hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le deal à ne pas rater :
Corsair Vengeance LPX 32GB (2 x 16GB) DDR4 3200MHz C16 High ...
99.90 €
Voir le deal

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Woody Hawkes
played by
portrayed by
messages : 830
name : fai
face + © : rpattinson ©all souls
multinicks : dewey, winifred, jimmy

age (birth) : 31 ans
♡ status : meh
work : boulanger le jour, trouble-fête le soir.
activities : pilote amateur, chaque dimanche à l'église, pseudo-guide touristique.
home : bridgewater way.
points : 1660
moodboard : you broke me first ErciEhi
« T’es un homme mort, Rowley ! Que Dieu m’en soit témoin ! » - Woody Hawkes, November 2020.

image : you broke me first Tumblr_m8w4jm7FLK1qdspdto1_500

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open
· you broke me first · Ven 13 Mai - 16:52

you broke me first
you could say you miss all that we had but I don't really care how bad it hurts.

@Aurora Pearson — april 7th (2022)

Ce n’était pas inhabituel pour Woody de se retrouver dans un tel état d’alcoolémie à une heure aussi tardive mais il était définitivement inédit de sa part de s’aventurer à envoyer des textos à son ex-petite amie. Une erreur commune, faite par un millier d’ex en état d’ébriété mais qui ne lui ressemblait pas. Lui qui s’était montré excessivement dans le contrôle dans la séparation et qui avait été inflexible sur le fait qu’ils n’avaient plus rien à voir l’un avec l’autre, le voilà qu’il envoyait des textos par dizaine à Aurora. Certains à peine compréhensibles, d’autres à la limite du convenable. Mais il s’en moquait. Woody était tellement détaché de la réalité à cet instant, qu’il n’arrivait pas à prendre le recul sur les conséquences qu’il engendrerait. Lorsqu’Aurora lui affirma qu’elle venait à sa rencontre, Woody s’y opposa mais finalement abandonna. Elle pouvait venir, il s’en fichait car plus rien n’avait vraiment d’importance dans sa vie. Son téléphone posé à côté de lui, le boulanger était assis sur un banc esseulé et continuait de boire inlassablement une énième bouteille d’alcool bien trop fort. Ses joues écarlates et ses yeux brillants lui donnaient un air joyeux mais il n’en était rien : il était affreusement mal et perdu. Plusieurs voitures passèrent devant lui et il ne pouvait s’empêcher de regarder avec appréhension chaque set de phares qui s’approchait, redoutant le moment où il reconnaîtrait la voiture d’Aurora. Finalement, le moment fatidique arriva et le véhicule, qu’il pourrait repérer entre mille, se gara face à lui. « Oops. » lâcha-t-il tout bonnement avant de relever sa bouteille à ses lèvres et d’en boire une longue gorgée, pour se donner du courage.

_________________
❝ I walked the avenue, 'til my legs felt like stone. I heard the voices of friends vanished and gone. At night I could hear the blood in my veins, just as black and whispering as the rain. ❞
— your mouth is poison, your mouth is wine.
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Pearson
played by
portrayed by
messages : 2123
name : castiells @ marido.
face + © : anya taylor-joy ; © la mie.
multinicks : citra, eliot, pablo, raelyn, rosalie, shiv.

age (birth) : 28 ans, 15 novembre.
♡ status : amoureuse et en couple.
work : (ex) chanteuse d'un groupe de musique folk (the velvet wizards).
activities : écrire des chansons, rêvasser, tenter le diable, jouer du piano, se baigner au lac, marcher dans les bois, chanter, préparer le futur.
home : en colocation avec jürgen.
points : 2936
image : you broke me first TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 - free} : tony, woody.
· Re: you broke me first · Mer 25 Mai - 16:25
C’était le pépiement répétitif du téléphone sur la table de chevet qui l’avait tiré du sommeil. D’ordinaire elle le coupait toujours la nuit afin de ne pas être dérangée mais sans doute avait-elle oublié la veille, perdue dans ses pensées. Or à cette heure-ci cela ne pouvait présager rien de bon ; elle se tourna délicatement sur le côté pour ne pas réveiller son compagnon et jeta un coup d’œil à l’écran. Woody. Évidemment, qui d’autre ? Ils ne s’étaient pas reparlés depuis un moment, un choix de la part de son ex que Aurora respectait même si certains aspects du garçon lui manquaient. Vraisemblablement ce dernier n’était pas dans son état normal car il avait été assez clair précédemment sur le fait de couper définitivement leur lien. Au fil des échanges son intuition se confirma : il était ivre et présentait un comportement à risque. Elle se sentit aussitôt responsable puisqu’elle était consciente que leur rupture était sinon la source principale de ses débordements, une de ses causes. Faisant fi des insultes dont il l’affublait, elle se mit en tête d’aller le récupérer pour être certaine qu’il ne finirait pas par se faire. Jürgen ne lui pardonnerait pas mais peut être que si elle lui expliquait … ? Elle verrait ça plus tard, dans l’immédiat il fallait qu’elle se dépêche en faisant le moins de bruit possible. À tâtons dans le noir, elle enfila les premiers vêtements qu’elle avait sous le nez puis fila prendre la voiture. Dehors les rues étaient désertes ou presque hormis quelques rares individus qui revenaient de soirée après la fermeture des bars. Elle le trouva avachis sur un banc, une bouteille à la main et la mine des mauvais jours. L’exercice allait être compliqué cependant il était hors de question de rentrer tant qu’il n’était pas à l’abri. Elle se gara sur le côté et descendit en serrant son pull sur les épaules à cause de la bise nocturne. « Donne-moi ça, tu as assez bu. » Sans crier garde, elle lui arracha la bouteille des mains pour être sûre qu’il ne recommencerait pas ses exploits en sa compagnie. « Qu’est ce qui t’as pris ? » Ajouta-t-elle sur la défensive sans le quitter du regard alors qu’elle faisait référence à ses appels au secours. Il avait beau prétendre le contraire, il avait fait exprès d’agir de la sorte, sachant qu’elle rappliquerait dans la seconde. En dépit de la tournure qu’avait pris leur idylle, une partie d’elle lui était attachée et il le savait. « Allez viens, je te ramène chez toi. » Elle s’approcha de sa silhouette voutée et l’aida à se lever sans lui donner le choix de fuir.

_________________
 
if you feel like you're the spark then come out of the dark ; all I need is the rhythm, me & the rhythm nothing between.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Woody Hawkes
played by
portrayed by
messages : 830
name : fai
face + © : rpattinson ©all souls
multinicks : dewey, winifred, jimmy

age (birth) : 31 ans
♡ status : meh
work : boulanger le jour, trouble-fête le soir.
activities : pilote amateur, chaque dimanche à l'église, pseudo-guide touristique.
home : bridgewater way.
points : 1660
moodboard : you broke me first ErciEhi
« T’es un homme mort, Rowley ! Que Dieu m’en soit témoin ! » - Woody Hawkes, November 2020.

image : you broke me first Tumblr_m8w4jm7FLK1qdspdto1_500

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open
· Re: you broke me first · Mer 22 Juin - 9:11
@Aurora Pearson

La silhouette qui s’extirpa du véhicule lui parut, sous les lueurs artificielles de la nuit, fantasmagorique. Un fantôme du passé, un souvenir venu le hanter. Malgré l’éblouissement et sa peine à garder les yeux ouverts, il ne détourna pas son regard d’Aurora jusqu’à ce qu’elle arrivât à son niveau. Surpris par son premier geste très affirmé, il laissa la bouteille lui échapper des mains. Mollement mais le regard sévère, il s’exclama. « Hey, j’te permets pas ! » Pourtant, ses épaules s’affaissèrent et il n’eut aucun geste pour récupérer sa bouteille. Il n’avait pas la force, ni la volonté de se battre avec Aurora. Elle lui demanda ensuite la raison de ses messages et cette fois, son visage s'empreignit d’une couleur rosée qui n’avait rien à voir avec l’alcool. « J’ai juste oublié de t’retirer d’mes numéros préférés. Ça arrive. Mais t’sais quoi ? J’préfère encore t’avoir écrit qu’avoir contacté ma mère. » Il eut un rire stupide et passa une main derrière sa nuque, se sentant nauséeux. « J’peux t’retourner la question : qu’est-ce qu’tu fous-là ? » L’instant d’après, la jeune femme entreprit de l’aider à se lever avec la ferme intention de le raccompagner chez lui. « Non… » marmonna-t-il, cette fois de manière un peu plus véhémente. Face à son gabarit, les vains efforts de la musicienne pour le soulever ne changèrent rien. Néanmoins, sa proximité familière rendit Woody atrocement mal à l’aise et il glissa à l’autre bout du banc, comme s’il s’agissait d’une échappatoire efficace. « J’t’ai dit : j’pas besoin de toi ! » Il attrapa le col de sa veste et le serra autour de son cou, un frisson inattendu s’étant emparer de lui. Il aurait aimé claquer des doigts et faire disparaître cette silhouette du passé mais même bourré comme il l’était, il savait que ce n’était pas possible. Lorsqu’Aurora avait une idée en tête, il était impossible de l’en détourner, même si cette idée était aussi déplorable, absurde et ridicule que de venir en aide à son ex contre son gré.

_________________
❝ I walked the avenue, 'til my legs felt like stone. I heard the voices of friends vanished and gone. At night I could hear the blood in my veins, just as black and whispering as the rain. ❞
— your mouth is poison, your mouth is wine.
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Pearson
played by
portrayed by
messages : 2123
name : castiells @ marido.
face + © : anya taylor-joy ; © la mie.
multinicks : citra, eliot, pablo, raelyn, rosalie, shiv.

age (birth) : 28 ans, 15 novembre.
♡ status : amoureuse et en couple.
work : (ex) chanteuse d'un groupe de musique folk (the velvet wizards).
activities : écrire des chansons, rêvasser, tenter le diable, jouer du piano, se baigner au lac, marcher dans les bois, chanter, préparer le futur.
home : en colocation avec jürgen.
points : 2936
image : you broke me first TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 - free} : tony, woody.
· Re: you broke me first · Mar 19 Juil - 17:33
Ce face à face s’avéra plus douloureux qu’elle ne l’avait imaginé d’une part à cause de l’état de Woody et d’autre part eu égard aux souvenirs qui revenaient par dizaine. L’alcool était une chose qu’elle ne supportait pas chez lui – mais qui était-elle pour lui faire la morale après ce qui s’était passé ? En mettant un terme à leur relation elle avait perdu cette possible, cependant lorsqu’il avait pris l’initiative de l’appeler inconsciemment à l’aide, elle ne pouvait pas rester muette. Aurora lui arracha donc la bouteille des mains pour prévenir tout dégât supplémentaire même s’il paraissait déjà assez éméché à en juger par ses gestes lents et saccadés. « Je n’ai pas besoin de ta permission. Tu fais n’importe quoi. » Un euphémisme à en juger par son état général et le regard vitreux qu’il lui renvoyait dans la pénombre. « Ça peut toujours s’arranger, on peut l’appeler si tu veux. » Elle n’avait pas son numéro néanmoins elle était capable de lui voler son téléphone pour trouver le numéro. Il était absolument hors de question qu’elle ne décampe avant de l’avoir mis en sécurité. Si elle devait joindre sa mère pour s’en assurer, elle n’hésiterait pas une seule seconde. ]« Je suis là parce que tu m’as contacté. » S’il n’avait pas spécifiquement demandé à ce qu’elle vienne le chercher, elle avait pris les devants, ayant trop peur de voir son nom dans les brèves du lendemain. En veillant sur lui, elle pouvait faire le nécessaire afin qu’il rentre chez lui sans problème, du moins en théorie puisqu’il refusait de bouger. Fluette comme elle était, Aurora ne faisait pas le poids pour le trainer de force vers la voiture ; bras ballants elle abdiqua pour s’asseoir sur le banc à une distance raisonnable. Le vent agita ses cheveux tandis que la culpabilité revenait tordre son estomac. Tout c’était de sa faute, elle ne pouvait pas s’enlever cette idée de l’esprit alors que tout dans l’apparence de Woody semblait lui donner raison. S’il buvait, c’était pour oublier, s’il se battait c’était pour étouffer sa peine et la liste était longue. Malheureusement, elle se sentait impuissante et incapable de lui donner ce qu’il désirait vraiment. Elle avait beau s’excuser ou répéter que leur histoire avait sincère, il ne la croyait pas tout en aspirant à davantage de sa part. Silencieuse, elle ne savait pas par où commencer pour lui faire entendre raison sans le brusquer ou réveiller sa colère enfouie. « Je ne partirais pas tant que tu es dehors, tant pis si ça veut dire que je dois rester assise là avec toi. » Elle se tourna vers lui pour observer son visage abimé et poursuivit d’une voix douce. « Tu devrais arrêter de faire ça, ce n’est pas la solution et ça ne te fera pas du bien sur le long terme. » Faire la morale n’était pas dans ses prédispositions mais elle ne pouvait pas le laisser se bousiller le foie comme ça. « Je sais que tu t’en fou d’aller bien mais moi j’y tiens. Je sais ce que tu m’as dit et je le respecte mais ne reste pas seul. » Finit-elle par dire dans un souffle.

_________________
 
if you feel like you're the spark then come out of the dark ; all I need is the rhythm, me & the rhythm nothing between.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Woody Hawkes
played by
portrayed by
messages : 830
name : fai
face + © : rpattinson ©all souls
multinicks : dewey, winifred, jimmy

age (birth) : 31 ans
♡ status : meh
work : boulanger le jour, trouble-fête le soir.
activities : pilote amateur, chaque dimanche à l'église, pseudo-guide touristique.
home : bridgewater way.
points : 1660
moodboard : you broke me first ErciEhi
« T’es un homme mort, Rowley ! Que Dieu m’en soit témoin ! » - Woody Hawkes, November 2020.

image : you broke me first Tumblr_m8w4jm7FLK1qdspdto1_500

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open
· Re: you broke me first · Sam 30 Juil - 9:40
@Aurora Pearson

La brise nocturne continuait de le faire frissonner à un rythme régulier et il aurait aimé boire une gorgée ou deux pour se réchauffer mais Aurora lui ayant perquisitionné sa seule bouteille, il dû se résoudre à rester tranquille. « C’est pas moi qui m’suis levé en pleine nuit pour v’nir aider mon ex bourré. » répliqua-t-il avec une pointe de méchanceté dans la voix. Aurora avait ce don pour toujours le critiquer mais ne prenait pas vraiment la peine de contempler ses propres contradictions. Lorsqu’elle évoqua la possibilité de convoquer sa mère, Woody lança un regard sans équivoque à la jeune femme. Il était hors de question qu’il alarme qui que ce soit d’autre ce soir. Elle prétendit ensuite que sa présence n’était dû qu’au fait qu’il lui ai envoyé des textos et il eut un sourire mauvais. Il frotta ses mains l’une contre l’autre et répondit, sans la regarder. « T'aurais pu envoyer les flics. Ils sont habitués maint’nant, j’sais qu’une cellule m’attend pour la nuit. » Ce n’était pas faux : Woody avait tellement passé de soirées alcoolisées que les policiers de Windmont Bay s’était habitués à l’avoir avec eux en cellule de dégrisement. Ainsi assis l’un à côté de l’autre, dans la nuit noire, éclairés par un simple lampadaire, Aurora et Woody étaient pourtant à des années lumières de l’harmonie qui les avait jadis rassemblés. Ils étaient physiquement là mais leurs êtres maintenaient un mur entre eux. « Tu m’gâches ma soirée. » marmonna-t-il, bougon, en constant qu’il n’arriverait pas à se débarrasser d’elle. Pire encore, elle entreprit de lui faire la morale et il ne put résister à l’envie de la foudroyer du regard. Malgré les sentiments qu’il éprouvait encore à son égard, il réussit à garder ses yeux sur elle, sans broncher. « T’as fini ? J’te l’ai déjà dit, j’pas b’soin de tes leçons. J’ai l’impression qu’depuis qu’on n’est plus ensemble, t’as un tas d’choses à me dire mais par contre quand on était en couple, il t’était impossible de m’dire c’que tu ressentais pour l’autre crétin. » La colère montait progressivement en lui mais il eut la sagesse (ou la fatigue) de s’interrompre pour reprendre son calme. Il prit une profonde inspiration et, résigné mais surtout déterminé à mettre un terme à cette soirée qui commençait à lui faire du mal, il se leva du banc. « Dépose-moi, et qu’on n’en parle plus. » Titubant, il flanqua ses mains dans ses poches et regarda le pavé, comme s’il y trouvait soudainement un intérêt fascinant.

_________________
❝ I walked the avenue, 'til my legs felt like stone. I heard the voices of friends vanished and gone. At night I could hear the blood in my veins, just as black and whispering as the rain. ❞
— your mouth is poison, your mouth is wine.
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Pearson
played by
portrayed by
messages : 2123
name : castiells @ marido.
face + © : anya taylor-joy ; © la mie.
multinicks : citra, eliot, pablo, raelyn, rosalie, shiv.

age (birth) : 28 ans, 15 novembre.
♡ status : amoureuse et en couple.
work : (ex) chanteuse d'un groupe de musique folk (the velvet wizards).
activities : écrire des chansons, rêvasser, tenter le diable, jouer du piano, se baigner au lac, marcher dans les bois, chanter, préparer le futur.
home : en colocation avec jürgen.
points : 2936
image : you broke me first TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2 - free} : tony, woody.
· Re: you broke me first · Lun 8 Aoû - 18:21
C’était le même scénario qui se répétait en boucle depuis des semaines ou plutôt depuis leur rupture. Elle avait (presque) tourné la page et lui persistait à rester bloquer dans un entre deux pour le moins persistant. Or son comportement avait de quoi l’inquiéter car Woody semblait déterminé à se foutre en l’air pour attirer son attention ou pour tromper son chagrin voire les deux. Elle ne minimisait pas sa douleur mais elle ne savait plus quoi faire pour l’aider à remonter la pente et se ressaisir. Ce soir encore, il réitérait ses exploits en soufflant sur les braises de la culpabilité qui lui rongeait l’âme. Persuadée d’être à l’origine de ses malheurs, elle se sentait impuissante et ne pouvait décemment pas l’abandonner sur le bord de la route. Ses doigts se resserrèrent sur la bouteille qu’elle tenait puis elle en prit une gorgée à son tour pour se réchauffer. « Dixit celui qui est bourré et qui a appelé son ex au lieu d’appeler ses amis. » Parmi tous ses contacts – y compris Scar – il avait choisi de faire appel à elle pour une bonne raison. Il y avait certainement une part inconsciente de son cerveau qui souhaitait la voir et qui misait sur le fait qu’elle rappliquerait aussitôt en sachant qu’il était danger. Pour ça, son voisin n’avait pas tort car la jeune femme s’était éclipsée au plus vite afin de le tirer de cette mauvaise passe, sans en toucher mot à son petit ami. Chaque problème en son temps, elle aviserait les répercussions de ses actions plus tard. « C’est ça que tu fais maintenant ? Te mettre plus bas que terre pour finir en prison ? Tu vaux mieux que ça. » Sa phrase se transforma en un petit nuage de buée alors que la bise nocturne se glissait entre eux comme une barrière invisible. Ils n’avaient jamais été aussi proches et éloignés à la fois, aux antipodes de ces rires joyeux et de ces étreintes fébriles qui avaient accompagné leur relation. « Tu gâches la mienne aussi, on est quitte. » Un mince sourire se dessina sur son visage tandis que leurs regards se croisaient enfin dans la pénombre. Quelque part là-dessous, se trouvait le garçon dont elle était tombée amoureuse mais qui se refusait désormais à elle par fierté. Jusqu’à présent, elle avait respecté ses demandes néanmoins elle ne supportait plus cette situation qui la blessait plus qu’il ne pouvait sans doute l’imaginer. « Je me suis déjà expliquée et je ne le referais pas. » Elle avait beau se répéter en long et en large, il restait campé sur ses positions en refusant d’entendre ses justifications, ce qui les avait poussé à rompre les liens. « Ok bien. » Soulagée qu’il abdique, elle se leva à son tour et lui ouvrit la porte du véhicule avant de rejoindre son propre côté. « Je te dépose où ? » Elle alluma ensuite le moteur et mit sa ceinture pour rejoindre la route éclairée en silence. Elle ignorait quoi dire ou quoi faire, dès lors elle se contenta de fixer le paysage, en essayant de ne pas trop songer à son passager.

_________________
 
if you feel like you're the spark then come out of the dark ; all I need is the rhythm, me & the rhythm nothing between.
Contenu sponsorisé
played by
portrayed by
· Re: you broke me first ·
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum