hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Waffle One – Chaussure pour Homme
Voir le deal
65.97 €

can he make a mark ☆ if he gives up his spark?
Voir le profil de l'utilisateur
Gary Hastings
played by
portrayed by
messages : 2713
name : corpsie.
face + © : bambi garfield © me & k-wame.
multinicks : beckett - isaac - larissa - peter - tony - vince.

age (birth) : 35. {24.08}
♡ status : young father.
work : aerospace engineer.
activities : star-gazing, mostly.
home : his grand-parents' house near the forest.
points : 5321
moodboard : I'm searching for a remedy. 0e963a1a8bf25e08651983f76c5e056d394265d6
image : I'm searching for a remedy. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : o - Vikram - Aubrey.
· I'm searching for a remedy. · Ven 9 Sep - 15:36
9 septembre 2022

I'm searching for a remedy. Tumblr_om6nagzPCK1srq3avo1_400
Remedy

@Vikram Kumar and Gary Hastings


Déception était le maître-mot du quotidien de Gary depuis la fin de son séjour à Orlando. Si d’un point de vue extérieure, il n’était pas à plaindre car il avait pu profiter de deux semaines et demi de séjour ensoleillé dans l’endroit qu’il affectionnait le plus sur le globe, l’ingénieur n’en demeurait pas moins un éternel insatisfait qui préférait se focaliser sur le pet de travers plutôt que d’apprécier les bonnes choses de la vie. Ces dernières années l’avaient rendu défaitiste. Son retour à Windmont Bay avait été doux-amer, d’un côté parce qu’il était heureux de retrouver son foyer avec son fils et son chien, de l’autre il ne pouvait s’empêcher de ressentir le poids pesant dans sa poitrine à chaque fois qu’il posait les yeux sur Aubrey. Le jour de son anniversaire, elle lui avait fait la surprise de le rejoindre à son hôtel pour célébrer avec lui, chose qui l’avait ravi, car même s’il jouait la carte du type blasé à l’idée de gagner une année, il n’était jamais contre être le centre de l’attention. Cependant, il existait un énorme point noir sur la situation, dont il était l’unique responsable, et qui prenait la forme de deux silhouettes aussi sexy qu’interdites. Il secoua la tête en chassant cette image de son esprit tandis qu’il franchissait la porte du Good Time At Daveys. Retrouver son ami dans cet établissement n’était pas le projet le plus enrichissant, car même s’il contribuait à remplir les poches de son neveu à chaque consommation, il ne pouvait s’empêcher de penser aux instants passés ici avec Aubrey lorsqu’elle y avait travaillé. Il n’y avait aucun moyen, dans cette fichue ville, de ne pas songer à elle, alors qu’il avait besoin de se focaliser sur lui-même. Les habitudes ne changeaient pas, Vikram se faisait désirer, alors Gary l’attendit en commandant un verre d’eau – gratuit – histoire d’avoir de quoi occuper ses mains, aussi bronzées que son visage après s’être doré la pilule sous le soleil de Floride. Enfin, la tignasse de son pote s’invita dans son champ de vision et il tendit le bras en l’air afin d’attirer son attention. Il se remit debout avec son verre, s’éloigna du comptoir pour l’accueillir et chercher une place à une table. Pas la peine de lui annoncer qu’il l’avait attendu, Vik devait en être conscient, alors il le salua avec une semi-accolade. « Comment vas-tu ? » Il avait l’impression de ne pas l’avoir vu depuis des siècles, ce qui était sans doute le cas puisqu’il n’était plus aussi disponible qu’autrefois maintenant qu’il était papa, et il s’accorda un instant pour le détailler du regard. « Tu as bonne mine, tu as rencontré quelqu’un ? » demanda-t-il, sourcils froncés, avant de s’asseoir. Comme si trouver l’âme sœur, ou un plan d’un soir, suffisait à satisfaire pleinement quelqu’un. Ce n’était pas son cas à lui, mais Vikram n’était pas conçu de la même étoffe. Dans une autre vie, il aurait été un bon match pour Aubrey, songea-t-il, ce qui lui insuffla une nouvelle douleur dans la cage thoracique. « J’aurais préféré qu’on se voit sur Portland, mais je me suis absenté longtemps et je ne me voyais pas infliger à ma petite amie de disparaître une bonne partie de la nuit en la laissant garder le petit… » Il se racla la gorge. Qu’il paraissait chiant. « Mais ça ne veut pas dire que je vais bâcler notre rendez-vous entre mecs, promis ! Je suis tout à toi pour la soirée ! Tu pourras me demander tout ce que tu veux sur l'échec de cette fusée stupide, » ajouta-t-il avec humour, même si ça ne l'avait pas amusé beaucoup, sur le coup.

_________________
starlight and silver fields
Behind the dreams of mastery, love dies silently , torn to the flesh as the fire bleeds echoes of history. I'm ready to start the conquest of spaces expanding between you and me, come with the night the science of fighting the forces of gravity.
☾ leave a light on.
Voir le profil de l'utilisateur
Vikram Kumar
played by
portrayed by
messages : 1518
name : anane.
face + © : dev patel © Corpsie.
multinicks : phoebe, rob, kitty.

age (birth) : 31 (31|08).
♡ status : single.
work : architect @pioneer log homes.
home : crescent lane.
points : 3357

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : -
· Re: I'm searching for a remedy. · Lun 12 Sep - 20:02
Vikram n'avait jamais eu besoin d'une excuse valable ou d'un contretemps impromptu pour être en retard à peu près où qu'il aille – c'était dans sa nature, tout simplement. Il avait fini sa journée de travail à l'heure (non qu'il ait jamais été du genre à enchaîner les heures supplémentaires), n'avait pas rencontré le moindre embouteillage sur le trajet jusqu'à son appartement et n'avait rien d'autre à faire que changer de chemise avant de rejoindre le Daveys, à moins de cinq cent mètres de chez lui qui plus est. Mais la faute à son inattention chronique et aux algorithmes ultra-performants des réseaux sociaux, il avait laissé passer l'heure à laquelle il devait retrouver Gary à force de scroller sans fin sur son téléphone portable. Il ne s'en rendit compte, bien sûr, qu'un bon quart d'heure plus tard, et débarqua ainsi au bar à la bourre et comme une fleur, baragouinant quelques excuses que son ami était trop habitué à entendre pour lui en tenir rigueur. « Hey, salut. Bien ! » s'exclama-t-il en recevant son accolade. « Et toi alors ? » demanda-t-il en retour à son ami qui avait sans doute un peu plus de choses à raconter que lui qui était resté en ville.
Windmont Bay n’était pas la ville la plus animée du monde, même en été – Vik avait passé la moitié de son temps libre estival enfoncé dans son fidèle canapé à geeker, l’autre à faire la carpette sur le sable fin – et, certes, en essayant de pêcher les plus jolies sirènes en bikini qui croisaient son regard, mais sans les résultats que lui prêtaient Gary. « Eh bien figure-toi... que non. » dit-il en pouffant de rire après un bref suspense. « Ce n'est pas faute d'essayer, pourtant. Windmont Bay ne me porte pas trop chance, on dirait, » déclara-t-il en haussant vaguement les épaules, convaincu que la malchance dont il jouait et le peu de réceptivité des filles du coin étaient davantage à blâmer que ses manières un peu douteuses, son manque de tact ou encore le vide abyssal de sa conversation face à un membre du sexe féminin. Avec un gros râteau pris sur la plage (sans jeu de mot) de la part d'une jeune femme qui en plus s'était avérée être maman, et une autre qui avait tenté de lui voler sa montre et sa carte bleu avant même qu'il ne s'essaye à la draguer ; son palmarès était loin d'être reluisant. Il en fallait plus toutefois pour saper le moral d'un Vikram à l'humeur toujours égale. « C'est toi qui a bonne mine ! Moi qui croyais que tu étais en Floride pour bosser... » plaisanta-t-il en gratifiant son pote, dont le teint avait visiblement bruni pendant ces deux semaines d'absence, d'une petite tape amicale sur l'épaule.
« Je serais arrivé plus tôt si j'avais su que tu n'avais pas la permission de minuit. » Probablement pas, en réalité, considérant la propension du jeune homme à arriver systématiquement en retard – ce n’était pas comme si Gary était dupe de toutes façons. « Tu veux pas que je t’offre une bière avant qu’on parle d’échecs et de trucs comme ça ? » proposa-t-il parce qu’il connaissait suffisamment bien le jeune homme pour deviner sa déception et savoir que lui payer un verre était un bon début pour lui remonter le moral. Il commanda deux bières à l’un des serveurs et enchaîna sur l’un des sujets préférés du jeune père. « Comment va ton garçon ? Il ne t’a pas trop manqué ? » Vikram n’avait pas d’enfant et s’en portait on ne peut mieux, mais il adorait voir ses potes, Gary le premier, en mode papa super fier – au point presque de se dire qu’il pourrait en avoir un jour lui aussi, des enfants, mais un jour lointain, d’ici une vingtaine d’années ou quelque chose comme ça peut-être (ce plan carrément bancal témoignait bien que pour l’instant il valait mieux qu’il n’en ait pas).


Dernière édition par Vikram Kumar le Lun 26 Sep - 18:19, édité 1 fois

_________________

so needless to say i'm odds and ends. but I'll be stumbling away, slowly learning that life is okay - say after me, it's no better to be safe than sorry.
can he make a mark ☆ if he gives up his spark?
Voir le profil de l'utilisateur
Gary Hastings
played by
portrayed by
messages : 2713
name : corpsie.
face + © : bambi garfield © me & k-wame.
multinicks : beckett - isaac - larissa - peter - tony - vince.

age (birth) : 35. {24.08}
♡ status : young father.
work : aerospace engineer.
activities : star-gazing, mostly.
home : his grand-parents' house near the forest.
points : 5321
moodboard : I'm searching for a remedy. 0e963a1a8bf25e08651983f76c5e056d394265d6
image : I'm searching for a remedy. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : o - Vikram - Aubrey.
· Re: I'm searching for a remedy. · Jeu 15 Sep - 16:04
« Oui, ça va aussi, » répondit-il, sans trop savoir quoi répondre à ces questions polies et badines. Il était clair qu’ils auraient à se raconter plus tard, il ignorait donc pourquoi il avait choisi cette banale entrée en matière pour s’adresser à Vik. « Ne le répète pas aux nanas du coin, mais je pense que tu mérites mieux que ce qu’elles ont à t’offrir, » lui confia-t-il à voix basse. Il ne comptait bien évidemment pas dans le lot les membres de sa famille, qui étaient toutes des femmes extraordinaires, mais à quelques exceptions près, la population féminine de Windmont Bay était décevante. « Elles peuvent faire passer le temps, cela dit. » Un brin goujat, un tantinet moqueur, il retroussa le nez pour indiquer qu’il plaisantait. Les trois semaines d’agitation passées à Orlando avaient coûté cher à la santé physique de Gary, qui s’était malheureusement habitué à la vie plan-plan de sa bourgade natale, et il ne se sentait pas particulièrement reposé, pourtant le mot gentil de la part de son pote eut un effet bénéfique sur son moral. « Merci, c’est difficile de fuir le soleil quand tu passes plusieurs semaines sous les palmiers ! » Des retours qu’il avait eus, la météo avait été clémente sur la côte d’Oregon également. Merci le réchauffement climatique. Vikram n’avait pas totalement tort, même si Gary n’était pas prêt à l’admettre, il avait passé pas mal de temps à se dorer la pilule sur le balcon de sa chambre d’hôtel ou carrément sur la plage de sable fin. Ses rapports avec son équipe de travail au Kennedy Center étant toujours délicats, il n’avait pas pu profiter pleinement de sa présence sur les lieux pour avancer dans ses missions. Il s’en était accommodé comme il le faisait toujours, et il était revenu un peu plus serein, quoique frustré par le ridicule de la situation avec Artemis I. « Ne commence pas à te foutre de moi, ok ? Tu verras si tu fais toujours le malin le jour où toi tu seras papa ! » Contrairement à l’intéressé, Gary n’avait pas de mal à l’imaginer fonder à son tour une famille un jour ; certes, il manquait encore de maturité, mais rares étaient les pères parfaits d’entrée de jeu, tout s’apprenait sur le tas, ou à force de lire des bouquins spécialisés comme lui avait pu le faire. « Bien rattrapé, » glissa-t-il à la suite de sa proposition de commencer par une bière. Il laissa à l’architecte le soin de passer la commande – puisqu’il allait la payer – puis se fendit d’un sourire aussi naturel qu’un peu idiot. « Il va bien, oui, il a tellement changé pendant mon absence… J’ai l’impression d’être parti un an ! » C’était parfois le ressenti qu’il avait eu, durant ses insomnies, alors qu’il était seul dans sa chambre d’hôtel. Son organisme s’était habitué aux réveils intempestifs du nourrisson affamé, ne plus l’entendre du jour au lendemain avait été un choc, et pas aussi positif qu’escompté. Dans un réflexe purement dicté par son instinct paternel, il sortit son téléphone de sa poche pour montrer une photo récente à son ami mais se ravisa au dernier moment et se contenta de poser l’appareil sur la table. C’était une soirée entre mecs, ce n’était pas parce qu’il venait de franchir un cap en fêtant ses trente-cinq ans qu’il devait se métamorphoser en père de famille chiant. Il aurait été un mauvais modèle pour son compagnon. Les bières arrivèrent rapidement et il leva son verre pour trinquer avec Vikram. « A nous, à nos jeunesses qui s’éloignent progressivement ! » Ils partageaient en effet un autre point commun, leur signe astrologique, puisqu’ils célébraient leurs anniversaires avec quelques jours d’écart. Il but une – très – longue gorgée qui vit le contenu de son verre descendre quasiment de moitié en une traite, avant de le reposer sur la table. « Et côté boulot, comment ça se passe, alors ? »

_________________
starlight and silver fields
Behind the dreams of mastery, love dies silently , torn to the flesh as the fire bleeds echoes of history. I'm ready to start the conquest of spaces expanding between you and me, come with the night the science of fighting the forces of gravity.
Contenu sponsorisé
played by
portrayed by
· Re: I'm searching for a remedy. ·
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum