hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS vous
pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de
vous lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos
demandes/idées/doutes dans la partie
aide à la création. Plusieurs pré-liens sont
également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions,
n'hésitez pas à les poser dans ce sujet ou si vous
voulez passer par MP, veuillez contacter le staff sur
le compte @The Observer.
home sweet home
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le deal à ne pas rater :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) – Jeu de société
7.75 €
Voir le deal

 (keeping your head up)

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: redwoods park

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Giselle Kane

messages : 3129
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : ptonkin ⋅ © self.
multinicks :
danielodettescarshilohtheo


age (birth) : ( 32 a n s ) née le douze juillet mille neuf cent quatre vingt neuf.
♡ status : ( c é l i b a t a i r e ) relations malsaines par le passé, personnalité trop addictive pour aimer sans se détruire, elle apprend à être bien toute seule.
work : ( c o n s e i l l è r e ) elle aide les collégiens et lycéens à trouver leur voie, elle est aussi là pour les écouter sur tous les sujets, en parallèle elle anime des groupes de soutien pour ceux qui, comme elle, ont connu l'enfer de l'addiction ou de la maladie.
home : ( p i o n n e e r o a k ) une petite maison d'une charmante simplicité, avec pour colocataires deux chats et un chien.
points : 5605
image : (keeping your head up) 41ffc6b6e5a05dbfff6287d2d8f49e00ac1a7970

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : joseph ⋅ milo ⋅ ophelia ⋅ slevin ⋅ zélie

(keeping your head up) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· (keeping your head up) · Lun 16 Aoû - 20:06
@Ophelia Walker
august 2021

Un dimanche d'août, ensoleillé : il n'en faut pas plus pour les familles pour se rassembler dehors, plus particulièrement au Redwoods Park. Si la plupart des gens de son âge, et surtout les célibataires, évitent ce genre d'endroit quand ils sont remplis d'enfants, Giselle, elle, adore s'y promener et assister à ces moments si précieux, même s'ils ne sont pas les siens. Fonder une famille a toujours été un rêve pour la brune, depuis sa plus tendre enfance, malheureusement ses choix ont fait qu'aujourd'hui elle n'en est pas là, elle en est même très loin. Mais elle n'est pas amère, ni triste. Pour l'instant, elle n'est pas prête, et assister au bonheur des autres lui suffit.

Habillée d'une robe d'été, de sandales et d'un chapeau qui aurait plus sa place au bord de l'océan californien plutôt qu'en plein Oregon, Giselle déambule dans les allées du parc. Lunettes de soleil sur le nez, elle est à la recherche d'un banc pour s'y installer et lire le livre qu'elle a à la main. Elle n'a personne à voir, rien à faire, et c'est dans ces moments-là qu'elle se sent apaisée. Trouver un endroit libre sera compliqué, elle le sait, mais elle n'est pas pressée et c'est un sourire aux lèvres qu'elle marche, faisant attention à ne pas se prendre un ballon par inadvertance ou se faire bousculer par un vélo. Si elle ne trouve pas de banc d'ici quelques minutes, elle se décidera sûrement à s'installer à l'ombre d'un arbre, contre son tronc.

En aucun cas, Giselle s'attend à ce que quelque chose ne vienne gâcher sa journée. La brune est assez influençable face à la météo, et il est très difficile de la mettre de mauvaise humeur quand il fait aussi beau. Quand son regard se pose sur la rouquine qui lui fait office d'ex-belle-soeur, cela dit, tout change. Elles ne se sont pas reparlées depuis que Giselle l'a dépannée de sa chute à vélo et c'est très bien comme ça. Si Giselle essaie d'accepter le fait qu'elle a purgé sa peine et qu'elle mérite de reprendre une vie normale, elle n'en est pas encore au point de tout pardonner et oublier. Elle s'apprête donc à tourner les talons pour changer de direction, en espérant qu'Ophelia ne l'a pas vue et n'essaie pas de lui parler, mais quelque chose l'en empêche. Ou plutôt, quelqu'un. Elle entend d'abord les commérages, ces paroles échangées dans un murmure en confidence, pour se moquer de quelqu'un, casser du sucre sur son dos. C'est déjà trop, pour Giselle, mais les deux vieilles dames ne tardent pas à s'adresser directement à Ophelia, un peu plus fort, pour lui faire part de leur désapprobation. — Excusez-moi, vous avez pas mieux à faire ? Elle n'aurait pas pensé un jour défendre Ophelia, mais Giselle a toujours détesté l'injustice. — Si vous êtes pas contentes, vous êtes pas obligées de rester là. Mais en attendant, elle a purgé sa peine, elle a tout à fait le droit d'être ici, de se promener, de travailler. Et c'est très moche de juger quelqu'un quand on ne connaît pas tous les tenants et aboutissants, vous devriez le savoir à votre âge. Elle estime que sa colère est légitime, car cette histoire la touche à un niveau personnel, que la victime est une membre de sa famille. Ces dames n'ont juste rien de mieux à faire que de critiquer, et ça l'insupporte. Quelques remarques acerbes murmurées si doucement qu'elle n'entend pas ce qu'elles lui répondent, les deux vieilles dames s'éloignent et laissent Ophelia et Giselle en tête-à-tête. — Tu subis ça tous les jours ? Elle ne sait pas quoi lui dire d'autre, mais elle ne peut décemment pas s'en aller sans rien dire. Et elle sait qu'elle a été la première à lui dire qu'elle ne pouvait pas en vouloir aux gens d'avoir leur avis sur la question, mais elle ne s'était pas imaginé que les critiques à son égard étaient si violentes.

_________________
Send someone to love me, I need to rest in arms, keep me safe from harm in pouring rain, give me endless summer, lord, I fear the cold, feel I'm getting old fefore my time.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ophelia Walker

messages : 648
name : chasinghearts (margot - elle - she/her)
face + © : k. queiroz (all-souls) + astra, tightrope (m. williams)
multinicks : finn ▴ ali

age (birth) : 34 yo (june 25th)
♡ status : single, (ex)mom.
work : just quit the Majestic, taking any small job at the moment / former school teacher
activities : windmont bay fire watch, making herself small, biking through town, hiking, baking cookies, ignoring the rumors
home : small house on pioneer oak
points : 1780
image : (keeping your head up) TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Giselle ▴ Wayne ▴ Koa ▴ Shiloh | fr/en ▴ open

(keeping your head up) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (keeping your head up) · Dim 17 Oct - 9:53
Ophelia ne sait pas vraiment pourquoi elle a décidé de passer par ce parc et de s’infliger les remarques des autres. Aujourd’hui est une journée sans et s’il n’y a pas vraiment de journée “avec”, celle-ci semble atteindre des sommets. Qu’elle le veuille ou non, la jeune femme va bien être contrainte d’accepter la suggestion de son médecin : ces anti-dépresseurs ne sont peut-être pas assez forts. Elle soupire à cette idée et se retient de lever les yeux au ciel en entendant les remarques sur son passage. Si la rouquine a longtemps considéré que c’était sa punition, elle s’attendait tout de même à ce que les gens finissent par se lasser. Ophelia sait pertinemment qu’elle ne se rachètera jamais de ne pas avoir su protéger ses enfants de la mort, et elle sait pertinemment, en grande partie parce qu’elle considère que c’est impardonnable mais elle aimerait parfois que l’on arrête de lui rappeler sans cesse. La phase d'autoflagellation qu’elle s’est infligée pendant des années et mois commence à lui faire trop de mal pour qu’elle parvienne encore à la supporter - à moins que cela ne soit la thérapie qui commence enfin à fonctionner ? Qu’importe, Ophelia accélère le pas et s’apprête à prendre la direction de la sortie quand elle entend une voix beaucoup trop familière s’adresser à elle, du moins le pense-t-elle dans un premier temps. Une boule vient directement se loger dans sa gorge et Ophelia se retourne et regarde Gigi, la suppliant presque du regard de ne pas faire partie de ces gens-là. Cela lui ressemble si peu… Légèrement rassurée de voir que son ex-belle-soeur a le regard tourné vers les autres individus, elle pince les lèvres et observe la scène avec attention, focalisée sur chacun des mots que prononce Giselle.
Entendre les mots “elle a purgé sa peine” venant de sa bouche apporte comme une libération de la part d’Ophelia. Si Giselle le pense sincèrement, est-ce que ce n’est pas un peu vrai ? Ophelia soupire, déglutit mais s’efforce de regarder les personnes concernées dans les yeux. Elle ne leur laissera jamais la satisfaction de savoir tout le mal qu’ils lui font - et pas uniquement parce qu’elle recherchait, à une période, toutes ses critiques. Ses sourcils se froncent légèrement quand Gigi parle de tous les tenants et aboutissants de son acte, et elle se demande l’espace d’une seconde si son frère lui a raconté en détails ce qui s’était déroulé, si elle a vu toutes les images du procès ou si elle se fonde sur autre chose mais quand le regard de Gigi se pose à nouveau sur elle, elle n’y lit rien de différent par rapport à leur dernière rencontre (sinon un peu plus de compassion) et en est quelque part soulagée. Il y a certaines choses dont elle tient à préserver son ex-belle-soeur à tout prix. Serrant ses bras contre sa poitrine, Ophelia détourne le regard le temps de voir les personnages âgées s’éloigner avant de se tourner vers Giselle, en entendant sa question. Elle pince les lèvres quelques secondes et ignore sa question : “Tu pensais ce que tu as dit ?” Ophelia déglutit et vient se frotter l’oeil droit avant qu’une larme ne perle. Elle n’est pas la première personne à avoir un acte de gentillesse envers elle - encore heureux - mais c’est sans aucun doute celui qui la touche le plus. Ophelia ne se fait aucune illusion : leur relation ne sera plus jamais la même, mais de savoir que Giselle ne lui en veut pas au point de la vouloir hors de cette ville, est réconfortant. Peut-être qu’elles pourront échanger quelques mots, ou au moins un sourire, quand elles se croiseront désormais. Elle s’éclaircit ensuite un peu la gorge avant d’acquiescer d’un signe de tête : “Généralement, oui,” dit-elle, en s’installant sur le banc à deux pas d’elles, “mais il y a des jours où c’est plus agaçant que d’autres. La plupart de temps, je n’y prête même plus attention.” Cela juste fait partie du brouhaha de la ville, comme on s’habitue à entendre de la musique en fond dans les magasins ou dans la rue à la période de Noël. C’est quelque chose qui est là et avec lequel il faut composer. “Tu n’étais pas obligée de prendre ma défense comme ça, Giselle.” Elle sourit doucement et s’assure de capter son regard avant de dire  “Merci beaucoup de l’avoir fait”.

_________________
❝ Walking a tightrope ❞


taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Giselle Kane

messages : 3129
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : ptonkin ⋅ © self.
multinicks :
danielodettescarshilohtheo


age (birth) : ( 32 a n s ) née le douze juillet mille neuf cent quatre vingt neuf.
♡ status : ( c é l i b a t a i r e ) relations malsaines par le passé, personnalité trop addictive pour aimer sans se détruire, elle apprend à être bien toute seule.
work : ( c o n s e i l l è r e ) elle aide les collégiens et lycéens à trouver leur voie, elle est aussi là pour les écouter sur tous les sujets, en parallèle elle anime des groupes de soutien pour ceux qui, comme elle, ont connu l'enfer de l'addiction ou de la maladie.
home : ( p i o n n e e r o a k ) une petite maison d'une charmante simplicité, avec pour colocataires deux chats et un chien.
points : 5605
image : (keeping your head up) 41ffc6b6e5a05dbfff6287d2d8f49e00ac1a7970

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : joseph ⋅ milo ⋅ ophelia ⋅ slevin ⋅ zélie

(keeping your head up) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (keeping your head up) · Dim 17 Oct - 14:53
Il y a encore quelques jours, Giselle n'aurait jamais pensé prendre la défense d'Ophelia. Cette dernière a détruit la vie de sa famille et malgré qu'elle ait purgé sa peine, comme elle le défend auprès de ses détracteurs, Giselle n'est pas encore prête à lui pardonner et à oublier. Mais face à la méchanceté de ces dames, la brune ne peut pas rester sans rien faire. Elle a toujours détesté l'injustice et elle n'hésite pas une seconde avant de prendre la défense de son ex-belle-soeur, clairement énervée par les propos violents qu'elle reçoit. Les personnes concernées ne tardent pas à fuir, sûrement pour ne pas faire d'esclandre et protéger leur réputation, la laissant seule face à la rousse. L'idée de lui parler ne l'enchante pas malgré ce qu'elle vient de faire, mais elle ne peut décemment pas partir maintenant. « En théorie, oui, je le pense. En pratique, c'est un peu plus compliqué. » Elle esquisse une grimace désolée. Sur le papier, tout ce qu'elle dit est véridique. Elle a été jugée par la justice, elle a effectué sa peine, techniquement elle peut donc vivre comme elle l'entend. La croiser n'est pourtant pas simple pour Giselle, qui se souvient de tout le mal qu'elle a infligé à leur famille. Une famille qui n'existe plus, aujourd'hui. Elle opine du chef à la réponse d'Ophelia, pensant qu'elles se contenteraient de ces quelques mots avant de chacune reprendre leur chemin ; mais la rousse va s'installer sur un banc non loin et un léger soupir traverse les lèvres de Giselle avant qu'elle ne l'y rejoigne. Sa gentillesse causera un jour sa perte. « J'ai le droit de t'en vouloir, toute cette histoire me touche personnellement, je suis impliquée d'une certaine manière. Elles n'ont pas à donner leur avis. » Pas maintenant que cette histoire est finie judiciairement et qu'elles n'ont absolument aucun lien avec l'affaire. « Je n'accepte pas ce que tu as fait, mais je peux comprendre pourquoi tu l'as fait. » Et c'est pourquoi elle a pris sa défense aujourd'hui, parce que ces dames n'ont aucune idée de l'enfer qu'a traversé Ophelia avant de faire ce qu'elle a fait. Si son geste s'explique, il n'est pas pardonnable pour autant, mais Giselle sait que le monde n'est pas noir ou blanc, que les choses sont bien plus complexes que ça. « Je ne pensais pas que c'était aussi violent. Je suis désolée que tu subisses ça. » Et peut-être qu'avoir été témoin de ça lui permet de faire preuve d'un peu plus d'empathie à l'égard de son ex-belle-soeur.

_________________
Send someone to love me, I need to rest in arms, keep me safe from harm in pouring rain, give me endless summer, lord, I fear the cold, feel I'm getting old fefore my time.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ophelia Walker

messages : 648
name : chasinghearts (margot - elle - she/her)
face + © : k. queiroz (all-souls) + astra, tightrope (m. williams)
multinicks : finn ▴ ali

age (birth) : 34 yo (june 25th)
♡ status : single, (ex)mom.
work : just quit the Majestic, taking any small job at the moment / former school teacher
activities : windmont bay fire watch, making herself small, biking through town, hiking, baking cookies, ignoring the rumors
home : small house on pioneer oak
points : 1780
image : (keeping your head up) TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Giselle ▴ Wayne ▴ Koa ▴ Shiloh | fr/en ▴ open

(keeping your head up) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (keeping your head up) · Dim 7 Nov - 10:25
C’est bien ce qui me semblait.” souffle Ophelia, sans aucune animosité lorsque Giselle lui dit qu’elle pense bel et bien ce qu’elle vient de dire mais que l’appliquer est plus difficile. Cela ne gêne pas plus que ça la rouquine, qui a tout à fait conscience de la difficulté de la chose. A dire vrai, elle est surtout heureuse de voir que sa belle-soeur n’a pas tant changé et que les drames qui sont quand même nombreux dans sa vie, n’a pas réussi à ébranler sa foi en l’humanité. Evidemment, elle préférerait que Gigi soit en mesure de la pardonner mais elle est mieux placée que quiconque pour savoir que ce n’est pas si facile. Elle sait aussi ne pas le mériter et est à peu près certaine qu’elle aurait énormément de mal à accepter la chose. Ce n’est peut-être pas plus mal que les choses soient ainsi, au fond. Ophelia va s’asseoir sur le banc à proximité, non pas pour forcer Giselle à la conversation mais parce qu’elle sent que cette conversation, aussi courte sera-t-elle, sera éprouvante. Elle est d’ailleurs étonnée de voir la jeune femme la suivre mais lui lance un petit sourire avant de l’écouter. Elle acquiesce fermement la tête lorsqu’elle dit avoir le droit de lui en vouloir, car elle tient à ce qu’elle sache qu’elle comprend, qu’elle n’attend rien d’elle, malgré son retour. “Ca ne m’atteint pas, venant d’elles.” C’est faux, et vrai à la fois. Oui, c’est épuisant à force et certains jours, Ophelia a envie de les secouer comme un prunier, de leur dire qu’ils n’ont pas le droit de juger une situation qu’ils ne connaissent pas mais la plupart du temps, ça l'indiffère. La rouquine soupire profondément quand elle lui dit qu’elle comprend pourquoi elle l’a fait et elle ne peut s’empêcher d’écarquiller les yeux. Ophelia doit se mordre l’intérieur des joues pour ne pas protester, pour ne pas dire ce qu’elle pense réellement de tout cela, et la regarde, incapable de dire quoi que ce soit pendant de longues secondes. Elle, elle ne comprend pas. Elle a failli dans son rôle de mère et si elle sait comment elle a expliqué son crime, elle sait aussi qu’une part d’elle n’arrive pas à l’appréhender. “Je n’en attendais pas autant.” finit-elle par répliquer, pour ne pas que Giselle croit qu’elle considère qu’elle devrait accepter. Dieu seul sait ce qu’il se passe dans la tête et l’image qu’elle a désormais d’Ophelia. Elle hésite une seconde, puis pose doucement sa main sur celle de Gigi quand elle lui dit qu’elle est désolée qu’elle subisse ça. “C’est ma pénitence. Je l’accepte.” répond-elle sincèrement avant de retirer sa main et de s’appuyer sur le dossier du banc tandis que son regard se perd dans le vide. “C’est dur et éreintant. Mais ce n’est rien comparé au fait de vivre sans eux.” Elle souffle doucement et murmure un aveu qu’elle ne s’était même jamais fait à elle-même : “Ce qui est dur, c’est que tout le monde parle de Diane, mais jamais de Jack. Comme s’il n’avait jamais existé.” Sa vie a été plus courte que celle de sa cadette, mais elle n’en a pas moins existé, pas été moins importante pour autant.

_________________
❝ Walking a tightrope ❞


taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Giselle Kane

messages : 3129
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : ptonkin ⋅ © self.
multinicks :
danielodettescarshilohtheo


age (birth) : ( 32 a n s ) née le douze juillet mille neuf cent quatre vingt neuf.
♡ status : ( c é l i b a t a i r e ) relations malsaines par le passé, personnalité trop addictive pour aimer sans se détruire, elle apprend à être bien toute seule.
work : ( c o n s e i l l è r e ) elle aide les collégiens et lycéens à trouver leur voie, elle est aussi là pour les écouter sur tous les sujets, en parallèle elle anime des groupes de soutien pour ceux qui, comme elle, ont connu l'enfer de l'addiction ou de la maladie.
home : ( p i o n n e e r o a k ) une petite maison d'une charmante simplicité, avec pour colocataires deux chats et un chien.
points : 5605
image : (keeping your head up) 41ffc6b6e5a05dbfff6287d2d8f49e00ac1a7970

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : joseph ⋅ milo ⋅ ophelia ⋅ slevin ⋅ zélie

(keeping your head up) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (keeping your head up) · Ven 12 Nov - 11:40
Giselle suit Ophelia sur le banc, sans trop savoir pourquoi. Il y a encore quelques semaines, elle en aurait profité pour tourner les talons et mettre un terme à cette rencontre, mais voir son ex-belle-soeur se faire agresser de la sorte la fait réfléchir, alors dans un élan de générosité elle accepte de lui donner un peu de son temps, de l'écouter. Un pas en avant pour celle qui a toujours refusé d'entendre parler d'elle depuis le drame. Giselle baisse le regard quand Ophelia lui précise que les remarques venant d'inconnus ne la touchent pas, ou en tout cas moins que celles de ses proches. Compréhensible, mais Giselle se sent coupable par un tel aveu car Ophelia lui fait clairement comprendre que son comportement vis-à-vis d'elle lui fait du mal. Elle sait que ce doit être difficile pour l'ancienne maman mais elle doit comprendre qu'elle a touché beaucoup de vie avec son acte criminel, qu'elle a tout détruit sur son passage et que ça ne peut pas se réparer aussi facilement, même après toutes ces années. Giselle tressaille quand elle sent la main d'Ophelia se poser sur la sienne. Elle regarde leurs mains entrelacées avant de retirer la sienne délicatement, loin d'être prête à ce rapprochement. L'aveu suivant d'Ophelia, pourtant, lui serre le coeur et Giselle se rend compte de la souffrance de la rousse. « C'est la curiosité morbide de l'être humain. Jack est mort de cause naturelle, Diane aurait pu aussi mais tu leur as donné un fait divers sur un plateau. » Giselle hausse les épaules. Elle ne veut pas paraître froide mais c'est un fait, les gens adorent les histoires cruelles et en cela, la fin tragique de la petite fille les intéresse bien plus que le destin de Jack. « Ils me manquent aussi. Énormément. » Ils étaient ses nièce et neveu, elles les aimaient plus que tout au monde. Elle est bien conscience que sans le geste d'Ophelia, ils auraient sûrement perdu Diane quoi qu'il en soit, mais elle leur a enlevé plusieurs années à aimer cette petite. « C'est le plus dur dans tout ça. » La raison pour laquelle Giselle n'arrive pas à passer outre, qu'elle comprend mais qu'elle ne pardonne pas.

_________________
Send someone to love me, I need to rest in arms, keep me safe from harm in pouring rain, give me endless summer, lord, I fear the cold, feel I'm getting old fefore my time.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ophelia Walker

messages : 648
name : chasinghearts (margot - elle - she/her)
face + © : k. queiroz (all-souls) + astra, tightrope (m. williams)
multinicks : finn ▴ ali

age (birth) : 34 yo (june 25th)
♡ status : single, (ex)mom.
work : just quit the Majestic, taking any small job at the moment / former school teacher
activities : windmont bay fire watch, making herself small, biking through town, hiking, baking cookies, ignoring the rumors
home : small house on pioneer oak
points : 1780
image : (keeping your head up) TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Giselle ▴ Wayne ▴ Koa ▴ Shiloh | fr/en ▴ open

(keeping your head up) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (keeping your head up) · Mer 22 Déc - 14:55
Ophelia comprend pourquoi les gens s’intéressent plus à Diane qu’à Jack mais elle ne l’accepte pas pour autant. Que des étrangers le fassent, passent encore mais elle sait que sa famille le fait aussi. Giselle également probablement. Elle ne leur en veut pas, elle sait aussi que ce n’est pas la même chose d’avoir eu quelqu’un neuf mois dans son ventre que de le rencontrer à sa naissance et qu’il décède quelques temps plus tard. L’attachement n’est évidemment pas le même. Mais cela n’en peine pas moins Ophelia qui n’a pas perdu un mais deux enfants. Elle ne se voit cependant pas expliquer cela à Gigi, déjà étonnée qu’elle accepte de lui consacrer autant de son temps. Ses mains, à nouveau posées sur ses genoux, se contractent lorsqu’elle entend la jeune femme dire qu’elle leur a donné un fait divers dans un plâteau. La mâchoire d’Ophelia se contracte et elle se retient de faire le moindre commentaire. Un fait divers sur un plateau, vraiment ? Encore une fois, la rouquine comprend l’idée derrière mais Gigi pourrait peut-être être un peu plus délicate avec le choix des mots qu’elle emploie. “Je n’ai rien donné à personne.” finit-elle, tout de même par lâcher. Le regard perdu dans le vide, elle se concentre pour ne pas en dire trop ; il y a certaines choses qui doivent rester entre Connor et elle. C’est elle qui a insisté pour que ce soit le cas après tout. Prenant quelques inspirations, elle s’efforce de se détendre et a petit à petit une attitude moins prostrée. Ophelia tourne doucement la tête vers Gigi quand elle lui dit qu’ils lui manquent. Etrangement, la jeune femme y trouve un peu de réconfort. Même si la jeune femme sait pertinemment qu’elle n’est pas la seule à qui ils manquent, cela fait du bien de partager ce sentiment avec quelqu’un, de ne pas être seule. Evidemment, ils en parlent régulièrement avec Connor, mais ce n’est pas pareil. Il n’est pas physiquement là. “Mets toi à ma place…” murmure-t-elle, sachant pertinemment qu’elle n’a pas le droit de lui demander ça. “Enfin, je veux dire…” Ophe déglutit, sentant sa gorge se serrer, comme si l’air allait lui manquer d’une seconde à l’autre. “Je suis leur maman, imagine comme ils me manquent…” Elle sait que la plupart des gens ont du mal à le voir comme ça, mais c’est vrai. Elle est et sera toujours leur maman, même s’ils ne sont plus là. Rapidement, Ophelia vient essuyer une larme qui perle sur sa joue et s’éclaircit doucement la gorge. Le but n’est pas de faire pleurer dans les chaumières, mais c’est un fait dont elle aimerait que les gens aient un peu plus conscience.

_________________
❝ Walking a tightrope ❞


taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Giselle Kane

messages : 3129
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : ptonkin ⋅ © self.
multinicks :
danielodettescarshilohtheo


age (birth) : ( 32 a n s ) née le douze juillet mille neuf cent quatre vingt neuf.
♡ status : ( c é l i b a t a i r e ) relations malsaines par le passé, personnalité trop addictive pour aimer sans se détruire, elle apprend à être bien toute seule.
work : ( c o n s e i l l è r e ) elle aide les collégiens et lycéens à trouver leur voie, elle est aussi là pour les écouter sur tous les sujets, en parallèle elle anime des groupes de soutien pour ceux qui, comme elle, ont connu l'enfer de l'addiction ou de la maladie.
home : ( p i o n n e e r o a k ) une petite maison d'une charmante simplicité, avec pour colocataires deux chats et un chien.
points : 5605
image : (keeping your head up) 41ffc6b6e5a05dbfff6287d2d8f49e00ac1a7970

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : joseph ⋅ milo ⋅ ophelia ⋅ slevin ⋅ zélie

(keeping your head up) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (keeping your head up) · Mar 11 Jan - 17:53
Giselle se pince les lèvres, une vague de culpabilité l'envahissant. Elle n'arrête pas de dire qu'elle comprend le geste d'Ophelia - sans pour autant le lui pardonner - mais elle continue ses remarques acerbes, parfois malgré elle. Elle l'a dit elle-même aux médisants, Ophelia a purgé sa peine et ils doivent la laisser vivre sa vie tranquillement, maintenant. Justice a été rendue. Mais ce vide, le manque qu'elle a causé dans leur vie, il ne s'en va pas pour autant, ce qui rend les choses si compliquées pour la brune. Mais elle se doute bien que ça l'est tout autant, voire plus, pour l'ancienne mère de famille, qui a perdu ses propres enfants. Toute la famille a été détruite par son acte, mais Giselle n'oublie pas qu'elle aussi a beaucoup perdu, et qu'elle n'a jamais voulu en arriver là. « Oui, j'imagine... » Qu'elle finit par répondre quand Ophelia lui demande de se mettre à sa place. Elle ne peut pas comprendre ce qu'elle ressent, mais elle peut essayer, et elle n'aimerait pas être à sa place. « Je suis désolée que tu aies à vivre ça. » La perte de ses enfants mais aussi le regard des autres. Ophelia n'est pas une mauvaise personne, elle a juste fait une mauvaise chose, qui ne partait même pas d'une mauvaise intention. « Tu as des proches, ici ? » Il s'agit de sa ville, mais Giselle sait qu'elle a perdu certaines personnes après le drame, elle comprise. Elle tente de savoir si elle a du soutien, en ville, si, pour compenser les mauvaises langues, elle peut se réfugier auprès de quelques proches pour se ressourcer. Giselle, fut un temps, faisait partie de ces personnes. Elle n'a pas encore trouvé la force, dans son coeur, de tendre une main vers elle, mais peut-être que c'est le bon moment. « On peut aller boire un verre, un jour. » Propose-t-elle d'une voix timide. Giselle n'est pas sûre d'elle, n'est pas certaine que ce soit une bonne idée, mais il faut au moins qu'elle essaie. Ophelia est en ville, voilà plusieurs fois qu'elles se croisent, elle ne peut pas continuer de faire comme si elle ne faisait plus partie de sa vie. Elle refuse néanmoins de lui promettre quoi que ce soit, car elle ignore si elle sera capable de lui donner plus.

_________________
Send someone to love me, I need to rest in arms, keep me safe from harm in pouring rain, give me endless summer, lord, I fear the cold, feel I'm getting old fefore my time.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé



(keeping your head up) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (keeping your head up) ·
 Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: redwoods park-
Sauter vers: