hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-12%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG Galaxy M13 64Go 4G Light Blue à 149€
149 € 169 €
Voir le deal

2 participants
◖cover your eyes, the devil's inside◗
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Burton
played by
portrayed by
messages : 2730
name : corpsie.
face + © : j. ransone + ©ransonepj.
multinicks : beckett - gary - isaac - larissa - peter - vince.
trigger : -
warning : maladie mentale, meurtre, violence.

age (birth) : 40 {28.05}
♡ status : wini-fried.
work : field agent for an alarm company.
activities : trying not to stab or strangle (or punch) people, taking his meds, laying low.
home : a sublease on pioneer oak.
moodboard :
Pressure's rising fast. 8ETCqVN
¤
Pressure's rising fast. T6NLOkD
¤
the time was wrong
tw: maladie mentale, violence.

points : 3967
image : Pressure's rising fast. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off. (0/3) Aurora - Winifred - Kerry - AU!Pablito.
· Pressure's rising fast. · Lun 20 Juin - 11:03

Ooh, yeah he mad
I'm racking up white diamonds,
throw me in the sky,
you would swear the sun shining


@Winifred Limon — 8 mai 2022

Même s’il n’avait pas ce pouvoir sur elle – à son plus grand désarroi – Tony envisageait de retirer à Winifred l’usage de son téléphone portable durant ses heures de travail afin d’éviter d’être dérangé ou de voir son humeur sombrer au moindre de leurs échanges. S’il aimait la belle brune, il redoutait de voir son prénom s’afficher sur son écran. Elle possédait cette fâcheuse manie de tirer sur la corde par écrit alors qu’ils parvenaient toujours plus ou moins à gérer leurs conversations quand ils se retrouvaient face à face ; il pouvait certainement remercier son regard noir qui en général remettait Limon à sa place ou lui faisait tout au moins comprendre qu’elle allait trop loin. Il prit une profonde inspiration au moment d’insérer sa clé dans la porte de son appartement avant de pénétrer à l’intérieur, ne sachant à quelle sauce il allait être mangé ce soir. Pour changer, un peu, il était aujourd’hui question d’argent, un sujet qui n’avait jamais été réellement soulevé entre les deux car leur train de vie était raisonnable, surtout grâce à Tony qui n’avait guère besoin de beaucoup pour survivre. Le plus gros de ses dépenses personnelles résidait dans ses médicaments, car il n’en était pas remboursé, faute de consulter un professionnel pour avoir une ordonnance. Il n’aimait pas rentrer énervé, ni savoir que sa compagne allait lui faire monter sa pression artérielle. Il avait besoin de calme afin de travailler sur lui-même, car Winifred n’avait pas idée des efforts requis pour ne pas serrer ses mains autour de sa gorge. Comme si elle était consciente de la situation – et c’était sans doute le cas – Estrella vint l’accueillir en posant son museau humide contre ses genoux. Tony lui gratouilla le dessus de la tête avant d’aller dans la cuisine se servir une bière. « Salut, » marmonna-t-il à l’attention de Winifred sans lui porter une attention particulière. Il faillit lui proposer une bouteille avant de se raviser en se remémorant de son état.

_________________

oblivion is calling out your name
when you play it hard, and I try to follow you there. It's not about control but I turn back when I see where you go.
can you paint with all the colors of the wind
Voir le profil de l'utilisateur
Winifred Limon
played by
portrayed by
messages : 1510
name : fai
face + © : aarjona - @fassylover
multinicks : woody, dewey, ruth
trigger : -
warning : -

age (birth) : 33 ans, 3 septembre
♡ status : tony-ed, preggo, one day married for sure
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row et CHEZ TONYYYYYYYYYYY
moodboard : Pressure's rising fast. T6NLOkD
Pressure's rising fast. NpvHxP0

points : 6736
image : Pressure's rising fast. Tumblr_inline_pbg9d6dVOk1rk450s_540

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Re: Pressure's rising fast. · Ven 1 Juil - 11:52
@Tony Burton

Son accident survenu quelques semaines auparavant n’avait causé aucuns dégâts corporels ni à elle, ni au pauvre bosquet de la municipalité qu’elle avait percuté mais de toute évidence, il causerait des dégâts à son compte en banque. Des dégâts à 4 500$ pour être exact. Son compte, déjà en berne, força Winifred à réfléchir à des solutions pour régler cette amende au plus vite afin d’éviter des attaques judiciaires. Tout naturellement, son premier recours fut de solliciter Tony sur un prétexte qu’elle espérait convaincant : le futur confort de leur bébé. Malheureusement, leur premier échange sur le sujet ne fut pas une réussite et Tony mit tout simplement un terme à leur conversation. « Quelle pince… » lâcha-t-elle en abandonnant son téléphone sur une table basse. S’il n’était pas prêt à lui filer des sous pour aménager leur nid familial, alors il ne risquait pas de lui lâcher un centime pour la réparation du bosquet de la rue voisine.

La fin de journée arriva enfin et Tony avec. Winifred, occupée à nettoyer ses outils de maquilleuse professionnelle pour la énième fois de la semaine, ne se leva pas immédiatement pour accueillir son petit ami. Estrella s’en chargea à sa place mais, depuis sa chaise, la jeune femme scruta Tony. Il ne fit aucun détour pour venir l’embrasser ni prendre des nouvelles du fœtus – alors qu’il savait qu’elle avait eu une échographie importante le matin même. Au bout d’interminables minutes, il finit par la saluer, froidement, de loin, et Winifred leva les yeux au ciel. Il pouvait se montrer tellement agaçant lorsqu’il était de cette humeur. « T’as passé une bonne journée ? » demanda-t-elle comme pour prendre la température. L’instant d’après, elle posa le pinceau qu’elle tenait entre ses mains et fit glisser le dossier contenant les photos de son échographie devant elle, comme pour l’appâter. « J’ai quelque chose pour toi. » Sa voix était étonnamment douce, presque mielleuse. Lorsque Tony ouvrirait le dossier, il découvrirait les premières photos de leur enfant, encore petit mais les membres principaux formés et la tête prédominante. Sur le compte-rendu, il pourrait alors lire « sexe : féminin ».

_________________
❝ Every move you make and every vow you break, every smile you fake, every claim you stake, I'll be watching you. ❞
◖cover your eyes, the devil's inside◗
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Burton
played by
portrayed by
messages : 2730
name : corpsie.
face + © : j. ransone + ©ransonepj.
multinicks : beckett - gary - isaac - larissa - peter - vince.
trigger : -
warning : maladie mentale, meurtre, violence.

age (birth) : 40 {28.05}
♡ status : wini-fried.
work : field agent for an alarm company.
activities : trying not to stab or strangle (or punch) people, taking his meds, laying low.
home : a sublease on pioneer oak.
moodboard :
Pressure's rising fast. 8ETCqVN
¤
Pressure's rising fast. T6NLOkD
¤
the time was wrong
tw: maladie mentale, violence.

points : 3967
image : Pressure's rising fast. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off. (0/3) Aurora - Winifred - Kerry - AU!Pablito.
· Re: Pressure's rising fast. · Ven 1 Juil - 15:50
« Une bonne journée alors que j’étais au travail et que je n’ai pas arrêté d’être dérangé par ma chômeuse de gonzesse ? Bof… » Il donnait la couleur, comme à chaque fois qu’elle l’enquiquinait durant ses heures de boulot. Winifred le connaissait, depuis le temps, et aurait dû savoir qu’il n’était jamais de bon ton d’insister lorsqu’il répondait froidement à leurs échanges de textos. Cependant, la brunette ne faisait pas dans la demi-mesure et n’était pas non plus du genre à s’écraser face à lui, caractéristique qui lui plaisait autant qu’elle l’irritait. « Mais ça aurait pu être pire, » ajouta-t-il en maugréant, d’une voix moins agressive, comme s’il savait qu’il devait calmer le jeu afin d’éviter un drame. Il se tenait toujours métaphoriquement sur la pointe des pieds en présence de la maquilleuse, car il pouvait vriller à la vitesse de l’éclair, cependant, paradoxalement, être constamment agacé par sa compagne contribuait à l’empêcher de subir des écarts d’humeur trop intenses. « Qu’est-ce que c’est ? Une promesse d’embauche pour toi ? » Depuis aussi longtemps qu’il la côtoyait, Winifred n’avait jamais travaillé, ce qui constituait un problème non négligeable car même si son salaire était correct, Tony ne serait pas en mesure de subvenir aux besoins d’un foyer à quatre têtes – dont une baveuse. Il s’approcha de la modeste table de cuisine pour jeter un œil par-dessus son épaule. Intrigué, et légèrement anxieux car il détestait la couleur et la forme des dossiers médicaux, il posa sa bière puis glissa la pulpe de ses doigts sur la couverture cartonnée avant de la soulever. Les sourcils froncés, son éternelle expression soucieuse sur les traits, il détailla les images en noir et blanc durant plusieurs secondes avant de soupirer. « Une fille, » murmura-t-il tandis que sa main libre venait s’installer autour de la nuque de sa petite amie. Il avait déjà été père, une éternité auparavant, mais n’avait pas vécu les événements habituels allant de paires avec la grossesse, c’était la première fois qu’il voyait une échographie représentant un petit bout de lui. « C’est pour ça que tu avais besoin d’argent ? » demanda-t-il d’une voix étouffée par l’émotion. Ils n’étaient pas mariés donc il ne pouvait pas lui faire profiter de la complémentaire santé de l’agence, et il était bien placé pour savoir que les frais médicaux coûtaient un bras dans ce foutu pays.

_________________

oblivion is calling out your name
when you play it hard, and I try to follow you there. It's not about control but I turn back when I see where you go.
can you paint with all the colors of the wind
Voir le profil de l'utilisateur
Winifred Limon
played by
portrayed by
messages : 1510
name : fai
face + © : aarjona - @fassylover
multinicks : woody, dewey, ruth
trigger : -
warning : -

age (birth) : 33 ans, 3 septembre
♡ status : tony-ed, preggo, one day married for sure
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row et CHEZ TONYYYYYYYYYYY
moodboard : Pressure's rising fast. T6NLOkD
Pressure's rising fast. NpvHxP0

points : 6736
image : Pressure's rising fast. Tumblr_inline_pbg9d6dVOk1rk450s_540

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Re: Pressure's rising fast. · Mar 5 Juil - 18:06
@Tony Burton

Si Tony était patient, Winifred était extrêmement tolérante. Elle pouvait tout lui pardonner : ses accès de colère, son manque de tendresse et même ses abus verbaux. Elle était folle d’amour pour lui, sans raison ni retour. Elle fit une moue et ses épaules s’affaissèrent sous la violence de ses propos. Comme à son habitude, il lui reprochait inlassablement son absence de travail et, connaissant trop bien ce disque rayé, Winifred préféra faire profil bas. Il n’avait pas tort dans le fond mais que pouvait-elle faire pour y remédier ? Personne à Windmont Bay ou dans la région ne semblait enclin à confier son minois à une excessive obsédée. Même si elle était aujourd’hui suivie et beaucoup plus stable qu’il y a un an, le voisinage ne semblait pas prêt à tourner la page. Fort heureusement pour elle, Tony – sans doute au contact de ses lèvres sur le goulot de sa bouteille – descendit de ses grands chevaux et adoucit son ton. Elle lui tendit alors le dossier médical du jour et, comme si c’était plus fort que lui, son petit ami s’autorisa une nouvelle critique à son égard. « Si c’était le cas, je l’aurais placardée sur la porte d’entrée afin d’éviter d’avoir à affronter ton humeur massacrante. » Elle le regarda alors parcourir du regard le document, sans en perdre une miette. Elle aurait tout donné à cet instant pour être dans sa tête. Un geste tendre, enfin, à son égard, lui fit comprendre qu’il chassait enfin ses sombres pensées. « C’est dingue. » répondit-elle, réalisant de mieux en mieux que l’être dans son ventre serait leur fille. Elle leva ses yeux sur Tony, émue, savourant cet instant suspendu. Lorsqu’il lui demanda alors s’il s’agissait de la raison pour laquelle elle avait besoin d’une telle somme, Winifred ouvrit la bouche mais la referma directement. Son cerveau était en train de faire des circuits de formule un. « Hum… Oui. » A l’instant où elle prononça ce mot, elle sut qu’elle le regrettait mais elle était lancée et rien ni personne ne pouvait stopper une Winifred aveuglée par ses mensonges. « Enfin, je fais comme je peux mais cette grossesse est compliquée à gérer seule financièrement. » Ce n’était pas un mensonge intégral : les frais médicaux étaient importants mais pas aussi excessifs. Tant que Tony ne lui demanderait pas les factures, elle pouvait prétendre le montant qu’elle souhaitait, après tout.


Dernière édition par Winifred Limon le Sam 30 Juil - 9:59, édité 1 fois

_________________
❝ Every move you make and every vow you break, every smile you fake, every claim you stake, I'll be watching you. ❞
◖cover your eyes, the devil's inside◗
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Burton
played by
portrayed by
messages : 2730
name : corpsie.
face + © : j. ransone + ©ransonepj.
multinicks : beckett - gary - isaac - larissa - peter - vince.
trigger : -
warning : maladie mentale, meurtre, violence.

age (birth) : 40 {28.05}
♡ status : wini-fried.
work : field agent for an alarm company.
activities : trying not to stab or strangle (or punch) people, taking his meds, laying low.
home : a sublease on pioneer oak.
moodboard :
Pressure's rising fast. 8ETCqVN
¤
Pressure's rising fast. T6NLOkD
¤
the time was wrong
tw: maladie mentale, violence.

points : 3967
image : Pressure's rising fast. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off. (0/3) Aurora - Winifred - Kerry - AU!Pablito.
· Re: Pressure's rising fast. · Ven 8 Juil - 9:08
L’humeur de Tony n’était massacrante que parce que Winifred se permettait des libertés avec lui, il la fusilla du regard lorsqu’elle osa lui répondre comme s’il était un vulgaire pote mais laissa couler pour cette fois, car son esprit fut rapidement accaparé par un dossier – littéralement – bien plus important et intéressant. Sa fille. Leur fille. « Dingue, » répéta-t-il, car le choix d’adjectif de la part de sa compagne était on-ne-pouvait-plus adéquat pour décrire leur projet commun. Ils étaient fous, chacun à leur manière, individuellement, et de concert pour tenter une aventure aussi compliquée à gérer émotionnellement. Cependant, à cette seconde, lorsqu’il releva le nez vers Winifred et croisa ses grands yeux de biche, il y crut à nouveau. Elle était chiante, bruyante, expansive, agaçante, mais elle était là, à ses côtés, et elle l’aimait sans condition, chose qu’un tout petit nombre de femmes avait réussi à faire au cours de ses quatre décennies d’existence. Il l’écouta avec attention, son regard passant de l’échographie au visage de sa petite amie dans un ballet incessant, puis il hocha la tête. Il n’était pas riche, il recevait un salaire décent et ne payait pas un loyer mirobolant, cependant les cachets qu’il se procurait sous le manteau faisaient un trou certain dans son budget, chose que Limon ignorait à son sujet. Il ne possédait pas de compte en banque et n’avait par conséquent aucune économie, ces dernières ayant de toute façon été saisies lors de ses différents procès ou lui ayant permis de s’acquitter des frais d’hospitalisation. « Tu pourrais louer la maison de tes parents ? » C’était une grande bâtisse dont elle pourrait tirer un loyer intéressant. Il se racla la gorge, la pulpe de ses doigts continuant de caresser l’image en noir et blanc. « Ou alors on pourrait s'y installer. Nous ne pourrons plus vivre très longtemps ici… » Le studio était déjà étriqué pour le couple et Estrella. A dire vrai, il ne comprenait pas la raison qui avait poussé Winifred à emménager ici au lieu de lui proposer l'inverse. « Je pourrais te donner l’argent du loyer à toi, plutôt que de payer ce trou à rat ? » Quitte à vivre ensemble, autant le faire dans une maison plus spacieuse qui pourrait mériter le nom de foyer.

_________________

oblivion is calling out your name
when you play it hard, and I try to follow you there. It's not about control but I turn back when I see where you go.
can you paint with all the colors of the wind
Voir le profil de l'utilisateur
Winifred Limon
played by
portrayed by
messages : 1510
name : fai
face + © : aarjona - @fassylover
multinicks : woody, dewey, ruth
trigger : -
warning : -

age (birth) : 33 ans, 3 septembre
♡ status : tony-ed, preggo, one day married for sure
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row et CHEZ TONYYYYYYYYYYY
moodboard : Pressure's rising fast. T6NLOkD
Pressure's rising fast. NpvHxP0

points : 6736
image : Pressure's rising fast. Tumblr_inline_pbg9d6dVOk1rk450s_540

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Re: Pressure's rising fast. · Sam 30 Juil - 10:19
@Tony Burton

Tony n’était pas facile (euphémisme) à sonder. Même après tant de mois passés à vivre avec lui, Winifred n’était jamais sûre d’interpréter correctement ses réactions. Parfois, elle pensait même qu’Estrella s’en sortait mieux qu’elle. Pourtant, à cet instant, même si aucun mot ni aucun sourire ne vint appuyer son intuition, elle sût qu’il était heureux d’apprendre qu’il serait père d’une petite fille. Elle le laissa savourer la nouvelle, sans un mot, observant avec bonheur son compagnon prendre l’ampleur de la réalité qui frémissait dans ses entrailles. Une bulle paisible qui tranchait avec leur dispute quelques minutes auparavant et qui s’éclata lorsque Tony reprit la parole. Il évoqua la demeure familiale de Winifred et son sang se glaça. Ses parents étaient effectivement à la retraite au Mexique et avaient laissé carte blanche à leur fille concernant la propriété - tant qu’elle ne revendait pas le bien. Sous la table, son genou droit s’agita, trahissant une anxiété grandissante au fur et à mesure que Tony faisait des plans sur la comète. « Non. Enfin, je l’ai prêtée à un… ami… oui voilà, un ami de passage en ville qui me vient en aide pour un sujet passager. Pas pour longtemps mais elle ne sera pas libre d’ici la naissance. » Son regard fuyant, elle se mit à astiquer ses pinceaux déjà propres. « Et puis, tu détesterais la décoration. Et les voisins. Les voisins sont infectes. » Elle tenta alors de le convaincre par un battement de cils séducteur. « Crois-moi, oublie cette baraque. » Elle s’essaya à un sourire mais son visage était si crispé qu’il était quasi impossible qu’il eut l’effet escompté. Finalement, elle sursauta et leva son pinceau, un éclair de génie venant de la frapper. « Tony, j’ai une idée ! Et si tu demandais à ton patron une avance en lui expliquant la grossesse et… peut-être même un mariage ! » Elle se leva soudainement et poussa sa chaise d’un coup de pieds. Elle se précipita alors dans les bras de son amant, soudainement embarquée plus que de raison par l’idée d’une union officielle entre eux. « Ô Tony, tu ferais de moi la femme la plus heureuse du monde ! » Si son intention première était de trouver un budget pour payer son amende, elle devait reconnaître que la discussion prenait une tournure inattendue qui commençait à sérieusement lui plaire. Elle tendit sa main gauche sur le visage marqué de son homme et rêva à une alliance sur son annulaire.

_________________
❝ Every move you make and every vow you break, every smile you fake, every claim you stake, I'll be watching you. ❞
◖cover your eyes, the devil's inside◗
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Burton
played by
portrayed by
messages : 2730
name : corpsie.
face + © : j. ransone + ©ransonepj.
multinicks : beckett - gary - isaac - larissa - peter - vince.
trigger : -
warning : maladie mentale, meurtre, violence.

age (birth) : 40 {28.05}
♡ status : wini-fried.
work : field agent for an alarm company.
activities : trying not to stab or strangle (or punch) people, taking his meds, laying low.
home : a sublease on pioneer oak.
moodboard :
Pressure's rising fast. 8ETCqVN
¤
Pressure's rising fast. T6NLOkD
¤
the time was wrong
tw: maladie mentale, violence.

points : 3967
image : Pressure's rising fast. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off. (0/3) Aurora - Winifred - Kerry - AU!Pablito.
· Re: Pressure's rising fast. · Dim 7 Aoû - 11:57
L’idée était sortie naturellement car la logique évidente de cette proposition lui crevait désormais les yeux. Ils avaient beaucoup plus à gagner de s’installer dans une villa de plusieurs chambres par rapport à cette sous-location miteuse d’une pièce avec une salle de bain exigüe qui n’était pas conçue pour accueillir un nourrisson. « Comment ça, un ami ? » Depuis quand Winifred Limon connaissait-elle des gens qu’elle appréciait et qui l’appréciaient suffisamment en retour pour obtenir cette dénomination ? La succession d’excuses qu’elle lui envoya, couplée à l’expression étrange de son visage, ne fit qu’accroître le l’incrédulité de Burton. Dubitatif, il fit la moue mais la laissa terminer, se jurant de ne jamais oublier cette fameuse baraque, non. Au contraire, elle avait aiguisé sa curiosité au point de vouloir aller jeter de lui-même un œil à l’intérieur pour vérifier ce qui la mettait autant sous pression. Il la connaissait désormais assez pour réaliser quand elle mettait le nez dans une galère. « Tu m’emmerdes, Wini… » Il était tiraillé entre l’agacement et l’enthousiasme communicatif de la brunette, qui savait comment papillonner des yeux pour le ranger de son côté. Cependant, il serait un roseau difficile à plier sur ce point, car il ne pouvait pas se permettre d’exiger de l’argent de la part de son employeur sous peine de pénétrer dans son collimateur et de fait risquer sa place. Il était pour lui inconcevable de perdre ce job qu’il avait obtenu avec facilité et qui n’avait guère demandé une foule de justificatifs lors de son embauche. Il savait que trouver un autre taf dans les parages ne serait pas la même rengaine. « C’est quoi la limite à ton bonheur ? Parce que j’ai l’impression que ça ne s’arrêtera jamais, chaque jour qui passe, tu inventes une nouvelle lubie. » Sans doute cette particularité était-elle due à sa maladie, il n’en savait trop rien, ce n’était pas un sujet de conversation fréquent et poussé entre eux. Il était simplement au courant qu’elle ne prenait plus ses pilules depuis la grossesse et que son tempérament faisait le yoyo depuis, les hormones n’aidant définitivement pas sa cause. « Je peux te filer mille balles pour que tu te fasses plaisir, et à la petite, mais ne compte pas sur un mariage… » Se pointer à la mairie la bouche en cœur pour se lier à jamais à une femme dont le nom avait déjà couru sur les lèvres des mégères de Windmont Bay ? C’était se passer la corde au cou, dans tous les sens du terme. Une idée saugrenue et perverse s’immisça dans son esprit, alors il releva le nez vers elle et attrapa la main qu’elle maintenait près de son visage pour lier ses doigts aux siens. « Si on vivait dans la maison de tes parents… on pourrait économiser pour un mariage, cela dit… » murmura-t-il d’une voix doucereuse qui ne lui ressemblait pas.

_________________

oblivion is calling out your name
when you play it hard, and I try to follow you there. It's not about control but I turn back when I see where you go.
can you paint with all the colors of the wind
Voir le profil de l'utilisateur
Winifred Limon
played by
portrayed by
messages : 1510
name : fai
face + © : aarjona - @fassylover
multinicks : woody, dewey, ruth
trigger : -
warning : -

age (birth) : 33 ans, 3 septembre
♡ status : tony-ed, preggo, one day married for sure
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row et CHEZ TONYYYYYYYYYYY
moodboard : Pressure's rising fast. T6NLOkD
Pressure's rising fast. NpvHxP0

points : 6736
image : Pressure's rising fast. Tumblr_inline_pbg9d6dVOk1rk450s_540

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Re: Pressure's rising fast. · Sam 3 Sep - 9:11
@Tony Burton

Winifred avait été naïve de croire que son explication suffirait à taire la curiosité de son petit-ami. Lorsqu’il lui demanda plus d’informations sur cet "ami", elle haussa les épaules, le visage fermé. « Un ancien camarade de classe. Laisse tomber. »  Elle lui caressa le bras pour le convaincre et ne le lâcha pas, bien déterminée à ce qu'il accepte de l’épouser. Enfin, dans l’idéal, elle aurait aimé que l’idée vienne de lui mais parfois, on n’est jamais mieux servie que par soi-même. « Il faut croire que notre amour m’inspire un monde sans limite. »  Elle sourit, amusée par ses propres propos. Leur lien était effectivement incommensurable : toujours dans les extrêmes, rarement tempérés. Maintenant que leur amour s’incarnait de jour en jour dans ses entrailles, il devenait impensable qu'il se termine autrement qu’en une supernova. Finalement, Tony lâcha du lest et elle pencha la tête, plutôt satisfaite de ce premier pas. « Merci ! Je savais que tu serais un excellent papa. »  Elle se hissa sur la pointe des pieds et l’assaillit de baisers sur son visage, jusqu’à ce qu’il reprit la parole et brisa son enthousiasme. Ses épaules s’affaissèrent et elle fit un pas en arrière, venant s’appuyer d'une main sur le dossier de sa chaise. « Je n’ai qu’une parole, tu le sais Tony. Je ne peux pas mettre à la porte mon ami. Pas sans délai. »  Elle marqua une pause et repensa aux raisons pour lesquelles elle avait besoin de Theo. Des raisons qu’elle ne pouvait absolument pas confier à Tony et qui, au fil des jours, avec le recul, commençaient à lui paraître ridicules, surtout si elles l’empêchaient d’accéder à son rêve le plus cher : épouser Tony. « Mais j’entends ce que tu me dis. Je vais y réfléchir. »  Elle était toujours en attente de la part de Theo qu’il agisse pour elle auprès de Kerry mais le temps commençait à être long et les éléments fournis très maigres. Techniquement, elle pourrait prétendre à une brèche de leur contrat tacite et l’expulser de chez elle. Songeuse, l’humeur de la maquilleuse parut presque morose lorsqu’elle demanda, timidement, à Tony. « Tu voudrais m’épouser ? »  A cet instant crucial, elle se sentait comme face au Sphinx : anxieuse, vulnérable mais pleine d’espoir.

_________________
❝ Every move you make and every vow you break, every smile you fake, every claim you stake, I'll be watching you. ❞
◖cover your eyes, the devil's inside◗
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Burton
played by
portrayed by
messages : 2730
name : corpsie.
face + © : j. ransone + ©ransonepj.
multinicks : beckett - gary - isaac - larissa - peter - vince.
trigger : -
warning : maladie mentale, meurtre, violence.

age (birth) : 40 {28.05}
♡ status : wini-fried.
work : field agent for an alarm company.
activities : trying not to stab or strangle (or punch) people, taking his meds, laying low.
home : a sublease on pioneer oak.
moodboard :
Pressure's rising fast. 8ETCqVN
¤
Pressure's rising fast. T6NLOkD
¤
the time was wrong
tw: maladie mentale, violence.

points : 3967
image : Pressure's rising fast. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off. (0/3) Aurora - Winifred - Kerry - AU!Pablito.
· Re: Pressure's rising fast. · Jeu 8 Sep - 16:42
Il fallait croire que Winifred devait consulter à nouveau un spécialiste pour reprendre des pilules et retrouver un esprit plus clair, car elle disait n’importe quoi, encore plus que d’habitude. Il fixa ses lèvres et son sourire lui indiqua qu’elle se moquait de lui, ce qui eut le don de le rassurer alors qu’il n’aimait pas cela. Il eut un rictus à son tour et haussa les épaules, signe qu’il n’en avait rien à faire de ses bêtises, et qu’il ne la croyait pas. Il ne serait jamais en mesure de répondre à toutes ses attentes, alors elle devrait apprendre à les réfréner si elle espérait construire un avenir durable avec lui. Il ne fallait malheureusement pas tirer trop sur la corde de Tony Burton, car cette dernière était fragile, à l’image de sa santé mentale. Il ferma les yeux quand il se retrouva assailli de baisers, qui réchauffèrent son cœur de pierre, et il glissa un bras dans la longue chevelure ondulée de sa compagne. « Ne me mets pas trop la pression, » souffla-t-il, les yeux baissés vers le sol, tandis que Winifred perdait de sa bonne humeur à son tour. Il acquiesça d’un mouvement de tête. Il n’était pas celui qui la presserait pour qu’elle prenne une décision, il n’était pas comme elle, en outre ils s’étaient tous les trois habitués à cohabiter dans ce modeste appartement et il leur restait de longs mois avant d’ajouter une nouvelle tête sous leur toit. « C’est tout réfléchi, ça arrivera quand tu le pourras, mais c’est ce que nous ferons, Wini. » Pour une fois, sa voix n’était pas celle d’un type blasé ou râleur, mais d’un homme sûr de lui, presque confiant en l’avenir. Il n’avait jamais mis les pieds à l’intérieur de sa maison familiale, il s’y était rendu une ou deux fois mais n’avait franchi le seuil à aucune occasion, cependant il savait qu’il y avait plus de deux pièces, que la cuisine ne se trouvait pas dans le salon et qu’il y était possible de se brosser les dents ailleurs que dans la cabine de douche. En outre, ils n’auraient rien à payer en logeant là-bas ; l’argent avait une telle importance aux yeux de Winifred qu’il commençait à se méfier de la raison qui l’empêchait d’économiser sur ce point. Elle avait parlé d’un prêt à un ami, ce qui signifiait qu’elle ne réclamait aucun loyer. Voilà qui était louche et qui demanderait une petite enquête de sa part. Quand l’appartement fut plongé dans un calme peu commun, il releva le regard en direction de la belle brune et scruta son visage. « Te marier avec moi ne t’apporterait rien, Winifred. Je n’ai pas d’argent, je n’ai pas de famille, je n’ai que moi et mes problèmes… » Sa mine déconfite lui faisait oublier son petit stratagème. « Crois-moi, il est préférable que l’on continue notre relation en l’état. On pourrait se faire une cérémonie pour la forme, pour officialiser auprès de nos connaissances, si tu veux… mais faire ça devant une institution officielle te desservirait trop. » Elle ne comprendrait pas sa réponse, car elle ne connaissait que le Tony de Windmont Bay, toutefois il s’ouvrait un peu sur son passé morbide, auquel elle ne souhaiterait sans doute pas être rattachée. « Si tu te maries avec moi, tu te maries avec tous mes démons, mes fantômes et mes squelettes… » Et Dieu savait qu’ils étaient nombreux.

_________________

oblivion is calling out your name
when you play it hard, and I try to follow you there. It's not about control but I turn back when I see where you go.
Contenu sponsorisé
played by
portrayed by
· Re: Pressure's rising fast. ·
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum