sombre

hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -15%
TV 4K de 43″ Philips 43PUS7555/12 à ...
Voir le deal
339.99 €

 Two sides of the same coin

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: mickey's dinner

the girl with the broken smile.
Voir le profil de l'utilisateur
Kerry Phillips

behind
messages : 905
name : sow ~ pomeline.
face + © : amber heard — self.
multinicks : blake · ethan · luna · jürgen · xavi · zélie.

age (birth) : 34 · 07.11.
♡ status : open for a night.
work : newly waitress at the illūnis.
activities : trying to fit in everything, meeting new people.
home : a small flat @pioneer oak.
points : 1245
moodboard :
Two sides of the same coin 83ec1f14107c32e681748f84d242d5fa
welcome to the shit show,
grab a comfortable seat

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( off · 0/2 ) daniel, tony.

Two sides of the same coin Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Two sides of the same coin · Mer 19 Mai - 13:09


Two sides of the same coin
Look into my eyes, now you're getting sleepy
Are you hypnotized by secrets that you're keeping ?
I know what you're keeping


@Tony Burton — may 4th (2021)

Plusieurs mois s'étaient écoulés depuis sa dernière rencontre avec Tony. Depuis, Kerry errait plus ou moins dans sa vie, un fait qui était plutôt normal chez elle. Toute son existence consistait à déambuler, le seul but précis qu'elle s'était trouvé prenait la forme de Burton ; un but qui s'était doucement mué au fil de cette dernière année écoulée. Tony avait longtemps été le grand méchant de son histoire, mais suite à leur dernière discussion, la blonde n'était plus sûre de rien - l'avait-elle seulement été un jour ? Il n'était pas bien compliqué de la troubler et Burton possédait d'étranges capacités de ce côté là, mais sûrement n'en avait-il pas tout à fait conscience (ou peut-être que si). L'histoire aurait pu s'achever ici, Kerry s'était longuement questionnée sur la suite des évènements, sur ce qu'elle souhaitait faire (ou ne pas faire). Rentrer à New-York avait été une option, lui permettant ainsi de tourner la page et de reprendre un semblant de vie. Mais Kerry était Kerry, et elle était incapable de tirer un trait sur Burton. Il était encore l'élément (malsain ?) auquel elle se rattachait et qui finissait toujours par reprendre le dessus et dicter ses choix. New-York l'attendrait, elle resterait à Windmont Bay. Durant de longues semaines, Kerry s'était plongée dans diverses recherches qui conversaient toutes vers le même homme et à force de fouiner, elle avait fini par trouver. Cette fois-là, elle n'avait rien prévu, aucun scénario préétabli pour lui dicter une façon d'agir. La fois précédente lui avait prouvée qu'elle n'était pas douée pour suivre un plan, aussi s'était-elle contentée de contacter Tony afin de le rencontrer. Une part d'elle était excitée de le revoir, car elle ne pouvait nier avoir ressenti un manque durant ces derniers mois. Néanmoins, elle était toujours incapable d'expliquer l'obsession qu'elle avait pour ce type, si tant est qu'elle souhaitait le faire, si seulement elle arrivait à l'accepter. Le rendez-vous était donné à 20h au Mickey's et Kerry repoussa la porte du dinner à cet horaire précis. Elle reconnut immédiatement la dégaine de Tony juste devant elle et fit quelques pas pour arriver à sa hauteur. « Salut Burton, » lança-t-elle afin d'annoncer sa présence, alors qu'elle avait déjà agrippé son bras pour l'entraîner vers un coin plus calme du dinner. Heureusement pour eux, il n'y avait pas grande monde ce soir, ils pourraient discuter tranquillement. L'inviter chez elle aurait sûrement était un choix plus judicieux mais Kerry avait besoin de sortir du trou à rat qui lui servait d'appartement. « Alors comme ça je t'ai peut-être manqué ? Tu peux le dire que ça t'as fait du bien de pas voir ma tronche pendant un temps, » Une plaisanterie qu'elle agrémenta d'un sourire presque chaleureux, alors qu'elle relâcha son bras. Rien dans son comportement ne pouvait présager la suite de leur discussion, ni même les derniers mois qui s'étaient écoulés. En outre, Kerry agissait comme la Kerry amicale qu'il avait connu au début de leur rencontre et rien de tout ceci n'était prémédité. « Deux bières ! Enfin, tu veux une bière, c'est bon pour toi ? .... Ah et des frites aussi, j'ai la dalle. » lança-t-elle à l'attention d'un serveur, alors qu'ils venaient d'arriver à leur table. Kerry y jeta sa veste, son sac et s'y installa nonchalamment tout en observant Tony. Et maintenant ? « Apparemment tu vas bien, selon ce que tu m'as dit... Quoi de neuf sinon ? » Le vif du sujet serait abordé lorsqu'elle aurait sa bière dans une main et sa nourriture dans l'autre.

_________________

I don’t hold back, I hold my own, I can’t be mad, I can’t be calm, I can’t sing flat, it aint my tone, I can’t fall back, I came too far, and these promises broken, deep, feeble, each word gets lost in the echo, so one last lie I can see through.
◖cover your eyes, the devil's inside◗
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Burton

behind
messages : 2485
name : corpsie.
face + © : j. ransone + ©me & ransonepj.
multinicks : beckett - isaac - larissa - maisie - oliver - peter.

age (birth) : 39 {28.05}
♡ status : wini-fried.
work : field agent for an alarm company.
activities : trying not to stab or strangle (or punch) people, taking his meds, laying low.
home : a sublease on pioneer oak.
points : 3228
moodboard :
Two sides of the same coin 8ETCqVN
¤
Two sides of the same coin T6NLOkD
¤
the time was wrong
tw: maladie mentale, violence.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on. (1/3) TC, Kerry.

Two sides of the same coin Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Two sides of the same coin · Mer 26 Mai - 15:57
Un regard soucieux relut les messages lacunaires envoyés par Kerry. La blondinette ne s’était jamais montrée très expansive, il aurait dû y être habitué, pourtant elle avait réussi à titiller sa curiosité, et pas de la meilleure manière qui fût. Les emojis égrainés au fil de la conversation ne le détournait pas de la phrase fatidique. « We need to talk about smth. » Malgré son physique de princesse, Phillips était plutôt la reine des mauvaises surprises, il en avait fait l’amère expérience lors de leur dernière entrevue, celle qui avait précédé un silence radio de plusieurs mois. Il avait commis l’irréparable, sans chercher à comprendre son obsession pour les gribouillis de sa belle-mère, en ne pensant qu’à ce que ce geste signifierait pour lui-même. Tony n’avait pas songé aux effets sur la santé mentale de Kerry, il l’avait à dire vrai éloignée dans un coin de sa tête, à l’écart de ses réflexions remplies du parfum fruitée de Winifred et des cheveux longs de sa petite amie. Les SMS de Kerry avaient été un réveil douloureux quant à sa condition d’homme en sursis. Sa paranoïa s’évapora momentanément lorsque la voix de son amie - ? – s’éleva dans son dos et il fit la moue, les lèvres coincées entre grimace et sourire, tandis qu’il se laissait entraîner dans un coin de l’établissement. Il n’y avait pas grand-chose en ville pour se retrouver, le Mickey’s était un lieu privilégié pour échanger avec des vieilles connaissances autant que fréquenté par la floppée d’adolescents du coin qui aimaient y traîner après les cours. « Ouais, peut-être… T’as un côté attachant, que tu le veuilles ou non. » Comme un boulet à la cheville d’un condamné. « Je pensais que t’étais fâchée… » Il n’avait pas cherché à la recontacter, car il n’était pas de cette trempe-là, mais ça lui avait fait un petit quelque chose, au début, de ne plus voir sa chère tête blonde dans les parages. Il remue index et majeur dans le vide à l’attention du serveur. « Oui, oui, une bière aussi, pas de frite. » Il piquerait dans celles de Kerry. Il la regarda prendre place avant d’en faire de même, elle manquait tellement de classe, c’était du gâchis d’avoir un tel corps avec une attitude pareille. C’était cependant ce qui constituait son charme, et l’une des raisons pour lesquelles il appréciait sa compagnie. Elle était brute de décoffrage, elle semblait n’avoir peur de rien. « Très bien, même. » Cette semi-exagération ne lui ressemblait pas, autant que l’expression de satisfaction que revêtait son visage de Grumpy Cat. Partager des détails de sa vie privée n’était pas dans ses habitudes, mais c’était Kerry Phillips, la seule amie qu’il lui restait dans cette maudite ville. « J’ai une compagne. » Une vraie, manqua-t-il de peu de préciser. « Une petite amie, une concubine, je sais pas trop comment je dois l’appeler… » L’un le faisait passer pour un ado prépubère, l’autre pour un grand-père sénile. En dehors de Winifred, son quotidien était sensiblement le même qu’avant sa disparition. Boulot, voiture, dodo, le tout sous une odeur de poisson plus ou moins frais. « De quoi tu voulais me parler ? » Il aurait pu lui demander ce qu’il y avait de nouveau dans sa vie, à elle, mais il s’en fichait pas mal. Elle avait cette même obscurité dans le regard, signe qu’elle ne devait pas être épanouie sexuellement, donc qu’elle était toujours célibataire, et elle avait attisé sa curiosité avec son message écrit. « T’as fini ta crise de nerfs ou t’as enfin trouvé les réponses à toutes tes questions existentielles ? » Il lui souhaitait. Kerry était spéciale, mais cela ne voulait pas dire qu’elle ne méritait pas d’atteindre une phase d’apaisement dans sa vie. Si lui y était parvenu, elle aussi.

_________________

oblivion is calling out your name
when you play it hard, and I try to follow you there. It's not about control but I turn back when I see where you go.
the girl with the broken smile.
Voir le profil de l'utilisateur
Kerry Phillips

behind
messages : 905
name : sow ~ pomeline.
face + © : amber heard — self.
multinicks : blake · ethan · luna · jürgen · xavi · zélie.

age (birth) : 34 · 07.11.
♡ status : open for a night.
work : newly waitress at the illūnis.
activities : trying to fit in everything, meeting new people.
home : a small flat @pioneer oak.
points : 1245
moodboard :
Two sides of the same coin 83ec1f14107c32e681748f84d242d5fa
welcome to the shit show,
grab a comfortable seat

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( off · 0/2 ) daniel, tony.

Two sides of the same coin Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Two sides of the same coin · Mar 15 Juin - 9:19
« Je l'ai été, ouais, puis je suis passée à autre chose. » Elle était passée par différents stades, de la colère à l'incompréhension, s'aventura vers le manque, puis délaissa le tout pour reprendre ses pensées habituelles. Leur dernière rencontre avait été compliquée à gérer, raison de son silence radio qui dura des semaines. Cependant, ce n'était pas la seule, ce que Tony ne savait pas encore. « C'est vrai ?? » reprit-elle à la va vite, comme si l'information était une plaisanterie. Depuis le temps, elle devait savoir que Tony n'était pas le roi des blagues, sa tête de bougon parlait pour lui. « Cool, tu me la présenteras un jour. » Elle n'avait pas d'intérêt particulier pour cette petite amie, sa curiosité n'était pas piquée plus que de raison, même si elle se questionna l'espace d'un instant sur cette inconnue. Connaissait-elle Tony comme Kerry le connaissait ? Cette pensée la fit froncer les sourcils un instant. S'il n'était pas doté d'un sens de l'humour faramineux, il était néanmoins plus que futé. Ce n'était sûrement pas dans son intérêt d'étaler les détails sordides de sa vie. Kerry n'était pas là pour ça non plus. « Ma crise de nerfs t'emmerde Burton, » Il n'avait pas totalement tort de qualifier la chose ainsi, néanmoins Kerry ne réfléchit pas à ce détail et se contenta d'une réponse à son image : brute et vulgaire. Elle lui offrit néanmoins un sourire, alors que son regard glissa de la silhouette de son ami au serveur qui arrivait derrière lui. Elle se jeta rapidement sur ses frites alors que son ventre ne cessait de gargouiller depuis cinq minutes. « Ouais alors, c'est un truc qui te concerne. » commença-t-elle, la bouche pleine, alors qu'elle fit le va et vient entre sa bière et sa nourriture. Elle n'avait pas l'air particulièrement stressée ou mal à l'aise. Sa connaissance poussée de l'énergumène en face d'elle lui permettait de prendre ça de façon plus légère, comme s'il s'agissait d'un détail de plus le concernant. Kerry possédait des réactions discutables sur des sujets bien différents, dès lors il était compliqué d'appréhender son comportement. Elle n'était peut-être pas futée, en revanche, elle était versatile, ce qui lui conférait parfois un fort effet de surprise (non voulu). « Par contre ne t'énerve pas et ne fais pas de crise de nerfs, ça va être chiant sinon, » précisa-t-elle en grimaçant alors qu'elle s'enfouit un peu dans le banc du dinner. Elle arrêta enfin de picorer ses frites pour se concentrer totalement sur Tony qu'elle dévisagea. « Je voulais te parler de Naaji, d'Hazel et de toi, et de l'endroit où vous étiez. » Tony allait-il s'éclipser après cette annonce ? Allait-il lui coller son reste de frites dans la face ? Rien n'en était moins sûr, elle n'était elle-même pas certaine de l'effet que pouvait engendrer cette information. Néanmoins, elle était assez importante pour avoir été cachée et Kerry avait mis le doigt dessus comme une grande.

_________________

I don’t hold back, I hold my own, I can’t be mad, I can’t be calm, I can’t sing flat, it aint my tone, I can’t fall back, I came too far, and these promises broken, deep, feeble, each word gets lost in the echo, so one last lie I can see through.
◖cover your eyes, the devil's inside◗
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Burton

behind
messages : 2485
name : corpsie.
face + © : j. ransone + ©me & ransonepj.
multinicks : beckett - isaac - larissa - maisie - oliver - peter.

age (birth) : 39 {28.05}
♡ status : wini-fried.
work : field agent for an alarm company.
activities : trying not to stab or strangle (or punch) people, taking his meds, laying low.
home : a sublease on pioneer oak.
points : 3228
moodboard :
Two sides of the same coin 8ETCqVN
¤
Two sides of the same coin T6NLOkD
¤
the time was wrong
tw: maladie mentale, violence.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on. (1/3) TC, Kerry.

Two sides of the same coin Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Two sides of the same coin · Ven 18 Juin - 15:03
La franchise de Kerry lui avait presque manquée. Dans un monde rempli d’hypocrites et de faux-semblants, elle était une bouffée d’air frais même si elle ne devait pas en avoir conscience. Sa réaction même lorsqu’il lui indiqua être en couple ne trompait personne, tant sa surprise était réelle, et un poil vexante. Sans avoir une piètre image de lui-même, Tony savait qu’il n’était pas un canon de beauté et que son caractère renfermé était un frein aux relations romantiques, néanmoins il n’en était pas à son coup d’essai. Il était capable d’aimer et de se laisser aimer. « J’suis pas sûre qu’elle soit très sympa avec toi, mais pourquoi pas, ouais. » La jalousie maladive de Winifred tuerait sans aucun doute l’un des trois protagonistes, mais l’idée de présenter sa compagne à l’une de ses rares amies avait quelque chose de réconfortant, de normal. Un sourire amusé déforma sa lèvre supérieure tandis qu’il récupérait sa bouteille de bière dès l’instant où cette dernière fût déposée sur la table. Les ressemblances entre les deux se confondaient parfois avec leurs points communs, ils étaient pareils à des frère et sœur séparés à la naissance. Il n’était pas aussi affamé qu’elle, il mangea en prenant son temps et ses couverts, et les paroles de Phillips ne lui donnèrent guère l’envie d’accélérer le rythme, ce fut même plutôt le contraire, puisqu’il finit par placer son entière attention sur le front de la jeune femme qui, elle, lui préférait son assiette. « Je fais pas de crise de nerfs, » souffla-t-il, un peu perdu, même s’il essaya de masquer son trouble derrière un petit rire nasal. Il n’était pas une femme, il ne pouvait pas se montrer hystérique comme elles. Quand un câble explosait à l’intérieur de son crâne, il faisait du mal, mais il le faisait relativement discrètement. Il croisa son regard et pencha légèrement la tête sur le côté, avant d’être atteint de plein fouet par la gifle émotionnelle qu’elle lui envoya. L’air lui manqua l’espace d’une seconde, un voile de colère traversa son regard, et son visage se referma pour récupérer sa fameuse resting face. « Je ne veux pas parler d’eux, ni de cet endroit. Ni à toi, ni à personne. » Il se racla la gorge, se retenant de justesse de ne pas lui balancer son assiette et l’ensemble de son contenu en pleine tête. « Et crois-moi, t’as pas non plus envie de poursuivre cette conversation. » Tony était un homme qui se tenait perpétuellement sur la pointe des pieds, prêt à fuir au moindre danger, et l’attitude de Kerry ne le faisait plus rire car elle empestait les problèmes. La blondinette avait dû fourrer son nez là où il ne fallait pas, et ils le regretteraient tous les deux. « Tu sais que j’ai des problèmes mentaux, en quoi ça t’étonne de savoir que j’ai fait un séjour prolongé dans un hôpital psychiatriques ? » Plusieurs, en réalité, il avait cessé de compter après le troisième. Ses poings se serrèrent sur la table et il fixa une goutte qui s’écoulait le long du goulot de sa bière. « Ne prononce plus jamais leurs noms… » jugea-t-il utile de la prévenir. Certains réagissaient mal aux sons puissants ou aux lumières stroboscopiques, lui possédait des triggers plus sélectifs et basiques.

_________________

oblivion is calling out your name
when you play it hard, and I try to follow you there. It's not about control but I turn back when I see where you go.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé


behind
the mask

Two sides of the same coin Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Two sides of the same coin ·
 
Two sides of the same coin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: mickey's dinner-
Sauter vers: