certain que Bethany était attirée par la gente féminine mais il ne souhaitait pas lui forcer la main ou la mettre mal-à-l’aise en abordant le sujet. Avec un frère précédemment marié à un autre homme, elle devait savoir qu’il n’y avait même pas lieu d’y avoir une conversation, au fond, si elle n’en avait pas envie. La clé à molette balancée dans l’herbe, Tommy se laissa tomber sur une des chaises de jardin et bu une nouvelle gorgée avant de glisser sa main sur la tête de BJ dont les babines reposaient -et dégoulinaient - à présent sur sa cuisse. « Et toi, comment ça va ? » Il s'abstenu de lui demander ce que lui valait cette visite surprise car Bee était ici comme chez lui, même s’il était plus rare de le voir ces dernières années que lorsqu’ils étaient plus jeunes.

_________________
there'll be happiness after you but there was happiness because of you. both of these things can be true, there is happiness.
 
Through the days and nights
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: