hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

Le forum célèbre un nouvel anniversaire, et c'est grâce à vous !
home sweet home
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

2 participants
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin Keily
played by
portrayed by
messages : 943
name : sissi.
face + © : noah schnapp ▬ © mine.
multinicks : marley, jinho, efrem, basil, aubrey.

age (birth) : 17 yo. (24/05)
♡ status : happy.
work : senior year.
activities : being curious, geeking all day, baking, laughing out loud, singing to the world, talking too much, playing video games.
home : with his stepdad.
points : 2570
image : Let's get lost on Mars. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Let's get lost on Mars. · Mer 16 Mar - 12:16

march 16

Let's get lost on Mars
If you wanna run away with me, I know a galaxy
And I can take you for a ride

@Rob Hendwick  & @Alvin Keily (+  @Isaac Albrecht)

La récente promotion de Isaac était une réelle bénédiction pour toute la maisonnée. Même si son argent ne revenait pas directement dans les caisses du foyer et qu’il ne redistribuait pas son salaire une fois ce dernier encaissé, le reste de la famille pouvait toutefois en bénéficier indirectement. Pourtant en pleine période scolaire, le chirurgien les avait emmené sa cousine et lui dans le Colorado pour une longue semaine à la montagne, où ils purent skier à deux car Aubrey n’était pas en mesure de les accompagner sur les pistes. Ses résultats scolaires étaient remontés depuis le début de l’année et ce grâce à la détermination et la gentillesse de son petit-ami qui ne perdait jamais patience avec lui. Il excellait là où de nombreuses personnes avaient lamentablement échoué avant lui. Alvin Keily était une véritable tête à claques, il agissait généralement comme bon lui semblait et tenait rarement compte des conseils avisés des autres, préférant de loin emprunter un chemin qu’il aurait lui-même choisi au préalable. Pour autant, les choses s’étaient plus ou moins calmées entre son beau-père et lui au cours des derniers mois, sans doute car chacun avait mieux à faire de son côté et une vie sentimentale bien remplie. Tout le monde s’en tirait plutôt bien et aucune grosse dispute n’était à déplorer. L’adolescent restait toutefois fidèle à lui-même et se montrait parfois agaçant et arrogant, comme à son habitude, mais rien de bien méchant comparé aux précédentes querelles qui avaient pu les déchirer mutuellement. L’absence de sa mère se faisait toujours ressentir entre les murs de la maison. Ses photos éclairaient encore diverses pièces de la demeure, néanmoins la vie reprenait progressivement son cours normal afin de permettre à chacun d’aller de l’avant et d’avancer, sans toutefois oublier le passé. Il avait conscience de ne pouvoir interdire à Ike de voir Luna, il n’avait aucun droit de regard sur ses fréquentations, mais cela le peinait toujours intérieurement de le savoir – officiellement – intime avec une autre femme que sa génitrice. Borné, il refusait toujours d’interagir avec la jeune femme et se contentait de brèves salutations, histoire de rester cordial et poli en présence du maître des lieux, mais rien de plus, les échanges ne décollaient jamais et il ne cherchait pas non plus à répondre à ses sollicitations, jugeant l’intérêt de la brunette intéressé et hypocrite. Face à cette unique zone d’ombre dans son quotidien, le garçon décidait en règle générale de mettre de côté cette légère animosité pour se concentrer davantage sur Rob, bien plus attrayant que la vie amoureuse du chirurgien. Aujourd’hui ses cours s’étaient terminés plus tôt, raison pour laquelle son petit-ami et lui avaient décidé de se retrouver chez l’adolescent afin de passer l’après-midi ensemble, pendant que son beau-père était à la clinique et que Aubrey travaillait au Davey’s. Ils avaient la maison pour eux et comptaient bien profiter un maximum de cette tranquillité. Les quelques livres scolaires éparpillés et abandonnés sur la table basse du salon attestaient de la présence des deux garçons dans la maison mais leur petit rendez-vous romantique se passait à l’étage, dans la chambre d’Alvin. De la musique, suffisamment forte mais pas trop non plus, retentissait d’une enceinte posée sur son bureau, tandis que les deux amoureux se bécotaient sur le lit, entrelacés dans une étreinte plus que suggestive, la moitié de leurs vêtements roulés en boules au sol. « Tu veux... » souffla-t-il d’une petite voix presque timide – en contraste avec l’individu qu’il était au quotidien – pour parler de la suite des événements. Ils s’étaient découverts de manière charnelle et avaient une vie sexuelle qui ne regardaient qu’eux et qu’Alvin veillait bien à garder secrète. Son beau-père devait probablement se douter de leur intimité, ils ne se cachaient aucunement devant lui lorsqu’il était question de s’étreindre ou de s’embrasser, mais pour le reste il n’avait pas désiré se confier à lui.

_________________

-- Woke up on the wrong side of reality
and there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Rob Hendwick
played by
portrayed by
messages : 324
name : anane.
face + © : asante blackk © corpsie.
multinicks : joan, phoebe, vik.

age (birth) : 18 (06|06).
♡ status : ◠‿◠✿
work : student ; projectionist @ arc light ; trainee @ wb's pharmacy.
activities : drawing comics, playing ukulele, scrolling through mazebird, talking with everyone in town, hanging around.
home : with his parents (bridgewater way) ; student room (portland).
points : 552
moodboard : Let's get lost on Mars. Giphy
image : Let's get lost on Mars. Oh-i-see-malik-hodges

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ■■■
· Re: Let's get lost on Mars. · Lun 4 Avr - 16:59
Avec Rob, c’était à chaque saison sa lubie, et avec l’arrivée imminente du printemps il lui avait pris l’envie de ressortir sa machine à coudre pour remettre un peu de couleurs dans sa garde-robe. Une fois n’est pas coutume, le garçon (qui n’avait pas cours de la journée) avait passé la matinée sans toucher à ses devoirs, mais à personnaliser ses vestes, rafraîchir ses chemises et customiser ses jeans avec le cœur qu’il mettait toujours à tout ouvrage, pour n’abandonner la tâche que l’après-midi venue pour mieux passer celle-ci en compagnie de son petit-ami.
L’étudiant avait connu quelques garçons avant lui, toutefois Alvin était le premier à obtenir ce titre officiel, une nouveauté à laquelle Rob s’était acclimaté assez rapidement. Certes, ils n’étaient pas sans se connaître des différences de caractère. Alvin était sans conteste le plus tête brûlée des deux, ce qui n’était cela dit pas pour lui déplaire. Quoi qu’il lui donnât parfois un petit coup de coude aussi réprobateur que complice quand il estimait que son petit-ami dépassait les limites, la plupart du temps Rob s’amusait des réactions impulsives comme des répliques arrogantes du garçon, lesquelles ne le lui rendaient que plus attachant encore. D’aucuns auraient sans doute attendu qu’Alvin s’inspire de la personnalité si calme, douce et réfléchie de l’étudiant d’un an son aîné – Rob, lui, aimait à penser que cela allait dans les deux sens : peut-être parvenait-il, à sa manière et dans une mesure toute relative, à apaiser le tempérament d’Alvin, mais en retour celui-ci, par son insouciance et son petit caractère capricieux, lui rappelait qu’ils n’étaient jamais que des adolescents.
Il leur fallait composer, aussi, avec l’emploi du temps d’étudiant de Rob et ses allers-retours entre Portland et Windmont Bay, la présence du beau-père et maintenant de la cousine d’Alvin quand ils étaient chez celui-ci, de la sœur et des parents de Rob quand ils préféraient sa maison, toutefois les mois s’écoulant, les deux adolescents semblaient avoir trouvé une forme d’équilibre qui leur avait permis de se rapprocher davantage encore, sur le plan émotionnel comme sur le plan physique.
La voix un peu timide du garçon, qui était pourtant souvent le plus entreprenant des deux, lui décrocha un sourire en croissant de lune. Combien de fois Rob avait-il arrêté sa main un peu trop aventureuse, étouffant son propre désir, mais trop sage et trop gêné à la fois pour se laisser aller tout à fait en sachant Isaac à l’étage du dessous ou dans l’une des chambres voisines ? Cet après-midi en revanche, la maisonnée était vide – ce n’était d’ailleurs pas si souvent que les garçons avaient les lieux pour eux tous seuls, et désormais qu’il avait contre lui le corps en parti dénudé de son petit-ami, aussi sage soit-il Rob n’avait pas vraiment dans l’idée de se priver de cette occasion. Aussi répondit-il à la question du garçon par un bref hochement de tête, caressant sa joue d’un geste léger comme une plume avant de se rapprocher de lui sans se départir de ce sourire amoureux qui vint s’éteindre contre les lèvres de l’adolescent. Pas question de se réfréner ni de stopper les élans de son petit-ami cette fois-ci, Rob accompagna le geste d’Alvin pour l’aider à se débarrasser de leurs sous-vêtements, les gestes un peu pressés, un peu maladroits, et ne consentit à se détacher de lui qu’au motif d’attraper de quoi se protéger, quelques secondes tout au plus avant de mieux retourner à son étreinte serrée.

_________________

and i saw my reflection in the snow-covered hills 'til the landslide brought me down. i've been afraid of changin', 'cause i've built my life around you. but time makes you bolder, even children get older.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum