sombre

hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -23%
-23% sur Ratchet & Clank: Rift Apart (PS5)
Voir le deal
61.49 €

 I see all of your colours.

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row

just a lost boy not ready to be found.
Voir le profil de l'utilisateur
Eliot Hastings

behind
messages : 2405
name : marido @ castiells.
face + © : tom holland © romane.
multinicks : aurora, citra, pablo, raelyn.

age (birth) : vingt cinq ans, 08 février.
♡ status : amoureux.
work : assistant vétérinaire.
activities : faire du vélo, jouer à la batterie, trainer avec leslie, jouer avec maverick, passer du temps à rêvasser en compagnie de peter.
home : il squatte principalement chez peter mais retourne voir ses parents régulièrement.
points : 3380
moodboard :
I see all of your colours. SjUEF66

I see all of your colours. 6kVRrST

“and I can see us twisted in bedsheets,
august sipped away like a bottle of wine.”

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 - free} : blake, peter.

I see all of your colours. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· I see all of your colours. · Ven 4 Juin - 16:27

all these colours in me, but all I see is you,
and nothing else matters.
@Peter Hartsfield


Les dernières semaines avaient été riches en émotion, à croire que leur vie commune était une succession de montagnes russes. À chaque période d’accalmie, succédait une période troublée où tout ou presque paraissait être remis en cause. Pour autant en dépit des nombreux coups du sort, ils restaient ensemble et paraissaient en ressortir plus soudés que jamais. Il y avait eut son passé qui refaisait surface et puis, plus récemment l’arrivée impromptue de Mary au beau milieu de leur quotidien teinté par le secret. Celle-ci n’avait pas poussé davantage ses investigations, néanmoins, ils savaient tout deux que tôt ou tard il faudrait affronter le regard extérieur. Eliot était confortable avec cette idée, Peter beaucoup moins même s’il avait semble-t-il fait des efforts de son propre chef. À aucun moment ne l’avait-il forcé, au contraire, il avait toujours été clair sur le sujet : son petit ami pouvait prendre le temps qu’il jugeait nécessaire pour accepter cette part de lui-même. Une part qui ne visait pas seulement son rapport aux autres mais qui touchait également à leur intimité. Ils n’avaient pas dépassé le stade des préliminaires toutefois, y compris dans ces affaires-là, Eliot se montrait patient et rassurant. Cela ne signifiait pas qu’il n’avait aucun désir pour son compagnon – au contraire – néanmoins il ne voulait pas le brusquer ou le dégouter à jamais quand tout cela était inédit pour lui. Il était là pour répondre aux questions si besoin mais pour le reste c’était à Peter de se lancer quand il jugerait qu’il serait prêt. De son côté, il ne souffrait pas outre mesure car sa dernière relation remontait à quelques années en arrière et il avait appris à se satisfaire différemment. Il était suffisamment heureux de partager un bout d’existence du garçon en se réveillant entre ses bras, tout comme en organisant des activités ensemble et toutes ces petites choses parfois futiles qui participaient à son bonheur. En définitive le sexe était un bonus dont il pouvait aisément se passer pour ces raisons précises. « Je suis même pas sûr d’avoir compris la fin… » Pour sa défense, le scénario était bancal et il avait été déconcentré par les œillades pas très discrètes de son voisin. La pudeur de Peter était attendrissante au possible à l’image de ses rougeurs candides quand ils se rapprochaient. À moitié avachi sur le canapé, il se redressa légèrement pour croiser son regard en s’étirant. En l’absence de sa chienne laissée chez ses parents, ils avaient choisi de passer une soirée tranquille en se préparant un petit diner qu’ils avaient dégusté devant un film d’action. C’était agréable de se retrouver après plusieurs jours de séparation ; Peter était parti célébrer son anniversaire en famille et Eliot en avait profité pour rendre visite à sa sœur à Portland. Ensuite, le travail et leurs obligations respectives avaient fini par les rattraper jusqu’à maintenant alors que le weekend commençait tout juste. Histoire de profiter un maximum, ils n’avaient pas prévu de bouger des masses et comptaient bien buller dans les parages. « Tu veux regarder autre chose ou on va se coucher ? » Demanda-t-il en terminant son verre de vin dans une petite grimace car il avait tiédit.

_________________

love me, 'cause that is all I really need when all the rest of it is blown away.
write your sins away.
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Hartsfield

behind
messages : 1785
name : corpsie.
face + © : c. rowe + ©me.
multinicks : beckett - isaac - larissa - maisie - oliver - tony.

age (birth) : 25. (24.05)
♡ status : 。◡‿◡。
work : real estate agent.
activities : hanging out with friends, drinking beers, going to church, avoiding the family drama, avoiding his own inner drama.
home : his own flat on harbor row.
points : 1742
moodboard :
I see all of your colours. Peterp10
I have tasted your mind,
I cannot forget its flavor.


I see all of your colours. 6kVRrST

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {dispo} . Eliot, Scar.

I see all of your colours. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I see all of your colours. · Lun 14 Juin - 16:36
Peter était heureux. Il venait de souffler sa vingt-cinquième bougie et avait pu réaliser le constat de son existence, au bout d’un quart de siècle. Il avait un travail qu’il appréciait, il avait voyagé dans des belles contrées, il était entouré de gens qu’il aimait et qui l’aimaient en retour, son cœur avait été offert à quelqu’un qui en prenait grand soin. Tout n’était pas tout rose et le chemin jusqu’à l’acceptation de soi était encore long, cependant, il n’était pas à plaindre et il se réveillait chaque matin avec l’esprit léger ainsi qu’un sourire aux lèvres, d’autant plus quand il posait les yeux sur le visage d’Eliot dès l’instant où il les ouvrait. « C’est parce que c’est une conclusion ouverte, je pense, le réalisateur a voulu se la jouer film indépendant ou je sais pas quoi… » Il grimaça en réalisant que la remarque de l’assistant vétérinaire n’attendait pas une réponse aussi détaillée, d’autant plus que Pete en faisait un peu trop par rapport au degré d’attention qu’il avait accordé au film durant sa diffusion. Il avait été trop occupé à détailler le profil de son compagnon dont il avait été privé pendant plus d’une semaine. Il ne s’était pas ennuyé un seul instant durant son séjour dans le Montana, il en avait pris plein les mirettes dans ce lieu mythique qu’étaient les Rocheuses et le parc de Yellowstone, toutefois son petit cœur tout mou n’avait eu de cesse de se languir de son petit ami quand il se retrouvait seul le soir, au moment du coucher, et il était très heureux de le retrouver. « Comme tu veux, » répondit-il dans un bâillement pourtant explicite avant de pouffer de rire, les bras étirés en avant pour détendre son dos endolori par une mauvaise position. Il n’était pas un grand sportif et il avait passé des longues journées à crapahuter pour visiter le plus possible durant ses petites vacances d’anniversaire, encore aujourd’hui, plusieurs jours après son retour, il ressentait des courbatures quand il restait trop longtemps sans bouger. La vieillesse toquait déjà à sa porte, quelle tristesse. Même si son corps n’était pas au top, son cerveau fusait et il ne se sentait pas si fatigué que cela, comme s’il souhaitait profiter un maximum de la présence d’Hastings. « Ça va être au lit pour moi, j’ai l’impression… »  Il esquissa une petite moue boudeuse avant de se remettre debout pour débarrasser la table basse et déposer le tout dans l’évier – la vaisselle attendrait le lendemain. Quand Eliot le rejoignit dans la cuisine, il lui jeta un petit coup d’œil complice, le laissa abandonner son verre à côté des assiettes sales puis passa ses bras autour de sa taille afin de venir poser une pluie de bisous dans la nuque et le cou de son petit ami. « Je t’ai déjà dit combien tu m’avais manqué ? » murmura-t-il en se hissant sur la pointe des pieds afin de pouvoir l’embrasser bruyamment sur la joue. Il le libéra ensuite et, pris d’un élan qui ne lui ressemblait pas, donna une tape sur le postérieur d’Hastings ; étonné par son propre geste, il écarquilla les yeux avant de pouffer de rire, de murmurer un discret « désolé » et de disparaître au petit trot jusque dans la salle de bain. Ses pommettes avaient pris une teinte rosée qu’il décida de mettre sur le compte du vin, même s’il ressentait au plus profond de son être qu’il n’y avait pas que ça. Il termina son rituel du soir – brossage de dents et crème hydratante – auquel il ajouta un rafraîchissement des parties susceptibles de sentir la transpiration pour ne pas déranger Eliot au moment du câlin de bonne nuit, avant de glisser dans son bas de pyjama, puis sous les draps de son lit. La salle de bain était de modeste taille, ils ne pouvaient pas se préparer ensemble, alors il attendit patiemment le jeune Hastings, les yeux rivés sur le plafond, une main posée sur son ventre et son cœur battant la chamade.

_________________

You see through right to the heart of me, you break down my walls with the strength of your love. I never knew love like I've known it with you.
 
I see all of your colours.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: