sombre

hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment :
CONTINENTAL EDISON – TV LED 43 » (109 ...
Voir le deal
160 €

 Don't blame it on me

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Wayne Parker

behind
messages : 233
name : vodka paradise
face + © : benjamin kühnemund (©all souls)
multinicks : aaron, jules, gabriel, evelyn

age (birth) : 32
♡ status : 50 shades of wayne
work : serial stalker
points : 878
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (fr)

Don't blame it on me Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Don't blame it on me · Ven 21 Mai - 18:49
dimanche 23 mai
feat @Katarina Myers


Trois mois à vivre dans l’ombre de quelqu’un, c’est beaucoup. A Windmont Bay, tu n’es qu’un spectre depuis plusieurs semaines. Une fois Wayne, une fois John, une fois Jay, t’as dû mal a avoir ta propre identité. Tes intentions ici personne ne les connaît. Tu as débarqué dans cette ville uniquement pour retrouver la trace de ton ex et surtout pour découvrir ta fille. Pour le moment, on ne peut pas dire que ce soit un grand succès. Tu as pourtant tenté de l’approcher par tous les moyens et d’apprendre à la connaître. Tu l’as vu à plusieurs reprises en vrai et Maya t’as aussi regardé. Mais elle ne te connaît pas. Elle ne t’a jamais appelé « papa ». Et ça, ce n’est pas normal. T’as envie que les choses changent. T’es bien décidé. Le seul souci c’est la maman Katarina. On ne peut pas dire que vous soyez tous les deux en bons termes. Oh non. Elle a profité du fait que tu sois incarcéré il y a quelques années pour disparaître de ta vie et s’échapper avec ta fille. Et pour ça, tu lui en veux terriblement. Mais tu sais pertinemment que la personne la plus en tord dans l’histoire c’est bien toi. T’as grave déconné. Et pas qu’une fois. Peut-être que si t’avais été elle, tu aurais pris les mêmes décisions. Sauf que tu n’es pas à sa place et qu’elle n’est pas à la tienne. Il est grand temps que ça change. Tu risques de bousculer son quotidien à tout jamais. Tu sais très bien que ta venue ne sera pas sans conséquence. C’est d’ailleurs pour ça que tu as mis autant de temps avant de venir frapper à sa porte. Cette confrontation tu l’appréhendes plus que jamais. Il t’as fallu prendre ton courage à deux mains pour ça. Et on ne peut pas dire que ce soit ton fort. T’as préféré jusqu’à présent inventer tout un stratagème afin de faire parti indirectement de la vie de ta fille sans que ce soit risqué. Peut-être que tu aurais dû continuer ainsi. Ou peut-être pas. Seul l’avenir le dira. Ta poignée est mollassonne. Est-ce que tu as frappé assez fort ? L’attente est interminable. Tu sais qu’elle est chez elle. Tu l’as stalké encore une fois. Il n’y a pas de judas et t’es persuadé qu’elle ne sait pas que tu es là. La surprise n’en sera que plus grande. Tu fais les cent pas sur le seuil de sa porte, hésitant à prendre la poudre d’escampette à moult reprises. D’ailleurs, lorsqu’elle tourne la poignée, tu as le dos tourné, tout de noir vêtu, mais le bruit suffit à ce que tu te retournes en sa direction. – Bonjour Katarina. – Ton regard se plonge aussitôt dans le sien. Une sensation plus qu’étrange et presque hors du temps t’envahie.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina Myers

behind
messages : 2040
name : all souls (maryne)
face + © : z.kravitz @tearsflight (av)
multinicks : -

age (birth) : 30 [27.05]
♡ status : single mom
work : owner of rainy river flowers & yoga teacher, twice a week
points : 3489
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | eugene, vitto (s4 : citra, wayne)

Don't blame it on me Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Don't blame it on me · Sam 5 Juin - 23:40
dimanche 23 mai
feat @Wayne Parker


Aujourd'hui, il n'y avait pas de boulot : ni la boutique de fleurs, ni le yoga. Katarina avait été faire une balade avec Maya, ce matin. Rien de très extravagant : elles avaient été jusqu'à Harbor Row pour aller à l'air de jeux de redwoods park. Maya adorait l'endroit et ça permettait à la jeune mère de se reposer sur un banc tout en ne la quittant pas des yeux. En règle générale (comme ce matin), le chemin du retour se faisait avec une petite fille complètement endormie ce qui obligeait toujours Kat à prendre la poussette.
Le reste de la journée s'est déroulée sur le même modèle : déjeuner, une enfant surexcitée avant de s'écrouler pour sa sieste, et elle était désormais réveillée depuis deux heures, à jouer dans le salon. La fleuriste avait bien essayé de ranger ses affaires -et le salon par la même occasion- mais sa fille avait un don pour repasser derrière elle et tout ressortir. A croire qu'avec un enfant en bas âge, il fallait juste se résigner à ne pas avoir un espace de vie parfaitement rangé -et ce n'était pas faute d'essayer. La petite avait pourtant appris à ranger ses propres jouets une fois qu'elle avait fini, ou avant d'aller se coucher, mais en cette fin d'après-midi, le concept semblait quelque peu oublié. C'est presque l'heure du bain quand Kat entend frapper à la porte. C'est que ça l'a presque fait sursauter tant elle ne s'attendait à de la visite. Ses dimanches sont plutôt calmes -si on oublie Maya- et elle n'a que très peu de visites ce jour là.  Les jouets de sa fille écartés, elle va jusqu'à la porte pour ouvrir. Une silhouette qu'elle ne connait que trop bien mais à laquelle elle ne voit pas croire. La porte se referme aussitôt à cause d'un réflexe un peu débile alors que son palpitant bat à cent à l'heure. La respiration qui se fait irrégulière et la jeune femme essaie de reprendre ses esprits pour réfléchir. N'aurait-elle pas juste hallucinée ? Non, impossible. Si elle a déjà croisé des mecs qui lui avaient fait penser à Chris à cause d'un sourire ou d'un regard, jamais au point d'halluciner sa présence, encore moins sa voix. Alors doucement, elle rouvre la porte, il est toujours là. « Chris ? » Son myocarde ne s'est pas calmé, et elle a l'impression d'être prête à s'écrouler à n'importe quel moment. En quittant le Tennessee, elle n'avait pas réfléchi à la suite. En réalité, sur ce coup là, elle n'avait pensé à qu'elle et sa grossesse. « Je... qu'est ce que... qu'es ce que tu fais là ? » comment l'avait-il trouvé ? Certes, elle n'avait pas changé de nom, mais la retrouver dans un pays si vaste, ça relevait du miracle ou de très bonnes aptitudes de détective. Elle s'interdisait de se demander ce qu'il avait ressenti en sortant de prison, elle n'y avait que trop penser les mots suivants son incarcération. Elle s'en était voulue, pour diverses raisons, avant de se promettre à elle-même d'arrêter avec ça. Et dans le fond, elle entend les semblants de conversation de maya avec elle-même, alors qu'elle essaie de se concentrer sur chris, plutôt que sur sa -leur- fille en train de jouer dans le salon. Ça aurait été mentir que de dire que ça ne lui faisait rien de le voir là. Ça faisait remonter un sacré paquet d'émotion : de l'excitation de son palpitant à la peur qu'il avait parfois pu provoquer, autrement dit les dessous d'une relation passionnée, brulante et sans doute destructrice, si ce n'était pour eux deux, au moins pour elle.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she has been through hell. so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Wayne Parker

behind
messages : 233
name : vodka paradise
face + © : benjamin kühnemund (©all souls)
multinicks : aaron, jules, gabriel, evelyn

age (birth) : 32
♡ status : 50 shades of wayne
work : serial stalker
points : 878
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (fr)

Don't blame it on me Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Don't blame it on me · Mar 8 Juin - 18:36
Les retrouvailles avec Katarina ont enfin lieu. Ce n’était pas trop tôt. Ce moment, tu l’attends depuis un sacré bout de temps. Tu l’as imaginé une bonne centaine de fois. Parfois, la fin était positive et parfois non. Le fait qu’elle te claque la porte au nez était toutefois prévisible. Le choc de te revoir. Ça ne fait évidemment pas plaisir et tu te sens horriblement con mais tu restes là, fort et statique, devant la porte, les bras croisés, à attendre qu’elle la rouvre. Car c’est ce qu’il va arriver. T’en es persuadé. Elle ne peut plus te fuir maintenant. Tu es là, et t’attendra s’il le faut. Tu as retrouvé sa trace sur terre et tu ne comptes plus la perdre. La porte s’ouvre à nouveau et t’y perçois une jeune femme chamboulée et décontenancée prononçant le premier prénom figurant sur ta pièce d’identité. Ou du moins son diminutif. – Wayne. – Tu rétorques presque du tac-au-tac. Tu n’as vraiment plus l’habitude qu’on t’appelle Christopher ou Chris. Ça te ramène au passé et c’est insupportable. Tu veux aller de l’avant, oublier la case prison, et tout ce qu’il s’y rapporte. – On m’appelle Wayne maintenant. – Tu précises car tu vois bien dans les yeux de Katarina qu’elle ne comprends pas pourquoi tu lui sort un autre prénom. C’est bien toi, il n’y a pas de doute. L’homme qui l’a fait pleurer. L’homme qu’elle a aimé. L’homme qui lui a donné un enfant. Qu’est-ce que tu fais là ? La réponse est bien simple et t’es persuadé qu’elle la connaît au fond d’elle. – Je sais que tu ne t’attendais probablement pas à me revoir un jour. Et honnêtement, je comprends ta décision de me faire sortir de ma vie. Mais… quand j’ai su que j’étais père... c’était impossible pour moi de ne pas faire partie de la vie de mon enfant. – Oui, tu es au courant. Pas besoin de te l’annoncer ou alors de te masquer l’existence de ta fille. Tu connais déjà pleins de choses d’elle. Tu l’as même déjà vu à plusieurs reprises. Mais ça, tu ne lui en dira pas un traître mot. Tu feras comme si tu venais de débarquer en ville. Comme si t’avais eu les couilles de rappliquer directement devant sa porte. Comme si t’étais pas un putain de stalker. Tes vices sont toujours omniprésents. Mais tu ne les lui montreras pas. T’as envie qu’elle voit le meilleur côté de toi. T’as envie qu’elle te donne l’opportunité de connaître ta fille. – Alors me voilà… Est-ce que je peux entrer ? – C’est sûrement un peu trop brutal et la métisse est probablement encore choquée par ta présence ici. Il y a des risques qu’elle te referme la porte au nez et t’ordonne de disparaître à tout jamais mais tu comptes bien lui faire comprendre que tu ne comptes pas t’éclipser ainsi. Sa fille a le droit de te connaître et d’avoir un père.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé


behind
the mask

Don't blame it on me Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Don't blame it on me ·
 
Don't blame it on me
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way-
Sauter vers: