hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -50%
-50% Nike Jordan Air 200E – 2 coloris – ...
Voir le deal
67.47 €

2 participants
lord moroe
Voir le profil de l'utilisateur
Xavi Moroe
played by
portrayed by
messages : 1347
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : cataleya, ethan, jürgen, kerry, luna, mackenzie, malcolm.

age (birth) : 36 · 03/11.
♡ status : married to that bitch.
work : has his own reality show « the moroes » with his bitchy wife.
activities : back to square one (addicted), partying with Griffin.
home : the biggest house on ocean avenue.
points : 3582
moodboard :

You were my great one, now it's all over Ddaf29e82d0efa560e712f2854eba98a
I don't give a fuck, xoxo

You were my great one, now it's all over OsmShWj

You were my great one, now it's all over Jrwi0cB

image : You were my great one, now it's all over TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Citra, Dina (Lena).
· You were my great one, now it's all over · Jeu 4 Aoû - 15:54
You were my great on, now it's all over
You thought you could keep this shit from me
I heard the story, ya played me, ya even gave him head

@Citra Moroe & Xavi Moroe — 02.08.2022

La tempête tropicale qui s'était abattue sur l'immense demeure des Moroe avait fait de nombreux dégâts. Outre la garde robe de son épouse qui trainait à moitié dans la piscine, tandis que l'autre finissait de se consumer dans le jardin, c'était toute la maison qui avait été mise sans dessus dessous. Il n'avait vu l'annonce que tard dans la nuit - ou tôt dans la matinée pour le commun des mortels - et n'avait pas manqué d'entrer dans une colère noire alors qu'il essuyait les dernières traces de drogue de son nez. Xavi avait toujours été une homme sanguinaire, pouvant parfois se montrer violent, cependant il s'était assagi avec les années et correspondait désormais à un vieux crouton empâté. Nul doute que ce qualificatif ne lui convenait désormais plus car Citra avait commis l'irréparable. Pas un instant il ne la crut innocente, et la confirmation de certains membres du personnel fut accueillie avec un vacarme pouvant réveiller les morts. L'héritier avait congédié tout le monde, seul son majordome avait choisi de rester car il craignait pour sa sécurité et accessoirement, pour celle de l'italienne lorsqu'elle aurait enfin dépassé le pas de la porte. La haine qu'il éprouvait à son égard était immense mais c'était essentiellement son égo qui était touché. Il avait longtemps cru qu'il avait trouvé la perle rare, il l'avait même épousé assez rapidement car il voyait en Citra sa moitié, sa véritable moitié. La déception n'en était que plus grande mais elle ne surpassait pas sa colère qu'il ne parvenait pas à contenir. Dans l'attente de son épouse, il s'était adonné à un lynchage public de cette dernière et n'avait pas manqué de lancer une armée de fan derrière l'autre protagoniste dans cette histoire : le jardinier. Celui-ci n'était pas dans les parages et heureusement pour lui, car ses sécateurs auraient certainement servi d'une façon bien différente. En outre, Xavi n'était plus lui-même : la drogue qui trainait encore dans son organisme ne faisait qu'accentuer ses émotions ce qui ne donnerait rien de bon. Une part de lui n'avait aucune envie de voir sa femme, cependant il fallait bien se la coltiner une dernière fois car il était clair dans son esprit que tout était terminé entre eux. Plusieurs heures s'écoulèrent et le vacarme dans la demeure finit par s'estomper pour laisser place à un silence royal. Installé dans le canapé, il commençait doucement à redescendre, ce qui ne changeait rien à son état d'esprit. Le son spécifique de la porte d'entrée se fit entendre, au même titre que le cliquetis des talons de sa chère et tendre épouse. Lorsque Citra arriva en face de lui, il ne put réprimer une grimace de dégoût tout en l'imaginant avec le jardinier. « La nouvelle traînée de Windmont Bay est enfin arrivée, » Il ne l'avait jamais autant détesté qu'à cet instant, pourtant il avait lui-même était à sa place, à de nombreuses reprises. S'il comprenait désormais à quel point son comportement avait pu blesser d'anciennes conquêtes, il n'en avait que faire car sa petite personne était plus importante. IL avait été blessé, IL avait été sali comme jamais, et IL ne le tolérait pas. « Tu peux fermer ta gueule et prendre le reste de tes merdes, s'il reste quelque chose... » Il avait également pris soin de jeter ses sacs à main par la fenêtre. « ...et dégager de cette putain de baraque parce que je veux plus te voir Citra. » Il avait haussé le ton, crachant sa colère sur ce petit bout de femme. « Oh et tu diras à ton jardinier que si je le croise, je le bute. » reprit-il alors qu'il venait de se relever d'un bond, incapable de rester calmement installé dans le canapé.

_________________

I dont, know why, I liked you so much. I gave you all of my trust. I told you, I loved you, now thats all down the drain. Ya put me through pain, I wanna let u know how I feel.
driver roll up the partition please.
Voir le profil de l'utilisateur
Citra Moroe
played by
portrayed by
messages : 2903
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © la mie.
multinicks : aurora, eliot, pablo, rae, rosalie, shiv.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : épouse de lord moroe.
work : héroine de sa propre tv réalité auprès de son mari et autrefois danseuse de pole dance. en parallèle, elle est influenceuse sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller, passer du temps avec xavi et critiquer les autres.
home : la plus grande maison de ocean avenue.
points : 4311
moodboard :
You were my great one, now it's all over Jrwi0cB

You were my great one, now it's all over 3GIPiMu

You were my great one, now it's all over YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

image : You were my great one, now it's all over TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {1/2 : free} : basil, xavi.
· Re: You were my great one, now it's all over · Mer 17 Aoû - 17:52
Citra ne pensait pas être ce genre de femme pourtant elle l’était et n’avait absolument aucune excuse pour justifier ce qui s’était passé. Son mariage était au beau fixe, ils avaient surmonté tout un tas de choses avec Xavi pour qui elle était certaine d’éprouver des sentiments mais elle avait couché avec un autre. Évidemment, ça ne comptait pas, ce n’était pas comme avec lui cependant le besoin d’être désirée avait mis à mal ses derniers remparts. Maintenant il fallait assumer et faire face aux retombées de cette petite incartade, qui allait lui couter très cher. Elle n’était pas sûre que son mari lui pardonne (elle-même en aurait surement fait de même) néanmoins elle ne voulait pas que tout se termine aussi abruptement. En dépit des évènements, elle le considérait toujours comme sa moitié, le seul capable de la comprendre à l’exception peut-être de ces derniers mois. Leur relation avait légèrement changé avec la routine du quotidien, donnant un gout de nostalgie à l’italienne qui se rappelait des débuts fougueux de leur idylle. Il n’était plus ce Xavi, lorsqu’elle semblait identique à autrefois, sans doute devait-elle accepter d’avoir grandi au lieu de faire des conneries. En arrivant chez eux, elle inspira une grande bouffée d’air pour se donner du courage et traversa le jardin du haut de ses talons hors de prix. Impossible pour elle de ne pas voir ses fringues étalées un peu partout dans les buissons, ainsi que ses sacs à main qui trainaient dans la boue. Il y en avait pour des millions jetés par la fenêtre… une preuve supplémentaire de la colère de son conjoint qui – le connaissant - n’était pas près de redescendre. Voir tous ses effets maltraités de la sorte lui donna mal au cœur mais elle poursuivit sa route afin de retrouver son cher et tendre qui patient sur le canapé. En l’entendant émettre une critique guère élogieuse, elle fut tentée de répliquer d’une remarque pincée mais s’en avisa. Il avait été dans un cas similaire il y a de ça plusieurs années, à un détail près : il était d’ordinaire le commanditaire et non pas la victime. Son égo était à coup sûr meurtri voir doublement meurtri mais elle ne pouvait rien faire pour réparer ce qui était arrivé. Seul l’avenir importait mais elle craignait que celui-ci se fasse désormais chacun de son côté. « Il est hors de question que je parte. » Commença-t-elle en croisant les bras, elle était certes en tort malgré tout elle figurait sur les papiers d’achat de la villa. Qu’il le veuille ou non, il était momentanément coincé avec elle depuis qu’ils étaient mariés car tous leurs documents administratifs faisaient état de monsieur ET madame. « J’ai foutu en l’air notre relation et toi tu as foutu en l’air des millions en balançant ma garde-robe, quelque part nous sommes à peu près quitte. » On était loin du compte, et elle l’aurait trucidé si les rôles étaient inversés, elle n’en attendait donc pas moins de lui. « Je te rappelle que c’est toi qui l’a embauché mais je ne sais pas où il est de toute façon. Il a dû prendre peur à cause de tes fans. » Elle avait vu ses publications récentes qui l’insultait tout en demandant à ses followers d’aller faire chier Basil. « On peut régler ça en discutant. » Intimement elle restait persuadée de pouvoir arranger les choses – elle en avait même besoin.

_________________

heads up we're in a dead club, put your hands up and do your dipsy and dropsy and line up, we're hanging up. we're double sixing it, night after night doing it to death.
lord moroe
Voir le profil de l'utilisateur
Xavi Moroe
played by
portrayed by
messages : 1347
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : cataleya, ethan, jürgen, kerry, luna, mackenzie, malcolm.

age (birth) : 36 · 03/11.
♡ status : married to that bitch.
work : has his own reality show « the moroes » with his bitchy wife.
activities : back to square one (addicted), partying with Griffin.
home : the biggest house on ocean avenue.
points : 3582
moodboard :

You were my great one, now it's all over Ddaf29e82d0efa560e712f2854eba98a
I don't give a fuck, xoxo

You were my great one, now it's all over OsmShWj

You were my great one, now it's all over Jrwi0cB

image : You were my great one, now it's all over TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Citra, Dina (Lena).
· Re: You were my great one, now it's all over · Mer 31 Aoû - 12:52
Les choses auraient pu se dérouler simplement : Xavi n'aurait pas eu à hausser le ton, Citra ne serait jamais revenue dans la maison et aurait accepté de quitter les lieux tout en récupérant ses affaires, leur histoire se serait arrêtée là. Mais n'était pas Xavi et Citra Moroe qui voulait. Aucun des deux protagonistes n'était capable de faire dans la demi mesure. L'italienne refusait de quitter les lieux tandis que son cher et tendre avait brûlé les trois quarts de ses fringues. Etaient-ils quitte ? Pas le moins du monde, du moins pas aux yeux de l'héritier qui ne faisait que commencer son cirque habituel de mâle - pseudo - alpha blessé dans son égo. « Tu veux la maison ? Ok, c'est celle de la production de toute façon, ils vont la récupérer vu que je quitte cette foutue émission, » commença-t-il, prêt à absolument tout pour ruiner la vie de la brune. « Et c'est pas comme si t'étais foutue de pouvoir payer les factures. » crut-il bon d'ajouter dans un rire narquois. Citra n'avait pas uniquement perdu son époux, elle perdait également le train de vie qui allait avec et ça, Xavi en avait parfaitement conscience. Il avait déjà fait bloquer les comptes, ses cartes de crédit étaient inutilisables, tout devait désormais passer par son accord. Peut-être l'avait-elle déjà découvert ou peut-être aurait-elle la surprise incessamment sous peu. « Tu n'auras plus besoin de ta garde robe là où tu vas... Tu vas où d'ailleurs ? Le jardinier va t'héberger dans sa villa avec piscine ? » Basil ne devait pas rouler sur l'or, au mieux il lui donnait la possibilité d'avoir une petite maison dans laquelle Citra se sentirait à l'étroit. Une pensée qui lui faisait le plus grand bien. « Ah parce que c'est de ma faute ?! » cracha-t-il, interloqué par la réaction de son épouse. « Tu te tapes tout le personnel que j'embauche ? Y'a quoi qui n'est pas passé entre tes cuisses du coup ? » Basil était-il seulement le premier ? Une part de lui était désormais persuadé que non. Le jardinier devait juste être un raté, une erreur de parcours qu'elle n'avait pas su dissimuler comme tous les autres. Le dégoût exprimait sur ses traits traduisait très bien ses pensées, car il ne voyait plus en elle sa superbe épouse, mais une trainée de plus qui avait croisé son chemin. Celle-là, en revanche, était plus douée que les autres car elle avait réussi à lui passer la bague au doigt, en plus de le faire tourner en bourrique depuis si longtemps. Finalement, il lâcha un rire franc à sa dernière remarque. Etait-elle devenue naïve à ce point ? Ou avait-elle tout simplement peur de l'après, maintenant qu'elle se rendait qu'elle perdait absolument tout ? « On ne va rien régler du tout, toi et moi c'est terminé. » Il était clair et plus que résolu dans cette idée. Le divorce était le seul choix possible car il ne pardonnerait jamais son épouse. Si les rôles avaient été inversés, Xavi aurait certainement agi de la même manière que Citra - évidemment - et le résultat aurait sans nul doute était le même. Une discussion était impossible et elle le savait. « Alors maintenant dégage de cette putain de maison et file moi ta nouvelle adresse pour les papiers du divorce. »

_________________

I dont, know why, I liked you so much. I gave you all of my trust. I told you, I loved you, now thats all down the drain. Ya put me through pain, I wanna let u know how I feel.
driver roll up the partition please.
Voir le profil de l'utilisateur
Citra Moroe
played by
portrayed by
messages : 2903
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © la mie.
multinicks : aurora, eliot, pablo, rae, rosalie, shiv.

age (birth) : 30 ans, 18 juillet.
♡ status : épouse de lord moroe.
work : héroine de sa propre tv réalité auprès de son mari et autrefois danseuse de pole dance. en parallèle, elle est influenceuse sur mazebird.
activities : danser, prendre des photos pour mazebird, cloper, boire, buller, passer du temps avec xavi et critiquer les autres.
home : la plus grande maison de ocean avenue.
points : 4311
moodboard :
You were my great one, now it's all over Jrwi0cB

You were my great one, now it's all over 3GIPiMu

You were my great one, now it's all over YZhqnVa

“for anyone who has been taught that good equals small and silent, here is my heart with all its ugly tangles and splendid fury.”

image : You were my great one, now it's all over TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {1/2 : free} : basil, xavi.
· Re: You were my great one, now it's all over · Lun 19 Sep - 12:19
En revenant la queue entre les jambes à la maison, Citra savait d’avance que rien ne se passerait comme prévu. Parce qu’il était Xavi, il allait lui faire payer cet écart et elle n’aurait aucun moyen de le raisonner, d’ailleurs à sa place, sans doute aurait-elle fait pire. Elle exécrait les trahisons or en couchant avec le jardinier, elle avait renié ses propres principes moraux. L’apprendre par les réseaux sociaux était sans doute la goutte de trop pour son mari, ce qui ne l’empêcherait pas de tenter de sauver ce mariage coute que coute. Dès lors qu’elle vit la quasi intégralité de sa garde-robe en train de brûler à l’extérieur, elle sut que ce serait très compliqué mais elle n’en attendait pas moins de sa part. Le clou final du spectacle fut ce regard abject qu’il posa sur elle lorsqu’elle rentra dans le salon avec un drapeau blanc en guise de salut. Évidemment, cela ne servit à rien et le ton monta aussitôt entre eux. « J’en ai rien à foutre de la maison… » Ils en avaient déjà perdu une par sa faute ou plutôt celle de son frère, elle était donc rodée à l’exercice. Bien sur le confort optimal allait certainement manquer cependant IL était présentement sa priorité. « Parce que toi oui ? Je te rappelle que c’est moi qui gère tous les papiers parce que tu n’es pas fichu de les lire. D’ailleurs sans moi il n’y aurait pas l’émission. » Ce n’était pas nécessairement de cette façon qu’elle allait le calmer toutefois dans la mesure où il la dépeignait telle une potiche, elle se devait de répliquer. On l’avait approché sur les réseaux pour lui proposer cette idée de tv réalité à laquelle elle avait immédiatement acquiescé histoire de renflouer les caisses. Etant à l’origine de leurs pertes financières, elle s’était empressée de rectifier la donne. Visiblement elle pouvait dire adieu à tout ça car il restait le principal titulaire des comptes et il n’avait sans doute pas perdu de temps en bloquant tous ses accès. « Je ne vais nulle part, je reste ici avec toi. » L’endroit était suffisamment grand pour qu’ils se le partagent tout en essayant de se rabibocher… c’était du moins ce qu’elle avait en tête. Il était hors de question qu’elle aille chez Basil dont elle ne connaissait même pas l’adresse. Ce dernier était mignon, un coup passable et ça s’arrêtait là, le reste elle n’en avait strictement aucune idée. « Arrête toute suite, je ne suis pas comme ça et tu le sais. J’ai fait une connerie c’est vrai mais je ne suis pas une trainée. » Tout au fond de lui, il devait le savoir néanmoins il était trop blessé pour faire la part des choses – ce qu’elle comprenait. Citra ne l’avait trompé qu’une fois et c’était déjà assez, elle n’avait nulle envie de recommencer. Paradoxalement, elle avait pris conscience de la chance d’avoir Xavi à ses côtés et le fait d’avoir enfin réussi à capter son attention la confortait dans ses sentiments. C’était certainement une stratégie débile mais elle fonctionnait… enfin encore fallait-il qu’il daigne pardonner ce qui était une autre paire de manches. « C’est faux, ce n’est pas  terminé. Toi et moi c’est pour la vie je te rappelle. » Elle agita son diamant sous son nez pour lui rappeler les liens sacrés qui les liait tous les deux et poursuivit en gardant son calme. « Je ne signerais rien, on peut arranger ça, je crois en notre mariage. » Elle était on ne peut plus sincère en affirmant ça, convaincue que ce n’était qu’un énième obstacle qu’ils devaient surmonter à deux. « Tu peux au moins m’écouter ? » Finit-elle par supplier d’une petite voix qu’on ne lui connaissait pas.

_________________

heads up we're in a dead club, put your hands up and do your dipsy and dropsy and line up, we're hanging up. we're double sixing it, night after night doing it to death.
Contenu sponsorisé
played by
portrayed by
· Re: You were my great one, now it's all over ·
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum