hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS vous
pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de
vous lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos
demandes/idées/doutes dans la partie
aide à la création. Plusieurs pré-liens sont
également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions,
n'hésitez pas à les poser dans ce sujet ou si vous
voulez passer par MP, veuillez contacter le staff sur
le compte @The Observer.
home sweet home
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le deal à ne pas rater :
PC Portable ACER Swift 3 (14″ FHD – Core i7 – RAM 16 Go)
679.99 €
Voir le deal

 we've come a long way from where we began.

F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue

◐ waking up to ash and dust.
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Wright

messages : 1153
name : anane.
face + © : natalie portman © romane.
multinicks : vesper, phoebe, rob.

age (birth) : thirty-eight (17|08)
♡ status : divorced, moving on.
work : social worker.
activities : being a mom, doing her best, trying not to mess things up.
home : ocean avenue.
points : 1281
moodboard : we've come a long way from where we began. E0a264600f72c6e3071a180f2d386e0c
image : we've come a long way from where we began. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ■■

we've come a long way from where we began. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· we've come a long way from where we began. · Ven 10 Déc - 17:20
@Justyn Henessy

Les paupières de la fillette étaient retombées lourdement, et sa respiration lente et profonde indiquait clairement qu’elle avait déjà cédé aux bras de Morphée, pourtant Joan resta auprès d’elle encore quelques minutes, la borda, et profita du silence qui enveloppait la chambre. Après un début d’année des plus pénibles, le calme de ces derniers mois avait été plus que bienvenu, et à l’approche des fêtes de fin d’année Joan chérissait ces instants de répit et de bonheurs simples, à l’instar de l’après-midi qu’elle venait de passer avec Niamh à choisir puis décorer l’imposant sapin qui envahissait désormais un bon tiers du salon. Avoir Justyn à la maison contribuait à la légèreté retrouvée de son quotidien mais aussi, lui semblait-il, à une forme d’équilibre nouveau, quelque part inattendu, mais non moins bienvenu. Peut-être se leurrait-elle sur ce dernier point, cela dit – les soixante-douze dernières heures tendaient plutôt à démontrer que Joan se méprenait avec ces espoirs-là. Elle lâcha un petit soupir qui se mua en sourire quand son regard se posa sur le visage endormi de sa fille, puis quitta la chambre à pas de loup.
Elle rejoignit la cuisine où elle commença à débarrasser la table. Elle avait passé une agréable après-midi en tête-à-tête avec sa fille – les sourires de Niamh valaient des millions et ses éclats de rire carillonnant résonnaient encore joyeusement dans sa tête – toutefois sa matinée de travail, chargée, lui avait puisé pas mal d’énergie. Joan commençait à en ressentir la fatigue et n’aspirait plus qu’à boire un thé avant de se caler sous les couvertures avec un polar. Peut-être que retrouver son « célibat » ne serait pas si mal, finalement, songea-t-elle ironiquement en ouvrant le lave-vaisselle. Elle s’interrompit alors en entendant du bruit dans l’entrée, et attendit, le sourcil froncé, que celui qui en était à l’origine se manifeste. « Hey, » salua-t-elle Justyn avec un petit sourire surpris et timide, en le voyant apparaître dans l’encadrement de la porte. Elle reposa un instant le verre qu’elle s’apprêtait à ranger pour mieux lui faire face pendant qu’il se débarrassait de son manteau et en attendant qu’il vienne la rejoindre. « On a déjà dîné... Désolée, je n’étais pas sûre que tu serais là ce soir. » Elle esquissa un vague sourire désolé. « Il y a des restes dans le frigo, si tu as faim. » Son ton était moins froid qu’elle ne l’aurait peut-être voulu – certes, le jeune homme n’avait pas de comptes à lui rendre, toutefois elle ne pouvait s’empêcher de voir un lien de cause à effet entre la proposition qu’elle lui avait faite de poser ses valises dans cet appartement pour du plus long terme et son absence inopinée de ces derniers jours. Si une part d’elle en était un peu déçue, Joan était avant tout agacée qu’il préfère disparaître sans préavis plutôt que lui dire en face qu’il n’avait pas dans l’idée de s’installer plus définitivement ici.
Elle adressa encore, un peu malgré elle, un sourire au jeune homme, puis elle finit de ranger la vaisselle du dîner dans le lave-vaisselle, se servit une tasse de thé fumant et s’installa à la petite table de la cuisine. Et elle attendit. Peut-être Joan était-elle un peu lasse, ou trop fatiguée pour ouvrir les hostilités – aussi se contenta-t-elle d’attendre, attendre que Justyn se réchauffe quelque chose à manger et s’assoit avec elle peut-être, ou bien attendre que de lui-même il se mette à table au sens figuré de l’expression.

_________________
we've come a long way from where we began. JadedConfusedHawk-size_restricted
the moon and its eclipse – superman unrolls a suit before he lifts but I'm not the kind of person that it fits.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Justyn Henessy

messages : 3513
name : ndia
face + © : christian hogue @self (avatar, gifs)
multinicks : chani () zander
() vittoriu () slevin


age (birth) : 31 y.o (june 20th)
♡ status : not important
work : striptease dancer
activities : trying to be the best version of himself, dancing, walking with duffy, listening rock music, collecting vinyl records.
home : ocean avenue, living with joan
points : 5750
moodboard :

we were written in the stars

we've come a long way from where we began. 718d3393b46cb8f6726b01a822ea6055991e9d47

image : we've come a long way from where we began. F9727a29fbc7af5143bd54d48f565fad282ab157

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : 1/2

we've come a long way from where we began. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we've come a long way from where we began. · Sam 18 Déc - 14:18
Au volant de son véhicule, Justyn finit par se garer devant la résidence de Joan. Il prend un temps, avant de couper le moteur puis descendre, refermant la portière derrière lui. Une certaine appréhension l'envahit alors qu'il se dirige vers la porte d'entrée. Il ne sait même pourquoi il est noyé dans ce sentiment inconnu et particulier. Pour la première fois, depuis quelques jours, il se tient devant la porte d'entrée et s'apprête à l'ouvrir. En effet, cela fait quelques jours qu'il découche, préférant rester dormir sur Portland, dans les coulisses de là où il travaille. Il a troqué le lit qu'il partage avec Joan pour un canapé. Pendant quelques jours, il n'a pas bougé de la boîte de strip-tease — sans même que ses collègues ne s'en rendent compte. Cela fait quelques jours, qu'il n'a pas vu Joan ni qu'il lui a parlé. Le blond a eu ce besoin soudain de se retrouver seul, de s'isoler, sans rendre des comptes à personne — peut-être aurait-il dû. Contrairement à ce qu'il avait pu laisser paraître, son entrevue avec Gabriela Ortega ne l'avait pas laissé indifférent. Il n'avait pas pris le temps de parler de son échange avec la portoricaine, avec Joan. Peut-être aurait-il dû ? Mais lui-même n'était pas parvenu à mettre des mots sur ce qu'il a ressenti, quand il lui a parlé pour la dernière fois — enfin elle ne lui avait même pas donner l'occasion de s'exprimer —, quand il l'a vue pour la dernière fois ici.

Finalement, il se décide de pousser la porte et de faire son entrée chez Joan (chez lui ? Il n'arrive pas encore à se dire qu'il a aussi sa place sous ce toit). Duffy vient à sa hauteur pour le saluer, il le gratifie de quelques caresses avant d'enlever son écharpe et son bonnet, qu'il dépose sur le porte-manteau. « Hey ! », dit-il en retour, quand il croise alors Joan dans l'encadrement de la porte de la cuisine. Il finit par ôter son manteau. Il hoche la tête vaguement quand la belle l'informe qu'elles ont déjà dîné (Niamh et elle). « Ca ne fait rien... », qu'il répond, alors qu'il se dirige à son tour vers la cuisine. En silence, il observe Joan s'affairer à ranger la vaisselle. Il pourrait ajouter qu'il n'a pas faim — mais ce n'est pas vrai. Alors, il se décide enfin d'ouvrir la porte du réfrigérateur et récupère le plat qu'il réchauffe. Quand la sonnerie du micro-onde retentit, il prend son repas du soir et s'installe à la table, prenant place en face de Joan. « Tu as passé une bonne journée ? », s'informe-t-il, en lui lançant un long regard. Quelque part, au fond de lui, il avait besoin de s'assurer qu'elle va bien, qu'elle ne s'est pas inquiétée de son absence parce que ce n'est pas ce qu'il a voulu. Quelque part, ces trois nuits passées loin d'elle lui ont permis de se rendre à l'évidence : elle lui a manqué. L'esquisse d'un sourire se peint sur ses lèvres.

@joan wright

_________________
Do you love me or love me not ?
 
Never too late to write the best of your story
Remember to breathe
or else you're gonna be sorry
Life's no race, it's a companion
Always face with reckless abandon
◐ waking up to ash and dust.
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Wright

messages : 1153
name : anane.
face + © : natalie portman © romane.
multinicks : vesper, phoebe, rob.

age (birth) : thirty-eight (17|08)
♡ status : divorced, moving on.
work : social worker.
activities : being a mom, doing her best, trying not to mess things up.
home : ocean avenue.
points : 1281
moodboard : we've come a long way from where we began. E0a264600f72c6e3071a180f2d386e0c
image : we've come a long way from where we began. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ■■

we've come a long way from where we began. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we've come a long way from where we began. · Mar 28 Déc - 17:00
Après trois nuits passées dehors sans le moindre avertissement, Justyn rentrait donc la bouche en cœur, sans lui accorder le moindre geste d’affection ni, surtout, lui fournir la moindre explication – en revanche il ne se faisait pas prier longtemps pour se mettre à table avec les restes du dîner ? Joan secoua la tête en réprimant un soupir – ah, les hommes… « Oui – oui, bonne journée. » répondit-elle évasivement, un peu surprise par la question, en imitant son sourire sans pouvoir empêcher ses sourcils de se froncer. Elle s’était attendue à des explications, à ce qu’il lui annonce explicitement ce qu’elle avait interprété de son absence de ces derniers jours – à tout, presque, sauf aux conversations les plus anodines. S’il ne voulait pas emménager chez elle, comme sa fuite inopinée de ces derniers jours l’avait amenée à conclure, elle ne comprenait pas ce qu’il faisait là à manger à sa table comme si de rien n’était, demandant de ses nouvelles et la gratifiant de ses sourires réconfortants. « On a fait le sapin. » précisa-t-elle néanmoins, encouragée par le sourire du jeune homme. Elle désigna du menton l’imposant arbre de Noël que plusieurs guirlandes lumineuses faisaient clignoter joyeusement de l’autre côté du salon. Observer ce sapin et ses décorations multicolores et repenser à la légèreté de l’après-midi que Joan avait passée avec Niamh à le mettre en place lui fit retrouver un peu de courage inattendu, si bien qu’elle ne réalisa qu’après coup que ses mains avaient relâché la chaleur réconfortante de sa tasse fumante et qu’elle s’était levée de sa chaise.
Elle sonda un instant le regard bleuté de Justyn comme si cela allait l’aider à y voir plus clair, puis abandonna et appuya ses avant-bras sur le dossier de la chaise. « Désolée d’être aussi directe… mais il faudrait peut-être qu’on parle de ces trois derniers jours, tu ne crois pas ? » demanda-t-elle d’une voix posée, sans céder à l’irritation. C’était la seconde fois en une poignée de minutes que, d’elle-même, Joan s’excusait, et cette fois-ci elle s’en voulut un peu et s’en agaça imperceptiblement. Elle avait comme l’impression de ne pas avoir le choix que de mettre les pieds dans le plat, consciente qu’ils n’étaient ni l’un ni l’autre très doués pour engager ce genre de conversation : Justyn parce qu’il était de nature peu loquasse et plutôt frileux quand il s’agissait d’exprimer ses sentiments, et elle de par son éternelle lâcheté, son talent pour dissimuler les choses d’importance et repousser ad vitam aeternam les conversations les moins agréables ayant plus d’une fois fait ses preuves par le passé. Peut-être était-ce une question d’âge, le temps qui avait fini par faire son œuvre après avoir passé tant d’années à fuir ses erreurs comme ses responsabilités, ou bien tout simplement parce que cette fois ce n’était pas elle qui était en tord et avait des choses à cacher, était-ce plus facile de s’y confronter. « Écoute, je ne voulais pas te mettre dans l’embarras avec ma proposition. Si tu veux rentrer chez toi, ce n’est pas un problème, tu sais. Ça me va très bien comme ça – mais ça ne t’est pas venu à l’idée de m’en parler plutôt que disparaître dans la nature sans prévenir ? » l’interrogea-t-elle avec plus de patience qu’elle ne s’en pensa capable, le ton toutefois un peu las de déception et ses traits légèrement plus fermés que d’ordinaire.

_________________
we've come a long way from where we began. JadedConfusedHawk-size_restricted
the moon and its eclipse – superman unrolls a suit before he lifts but I'm not the kind of person that it fits.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Justyn Henessy

messages : 3513
name : ndia
face + © : christian hogue @self (avatar, gifs)
multinicks : chani () zander
() vittoriu () slevin


age (birth) : 31 y.o (june 20th)
♡ status : not important
work : striptease dancer
activities : trying to be the best version of himself, dancing, walking with duffy, listening rock music, collecting vinyl records.
home : ocean avenue, living with joan
points : 5750
moodboard :

we were written in the stars

we've come a long way from where we began. 718d3393b46cb8f6726b01a822ea6055991e9d47

image : we've come a long way from where we began. F9727a29fbc7af5143bd54d48f565fad282ab157

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : 1/2

we've come a long way from where we began. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we've come a long way from where we began. · Mer 29 Déc - 17:57
Malgré son absence, il veut s'assurer que Joan aille bien alors il la questionne. Sa réponse se fait brève, trop brève. Trop courte. Il se pince légèrement les lèvres. Il ne sait pas à quoi s'attendre : une réponse fleuve où elle lui raconterait sa journée, ses activités peut-être... mais ce serait utopique. Doit-il entendre un reproche dans le son de sa voix ? Dans la brièveté de sa réponse ? Quel reproche lui ferait-elle ? Il n'a pas envie d'y penser. Il baisse la tête et observe son assiette. Il pousse un silencieux soupir. Il commence son repas, en silence, alors que la voix de Joan s'élève de nouveau. Ses billes bleues se relèvent en direction du beau visage de Joan. Elle évoque le sapin qu'elle a fait dans la journée. Un discret rictus se dessine sur ses lèvres. Et soudainement, à l'évocation de cette activité, un regret nait en lui. Il regrette son absence. Il regrette ne pas avoir été là avec elle. Avec elles. Avec Niamh et Joan. « Je suis sûr qu'il est beau », commente-t-il. Dans ses souvenirs d'enfant, il n'y a aucun sapin. Il ne souvient pas avoir passé du temps avec son père et sa belle-mère pour monter le sapin, pour le décorer... il ne l'a jamais fait. Peut-être parce que sa belle-mère lui a toujours interdit de participer à ce genre d'activité que l'on fait en famille. Avec Joan, avec Niamh, il n'a pas envie de répéter son passé. Il dodeline doucement la tête, chassant l'image de son géniteur. Il plonge sa fourchette dans son assiette et commence à manger.

La cuisine est soudainement plongée dans un silence. Un silence loin d'être apaisant. Justyn sait que tôt ou tard ils aborderont le sujet de son absence parce qu'elle n'a pas pu passer à côté de cela. Mais plutôt que de penser à cette conversation, il préfère se concentrer sur son assiette, sûrement parce qu'il se dit qu'il sera mieux armé avec le ventre plein. Justyn n'a jamais été très loquace. Il le sait et n'a jamais cherché à changer. Il se demande qui des deux lancera le sujet en premier. Elle ? Ou lui ? Il ne lui faut pas longtemps pour avoir une réponse à cette question, Joan prenant la parole. Il redresse la tête et garde en suspens toute action. Elle mentionne ces trois derniers jours. On y vient, qu'il vient à penser pour lui-même. Ces trois derniers jours : son absence. Il fait signe de la tête, comme pour lui dire qu'il le faudrait, effectivement. Il reprend son geste et prend une dernière fourchette de son repas. Il termine sa bouchée, alors qu'il écoute Joan. Cette dernière semble avoir réfléchi de son absence, lui trouvant une excuse, un prétexte : il ne voudrait pas vivre là, dans cet appartement, avec elle. Il fronce légèrement les sourcils, à cette évocation parce qu'à aucun moment, il a décliné cette proposition, cette invitation de vie à deux. Pourtant, c'est ainsi que la trentenaire l'a interprété. « Joan, ce n'est pas du tout ce que tu penses... », commence-t-il par dire, en posant sa fourchette sur le coin de son assiette. « ... C'est un concours de circonstance. », c'est comme cela qu'il pourrait l'expliquer mais il n'est pas certain que Joan se satisfasse de cette excuse. « Ce n'est pas ça... ». Non, ce n'est pas pour cela qu'il s'est absenté. « parce que bien entendu que j'ai envie de vivre ici, avec toi », qu'il souffle, tentant de rassurer de Joan, comme pour la radoucir. « C'est juste que... », il ne sait pas comment lui expliquer, il ne sait pas quoi lui dire. « J'avais besoin de me retrouver seul, parce que je ne voulais pas que tu t'inquiètes pour moi. Et je sais que finalement, c'est ridicule parce que ça a dû avoir le même effet...», souffle-t-il, en tendant l'une de ses mains vers Joan, espérant qu'elle ne rejette pas ce geste. « Tu te souviens de Gabriela, l'amie dont je t'avais parlé ? », commence-t-il.


@joan wright

_________________
Do you love me or love me not ?
 
Never too late to write the best of your story
Remember to breathe
or else you're gonna be sorry
Life's no race, it's a companion
Always face with reckless abandon
◐ waking up to ash and dust.
Voir le profil de l'utilisateur
Joan Wright

messages : 1153
name : anane.
face + © : natalie portman © romane.
multinicks : vesper, phoebe, rob.

age (birth) : thirty-eight (17|08)
♡ status : divorced, moving on.
work : social worker.
activities : being a mom, doing her best, trying not to mess things up.
home : ocean avenue.
points : 1281
moodboard : we've come a long way from where we began. E0a264600f72c6e3071a180f2d386e0c
image : we've come a long way from where we began. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ■■

we've come a long way from where we began. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we've come a long way from where we began. · Sam 8 Jan - 14:29
Ils ne s'étaient jamais disputé, et maintenant qu'elle s'en rendait compte Joan regrettait presque d’avoir ouvert les hostilités et mis les sujets qui fâchent sur la table. Désormais que c’était chose faite, elle n’était plus certaine d’avoir le courage d’affronter les explications de Justyn – n'était-ce pas tellement plus simple de faire la petite conversation comme si de rien n'était et avaler un bon repas chaud comme le jeune homme était tranquillement en train de le faire ? – et elle n’avait même plus qu’une envie : aller se coucher et remettre cette conversation à plus tard. Néanmoins maintenant qu’elle avait mis les pieds dans le plat, il était trop tard pour se dédouaner – elle lui devait bien la possibilité de s’expliquer sur ses récents agissements, qui n'étaient finalement pas motivés par les raisons qu'elle s'était imaginée. « Ok, » répondit-elle, comprenant mieux, en partie du moins, le malentendu. « Eh bien, je suis contente que tu veuilles t’installer ici… » concéda-t-elle sur un ton un peu plus doux, mais sans se dérider tout à fait. Certes, l'idée qu'il souhaite emménager chez elle, comme elle le lui avait proposé, lui apportait un peu de baume au cœur – mais, au fond, ce n’était pas ce qui la chagrinait le plus dans cette histoire et on pouvait lire sur son visage pas vraiment apaisé que sa contrariété n'était pas tout à fait passée. « Mais je suis toujours en colère. » reconnut-elle en baissant imperceptiblement la voix, le ton plus désabusé que véritablement furibond. « Disparaître sans prévenir – ce n’est pas comme ça que ça marche dans cette maison. Et ce n’est pas comme ça que je veux que ça marche dans cette relation. » Elle resta campée sur ses positions, quand bien même elle craignait un peu d’être injuste envers le jeune homme. Leur relation ne durait que depuis guère plus que quelques mois – elle aurait compris que cela fût trop tôt pour que Justyn se sente d’emménager chez elle, mais pas pour qu'il disparaisse dans la nature sans l'en avertir. Cela lui semblait être le minimum, une simple question de respect – mais peut-être Joan était-elle trop exigeante et un peu injuste avec lui.
Ses épaules s'affaissèrent légèrement à cette idée et elle se rassit sur sa chaise pour mieux revenir à la hauteur du jeune homme et ne plus avoir l’impression de lui faire la leçon. « Si tu as besoin d’être seul – ça ne me dérange pas. Juste, dis-le-moi, ok ? » Elle lâcha un petit soupir et posa délicatement sa main sur la sienne, incapable de lui refuser ce geste quand bien même son agacement était encore loin de s’être évaporé. Elle releva les yeux vers lui, son regard s'adoucissant petit à petit malgré une ride d'irritation qui persistait à marquer son front, et prit son thé dans sa main pour en boire une longue gorgée avant que Justyn ne reprenne la parole et mentionne Gabriela. Elle reposa sa tasse dans un petit bruit de porcelaine. « Ton ex ? » Sa main tressauta légèrement dans celle du jeune homme sans s’en retirer tout à fait et Joan fronça un sourcil en attendant qu’il continue sur sa lancée.

_________________
we've come a long way from where we began. JadedConfusedHawk-size_restricted
the moon and its eclipse – superman unrolls a suit before he lifts but I'm not the kind of person that it fits.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé



we've come a long way from where we began. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: we've come a long way from where we began. ·
 Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: