sombre

hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -15%
TV 4K de 43″ Philips 43PUS7555/12 à ...
Voir le deal
339.99 €

 a trouble that can't be named.

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: sheriff's office

what's up, danger? don't be a stranger
Voir le profil de l'utilisateur
Larissa Mengesha

behind
messages : 1481
name : corpsie.
face + © : t. parris + me & marvelocks.
multinicks : beckett - isaac - maisie - oliver - peter - tony.

age (birth) : 33 | march 25th.
♡ status : tindering.
work : chief deputy @ WB county Sheriff Office.
activities : club d'écologie, de yoga, multi-sports.
home : un appart sur bridgewater way.
points : 2053
moodboard :
a trouble that can't be named. Meta_t10

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo - s4 : Wayne, Ethan.

a trouble that can't be named. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· a trouble that can't be named. · Jeu 20 Mai - 16:10

cursed missed opportunities
Confusion never stops,
Closing walls and ticking clocks.


@Ethan Harmon — may 11 (2021)

« Mengesha, y a quelqu’un pour toi. »
Il y avait eu des bruits de couloir, un nom murmuré, un patronyme griffonné sur le coin d’un dossier, une hausse de la pression atmosphérique, autant d’indices que Larissa avait fait le choix d’ignorer. Elle s’était désormais habituée à son quotidien à Windmont Bay, à ses sorties entre amis, à ses barbecues en famille, à ses rencards quand le besoin se faisait ressentir, et elle aimait sa petite vie de campagne. En quelques mois, elle avait procédé à un certain lâcher-prise. Ses tâches étaient importantes, et elle les remplissait avec professionnalisme et diligence, car elle aimait ce qu’elle faisait, cependant elle s’autorisait à avoir une vie personnelle remplie. Elle ne vivait plus pour son travail comme ça avait pu être le cas avant, elle avait trouvé un bel équilibre entre les deux et elle se sentait épanouie. Le choix de revenir dans sa ville natale avait été le bon, elle en était désormais persuadée.
« C’est qui ? »
Elle était dans les vestiaires et troquait son uniforme pour sa tenue de ville, la fin de sa journée ayant sonné une demi-heure plus tôt. Elle ne s’était pas pressée pour dépointer, elle était pourtant disposée à quitter le commissariat désormais, car elle gardait ses neveux en soirée pour laisser à son frère l’occasion de célébrer son anniversaire de mariage. Elle tenait à repasser par chez elle pour se rafraîchir chez elle avant d’aller les retrouver, car la journée avait été longue et commencée très tôt, et cela se lisait sur ses traits dénués de maquillage.
« Je sais pas, un grand type, barbu, yeux bleus, il dit que c’est urgent ? »
Il ne lui avait même pas demandé son nom ou son job ? Quel agent exemplaire. Elle souffla fort par le nez, suffisamment pour être entendue, et termina d’enfiler son t-shirt avant de sortir la tête de la petite salle de repos. Elle fronça les sourcils pour se focaliser sur la silhouette qui attendait, plus ou moins sagement, à l’accueil du bureau du Shérif. Ses yeux commençaient à fatiguer, elle avait grand besoin de ses lunettes car sa vue lui faisait défaut à cause de la fatigue. Elle en avait presque des hallucinations. Elle s’attribua une baffe mentale à cause de sa stupidité avant de s’avancer vers l’individu qui n’avait pas pris rendez-vous mais que son éternelle bonté acceptait de rencontrer malgré tout. La Chief Deputy s’avança vers la borne d’accueil et donna un léger coup dans le dossier de la chaise de la standardiste qui gloussait comme une idiote. Qu’est-ce qui lui prenait, à celle-là ? Elle comprit avec douleur la raison de sa bonhommie lorsque son regard se leva et croisa celui du grand type barbu aux yeux bleus. « Qu’est-ce que je peux f… C’est une putain de blague ?! » Toutes les têtes présentes dans le Bureau se tournèrent vers elle sans qu’elle ne s’en rende compte, incapable de détacher son attention de l’objet de ses tourments. Difficile pour elle de rester professionnelle dans une situation aussi compliquée, elle parvint toutefois à se ressaisir après une grande inspiration. « J’ai terminé ma journée, mais je vous invite à consulter l’un de mes collègues, Monsieur Harmon. » Et, sans plus de cérémonie, elle repartit dans la pièce voisine pour rassembler fébrilement ses affaires. Plusieurs noms d’oiseaux s’échappèrent d’entre ses lèvres et elle s’attarda de l’autre côté de la porte. Il n’existait aucun passage secret pour fuir en toute discrétion, elle serait fatalement obligée de le recroiser. « Putain de sa foutue chienne de merde, » marmonna-t-elle alors, avant de sortir, tête baissée, comme s’il y avait un quelconque moyen pour elle de passer inaperçue.

_________________
Is it a bird? Is it a plane? Nah, it's me in your dreams, or maybe call 'em nightmares, ah, ah. Yeah, I'm gonna have the last laugh.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Harmon

behind
messages : 182
name : sow — pomeline.
face + © : matt bomer — @ corpsie.
multinicks : blake · jürgen · kerry · luna · xavi · zélie.

age (birth) : 42 · 23.10.
♡ status : married, two kids.
work : lawyer.
activities : avoiding his witchy wife.
home : a house on ocean avenue.
points : 380
moodboard :
Game over,
thank you for playing.

a trouble that can't be named. Dffa7d6731f8844adda1457193851ea3

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( off · 0/2 ) cecilia, tc, larissa.

a trouble that can't be named. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: a trouble that can't be named. · Jeu 27 Mai - 9:20
Larissa Mengesha. Le nom était apparu au détour d'un dossier et la cervelle d'Ethan s'était automatiquement mise en veille. Rêvait-il ? Il faillit se pincer pour revenir à la réalité mais il était évident que son subconscient ne lui jouait aucun tour. Le destin avait bel et bien (re)mis son ex maîtresse sur son chemin et son sourire en coin traduisait sa satisfaction. Une certaine excitation s'était emparée de lui et il ne prit guère le temps d'user des formalités habituelles, à savoir passer un coup de fil et quémander un rendez-vous. Au lieu de ça, Ethan fila directement au poste du shérif avec toute son assurance sous le bras. Accoudé à l'accueil, il fit la conversation à la standardiste mais n'écouta pas un traitre mot de ce qu'elle lui racontait. Elle était peut-être charmante, mais son esprit était déjà ailleurs, plus encore depuis que l'objet de ses rêveries venait de faire son entrée. Le regard d'Ethan se porta sur la silhouette de son ancienne maîtresse et son sourire s'agrandit naturellement à sa vue. Il se figea néanmoins, au même titre que toutes les personnes présentes, lorsque la chief deputy jura sous le coup de l'étonnement. L'avocat ne cilla pas sur l'instant et lorsqu'il souhaita prendre la parole, il fut coupé dans son élan. Larissa s'était déjà échappée et Ethan ne put réprimer un soupir de frustration, tandis qu'il reprenait ses esprits. « Est-elle disponible demain ? » questionna-t-il à l'attention de la standardiste, usant de son charme naturel pour récupérer un énième gloussement de sa part. Elle approuva l'idée, pianota sur son ordinateur et acquiesça dans sa direction en lui précisant l'horaire, ce à quoi Ethan répondit au travers d'un sourire enjôleur. Mengesha en profita pour ressortir de son trou et l'avocat n'hésita pas un seul instant pour s'avancer vers elle. « On se voit demain, professionnellement parlant. Ta standardiste est efficace, » glissa-t-il avec satisfaction. Puisqu'elle ne semblait pas décidée à vouloir lui offrir un peu de son temps, elle aurait droit à deux jours d'affilé en sa compagnie. Un point qui ravissait le quarantenaire, toujours désireux d'obtenir ce qu'il souhaitait. « Mais puisque tu as terminé ta journée, est-ce que je peux profiter de ta présence dans un autre contexte ? » Le choix des mots était calculé, même s'il mima un air faussement désolé à l'attention de Larissa. « Sans sous entendus déplacés, évidemment. » précisa-t-il afin de se dédouaner. Il n'y pouvait rien, Larissa lui rappelait de doux souvenirs, un quotidien agréable, une relation bien plus apaisée que celle qu'il partageait avec son épouse. Il choisissait volontairement d'éluder certains faits, pourtant capitaux, comme son statut de maîtresse et les mensonges qui avaient tapissés leur quotidien durant un peu plus de deux ans. « Un café, un thé, un verre d'eau, ce qui te plaira ? » proposa-t-il dans la foulée. Il n'était pas décidé à la laisser filer aussi facilement. Était-elle toujours la même Larissa ? Que c'était-il passé dans sa vie durant ces dernières années ? La curiosité le piquait depuis qu'il avait découvert son prénom sur son dossier. « C'est un plaisir de te revoir, Mengesha. » conclut-il dans un sourire dont il avait le secret et dont il usait avec brio, surtout sur la gent féminine.

_________________

Were you born an asshole or did you work at it your whole life ? Either way it worked out fine. You deserve all the credit, you're an asshole tonight. And I got a feeling, you'll be an asshole the rest of your life.
what's up, danger? don't be a stranger
Voir le profil de l'utilisateur
Larissa Mengesha

behind
messages : 1481
name : corpsie.
face + © : t. parris + me & marvelocks.
multinicks : beckett - isaac - maisie - oliver - peter - tony.

age (birth) : 33 | march 25th.
♡ status : tindering.
work : chief deputy @ WB county Sheriff Office.
activities : club d'écologie, de yoga, multi-sports.
home : un appart sur bridgewater way.
points : 2053
moodboard :
a trouble that can't be named. Meta_t10

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo - s4 : Wayne, Ethan.

a trouble that can't be named. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: a trouble that can't be named. · Lun 31 Mai - 15:24
Sa petite scène n’avait pas passé inaperçu dans l’assistance et, lorsqu’elle releva le nez, elle perçut plusieurs regards sur elle. Dont un, le sien, à la fois le pire et le plus attrayant. Dans un monde idéal, Ethan aurait compris le message et serait parti sans demander sans reste ; mais dans un monde idéal, elle aurait été mariée à Ethan et leur enfant soufflerait prochainement sa dixième bougie. Elle retroussa le nez en coulant un regard en direction de la jeune femme derrière la borne d’accueil avant de le relever en direction du grand brun. « Je ne suis pas banquière, Ethan, je ne prends pas de rendez-vous, je ne sais pas ce qu’elle t’a vendu comme mensonge, mais c’était sans doute pour te faire plaisir. » Et pour obtenir son numéro de téléphone, probablement. Elle salua d’un geste de la main ses deux collègues en uniforme, leur intimant d’un signe de tête qu’il n’y avait aucun problème et se dirigea vers la sortie du Bureau du Shérif. Fort heureusement, ce dernier n’était pas présent dans les lieux, car il n’aurait guère apprécié le spectacle qu’elle avait donné quelques minutes plus tôt. Pour éviter davantage de dommages, elle ne tenait toutefois pas à rester plus longtemps entourée de témoins. Elle n’espérait plus se débarrasser de son ex, puisque ce dernier semblait collé à ses basques. Les hommes avaient vraiment des problèmes à accepter les refus de la gent féminine. La Chief Deputy lui tint la porte, par politesse, même si elle fut tentée de lui envoyer en pleine face pour lui ôter son air satisfait. « Profiter des gens, c’est l’une de tes spécialités, non ? » Le choc des retrouvailles passé, elle parvenait à contrôler sa voix et à exposer un calme apparent. Elle ne prit pas la peine de commenter son trait d’humour déplacé, Harmon l’avait déjà suffisamment fait sortir de ses gonds, il ne méritait plus son énervement. « Je n’ai pas le temps, non, je suis attendue. » Elle resta évasive afin de titiller, pour une raison obscure, sa jalousie. Elle s’arrêta brusquement et se tourna face à lui, bras croisés devant sa poitrine. « Je ne peux pas en dire de même, tu comprendras pourquoi… » Son intonation et la courbure de ses lèvres ne laissaient pas de place au doute, elle était agacée, néanmoins une petite lueur dans ses yeux prouvait qu’il avait piqué son intérêt. Elle l’avait haï tellement fort durant tellement d’années, que le revoir lui rappelait qu’une telle détestation existait parce qu’elle l’avait aimé avec passion, et ça lui fendait le cœur. « Qu’est-ce que tu veux, Ethan ? » Si lui accorder cinq minutes maintenant lui offrait l’assurance de ne plus avoir de ses nouvelles durant les dix prochaines années, elle était prête à faire l’effort. Elle reprit sa marche, pour ne pas se mettre en retard, et aussi pour lui faire comprendre qu’elle ne lui accordait qu’une semi-attention. « Jolie alliance, » commenta-t-elle, avec un sourire hypocrite. « C’est toujours la même épouse ou tu l’as enfin quittée pour te remarier avec l’une de tes maîtresses ? »

_________________
Is it a bird? Is it a plane? Nah, it's me in your dreams, or maybe call 'em nightmares, ah, ah. Yeah, I'm gonna have the last laugh.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Harmon

behind
messages : 182
name : sow — pomeline.
face + © : matt bomer — @ corpsie.
multinicks : blake · jürgen · kerry · luna · xavi · zélie.

age (birth) : 42 · 23.10.
♡ status : married, two kids.
work : lawyer.
activities : avoiding his witchy wife.
home : a house on ocean avenue.
points : 380
moodboard :
Game over,
thank you for playing.

a trouble that can't be named. Dffa7d6731f8844adda1457193851ea3

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( off · 0/2 ) cecilia, tc, larissa.

a trouble that can't be named. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: a trouble that can't be named. · Mar 1 Juin - 11:15
Il avait pour habitude que le monde entier se plie à ses exigences, dans son  travail et dans sa vie personnelle, si bien qu'il usait de divers stratagèmes pour y parvenir. Son naturel charmant et sa bonne composition l'aidaient en ce sens, mais certaines personnes en ce bas monde possédaient les armes pour lui résister. Sa femme et son ancienne maîtresse prenaient la pôle position dans cette course. S'il ne s'intéressait plus réellement à la première et ne tentait guère de faire des efforts, la seconde, en revanche, avait (re)piqué tout son intérêt. Il se connaissait assez bien pour savoir qu'il ne la lâcherait pas. Malgré la dizaine d'années qui s'était écoulée, Larissa arrivait encore à exercer sur lui un magnétisme évident. « Ce n'est pas un souci, je peux toujours débarquer à l'improviste ou lui demander le numéro de la lignée privée de ton bureau, » Les possibilités s'offraient à lui pour obtenir gain de cause, Larissa devrait forcément accepter une autre entrevue en sa compagnie, du moins était-il attaché à cette idée. Un coup de fil aurait tout autant d'efficacité mais il ne lui permettait pas de profiter de la jolie vue qui s'offrait à lui. Larissa était toujours aussi délicieuse et il en profita discrètement pour l'observer, tandis qu'il la suivit à l'extérieur du poste. « Bien, c'est peut-être mérité. » commenta-t-il tout en secouant la main pour éluder cette idée. Larissa connaissait plutôt bien ses défauts, il ne pouvait pas aller contre cette idée. « Je peux toujours t'accompagner là où tu es.. attendue ? » Etait-elle attendue chez elle ? Par une tendre moitié ? Par un enfant en bas âge ? Par un groupe d'amis ? Il avait tant de questions, qu'il proposa naturellement de la suivre. Peut-être obtiendrait-il des réponses. L'agacement de la chief deputy était palpable mais l'avocat n'y prêta guère attention, bien trop ravi de converser avec elle. Son sourire ne l'avait pas quitté, son regard bleuté la fixait intensément, toute son attitude transpirait la satisfaction. « J'étais là pour discuter de la fusillade, j'ai quelques questions à te poser mais puisque tu as fini ta journée... » Il marqua une pause, son travail était en général sa priorité mais Larissa venait de chiper la première place. « Savoir comment tu vas et ce que tu es devenue depuis toutes ces années, ça me semble être un bon début. » Il reprit sa marche à ses côtés et se défit de son air satisfait. Il n'avait aucun détachement face à elle et ce sentiment était toujours bien ancré en lui, mais il était facile de comprendre qu'il n'obtiendrait rien dans ces conditions. Que voulait-il, au final ? Il n'en était pas sûr. Un semblant de conversation, une Larissa plus détendue, la possibilité d'en apprendre davantage et peut-être renouer un quelconque lien. Autant de pistes qui traînaient dans son esprit et qui méritaient tout son savoir-faire. Il releva sa main gauche pour observer son alliance, puis porta un regard étonné sur son ancienne maîtresse. « Ma situation maritale et qui je fréquente t'intéressent encore ? » Une interprétation toute relative à la gent masculine, mais Ethan appréciait de lire - ce qu'il voulait - entre les lignes. Il s'affubla d'un sourire en coin, la tournure de cette conversation était plus intéressante que prévue. « Puisqu'on en est à discuter relations, je vois que tu n'as pas d'alliance, tu es donc libre, ou tout du moins tu n'es pas engagée. »

_________________

Were you born an asshole or did you work at it your whole life ? Either way it worked out fine. You deserve all the credit, you're an asshole tonight. And I got a feeling, you'll be an asshole the rest of your life.
what's up, danger? don't be a stranger
Voir le profil de l'utilisateur
Larissa Mengesha

behind
messages : 1481
name : corpsie.
face + © : t. parris + me & marvelocks.
multinicks : beckett - isaac - maisie - oliver - peter - tony.

age (birth) : 33 | march 25th.
♡ status : tindering.
work : chief deputy @ WB county Sheriff Office.
activities : club d'écologie, de yoga, multi-sports.
home : un appart sur bridgewater way.
points : 2053
moodboard :
a trouble that can't be named. Meta_t10

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo - s4 : Wayne, Ethan.

a trouble that can't be named. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: a trouble that can't be named. · Mar 8 Juin - 10:24
Dans ses souvenirs, qui empestaient l’eau de rose en dépit de la puanteur de leur séparation, Ethan n’était pas aussi lourd et insistant. Il fallait dire qu’elle n’avait guère eu besoin d’être longtemps courtisée avant de tomber dans ses bras musclés, ses grands yeux azur et son timbre de voix doucereux avaient fait la majeure partie du travail. Elle ne chercha pas à rétorquer que cela ne lui serait pas possible, à la place, elle se contenta d’un grognement soupiré qui ne laissait pas le doute sur son agacement. « Tu peux marcher avec moi, je te dirai quand me laisser, ok ? » Maintenant, songea-t-elle, mais ce fut la partie déraisonnable de son cerveau qui accorda à Harmon de faire un bout de chemin avec elle. Au lieu de récupérer sa voiture, elle décida donc de se diriger vers la maison de son frère, qui habitait à quelques blocs de là, sans passer par son propre appartement. Elle prendrait sa douche chez lui et lui piquerait des fringues, il ne s’en formaliserait pas. « En quoi ça t’intéresse ? » demanda-t-elle, suspicieuse. Même si les mois s’étaient écoulés, les réminiscences de cette journée maudite étaient encore une plaie béante à Windmont Bay. Seuls ceux qui pouvaient se le permettre avaient oublié, les autres vivotaient en entendant les bruits de coups de feu à chaque fois qu’ils mettaient un pied dehors. « Comme tu peux le voir, je vais très bien et je suis Chief Deputy, j’adore ma vie. » Cette dernière précision était inutile et faisait passer ses mots précédents pour des mensonges ; alors qu’elle le pensait, elle était réellement heureuse dans cette stabilité retrouvée. Elle n’était plus la jeune femme aveuglée par l’amour qu’elle avait été auprès d’Ethan, mais elle ne s’en portait pas plus mal. Au contraire. Elle ne lui retourna pas ses interrogations, car elle s’en fichait, et parce qu’elle pourrait trouver tous ces renseignements d’elle-même dès qu’elle aurait le nez sur un écran d’ordinateur. Il avait la tête d’un gars accro à Linkedin. Elle leva les yeux au ciel quand Ethan se la joua Don Juan, fantasme ultime des célibataires, et elle secoua la tête. « Tu confonds intérêt et sarcasme. Tu ne dois pas être un très bon avocat si tu ne sais pas faire la différence… » Jamais elle n’avait été aussi cassante avec lui. Le brun n’avait connu qu’une Larissa douce, souriante, avide de ses baisers, de ses caresses et de ses mots tendres ; ce n’était pas qu’elle avait radicalement changé, plutôt qu’il était parvenu à la brosser dans le sens du poil, elle n’avait pas eu besoin d’aboyer ou de mordre car elle avait été heureuse avec lui, tout simplement. Un rire sardonique lui échappa lorsqu’il osa mentionner sa vie sentimentale, comme s’il était en droit de le faire. « Je me demande ce qui a bien pu me dégoûter de tout engagement ou relation sérieuse, hmm, » fit-elle semblant de réfléchir avant de faire claquer sa langue sur son palais. « C’est vraiment de mauvais goût de parler de ça, Ethan… Dis-moi plutôt pourquoi tu t’intéresses à la fusillade. » Si elle pouvait répondre à ses questions maintenant, elle en serait débarrassée plus rapidement, et sur le long terme.

_________________
Is it a bird? Is it a plane? Nah, it's me in your dreams, or maybe call 'em nightmares, ah, ah. Yeah, I'm gonna have the last laugh.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Harmon

behind
messages : 182
name : sow — pomeline.
face + © : matt bomer — @ corpsie.
multinicks : blake · jürgen · kerry · luna · xavi · zélie.

age (birth) : 42 · 23.10.
♡ status : married, two kids.
work : lawyer.
activities : avoiding his witchy wife.
home : a house on ocean avenue.
points : 380
moodboard :
Game over,
thank you for playing.

a trouble that can't be named. Dffa7d6731f8844adda1457193851ea3

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( off · 0/2 ) cecilia, tc, larissa.

a trouble that can't be named. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: a trouble that can't be named. · Ven 18 Juin - 9:04
Il hocha sobrement la tête lorsqu'elle consentit à l'accepter à ses côtés, il s'agissait d'une petite victoire. Larissa avait toutes les raisons de ne pas vouloir de sa présence après leur rupture ô combien difficile. De l'eau avait coulé sous les ponts depuis, plus d'une dizaine d'années, ce qu'il espérait suffisant pour renouer avec elle. Evidemment, tout était plus simple pour lui : il avait le beau rôle dans cette histoire, il n'était pas l'épouse cocue ou la maîtresse, seulement l'homme qui avait joué sur deux plans et obtenu ce qu'il souhaitait à tous les niveaux, ou presque. Même si elle n'en avait aucunement conscience, perdre Larissa lui avait filé un sacré coup de massue et les semaines qui s'en suivirent avaient été maussades, tant pour lui que pour son épouse, qui ne comprenait rien au comportement de son mari. « Ca m'intéresse, » Il n'avait pas envie de la braquer de suite avec cette histoire de fusillade, il n'avait pas encore avoué son rôle dans celle-ci. « C'est vrai, tu as l'air épanouie. » reprit-il à la suite de ses propos. Il n'en pensait pas moins, elle semblait réellement bien dans ses baskets et dotée d'une personnalité toute autre. L'ancienne Larissa était d'une douceur inégalable, la nouvelle version semblait plus piquante que la précédente, ce qui n'enlevait rien à son charme naturel, bien au contraire. Ce qui le poussait également à vouloir mieux connaître cette Larissa 2.0. « J'imagine simplement qu'intérêt et sarcasme vont de pair, sinon tu aurais opté pour l'ignorance. » Il haussa les épaules, clôtura ce sujet au détour d'un bref sourire qui se figea suite à sa prochaine pique. Était-il responsable de son évolution de caractère ? Et de son dégoût pour les relations sérieuses ? Son estime de lui-même était haute, néanmoins il émettait un large bémol sur ce fait. Il ne pouvait pas avoir eu un impact aussi important sur elle, les stigmates finissaient forcément par disparaître après plus d'une décennie ? Il jaugea longuement Larissa du coin de l'oeil, cherchant des réponses qu'il ne trouvait pas et choisit volontairement de ne pas répondre à cette attaque qui ne lui conférait pas une très bonne image et qui n'aidait en rien à arranger la situation. Au lieu de ça, il poursuivit sur le sujet suivant. « Je suis impliqué dans cette affaire, ma cliente en fait partie, voilà pourquoi je m'y intéresse. » Encore une fois, il fit le choix de rester évasif sur la dite cliente. Bien qu'il assumait totalement son choix de la défendre, il entrerait dans les détails plus tard. « Je ne compte pas parler de ça au milieu de la rue, tu comprends pourquoi. » précisa-t-il dans la foulée, afin d'éviter une autre salve de questions sur le dit sujet. Les quatre murs d'un bureau étaient nécessaires pour évoquer la sensibilité de cette affaire. « Je comprends que tu gardes de l'animosité à mon égard, que tu m'en veuilles encore après toutes ces années, mais qu'est-ce je dois faire au juste pour apaiser tout ça ? » Le ton était sérieux, il espérait une réponse autre que le sarcasme ou les diverses possibilités qu'il finit par évoquer de lui-même. « Changer de trottoir ou de ville ne sont pas des options, Lar'. »

_________________

Were you born an asshole or did you work at it your whole life ? Either way it worked out fine. You deserve all the credit, you're an asshole tonight. And I got a feeling, you'll be an asshole the rest of your life.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé


behind
the mask

a trouble that can't be named. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: a trouble that can't be named. ·
 
a trouble that can't be named.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: sheriff's office-
Sauter vers: