hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS vous
pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de
vous lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos
demandes/idées/doutes dans la partie
aide à la création. Plusieurs pré-liens sont
également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions,
n'hésitez pas à les poser dans ce sujet ou si vous
voulez passer par MP, veuillez contacter le staff sur
le compte @The Observer.
home sweet home
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -53%
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps ...
Voir le deal
21 €

 Poor people are poor people

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue

welcome to badlands.
Voir le profil de l'utilisateur
Xavi Moroe

messages : 1186
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : ethan · imran · jürgen · kerry · luna · mackenzie · zélie.

age (birth) : 36 · 03/11.
♡ status : married to citra.
work : (poor) heir.
activities : spending good time with citra, taking care of his daughter, fixing his shit, living like poor people.
home : (a villa @ ocean avenue) at ali's for now.
points : 3072
moodboard :

Poor people are poor people Ddaf29e82d0efa560e712f2854eba98a
I don't give a fuck, xoxo

Poor people are poor people OsmShWj

Poor people are poor people Jrwi0cB

image : Poor people are poor people TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : citra, ali.

Poor people are poor people Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Poor people are poor people · Lun 6 Sep - 10:22

Poor people are poor people
Turn out the lights, the party's over
They say that all good things must end
Call it tonight, the party's over
And tomorrow starts, the same old thing again


@Citra Moroe — september 6th (2021)
Un babillage intempestif émanait de la surface de l'eau mais Xavi n'était pas décidé à en sortir la tête. A plat ventre dans la piscine, il jouait parfaitement son rôle d'étoile de mer dépressive et un brin dramatique. La sentence était tombée quelques heures plus tôt et l'héritier s'était retrouvé pantois face à la dure réalité. Il avait dès lors adopté l'attitude la plus normale qui soit pour un homme riche : bouder dans sa piscine en faisant comme si le reste du monde n'existait plus. Lorsqu'il consentit enfin à se relever afin de gorger ses poumons d'air, la silhouette de son majordome se dessina devant lui, tandis que sa chère et tendre moitié se tenait à côté, dans l'incompréhension la plus totale. Un sourire niais s'éprit de ses traits, car Citra était absolument magnifique, il ne se lasserait jamais de cette vision. Elle était sa femme depuis presque un mois et leur petit monde idyllique venait de partir en fumée. A cette pensée, son visage se renfrogna et il envisagea de se laisser sombrer encore une fois mais Alfred le rabroua dans la foulée. Xavi poussa un soupir las, conscient qu'il devait annoncer la sombre nouvelle à sa moitié. « Bébé, si tu savais, le pire vient de nous tomber dessus, » Le pire, pour un couple de jeune milliardaire dont les seuls soucis concernaient l'argent. Ils n’étaient pas de petites gens, ils ne connaissaient pas les autres problèmes du quotidien. « Ils ont bloqué tous nos comptes, il n'en reste pas un seul pour nous ravitailler, » reprit-il en faisant la grimace, tout en portant une main dramatique à son coeur. Qu’étaient-ils sans leur argent ? Qu'allaient-ils faire de leur journée ? Comment se déroulait la vie des pauvres ? Xavi n'osa même pas imaginer et eut un haut le coeur à cette seule pensée. Malgré tous les soucis qu'il avait déjà eus, il ne s'était jamais retrouvé dans une situation aussi délicate, à envisager de vivre sur un trottoir avec des valises et Poupi sous le bras. « Ne me demande pas ce qu'il s'est passé, j'en sais rien, je veux pas savoir, je préfère qu'on me laisse là, je vais aller me noyer. » Une fin qui lui semblait bien plus acceptable que de finir pauvre. « Tu es magnifique, comme tous les jours. Tu es la plus belle femme qui existe. » précisa-t-il néanmoins à sa femme. Même avec un sac poubelle ou un k-way jaune immonde, l’italienne était toujours divine. « Je sais, je suis beau comme un Dieu dans mon short de bain mais ça ne nous sauvera pas de la misère. On va finir comme tous les péquenauds du coin... » Il fit quelques brasses dans sa piscine, puisque de toute évidence il n’allait plus la côtoyer pendant un long moment. « En appartement trois pièces et en citadine... » La douleur qu’il ressentit à la poitrine à cette simple pensée était réelle. Quelle vision immonde de leur future vie. « Au moins on a déjà le chien qui va avec. » Le regard de l’héritier s’arrêta sur Poupi qui trottinait vers Citra, heureux comme jamais, lui.

_________________

She knows how I'm feeling, so easy, like breathing. She bandages all my bleeding, she knows how I love her. She gets me, she sees me, I hope that she'll never leave me.
driver roll up the partition please.
Voir le profil de l'utilisateur
Citra Moroe

messages : 2531
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © la mie.
multinicks : aurora, eliot, pablo, rae, rosalie, shiv.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : épouse d'un mari fauché.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller, passer du temps avec xavi et critiquer les autres.
home : provisoirement chez ali.
points : 3633
moodboard :
Poor people are poor people Jrwi0cB

Poor people are poor people 3GIPiMu

Poor people are poor people YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

image : Poor people are poor people TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : kat, milo, xavi.

Poor people are poor people Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Poor people are poor people · Jeu 30 Sep - 18:53
Depuis son mariage Citra coulait des beaux jours, entre achats compulsifs, vidéos pour son blog et moments complices avec sa chère moitié. Pas une ombre au tableau, que du bonheur et de la joie, ce qui la changeait des derniers mois chaotiques à gérer la cérémonie ainsi qu’un Xavi un brin déprimé. La surprise du jour était donc de taille pour celle qui venait de se faire refuser divers paiements dans des magasins. D’ordinaire, elle n’était pas plus inquiète que ça car les plafonds étaient facilement atteignables lorsqu’on avait l’habitude de claquer du fric dans des marques de luxe… néanmoins quelque chose semblait ne pas tourner rond. Tout en s’excusant auprès de la vendeuse en promettant de revenir plus tard régler le solde, elle avait donc filé tout droit à la maison avec ses sacs sous le bras. Loin de se douter de ce qui se tramait dans l’ombre, elle tomba nez à nez sur Alfred qui la mit aussitôt au parfum en la priant de le suivre. Ils n’avaient plus d’argent – les Moroe étaient pauvres, du genre archi pauvres comme on en voyait parfois à la télévision aux informations nationales. Visiblement ça n’avait pas l’air de heurter Xavi qui faisait trempette dans une piscine à laquelle il devrait bientôt dire au revoir. Poings sur les hanches et mine renfrognée, elle le toisa avec circonspection, un brin agacé par sa nonchalance au combien caractérise. Il lui faudrait davantage que des compliments pour calmer son cœur meurtri par ces révélations dramatiques. Pendant des années, elle avait dû vivre chichement et elle n’avait pas du tout envie de réitérer l’expérience, qui plus est après avoir eu le droit à la dolce vita ces dernières années. « Comment ça on a plus rien ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Je croyais que tu étais riche…. » En réalité, elle avait bien un début de piste qui pouvait justifier de pareils aboutissements cependant elle préférait ne rien dire dans l’immédiat. À cause des petites magouilles ainsi que du chantage de son frère, il était fort possible qu’ils aient attiré l’œil du fisc. Quoi qu’il en soit, ils ne pouvaient pas rester les bras croisés à attendre que la solution leur tombe dessus. « Concentre toi deux minutes ! Tu vas sortir de l’eau et aller demander toute suite à parler à un responsable. C’est surement une erreur, ça ne peut être que ça. » Sans plus attendre, elle trouva une serviette sur le côté qu’elle lui balança en pleine poire pour qu’il daigne se bouger le cul. Il fallait à tout prix qu’ils en sachent davantage afin d’agir en conséquence. « Il est hors de question que je finisse dans un appartement ou pire dans un motel crasseux de bord de route avec une moquette pleine de bactéries. Tu imagines toutes les maladies qu’il doit y avoir là-bas… Je veux bien faire des sacrifices mais là c’est trop. » L’idée même de dormir dans un lit bon marché ou dire adieu à ses collections de fringues suffisaient à lui donner la nausée. « Ah !!! J’en ai marre de cette bestiole qui pue.» Elle chassa de son pied le pauvre chien qui venait lui faire la fête en remuant la queue bêtement. Tout bien considéré, peut-être qu’ils pourraient la vendre et en tirer un bon prix pour solder une partie des créances ?

_________________

boy, your lips taste like a night of champagne as I kiss you again ; you put my love on top.
welcome to badlands.
Voir le profil de l'utilisateur
Xavi Moroe

messages : 1186
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : ethan · imran · jürgen · kerry · luna · mackenzie · zélie.

age (birth) : 36 · 03/11.
♡ status : married to citra.
work : (poor) heir.
activities : spending good time with citra, taking care of his daughter, fixing his shit, living like poor people.
home : (a villa @ ocean avenue) at ali's for now.
points : 3072
moodboard :

Poor people are poor people Ddaf29e82d0efa560e712f2854eba98a
I don't give a fuck, xoxo

Poor people are poor people OsmShWj

Poor people are poor people Jrwi0cB

image : Poor people are poor people TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : citra, ali.

Poor people are poor people Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Poor people are poor people · Mer 6 Oct - 14:29
Dans quoi s'était-il encore fourré ? Était-il seulement responsable de leur situation actuelle ? Il n'en avait aucune foutue idée car il ne lui semblait pas avoir mal agi du côté financier, néanmoins il n'était pas à l'abris d'un coup bas venant de l'un de ses gestionnaires. Qu'en savait-il, après tout ? Depuis près d'un an, Xavi se contentait de dépenser sans réellement jeter un coup d'oeil à ses comptes. Une erreur qu'il était en train de payer de la plus douloureuse des façons et qu'il ne savait guère comment gérer. « Je suis encore riche de coeur, c'est bien non ? » Personne n'y croyait, même lui, sa seule richesse était le nombre de zéro qui trônait sur son compte en banque, certainement pas son grand altruisme. Les autres, il n'en avait pas grand chose à faire. « Alors non, c'est pas une erreur ma chérie, » commença-t-il alors qu'il fut coupé par une serviette de bain qui atterit dans sa tronche. Il maugréa durant plusieurs secondes avant d'enfin consentir à sortir de là, son regard rivé sur sa tendre moitié. « Il y a des mouvements étranges sur nos comptes, sauf que moi j'ai rien fait pour une fois.. Ou alors je m'en souviens pas ? Enfin je bois plus, je prends plus de drogue, je deviens pas sénile quand même ! » Il était passablement exaspéré de ne pas comprendre les tenants et les aboutissants de cette situation. Était-ce ses anciennes frasques qui avaient fait de lui une cible de choix ? Il n'avait aucune autre idée en tête à cet instant, et n'avait guère envie de poser plus de questions. Les réponses n'y changeraient rien, tout était bloqué pour le moment, les laissant sur la paille. « On va aller chez Ali en attendant, » Le ton était volontairement ferme car il savait que sa moitié ne serait sûrement pas enchantée par cette idée. Lui non plus, d'ailleurs, car sa dernière colocation avec sa meilleure amie avait été un fiasco du début à la fin, de quoi dissuader n'importe qui. Mais à choisir entre un hôtel crasseux et la maison de la chanteuse, il n'y avait pas photo. « Je vais refiler Poupi à LJ, on peut pas le garder dans ces conditions, c'est dommage. » La pauvre bête ne comprenait rien à ce qu'il se passait, mais cette seule idée réussit à arracher un sourire de satisfaction à son propriétaire. Néanmoins, le regard de son majordome suffit à lui faire reprendre une mine sombre. Xavi se sécha rapidement et enroula la serviette autour de sa taille alors qu'il s'arrêta enfin en face de son accolyte de toujours. « Oui alors, tu vas sûrement perdre ton emploi et j'en suis désolé, mais je vais trouver une solution. Enfin, on va trouver une solution. Si j'arrive à comprendre ce qu'il se passe, ce qui est pas gagné... » Il n'avait, en réalité, pas grand espoir de parvenir à en trouver une mais choisit naturellement un discours un brin engageant, pour lui, pour elle, pour leur avenir. « Je t'écoute, tu es la tête pensante entre nous deux. » reprit-il à l'attention de l'italienne.

_________________

She knows how I'm feeling, so easy, like breathing. She bandages all my bleeding, she knows how I love her. She gets me, she sees me, I hope that she'll never leave me.
driver roll up the partition please.
Voir le profil de l'utilisateur
Citra Moroe

messages : 2531
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © la mie.
multinicks : aurora, eliot, pablo, rae, rosalie, shiv.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : épouse d'un mari fauché.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller, passer du temps avec xavi et critiquer les autres.
home : provisoirement chez ali.
points : 3633
moodboard :
Poor people are poor people Jrwi0cB

Poor people are poor people 3GIPiMu

Poor people are poor people YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

image : Poor people are poor people TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : kat, milo, xavi.

Poor people are poor people Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Poor people are poor people · Lun 15 Nov - 14:35
L’idée d’être de nouveau pauvre ou en bas de l’échelle ne lui convenait pas du tout – comment aurait-il pu en être autrement après ces dernières années ? Elle avait suffisamment galéré par le passé pour ne pas avoir à se retrouver dans une situation similaire à cause des débordements de son frère. En effet, plus elle y réfléchissait plus elle était persuadée qu’il était responsable de ces déboires financiers. Elle ne savait pas comment ni pourquoi, toutefois elle allait certainement devoir mettre les mains dans le cambouis. En attendant, elle fit ce qu’elle faisait de mieux : râler tout en prétendant être offusquée par cette annonce impromptue. « Être riche de cœur ne vas pas nous sauver ni sauver la maison et toutes nos affaires. » Rétorqua-t-elle, les bras croisés sur la poitrine en le toisant sévèrement. Il pouvait tromper les autres (avec plus ou moins de réussite), néanmoins son mari était loin d’avoir la fibre altruiste – au contraire, il ne s’intéressait qu’à lui et à fortiori à elle depuis qu’ils s’étaient dit oui. « Quel genre de mouvements ? Tu ne leur as pas demandé ? » Elle avait besoin de connaitre les détails afin d’être sure de son hypothèse à ceci près qu’elle ne pouvait pas frontalement lui demander par peur d’attirer sa suspicion. La suite de ses propos manqua de l’étrangler alors qu’il lui proposait une solution de replis chez Ali. À l’exception d’être sur la paille, c’était sans doute le pire qui puisse lui arriver, car elle avait du mal à supporter la meilleure amie de son cher et tendre. La perspective de finir chez elle pendant dieu sait combien de mois avait de quoi la refroidir mais quelque chose dans le ton de Xavi laissait penser que toute discussion serait vaine. Pour autant, elle n’avait pas dit son dernier mot. « Quoi ? Non mais il est hors de question que j’aille chez elle… Elle va encore parler de sa musique et je vais devoir faire semblant d’aimer. En plus tu sais bien que je la trouve vulgaire. » Ce qui était une façon polie de dire qu’elle ne pouvait pas la saquer pour tout un tas de raison bien qu’elle n’admettrait jamais ne pas avoir fait beaucoup d’efforts. L’avoir laissé chanter à leur mariage était déjà une concession immense de sa part, il ne fallait pas trop lui en demander. Ceci étant dit, en faisant la liste des pours et des contre, c’était toujours mieux qu’un motel moisi sur le bord de route. Les Moroe méritaient mieux que ce genre de décrépitude digne d’un roman anglais où l’histoire tournait au vinaigre en trois chapitres. « Dommage oui c’est tout à fait le mot. » Elle jeta un coup d’œil à la bestiole qui ne comprenait rien – pour peu qu’elle eut un neurone au demeurant – et reporta son attention sur Xavi qui s’excusait auprès de Alfred. « On va appeler toute suite la banque, viens avec moi. On s’occupe de vous après Alfred. » Passant outre cet énième compliment de sa part, elle le traina dans la maison et plus précisément dans le bureau. Tout était rangé à sa place – merci le majordone – tant et si bien, qu’elle trouva rapidement les documents qu’elle cherchait. « Voilà, appelle les, on va savoir toute suite de quoi il en retourne. » Elle lui colla le téléphone ainsi que le document sous le nez, légèrement inquiète de ce qu’ils allaient découvrir dans les prochaines minutes.

_________________

boy, your lips taste like a night of champagne as I kiss you again ; you put my love on top.
welcome to badlands.
Voir le profil de l'utilisateur
Xavi Moroe

messages : 1186
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : ethan · imran · jürgen · kerry · luna · mackenzie · zélie.

age (birth) : 36 · 03/11.
♡ status : married to citra.
work : (poor) heir.
activities : spending good time with citra, taking care of his daughter, fixing his shit, living like poor people.
home : (a villa @ ocean avenue) at ali's for now.
points : 3072
moodboard :

Poor people are poor people Ddaf29e82d0efa560e712f2854eba98a
I don't give a fuck, xoxo

Poor people are poor people OsmShWj

Poor people are poor people Jrwi0cB

image : Poor people are poor people TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : citra, ali.

Poor people are poor people Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Poor people are poor people · Lun 22 Nov - 20:24
Malgré l’air nonchalant et la légèreté avec laquelle il évoquait le sujet, Xavi n’en menait pas large. Il n’avait jamais connu la pauvreté puisqu’il était né dans la bonne famille, au contraire de Citra qui elle avait dû se battre pour arriver à un semblant de vie plus que correcte. Les petits détails du quotidien, les factures qui s’entassaient, réfléchir à deux fois avant d’acheter quelque chose, faire ses comptes, autant de points dont il n’avait aucunement conscience à l’instant T. L’héritier était encore dans le déni, comme si cette situation allait se débloquer sous peu tel un miracle. Une part de lui avait parfaitement conscience que cela n’arriverait pas, pourtant il persistait dans cette voie tandis que Citra cherchait posément des explications afin de mieux comprendre – et régler – la situation. « Non, j’ai pas demandé, je… » Il soupira, las, n’ayant pas à cœur d’exprimer ses sentiments là, tout de suite. Il se sentait dépassé par toute cette histoire car il ne s’était jamais retrouvé dans une telle position et celle-ci était dès plus désagréable. De plus, il n’avait aucun moyen de faire pression, il avait totalement perdu le contrôle et ne pouvait que subir. « Si tu as une meilleure idée, je t’écoute. » Ali n’était peut-être pas le meilleur choix, néanmoins il était le seul. Xavi savait mieux que quiconque toutes les difficultés qui persistaient entre son épouse et son amie, cependant il ne voyait aucune autre solution. Un motel miteux lui semblait bien pire à supporter que les chansons d’Ali ou son marmot braillard. Prêt à stopper là cette conversation qui ne trouverait aucune finalité, Xavi n’eut d’autre choix que de suivre son épouse, traîné par cette dernière jusqu’au bureau. Il ne manqua pas de maugréer tel un enfant capricieux et jeta un regard lourd de sens à l’italienne lorsqu’elle le força à passer un coup de fil. « Et qu’est-ce que ça va changer ? » questionna-t-il abruptement tout en faisant une grimace. Il s’exécuta néanmoins et trouva rapidement le bon interlocuteur qui ne manqua pas de fournir diverses explications. « Il y a des mouvements anormaux sur vos comptes qui sont surveillés depuis un moment, » commença-t-il avant de marquer une pause. Xavi capta son hésitation, sans réellement la comprendre sur le coup. « Des mouvements vers l’Italie. » Son regard se porta automatiquement vers son épouse qu’il jugea plutôt sévèrement sans même savoir de quoi il était question. Néanmoins, la coïncidence était bien trop grande à ses yeux. Il avait toute confiance en Citra, ne se voyait pas l’accuser d’il ne savait même pas quoi, mais il ne pouvait aller à l’encontre du sentiment étrange qui s’était emparé de lui. « Je ne sais pas de quoi il est question. » répondit-il sobrement à l’égard de son interlocuteur, alors qu’il fixait toujours sa femme. Peut-être avait-elle une réponse à fournir, ou peut-être se fourvoyait-il totalement.

_________________

She knows how I'm feeling, so easy, like breathing. She bandages all my bleeding, she knows how I love her. She gets me, she sees me, I hope that she'll never leave me.
driver roll up the partition please.
Voir le profil de l'utilisateur
Citra Moroe

messages : 2531
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © la mie.
multinicks : aurora, eliot, pablo, rae, rosalie, shiv.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : épouse d'un mari fauché.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller, passer du temps avec xavi et critiquer les autres.
home : provisoirement chez ali.
points : 3633
moodboard :
Poor people are poor people Jrwi0cB

Poor people are poor people 3GIPiMu

Poor people are poor people YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

image : Poor people are poor people TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : kat, milo, xavi.

Poor people are poor people Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Poor people are poor people · Mar 7 Déc - 17:59
Si elle ne paniquait que très rarement – voire jamais – cette fois son cœur s’était emballé dans sa poitrine pour tout un tas de raisons à commencer par la perspective d’aller habiter chez Ali. L’idée ne l’enchantait pas outre mesure cependant Xavi n’avait pas tort, c’était nettement mieux qu’un hôtel miteux même s’il fallait se taper la jeune femme ainsi que son marmot. Qui plus est à côté du reste c’était peu de choses car visiblement son ainé avait un peu trop siphonné les comptes de son mari, au risque de se faire attraper par le fisc. « Non j’ai pas mieux. » Concéda-t-elle dans un petit soupir prostré avant de l’entrainer vers le bureau où le couple pourrait enfin savoir de quoi il retournait. Peut-être que Citra se faisait des films, que tout ça était sans rapport avec sa famille toutefois les chances étaient minimes. Elle avait toujours su que le chantage dont elle était la victime finirait par ressortir mais pas aussi tôt – encore moins maintenant qu’ils étaient mariés. Au mieux son conjoint ne dirait rien au nom de tout l’amour qu’il lui portait, au pire il la traiterait de profiteuse manipulatrice lorsqu’en réalité elle payait la conséquences d’actes passés. « Ca va changer qu’on saura ce qui se passe sur tes comptes pour pouvoir agir ensuite. » Sa nonchalance l’agaçait quand il aurait dû s’inquiéter d’avantage ; c’était son argent après tout, qui par le biais des alliances faisait désormais office de partage. Ceci étant, Citra y avait eu accès en amont grâce à la gentillesse de son mari peu regardant sur les dépenses. Un brin inquiète elle l’écouta formuler ses demandes à l’opérateur de banque tout en essayant de capter les réponses. Les mots n’étaient pas forcément limpides puisqu’elle n’avait pas l’appareil en main mais le regard suspicieux de Xavi confirma ses doutes les plus secrets. À partir de cet instant, deux options s’offrirent à elle : feindre ne pas être au courant de l’horrible coïncidence ou dire toute la vérité en priant qu’il ne la foute pas dehors. La première était évidemment plus alléchante néanmoins elle l’aimait trop pour rentrer dans ce jeu-là ; en se mariant, ils avaient dépassé le stade de la tromperie. « Raccroche. » Fit-elle au terme d’une longue hésitation intérieure tout en s’emparant du combiné pour joindre le geste à la parole. La suite promettait d’être moins sympathique pour les jeunes époux, surtout pour lui. « Il t’as dit quoi ? Que ça venait d’Italie c’est ça ? » C’était plus ou moins ce qu’elle déduisait de l’air méfiant que Xavi affichait depuis quelques secondes. Comment le blâmer ? Il devait penser qu’il s’agissait d’elle et il n’avait pas tout à fait tort. « Je savais que ça allait revenir en boomerang… » Une main sur le front elle soupira longuement à l’instar d’une star hollywoodienne en plein désarroi. Par où commencer ? Il était dans la confidence de son passé ou a fortiori de ce qu’elle avait partagé au compte-goutte au début de leur relation. Il y avait des anecdotes qui étaient restées enfouies pour le pire comme le meilleur. « Tu te souviens de mon frère ? Je t’en ai déjà parlé et bien je pense que c’est à cause de lui que tu te retrouves sur la paille. » Ca ne servait à rien de tourner autour du pot, autant rentrer dans le tas directement.

_________________

boy, your lips taste like a night of champagne as I kiss you again ; you put my love on top.
welcome to badlands.
Voir le profil de l'utilisateur
Xavi Moroe

messages : 1186
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : ethan · imran · jürgen · kerry · luna · mackenzie · zélie.

age (birth) : 36 · 03/11.
♡ status : married to citra.
work : (poor) heir.
activities : spending good time with citra, taking care of his daughter, fixing his shit, living like poor people.
home : (a villa @ ocean avenue) at ali's for now.
points : 3072
moodboard :

Poor people are poor people Ddaf29e82d0efa560e712f2854eba98a
I don't give a fuck, xoxo

Poor people are poor people OsmShWj

Poor people are poor people Jrwi0cB

image : Poor people are poor people TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : citra, ali.

Poor people are poor people Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Poor people are poor people · Mar 14 Déc - 12:48
Plus les minutes s’égrenaient, plus la situation se dégradait. Ils n’avaient plus un rond et devaient désormais envisager d’aller vivre sous le toit de sa meilleure amie, ce qui n’enchantait guère le couple. Pouvait-on faire pire ? Xavi espérait naïvement que non, mais ce coup de fil changea une nouvelle fois la donne. S’était-il trompé sur toute la ligne concernant Citra ? Il n’y croyait pas un instant, aveuglé par tout l’amour qu’il lui portait, néanmoins il restait suspicieux, dans l’attente d’une bonne explication de sa part. Il n’eut guère besoin de lui détailler ce coup de fil car l’italienne fit de suite le rapprochement. Le visage de l’héritier se referma aussitôt car il pensait que sa dulcinée partageait tout avec lui. « Comment ça, tu savais ? » reprit-il abruptement, alors qu’une foule de questions s’étaient déjà amoncelées dans sa cervelle. « Ton frère ? Citra, j’ai besoin de plus d’explications que ça si tu veux régler la situation. Sauf si tu préfères rester pauvre ? » Il n’avait pas tous les tenants et les aboutissants concernant la famille Leviani, il avait eu vent de quelques histoires, sans plus. Néanmoins il savait où appuyer – sur l’argent – pour obtenir plus d’informations de la part de son épouse. Il n’y avait pas pire pour Citra que de vivre dans la pauvreté, il le savait. « Si tu savais que ça allait revenir, pourquoi tu ne m’en a pas parlé ? » Cette histoire aurait certainement pu être évité si l’italienne avait pris les devants. Désormais, il n’était même plus sûr de pouvoir régler le tout sans y perdre des plumes. Après tout ce qu’il avait vécu ces derniers mois, ces dernières années, un peu de répit était amplement mérité et le voilà désormais entrain de batailler pour récupérer son dû. Une situation plus que fâcheuse et regrettable. « C’est de ta faute si on se retrouve chez Ali. » C’était également de sa faute si leurs comptes étaient bloqués mais Xavi n’était pas décidé à lui imputer ce fait à voix haute. Elle semblait avoir une explication plausible, il ne pouvait pas en être autrement. De toute évidence, il l’aimait bien trop pour ne pas la croire, de plus, un coupable était déjà tout trouvé en la personne de son frère. A cette pensée, l’héritier déglutit bruyamment, car le bonhomme n’était pas forcément des plus commode à son humble avis. Il crut néanmoins bon de faire un geste vers elle et saisit sa main qu’il emprisonna entre ses paumes, signe qu’ils parviendraient bien à faire face à tout cet horrible bordel sans nom.

_________________

She knows how I'm feeling, so easy, like breathing. She bandages all my bleeding, she knows how I love her. She gets me, she sees me, I hope that she'll never leave me.
driver roll up the partition please.
Voir le profil de l'utilisateur
Citra Moroe

messages : 2531
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © la mie.
multinicks : aurora, eliot, pablo, rae, rosalie, shiv.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : épouse d'un mari fauché.
work : anciennement danseuse de pole dance, à présent elle se consacre à ses activités sponsorisées sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller, passer du temps avec xavi et critiquer les autres.
home : provisoirement chez ali.
points : 3633
moodboard :
Poor people are poor people Jrwi0cB

Poor people are poor people 3GIPiMu

Poor people are poor people YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

image : Poor people are poor people TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 : free} : kat, milo, xavi.

Poor people are poor people Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Poor people are poor people · Lun 10 Jan - 19:41
Maintenant que l’histoire d’Italie était confirmée, Citra n’avait plus vraiment le choix de faire l’autruche. Elle pouvait soit mentir soit dire la vérité mais elle décida que Xavi méritait de savoir ce qui se tramait dans son dos depuis des mois. Ca avait commencé par des petites sommes et son frère était devenu gourmand car il avait de quoi la faire chanter. Or si elle avait été sincère sur tout un tas de choses au sujet de passé, cette partie-là échappait à son mari. Elle n’avait pas pensé qu’il y aurait une incidence mais à partir du moment où de l’argent était impliqué, l’ainé Leviani n’avait pas pu rester dans l’ombre. En sachant qu’elle était en couple avec quelqu’un de riche, il s’était aussitôt ramené dans sa vie avec une idée derrière la tête, une idée qui leur valait désormais d’être la paille. D’un geste brusque elle arracha le téléphone de ses mains pour raccrocher sous son regard inquiet. Par où commencer ? Était-ce le début de la fin ? Elle ne doutait pas des sentiments de son compagnon cependant peut être que cet accroc précipiterait leur chute. « Je savais mais je ne savais pas vraiment enfin tu vois. Il a dit qu’il ferait quelque chose mais je ne pensais pas que ce serait ça. » Non il ne devait probablement pas voir où elle voulait en venir néanmoins elle ignorait les détails de toute l’opération. « Tu sais bien que l’argent n’a plus d’importance maintenant que je t’ai toi. Enfin ca passe en second plan. » Tenta-t-elle maladroitement dans un petit sourire timide avant de rassembler ses esprits pour entamer cette discussion qui allait être douloureuse. Ce n’était pas entièrement faux puisque au fil des mois son affection pour Xavi avait dépassé ses lubies de devenir riche à tout prix. « Ah non ce n’est pas de ma faute si tu es ami avec elle. » Elle était responsable de bon nombre de maux mais pas celui d’avoir la chanteuse dans ses relations directes, même si dans le cas présent cette dernière allait probablement leur sauver la mise. En le voyant prendre sa main, elle resserra ses doigts sur les siens dans un soupir las. « Ecoute je suis désolée, j’aurais dû t’en parler c’est vrai, je suis désolée que tu l’ais appris de cette façon. » Elle avait d’ailleurs hésité autrefois à le mettre dans la confidence mais que pouvait-elle faire ? Et qu’est ce Xavi aurait-il pu faire pour l’aider à se débarrasser de ce poids sur ses épaules ? Massimo n’était pas du genre à plaisanter et mettait aisément ses menaces à exécution quand il était contrarié. « Lorsque j’étais plus jeune, j’ai volé de l’argent, beaucoup d’argent à des gens malhonnêtes… » De ceux chez qui travaillait son ex, ce qu’elle se garda bien de rajouter – c’était accessoire à l’histoire principale. « Toujours est-il qu’ils ont cherché un coupable, mon frère a pris à ma place et depuis il me le fait payer. Quand il a su pour nous deux et bien il m’a demandé de lui verser un peu d’argent. » Un peu était devenu beaucoup jusqu’à ne plus suivre les comptes. « Voilà tu sais. » Elle se pinça les lèvres, guère rassurée quant à sa réaction à venir.

_________________

boy, your lips taste like a night of champagne as I kiss you again ; you put my love on top.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé



Poor people are poor people Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Poor people are poor people ·
 Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: