hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment :
Trottinette électrique pliable 100MAX – ...
Voir le deal
319.99 €

2 participants
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ophelia Walker
played by
portrayed by
messages : 122
name : margot (chasinghearts / elle)
face + © : Karol Queiroz (tearsflight)
multinicks : lena -

age (birth) : 34 ans (25/06)
♡ status : célibataire, mère de deux enfants qui ne sont plus.
work : pâtissière au Marceline's Coffee Shop.
activities : yoga, skateboard, randonnées.
home : a small house on pioneer oak
points : 46
moodboard : tw: infanticide, prison, divorce
image : heat wave, slow lane, small town. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Pablo ✎ Malcolm ✎ Milo ✎ Justyn ✎ (libre) (1/5)
· heat wave, slow lane, small town. · Dim 7 Aoû - 13:35
Heat wave, slow lane, small town.
Don't overthink it, boy.
White arrows will break
The black night
But don't overthink it, boy

@Malcolm Mayden  & Ophelia Walker — 07.08.22

Entre les commandes et l'achalandage habituel des lieux, les fourneaux tournent à plein régime aujourd’hui. Ophelia soupire, s’essuie le front et met un dernier gâteau au four avant de prendre sa pause. Elle est contente que le Marceline’s prospère toujours et ait même sa petite réputation dans les environs mais aujourd’hui, ses collègues se sont fait porter pâles. Les 37 degrés qui règnent depuis plusieurs jours sur la ville n’aident en rien à supporter la chaleur des fourneaux et Ophelia n’attend qu’une seule chose : prendre une douche. Il lui reste malheureusement encore quelques heures de travail devant elle avant qu’elle en ait l’opportunité et elle se contente donc de se débarrasser de son tablier et d’enfiler un nouveau tee-shirt pour les quinze minutes de pause qui l’attendent. Elle hésite à s’éloigner de son lieu de travail mais alors qu’elle commande un thé froid à l’hibiscus, elle aperçoit Malcolm assis à une table dehors, encore en train de discuter l’un des délicieux gâteaux servis ici. “Ca va, j’ai mon sandwich, t’inquiète.” répond-elle à sa collègue qui lui propose une part de gâteau comme déjeuner. Si Ophelia a toujours été quelqu’un de très gourmand, elle se rend compte qu’elle préfère le salé depuis qu’elle travaille à temps plein dans les pâtisseries. Avec le temps qu’elle passe à inhaler les sucres - et à goûter, parfois, ses pâtes, elle a l’impression de prendre déjà beaucoup trop de sucre. Et sans parler du risque d’avoir du diabète, son palais réclame autre chose. “Hey beau gosse.” dit-elle, pour le sortir de ses pensées. Loupé, il semble avoir ses écouteurs et elle est donc obligée de passer sa main devant son visage pour le faire réagir. “La place est libre ?” demande-t-elle, attendant qu’il acquiesce pour s’installer. “Ne dis pas que l’idée vient de moi, surtout, mais il faudrait souffler au patron de te faire une carte de fidélité, vu le temps que tu passes ici.” Elle fait tomber ses lunettes de soleil sur son nez, et ouvre son sandwich pour commencer à déjeuner. “Alors, qu’ai-je manquer dans les folles aventures de Malcolm Mayden ?
alpha females don't run in packs.
Voir le profil de l'utilisateur
Malcolm Mayden
played by
portrayed by
messages : 1082
name : sow — pomeline.
face + © : Asa Butterfield — @self.
multinicks : cataleya · ethan · jürgen · kerry · luna · mackenzie · xavi.

age (birth) : 23, born may 5th.
♡ status : single.
work : has just completed his studies, looking for a job (not really).
activities : hanging around.
home : a big house on crescent lane, with his family.
points : 2641
image : heat wave, slow lane, small town. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Joseph, Ophelia, Kitty, Jules.
· Re: heat wave, slow lane, small town. · Jeu 11 Aoû - 19:59
Installé sur la terrasse du Marceline's et ses écouteurs fixés sur ses oreilles, Malcolm était perdu dans son monde. Il pianotait sur son téléphone, échangeant des sms avec sa soeur qui lui en mettait pleine la tronche pour une histoire de gilet avec un trou. Il n'avait aucune fichu idée de ce dont elle parlait et accusa naturellement leur chat d'être le coupable. Trop gentil et désolé pour elle, il conclut néanmoins qu'il lui en rachèterait un autre car il était ainsi fait. Ainsi il put se reconcentrer ailleurs, sur son fil d'actualité twitter qu'il faisait défiler sans même vraiment y jeter un coup d'oeil. Il trainait dans l'unique but de ne pas rentrer chez lui car sa mère lui tomberait une nouvelle fois dessus afin de savoir où en était sa recherche d'emploi, d'un véritable emploi en lien avec ses études et non un fichu job d'été. Malcolm roulerait sûrement des yeux car il n'aurait rien de plus à répondre et toute cette situation l'ennuyait. Il finirait bien par y arriver et une fois fait, il ne manquerait pas d'en informer ses parents. C'était un bon garçon, ils ne pouvaient pas se plaindre. Perdu dans ses pensées, il fut sorti de là par une main devant son nez et secoua doucement la tête pour découvrir son interlocutrice. « Hé salut Ophé ! La place était réservée pour toi, vas-y, » Il tapota du bout des doigts l'emplacement à côté de lui et rangea ses écouteurs dans l'une de ses poches. « Ca fonctionnerait tu crois ? J'aurais une pâtisserie gratuite tous les quatre passages ? J'en aurais une par semaine quoi. » reprit-il en imaginant la chose. Il exagérait sûrement car Malcolm ne passait pas ses journées ici, cependant il y venait au moins une fois par semaine ce qui lui conférait un bon statut d'habitué. Son excuse valable était sa faim constante et le fait qu'il fut encore en pleine croissance. « Bon app' » Il secoua son morceau de pâtisserie qu'il termina d'une bouchée tout en prenant le temps de la réflexion. « J'ai rencontré mon père biologique. Il a bugué, blackout total tu vois le genre ? Il est resté là, planté comme un bâton à cligner des yeux. Sur le coup j'ai cru qu'il faisait un AVC, on sait jamais à son âge, » Il marqua une courte pause, Ophélia n'avait peut-être pas envie d'entendre le récit complet de sa rencontre avec son paternelle qui, au final, s'était déroulée en deux actes. « J'imagine le truc, t'as 50 piges et t'as un môme qui débarque comme ça, salut papa ! » L'idée le fit sourire plus que de raison car au final il était incapable de se mettre à la place de Joseph, il trouvait juste le tout plutôt amusant sans même penser un instant à tous les questionnements autour. Du haut de ses vingt-trois ans, Malcolm n'était pas tout à fait adulte car la vie qu'il avait mené jusqu'ici ne lui avait pas permis de se forger : il la voyait charmante et belle, à mille lieues de ce qu'elle était réellement. Peut-être avait-il été trop couvé par sa mère mais ça, il n'y pouvait rien. « J'ai rencontré une fille... une femme ! Une MILF en fait, elle travaille à la piscine, elle s'appelle Kitty... » Il souffla son prénom avec sensualité tout en rêvassant d'elle quelques secondes. En réalité il ne lui avait même pas adressé la parole, pour l'instant. « Et toi quoi de neuf miss Ophé ? » questionna-t-il car après tout, elle devait bien avoir des choses à raconter elle aussi.

_________________

Cool kid, are you a cute kid ? Do you fit in and do they like it ? Tell me, what can you do to make it okay, to make it look like you don't wanna be like them ?
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ophelia Walker
played by
portrayed by
messages : 122
name : margot (chasinghearts / elle)
face + © : Karol Queiroz (tearsflight)
multinicks : lena -

age (birth) : 34 ans (25/06)
♡ status : célibataire, mère de deux enfants qui ne sont plus.
work : pâtissière au Marceline's Coffee Shop.
activities : yoga, skateboard, randonnées.
home : a small house on pioneer oak
points : 46
moodboard : tw: infanticide, prison, divorce
image : heat wave, slow lane, small town. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Pablo ✎ Malcolm ✎ Milo ✎ Justyn ✎ (libre) (1/5)
· Re: heat wave, slow lane, small town. · Dim 14 Aoû - 23:52
Heat wave, slow lane, small town.
Don't overthink it, boy.
White arrows will break
The black night
But don't overthink it, boy

@Malcolm Mayden  & Ophelia Walker — 07.08.22

Si la solitude ne dérange pas Ophelia (et heureusement, sinon elle n’aurait sûrement pas survécu à ses années passées en prison), elle est heureuse de trouver un compagnon de déjeuner. Le livre qu’elle écoute actuellement n’est pas passionnant et si elle s’efforce de le finir parce qu’elle déteste abandonner un livre en cours de route, la rouquine n’aurait certainement pas passé une bonne pause déjeuner pour autant. Or, avec Malcolm, c’est tout l’inverse qui est assuré. Il a toujours quelque chose à raconter et, surtout, une façon de le raconter intéressante. Dans une autre vie, il a dû être conteur, c’est certain. “Adorable.” répond-elle quand il lui indique lui avoir gardé la place avant de s’installer à ses côtés. Elle rit légèrement en l’entendant imaginer un système de fidélité bien trop défavorable à son patron : “Non, non. C’est pas réaliste, et le proprio va te rire au nez si tu proposes quelque chose comme ça…” Et ses enfants s’en mêleraient sûrement, ayant à cœur que le business prospère. “Disons… toutes les dix, tu as le droit à une boisson offerte, toutes les quinze, un gâteau et tous les vingt… une formule ?” C’est plus ou moins ce que la rouquine a essayé de mettre en place dans son foodtruck. Seuls Kitty et Wayne en avaient profité mais d’après les calculs qu’elle avait fait - même si la comptabilité n’était pas particulièrement son fort, cela restait rentable pour elle. Ophe imagine donc que cela serait également le cas pour une enseigne comme le Marceline’s Coffee Shop.
Merci.” dit-elle, une fois après avoir fini sa bouche. Après avoir passé des années à répéter des enfants (pas forcément les siens) qu’il ne fallait pas parler la bouche pleine, Ophelia ne perd pas cette bonne habitude, même avec des gens qu’elle connaît pourtant bien, quitte à créer quelques secondes de silence. Elle repose cependant rapidement son sandwich à la nouvelle que Malcolm lui annonce. Un large sourire vient éclairer son visage et si elle ne félicite pas immédiatement son jeune ami, c’est simplement pour le laisser dire tout ce qu’il a sur le cœur avant. Elle ne voudrait pas le féliciter pour une rencontre qui se serait mal passé. Malcolm semble prendre les choses avec beaucoup de maturité et recul mais Ophe s’attend à ce qu’il prenne le tout au sérieux à un moment ou un autre. Elle ne peut s’empêcher de pouffer cependant quand il parle d’un AVC potentiel. “Ah bah c’est sur que ça doit faire un choc… T’as une photo ?” demande-t-elle curieuse, sans imaginer un instant qu’il s’agit de la moitié d’un de ses plus proches amis. “Et une fois que la nouvelle lui est parvenue au cerveau, ça a donné quoi ?” Est-il dans le déni ? Souhaite-t-il créer une relation avec son fils ? Ophelia est sincèrement curieuse de savoir comment cela se passe et se demande d’ailleurs si Malcolm a parlé de ses recherches à sa mère avant de s’y lancer à bras-le-corps. Elle note mentalement la question pour plus tard, un sujet important à la fois. Malcolm enchaine cependant rapidement avec un sujet bien plus léger et Ophe doit se mordre l’intérieur de la joue pour ne pas exploser de rire en entendant le prénom de la femme qui l’intéresse. Il n’y a pas cinquante Kitty à Windmont Bay… “Ha oui, et comment tu l’as rencontrée ?” Ophelia n’ira pas jusqu’à entretenir le fantasme et le pousser à séduire son amie, mais elle a hâte de connaître les circonstances de leur rencontre… et d’aller embêter son amie avec. La pâtissière hausse cependant les épaules quand il lui demande ce qu’il y a de neuf de son côté. “Absolument rien et ça fait du bien. Ca se passe bien ici et j’espère que ça continuera comme ça. Avec un peu de chances, d’ici six mois, je pourrais essayer de prendre une nouvelle voiture.” Cela implique bien sûr de se serrer la ceinture, mais Ophe y est habituée désormais - contrairement à avoir une vie un peu tranquille ce qui est, elle doit l’avouer, rafraichissant.
alpha females don't run in packs.
Voir le profil de l'utilisateur
Malcolm Mayden
played by
portrayed by
messages : 1082
name : sow — pomeline.
face + © : Asa Butterfield — @self.
multinicks : cataleya · ethan · jürgen · kerry · luna · mackenzie · xavi.

age (birth) : 23, born may 5th.
♡ status : single.
work : has just completed his studies, looking for a job (not really).
activities : hanging around.
home : a big house on crescent lane, with his family.
points : 2641
image : heat wave, slow lane, small town. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Joseph, Ophelia, Kitty, Jules.
· Re: heat wave, slow lane, small town. · Lun 29 Aoû - 13:25
Il fronça les sourcils, pas entièrement convaincu par la tournure de sa proposition qui le délestait de beaucoup trop de gâteaux à son goût. Malcolm fit la moue et haussa les épaules, après tout il ne s’agissait que d’une idée en l’air qui n’avait pas vocation à se concrétiser. Néanmoins, s’il pouvait grapiller un peu de nourriture sucrée, il était toujours partant. Cependant le sujet actuel n’était pas là, il avait surtout à cœur de parler de son père, récemment retrouvé parmi la population de Windmont Bay. « Ah non tiens, j’ai pas pensé à ça, » souffla-t-il bêtement, sans réfléchir plus loin que le bout de son nez, avant de reprendre dans la foulée. « Il est chouette, on a discuté de plusieurs trucs. En tout cas il a l’air de me vouloir dans sa vie donc je suis content. » L’idée d’être rejeté par son père biologique ne lui avait pas effleuré l’esprit qui plus est et heureusement, car il ne s’était pas préparé à une telle éventualité qui lui aurait sûrement – et littéralement – brisé le cœur. Si durant des années, Malcolm n’avait pas cherché à connaître son vrai père, maintenant qu’il s’était lancé dans cette nouvelle aventure, il souhaitait tout connaître de lui dans les moindres détails. « C’est un artiste, il travaille dans le maquillage, il fait de la peinture et de la photographie… » Il afficha un grand sourire car il était ravi de savoir son père dans cette branche. Là encore, Malcolm n’avait pas réfléchi plus loin que le bout de son nez : durant un temps, il avait tout imaginé, d’un père James Bond à acteur, laissant son imagination vagabonder un peu trop loin. Puis il était revenu à des idées plus « normales » espérant qu’ils auraient des points communs et que, à contrario de ses parents, il ne serait pas le genre de personne à être assis derrière un bureau 5j/7. « Oh mais attends, il a un compte mazebird. » Il pianota sur son téléphone et mit rapidement la main dessus, puis tendit l’objet à Ophélia, pas peu fier de l’observer découvrir son père et sans même penser un seul instant au contenu. L’autre sujet qui le faisait sourire était une dénommée Kitty. Malcolm avait eu un coup de cœur – physique – pour elle, car il ne connaissait rien de cette femme hormis ce qu’il avait bien voulu s’imaginer (encore une fois). « A la piscine, elle travaille à l’accueil. » Piscine où il n’aurait certainement plus envie d’aller une fois la chaleur de l’été disparut, ce qui lui arracha un tressaillement. « Une vraie sirène. » souffla-t-il sur un ton léger, tandis que la conversation déviait (enfin) sur Ophélia. « Y’a pas de raison que ça se passe mal, t’es une chouette fille et tu fais bien ton boulot, » Il y avait tous un tas de raisons pour lesquelles les choses pouvaient mal se passer mais Malcolm ne s’attardait pas la dessus. « Ah ouais et tu sais déjà ce que tu veux ? » Lui n’avait pas ces soucis là – merci à ses parents – et faisait parti de la population aisée du coin, cependant il ne le montrait jamais. « On est dans l’Oregon, c’est un gros pick-up ou rien tu sais. »

_________________

Cool kid, are you a cute kid ? Do you fit in and do they like it ? Tell me, what can you do to make it okay, to make it look like you don't wanna be like them ?
Contenu sponsorisé
played by
portrayed by
· Re: heat wave, slow lane, small town. ·
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum