hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment :
Fire Emblem : où précommander Fire ...
Voir le deal
99.90 €

2 participants
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Rob Hendwick
played by
portrayed by
messages : 375
name : anane.
face + © : asante blackk © corpsie.
multinicks : phoebe, vikram, kitty.

age (birth) : 19 (06|06).
♡ status : ◠‿◠✿
work : student ; projectionist @ arc light ; trainee @ wb's pharmacy.
activities : drawing comics, playing ukulele, scrolling through mazebird, talking with everyone in town, hanging around.
home : with his parents (bridgewater way) ; student room (portland).
points : 672
moodboard : pocketful of dreams. Giphy
image : pocketful of dreams. Oh-i-see-malik-hodges

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ■■
· pocketful of dreams. · Ven 9 Sep - 14:57
@Alvin Keily
end of august 2022

Rob récupéra les deux cornets que lui tendait le glacier et le remercia, puis il donna l'un des deux à son petit-ami avant de quitter avec lui la file d’attente qui s’était formée devant le stand pour mieux s’enfoncer dans les petites rues animées du centre-ville de Portland. Après plusieurs semaines de calme, délaissée de ses habitants partis en vacances vers des destinations plus ou moins exotiques et peu fréquentée par les touristes qui lui préféraient le littoral et ses vues imprenables, la ville se réveillait à nouveau petit à petit sous l'effervescence de la rentrée désormais imminente. Rob adorait cette agitation typiquement citadine, notamment pour sa complémentarité avec le calme placide et quasiment absolu, qui lui était tout aussi cher d’ailleurs, de Windmont Bay où il avait grandi. « Alors, tu es prêt pour la semaine prochaine ? » Il s’attaqua à son cornet de glace et entrelaça ses doigts à ceux du garçon, qu’il n’avait revu qu’une poignée de fois depuis son retour d’Europe. Alvin lui parlait de cette école de pâtisserie qu'il intègrerait d’ici peu à peu près depuis qu'il le connaissait, il n’avait sans doute pas besoin de l’ambiance électrique du cœur de Portland pour brûler d’impatience à l’idée d’enfin démarrer sa formation. Rob pour sa part trépignait autant qu’il avait, déjà, la nostalgie d’un été passé trop vite – et d’autant plus qu’un changement de dernière minute, inattendu et réjouissant certes, lui avait aussi valu de revoir tous ces plans, ce à quoi le jeune homme n’était du reste ni habitué, ni très friand.
La nouvelle était tombée à peine 48 heures plus tôt, c’est-à-dire juste le temps nécessaire pour tout verrouiller avec son corps enseignant mais aussi et surtout avec ses parents. Refuser une bourse pour passer un semestre dans une université aussi réputée que celle de New-York ne serait pas venu à l’idée de Rob, qui s’était emballé à la seconde où son professeur principal l’avait informé de sa sélection (parce qu’il n’avait d’abord pas cru au mail qu’il avait reçu une petite heure avant l’appel de celui-ci et qu’il avait pris pour du phishing) – toutefois un certain nombre de détails logistiques et financiers avaient dû être pensés avant que ce départ pour la côte est ne soit vraiment acté. Désormais que c’était fait, il lui tardait de partager la nouvelle avec son petit-ami, et l’ébullition pré-rentrée qui agitait toute la ville ne l’aidait pas vraiment à ronger son frein. « J’ai une nouvelle à t’annoncer. » Rob n’avait pas encore fini sa glace mais tant pis – il n’avait pas envie d’attendre davantage. « Tu te rappelles la bourse dont je t’avais parlé avant l’été et pour laquelle je n’avais pas été retenu ? Et bien finalement je l’ai obtenue ! » Son sempiternel sourire lui monta jusqu’aux oreilles. Alvin démarrait son école de pâtisserie et lui allait passer un semestre dans l’une des meilleures universités du pays, dans une ville à la culture cosmopolite et plurielle parmi les plus riches du monde. Ce n’était pas tout à fait le projet initial – c’était encore mieux. « Je vais passer un semestre à New-York ! » s’exclama-t-il, serrant un peu plus la main de son petit-ami dans la sienne dans son enthousiasme.

_________________

free like the river flowing freely through infinity, free to be sure of what I am and who I need not be, free from all worries prey on oneself's troubled mind, freer than the clock hands tickin' way the times.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin Keily
played by
portrayed by
messages : 958
name : sissi.
face + © : noah schnapp ▬ © mine.
multinicks : marley, jinho, griffin, basil, aubrey.

age (birth) : 18 yo. (24/05)
♡ status : happy.
work : senior year.
activities : being curious, geeking all day, baking, laughing out loud, singing to the world, talking too much, playing video games.
home : with his (step)dad.
points : 2795
image : pocketful of dreams. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Re: pocketful of dreams. · Mar 13 Sep - 10:39
Obtenir son diplôme de fin d’année avait été une réelle libération pour Alvin. Le petit bout de papier représentait tellement de choses à ses yeux, à commencer par la possibilité d’étudier enfin quelque chose qui le passionnait profondément (adieu la géographie qui ne lui servirait probablement plus à l’avenir, d’autant plus qu’il était un individu sur-connecté et pouvait donc tout trouver sur son téléphone portable), mais aussi – et surtout – la fin de cette pression que Ike pouvait lui mettre sur les épaules et celle qu’il se mettait seul aussi bien entendu. Maintenant qu’il était allé jusqu’au bout des choses, sans mention certes mais le principal était de sortir diplômé, le champ des possibles s’ouvrait à lui. Il allait pouvoir étudier sur Portland et passer certaines nuits là-bas, dans la chambre étudiante de Rob, comme il le faisait déjà parfois. Lui qui était constamment traité comme un gamin par son entourage allait enfin pouvoir recevoir le respect qu’il pensait mériter. Le lycée terminé, le meilleur s’offrait désormais à lui, il en était persuadé, car s’il n’était pas très doué pour les études de manière générale, il possédait des facilités certaines en pâtisserie, ce qui lui permettait donc de ne pas trop appréhender la rentrée et de croire en lui. Fait plutôt rare quand il était question de l’avenir d’Alvin Keily. « Oui, j’ai trop hâte, » répondit-il avec enthousiasme à la question posée par son petit-ami. Il avait suffisamment profité de son été pour se sentir suffisamment prêt et disposé à entamer cette nouvelle année scolaire. Le stage de trois semaines qu’il avait effectué en France – cadeau gracieusement offert par ses proches pour son anniversaire – s’était avéré très utile. Il avait ainsi eu l’occasion de travailler avec des ingrédients qu’il connaissait peu, d’apprendre de nouvelles techniques et de parfaire les connaissances dont il disposait déjà, tout ça en trouvant le temps de s’amuser aussi, de faire de belles rencontres et d’essayer de baragouiner quelques mots dans une langue qu’il ne maîtrisait absolument pas. Une main dans celle du jeune homme, l’autre occupée à guider son cône de glaces à ses lèvres, il marchait d’un pas lent à travers les ruelles de la ville qui serait bientôt sienne. « Ah ? Une bonne nouvelle j’espère, » souffla-t-il avec un petit sourire en coin. Il laissa le temps à l’étudiant de s’exprimer pleinement et d’éclater sa joie tandis que la sienne disparaissait à vue d’œil. Cette annonce manquait cruellement de détails, songea-t-il. Quel était le plan concrètement ? Visiblement le petit brun n’avait pas reçu le mémo afin de pouvoir se préparer en amont à cette information qui tombait un peu de nulle part selon lui. Décontenancé, il relâcha la main de son petit-ami, arrêta sa marche et se mit à le fixer de ses yeux noisette. « Oui je me souviens très bien… Et je me souviens aussi que tu avais dit que ça ne se ferait pas. » Même placé sur liste d’attente, il pensait que ses chances d’être repêché étaient quasi nulles. « C’est cool… Enfin je veux dire, tu rêvais d’intégrer cette école donc j’imagine ta joie. » Comprenait-il seulement sa déception à lui ? Il baissa brièvement les yeux sur sa glace dont la saveur semblait bien fade désormais. « Et tu es sûr que ce ne sera qu’un seul trimestre ? Tu reviens finir tes études ici après ? » Son esprit bouillonnait et tournait à plein régime, il avait mille et une questions à lui poser. « Tu pars quand ? Ça veut dire que tu ne reviendras pas avant cet hiver ? » Pourquoi n’éprouvait-il aucun sentiment joyeux à l’idée de le voir partir ? Devait-il se réjouir pour lui ? Non, il n’y arrivait pas. « Tu gardes toujours ta chambre étudiante sur Portland le temps de ton absence ? La copine de Ike est supposée emménager avec nous en septembre, tu avais dit que je pourrais venir squatter avec toi plus souvent… Tu savais que c’était important pour moi. » Tout ramener à lui, un comportement typique d’Alvin.

_________________

-- Woke up on the wrong side of reality
and there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Rob Hendwick
played by
portrayed by
messages : 375
name : anane.
face + © : asante blackk © corpsie.
multinicks : phoebe, vikram, kitty.

age (birth) : 19 (06|06).
♡ status : ◠‿◠✿
work : student ; projectionist @ arc light ; trainee @ wb's pharmacy.
activities : drawing comics, playing ukulele, scrolling through mazebird, talking with everyone in town, hanging around.
home : with his parents (bridgewater way) ; student room (portland).
points : 672
moodboard : pocketful of dreams. Giphy
image : pocketful of dreams. Oh-i-see-malik-hodges

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ■■
· Re: pocketful of dreams. · Ven 16 Sep - 15:26
« Très ! » répondit Rob, plus pour la forme qu’autre chose d’ailleurs car le sourire rayonnant qui était scotché à son visage trahissait déjà la nature de la nouvelle qu’il annonça à Alvin sans faire durer le suspense. La surprise qui sembla déformer le visage du garçon ne l’étonna pas outre mesure – sans doute avait-il fait plus ou moins la même tête quand il avait reçu l’information, il avait fallu attendre qu’il raccroche d’avec son professeur pour avoir les yeux qui brillent et les lèvres qui s’étirent, puis qu’il s’assure avec ses parents que le projet tenait vraiment la route avant de laisser exploser sa joie. « J’étais cinquième sur la liste d’attente. C’est très rare qu’une personne se désiste alors cinq ! J’ai eu de la chance. » expliqua-t-il avec un petit rire, s’arrêtant à son tour en constatant que la main de son petit ami avait glissé de la sienne.
Il fit un pas en arrière pour venir se rapprocher de lui. « Oui, c’est juste pour un semestre normalement. » C’était toutefois difficile à affirmer avec certitude. En vérité, Rob n’avait jamais eu l’ambition de faire tout son cursus dans une grande université. Portland, qui avait l’avantage d’être tout près de Windmont Bay où vivait sa famille avait toujours semblé le meilleur choix, un choix qu’il ne regrettait pas, d’ailleurs, ravi qu’il était des deux années qui venaient de s’écouler. De là à dire qu’il n’envisagerait pas de poursuivre à NYU, ou dans une autre université renommée, à l’issue de ce semestre si l’occasion se présentait ? Il aurait été incapable de le dire. Pour l’heure du reste, la question ne se posait pas – Alvin en revanche en avait des tas d’autres. « Je pars à la fin de la semaine prochaine… » C’était peut-être l’inconvénient de cette place tardivement libérée : le peu de temps qu’il avait pour préparer ce départ et, notamment, se faire à l’idée de quitter ses proches plusieurs mois, pour la toute première fois – et puis pour s’acheter des nouvelles fringues, car son look méritait sans doute une petite touche en plus pour être au niveau de la grosse pomme. Il fit comme une petite grimace qui se mua rapidement en sourire. « et je reviens mi-janvier. » Un total d'environ cinq mois donc, qui lui paraissait déjà très court quand il pensait aux milles et uns choses qu’il avait à découvrir à New-York, et à la fois un peu long quand il songeait à sa famille et à son petit-ami qui allaient évidemment énormément lui manquer. Son sourcil se fronça à l’évocation de sa chambre étudiante, un peu étonné que ce soit l’une des premières choses à préoccuper le garçon. « Oh, euh oui, on en a parlé avec mes parents – c’est plus pratique de la garder que de devoir déménager mes affaires pour cinq mois. Tu pourras y aller autant que tu veux. » le rassura-t-il avec son sourire rapidement retrouvé.
Il connaissait trop bien Alvin pour ne pas lire comme une sorte de trouble dans ses nombreuses questions et ce visage un peu défait et bien moins expressif qu’il n’aurait aimé le voir, et quelque part Rob le comprenait. Il avait presque l’impression qu’ils avaient passé les derniers mois de l’année scolaire écoulée à se projeter sur cette rentrée qui devait enfin les voir étudier dans la même ville. Rob le premier était trop nerveux en général pour apprécier que ses plans soient ainsi chamboulés – mais pour d’aussi bonnes choses, sans doute saurait-il s’y faire. « Moi non plus je ne m’y attendais pas… mais ça va être une super rentrée pour tous les deux, j’ai tellement hâte !  » s’emballa-t-il sans pouvoir s’en empêcher, avant de croquer dans son cornet de glace, qui commençait à fondre dans sa main.

_________________

free like the river flowing freely through infinity, free to be sure of what I am and who I need not be, free from all worries prey on oneself's troubled mind, freer than the clock hands tickin' way the times.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin Keily
played by
portrayed by
messages : 958
name : sissi.
face + © : noah schnapp ▬ © mine.
multinicks : marley, jinho, griffin, basil, aubrey.

age (birth) : 18 yo. (24/05)
♡ status : happy.
work : senior year.
activities : being curious, geeking all day, baking, laughing out loud, singing to the world, talking too much, playing video games.
home : with his (step)dad.
points : 2795
image : pocketful of dreams. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Re: pocketful of dreams. · Jeu 22 Sep - 18:59
De la chance, ah ça oui, Rob en avait eu. Il n’y avait pas besoin de le connaître personnellement pour savoir qu’il méritait amplement toutes les bonnes choses qui venaient présentement bousculer son quotidien. Pour autant, et même s’il ne lui souhaitait que le meilleur, Alvin ne partageait pas vraiment la vague de joie ressentie par son petit-ami. Quand il ne perdait pas définitivement un proche, les gens choisissaient de s’éloigner physiquement de lui, très loin dans le cas de l’étudiant, à l’autre bout du pays même. La situation semblait temporaire mais le jeune homme retenait uniquement ce qu’il souhaitait du discours de son interlocuteur et se focalisait principalement sur les zones d’ombre ou de potentiels doutes. Bref, tout ce qui échappait un minimum à Rob le rendait lui nerveux, raison pour laquelle il venait de l’inonder d’une multitude de questions. Ces mêmes questions étaient supposées rendre le moment plus réel, comme si les explications de son copain pouvaient le rassurer et apaiser ses craintes idiotes et infondées. Manque de chance pour les deux garçons, plus il s’exprimait sur le sujet et moins il était emballé par l’idée de le voir partir réaliser l’un de ses rêves. « Normalement... » reprit-il à sa suite en secouant la tête, un air dépité sur le visage. On était passé de « je vais passer un semestre à New York » à « c’est juste pour un semestre normalement » en seulement quelques secondes. Peut-être était-ce l’excitation qui empêchait Rob de donner des indications claires et définies, dans tous les cas il donnait l’impression de ne pas maîtriser son projet et cela inquiétait grandement Alvin dont le regard songeur se perdait tantôt dans le sien tantôt par terre, à la recherche d’on ne ne savait trop quoi car son intérêt était entièrement tourné vers son petit-ami. Dans un soupir las, il s’éloigna de plusieurs mètres afin de mettre à la poubelle le pot de glace à peine touché de moitié, avant de revenir à ses côtés. « Non Rob. J’ai conscience que tu es gentil et que tu vois le bien partout mais juste non… Cette rentrée risque d’être super, en effet, mais seulement pour toi. » Inconsciemment, il lui en voulait plus ou moins d’avoir accepté cette proposition d’intégrer une école new-yorkaise car par sa faute, il les plaçait dans une situation délicate et très inconfortable pour sa part. Tout en sachant qu’il devait encore travailler sur son égoïsme chronique, il ne parvenait pas à comprendre à quel moment vivre éloignés l’un de l’autre était une bonne nouvelle pour leur couple. Bien entendu, c’était une opportunité extraordinaire pour ses études mais qu’avait-il à y gagner, lui ? Il était amer, lui aussi avait attendu impatiemment de voir cette rentrée arriver car il allait enfin rejoindre cette école de cuisine pour faire quelque chose qu’il aimait vraiment. Et Rob venait de lui gâcher ce plaisir, si proche du but. « Je sais que je ne devrais pas dire ça, ou même juste le penser, mais je t’en veux. » Il inspira longuement et glissa ses mains dans les poches de son jean. « Tu m’annonces ça comme si ton école se trouvait à seulement quelques kilomètres d’ici… » Comme si ce n’était pas toute sa vie qui allait être chamboulée avec ce déménagement. « Et en plus tu pars la semaine prochaine ? » Il avait beau retourner le sujet plusieurs fois dans sa tête, il ne voyait pas comment l’annonce d’un tel programme, aussi hâtif, pouvait convenir à qui que ce soit. « Tu le sais depuis quand ? » demanda-t-il d’un ton quelque peu accusateur.

_________________

-- Woke up on the wrong side of reality
and there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived.
Contenu sponsorisé
played by
portrayed by
· Re: pocketful of dreams. ·
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum