hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

Le forum célèbre un nouvel anniversaire, et c'est grâce à vous !
home sweet home
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

2 participants
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Raelyn Irvine
played by
portrayed by
messages : 1452
name : marido @ castiells.
face + © : zendaya © une mie.
multinicks : aurora, citra, eliot, pablo, rosalie, shiv.

age (birth) : vingt six ans, 13 avril 1996.
♡ status : en reconversion emotionelle.
work : étudiante en astrophysique.
activities : aider les autres, faire chier ses parents, trainer en centre ville.
home : parfois chez ses parents, souvent ailleurs.
points : 2072
image : it scares me to feel this way. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : cat, gary, woody.
· it scares me to feel this way. · Jeu 17 Mar - 18:37

who needs a heart when a heart can be broken?.

  @Cataleya Flores     — mars (2022)

La situation était irrémédiablement comprise depuis un bon moment déjà. C’était à croire que chaque sursaut était succédé par une rechute toujours plus violente que la précédente. En d’autres termes, Raelyn tournait en rond avec peu de perspectives devant elle si ce n’était se ressaisir d’urgence. Seulement voilà, en avait-elle la volonté ? Pas vraiment ou pas de façon persistante, car elle oscillait souvent d’un état d’esprit à l’autre eu égard aux situations quotidiennes de sa vie. Ses résultats scolaires étaient en chute libre, les disputes avec ses parents devenaient courantes et elle avait l’impression d’être seule contre la terre entière. Aubrey y compris ne lui parlait plus – ce dont elle était en grande partie responsable – pour l’avoir embrassé par accident. Enfin… pseudo accident puisque l’envie avait été franche, comme une évidence cachée dans un coin de sa tête qui ne demandait qu’à être entendue. La suite en revanche l’avait déstabilisé et se sentant rejetée, elle avait fini par couper définitivement les ponts. Elle ne faisait jamais dans la demie mesure, quitte à en faire les frais par la suite. Aujourd’hui elle se sentait complètement à l’ouest au point d’en oublier sa sortie du soir avec Cat. Cette amitié était dangereuse mais elle n’avait plus que ça, d’ailleurs elle ne pouvait pas nier apprécier sa compagnie. Qu’importe que celle-ci fut l’ex de Aubrey, c’était des histoires qui ne la regardaient pas et c’était d’autant plus vrai maintenant qu’elles ne s’adressaient plus la parole. Par conséquent ce fut très simple pour elle de répondre à l’affirmative à sa demande, trop heureuse de se changer les idées. Elle termina donc le reste de l’après-midi à zoner sur son lit tout en écoutant de la musique, puis quand l’heure approcha elle enfila les premiers trucs qu’elle avait sous la main. Dans cette tenue bien trop large pour son corps fluet, elle n’était ni moche ni belle, banale était sans doute le mot même si elle avait fait l’effort de maquiller ses yeux d’un trait sombre. La clope au bout des lèvres, elle débarqua chez son amie avec un peu de retard et une bouteille sous le bras afin de commencer les hostilités. Elle n’avait pas pris la peine de se renseigner sur la personne qui organisait la fête, qu’importe tant que l’alcool (voire mieux) coulait à flot. D’une bouffée elle termina la cigarette et composa le numéro de Cat plutôt que de sonner chez elle. « Yo. C’est moi je suis là. » Finit-elle par dire d’une voix neutre en dépit de l’excitation que suscitait cette transgression amicale. Son attirance pour les filles s’était révélée au fil des mois un peu par mégarde, jusqu’à connaitre la révélation ultime grâce ou à cause de Aubrey. Elle les trouvait plus douces, plus sincères dans leurs gestes et au combien belles surtout si elle prenait en considération ses déboires auprès de son ex. Celui-ci avait ruiné son existence de a à z et elle se remettait à peine des conséquences quand elle n’était pas trop occupée à le défendre.

_________________

feel the morning on my face, ain't a pill that I didn't take; just alive tryin' 'cause it's been a long day because I'm asleep when I R.I.P.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Cataleya Flores
played by
portrayed by
messages : 191
name : sow — pomeline.
face + © : daniela melchior © mine.
multinicks : ethan, imran, jürgen, kerry, luna, mackenzie, xavi.

age (birth) : 25 (01.09).
♡ status : single.
work : nurse at the wb clinic.
activities : working out, dancing.
home : a flat on pioneer oak w/ wayne.
points : 437
image : it scares me to feel this way. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Wayne, Theo, Raelyn (Riley).
· Re: it scares me to feel this way. · Ven 25 Mar - 8:47
La confusion régnait depuis un moment déjà mais Cataleya tentait au mieux d’en faire fi. Son travail n’était plus très satisfaisant, ses doutes concernant son choix de carrière ne faisaient que s’accentuer au fil des mois. La clinique était pourtant un endroit agréable, elle n’avait pas de problème particulier avec ses collègues, bien au contraire elle s’entendait avec tout le monde et sa hiérarchie était tout ce qu’il y avait de plus correcte. Là où d’autres pâtissaient d’une pression constante ou d’un management abusif, Cataleya s’en sortait très bien. Ce n’était pas son environnement le problème mais bel et bien son métier. Il était difficile pour elle d’encaisser la souffrance des gens, elle ne parvenait pas à fermer les vannes une fois sa journée terminée et se retrouvait ainsi dans un cycle infernal de pensées tristes. Les diverses discussions avec ses parents ne l’avaient pas aidé, du moins elles ne lui avaient pas permis de prendre une décision quant à son avenir. Il restait son oncle Pablo à qui elle voulait en toucher un mot. A vrai dire, elle savait plus ou moins comment régler la situation seule, mais elle avait tout de même besoin d’une petite tape dans le dos pour se faire car elle craignait une autre erreur. Qu’importe, ses pensées confuses l’avaient quittées pour l’instant car une soirée était prévue et Raelyn ne devait pas tarder. A bien des égards, la relation qui l’unissait à l’étudiante était une mauvaise idée : il s’agissait de la meilleure amie de son ex, des plates-bandes sur lesquelles elle ne devait pas marcher au risque d’essuyer une énième tempête. Elle n’avait pas l’impression de mal agir car elle ne traînait pas avec Raelyn pour embêter Aubrey mais bel et bien parce qu’elles se comprenaient, parce que sa compagnie était agréable et que leur amitié en valait le coup. Une part d’elle s’en voulait toujours de voir Raelyn dans son dos mais ce temps là était désormais révolu. Depuis sa rencontre fortuite avec Aubrey, le soir de la Saint Valentin, elle ne se souciait clairement plus de son ex. Cette dernière s’était montrée particulièrement désagréable et si elle se retrouvait esseulée aujourd’hui, c’était entièrement de sa faute. Cataleya chassa la future mère de ses pensées, alors que son téléphone vibra. « Je suis pas encore prête, viens, je t’ouvre. » souffla-t-elle tout en s’exécutant. T’Challa était particulièrement excité, comme à chaque fois que quelqu’un débarquait dans cet appartement et Cat eut un mal fou à la retenir tandis que Raelyn pénétrait dans les lieux. « Installe toi, je dois finir mon autre œil, j’arrive. » Si elle était déjà apprêtée – une tenue plutôt simple, un jean noir et un crop top – en revanche son maquillage laissait à désirer. Elle fila rapidement vers la salle de bain et laissa la porte ouverte afin de discuter avec son amie. « Si T’Challa te soule je peux le mettre dehors, » précisa-t-elle à voix haute car elle entendait les jappements de ce dernier qui était resté auprès de son amie. Elle fit au mieux pour terminer rapidement son trait d’eye liner puis revint de plus belle dans le salon. « Je rêve, t’as ramené une bouteille ? On ne va jamais arriver à cette fête en bon état. » plaisanta-t-elle, un brin gênée tout de même, car Raelyn buvait un peu trop à son goût mais elle n’allait rien dire ce soir, ne voulant pas ruiner l’instant même si cela faisait d’elle une très mauvaise amie. « Tu vas bien sinon ? »

_________________

I tried to be perfect but nothing was worth it. I don't believe it makes me real, I thought it'd be easy but no one believes me. I meant all the things I said.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Raelyn Irvine
played by
portrayed by
messages : 1452
name : marido @ castiells.
face + © : zendaya © une mie.
multinicks : aurora, citra, eliot, pablo, rosalie, shiv.

age (birth) : vingt six ans, 13 avril 1996.
♡ status : en reconversion emotionelle.
work : étudiante en astrophysique.
activities : aider les autres, faire chier ses parents, trainer en centre ville.
home : parfois chez ses parents, souvent ailleurs.
points : 2072
image : it scares me to feel this way. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : cat, gary, woody.
· Re: it scares me to feel this way. · Mar 12 Avr - 19:49
Ce n’était probablement pas une bonne idée mais après tout, Raelyn n’était pas connue pour prendre les décisions adéquates. Peut-être avait-elle été plus responsable par le passé néanmoins cette époque était loin derrière elle. Désormais, elle n’en faisait qu’à sa tête quitte à blesser les autres au passage en plus de ses propres sentiments. Venir ici était sans doute la chose la plus transgressive de ces derniers jours car Cataleya était l’ex de sa meilleure amie. La règle aurait voulu qu’elle n’adresse pas la parole à celle-ci cependant Rae appréciait trop sa compagnie pour – injustement - couper les liens. L’histoire qui liait les jeunes filles ne la regardait pas spécialement (encore plus maintenant) dès lors elle ne voyait pas ce qu’il y avait de mal à fréquenter son amie. Sa clope terminée, elle la rejoignit dans la foulée, un mince sourire sur le bord des lèvres en la voyant apparaitre sur le pas de la porte. Cat était tout ce qu’elle n’était pas, son parfait opposé exactement à l’image de son ex meilleure amie – visiblement, elle aimait les contraires. « Pas de soucis, on n’est pas pressées. » Elle haussa des épaules avec nonchalance puis rentra dans l’appartement en prenant garde à ne pas se prendre les pieds dans l’animal qui s’était précipité sur elle. « Ok. Non je l’aime bien, il est cool. » Se faisant, elle se pencha pour caresser T’Chala non sans jeter un coup d’œil à la porte entrouverte qui laissait deviner la silhouette de Cat. Si Raelyn n’avait pas fait d’effort particulier dans ses fringues – à quoi bon – de son côté son hôte s’était un minimum apprêté. En plus de ses yeux clairs mis en valeur par un trait fin noir, on pouvait voir sa peau et ses courbes grâce à son haut qui ne donnait pas de place à l’imagination. Elle était belle, songea Raelyn tout en se détournant par peur de rougir ou pire ; son expérience avec Aubrey l’avait semble-t-il vacciné de ce point de vue-là. « C’est seulement du vin, je ne pouvais pas venir les mains vides. C’est juste histoire de prendre un apéritif. » L’air légèrement réprobateur de son amie la troubla légèrement mais elle préféra l’ignorer. Cat n’était pas stupide et savait pertinemment quels genres de maux la hantait en permanence à ceci près qu’elle ne la sermonnait pas sur le sujet comme avait pu le faire leur connaissance mutuelle. Raelyn ne savait pas ce qui était le pire entre les deux mais elle n’était pas contre un peu de répit, aussi temporaire fut-il. Bientôt sa vie prendrait un nouveau tournant prochainement et il serait temps de dire adieu à tout ça ou du moins de faire un effort. La transition risquait d’être compliquée pourtant elle refusait d’y songer en se disant qu’elle verrait bien plus tard. « T’as de quoi l’ouvrir ? » Sans attendre de réponse elle fila dans la cuisine à la recherche d’un tire-bouchon et entreprit de les servir. Ce n’était pas vraiment ce qu’elle préférait en guise d’alcool mais ça ferait l’affaire. Elle revint auprès de Cat avec un verre à son attention qu’elle posa sur le lavabo de façon à ce qu’elle ne le renverse pas. « Bien sûr que ça va, pourquoi ça n’irait pas ? Et toi ? » Elle n’avait pas envie de discuter de ses problèmes, juste de se changer les idées. « C’est chez qui ce soir du coup, je n’ai pas compris ? » Ou pas retenu ce qui était équivalent dans son cas.

_________________

feel the morning on my face, ain't a pill that I didn't take; just alive tryin' 'cause it's been a long day because I'm asleep when I R.I.P.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Cataleya Flores
played by
portrayed by
messages : 191
name : sow — pomeline.
face + © : daniela melchior © mine.
multinicks : ethan, imran, jürgen, kerry, luna, mackenzie, xavi.

age (birth) : 25 (01.09).
♡ status : single.
work : nurse at the wb clinic.
activities : working out, dancing.
home : a flat on pioneer oak w/ wayne.
points : 437
image : it scares me to feel this way. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Wayne, Theo, Raelyn (Riley).
· Re: it scares me to feel this way. · Lun 2 Mai - 10:47
Cette habitude de prendre un verre avant d’aller en soirée était étrange mais inhérente à la jeune génération. Cataleya était désormais rodée, même si elle s’en étonnait à chaque fois. C’était sans doute un peu irresponsable d’agir de la sorte, mais jusqu’ici il n’y avait eu aucun souci particulier. De plus, elle connaissait ses limites, ce qui n’était pas le cas de Raelyn. Ce fait la peinait car si la jeune femme ne disait rien, elle semblait s’enfoncer un peu plus dans ses travers et ne voulait aucune aide extérieure. Cataleya n’avait pas la présomption de croire qu’elle règlerait des problèmes qui ne la concernaient pas, néanmoins une main tendue était toujours appréciable et permettait parfois de faire office de levier. Elle espérait être cette béquille qui permettrait un jour à Raelyn de reprendre son élan, même si elle n’agissait pas toujours en conséquence. Aujourd’hui en était encore l’exemple parfait : elle l’avait invité à une fête, elle prenait un verre avant d’y aller, une bonne amie n’aurait-elle pas mis le holà ? Mais qui était-elle pour lui dicter sa conduite ce soir, ou n’importe quel autre soir ? Devait-elle rester les bras ballants en attendant que Raelyn ne réagisse ou devait-elle s’en mêler ? Le choix était cornélien et Cataleya se sentait toujours un peu coupable de faire comme si de rien n’était. « Ah tu as trouvé de quoi l’ouvrir, top. Merci. » Elle termina de justesse un trait d’eye-liner avant de boire une gorgée de vin. « C’est au cas où la fête est pourrie, hmm ? » marmonna-t-elle ensuite avec un sourire en coin. Elle n’avait pas donné beaucoup de précisions à son amie concernant la soirée, ce qu’elle ne manqua pas de souligner au passage. « Un ami d’un ami, je ne connais pas, mais j’avais envie de sortir. » précisa-t-elle dans la foulée avant de revenir sur sa réponse précédente. « Je ne sais pas, parfois ça peut ne pas aller et les amis sont là pour ça, non ? » Elle n’insisterait par car Raelyn allait se braquer et elle n’avait pas envie de ça. Si elle allait bien, tant mieux pour elle, Cataleya ne lui souhaitait que ça car elle le méritait amplement. Son caractère n’était pas toujours facile et ses réactions souvent démesurées, surtout lorsqu’elle était énervée, néanmoins elle savait l'apprécier à sa juste valeur. « Moi ça va aussi, rien de particulier. » Elle haussa les épaules, elle n’avait pas grand-chose à dire non plus, et se contenta de jeter un dernier coup d’œil dans le miroir afin de vérifier son maquillage. « Tu en penses quoi ? » questionna-t-elle avant de se retourner vers Raelyn. Son avis lui importait beaucoup et elle savait qu’elle ferait preuve d’honnêteté avec elle. « Tu es tellement jolie, tout te va. » reprit-elle subitement alors qu’elle se permit de passer son index sur sa mâchoire, admirant son visage quasiment parfait. Raelyn n’avait besoin de rien pour briller, même son trait noir était inutile et un simple sac poubelle était suffisant pour qu’elle éclipse tout le monde.

_________________

I tried to be perfect but nothing was worth it. I don't believe it makes me real, I thought it'd be easy but no one believes me. I meant all the things I said.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Raelyn Irvine
played by
portrayed by
messages : 1452
name : marido @ castiells.
face + © : zendaya © une mie.
multinicks : aurora, citra, eliot, pablo, rosalie, shiv.

age (birth) : vingt six ans, 13 avril 1996.
♡ status : en reconversion emotionelle.
work : étudiante en astrophysique.
activities : aider les autres, faire chier ses parents, trainer en centre ville.
home : parfois chez ses parents, souvent ailleurs.
points : 2072
image : it scares me to feel this way. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : cat, gary, woody.
· Re: it scares me to feel this way. · Mar 17 Mai - 19:38
Loin de se douter des interrogations qui traversaient l’esprit de son hôte, Raelyn jouait nerveusement avec un fil de sa veste pour s’occuper les mains. Elle avait pris un peu d’alcool pour étouffer ses vagues élans de culpabilité, sans vif succès. Il aurait fallu quelque chose de plus fort mais elle s’était promis de ne pas toucher à ça en la présence de Cat. Elle voulait faire des efforts que ce soit pour son amie comme pour les rares personnes qui gravitaient encore à ses côtés en dépit de ses sautes d’humeur. « Non ça s’appelle de la politesse je dirais. » Répondit-elle en haussant mollement les épaules, le nez perdu dans son verre pour masquer sa gêne. Visiblement elle aurait dû prendre des fleurs ou dieu sait quoi qui n’avait aucun rapport avec ses problèmes d’addiction car son interlocutrice paraissait être sur ses gardes. Un sujet que Raelyn n’avait nulle envie d’aborder à cet instant c’est pourquoi elle enchaina sur cette soirée dont elle ne savait pratiquement rien. « Ok on verra bien sur place. » Une fête demeurait une fête, il y aurait toujours le moyen de se divertir ou de profiter, elle ne se faisait pas de soucis pour ça. D’ailleurs, Rae avait surtout fait le déplacement pour passer du temps auprès de la jeune fille, le reste elle s’en foutait pas mal. En entendant la suite de ses propos, elle se rembrunit aussitôt, déçue d’être cataloguée comme amie. En réalité, elle ne savait pas vraiment à quoi s’attendre cependant une partie d’elle aspirait à d’avantage. C’était sans aucun rapport avec Aubrey contrairement à ce que celle-ci pensait puisque Rae appréciait réellement sa compagnie, peut-être trop sans doute. Elle était à l’instar de ces gens qui se prenaient d’affection pour quiconque était gentil à son égard, quitte à tout bousiller ensuite par peur de ne pas être assez bien. « Tant mieux alors. » L’une comme l’autre ne tenait pas à dévoiler ses préoccupations et ce n’était pas plus mal, elles étaient là pour s’amuser pas pour faire une thérapie de groupe. « Ça te va bien, tu es très belle. » Si elle avait évité son regard précédemment, elle ne put s’empêcher de la dévisager quelques secondes en notant tous les détails qui lui avaient échappé jusque-là. C’était plusieurs tâches de rousseurs sur ses pommettes, la subtilité d’un trait noir qui accentuait le bleu de ses yeux et des lèvres qui formaient un sourire encourageant. Merde, il fallait qu’elle se ressaisisse à tout prix au risque de passer pour une dingue. Ceci étant, elle eut un frisson en sentant le léger contact de sa main sur sa mâchoire et se surpris à rougir. Cela faisait deux fois en l’espace de quelques semaines que quelqu’un la trouvait jolie, ce qui était sinon rare, inexistant. Raelyn n’était pas connue (plus maintenant du moins) pour accorder une attention particulière à son apparence. En dehors des évènements familiaux, elle allait au plus simple dans sa garde-robe qui était constituée de pièces très larges et masculines. « Tu le penses sincèrement ? » Murmura-t-elle d’une petite voix qui contrastait avec son tempérament de feu sans la quitter des yeux tandis que sa main libre se posait sur la sienne. « Et si on restait ici ? » Elle effleura sa peau du bout des doigts d’un geste inconscient pour appuyer sa suggestion.

_________________

feel the morning on my face, ain't a pill that I didn't take; just alive tryin' 'cause it's been a long day because I'm asleep when I R.I.P.
Contenu sponsorisé
played by
portrayed by
· Re: it scares me to feel this way. ·
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum