sombre

hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS vous
pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de
vous lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos
demandes/idées/doutes dans la partie
aide à la création. Plusieurs pré-liens sont
également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions,
n'hésitez pas à les poser dans ce sujet ou si vous
voulez passer par MP, veuillez contacter le staff sur
le compte @The Observer.
home sweet home
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch ...
Voir le deal
49.99 €

 Take me to hell – Lorcan #1

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: silver dragons

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jinhyun Bang

messages : 7262
name : Cheryl, Laura, Iel ou elle
face + © : Jung Wooyoung ((laetys))
multinicks : -Angela

age (birth) : 21 years old
♡ status : Célibataire, le cœur brisé par l’un mais apprenant à battre pour d’autres.
work : Serveur au Silver Dragons depuis le début de l’année et styliste à ses heures perdues.
activities : Stylism - Read - Write
home : Il possède un studio délabré dans Ocean Avenue.
points : 7818
image : Take me to hell – Lorcan #1  4d0f98bb1db357aa49d1efddeef4aff763e2b799

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Full ((7/7))

Take me to hell – Lorcan #1  Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Take me to hell – Lorcan #1 · Lun 11 Oct - 23:09

oct 13



Douleur palpable du bout des doigts, les heures étaient longues dans son esprit qui allait bien plus vite que l’univers tout entier. Les disputes comme cicatrices éternelles, venant dessiner sa peau immaculée par le temps mais marquée par les épreuves, il ressentait le besoin de se vider l’esprit. Le séjour à Miami plus mouvementé que ce qu’il aurait pu croire lorsqu’ils avaient quitté l’Oregon pour la Floride, il était fatigué psychologiquement. Pourtant il avait tout de même tenu à se rendre jusqu’au Silver Dragon afin de voir l’un de ses amis et collègues. Avait-il vraiment conscience de ce dans quoi il allait sombrer en sa présence ? Peut-être pas entièrement mais il voulait voir ce que cela pourrait donner de s’abandonner le temps de quelques heures dans des bras qui ne chercheraient pas à faire de lui un homme respectable. Il ne désirait rien de spécifique si ce n’était de se sentir bien, de se sentir désiré pour tout ce qu’il est et tout ce qu’il fait. Il avait quitté ses vêtements trop larges pour une tenue bien plus près du corps, sachant qu’il devrait faire des efforts avec le temps et qu’on lui demandera de s’affirmer. Le bras bandé pour camoufler l'étendue des dégâts de représailles attendues mais arrivées plus tôt que prévu, il conduisait sa moto jusqu’au parking de l’établissement dans lequel il travaillait depuis des mois. La bécane garée sur le bas-côté, stabilisée d’un simple mouvement de jambe, il ôtait son casque pour le ranger avant de soupirer. Téléphone capturé des doigts, il jetait un premier coup d’œil pour vérifier s’il n’avait pas de messages à lire puis un second pour s’assurer qu’il n’était pas en retard. Lorcan lui avait dit qu’il terminait à deux heures et il tâchait à se montrer attentif, voulant lui montrer qu’il retenait ce qu’il lui disait. Rejoignant le bar, il entrait à l’intérieur comme si de rien n’était, saluant d’un sourire poli l’homme qui remplaçait Len pendant son arrêt maladie, avant de rejoindre les vestiaires pour s’y poser. Patientant quelques instants, il lança de nouveau un coup d’œil à son mobile et se leva. Il était l’heure de retrouver le diable, de se laisser descendre aux enfers à ses côtés. Une descente contrôlée, l’une de celles qui peuvent lui permettre de se découvrir et d’être encore mieux pour les autres. Traversant l’établissement, il venait rejoindre l’extérieur du bar afin d’attendre dans le coin qui servait de lieu de pause pour ceux voulant s’en fumer une après avoir passé des heures entières à travailler. Ceux qui ont besoin de souffler, comme lui lorsqu’il reprendra le travail le lendemain. Venant s’asseoir à même le sol, les genoux repliés contre lui, il sortait de sa poche une cigarette empruntée —volée, à vrai dire— à quelqu’un lorsqu’il était descendu de l’avion. Tube de poison légal entre les lèvres, il venait en brûler l’extrémité pour lui permettre de se consumer dans une fumée qui venait encrasser ses poumons. Fumée s’extirpant des lèvres charnues, il finissait par s’adosser contre un mur et poser son regard sur la porte, espérant voir le strip teaseur en sortir rapidement.

_________________
To be just friends, you're too beautiful
To just stay as friends, I know I'll regret this so
I know I'll regret, so I decide to express my feelings
I want to be more than just friends
I like you too much

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lorcan Stanford

messages : 963
name : 505 poison
face + © : jjk © pastel breathing
multinicks : Ø

age (birth) : 22. [10•11]
♡ status : Libre.
work : polyvalent au Silver Dragons certains jours, à l'Illunis le reste du temps, versatile et attaché à celui et celle qui d'une main de maitre dirigent les deux alcoves aux délices.
activities : faire chier son monde.
home : un appart' sur crescent lane.
points : 1072
moodboard :

- YOU CAN'T TIE THE DEVIL -

Take me to hell – Lorcan #1  A48efd5e594cb219aabd71e051b6dd95

the stuff you heard about me is a lie
i'm way W O R S E



caelummarithe gangjin
halloweenparker • yuri • evelyn


• • • • •

m u s i c : 1 2 3


i do very bad things
& I do them really well.


• • • • •

Take me to hell – Lorcan #1  05ad65f085a3597f2704afae602f50d0

image : Take me to hell – Lorcan #1  Ae367a6e5bfc5e42d2594cadab3ac917

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : full. (8/4)

Take me to hell – Lorcan #1  Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Take me to hell – Lorcan #1 · Jeu 14 Oct - 14:54


︙ TAKE ME TO HELL ︙
• 1 3 1 0 2 1 •

I love the smell of gasoline
I light the match to taste the heat
I’ve always liked to play with fire

ft. @Jinhyun Bang
• • • • •

oodt — Sous le tamisé amarante d'une salle à la porte délibérément close s'esquisse la fin d'un spectacle privé, étirant les dernières heures de la nuit d'une ivresse toute singulière. Spoliare lacessere. La nudité comme arme, Lorcan l'insolent jubile et envoûte, charisme gonflé d'indécence du serpent de luxure dont le regard se fait plus profond et dont les cordes vocales frémissent de quelques notes dorées, pour lui. Transformé en denrée de désir d'insatiables festins, mouvements perfectionnés pour empourprer les joues et emballer les myocardes de quelques battements enchanteurs ô combien nombreux étaient ceux qui payaient pour ses performances, il avait l'art hypnotique de rendre unique chaque inconnu face à lui en lui offrant la possibilité de briller sous les sillons d'un orgueil-ogre; tous affamés de se croire seul à le posséder le temps d'une heure en s'esquintant le regard sur les reliefs de son inaccessible corps princier promettant mille et une merveilles sans réellement les assouvir. Là demeurait son pouvoir. 60 minutes de strip intégral, lentement Lorcan s'approche pour euthanasier sa proie, les ombres mensongères peinturlurant le velours capitonné de la pièce quand lui danse, langoureusement nu, mouvements suggestifs qu'il s'amuse à assombrir de son souffle empoisonné. Les os des hanches roulent sous le cuir de sa peau tatouée à l'excès et soudain, écartant les cuisses il se pose de face sur les jambes de ce client diablement satisfait dont les mains ne peuvent se mouvoir puisque Lorcan le lui a interdit. Téméraire pourtant, les paumes se tendent pour se poser sur ses reins et si Lorcan sourit, humectant ses lèvres de sa langue prédatrice, rapidement il récupère ses poignets pour les croiser derrière la chaise, remontant son index pour le presser sur les pétales de ces lèvres nouvelles. — Ca, c'est interdit. Ses doigts glissent le long de ce bras, trace le relief de l'épaule puis de cette machoire dont il découvre à peine la texture. — Regarde-moi. Et lentement le corps ploie vers l'arrière toutes côtes ouvertes, roulant du bassin, ses doigts d'une main qu'il caresse contre son torse aux monts de chair percés en remontant à sa gorge offerte qu'il griffe, les autres agrippés à la nuque du client pour se tenir, mimant quelques mouvements de pénétration en se soulevant et en s'affaissant, dansant tel un satyr-félin sur la toile obscure de ce corps éphémère en arrosant ses sens jusqu'à les faire grogner, magnétique marquis de lune qui se délecte d'être ainsi désiré mais jamais possédé. Il nargue, attise, aguiche, s'amuse, récolte les vestiges d'illégalité de cette soif pyromane qu'il insuffle, de cette envie débordante qu'il sent gonfler sous le tissu de l'inconnu. Pourtant, l'illusion s'arrête quand bien même la tension ne s'estompe pas et il sait qu'il reviendra au regard capricieux qu'il lui lance avant de partir. Faire éclore la frustration de vices jamais assouvis pour mieux les faire revenir à lui. 2h. Lorcan souffle enfin, les muscles brûlants, range, puis se rhabille, cheveux humides collés en son front moite, quittant les lieux sac sur l'épaule non sans avoir salué les collègues. Mouvement hypnotique de sa crinière démoniaque il dégage ses yeux et le voit enfin, assis à même le sol contre ce mur trop froid. — Je pensais que tu n'étais pas venu. Mais tu te cachais là, en vérité. Sourire énigmatique il lui tend la main pour l'aider à se redresser, s'allumant lui aussi une cigarette qu'il conserve entre ses lèvres le temps de ranger rapidement son briquet au fond de sa poche. — Tu veux ton câlin maintenant, ou on attend d'être seuls chez toi ?

_________________
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jinhyun Bang

messages : 7262
name : Cheryl, Laura, Iel ou elle
face + © : Jung Wooyoung ((laetys))
multinicks : -Angela

age (birth) : 21 years old
♡ status : Célibataire, le cœur brisé par l’un mais apprenant à battre pour d’autres.
work : Serveur au Silver Dragons depuis le début de l’année et styliste à ses heures perdues.
activities : Stylism - Read - Write
home : Il possède un studio délabré dans Ocean Avenue.
points : 7818
image : Take me to hell – Lorcan #1  4d0f98bb1db357aa49d1efddeef4aff763e2b799

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Full ((7/7))

Take me to hell – Lorcan #1  Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Take me to hell – Lorcan #1 · Ven 15 Oct - 2:01

oct 13

Douce soirée ayant apaisée les tensions présentes dans le coeur de l’enfant artiste, la fraîcheur de la nuit venait éveillée le corps qui s’était endormi pendant le trajet. La moto comme compagne de sa nuit, il l’avait enfourchée après avoir laissé son âme jumelle s’éloigner de son logement. Rencontre improvisée autour d’un plateau de sushis et de baisers bien trop chastes, cependant assez satisfaisants pour combler de bonheur le plus jeune. Mais, à présent, il venait chercher un autre type de bonheur auprès du strip teaseur, s’en fichant de ce que pourrait penser les autres s’ils venaient à savoir que l’ange cédait à la tentation de la corruption diabolique. Il n’avait de compte à rendre à personne actuellement si ce n’était à lui-même. Le corps caché dans un coin de la cour où ils prenaient tous les pauses, il s’empoisonnait lentement mais sûrement avec la drogue la plus légale du monde mais aussi la plus létale sur le long terme. Poison qu’on lui avait présenté lors d’une soirée et qui était peu à peu devenue monnaie courante entre ses longs doigts abîmés par les aiguilles. Ce n’était seulement plus la seule substance qui parcourait ses veines, le styliste ayant été introduit à la si douce drogue répondant sous le joli nom de marijuana. Cônes parfois entre les doigts, surtout depuis qu’on lui avait appris à les rouler, il se perdait régulièrement dans les plaisirs d’une consommation d’herbes peu contrôlée. Il n’avait cependant pas le temps de penser aux quelques péchés commis lors de nuits solitaires que l’attention se faisait happer par l’arrivée tant attendue du diable en personne.  Le tortionnaire qui lui avait promis monts et merveilles, rendant docile le jeune adulte prêt à tout pour obtenir l’amour d’un corps le temps d’une étreinte. Sourire aux lèvres, il attrapait cette main tendue alors que ses lèvres s’écartaient pour laisser passer des paroles sages. " — Tu pensais vraiment que je ne viendrais pas alors que je n’aurai pas loupé ça pour rien au monde ? " La moue taquine, il rompait la distance entre eux et posait ses mains sur son torse, le tapotant doucement. " — Qu’est-ce qu’il nous empêche de faire les deux, mh ? " Regard séducteur entraîné par sa rencontre précédente, les mains glissaient vers les hanches alors qu’il s’approchait et posait un léger baiser sur sa joue. " — Tu m’as manqué quand j’étais à Miami, c’était pas drôle sans toi. J’ai été dans un bar avec mon pote et ils avaient même pas de danseurs. " Sûrement parce que le bar était de glace mais il se retenait de le dire, la moue soudainement curieuse. " — Tu as déjà fais de la moto ? Parce que si on va chez moi, c’est en moto. " Et ses mains quittaient ses hanches alors que l’une d’entre elles venait capturer la sienne, tirant dessus pour le guider vers le parking. " —J’ai un second casque pour ta sécurité, ne t’en fais pas. "


_________________
To be just friends, you're too beautiful
To just stay as friends, I know I'll regret this so
I know I'll regret, so I decide to express my feelings
I want to be more than just friends
I like you too much

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lorcan Stanford

messages : 963
name : 505 poison
face + © : jjk © pastel breathing
multinicks : Ø

age (birth) : 22. [10•11]
♡ status : Libre.
work : polyvalent au Silver Dragons certains jours, à l'Illunis le reste du temps, versatile et attaché à celui et celle qui d'une main de maitre dirigent les deux alcoves aux délices.
activities : faire chier son monde.
home : un appart' sur crescent lane.
points : 1072
moodboard :

- YOU CAN'T TIE THE DEVIL -

Take me to hell – Lorcan #1  A48efd5e594cb219aabd71e051b6dd95

the stuff you heard about me is a lie
i'm way W O R S E



caelummarithe gangjin
halloweenparker • yuri • evelyn


• • • • •

m u s i c : 1 2 3


i do very bad things
& I do them really well.


• • • • •

Take me to hell – Lorcan #1  05ad65f085a3597f2704afae602f50d0

image : Take me to hell – Lorcan #1  Ae367a6e5bfc5e42d2594cadab3ac917

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : full. (8/4)

Take me to hell – Lorcan #1  Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Take me to hell – Lorcan #1 · Ven 22 Oct - 3:32


︙ TAKE ME TO HELL ︙
• 1 3 1 0 2 1 •

I love the smell of gasoline
I light the match to taste the heat
I’ve always liked to play with fire

ft. @Jinhyun Bang
• • • • •

oodt — Fantaisie délirante d'une promesse énoncée du bout de ses doigts contre le digital de son clavier de téléphone, il avait accepté, Lorcan, de venir combler de sa présence-pansement les besoins quasi boulimiques d'un Jinhyun camouflant ses détresses et carences par mille mots saupoudrés d'or et d'argent. Jamais le diable n'était-il dupe cependant, et s'il avait dit oui pour rassasier le vide de ses accolades melliflues, avait-il également remarqué que tout entre eux s'était singulièrement transformé en un jeu exaltant de provocations artificieuses. Imple inanis, ou consoler l'abondance du rien jusqu'à en étouffer les frustrations par un trop plein de désir, à chercher sous l'imperméabilité du démon-velours des notes plus sucrées en la chaleur de ses bras puissants. Un câlin. Ô combien Lorcan n'avait jamais été de ceux qui en avaient eu besoin, qu'il s'agisse d'en faire don ou d'en recevoir, à devoir réinventer l'affection en la faisant exister autrement que par ces étreintes damnées de poésie, il avait dit à Jinhyun qu'il lui en donnerait un. Ou deux. Ou plus. En vérité, cela dépendrait de lui et d'avec quels attributs singuliers il aurait envie d'expérimenter et de perfectionner ce simple mot. Effluves parfumées du subtile accord entre le tabac et l'herbe, Lorcan l'aide à se redresser et il le contemple sourire puis s'approcher en une moue d'enfant, les doigts flattant son torse de quelques caresses contre le transparent de son haut. Faire les deux. Un câlin ici, et un câlin là bas, la gourmandise ravivée d'un premier battement par son insolence jamais encore arrogance, c'est en bel amateur du charme de sa témérité et du sens tactile que Lorcan enroule un bras tatoué contre le creusé de ses reins en le pressant à lui, l'assemblage de leurs corps figés dans l'éphémère d'une pose pérenne. — Effectivement tu as raison, rien ne nous en empêche. Mais j'aime faire durer les plaisirs. Les regards s'entrelacent en éloges de concupiscence sous le feutré de sa voix et il tire sur sa cigarette, menton relevé, crachant mille promesses en un cercle de fumée blanche qu'il fixe un instant jusqu'à le voir s'évaporer dans la nuit. Demeurant ainsi, le joue se voit ornée d'un baiser léger et il sourit, Lorcan, ses doigts s’aventurant contre la mâchoire de Jin dont il en capture l’essence et l’os, frôlant ses lippes de la pulpe du pouce en un tracé spectral pour n’y laisser que la fragrance de son parfum. — Mais tu es revenu, hm ? Et je suis là, avec toi. Tu n'as pas besoin d'un autre danseur. Détaillant son visage à la lueur d'un réverbère, Lorcan s'enivre du chant ensorcelant de ces grains de beauté sous l'oeil gauche et sur sa lèvre qu'il découvre pour la première fois, ne se gênant nullement pour étirer les secondes avant de finalement rompre ce débordement et balancer son mégot au sol, le ruinant d'un coup de talon. D'une paume solide, il rabat ses cheveux humides d'effort vers l'arrière. — Alors allons-y en moto. Répondant de moitié, il ne dégage pas sa paume lorsque celle de Jinhyun vient s'en amouracher, se contenant de le suivre sagement, rictus amusé étirant ses lèvres. De là, la curiosité s'aiguise, les pupilles s'ouvrent, le myocarde s'emballe d'un divertissement tout neuf et d'une impolitesse qui l'attire. Leurs pas martèlent le sol jusqu'à arriver au parking et il se saisit du casque, l'enfilant sur sa tête avant de prendre place derrière lui, les silhouettes se concassant et se frôlant de perfection. Sac contre son dos, ses cuisses solides s'emboitent aux siennes et ses paumes serpentent en ses flancs jusqu'à ce que les bras finissent par se croiser autour de son ventre. — Let's go, champion. Emmène-moi chez toi. Excès d'aventure et obsession-prestige d'une adrénaline orgueilleuse, il était prêt à sacrifier sa nuit sur l'autel de la curiosité. S'esquinter un peu pour mieux exister.

_________________
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jinhyun Bang

messages : 7262
name : Cheryl, Laura, Iel ou elle
face + © : Jung Wooyoung ((laetys))
multinicks : -Angela

age (birth) : 21 years old
♡ status : Célibataire, le cœur brisé par l’un mais apprenant à battre pour d’autres.
work : Serveur au Silver Dragons depuis le début de l’année et styliste à ses heures perdues.
activities : Stylism - Read - Write
home : Il possède un studio délabré dans Ocean Avenue.
points : 7818
image : Take me to hell – Lorcan #1  4d0f98bb1db357aa49d1efddeef4aff763e2b799

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Full ((7/7))

Take me to hell – Lorcan #1  Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Take me to hell – Lorcan #1 · Ven 22 Oct - 19:05

oct 13

L’envie d’affection comme besoin vital, la chaleur des bras réclamée pour se sentir vivant, il n’avait jamais autant désiré obtenir quelque chose d’un de ses proches. Et l’intérêt s’était porté sur Lorcan, tentation divine qui portait pourtant les traces d’un démon comme masque si séducteur. La fraîcheur de la ruelle venait rougir ses joues tandis qu’il attendait patiemment que son ami vienne le rejoindre. Finissant par le voir arriver, il se relevait avec son aide tandis que ses doigts venaient effleurer son torse. Souriant doucement, il l’attirait un peu plus à lui avant de pencher la tête sur le côté. “ — Faire durer les plaisirs, mh… ? J’ai hâte de voir ce que tu veux dire exactement par là.” Et il se laissait attirer dans une douce étreinte, le corps vibrant sous ce toucher électrisant alors qu’il venait gratifier la joue du danseur d’un baiser léger. Le visage légèrement manipulé, il se perdait dans son regard alors qu’il se sentait tout petit sous ses doigts, ayant l’impression de revivre ses premiers émois. “ — Il n’y a pas meilleur danseur que toi, de toute façon.” Il riait un peu avant de suivre ses mouvements de ses prunelles brunes, hochant la tête. “ — C’est parfait, alors.” Et il le guidait jusqu’à sa bécane, sa main scellait à la sienne dans un enlacement solide, la peur de le perdre sur le court chemin qui les séparaient du véhicule qui. Distribuant les casques, le sien était rapidement enfilé alors qu’il se trouvait déjà sur sa Harley. Les mains sur le guidon, il attendit que Lorcan s’accroche à lui avant de faire vrombir le moteur. “ — Tu es prêt ?” Attendant sa réponse, il s’élançait déjà dans les rues de la ville pour lui guider jusqu’au studio qui était son logement depuis des mois. Roulant au-dessus des limites de vitesses, il faisait tout de même attention jusqu’à se garer face à l’entrée de son immeuble. Tournant la clé, il arrêtait le moteur et descendait de sa moto dès qu’il le put, se tournant vers le brun avec un grand sourire. “ — Alors ? T’as pas eu trop peur ?” Le taquinant gentiment, il rangeait les casques avant de lui faire signe de le suivre à l’intérieur de l’immeuble. Montant les escaliers, il s’arrêta devant sa porte, soudainement hésitant. “ — C’est pas très ouf à l’intérieur… alors fais pas attention, okay ? Je dois faire plein de travaux mais je veux changer de logement donc je ne les fait pas tout de suite.” Il lui lançait un regard légèrement timide avant de le laisser entrer, espérant qu’il se sentirait tout de même bien entre les murs de son logement. Refermant la porte derrière eux, il ôtait sa veste et déposait ses gants sur son meuble. “ — Tu veux boire quelque chose, peut-être ?” S’approchant de lui, il venait le regarder avec une petite moue innocente. “ — Ou tu préfères autre chose ?”


_________________
To be just friends, you're too beautiful
To just stay as friends, I know I'll regret this so
I know I'll regret, so I decide to express my feelings
I want to be more than just friends
I like you too much

Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé



Take me to hell – Lorcan #1  Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Take me to hell – Lorcan #1 ·
 
Take me to hell – Lorcan #1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: silver dragons-
Sauter vers: