hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

2 participants
can he make a mark ☆ if he gives up his spark?
Voir le profil de l'utilisateur
Gary Hastings
played by
portrayed by
messages : 2653
name : corpsie.
face + © : bambi garfield © me & andrewgarfield-daily.
multinicks : beckett - isaac - larissa - peter - tony - vince.

age (birth) : 34. {24.08}
♡ status : young father.
work : aerospace engineer.
activities : star-gazing, mostly.
home : his grand-parents' house near the forest.
points : 5118
moodboard : A spider web is tangled up with me. 2c3c25d16f4da3d537f55812ef5e8b408bde5b8d
image : A spider web is tangled up with me. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : o - Aubrey, Raelyn.
· A spider web is tangled up with me. · Ven 8 Juil - 15:54

A spider web is tangled up with me. 7c5930ea1307670ffe989ce014281a87 A spider web is tangled up with me. D291131b3c4627d732cacde2b2a573484483b934
Oh no I see a spider web
And it's me in the middle, so I twist and turn
But here am I in my little bubble

@Aubrey Blum & Gary Hasting — 02.07.2022

Cette ville allait avoir sa peau. Il ne lui avait fallu que quelques semaines après son retour en Oregon pour le réaliser, toutefois les derniers mois ne faisaient qu’appuyer douloureusement sur cette réalité. Il ignorait les raisons qui poussaient les habitants à faire traîner leurs langues et leurs oreilles sur la vie d’autrui de la sorte, et si cela ne l’avait pas dérangé dans un premier temps, il commençait à se lasser d’être la cible des quolibets alors qu’il ne demandait que du calme pour vivre sa petite vie déjà assez compliquée. Sa journée s’était pourtant déroulé sous de bons auspices, il s’était occupé de River durant l’après-midi et avait rendu visite à sa sœur qui l’avait par la suite invité à rester dîner, il était rentré chez lui sur les coups de vingt-deux heure, l’esprit serein, jusqu’à ce que plusieurs vibrations précipitées en provenance de son téléphone ne vinrent porter un coup fatal à sa bonne humeur. Il essaya de garder la tête froide le temps de coucher son fils, la berceuse quotidienne fut chantée avec une voix chevrotante et l’attention à moitié ailleurs. Il s’autorisa une rapide douche froide dans une vaine tentative de se rafraîchir les idées, cependant le faux blond eut la mauvaise idée de faire un tour dans les commentaires sous la publication Mazebird qui portait son nom et celui de la mère de son enfant. « Putain d’enfoirés de bouseux de mes c..., » marmonna-t-il en se retenant de justesse de ne pas répondre à quiconque osait juger sans rien connaître de sa vie, ni de celle d’Aubrey. Ce fut Raoul, encore une fois, qui sauva la mise en réclamant une sortie nocturne, ce que Gary lui autorisa en embarquant son paquet de cigarettes ainsi que le baby-phone. Il abandonna son téléphone à l’intérieur, sur la table basse, ouvert sur la conversation avec la jeune Blum, dont le dernier texto annonçait l’heure approximative de son retour après sa journée de travail au bar. Il ne savait pas si elle avait déjà pris connaissance ou non du post, si elle n’osait pas le contacter, si elle avait honte d’être à nouveau sous les feux des projecteurs, si elle s’en voulait d’avoir été percée à jour. Il n’avait aucune idée de son état d’esprit et avait bien du mal à se fixer sur sa propre réaction. Dire qu’il n’avait jamais songé à une telle éventualité aurait été un mensonge, toutefois les derniers mois écoulés avaient suffi à lui faire oublier que les femmes étaient vicieuses. Il ne faisait pas confiance à Aubrey sur tout, mais sur ce point, il lui accordait. Il était de retour à l’intérieur et se lavait les mains avant de remplir la gamelle d’eau de Raoul quand il entendit le bruit d’une portière qui claque. Le temps était-il passé si vite ces deux dernières heures ou rentrait-elle plus tôt à cause de cette sombre affaire ? Il leva les yeux vers l’horloge murale et soupira. « Hé… » lâcha-t-il lorsque Aubrey passa la porte d’entrée. Il lui accorda le délai nécessaire pour se débarrasser de ses chaussures et de sa veste avant de passer aux choses sérieuses. « Tu as vu la rumeur ? » demanda-t-il sans détour, ne sachant pas déceler dans sa façon d’agir si elle était dérangée ou non. « Je vais commencer à croire que nous formons le duo le plus populaire de Windmont Bay, car tout le monde ne parle plus que de nous… » Malgré la forme humoristique de sa remarque, sa voix était éteinte, défaitiste.

_________________
starlight and silver fields
Behind the dreams of mastery, love dies silently , torn to the flesh as the fire bleeds echoes of history. I'm ready to start the conquest of spaces expanding between you and me, come with the night the science of fighting the forces of gravity.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Aubrey Blum
played by
portrayed by
messages : 3000
name : sissi.
face + © : h. steinfeld - © corpsie & tumblr.
multinicks : alvin, marley, griffin, basil, jinho.

age (birth) : 24 ans - 02/12.
♡ status : maman d'un petit river.
work : étudiante.
activities : manquer de sommeil, s'occuper de son bébé tout en étudiant, essayer de ne pas dépenser le peu d'argent qu'elle a.
home : chez gary.
points : 4709
moodboard : A spider web is tangled up with me. Fa83c1763993c967061fe41625ad7dcbb2e30d5c
image : A spider web is tangled up with me. Hailee-hailee-steinfeld

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gary.
· Re: A spider web is tangled up with me. · Sam 9 Juil - 19:19
Cette semaine avait été particulièrement éreintante pour la jeune Blum. Entre ses études qu’elle avait repris depuis lundi, les tâches ménagères à partager avec Gary et leur bébé, elle ne voyait plus les journées défiler. Le temps s’écoulait à une vitesse folle alors qu’elle avait la curieuse sensation de ne pas suffisamment en avoir pour accomplir tout ce qu’elle devait faire. Bien qu’un peu fatiguée, elle avait accepté de remplacer Vince au bar vendredi soir, samedi et dimanche ; de quoi se faire de l’argent de poche dont elle avait grand besoin. De plus, le grand échalas avait accepté de la payer avec un taux horaire plus élevé que celui d’une simple serveuse, ce n’était pas énorme certes, néanmoins elle était ravie. Et même si son corps ne partageait pas son enthousiasme à cette seconde précise, sa raison la remercierait plus tard, elle en était persuadée. Elle vivait désormais sous le même toit que Gary et même si ses absences impliquaient de le faire garder seul River, elle savait pertinemment que la voir se donner les moyens d’avancer ne le laisserait pas indifférent. Il n’était pas comme Ike, il ne se contenterait pas de l’héberger sans émettre de jugement, elle devait donc partir du principe qu’elle était à tout moment sur un siège éjectable. Si on pouvait prendre pour acquis bon nombre de personnes à Windmont Bay, ce n’était définitivement pas possible avec Hastings. Concentrée sur sa mission, elle n’avait pas spécialement consulté son téléphone durant la journée, à part pour regarder si l’ingénieur l’avait contactée pour un éventuel problème avec le nourrisson. Tout semblait s’être bien déroulé car il ne chercha pas à la solliciter. Rester des heures loin de son téléphone portable ne lui ressemblait pas, elle était davantage du genre à être accrochée à son écran, pour autant elle ne prit même pas la peine d’examiner les différentes notifications qu’elle avait pu recevoir durant la soirée, l’esprit uniquement focalisé sur le Daveys et son bébé qu’elle retrouverait prochainement. De ce fait, lorsqu’elle rentra tardivement à la maison, l’histoire de l’énième rumeur sur son compte lui était encore étrangère. Les traits tirés par la fatigue, elle retira ses chaussures et soupira doucement en abandonnant sa veste dans l’entrée. « Hé, » répéta-t-elle machinalement avant de relever les yeux sur lui en sentant son regard insistant sur elle. « Quoi ? Quelle rumeur ? » Elle fronça les sourcils et expira fortement avant de prendre possession de son téléphone portable pour s’intéresser finalement à toutes les alertes et tags qu’elle avait pu recevoir au cours des dernières heures. « C’est une blague ? » souffla-t-elle, sans pour autant demander de réponse. Il s’agissait davantage d’une question pleine de lassitude. « Ça commence à devenir écœurant à force… » Elle n’avait rien contre le fait de faire parler d’elle – à partir du moment où les ragots étaient valorisants – mais cette fois-ci c’était trop. Ce foutu Mazebird s’était déjà exprimé sur le sujet précédemment, pourquoi donc se répéter à nouveau ? Ils la traînaient elle et son bébé dans la boue sans penser à la peine qu’ils pouvaient provoquer. Le processus d’acceptation de sa grossesse avait été long et fastidieux, par conséquent lire de telles idioties la mettait en colère. « C’est ridicule de revenir là-dessus. Ils n’ont rien d’autre à se mettre sous la dent donc ils recyclent des anciennes rumeurs ? » Elle secoua la tête et disparût un instant dans la cuisine pour aller se laver les mains. « Et puis on était encore en couple quand je suis tombée enceinte. » Elle ignorait si elle devait poursuivre cette conversation et se justifier auprès de lui ou s’ils devaient passer tout simplement à autre chose. Gary était assez mystérieux mais elle se doutait qu’il ne lui faisait pas totalement confiance. Elle n’oubliait pas non plus qu’il était allé jusqu’au test de paternité, par conséquent tout restait possible désormais. Il n’était pas connu pour être influençable, néanmoins à force d’entendre autour de lui qu’elle était manipulatrice, peut-être finissait-il par douter et à le croire lui aussi. « Qu’est-ce que ça peut leur faire qu’on soit ou non ensemble ? Qui ça intéresse au juste ? » Ils n’étaient pas des célébrités, personne ne prêterait attention à ces bêtises. C’était davantage la partie sur la grossesse qui lui taraudait l’esprit. Elle regarda à nouveau son portable puis le déposa sur un meuble avant de se rapprocher de Gary. « Même si nous n’en n’avons pas vraiment parlé depuis que je vis ici, c’est plus ou moins le cas, tu ne trouves pas ? On mène un peu une vie de couple, non ? » Dans sa tête à elle, les choses étaient claires, elle avait l’impression de s’être mise en ménage avec lui et se considérait comme prise par ailleurs, en revanche elle n’était pas certaine que le maître de maison avait la même vision des choses. Ils partageaient le même lit, il acceptait ses baisers quand elle l’embrassait, ils avaient couché ensemble trois jours plus tôt. Même s’il refusait les étiquettes, il fallait se faire une raison et admettre l’évidence.

_________________

--- I've been hiding all my hopes and dreams away, just in case I ever need 'em again someday
I've been watching but the stars refuse to shine, I've been searching but I just don't see the signs. I know that it's out there. There's gotta be something for my soul somewhere.
can he make a mark ☆ if he gives up his spark?
Voir le profil de l'utilisateur
Gary Hastings
played by
portrayed by
messages : 2653
name : corpsie.
face + © : bambi garfield © me & andrewgarfield-daily.
multinicks : beckett - isaac - larissa - peter - tony - vince.

age (birth) : 34. {24.08}
♡ status : young father.
work : aerospace engineer.
activities : star-gazing, mostly.
home : his grand-parents' house near the forest.
points : 5118
moodboard : A spider web is tangled up with me. 2c3c25d16f4da3d537f55812ef5e8b408bde5b8d
image : A spider web is tangled up with me. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : o - Aubrey, Raelyn.
· Re: A spider web is tangled up with me. · Mer 13 Juil - 15:23
Il peinait à croire la mine surprise de la jeune femme lorsqu’il imposa l’histoire de la rumeur dans la conversation, sans même avoir pris de ses nouvelles alors qu’elle devait être fatiguée après une rude semaine. Il l’avait fréquentée plusieurs mois et son téléphone portable était une extension de ses doigts, il était par conséquent logique de douter de sa bonne foi ce soir. Afin de ne pas s’énerver inutilement, il la laissa prendre connaissance du post Mazebird en retournant s’installer dans le canapé. Il haussa les épaules à la question rhétorique de la jeune femme, réalisant petit à petit qu’elle ne lui mentait pas, en tout cas pas sur son délai de lecture de la rumeur maudite, puis se passa une main sur le visage. Écœurant, c’était le mot juste. La popularité ne le dérangeait pas, le voyeurisme en revanche lui hérissait les poils ; il ne pouvait cautionner l’existence de quelqu’un de suffisamment fourbe pour épier le moindre de leurs faits et gestes, et pourtant, il y avait au moins une personne en ville qui correspondait à ce profil, voire plusieurs. L’adage jamais deux sans trois était hélas encore vrai pour lui, qui se voyait être la victime de cette fichue page qui devait être en manque d’inspiration. Plus il y pensait, plus il se doutait de l’âme abjecte qui se trouvait derrière. Beaucoup pouvaient en vouloir à Gary, rares cependant étaient ceux qui lui vouaient une haine intense au point de s’acharner de la sorte sur sa famille et lui. « Ils ne savent pas tout, alors ils brodent… C’est évident que c’est quelqu’un de notre cercle qui a balancé l’information, ou pire, qui gère ce Mazebird. » Dina et Raelyn étaient les premiers visages qui s’imposaient à lui, car elles avaient plus ou moins récemment fait entendre leur animosité à l’égard de l’un et/ou de l’autre. Il ne se rabaisserait pas à chercher de les contacter à ce sujet, toutefois il restait sur ses gardes, prêt à bondir au moindre faux pas de leur part. « Des imbéciles continuent d’aimer et de donner de la visibilité à ces histoires farfelues, alors ils continuent… » Si tout le monde les ignorait, ils retourneraient dans les limbes de l’oubli. Il releva le nez dans sa direction lorsqu’elle s’approcha, une moue boudeuse sur les traits, signe que sa colère laissait peu à peu la place à la lassitude. Il pinça les lèvres et secoua lentement la tête de haut en bas, pensif durant quelques secondes. S’il avait dans un premier temps imposé un mode de vie séparé pour les deux, la barrière instaurée par ses soins avait été contournée quelques jours plus tôt, quand elle lui avait demandé de le rejoindre dans son lit pour améliorer son confort, avant d’être totalement écrasée par le rapprochement charnel et sexuel de leurs deux corps. Il aurait pu assumer son côté goujat en lui répondant que rien de tout cela n’avait d’importance ni ne définissait leur relation, cependant les enjeux étaient trop grands, il ne pouvait se permettre de perdre River en repoussant Aubrey. Il tendit un bras afin de glisser les doigts de sa main gauche dans les boucles de la ceinture de la jeune femme et l’attira doucement vers lui. « C’est toi qui es à l’origine de cette rumeur, avoue… Tu ne savais pas comment briser la glace donc tu t’es dit que ce serait une bonne idée… » La brunette n’apprécierait pas la plaisanterie, et ce malgré le sourire esquissé par Gary, et il comptait sur sa réaction pour savoir s’il touchait juste ou non. Il n’était pas certain de ce qu’il avançait, mais comme toujours, il éprouvait quelques doutes à son égard. « Mais, oui, j’imagine qu’on peut dire qu’on est en couple, Aubrey Blum… » Il scella son sort au sien en se penchant pour déposer un bisou dans l’intérieur du poignet de la demoiselle avant de relever ses yeux de biche vers elle.

_________________
starlight and silver fields
Behind the dreams of mastery, love dies silently , torn to the flesh as the fire bleeds echoes of history. I'm ready to start the conquest of spaces expanding between you and me, come with the night the science of fighting the forces of gravity.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Aubrey Blum
played by
portrayed by
messages : 3000
name : sissi.
face + © : h. steinfeld - © corpsie & tumblr.
multinicks : alvin, marley, griffin, basil, jinho.

age (birth) : 24 ans - 02/12.
♡ status : maman d'un petit river.
work : étudiante.
activities : manquer de sommeil, s'occuper de son bébé tout en étudiant, essayer de ne pas dépenser le peu d'argent qu'elle a.
home : chez gary.
points : 4709
moodboard : A spider web is tangled up with me. Fa83c1763993c967061fe41625ad7dcbb2e30d5c
image : A spider web is tangled up with me. Hailee-hailee-steinfeld

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gary.
· Re: A spider web is tangled up with me. · Mer 13 Juil - 18:39
Comme Gary pouvait s’en douter, Aubrey était effectivement fatiguée, pour autant elle ne se formalisa pas le moins du monde de ne pas le voir s’inquiéter pour elle ou lui demander tout simplement comment elle allait. Si autrefois elle aurait pu s’agacer de son absence de considération à son égard, aujourd’hui cela ne lui posait pas de problème. Bien entendu, cela pouvait toujours changer à l’avenir mais pour l’heure, elle préférait le voir bienveillant avec River qu’avec elle. Rendre son fils heureux représentait sa principale mission désormais, de ce fait elle se reléguait elle-même en second plan. Elle manquait cruellement de douceur au quotidien, cela s’avérait parfois difficile à supporter certains jours mais elle faisait bonne figure, comme elle le pouvait. Gary n’était pas un individu très attentionné, elle était habituée depuis le temps, raison pour laquelle elle se contentait des miettes qu’il acceptait de lui donner. Pour une personne aussi tactile qu’elle, constamment à la recherche d’un contact physique, amical ou autre, c’était tout un fonctionnement qui était à refaire et des instincts à défaire. « Pour être tout à fait honnête, je n’ai même pas envie de savoir qui est derrière tout ça. » Sans doute était-ce la fatigue qui parlait pour elle mais à cette seconde précise, son premier réflexe était de se dire qu’elle vivrait bien mieux sans connaître l’identité de ces vauriens. Aller de déception en déception ne l’intéressait pas, elle voulait juste aller de l’avant et passer à autre chose. Néanmoins elle ne pouvait nier une chose, cette rumeur avait fait naître en elle le désir d’être totalement transparente avec l’ingénieur sur la nature de ses sentiments pour lui, dans une moindre mesure certes, suffisamment pour au moins lui avouer ses intentions. Comme chacune de ses réactions l’effrayaient, elle n’osait pas lui ouvrir son cœur car Gary parlait avant tout avec sa raison, ainsi elle risquait fortement de se confronter à un mur. Là où lui voyait une possibilité d’échec, la jeune femme voyait une occasion d’évoluer et de grandir ensemble. Elle choisissait de voir le verre à moitié plein et non vide. L’opportunité s’était présentée à elle lorsque le maître de maison avait abordé de lui-même le sujet, la tentation était trop grande, elle devait savoir où il en était et ce qu’il pensait de la situation, d’eux. Sa question n’avait pas été agressive, elle était même restée plutôt neutre et détachée en la lui posant, histoire de ne pas donner l’impression de vouloir lui mettre une quelconque forme de pression ou pire, de paraître désespérée ; ce qu’elle avait été bien trop souvent durant les six derniers mois. Bien loin de se douter qu’il lui apporterait une réponse favorable, son esprit bloqua de longues secondes sur la première partie de ses propos qui sonna davantage comme un reproche – voire une accusation – qu’une plaisanterie. Elle se repassa la phrase en boucle dans la tête, au point de fixer de manière lointaine une petite peluche positionnée sur l’épaule de son ex petit-ami, durant un temps certain, le regard vide. « Hein ? C’est vrai ? » souffla-t-elle en reprenant finalement ses esprits. « J’ai bien entendu ? » Même si elle lui avait indiqué/affirmé plus tôt qu’ils menaient déjà une vie de couple, elle ne pouvait dissimuler sa surprise ainsi que le large sourire qui étirait désormais ses lèvres charnues. Elle eut une pensée pour Raelyn, à qui elle aurait aimé raconter les derniers potins de sa misérable existence avant de se souvenir qu’elle n’avait plus de meilleure amie. Un voile de tristesse traversa furtivement son regard, toutefois elle secoua la tête pour chasser les mauvaises pensées de son esprit car la jeune étudiante ne devait sans doute pas penser à elle en retour. Elle ne prenait déjà pas de nouvelles du petit, cela était suffisamment parlant. Telle une enfant le soir du réveillon de Noël, ses yeux pétillèrent de bonheur tandis qu’elle lui caressait la main dont les doigts étaient accrochés à sa ceinture. Elle appuya son genou sur le canapé entre les cuisses de Gary, se pencha en avant et déposa un délicat baiser sur les lèvres du grand brun après avoir posé sa paume sur le dossier derrière lui pour se retenir un minimum. « Je t’aime, » murmura-t-elle sans réfléchir, idiote et sotte qu’elle était. Comme à son habitude, Aubrey Blum était dans l’excès mais il s’agissait là de sa manière d’être, elle donnait de sa personne dans tout ce qu’elle entreprenait, parfois un peu trop. Elle l’embrassa ensuite sur le bout du nez puis se redressa doucement. « Tout s’est bien passé avec River ? Qu’est-ce que vous avez fait de beau ? » Demanda-t-elle avec naturel, l’air de rien, comme si la situation était parfaitement normale entre eux deux. « Il m’a manqué aujourd’hui... » dit-elle dans un petit soupir en levant les yeux vers la porte de la chambre du petit. « Je vais aller lui faire un bisou et me doucher. »

_________________

--- I've been hiding all my hopes and dreams away, just in case I ever need 'em again someday
I've been watching but the stars refuse to shine, I've been searching but I just don't see the signs. I know that it's out there. There's gotta be something for my soul somewhere.
can he make a mark ☆ if he gives up his spark?
Voir le profil de l'utilisateur
Gary Hastings
played by
portrayed by
messages : 2653
name : corpsie.
face + © : bambi garfield © me & andrewgarfield-daily.
multinicks : beckett - isaac - larissa - peter - tony - vince.

age (birth) : 34. {24.08}
♡ status : young father.
work : aerospace engineer.
activities : star-gazing, mostly.
home : his grand-parents' house near the forest.
points : 5118
moodboard : A spider web is tangled up with me. 2c3c25d16f4da3d537f55812ef5e8b408bde5b8d
image : A spider web is tangled up with me. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : o - Aubrey, Raelyn.
· Re: A spider web is tangled up with me. · Jeu 21 Juil - 16:12
Pour ne pas changer, Gary était en désaccord avec Aubrey ; il n’était pas disposé à baisser les bras et comptait bien découvrir un jour qui mettait un point d’honneur à foutre leur nez dégoûtant dans leurs affaires. Il était patient, mais seulement jusqu’à un certain point qu’ils avaient dépassé depuis fort longtemps. Néanmoins, il se rangea du côté de la volonté de la brunette et choisit de ne pas s’éterniser sur ce sujet de conversation, ce qui ne signifiait pas qu’il quitterait son esprit de sitôt. Il avait la fâcheuse tendance à ne rien oublier et la manie de ne pas lâcher prise. Tandis que son pouce continuait de caresser le dos de la main d’Aubrey, ses sourcils se froncèrent face à son air interdit qui demeura juste assez longuement pour semer le doute dans la tête de l’ingénieur. Avait-il donné la mauvaise réponse ? Ses signaux avaient été suffisamment forts, il était évident qu’elle voulait que leur relation repassât au niveau supérieur, alors pourquoi buguait-elle de la sorte ? « Oui…, » répondit-il un peu inutilement car l’expression de la jeune Blum se transforma en quelque chose de beaucoup plus rassurant la seconde suivante. Le haut de son corps bascula en arrière contre le dossier du canapé pour suivre le mouvement de l’étudiante et ses lèvres remuèrent sensuellement contre les siennes. Il relâcha sa ceinture afin de poser sa paume sur sa hanche, à même la peau sous son T-shirt, et ses doigts s’enfoncèrent un peu plus dans sa chair quand il entendit une déclaration à laquelle il ne s’attendait pas. « Pas la peine de s’emballer, » murmura-t-il avec un sourire moqueur sur les lèvres, avant de passer sa langue sur ces dernières afin de récolter le goût de son ex-ex-petite-amie. Il ne s’était jamais trouvé dans cette position, de se remettre avec quelqu’un après une séparation, mais il ne fallait pas avoir fait de grandes études pour réaliser que l’idée avait de grandes chances de ne pas fonctionner sur le long terme. Ils avaient désormais un enfant ensemble, mais toujours des tempéraments incompatibles qu’ils avaient testé six mois durant. Leur séparation ne s’était pas faite sous les cris et les pleurs, ils étaient parvenus à demeurer en bons termes et Gary continuait de porter énormément d’affection pour la jeune femme, cependant il n’était pas certain d’éprouver un amour romantique à son encontre. Il l’aimait bien, il la désirait, mais était-ce suffisant pour faire tenir un couple ? Seul le temps répondrait à ses interrogations désormais, car il venait de plonger tête baissée dans cette nouvelle relation. « Oui, l’après-midi a été agréable. Nous sommes allés chez Emilia, il a eu droit à une bonne dose de câlins en ton absence, rassure-toi. » Sa grande sœur était gaga de son petit neveu, c’était également l’une des rares personnes en ville qui serait ravie d’apprendre qu’Aubrey et Gary se donnaient une seconde chance, même si elle était parfaitement consciente des réticences de son petit frère. Il hocha la tête après avoir tourné la tête pour suivre son regard vers la chambre de River. « Bon programme, oui, tu sens un peu le bar… » Il pinça les lèvres avant de se remettre à son tour debout. Il attendit que la jeune femme fût montée à l’étage pour sortir s’allumer une cigarette, babyphone dans l’autre main. Il profita de l’air relativement frais de la nuit et surtout de l’éclat de la lune à peine visible en ce début de cycle pour mettre ses pensées à plat. Comme à son habitude, il cogitait trop et finissait par s’inquiéter de tout et de rien, alors qu’il lui serait sans doute plus simple de se laisser porter par la vie. Aubrey n’était pas la partenaire idéale qu’il avait dépeinte dans son journal intime à la fin de son adolescence, toutefois elle était douce, magnifique et reprenait progressivement sa vie en mains, elle n’était par conséquent pas un boulet qu’il venait de s’accrocher au pied. Qui plus était, elle portait sur lui un regard qu’il ne trouvait que trop peu dans son entourage, il pouvait sentir qu’elle avait de l’estime pour sa personne et ce fut sur cette idée qu’il monta à l’étage pour pousser la porte de la salle de bain. La brunette se tenait près du miroir, serviette autour d’elle pour finir de se sécher, et il s’avança pour embrasser son épaule mise à nu. Elle sentait bien meilleur désormais. « C’était comment, ce retour au Daveys ? » demanda-t-il alors qu’il faisait glisser ses lèvres le long de sa gorge. Il espérait qu'elle ne s'y plairait pas trop, pour ne pas la dissuader d'arrêter ses études.

_________________
starlight and silver fields
Behind the dreams of mastery, love dies silently , torn to the flesh as the fire bleeds echoes of history. I'm ready to start the conquest of spaces expanding between you and me, come with the night the science of fighting the forces of gravity.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Aubrey Blum
played by
portrayed by
messages : 3000
name : sissi.
face + © : h. steinfeld - © corpsie & tumblr.
multinicks : alvin, marley, griffin, basil, jinho.

age (birth) : 24 ans - 02/12.
♡ status : maman d'un petit river.
work : étudiante.
activities : manquer de sommeil, s'occuper de son bébé tout en étudiant, essayer de ne pas dépenser le peu d'argent qu'elle a.
home : chez gary.
points : 4709
moodboard : A spider web is tangled up with me. Fa83c1763993c967061fe41625ad7dcbb2e30d5c
image : A spider web is tangled up with me. Hailee-hailee-steinfeld

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gary.
· Re: A spider web is tangled up with me. · Dim 31 Juil - 13:13
En temps normal, sa remarque serait très mal passée. Peut-être était-ce la fatigue qui l’empêchait de prendre facilement la mouche, par manque d’énergie, ou bien prouvait-elle qu’il existait une forme d’elle plus mature et raisonnée, dans tous les cas elle ne se formalisa pas de ses paroles. Oui, elle s’emballait, comme dans 90% du temps en règle générale. La fougue de sa jeunesse pouvait parfois déranger, cela avait sans doute déjà été le cas de Gary par le passé, pour autant elle ne désirait pas totalement changer sur ce point. Elle n’avait que vingt-quatre ans, et même s’ils avaient désormais un bébé ensemble, elle ne souhaitait pas oublier qu’elle était une jeune femme qui avait encore beaucoup de choses à découvrir. S’il lui était parfois, pour ne pas dire souvent, difficile de savoir où était sa place, aujourd’hui elle était persuadée de connaître la réponse à cette grande interrogation. River était venu bousculer leurs vies pour une bonne raison, le destin s’était chargé de les réunir presque un an après leur rupture. Un enfant pouvait certes évoluer dans de bonnes conditions malgré des parents séparés, cependant le sujet était bien trop personnel pour la brunette qui s’était toujours promis d’offrir à sa progéniture un foyer aimant et uni. Il lui semblait impensable de ne pas offrir le meilleur au petit, il ne devait manquer de rien et ne jamais connaître le même parcours qu’elle. Chose qui était tout bonnement impossible, elle le savait pertinemment car elle ne comptait en aucun cas l’abandonner un jour, néanmoins c’était plus fort qu’elle. Elle était humaine et faible, elle voulait toucher du doigt ce bonheur en apparence si lambda, que tous possédaient, et qui lui paraissait pourtant insaisissable. Gary et elle n’avaient pas le même background familial, il ne pouvait décemment pas comprendre pour quelle raison tout ceci lui tenait à ce point à cœur, et puis, il fallait être réaliste, cela ne lui ressemblait pas non plus de faire passer les besoins de quelqu’un d’autre avant les siens, quitte à mettre en péril sa propre réussite. « Que tu es gentil ! » souffla-t-elle en roulant des yeux à sa remarque sur son odeur. « Tu vas devoir te remettre à réviser le manuel sur comment complimenter sa petite-amie, » dit-elle avec amusement avant de regagner l’étage de la maison. Elle ne pouvait hélas pas dire qu’il était resté célibataire bien trop longtemps car il avait retrouvé quelqu’un après elle. Pour autant, l’ingénieur mériterait de suivre une courte formation sur les choses à dire ou ne pas dire à sa compagne, comment la satisfaire pleinement et gratuitement, sans contrepartie, tout en appréciant cela. C’était tout un art de prendre soin de son ou sa partenaire et Gary était la preuve vivante que ce n’était pas une mince affaire. Tout le monde n’était pas fait pour cohabiter avec quelqu’un, elle espérait toutefois parvenir à les faire tous les deux s’acclimater à leur nouvel habitat commun, sans trop d’accroches. Pour le moment, les choses s’annonçaient bien. Du moins, elle le pensait sincèrement. Après une bonne douche bien méritée, ses pensées lui semblèrent davantage claires et elle demeura constante sur sa vision des choses. Elle avait bien fait d’essayer de forcer un peu la main au maître des lieux. Cela faisait un moment qu’ils naviguaient dans une espèce d’entre-deux qui ne lui facilitait pas la tâche et l’empêchait d’être réellement apaisée. Cette fois les choses étaient officielles, cet équilibre était donc le bienvenu, elle en avait besoin pour avancer et rester positive. « Hé... » sursauta-t-elle légèrement lorsqu’il pénétra dans la salle de bain pour la rejoindre. Le Gary en couple qu’il semblait déjà vouloir montrer lui plaisait énormément. Tout sourire, elle termina de nouer sa serviette au-dessus de sa poitrine et esquissa un large sourire tout en observant son reflet dans le miroir face à elle. « Je suis un peu fatiguée… Ça faisait un moment que je n’étais pas restée debout aussi longtemps mais dans l’ensemble ça s’est plutôt bien passé. » Elle tourna un peu la tête pour frotter affectueusement son visage au sien. « Je remplaçais Vince donc la paye est bien plus intéressante que celle que j’avais avant. » Ce n’était sans doute pas grand-chose comparé à ce que Gary se faisait en une journée mais elle était tout de même contente d’elle-même. « Je vais essayer de le convaincre de s’absenter plus souvent… Je ne sais pas s’il prévoit de partir en vacances mais ça m’arrangerait. » Elle préférait nettement occuper ce poste de manager que celui de serveuse qu’elle avait tenu plusieurs années. Elle ignorait si c’était l’aura prétentieuse habituelle de son petit-ami qui lui donnait un peu d’aplomb et l’inspirait ou le fait qu’ils formaient à nouveau un duo, dans tous les cas, elle se sentait bien dans sa peau à cette seconde précise. Elle avait l’impression de pouvoir tout accomplir. « Tu avais des projets pour l’été toi, d’ailleurs ? » s’enquit-elle en se tournant pour lui faire désormais face. Elle connaissait la radinerie du jeune homme donc il était peu probable de le voir s’envoler pour une destination paradisiaque, néanmoins il pouvait toujours lui annoncer un projet professionnel en Floride. Cette seconde option lui ressemblait davantage.

_________________

--- I've been hiding all my hopes and dreams away, just in case I ever need 'em again someday
I've been watching but the stars refuse to shine, I've been searching but I just don't see the signs. I know that it's out there. There's gotta be something for my soul somewhere.
Contenu sponsorisé
played by
portrayed by
· Re: A spider web is tangled up with me. ·
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum