hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -47%
Xiaomi Fan 2 Lite – Ventilateur sur pied ...
Voir le deal
38.35 €

2 participants
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Chase Spears
played by
portrayed by
messages : 73
name : phs
face + © : my + monoclegraphic.tumblr
multinicks : -

age (birth) : twenty-five.
♡ status : BDE.
work : real estate agent, looking for a partnership or an agency.
activities : --
home : a motel room for now.
points : 123
image : secret(s) - carmine TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en, 3/4.
· secret(s) - carmine · Dim 19 Juin - 20:26

everyone has a secret
Cool these engines
Calm these jets
I ask you, how hot can it get?
And as you wipe off beads of sweat
Slowly, you say, I'm not there yet

@carmine muller — 06.2022

La devanture du magasin ne paie pas de mine. S'il n'avait pas besoin de cet argent, Chase n'aurait jamais mis les pieds ici. Pourtant, il se retrouve contraint d'y entrer, d'offrir son meilleur sourire à l'une des employés et de déployer ses meilleurs talents de négociateur.

Ce n'est que quelques minutes plus tard, dans une conversation bien entamée, qu'il montre l'une des pièces principales de sa collection personnelle. Un bracelet incrusté de vrais diamants. La vendeuse le questionne du regard, sort une loupe pour identifier les pierres, puis lui fait signe d'attendre. Chase en profite pour faire le tour du magasin. Il lève les yeux - entre les peintures, les objets crasseux et les vieux meubles poussiéreux dont il fait vite le tour - observe, répertorie les différentes choses qui font cet endroit atypique. Le propriétaire est sûrement un vieux monsieur à la moustache mal taillée, à l'haleine fétide, prêt à dégainer ses histoires rocambolesques de l'ancien temps où il était explorateur. Un petit soupir s'échappe de sa bouche, l'ennui devenant vite son compagnon de chemin. Il consulte son portable, puis entend quelques bruits sortir de l'arrière boutique. Son attention se reporte sur l'employée, qui a toujours le bracelet en main. Derrière elle, la suit un homme. Une quarantaine d'années. Une barbe finement taillée. Un air d'Indiana Jones s'il était mannequin d'un magasine pour aventuriers. Chase penche la tête, esquisse un fin sourire. - Good afternoon, L'homme ne lui porte même pas attention: il est bien trop focalisé sur le bracelet. - This is my mom's, il précise. - She gave it to me when I was 18, continue-t-il même, se justifiant sur la provenance du bijou. - She bought it while vacationing in Brazil with my dad. Peut-être que l'historique ne l'intéresse pas. Sûrement même, en voyant le peu de réactions qu'il dégaine. Chase reste tout de même focalisé sur le visage de l'inconnu. I wish I could hear your voice, il prie. L'agent immobilier inspire profondément lorsqu'il daigne finalement croiser son regard. - What do you think? il demande finalement, espérant enfin avoir une réaction de l'homme.


_________________
you've never been to Heaven, have you?
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Carmine Muller
played by
portrayed by
messages : 50
name : jonathan.
face + © : jackles – self, inacatastrophicmind.
multinicks : sonny.

age (birth) : 42 – 30.10.80.
♡ status : single.
work : former archeologist, owner of an antiques shop.
activities : reading romance novels, taking flying lessons, flirting with any two-legged strangers, ignoring his parents' phone calls.
home : looking for accomodation, currently sleeping in his shop.
points : 156
moodboard : secret(s) - carmine E93cf09c0f85c371967e20300519fc74
image : secret(s) - carmine 8ac1750664783e298113274c50ec66d19d733c51

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open 3/3 – fr/en
· Re: secret(s) - carmine · Lun 20 Juin - 20:57
living my best life, driving
driving you crazy
paradising
living my best life thriving


Carmine soupire mais refuse d’ouvrir les paupières. Mr Muller ? Sir ? l’interroge avec insistance la voix féminine qui vient troubler son repos. Il grommelle, façon peu courtoise de lui demander de le laisser tranquille. Rien n’y fait et la voix revient à l’assaut. Elle le contraint à ouvrir les yeux et à se redresser sur chaise. « Yes ? » demande-t-il sans cérémonie à la jeune femme qui se tient devant la porte de son bureau. Ses yeux de pie son immédiatement attiré par un objet brillant que tient l’employée de son magasin entre ses doigts fins. « Ah. » Carmine n’a pas besoin d’en savoir plus ou d’attendre la réponse de la jeune femme pour connaitre les raisons de cette interruption. Il se relève, tape du pied sur le sol et enfile sa chemise qu’il boutonne à la hâte. « Let’s see that beauty. » lance-t-il en prenant le bijou des mains de son employée, avant de quitter la pièce dont il referme la porte derrière eux. Il n’est pas inhabituel qu’on vienne le trouver lorsque certaines pièces sont amenées dans son magasin d’antiquités ; Carmine a plus d’expertise dans le domaine des métaux et objets précieux que les deux employés mal payés et non qualifiés qui alternent dans sa boutique. Et ce genre de transactions comporte son lot de risques, auxquels il n’exposerait pas les pauvres âmes innocentes de ses employés.

Le bracelet en main, Carmine se dirige vers le comptoir sans un regard ou un mot pour la personne venue se débarrasser de son trésor. Il inspecte le bijou sous toutes les coutures, s’assure que le sceau indiquant qu’il s’agit d’or est bien présent, puis attrape une loupe qui lui sert à en inspecter les diamants. Le mensonge du vendeur lui sert de bande sonore pendant qu’il procède à l’inspection du bijou et une fois qu’il la conduite à son terme, Carmine relève la tête et tombe sur un jeune homme brun, à l’apparence bien différente des junkies et autres dépourvus de la vie qui viennent d’ordinaire se débarrasser de leurs collection chez lui. « Brazil, huh ? » Carmine se redresse. « I never knew Brazil was a popular destination for diamonds amateurs. I went to Brazil once. Bought this. » Il sort un revolver de la poche arrière de son jean et le pose sur le comptoir, à côté du bracelet. Façon subtile d’intimider le jeune homme dont il ne connait ni le nom ni le visage. « Tell you what I think. I think this shouldn’t be in my possession, and certainly not in yours. » Son instinct commande à Carmine de refuser d’acheter le bracelet. Mais l’amour des choses qui brille, sa nature de pie collectionneuse, sont trop fortes.

« The diamonds aren’t very clear and it’ll take some work to resell. I’ll give you 800. »
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum