sombre

hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS vous
pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de
vous lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos
demandes/idées/doutes dans la partie
aide à la création. Plusieurs pré-liens sont
également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions,
n'hésitez pas à les poser dans ce sujet ou si vous
voulez passer par MP, veuillez contacter le staff sur
le compte @The Observer.
home sweet home
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-44%
Le deal à ne pas rater :
REALME C21 64 Go Cross Black
109.91 € 196.57 €
Voir le deal

 #1 (parker) like the time i kissed your sister

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maru Baumeister

messages : 9768
name : nath/elle
face + © : choi san (syzgie)
multinicks : -none

age (birth) : 22 ans
♡ status : 〔 célibataire 〕de lit en lit, de bras en bras, la réputation de playboy qui lui colle à la peau, pourtant à l'intérieur, le cœur bat fort pour lui.
work : 〔 propriétaire du silver dragons 〕des études en finance écourtées par manque d'ambition, le patriarche baumeister a décidé d'acheter le bar dans l'espoir inespéré que maru se bougerait enfin, malheureusement il refile toutes les responsabilités à son manager, ne voulant pas être considéré comme un patron pour éviter de devoir les gérer. en secret, dans la seconde arrière-boutique, une sorte de stripclub improvisé, il fait des magouilles dans un réseau qui s'agrandit de jour en jour.
activities : 〔 foutre la merde + boire jusqu'à noyer son foie + fumer de la weed + charmer tout ce qui bouge + ses magouilles 〕
home : 〔 ocean avenue 〕demeure familiale imposante, où il existe une patinoire privée pour la jumelle patineuse, il y passe de plus en plus rarement + 〔 crescent lane 〕un appartement luxueux, un peu trop immense pour son unique personne, quelques uns ont les codes pour entrer à leur aise
points : 10937
image : #1 (parker) like the time i kissed your sister Itmn

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

#1 (parker) like the time i kissed your sister Empty
Revenir en haut Aller en bas
· #1 (parker) like the time i kissed your sister · Lun 25 Oct - 15:45
like the time i kissed your sister

Now if the time should ever come you feel you need to tell someone
Don't go telling her I miss her
It's just a memory
Somehow it stuck with me
Like that song by Mister Mister
Or that game of Naked Twister
It was the time I Kissed Your Sister
@Parker Young


Samedi soir.
Elles s’enchaînent les soirées occupées, dénuées d’innocence, rares sont les moments où Maru se permet de vivre sans songer au chaos dans lequel il baigne à présent. Un attrait viscéral pour le vice, un plaisir peu coupable à en juger l’absence de remords, il ne s’est jamais imaginé grimper autant les échelons ces derniers temps. Cependant il le sait, il n’aurait jamais pu aller aussi loin sans l’aide des autres, en réalité, il n’aurait jamais pu rien faire tout seul et là est le souci pour lui, l’impuissance le ronge, peut-être même que c’est la raison pour laquelle il est assoiffé de pouvoir. Déterminé à montrer au monde qu’il peut protéger son entourage, il s’engouffre dans un cercle vicieux à plonger de plus en plus dans l’illégalité, la dangerosité palpable, même Parker la ressent, cette tension. Un associé de taille, un bras-droit qu’il qualifierait d’ami, presque de frère, à qui il fait aveuglément confiance et pour qui il pourrait tuer sans hésiter. Longtemps il s’est dit qu’il était avant tout son patron, une sorte de boss, une hiérarchie qui l’amusait au départ, mais plus le temps avance, plus il admire son hyung, lui donnant alors la sensation d’être celui qui l’accompagne plus qu’autre chose. Chose qui ne l’a jamais dérangé, au contraire, dans le fond il espère que Parker baissera quelques barrières qu’il a dressé par respect : sûrement que ça touche Maru d’être aussi respecté, toutefois ce n’est pas son genre d’être aussi professionnel. Toutefois, ce soir, il le sait, ils devront s’armer de leur masque de criminel, sujet sérieux dans une ambiance pourtant agréable, presque familiale.
D’un geste méticuleux, le rebelle saisit une bouteille d’alcool, l’observant brièvement, décidé sur son choix. Ses pas le sortent de sa fameuse « cave » à vins, l’amenant alors dans la cuisine, revenu aux côtés de Parker arrivé il y a peu. D’un léger sourire, il le sert, déposant la bouteille sur le comptoir. Bon finalement j’ai pris ça… j’avais plus de soju j’suis déçu. Le téléphone sorti, paré pour commander coréen comme prévu, il continue sur sa lancée, la mine davantage sérieux, peut-être pour se préparer à l’atmosphère tendue sous peu : Tu as eu des nouvelles sur mon oncle ? Tu m’as dit que tu allais faire des recherches sur lui, qu’il demande, légèrement anxieux de la réponse.





CODAGE PAR AMATIS

_________________
Demon fire

Is all you desire
ANAPHORE
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Parker Young

messages : 832
name : léa, the samuraibratz
face + © : jung jinhyeong
multinicks : none

age (birth) : vingt-six ans (14.02.95)
♡ status : (single) peu préoccupé par l'amour et ne souhaite entraîner personne dans son inévitable chute, mais elle change petit à petit les règles du jeu
work : (silver dragons) barman aux portes des enfers, et plus si affinités
home : (crescent lane) un loft aux allures de garçonnière bien entretenue, appart plutôt sympa en dernier étage qui donne une vue particulièrement belle sur sa terre d'accueil
points : 1046
moodboard :
bad boys bring heaven to you

#1 (parker) like the time i kissed your sister 91399ee2c97b915c2bc4b3e4a778425a7d8ae49c


image : #1 (parker) like the time i kissed your sister 14762a204e68eeda4a8b39d38c01a35e

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr

#1 (parker) like the time i kissed your sister Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: #1 (parker) like the time i kissed your sister · Ven 29 Oct - 12:45
like the time i kissed your sister

Now if the time should ever come you feel you need to tell someone
Don't go telling her I miss her
It's just a memory
Somehow it stuck with me
Like that song by Mister Mister
Or that game of Naked Twister
It was the time I Kissed Your Sister
@Maru Baumeister



Souffle chaud dans l’air glacé de la nuit qui se mêle à la brume ambiante, Parker frotte ses mains l’une contre les autres en lutte contre le froid qui commence à s’installer. Marcheur de l’ombre tout de noir vêtu, il a décidé d'aller jusque chez Maru à pieds, dans l’espoir de réussir à faire le vide dans son esprit trop agité, ce qui fut un terrible échec. Pendant cette heure, il a eu le temps de se faire mille scénarios, et dans aucun d’entre eux, cette discussion ne se finirait bien. Peau qui le brûle au choc thermique quand il pénètre dans cet appartement bien trop vaste pour une seule personne, et il est là, le salue chaleureusement, comme il l’a toujours fait. Mains qui se serrent, épaules qui se frappent entre elles dans un geste amical, comme ils l’ont fait cent fois. Un scénario qu’il connait par coeur, mais qui parait irréel aujourd’hui. Parce chaque mouvement lui parait faux et empreint de son mensonge, de sa traitrise. Il s’installe sur l’un des tabourets autour de cet immense îlot central, tape nerveusement des doigts contre la table, le temps n’a plus aucun sens, Maru semble à la fois être parti un siècle et quelques secondes seulement. Maru. Cet homme pour qui a un respect et une admiration sans bornes, celui qui l’a accepté avec tous ses boulets aux pieds. Celui qui lui fait entièrement confiance, et à qui il a menti. « T’inquiète, j’ai pas de très bons souvenirs avec le soju de toute façon. » Il fait distraitement sonner son verre contre celui de son boss, se fait surprendre par la question à laquelle il ne s’était pas préparé. « Ouais. Je t’ai pas dit de conneries, il a bossé avec le Jopok, en Corée et… » Il se stoppe, et soupire longuement, la lutte intérieure est trop intense et cette conversation insensée. Il avale d’un trait la liqueur brûlante avant de grimacer, puis pose ses deux coudes sur la table avant de lui adresser un regard sérieux et profond. « Mec, désolé mais faut vraiment que je te parle d’un truc. C’est à propos de Mari, j’ai… » Nouveau soupir bruyant, il s’enfonce dans son siège en reculant, fourre les mains dans les poches de son sweat (geste typique du malaise chez Parker) avant de terminer difficilement cet aveu qui lui coûtait tant. « J’ai vraiment merdé, avec elle. »





CODAGE PAR AMATIS
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maru Baumeister

messages : 9768
name : nath/elle
face + © : choi san (syzgie)
multinicks : -none

age (birth) : 22 ans
♡ status : 〔 célibataire 〕de lit en lit, de bras en bras, la réputation de playboy qui lui colle à la peau, pourtant à l'intérieur, le cœur bat fort pour lui.
work : 〔 propriétaire du silver dragons 〕des études en finance écourtées par manque d'ambition, le patriarche baumeister a décidé d'acheter le bar dans l'espoir inespéré que maru se bougerait enfin, malheureusement il refile toutes les responsabilités à son manager, ne voulant pas être considéré comme un patron pour éviter de devoir les gérer. en secret, dans la seconde arrière-boutique, une sorte de stripclub improvisé, il fait des magouilles dans un réseau qui s'agrandit de jour en jour.
activities : 〔 foutre la merde + boire jusqu'à noyer son foie + fumer de la weed + charmer tout ce qui bouge + ses magouilles 〕
home : 〔 ocean avenue 〕demeure familiale imposante, où il existe une patinoire privée pour la jumelle patineuse, il y passe de plus en plus rarement + 〔 crescent lane 〕un appartement luxueux, un peu trop immense pour son unique personne, quelques uns ont les codes pour entrer à leur aise
points : 10937
image : #1 (parker) like the time i kissed your sister Itmn

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

#1 (parker) like the time i kissed your sister Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: #1 (parker) like the time i kissed your sister · Dim 31 Oct - 16:26
like the time i kissed your sister

Now if the time should ever come you feel you need to tell someone
Don't go telling her I miss her
It's just a memory
Somehow it stuck with me
Like that song by Mister Mister
Or that game of Naked Twister
It was the time I Kissed Your Sister
@Parker Young


Il la remarque, son anxiété. Impossible de ne pas la voir, il suffirait de jeter un coup d’œil à sa posture moins décontractée, à sa moue inconfortable, à ce regard presque fuyant, ces iris teintées d’un il ne sait quoi qui le perturbe pourtant.  Ce n’est pas son genre de s’attarder sur les détails, peut-être est-il observateur de temps à autre sans faire exprès, mais il connaît assez son hyung pour comprendre que quelque chose se trame. Il finit par détourner son attention de son écran sur son faciès, l’écoutant attentivement. D’un « oh » compréhensif, suivi d’un tintement léger de verres, soudainement moins bavard le rebelle, il se tait, le laisse répondre, avant d’écarquiller brièvement les yeux à sa réponse. Il a bossé avec le Jopok, phrase dite simplement, il prend le temps d’assimiler l’information, ne sachant pas si c’est la déception qui ronge ses entrailles ou la crainte, celle de se dire que la venue imminente de son oncle n’est pas une coïncidence. Toutefois, le sujet est vite balayé, il revient à la réalité, perdu par ce changement soudain, l’expression stupéfaite un instant. Tu… ? tente-t-il d’encourager, surtout face à son soupir qui lui paraît défaitiste. Pendant un moment, il lui donne l’impression qu’une nouvelle macabre va le secouer, il semble perplexe Maru, à l’observer de toutes parts dans l’espoir de comprendre ce qu’il compte lui révéler, et surtout ce qui a l’air de le bouleverser autant depuis son arrivée – et le prénom de sa sœur dans leur conversation n’aide en rien. Peut-être qu’étrangement, il se doute de ce qu’il compte lui adresser, mais il préfère rester dans le déni, lui qui a tant baigné dedans pour ne pas changer. Et soudain, il sait. Il a merdé, dit-il, l’annonce est tombée, mais elle ne sonne pas aussi catastrophique aussi bizarre que ce soit. Il se redresse, fronce les sourcils, se mord un peu l’intérieur de la joue. T’as merdé avec elle ? qu’il répète, sans attendre de réponse, alors qu’il continue, le visage sérieux : T’as merdé genre… tu t’es disputé avec elle et ça a foutu la merde ou t’as merdé… Il toussote. T’as merdé autrement ? J’veux dire, mec, encore un peu et tu vas imploser, j’vais pas te tuer t’en fais pas, j’vais même pas me vénère si tu veux tout savoir, j’me doute bien que y a un truc avec elle, j’comprends juste pas quoi. Tu peux m’le dire. Curiosité avant tout, il décide d’effacer ces barrières entre eux, ces limites entre la fraternité et le professionnalisme, cette fois, le désir que Parker se sente à l’aise pour en parler est réel, loin de Maru de prendre le rôle du grand-frère bien trop protecteur, non, envahissant.





CODAGE PAR AMATIS

_________________
Demon fire

Is all you desire
ANAPHORE
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Parker Young

messages : 832
name : léa, the samuraibratz
face + © : jung jinhyeong
multinicks : none

age (birth) : vingt-six ans (14.02.95)
♡ status : (single) peu préoccupé par l'amour et ne souhaite entraîner personne dans son inévitable chute, mais elle change petit à petit les règles du jeu
work : (silver dragons) barman aux portes des enfers, et plus si affinités
home : (crescent lane) un loft aux allures de garçonnière bien entretenue, appart plutôt sympa en dernier étage qui donne une vue particulièrement belle sur sa terre d'accueil
points : 1046
moodboard :
bad boys bring heaven to you

#1 (parker) like the time i kissed your sister 91399ee2c97b915c2bc4b3e4a778425a7d8ae49c


image : #1 (parker) like the time i kissed your sister 14762a204e68eeda4a8b39d38c01a35e

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr

#1 (parker) like the time i kissed your sister Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: #1 (parker) like the time i kissed your sister · Mar 2 Nov - 0:39
like the time i kissed your sister

Now if the time should ever come you feel you need to tell someone
Don't go telling her I miss her
It's just a memory
Somehow it stuck with me
Like that song by Mister Mister
Or that game of Naked Twister
It was the time I Kissed Your Sister
@Maru Baumeister



L’absence de réaction lui fait froid dans le dos. Il parait étrangement calme, répète simplement les mots de Parker, question rhétorique qui raidit sa colonne. Il avait vu Maru menacer tant d’hommes parce qu’ils s’approchaient trop près du trésor Baumeister, avait vu Mari tellement de fois fulminer sur ce frère surprotecteur, que ce visage curieusement détendu cachait forcément quelque chose. Parker aspire nerveusement sa lèvre inférieur entre ses dents, prêt à l’aveu et à affronter la sentence, mais Maru reprend la parole, laisse quelques secondes de répit au coréen qui bouleverseront tout.

J’me doute bien que y a un truc avec elle, j’comprends juste pas quoi.

La confusion se lit avec une effrayante facilité dans le regard de Parker, lui qui parvient si aisément à masquer ses émotions, voilà qu’il a totalement baissé les armes face à son partenaire de crime, qui lui parle avec une sincérité déconcertante. « Tu savais que y’avait un truc ? » Les mots sont répétés avec lenteur, avec stupéfaction. Il ne comprend pas. Ne comprend pas pourquoi Maru le traite avec autant d’empathie, lui qui mériterait qu’il le frappe jusqu’à ce que des côtes se fracturent. Mais Maru semble juste avoir besoin de savoir, de comprendre. De comprendre ce que lui-même ne comprenait pas. Mari et Parker, et leur besoin viscéral de l’un et de l’autre. « En fait, même moi j’comprends pas… » Ça lui échappe entièrement, il avait préparé sa plaidoirie avec soin, mais le besoin d’honnêteté devient essentiel. « Ça a dérapé le soir où j’ai été la chercher. Jusque là, j’arrivais à gérer cet espèce de… de truc entre nous, j’arrivais à mettre de la distance. » Soupir épuisé, parce que la suite fait mal. « Elle m’a embrassé ce soir là. Et j’te jure que c’était pas ce que je voulais, mais avec Mari, je sais pas… Mec, j’te jure que si y’avait pas ce truc, ça serait jamais arrivé. » Ce truc. Ce truc qui les rendait magnétiques, inexorablement attirés l’un par l’autre comme par un trou noir. « Mais c’est fini, maintenant. On a parlé la semaine dernière, je lui ai dit qu’il se passerait plus rien, c’est pour ça que c’est tendu entre nous. » Les yeux de Parker, rivés tout le long de sa confession sur son verre vide, se plongent alors dans ceux de son ami. Des pupilles qui veulent dire pardon, qui hurlent sa culpabilité. « J’suis vraiment désolé, mec. Ça me rend fou j’te jure, d’avoir trahi ta confiance. » Libération. Y’a comme un poids qu’il avait jamais senti qui se dégage de ses épaules, sa trachée retrouve plus d’espace pour faciliter la respiration, ça soulage. Et il est prêt à affronter, à encaisser et à accepter.



CODAGE PAR AMATIS
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maru Baumeister

messages : 9768
name : nath/elle
face + © : choi san (syzgie)
multinicks : -none

age (birth) : 22 ans
♡ status : 〔 célibataire 〕de lit en lit, de bras en bras, la réputation de playboy qui lui colle à la peau, pourtant à l'intérieur, le cœur bat fort pour lui.
work : 〔 propriétaire du silver dragons 〕des études en finance écourtées par manque d'ambition, le patriarche baumeister a décidé d'acheter le bar dans l'espoir inespéré que maru se bougerait enfin, malheureusement il refile toutes les responsabilités à son manager, ne voulant pas être considéré comme un patron pour éviter de devoir les gérer. en secret, dans la seconde arrière-boutique, une sorte de stripclub improvisé, il fait des magouilles dans un réseau qui s'agrandit de jour en jour.
activities : 〔 foutre la merde + boire jusqu'à noyer son foie + fumer de la weed + charmer tout ce qui bouge + ses magouilles 〕
home : 〔 ocean avenue 〕demeure familiale imposante, où il existe une patinoire privée pour la jumelle patineuse, il y passe de plus en plus rarement + 〔 crescent lane 〕un appartement luxueux, un peu trop immense pour son unique personne, quelques uns ont les codes pour entrer à leur aise
points : 10937
image : #1 (parker) like the time i kissed your sister Itmn

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

#1 (parker) like the time i kissed your sister Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: #1 (parker) like the time i kissed your sister · Dim 7 Nov - 16:21
like the time i kissed your sister

Now if the time should ever come you feel you need to tell someone
Don't go telling her I miss her
It's just a memory
Somehow it stuck with me
Like that song by Mister Mister
Or that game of Naked Twister
It was the time I Kissed Your Sister
@Parker Young


Difficile pour lui d’interpréter l’atmosphère qui règne dans la cuisine, serait-ce là de la gêne palpable, de l’anxiété non dissimulée ou juste une curiosité sans égale ? Il scrute chaque détail qu’il aperçoit, Maru, à la recherche de la moindre indication qui pourrait lui être utile, sans comprendre ce qu’il pourrait en soutirer. Son bras-droit n’a jamais été expressif, ni même très nerveux, après tout c’est bien grâce à lui qu’il parvient à aller aussi loin dans son aventure illégale. Lui-même ne saisit pas son propre comportement : pourquoi ne se rue-t-il pas sur lui pour avoir merdé avec sa sœur ? Pourquoi ne ressent-il pas de la colère ? Peut-être est-ce là une confiance sans faille qu’il a pour Parker, lui qui le respecte et le voit tel un frère aîné, un hyung. Impossible pour lui de se fâcher irrationnellement. Son ami semble interloqué par ce qu’il dit et son unique réponse est de hocher la tête face à sa question, le laissant simplement s’élancer dans un discours. Toutefois le terme « dérapé » semble faire tiquer légèrement Maru, qui se redresse un peu. Silencieux, c’est d’instinct qu’il se mord doucement l’intérieur de la joue, sûrement que son envie de surprotéger ne le quittera jamais, malgré tout. Puis, les excuses. Il se passerait plus rien. Maru finit par enfin réagir, buvant d’abord son verre, avant de toussoter, l’air quelque peu gêné. Sincèrement mec… Il hésite un instant, se mordille la lèvre et décide de continuer : La seule personne à qui tu mens en ce moment même, c’est juste toi. Tout ce que tu me dis, je compatis. Je sais que ça va pas s’arrêter, une fois que le truc est en marche, c’est difficile de le stopper. Loin de lui d’être un grand sage, pourtant il demeure sincère, bien qu’étant éternellement maladroit avec les mots, ce n’est pas son genre de donner des « conseils ». J’t’en veux pas, j’veux dire, j’vois pas ça comme une trahison. J’pense que si ça avait été quelqu’un d’autre à ta place, je t’aurais éclaté, mais… t’es mon hyung, j’te fais confiance, je sais que t’es quelqu’un de bien. Peut-être qu’il s’entremêle avec ses paroles, semblant incapable d’être plus clair. Les autres mecs j’les niquais parce que j’leur faisais pas confiance et j’ai juste pas envie que Mari souffre, ou qu’on profite d’elle comme les gens profitent de moi comme si j’étais une poupée baisable. Sans se douter toutefois une seule seconde qu’ils en viendraient à avoir ce genre de conversation, la gêne disparaît de son côté et les langues se délient.





CODAGE PAR AMATIS

_________________
Demon fire

Is all you desire
ANAPHORE
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Parker Young

messages : 832
name : léa, the samuraibratz
face + © : jung jinhyeong
multinicks : none

age (birth) : vingt-six ans (14.02.95)
♡ status : (single) peu préoccupé par l'amour et ne souhaite entraîner personne dans son inévitable chute, mais elle change petit à petit les règles du jeu
work : (silver dragons) barman aux portes des enfers, et plus si affinités
home : (crescent lane) un loft aux allures de garçonnière bien entretenue, appart plutôt sympa en dernier étage qui donne une vue particulièrement belle sur sa terre d'accueil
points : 1046
moodboard :
bad boys bring heaven to you

#1 (parker) like the time i kissed your sister 91399ee2c97b915c2bc4b3e4a778425a7d8ae49c


image : #1 (parker) like the time i kissed your sister 14762a204e68eeda4a8b39d38c01a35e

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr

#1 (parker) like the time i kissed your sister Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: #1 (parker) like the time i kissed your sister · Jeu 11 Nov - 18:36
like the time i kissed your sister

Now if the time should ever come you feel you need to tell someone
Don't go telling her I miss her
It's just a memory
Somehow it stuck with me
Like that song by Mister Mister
Or that game of Naked Twister
It was the time I Kissed Your Sister
@Maru Baumeister



Il l’avait imaginé autrement, ce moment. Il s’était préparé à l’affronter dans la tension, la même que sur un ring, il s’était préparé à la déception dans ses yeux, à la colère et la rancoeur. Mais il est d’un calme olympien, mature, tout ça ne ressemble définitivement pas à l’atmosphère d’un ring de boxe. Il écoute Parker se livrer, et à cet instant précis, il n’est plus le frère de Mari, il n’est plus son boss, il est simplement son ami. Celui qui l’a épaulé dans tout son processus de réhabilitation à un environnement tellement hostile pour lui, celui qui a toujours été d’un soutien sans failles depuis leur rencontre, celui pour qui il pourrait prendre une balle sans la moindre once d’hésitation. Celui dont il a besoin tout de suite, pour extérioriser ce qui le brûle fort à l’intérieur, comme ça l’avait jamais brûlé jusque là. Et froidement, à juste titre, il le met face à la réalité qu’il fuit lâchement. Plus de marche arrière. Pédale bloquée à 130km/h, Mari et foncent tout droit vers la fatalité de leurs sentiments, plus possible de s’arrêter. Parker écoute attentivement les mots de son partenaire de crime, hoche la tête calmement lorsqu’il lui explique que tout est une question de confiance, que c’est parce que c’est eux. Et que si ça avait été un autre, quelqu’un qui potentiellement pourrait lui faire du mal, alors il se serait battu. L’ironie dans tout ça, c’est que si un autre lui avait fait du mal, Parker aurait eu l’exacte même réaction que son frère jumeau, l’impulsivité en moins. Et aujourd’hui, c’était lui qui la blessait. L’honnêteté de Maru était telle qu’il était impossible de ne pas la lui rendre. « Mec… » Quelques secondes de réflexion, et Parker accroche ses pupilles à celui de Maru, attrape son regard pour lui faire cette confession aussi accablante que mille mots. « Je crois que je l’aime. » Les dernières syllabes sonnent énigmatiques dans sa bouche, ça sonne terra incognita, ça plane en écho dans l’air. Avait-il seulement déjà utilisé le mot aimer ? Est-ce que ce mot avait eu du sens pour lui, jusque là ? Jusqu’à Mari, jusqu’à ce qu’elle atteigne son coeur, est-ce que quelqu’un s’était déjà risqué à explorer la terre aride de sa région thoracique ? Ça se voit dans son regard, qu'il est paumé Parker, qu’il ne comprend pas comment ces cinq lettres se sont frayés un chemin jusqu’à ses lèvres, impudiquement jusqu’à lui, son frère. Aussitôt, il tente d’évaluer la réaction du garçon, tente d’analyser quelles répercussions auront son aveu sur lui. Aussi loin qu’il s’en souvienne, jamais il n’avait dit quelque chose d’aussi intime à un autre être humain. Jamais il n’avait livré un tel aveu de faiblesse. Alors pour oublier, il embraye. « J’veux aussi la protéger, j’ai fait de la merde jusque là, j’veux plus qu’elle souffre par ma faute. J’sais pas quoi faire avec elle. Franchement Maru, tu dis que j'suis quelqu'un de bien, mais on sait tous les deux que j'peux pas être bien pour elle. »


CODAGE PAR AMATIS
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maru Baumeister

messages : 9768
name : nath/elle
face + © : choi san (syzgie)
multinicks : -none

age (birth) : 22 ans
♡ status : 〔 célibataire 〕de lit en lit, de bras en bras, la réputation de playboy qui lui colle à la peau, pourtant à l'intérieur, le cœur bat fort pour lui.
work : 〔 propriétaire du silver dragons 〕des études en finance écourtées par manque d'ambition, le patriarche baumeister a décidé d'acheter le bar dans l'espoir inespéré que maru se bougerait enfin, malheureusement il refile toutes les responsabilités à son manager, ne voulant pas être considéré comme un patron pour éviter de devoir les gérer. en secret, dans la seconde arrière-boutique, une sorte de stripclub improvisé, il fait des magouilles dans un réseau qui s'agrandit de jour en jour.
activities : 〔 foutre la merde + boire jusqu'à noyer son foie + fumer de la weed + charmer tout ce qui bouge + ses magouilles 〕
home : 〔 ocean avenue 〕demeure familiale imposante, où il existe une patinoire privée pour la jumelle patineuse, il y passe de plus en plus rarement + 〔 crescent lane 〕un appartement luxueux, un peu trop immense pour son unique personne, quelques uns ont les codes pour entrer à leur aise
points : 10937
image : #1 (parker) like the time i kissed your sister Itmn

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

#1 (parker) like the time i kissed your sister Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: #1 (parker) like the time i kissed your sister · Mer 24 Nov - 16:03
like the time i kissed your sister

Now if the time should ever come you feel you need to tell someone
Don't go telling her I miss her
It's just a memory
Somehow it stuck with me
Like that song by Mister Mister
Or that game of Naked Twister
It was the time I Kissed Your Sister
@Parker Young


Loin de s’imaginer qu’un jour ils auraient ce genre de conversation, aussi intime et personnelle, surtout à propos de sa sœur, il se rend bien compte que ça n’a jamais été leur fort de verbaliser leurs ressentis. Étrange constat que pourtant, leur relation n’est aucunement purement professionnelle, il existe cet entre-deux dans leur relation. Entre fraternité et business, il y a cette entente particulière, un respect non formulé, une hiérarchie qui, ce soir, s’est laissée tomber pour un peu de vulnérabilité nécessaire. Aucune once de colère en lui, ni de sensation désagréable qu’il a été trahi, rien de tout ça, non, juste de la curiosité, peut-être exacerbée, lui qui désire tout comprendre de leur lien. Les paroles fusent, puis le silence et les regards s’accrochent, se scrutent, Parker qui aura été cet homme un peu frigide, peu expressif, aujourd’hui il lui offre une palette d’émotions avec ses iris. La confession tombe, je crois que je l’aime. Cette fois, impossible de contenir sa stupéfaction profonde, il ne s’y est pas attendu, sûrement est-ce parce qu’il n’est pas habitué à la notion de l’amour : il s’est imaginé une attraction addictive, sans penser une seule seconde à de l’amour. Les lèvres s’entrouvrent, les sourcils se haussent, il paraît chercher les mots, mais juste un « quoi ? » s’en extirpe. Il y en a eu des garçons qui ont aimé sa sœur, tous étaient des personnes qu’il n’a pas appréciées, pour qui il aurait été prêt à arracher leur jugulaire – surtout cet ex infâme. Il enchaîne, le coréen, met les mots sur ses sentiments, tandis que Maru en profite pour boire son verre, assurément qu’il cherche à taire sa surprise visible. Sa dernière phrase suffit pour le calmer, ses épaules s’affaissent, ainsi que le regard, posé sur ce comptoir sur lequel il s’adosse de ses coudes un instant. J’savais pas que tu l’aimais, ‘fin, j’me suis dit que c’était juste de la passion sans qu’il y ait de sentiments, mais encore une fois j’t’en veux pas hein ! qu’il s’empresse d’ajouter, effréné, pour le rassurer. La lèvre mordue, il semble perdu durant quelques secondes, avant de revenir à la réalité, les pupilles enfin relevées sur lui. J’t’avoue que j’avais oublié qu’on était tous les deux des criminels qui risquaient gros en faisant ce qu’on fait mec. Le seul truc qui me met mal à l’aise c’est de la foutre en danger avec nos histoires, j’veux dire… j’ai pas envie que des gens apprennent que tu l’aimes, tu vois ? Parce que faut pas oublier qu’on a la tonne d’ennemis, toi tout comme moi, et si y a des gens qui savent que tu entretiens une relation intime avec Mari, ils vont peut-être essayer de la viser pour faire mal, discours qui se termine par un toussotement gêné, il conclut : J’dis pas ça en mode j’t’interdis quoi que ce soit, mais juste… faut faire gaffe, voilà tout.





CODAGE PAR AMATIS

_________________
Demon fire

Is all you desire
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé



#1 (parker) like the time i kissed your sister Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: #1 (parker) like the time i kissed your sister ·
 
#1 (parker) like the time i kissed your sister
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: