sombre

hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS vous
pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de
vous lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos
demandes/idées/doutes dans la partie
aide à la création. Plusieurs pré-liens sont
également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions,
n'hésitez pas à les poser dans ce sujet ou si vous
voulez passer par MP, veuillez contacter le staff sur
le compte @The Observer.
home sweet home
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -36%
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur ...
Voir le deal
319.99 €

 girl, you earned it [jodie]

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Slevin Doyle

messages : 1625
name : ndia
face + © : jack o'connell @self (avatar) @robertbressons (gifs)
multinicks : chani, justyn, zander, vittoriu

age (birth) : 31 y.o (july 2d)
♡ status : no feelings
work : bookmaker
activities : cooking, (ec)
home : ocean avenue
points : 2910
image : girl, you earned it [jodie] Tumblr_ni32uxT6Qe1tc1l25o1_250

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed)

girl, you earned it [jodie] Empty
Revenir en haut Aller en bas
· girl, you earned it [jodie] · Jeu 22 Avr - 14:10

girl, you earned it
you're always worth it
and you deserve it
the way you work it
'cause girl you earned it


@jodie mitchell — april 25 (2021)

   Slevin a toujours rangé les individus selon deux catégories bien précises : d'abord, ceux qui serviront ses intérêts personnes, enfin les autres. Il ne s'intéresse pas aux autres, Slevin. Il ne les regarde pas ou les regarde à peine du haut de son piédestal qu'il s'est érigé. L'irlandais soigne ses rapports avec la première catégorie —  bien qu'il soit très facile pour un individu de la première catégorie de tomber dans la seconde. Il sait entretenir ces relations qui lui sont, toujours, favorables. Les rencontres avec lui ne sont jamais dues au hasard, bien qu'il parvienne avec une aisance déconcertante à le faire penser à l'individu qui se trouve en face de lui.  Slevin calcule toujours ses coups (d'avance, de préférence) comme il calcule les cotes des paris des combats qu'il suit. Dans trois semaines, aura lieu un combat. Il sait que cela sera pour lui un instant faste pour son entreprise, en séduisant les parieurs. Il a commencé à prendre des renseignements sur chacun des combattants qui seront les protagonistes de la soirée. Il a consigné toutes ses informations dans ce petit carnet qu'il ne quitte jamais. Quelques jours, auparavant, il a été contacté par une journaliste locale pour écrire un article. Une journaliste qu'il a su convaincre, par le passé, d'écrire pour lui. Il n'aurait pas pensé qu'elle aurait cédé aussi rapidement —  bien que la demoiselle ait pris son temps pour le faire — mais il semblerait que leur collaboration inédite la satisfasse. Quand il entend que l'on frappe à la porte de l'entrée de son logement, un sourire épouse les lèvres de Slevin. Ce sourire de satisfaction.

   Il ouvre et découvre, sans surprise, la silhouette de la belle journaliste, Jodie Mitchell. « Entre », énonce-t-il, en la laissant se glisser dans son appartement. Presque par habitude, il jette un coup d'oeil à l'extérieur de chez-lui et referme la porte derrière lui. Il rejoint Jodie qui vient de quitter sa veste. Aussitôt, l'irlandais se dirige vers le meuble dans son salon et y sort une bouteille de whisky et deux verres. Il les sert, avant de porter son attention sur la jeune femme. « Alors, tu as pensé à apporter l'article ? », il lui demande, non sans grand intérêt. Elle est là pour cela, pour lui faire lire sa production. Il emporte avec lui les deux verres qu'il dépose sur la table basse. Il fait un signe à Jodie de s'installer dans son canapé. Il s'assoit à côté d'elle. « Fais-moi lire », qu'il s'empresse de lui quémander. « S'il te plait », parce qu'il sait qu'elle ne saura pas lui refuser avec cette marque de politesse. Il guette chacun des gestes de la belle, alors qu'un rictus se glisse sur les lèvres. « Je nous ai servi un verre... », fait-il remarquer, comme si de rien n'était alors qu'il attend qu'elle lui tende son précieux sésame. « Pour célébrer cet article », complète-t-il. Ce verre, ce n'est que les préliminaires de ce qu'il a envisagé pour Jodie Mitchell.

_________________
he's a sinner
not a saint
(ec)
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Jodie Mitchell

messages : 984
name : maryne (all souls)
face + © : a.c. @niniel (av) #halloweenedition
multinicks : katarina, riley, gaby, jean & jace

age (birth) : 24 years old [13.06]
♡ status : who said it was a bad idea to fall for your ex?
work : young journalist
activities : playing piano and singing in her appartment, drunk texting jurgen, being weird
points : 2887
image : girl, you earned it [jodie] F1871d1116bdbec7cb6671b700b337652560469e

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : edison, vic, slevin & jurgen

girl, you earned it [jodie] Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: girl, you earned it [jodie] · Dim 2 Mai - 21:19

girl, you earned it
you're always worth it
and you deserve it
the way you work it
'cause girl you earned it


@slevin doyle — march 25 (2021)

Jodie détestait qu'il y ait une pseudo relecture de ses articles, plus encore lorsque ça venait du client ou du sujet. Elle faisait les choses à sa façon et la seule personne autorisé à en dire quelque chose était son rédacteur en chef, ni plu sni moins. Elle était néanmoins ouverte aux conseils, dès lors qu'ils étaient constructifs, pas pour gonfler l'ego de telle ou telle personne. Alors quand Slevin lui avait demandé à lire l'article avant qu'elle ne l'envoie à l'impression, ça l'avait fait grincer des dents. Elle n'était pas dupe. Ce petit jeu qu'il y avait entre eux ? Allier l'utile à l'agréable, ça lui plaisait bien, mais elle savait ce qui intéressait Slevin. Ils avaient tous les deux trouvés un moyen de se complaire dans leur business. Elle lui faisait une faveur, et ils célébraient à leur façon. Elle n'avait de toute façon que ça à y gagner, Slevin semblait être typiquement le genre de mecs à ne se socialiser que lorsqu'il avait quelque chose à en tirer ou lorsqu'il voulait assouvir quelques besoins primaires : l'un dans l'autre, il était gagnant avec la journaliste. Et si elle avait deviné cet aspect de sa personnalité assez rapidement c'était pour la simple et bonne raison qu'il ressemblait à tous ces mecs avec qui elle avait trainé pendant des années : il transpirait les problèmes et trouble semblait être écrit en gros sur son front -au moins pour elle.
C'est comme ça qu'elle se retrouve devant sa porte, à frapper pour qu'il vienne lui ouvrir. Un vague signe de tête, et la rouquine s'engouffre dans son appartement avant qu'il ne referme la porte derrière elle. « Parano ? » demande-t-elle en remarquant qu'il a jeté un coup à l'extérieur. Comme dans les films, qu'elle se dit. Seulement elle n'apporte rien d'illégal, juste un bout de papier qui serait susceptible de lui filer un coup de pouce sur son boulot. « Non, j'suis juste venue pour tes beaux yeux » lache-t-elle avec un sourire, non sans sarcasme. Evidemment qu'elle était venue avec l'article. Il serait capable de la mettre dehors si c'était pas le cas. Jodie retire sa veste et s'installe finalement sur le canapé, attendant le fameux mot magique. « je préfère »  si slevin semblait être un mec qu'il ne fallait pas emmerder, il pourrait rapidement découvrir que la jeune femme -aussi frêle qu'elle pouvait paraitre- avait son petit caractère, mieux valait qu'il y mette les formes (un minimum) s'il voulait obtenir ce qu'il souhaitait. Elle se penche pour sortir son papier, tout juste imprimé en lui tendant alors qu'elle attrape son verre pour y tremper ses lèvres. « tu l'as pas encore lu. » non pas qu'elle compte le rectifier même une fois que ça sera fait. « mais... à cet article » le regard pétillant, jodie savait comment allait tourner la soirée. « et tu vas en vouloir souvent ? Tu sais que j'vais pas pouvoir pondre ce genre de trucs tous les mois... » lache-t-elle en le fixant, appuyée contre le dossier du canapé. Mais s'il n'y avait pas d'article, il n'y avait pas non plus de deuxième partie de deal.

_________________


--- burn, baby
stars are not small or gentle. they are writhing and dying and burning. they are not here to be pretty. I am trying to learn from them


Dernière édition par Jodie Mitchell le Dim 8 Aoû - 15:02, édité 1 fois
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Slevin Doyle

messages : 1625
name : ndia
face + © : jack o'connell @self (avatar) @robertbressons (gifs)
multinicks : chani, justyn, zander, vittoriu

age (birth) : 31 y.o (july 2d)
♡ status : no feelings
work : bookmaker
activities : cooking, (ec)
home : ocean avenue
points : 2910
image : girl, you earned it [jodie] Tumblr_ni32uxT6Qe1tc1l25o1_250

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed)

girl, you earned it [jodie] Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: girl, you earned it [jodie] · Mer 5 Mai - 15:36
Slevin ne peut s'empêcher de lancer un coup d'oeil à l'extérieur de son appartement. Refermant la porte derrière lui, il porte son attention vers Jodie qui vient de commenter ce qu'il vient de faire. « Juste des voisines un peu trop curieuses », qu'il rétorque. Et alors là ! Ses voisines, il en aurait des choses à dire à leur sujet. D'autant plus que depuis quelques semaines, l'une d'entre elles est bien décidée de se faire remarquer de lui, lui offrant ses meilleurs tours pour l'attirer à elle. En réalité, il n'est pas certain que cette voisine vienne jusqu'à chez-lui puisqu'elle habite à l'étage du dessus. Mettant de côté ses mésaventures avec cette jeune femme, il n'en oublie pas la raison de la venue de Jodie Mitchell. Cette dernière ne tarde pas à lui répondre, ce qui ne manque pas de le faire réagir. L'irlandais lève les yeux en l'air, agitant très légèrement la tête. Il sait déjà ce qu'il va faire si Jodie est seulement venue pour ses beaux yeux. Ne vous en faites pour lui, il sait très bien ce qu'il ferait d'elle ! La mettre à la porte. Alors, il s'empresse à lui demander ce qu'il veut avoir d'elle avant toute chose — et non, ce n'est pas son cul. Il y met les formes et attendant, qu'elle lui donne ce qu'il veut, il leur sert deux verres. Deux verres pour trinquer et commencer cette soirée, deux verres pour sceller un peu plus ce pacte de Jodie avec le diable. « Je vais le lire », qu'il lui dit quand elle lui fait remarquer qu'il ne l'a pas encore lu — si Slevin était du genre à faire les choses dans l'ordre, ça se saurait. Il trompe furtivement ses lèvres dans son verre, avant de se saisir du papier qu'elle lui tend. Il dépose le verre sur sa table basse et s'apprête à commencer la lecture. Il commence à lire les premières lignes. Le titre, l'introduction et il est brusquement arrêté par une question de Jodie. Va-t-il en vouloir souvent ? Qu'elle écrive des articles pour lui, qu'il faut entendre. « Et pourquoi ça ? », demande-t-il spontanément, en levant la tête vers Jodie, qui dit ne pas pouvoir faire cela tous les mois. « Tu as pourtant du potentiel pour les articles de sport de combat », commente-t-il. « Le prix ne te satisfait plus, Jodie ? », il plisse les yeux légèrement, posant sérieusement cette question. Tente-t-elle de s'échapper de lui ? Cette idée ne lui plait pas. Il la fixe, un instant, la sondant en son for intérieur, avant de reprendre sa lecture. Il s'humecte les lèvres par moment. Une moue satisfaite se dessine sur le visage du bookmaker, avant de déposer sur la table basse l'article imprimé de Jodie Mitchell qui paraîtra bientôt. Il attrape son verre pour en boire une gorgée. « C'est pas mal... », commence-t-il. Il aurait pu être plus généreux en ses commentaires mais les interrogations de Mitchell l'ont quelque peu refroidi. « Je pourrais dire très bien même ».

@jodie mitchell

_________________
he's a sinner
not a saint
(ec)
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Jodie Mitchell

messages : 984
name : maryne (all souls)
face + © : a.c. @niniel (av) #halloweenedition
multinicks : katarina, riley, gaby, jean & jace

age (birth) : 24 years old [13.06]
♡ status : who said it was a bad idea to fall for your ex?
work : young journalist
activities : playing piano and singing in her appartment, drunk texting jurgen, being weird
points : 2887
image : girl, you earned it [jodie] F1871d1116bdbec7cb6671b700b337652560469e

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : edison, vic, slevin & jurgen

girl, you earned it [jodie] Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: girl, you earned it [jodie] · Lun 24 Mai - 12:58

girl, you earned it
you're always worth it
and you deserve it
the way you work it
'cause girl you earned it


@slevin doyle — march 25 (2021)

Jodie hausse un sourcil en entendant la réponse de Slevin. Il avait plus la tête d'un mec qui surveille ses arrières, plutôt que les commères qui lui servent de voisines... et ça avait le don de l'intriguer. Est-ce qu'elles surveillaient chacun de ses mouvements ou les allers et venus qui se faisaient de son appartement ? Est-ce qu'il était du genre bruyant ou plutôt bon voisin ? Bien qu'elle ne l'imaginait pas franchement à un diner barbecue entre voisins en plein été.
Rapidement, elle s'installe sur le canapé alors qu'il le sort deux verres. Slevin ne perd pas de temps pour lui demander son article. Elle sait bien que c'est pour ça qu'elle est là, mais l'idée de se faire relire ou qu'il ne puisse vouloir changer quelque chose la crispe. Ce n'est pas lui, c'est juste elle et sa façon de bosser, parce qu'elle sait qu'elle ne reviendra pas dessus. Elle se retient de ne pas rire en le voyant relever la tête subitement. « c'est pas ce que j'ai dit » elle le laisse un instant reprendre sa lecture avant de lui répondre plus précisément. « La plupart de mes sujets sont imposés. Ils concernent la ville, ou les environs... Je peux faire quelques articles, ici et là, de mon cru... Mais mon boss commencerait à trouver ça suspect qu'un peu trop régulièrement ce soit des articles sur des sports de combat. » explique-t-elle simplement. Elle n'était pas rédacteur en chef, et même si elle l'était le journal n'était pas spécialisé dans le sport. Si elle s'épanchait trop souvent dessus, ce serait sans doute suspect. Du moins à ses yeux. En résumé, elle n'était pas totalement libre de mettre ce qui lui chantait dans le papier de la ville. S'il y avait des histoires de meurtre à la pelle, elle était à peu près sure que son boss lui laisserait choisir celui qu'elle préférait en lui laissant carte blanche sur la direction à prendre... Mais ce n'était pas le cas. Pour le moment, elle était seulement libre du style qu'elle voulait apporter, de la tournure que ses articles prenaient et la manière dont elle voulait mener ses enquêtes tant que ça ne retombait pas trop lourdement sur le journal. Mais faire un certain nombre d'articles sur des sports combats n'était pas au programme. Du moins pas de manière régulière. « Pas mal ? » reprend-elle avant qu'il ne se précise. « et bah dis-le ! » c'était quand même de son boulot dont il parlait. Elle se pince les lèvres en voyant la tête qu'il affichait. « quoi, tu fais la tête ? » demande-t-elle amusée avant de boire une gorgée de sa boisson. « j'ai pas dit que j'en ferai plus, détends toi » se moque-t-elle en lui reprenant le papier des mains, pour ne pas lui laisser l'occasion de modifier quoique ce soit.

_________________


--- burn, baby
stars are not small or gentle. they are writhing and dying and burning. they are not here to be pretty. I am trying to learn from them


Dernière édition par Jodie Mitchell le Dim 8 Aoû - 15:02, édité 1 fois
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Slevin Doyle

messages : 1625
name : ndia
face + © : jack o'connell @self (avatar) @robertbressons (gifs)
multinicks : chani, justyn, zander, vittoriu

age (birth) : 31 y.o (july 2d)
♡ status : no feelings
work : bookmaker
activities : cooking, (ec)
home : ocean avenue
points : 2910
image : girl, you earned it [jodie] Tumblr_ni32uxT6Qe1tc1l25o1_250

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed)

girl, you earned it [jodie] Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: girl, you earned it [jodie] · Mar 13 Juil - 18:51
Slevin ne comprend pas ce que Jodie essaie de lui faire comprendre en disant qu'elle ne pourrait pas écrire tout le temps. Pourquoi ne voudrait-elle plus ? Furtivement, l'esprit de l'irlandais se met en marche, à trouver n'importe quelle raison pour finir par conclure que le prix ne la satisfait plus. En veut-elle plus ? Si tel est le cas, elle n'a qu'à lui dire pourtant il n'est pas certain que Jodie soit adepte des sodomies. Peut-être cherche-t-elle à le fuir, parce qu'elle ne veut plus travailler pour lui ? Oui, c'est cela. Il commence à en être certain et cette idée ne lui plait pas et lui coupe même tout envie de la payer, ce soir. Il est contrarié et il ne peut le cacher à la mine qu'il lui affiche. « Comment s'appelle-t-il ? Ton boss, je veux dire » , qu'il s'informe. Slevin n'a aucun scrupule de faire changer d'avis ce type. Il n'ira pas directement l'affronter, il enverra l'un de ses bras droits — quelques jeunes paumés qui feraient n'importe quoi pour quelques sous, des mecs qu'il aurait pu être plus jeune si l'occasion s'était présentée à lui. Il peut avoir le bras long, quand il le veut, Slevin. « Je m'en occuperais... », énonce-t-il, sans trop en dire. Il n'en dira pas plus. Il n'est pas assez complice de Jodie pour cela. D'ailleurs qui l'est avec lui ? Personne. Malgré tout, malgré ces explications de Jodie, il reste persuadé que cette excuse du boss n'est qu'une excuse pour lui fuir. Il s'en est persuadé lui-même.

Il essaie de se changer les idées, cette idée qu'elle le fuirait, en attrapant le papier que la journaliste a rédigé. Il prend son temps pour le lire. D'abord en le survolant puis enfin en le lisant ligne par ligne, mot par mot. Il veut que ça lui plaise. Quelques minutes plus tard, il donne son avis. Un article qu'il juge de pas mal. L'irlandais n'est pas du genre à faire des commentaires élogieux à tout va — seulement quand il comprend que son interlocuteur a besoin d'être flatté plus que de raison pour répondre à ce que Slevin veut. Il précise alors qu'il pourrait dire que c'est très bien. Il pourrait mais il ne le ferait pas, seulement pour chercher la rouquine. « C'est pas mal, vraiment », qu'il répète. Son regard se repose sur le papier, attiré par l'attaque — loin d'être un demeuré (malgré l'absence de diplôme dans son curriculum vitae), il sait que c'est la phrase la plus important d'un article, celle qui va inciter le lecteur à poursuivre l'article, l'attaque doit être saisissante. Il redresse la tête en entendant Jodie émettre un commentaire à son sujet. Fait-il la tête ? Il ne le reconnaîtra pas. « Vraiment ? », commence-t-il à dire. « Qu'est-ce qui me prouve que tu continueras ? », qu'il finit par lui demander. Il pose son regard dans le sien, comme pour l'appeler à venir vers lui, un peu plus près encore, un peu trop près de lui. « Je peux te faire confiance ? ». Question rhétorique. Bien qu'il espère que Jodie ne le trahira pas et continuera pas bien à écrire pour lui quand il lui demandera. Il lui fait un signe de tête, comme pour lui signifie de venir s'asseoir sur lui. Ce n'est que les préliminaires de son salaire.

@Jodie Mitchell

_________________
he's a sinner
not a saint
(ec)
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Jodie Mitchell

messages : 984
name : maryne (all souls)
face + © : a.c. @niniel (av) #halloweenedition
multinicks : katarina, riley, gaby, jean & jace

age (birth) : 24 years old [13.06]
♡ status : who said it was a bad idea to fall for your ex?
work : young journalist
activities : playing piano and singing in her appartment, drunk texting jurgen, being weird
points : 2887
image : girl, you earned it [jodie] F1871d1116bdbec7cb6671b700b337652560469e

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : edison, vic, slevin & jurgen

girl, you earned it [jodie] Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: girl, you earned it [jodie] · Dim 8 Aoû - 15:01

girl, you earned it
you're always worth it
and you deserve it
the way you work it
'cause girl you earned it


@slevin doyle — march 25 (2021)

L'irlandais ne semble pas comprendre ce qu'elle veut lui dire et elle ça se voit. A ses yeux, ce n'est pourtant pas compliqué : la rouquine n'est pas à son compte, et justement, des comptes elle doit en rendre de temps à autre. Elle ne disait pas qu'elle ne ferait plus d'articles, seulement qu'il ne devait pas s'habituer à en voir un toutes les deux semaines. C'était trop rapproché et surtout trop suspect. Qui plus est, elle avait d'autres sujets à traiter, dont certains qui demandaient pas mal d'attention. Elle lève les yeux au ciel à sa question. Il voulait se la jouer comme dans le Le Parrain et éliminer les obstacles qui se dressaient sur sa route ? Ridicule. Surtout pour mon article -en tout cas dans la tête de Jodie. « tu t'en occuperas ? Ce qui veut dire ? » lache-t-elle avec un rire un peu moqueur. « C'est mon taff, j'ai d'autres sujets à couvrir, y'a pas à s'en occuper » et il n'avait pas intérêt à mettre son grain de sel dans quoique ce soit ou elle tirait un trait définitif sur leur affaire. Et pour le coup, la jeune journaliste était prête à parier qu'il avait plus à perdre qu'elle si elle ne publiait rien. Elle détestait qu'on lui impose les choses alors il ne valait mieux pas qu'il arrive quoique ce soit à son patron.

Et elle voit bien qu'il tire la tronche, à comprendre ce qu'elle lui dit de travers, mais il lit au moins ce qu'elle a écrit et ça semble lui plaire (malgré le peu de commentaires). Elle guette chacune de ses réactions pour être certaine que ça lui convient et l'esquisse d'un sourire amusé se dessine sur ses lèvres lorsqu'il se fend d'un deuxième compliment, ou plutôt d'une répétition mais elle s'en contentera. « oui vraiment ! T'as juste compris de travers » se moque-t-elle en levant une nouvelle fois les yeux au ciel avant de planter son regard dans le sien. Slevin n'était pas commode, c'était certain, mais son côté bougon l'amusait parfois. « Rien te le prouve, j'te le dis, c'est tout » soupire-t-elle. Le papier repris elle le range dans son sac avant de se pencher vers lui, les mains sur ses cuisses. « parce que tu fais confiance à quelqu'un, toi ? » il n'en a pas l'air, et elle est prête à parier que ce n'est pas le cas. Mais sur ce coup, elle n'a pas le choix, et surtout aucune raison de lui mentir. Elle continuera à écrire, mais peut-être pas au rythme qu'il souhaite. Mais c'était ça ou rien. Elle prend alors place sur lui, à califourchon. « tu te détends maintenant ? » un sourcil arqué et elle espère vraiment qu'il dise oui -le contraire l'étonnerait vu le regard qu'il lui avait lancé il y a à peine vingt secondes.

_________________


--- burn, baby
stars are not small or gentle. they are writhing and dying and burning. they are not here to be pretty. I am trying to learn from them
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Slevin Doyle

messages : 1625
name : ndia
face + © : jack o'connell @self (avatar) @robertbressons (gifs)
multinicks : chani, justyn, zander, vittoriu

age (birth) : 31 y.o (july 2d)
♡ status : no feelings
work : bookmaker
activities : cooking, (ec)
home : ocean avenue
points : 2910
image : girl, you earned it [jodie] Tumblr_ni32uxT6Qe1tc1l25o1_250

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed)

girl, you earned it [jodie] Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: girl, you earned it [jodie] · Jeu 12 Aoû - 13:42

Slevin préfère finalement se concentrer sur l'article écrit par la journaliste, essayant de mettre de côté, dans un recoin de son esprit ce préambule. Il fait mine de le survoler puis lit avec grande attention chaque phrase, chaque connecteur logique, chaque ponctuation. L'irlandais finit par donner son avis : il juge cet article de pas mal, qui dans un langage Doyle pourrait être traduit par un « très bien ». Jodie reprend la parole, lui expliquant qu'elle n'arrêtera pas d'écrire pour lui, qu'elle pourra continuer. Il veut bien la croire mais qu'est-ce qui peut prouver au bookmakeur qu'elle poursuivra ce travail en collaboration ? Il ne connait pas assez bien Jodie pour la juger digne de confiance ou non — il ne connait que très bien le chemin qui le mène jusqu'à ses cuisses mais ce n'est pas suffisant. Il lance un regard en direction de la rousse qui lui dit que rien ne le lui prouve — ça, c'est certain, il aurait pu le dire lui-même — et lui explique qu'elle le lui dit comme si cela suffirait à se justifier — est-ce que ça veut dire qu'elle ne lui ment pas ? Il l'espère. Il hausse légèrement les épaules, mettant dans un coin de sa tête ce qu'elle vient de lui dire : il ne l'oubliera pas et serait même prêt à le lui rappeler quand l'occasion se présenterait. « Ca m'arrive, quelque fois », énonce-t-il, quand elle lui demande s'il fait confiance à quelqu'un. Il est vrai que Slevin ne fait pas confiance aux premiers venus, et peut se montrer défiant.

Un soupir s'échappe entre ses lèvres, alors qu'il finit par invite la rousse à venir s'installer sur lui. Elle ne se fait pas attendre et bientôt elle se retrouve sur lui, à califourchon. Il plante son regard clair et lumineux dans le sien, alors qu'elle lui demande s'il se détend maintenant. Il vient s'humecter la bouche, se mordillant légèrement la lèvre inférieure, quand au même moment ses mains s'invitent sur les cuisses de Jodie pour la caresser. « J'attendais que tu te proposes... », qu'il énonce en laissant sa voix en suspens. « ... pour me détendre », continue-t-il, alors qu'un léger rictus se dessine sur son faciès. Il ne la quitte plus du regard, alors que ses mains s'immiscent sous son haut pour venir lui prodiguer quelques caresses sur le bas de son ventre, puis remonter jusqu'à sa petite poitrine.

@jodie mitchell

_________________
he's a sinner
not a saint
(ec)
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Jodie Mitchell

messages : 984
name : maryne (all souls)
face + © : a.c. @niniel (av) #halloweenedition
multinicks : katarina, riley, gaby, jean & jace

age (birth) : 24 years old [13.06]
♡ status : who said it was a bad idea to fall for your ex?
work : young journalist
activities : playing piano and singing in her appartment, drunk texting jurgen, being weird
points : 2887
image : girl, you earned it [jodie] F1871d1116bdbec7cb6671b700b337652560469e

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : edison, vic, slevin & jurgen

girl, you earned it [jodie] Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: girl, you earned it [jodie] · Mer 25 Aoû - 22:45

girl, you earned it
you're always worth it
and you deserve it
the way you work it
'cause girl you earned it


@slevin doyle — march 25 (2021)

La base de leur relation n'était pas la confiance (et heureusement), mais il en fallait un minimum pour pouvoir avancer. Ce n'était pas que selon ses termes à lui. Ils étaient là dedans, et il allait devoir s'y faire et accepter ses termes s'il ne voulait pas la voir mettre les voiles. Il semble s'y résoudre, ne dit rien de plus si ce n'est que parfois -quelques fois- il lui arrive de faire confiance à l'autre. C'est déjà ça, qu'elle pense. Pas certaine que ça allait aider son cas mais tout n'était pas perdu. Mais ça se voyait sur ses traits, il n'avait pas la tête de quelqu'un de crédule ou qui faisait confiance facilement. Il n'avait pas non plus la tête de quelqu'un de confiance, mais ça, ça lui passait bien au dessus, trop habituée à se mettre dans de sales draps (au figuré).
Il oublie l'articule, du moins en apparence, pour l'attirer à lui alors que Jodie se met à califourchon sur l'irlandais. Tout pourrait vraiment être bien si seulement il n'avait pas les mots d'un foutu macho. « tu attendais que je me propose pour te détendre ? » il avait vraiment le don de l'agacer en moins de cinq secondes, que ça soit avec son article ou juste là, pour prendre du bon temps. Elle a un rire nerveux et lève les yeux au ciel. « t'as conscience du sexisme de ce que tu viens de balancer ? » elle ne le connaissait pas assez pour savoir si c'était juste sa façon de parle ou si c'était son ego qui prenait le dessus. Pourtant ses mains se dirigent déjà sous haut, sur sa peau, la caressant doucement pour mieux la faire soupirer. « encore un truc comme ça, et tu te détends tout seul » le prévient-elle, l'embrassant dans le cou. A défaut d'être un con, il avait au moins son corps pour lui, et jusque là, elle n'avait pas eu à se plaindre de leur partie de jambes en l'air. Les mains sur son tshirt blanc, elle lui retire rapidement, oubliant son manque de civisme, et son amabilité douteuse parce que finalement, elle n'était que pour une chose : la même que d'habitude. Ses lèvres perdues sur sa peau, les vêtements tombent un à un au fur et à mesure que la température de la pièce de réchauffe considérablement.

_________________


--- burn, baby
stars are not small or gentle. they are writhing and dying and burning. they are not here to be pretty. I am trying to learn from them
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé



girl, you earned it [jodie] Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: girl, you earned it [jodie] ·
 
girl, you earned it [jodie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: