home sweet home

city système de secrets public averti 1rp mensuel flexible recensement par mp

-64%
Le deal à ne pas rater :
DODO – Couette très chaude 450gr/m² Grands Froids – 220 x 240 cm
39.99 € 109.99 €
Voir le deal

2 participants
a man on fire × a violent desire
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Schaeffer
played by
portrayed by
messages : 5771
name : corpsie.
face + © : j. lowden x harleysgifstock.
multinicks : gary - hector - isaac - larissa - peter - vince
trigger : -
warning : -

age (birth) : 30 {11.06}
♡ status : "it's complicated".
work : handyman at the camp TL, part-time dad, full-time wanker.
activities : helping his friends & family out, annoying Marley, (still) making bad decisions.
home : a small house on crescent lane.
moodboard :
Ready for the ride. Tumblr_pnn8meWBDm1uazunqo1_400
Ready for the ride. Bee-bumble-bee

¤

Ready for the ride. U61WmJG

points : 7848
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo ~ Rosalie.
· Ready for the ride. · Ven 23 Sep - 15:42
23 septembre 2022

bad enough

@Rosalie Svenson and Beckett Schaeffer


Des plans foireux, Beckett Schaeffer en avait connus plus d’un au cours de ses trois décennies d’existence. S’il avait commencé relativement tard à côtoyer les univers problématiques – il avait en effet vécu une jeunesse et une adolescence relativement sages dans un cocon familial sain – il avait tôt fait de se rattraper et accumulait aujourd’hui des casseroles bruyantes et ses placards étaient remplis de plusieurs squelettes. Il était compliqué de se refaire une santé après plusieurs années passées « sur le trottoir » et il en faisait l’amère expérience maintenant qu’il souhaitait se ranger définitivement et construire une vie de famille à l’image du Rêve Américain. Il n’avait pas l’épouse, les trois gosses et le golden retriever, cependant il avait son compagnon, son fiston consanguin et un lapin de compagnie, en fermant les deux yeux c’était quasiment la même chose. A l’instar de ses concitoyens, il était également empli de mauvaises idées et les décisions incohérentes faisaient parties intégrantes de sa personnalité. La dernière en date avait été de vider son compte en banque, le compte commun ainsi que de piocher dans celui de Marley pour pouvoir parier deux mille cinq cent dollars sur la tête blonde de sa cousine préférée. Il s’était renseigné sur sa côte, celles des autres concurrents, sur le dénivelé de la course du jour, il était paré à empocher le quadruple de sa somme suite à la victoire de Rosalie. Rien n’était laissé au hasard car cette dernière lui avait assuré qu’elle n’avait jamais perdu, qu’elle était un pari osé mais en aucun cas risqué. Aveuglé par sa confiance, il avait oublié que la malchance lui collait aux basques, ainsi, il ne pouvait se douter du sort que lui réservait cette soirée quand il retrouva la blondinette derrière son volant, un quart d’heure avant le lancement. « Alors ? Tu te sens comment ? » Lui était excité comme une puce de se retrouver dans un tel environnement. Il avait l’impression d’être plongé dans un opus de Fast and Furious et qu’il allait pouvoir croiser le crâne rasé de Vin Diesel à n’importe quel moment. « Prête à me sauver la vie ? » Il gloussa en serrant ses doigts sur la portière de la voiture rose bonbon. « Pas de pression, évidemment ! » Il ne mettait que l’entièreté de sa vie, l’avenir de son couple et la santé de son fils entre ses mains, rien d’extravagant.

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me.
you got a fetish for my love.
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie Svenson
played by
portrayed by
messages : 2407
name : castiells @ marido.
face + © : florence pugh ; ma mie + nowadayz.
multinicks : aurora, citra, eliot, hetty, pablo, raelyn.
trigger : à voir ensemble.
warning : langage vulgaire.

age (birth) : 27 ans, née le 8 aout 1995.
♡ status : aime les grosses bagnoles et les chaines en or.
work : championne féminine américaine en drift et égérie pour diverses marques.
activities : mettre le nez sous le capot, s'engueuler avec vince, emmerder sa soeur, préparer des cocktails, multiplier les paires de chaussures plateformes.
home : provisoirement chez sa sœur ainée.
moodboard :
Ready for the ride. FV82oqz

“you got a fetish for my love,
I push you out and you come right back.”

points : 3708
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : beckett, henry.
· Re: Ready for the ride. · Lun 3 Oct - 12:14
La saison des courses avait repris et avec elle son lot d’amusements ainsi que de challenges personnels. La jeune championne comptait bien conserver son titre tout autant qu’améliorer ses performances grâce à quelques petites bidouilles sur son véhicule. Outre l’excitation que ces courses provoquaient en elle, Rosalie avait grand besoin de se changer les idées. Depuis l’incident de Vince et les révélations sur sa santé, elle se sentait stressée ou du moins inquiète quant à l’avenir. Il avait beau la rassurer sa condition physique, elle ne le croyait pas une seule seconde car il avait tendance à amoindrir les faits. En attendant, elle essayait de se concentrer sur ses prérogatives professionnelles tout en prenant soin de son homme, qui, se plaisait à l’envoyer chier en permanence. Aujourd’hui était particulièrement important puisque Rosie allait concourir pour sauver les miches de son cousin. L’idée avait été balancée à la cantonade il y a de ça quelques mois avant de se concrétiser réellement. En soi, ce n’était pas idiot puisqu’elle ne perdait jamais mais la pression accumulée sur ses épaules la rendait légèrement nerveuse, ce qui était mauvais signe. Pour autant, elle faisait confiance à sa bonne étoile pour la faire gagner en dépit des adversaires plutôt rudes pour une reprise. Après une inspection de son véhicule rose, elle réitéra sa routine porte bonheur machinalement puis elle s’installa au volant. Elle terminait d’envoyer un message à sa moitié quand une tête blonde familière se dessina à la fenêtre. « Tranquille, je gère. » Répondit-elle, les mains crispées sur le volant en regardant d’un œil alerte les voitures de ses concurrents. Il y avait les sempiternels habitués mais également une poignée de nouveaux dont elle ne savait que peu de choses, ce qui rendait l’issue de la course imprévisible. « Détends-toi, tu me stresses à sautiller partout. » Elle le regarda d’un drôle d’air et souffla une grand coup, consciente de la responsabilité qui pesait sur ses épaules. « Marley aura une raison de m’apprécier comme ça. » Ils ne pouvaient pas se piffrer suite à son séjour chez eux, sans savoir qu’au fond ils partageaient tout un tas de points communs à commencer par leur jalousie maladie à l’égard de leurs compagnons. « Bon tu ferais mieux de bouger, ca va commencer. » Un peu plus haut sur la piste, une nana à moitié dessapée venait de faire son apparition avec un drapeau à la main. Les moteurs se mirent à vrombir en signe d’assentiments et quand le départ fut enfin donné, Rosie s’élança dans la mêlée. À présent, c’était entre elle et sa chance ; le parcours était relativement simple, beaucoup de lignes droites et trois virages. Ce n’était rien d’insurmontable pourtant elle sentit immédiatement que ça allait mal finir quand Riler dit Ri la poisse, la dépassa à la première intersection.

_________________
    
a little bit dangerous but baby, that's how I want it, a little less conversation, and a little more touch my body 'cause I'm so into you.
a man on fire × a violent desire
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Schaeffer
played by
portrayed by
messages : 5771
name : corpsie.
face + © : j. lowden x harleysgifstock.
multinicks : gary - hector - isaac - larissa - peter - vince
trigger : -
warning : -

age (birth) : 30 {11.06}
♡ status : "it's complicated".
work : handyman at the camp TL, part-time dad, full-time wanker.
activities : helping his friends & family out, annoying Marley, (still) making bad decisions.
home : a small house on crescent lane.
moodboard :
Ready for the ride. Tumblr_pnn8meWBDm1uazunqo1_400
Ready for the ride. Bee-bumble-bee

¤

Ready for the ride. U61WmJG

points : 7848
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo ~ Rosalie.
· Re: Ready for the ride. · Mar 11 Oct - 19:40
Le regard de Beckett suivit celui de sa cousine, guettant les voitures alentours pour savoir s’il était en mesure de repérer les éventuels concurrents sérieux, avant de reporter sa pleine attention sur la blondinette. Il n’y avait pas meilleur qu’elle, il ne pouvait y avoir meilleur qu’elle, ce soir. « Désolé, » grimaça-t-il en serrant ses poings sur la portière, inspirant un grand coup avant de se fendre d’un large sourire. « Tu sais que ça vaudrait tous les millions du monde, ça ? » Il avait énormément besoin d’argent, cependant l’amour familial était plus important que tout et c’était l’un de ses rêves les plus fous – et les moins envisageables – de voir un jour son compagnon et sa cousine devenir amis. Il tendit un bras à l’intérieur du véhicule afin de lui tapoter l’épaule, en guise d’encouragement, de soutien, et de tout ce qui était possible de lui transmettre de positif. Elle n’avait pas besoin de cela, mais lui si. Il se redressa et secoua vigoureusement la tête. « Ok... Merde à toi, Rosita ! » Il lui envoya un sourire pincé et un pouce levé avant de s’éloigner de la piste, sans trop savoir où il était d’usage de s’installer quand on était à la fois parieur et proche d’une participante. Il parvint à se frayer un passage dans les gradins, à peu près à la dixième rangée, et inspira une profonde inspiration comme s’il était l’un des coureurs sur la piste. Ses mains étaient moites et il sentit son cœur bondir dans sa poitrine au moment du démarrage. Il avait déjà vu des courses à la télévision, quand il était petit, en traînant dans le salon le dimanche après-midi avec son père, toutefois ce n’était en rien comparable avec ce qui se déroulait aujourd’hui sous ses yeux. Il avait du mal à suivre, heureusement que la voiture de Rosalie était d’une couleur criarde difficile à perdre de vue. « Allez, allez, allez, » marmonna-t-il en voyant qu’elle passait en seconde position. Ce n’était que le début de la course, elle savait ce qu’elle faisait. Les esprits s’échauffaient autour de lui, des cris qui ressemblaient davantage à des insultes qu’à des encouragements s’élevèrent mais il fit le vide pour ne voir que la silhouette rose qui filait à toute allure. Il tapait dans ses mains comme si sa cousine l’entendait de là où elle se trouvait, il lui répétait de tout donner et de faire ce qu’elle faisait de mieux. Il avait confiance en elle. Il avait tort. Un tollé assourdissant le ramena à la réalité tandis qu’il sentait un poids incommensurable alourdir son organe vital, attirant tout son corps en avant, menaçant de le faire trébucher et tomber tout en bas des gradins. Un accident mortel aurait peut-être pu lui sauver la mise. Avait-il seulement une assurance vie ? Il en doutait. Il n’avait pas de quoi cotiser pour un truc pareil. Le spectateur voisin aperçut sa mine déconfite et lui tapota le torse. « C’est pas grave, mon vieux, ça sera pour la prochaine fois. Faut jamais compter sur les nanas, de toute façon. » Son poing gauche se serra et il se retint de justesse de ne pas lui envoyer dans le nez. Il força son organisme à coopérer puis descendit pour partir à la recherche de sa cousine, sans savoir ce qu’il pourrait lui dire. Il avait la bouche sèche et la gorge douloureuse, ce qui lui donnait l’impression de ne plus être capable de prononcer un mot. Finalement, il parvint à la retrouver et la regarda de loin, les yeux emplis de larmes.

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me.
you got a fetish for my love.
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie Svenson
played by
portrayed by
messages : 2407
name : castiells @ marido.
face + © : florence pugh ; ma mie + nowadayz.
multinicks : aurora, citra, eliot, hetty, pablo, raelyn.
trigger : à voir ensemble.
warning : langage vulgaire.

age (birth) : 27 ans, née le 8 aout 1995.
♡ status : aime les grosses bagnoles et les chaines en or.
work : championne féminine américaine en drift et égérie pour diverses marques.
activities : mettre le nez sous le capot, s'engueuler avec vince, emmerder sa soeur, préparer des cocktails, multiplier les paires de chaussures plateformes.
home : provisoirement chez sa sœur ainée.
moodboard :
Ready for the ride. FV82oqz

“you got a fetish for my love,
I push you out and you come right back.”

points : 3708
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : beckett, henry.
· Re: Ready for the ride. · Jeu 20 Oct - 18:22
Pour la première fois depuis longtemps, elle n’était pas sereine du tout ce qui présageait une défaite à l’horizon. Pour autant, Rosalie tâcha de faire fi de ses aprioris pour se concentrer sur la course à venir dont elle connaissait par cœur le circuit. C’était souvent le même qui revenait ou du moins des portions communes qu’on mélangeait à chaque saison pour un format inédit. Sur le papier tout était facile mais dans la pratique, son sixième sens lui disait qu’elle allait en baver. Peut-être était-ce la pression sur ses épaules de devoir gagner pour faire honneur à son cousin ou l’accumulation des éléments récents toutefois Rosie redoutait le pire. En voyant la tête familière de Beckett à la fenêtre elle prit sur elle bon gré mal gré afin de ne pas l’inquiéter davantage. « Ouais j’imagine. » Elle ne s’entendait pas du tout avec Marley toutefois si elle ramenait du fric cela pourrait amoindrir le ressentiment de celui-ci à son égard. « A tout à l’heure. » Conclu t-elle à son étreinte maladroite à la fenêtre pour se focaliser de nouveau sur le bitume qui s’étendait à perte de vue. Quelques secondes plus tard le départ fut donné et la voiture rose criarde s’élança sur la piste dans un bruit assourdissant. Comme à son habitude, la jeune femme donna tout ce qu’elle pouvait et réussit même l’exploit de reprendre de l’avance au dernier tour jusqu’à ce qu’un faux mouvement la trahisse. Malheureusement il suffisait d’une seconde pour que tout change et elle sut à cet instant que c’était foutu. Agacée elle donna un coup dans le volant avant de franchir la ligne en cinquième place, ce qui était mauvais en outre de précipiter les problèmes financiers de Beckett. Comment allait-il faire ? Elle se foutait pas mal des autres qui avaient parié sur sa victoire, ils étaient des habitués du jeu et se referaient une santé rapidement mais lui ? C’était la merde. Elle sortit de son véhicule dans un état de fureur intense puis essaya d’esquiver ses rivaux qui la narguaient. Si elle rentrait dans leur jeu, elle n’était pas sûre de pouvoir se retenir de leur foutre un pain dans la tronche. « Gère moi s’il te plait ça je dois aller voir quelqu’un. » Elle jeta les clefs à la personne qui gérait son bolide encore fumant aux jantes légèrement rayée sur le flanc droit et chercha Beckett du regard dans la foule. D’ordinaire, nul ne touchait à son bébé lorsqu’elle n’était pas dans les parages néanmoins il y avait plus urgent dans l’immédiat. Quand elle l’aperçut enfin, son cœur se brisa aussitôt tandis qu’elle avançait vers lui à toute allure. Penaude, elle resta silencieuse une seconde avant de s’exprimer en le prenant dans ses bras. « Je suis désolée… Je l’avait et puis tout a déconné. » Elle n’avait pas besoin de rentrer dans les détails, il avait assisté à la débâcle de ses propres yeux. « D’habitude je.. » Secouant la tête elle s’interrompit et le relâcha, rien ne pouvait réparer cet ‘accident’. « Je vais te rembourser, je vais trouver une solution ok ? Je ne te laisserais pas dans la merde. J’ai un peu de côté et je peux demander à mon père. » Ce qui était l’ultime recours la concernant car leurs rapports étaient tout sauf cordiaux. « Viens on bouge. » Elle l’entraina ensuite en retrait, vers un endroit plus calme où ils pourraient discuter.

_________________
    
a little bit dangerous but baby, that's how I want it, a little less conversation, and a little more touch my body 'cause I'm so into you.
a man on fire × a violent desire
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Schaeffer
played by
portrayed by
messages : 5771
name : corpsie.
face + © : j. lowden x harleysgifstock.
multinicks : gary - hector - isaac - larissa - peter - vince
trigger : -
warning : -

age (birth) : 30 {11.06}
♡ status : "it's complicated".
work : handyman at the camp TL, part-time dad, full-time wanker.
activities : helping his friends & family out, annoying Marley, (still) making bad decisions.
home : a small house on crescent lane.
moodboard :
Ready for the ride. Tumblr_pnn8meWBDm1uazunqo1_400
Ready for the ride. Bee-bumble-bee

¤

Ready for the ride. U61WmJG

points : 7848
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo ~ Rosalie.
· Re: Ready for the ride. · Mar 25 Oct - 15:25
S’il avait discuté de son plan à n’importe qui se trouvant en dehors de la cousinade Schaeffer-Svenson, tout le monde lui aurait indiqué que l’idée était mauvaise, voire dangereuse. Ils auraient eu raison, mais pas sûr que Beckett les aurait écoutés tant il avait confiance en sa cousine. Il tenait Rosalie en haute estime, même sans avoir été témoin depuis longtemps de ses victoires, il connaissait sa réputation et la savait excellente dans ce qu’elle faisait. Malheureusement, la guigne lui collait au train depuis des années et ce n’était pas aujourd’hui qu’elle lui ferait hélas défaut. Loin d’être égoïste, il s’en voulut d’entraîner la conductrice dans sa chute, car nul doute que sa notoriété se trouverait entachée par cette défaite. Il essayait de garder une expression stoïque durant son interminable descente des gradins tandis qu’il entendait les rumeurs colériques des parieurs malchanceux, jusqu’à laisser tomber les armes face à sa cousine. « C’est pas grave, » mentit-il d’une voix étouffée dans sa gorge douloureuse. La seule solution qu’il voyait était d’inventer rapidement une machine à remonter le temps pour s’arrêter au moment de déposer sa liasse de billets sur le comptoir du bookmaker, et de lire au passage les résultats du loto pour pouvoir dépenser son argent de manière sûre. Il n’était pas assez fan de science-fiction pour se perdre dans ce monde utopiste et il se contenta de hocher mollement la tête avant d’emboîter le pas de la blondinette d’une démarche traînante, comme s’il était plus son animal de compagnie qu’un membre de sa famille. « Comment ça va, toi ? » parvint-il enfin à articuler en lui frottant le bras. Il avait l’idée cocasse qu’elle était le plus à plaindre alors qu’il venait de voir l’intégralité de ses économies s’envoler. Il ne pourrait plus contribuer aux dépenses ménagères, ni à celles de santé de Harry, ni rembourser sa partie du prêt de la maison, jusqu’à son prochain salaire. Et ce dernier ne suffirait pas à couvrir ce qu’il devait, même s’il prenait le double de son temps de travail en heures supplémentaires – ce qui n’arriverait pas en période creuse au temps. Il essuya sa joue droite du revers de sa main, ses jointures blanchies car il n’avait pas desserré ses poings depuis le milieu de la course. « J’ai déjà des dettes de partout, je ne peux pas te demander de m’en rajouter… » C’était toutefois gentil de sa part de proposer. « Je n’aurais pas besoin d’argent de toute façon, car je crois que Marley va me trucider quand il apprendra ce que j’ai fait. » Il s’était pourtant imaginé retourner triomphant chez eux, un beau chèque à la main, chèque qui aurait réglé une bonne proportion de leurs soucis financiers ; au lieu de cela, il ramènerait un trou béant dans leur trésorerie commune. L’infirmier avait raison depuis le début à son sujet : Beckett était un type idiot et tête-brulée. Il ne réfléchissait toujours que trop tard, quand venait l’heure de ramasser les pots cassés. Sauf que cette fois, il ignorait comment il pourrait rattraper le coup. « Il n’y a aucun moyen de récupérer ce que j’ai parié ? Même si je prétends être déficient intellectuel ou alcoolique ? » Il se mordit la lèvre inférieure qui rougit sous l’assaut de ses dents. « Désolé, loin de moi l’idée de me moquer des gens qui ont ses problèmes… Putain, je déraille. » Il souffla par le nez un rire qui était loin d’en être un. « Je peux peut-être braquer une banque ? A Portland, y en a des moins surveillées que d’autres ? Non ? » Il passa une main dans ses cheveux avant de les tirer fort vers l’arrière. Le mur qui lui faisait face était le plus haut qu’il avait jamais rencontré. « Merde, Rosie, comment je vais faire ? » Il avait bien une idée pour se faire de l'argent vite et facilement, mais ça signifierait sonner le glas de sa relation avec Marley, et il en était hors de question.

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me.
you got a fetish for my love.
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie Svenson
played by
portrayed by
messages : 2407
name : castiells @ marido.
face + © : florence pugh ; ma mie + nowadayz.
multinicks : aurora, citra, eliot, hetty, pablo, raelyn.
trigger : à voir ensemble.
warning : langage vulgaire.

age (birth) : 27 ans, née le 8 aout 1995.
♡ status : aime les grosses bagnoles et les chaines en or.
work : championne féminine américaine en drift et égérie pour diverses marques.
activities : mettre le nez sous le capot, s'engueuler avec vince, emmerder sa soeur, préparer des cocktails, multiplier les paires de chaussures plateformes.
home : provisoirement chez sa sœur ainée.
moodboard :
Ready for the ride. FV82oqz

“you got a fetish for my love,
I push you out and you come right back.”

points : 3708
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : beckett, henry.
· Re: Ready for the ride. · Mar 15 Nov - 13:00
La défaite ainsi que sa notoriété étaient le cadet de ses soucis alors que Rosie se pressait pour rejoindre son cousin dans la foule. Par saute il avait tout perdu et elle ignorait comment elle allait pouvoir l’aider à remonter la pente. Autour d’elle, les railleries allaient bon train mais elle ne les écoutait pas, trop préoccupée par Beckett. Une fois à ses côtés, elle le prit immédiatement entre ses bras en guise de soutien tant pour lui que pour elle car la culpabilité lui bouffait le cerveau. « Si c’est grave, arrête de mentir ça sert à rien. » Elle n’était pas stupide ni naïve pour savoir et comprendre qu’il était dans une sacré merde parce qu’elle n’avait pas été capable de gagner. Si seulement elle avait eu le bon sens d’écouter son intuition mais elle ne pouvait hélas pas revenir en arrière. Afin d’éviter le brouhaha des alentours, elle l’entraina à l’écart des stands à moitié désertés par les gens partis chercher leurs gains. Une raison supplémentaire d’enfoncer le clou et de se grouiller pour partir. « On s’en fout de comment je vais, je suis juste… enfin je m’en veux de pas avoir réussi. » Elle souffla un grand coup, poings sur les hanches néanmoins l’amertume ne quittait pas ses traits rougis par la colère et la honte. Jusqu’au bout elle s’était battue cependant ça n’avait pas été suffisant, un seul écart pouvait faire passer de la première à la dernière place. En l’occurrence si elle n’était pas dans le fond de la liste, son résultat final ne rapportait strictement rien, or c’était précisément le problème. « Vois ça comme un don si tu préfères mais je ne peux pas te laisser comme ça. » Il était hors de question qu’il assume en solo la débâcle de cette course ratée. Quant à Rosie elle avait de maigres économies qu’elle pouvait lui donner sans contrepartie, si ce n’était d’espérer qu’il lui pardonne. Pour le reste, elle se débrouillerait avec son père ou même avec Vince. « Tu ne pouvais pas savoir… C’était un pari risqué mais il aurait pu te rapporter gros si j’avais gagné. Tu n’auras qu’à dire à Marley que c’est de ma faute, que je t’ai influencé voire forcé la main. »  Elle se foutait pas mal de l’avis de celui-ci qui la détestait déjà, ça ne ferait pas de grosse différence tout en atténuant peut être sa rancœur à l’égard de Beckett. « T’excuse pas ok ? » Il pouvait bien insulter la terre entière, elle s’en foutait complètement car il avait besoin de décompresser et de retrouver ses esprits. « Et comment tu vas braquer ça tout seul ? » Elle secoua la tête, un sourire triste sur le bord des lèvres avant de poursuivre avec plus de sérieux. « Je vais t’aider, je te l’ai dit, j’ai du fric de côté que je peux te filer. Je me referais une santé plus tard. » Ce qu’elle ne précisa pas était d’où venait cet argent, c’était un détail qu’il n’avait pas à connaitre. « Il reste aussi l’option de Vince, ses parents sont riches, lui pourra te prêter un morceau aussi. Je peux lui demander. » Elle n’était pas sûre de sa réponse mais c’était une énième piste à envisager.

_________________
    
a little bit dangerous but baby, that's how I want it, a little less conversation, and a little more touch my body 'cause I'm so into you.
a man on fire × a violent desire
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Schaeffer
played by
portrayed by
messages : 5771
name : corpsie.
face + © : j. lowden x harleysgifstock.
multinicks : gary - hector - isaac - larissa - peter - vince
trigger : -
warning : -

age (birth) : 30 {11.06}
♡ status : "it's complicated".
work : handyman at the camp TL, part-time dad, full-time wanker.
activities : helping his friends & family out, annoying Marley, (still) making bad decisions.
home : a small house on crescent lane.
moodboard :
Ready for the ride. Tumblr_pnn8meWBDm1uazunqo1_400
Ready for the ride. Bee-bumble-bee

¤

Ready for the ride. U61WmJG

points : 7848
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo ~ Rosalie.
· Re: Ready for the ride. · Mar 29 Nov - 15:20
L’agitation extérieure, les éclats de voix plus ou moins alcoolisés, les crissements de pneus, tout cela lui apparaissait de manière lointaine, comme s’il n’était plus vraiment présent dans l’instant présent, que son âme avait quitté son enveloppe charnelle afin d’aller faire un tour là où tous les problèmes s’envolaient, là où l’argent n’avait plus de cours et par conséquent aucun pouvoir. Beckett n’était pas un individu matérialiste, il n’éprouvait aucun intérêt à être riche, ce qu’il possédait il finissait tôt ou tard par le partager ; s’il avait tant besoin de remplir ses poches, c’était par nécessité vitale, pas pour son propre confort. « Non, non, non, » s’empressa-t-il de répondre alors que sa cousine lui proposait généreusement de le rembourser sur ses propres deniers, sans retour exigé. Il n’était humainement pas capable d’accepter une chose pareille, l’argent devait se gagner ou être pris à ceux qui en avaient trop, ce qui n’était pas le cas de Rosalie. Certes, elle possédait un mode de vie confortable, cependant elle le méritait et il n’avait pas à cœur de lui enlever l’occasion de s’acheter une paire de chaussures démentes ou un nouveau manteau de fourrure flashy. Il posa un regard de chien battu attendri sur sa cousine et continua de secouer la tête. Un type passa en s’esclaffant dans le dos de Rosie et, accompagné d’un doigt d’honneur, il remua une liasse de billets en remerciant la jeune femme d’avoir perdu. Les poings de Schaeffer se serrèrent tant et si bien que ses ongles rentrèrent dans la chair de sa paume, tandis qu’il prenait sur lui pour ne pas aller lui foutre une dérouillée. Cela aurait pu l’aider à extérioriser sa peine et sa frustration, toutefois il ne pouvait pas non plus rajouter un passage au poste de police à sa soirée déjà suffisamment ruinée. « Je t’ai porté la poisse, ça doit être pour ça que tu n’as pas gagné… » Il n’y avait aucune autre explication possible, sa cousine avait une réputation de gagnante, il en avait la preuve en remarquant les visages déconfits des habitués et les cris de victoire exagérés de ceux étonnés par leurs propres gains du jour. Il s’avança vers la blondinette et passa un bras autour de ses épaules pour la serrer contre lui, plus pour se réconforter lui-même qu’elle, et poussa un long soupir. Il ne se sentait pas de rentrer chez lui après ce foutoir, il ne pouvait pas non plus lui demander l’asile car son petit copain devait le voir comme une persona non grata, raison pour laquelle il n’envisageait pas de recevoir une quelconque aide de sa part. En outre, Bee avait beau ne pas être jaloux, il ne s’imaginait pas accepter un billet d’un mec qui avait connu charnellement Marley dans l’un de ses pires moments. « Tu as encore des trucs à faire ici ? » demanda-t-il en se redressant avant de se racler la gorge pour se recomposer. « Ou on peut rentrer ? » Il avait assez goûté à ce monde particulier des courses nocturnes. Nul doute qu’il n’y reviendrait pas de sitôt.

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me.
you got a fetish for my love.
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie Svenson
played by
portrayed by
messages : 2407
name : castiells @ marido.
face + © : florence pugh ; ma mie + nowadayz.
multinicks : aurora, citra, eliot, hetty, pablo, raelyn.
trigger : à voir ensemble.
warning : langage vulgaire.

age (birth) : 27 ans, née le 8 aout 1995.
♡ status : aime les grosses bagnoles et les chaines en or.
work : championne féminine américaine en drift et égérie pour diverses marques.
activities : mettre le nez sous le capot, s'engueuler avec vince, emmerder sa soeur, préparer des cocktails, multiplier les paires de chaussures plateformes.
home : provisoirement chez sa sœur ainée.
moodboard :
Ready for the ride. FV82oqz

“you got a fetish for my love,
I push you out and you come right back.”

points : 3708
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : beckett, henry.
· Re: Ready for the ride. · Jeu 1 Déc - 18:56
Son cerveau tournait à plein régime afin de trouver une solution idéale à ce fiasco, malheureusement elle ne voyait rien de très légal pour combler intégralement la dette de son cousin. Si elle avait proposé de lui faire don de ses économies, celles-ci ne frôlaient pas les sommets, car souvent dépensées dans la minute. Pour autant, elle était prête à se délester du peu qu’elle avait pour l’aider en retour. Cette situation était de sa faute, elle lui devait donc bien ça néanmoins Beckett ne l’entendait pas de cette oreille. « Puisque je te dis que c’est pas un problème. T’es pas en mesure de refuser mon aide. » Rétorqua-t-elle bras croisés sur la poitrine, déterminée à ne pas le laisser tomber une seconde fois. Qu’importe si par fierté il ne voulait pas de son fric, il finirait par l’avoir. Pour sa part, elle se renflouerait plus tard avec d’autres courses ou en quémandant à ses proches à commencer par son père. Après son divorce, il avait mis les voiles et n’avait pas daigné participer à quoi que ce soit, il pouvait donc aider sa fille cadette adorée à ne pas sombrer dans la misère. Volontairement elle ignora l’individu qui passa à côté d’eux pour les narguer et à qui elle aurait adoré mettre un pain en pleine tronche pour effacer ce stupide sourire de ses lèvres. A l’instar de son cousin, elle avait le sang chaud mais redoutait de finir au poste de police, ce qui aurait été la goutte de trop. « Enlève-toi ça de la tête t’es pas responsable et tu portes pas la poisse. Ça arrive, c’est le jeu. » Tout était une question de hasard et de chance, on avait beau avoir le meilleur véhicule possible, parfois cela ne suffisait pas. Rosalie s’était laissée déborder trop rapidement et n’avait pas su revenir dans la course en dépit de ses efforts. Beckett n’était en rien responsable de sa défaite en dépit de ses réflexions négatives sur ce fiasco général. Sans broncher, elle accepta son étreinte qui eut le mérite de les rassurer mutuellement tandis que chacun ruminait ses propres soucis dans son coin, par peur de ne pas davantage fragiliser l’autre. Elle le sera tout doucement contre elle en guise de soutien tant physique que moral puis s’écarta tout doucement sans le relâcher complètement. « On peut tracer. »D’un commun accord ils prirent le chemin inverse vers les écuries où le bolide rose à la carrosserie légèrement éraflée sur l’aile droite les attendait paisiblement. Elle salua rapidement son mécano avant de s’installer au volant puis elle démarra dans un bruit sourd de moteur. Dans un silence religieux, elle avançait sans but précis, n’ayant pas à cœur de rentrer toute suite chez elle pour expliquer à son petit ami ce qui s’était passée. Les conséquences étaient moindres pour elle mais la culpabilité l’étouffait de l’intérieur. « Je te dépose chez toi ou tu veux attendre un peu ? » Finit-elle par dire en jetant un coup d’œil dans sa direction même si elle était persuadée de connaitre la réponse. Beckett allait aux devants d’une discussion particulièrement douloureuse et Marley n’avait pas le tempérament d’un Vince, loin de là. « Moi, j’irais bien boire un verre. » Une suggestion probablement hasardeuse, qui aurait cependant le mérite de taire leurs douleurs respectives.

_________________
    
a little bit dangerous but baby, that's how I want it, a little less conversation, and a little more touch my body 'cause I'm so into you.
a man on fire × a violent desire
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Schaeffer
played by
portrayed by
messages : 5771
name : corpsie.
face + © : j. lowden x harleysgifstock.
multinicks : gary - hector - isaac - larissa - peter - vince
trigger : -
warning : -

age (birth) : 30 {11.06}
♡ status : "it's complicated".
work : handyman at the camp TL, part-time dad, full-time wanker.
activities : helping his friends & family out, annoying Marley, (still) making bad decisions.
home : a small house on crescent lane.
moodboard :
Ready for the ride. Tumblr_pnn8meWBDm1uazunqo1_400
Ready for the ride. Bee-bumble-bee

¤

Ready for the ride. U61WmJG

points : 7848
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo ~ Rosalie.
· Re: Ready for the ride. · Lun 12 Déc - 16:29
Rosalie pouvait transformer ses mots de diverses manières pour le convaincre qu’il n’était pas fautif, Beckett était incapable de penser le contraire. Il savait en outre que dès que l’information parviendrait aux oreilles de son petit ami, ce dernier n’aurait de cesse de lui rabâcher qu’il avait mal agi, qu’il était aussi inconscient que stupide et qu’il ne lui ferait plus jamais confiance. Le couple n’avait pas son pareil pour se complaire dans les disputes et, cette fois, le grand blond devait se plier à l’évidence : il s’était foutu dans la merde en prenant une mauvaise décision et avait entraîné l’ensemble de son foyer dans sa déchéance. Ils auraient du mal à s'en remettre, et il ne pouvait décemment pas laisser Marley porter ne fut-ce qu'un millième de la responsabilité. Maintes fois, il s'était vu répéter combien il était un gamin, il devait aujourd'hui - même si cela arrivait trop tard - prouver qu'il avait mûri et qu'il était en mesure de réparer ses fautes - à défaut d'apprendre à ne pas les faire. « Ok, » souffla-t-il, toujours penaud et absent, avant de lui emboîter le pas afin d’aller récupérer l’objet de tous ses tourments, aux couleurs criardes. Comme un imbécile, il tapota le dessus de la portière en grimpant côté passager, comme pour signifier au véhicule qu’il ne lui tenait pas rigueur de ce cuisant échec. Il regarda les lumières de la ville défiler devant ses yeux puis tourna la tête dans la direction du profil charmant de sa cousine. « Tu veux ajouter une conduite en état d’ivresse à la liste des conneries du jour ? » Un léger sourire fendit ses lèvres mais il acquiesça d’un mouvement du visage. « Je suis pas contre, ouais… Je paierai mon ultime tournée avant ma fin précoce. » Il devait rester un billet de vingt dollars dans son portefeuilles, la dernière once de richesse qu’il avait en sa possession, et qu’il devrait plutôt commencer à économiser afin de rembourser sa nouvelle dette auprès de son compagnon. Cependant, Beckett n’était pas disposé à débuter ses bonnes résolutions dans la seconde ; il pouvait se permettre un nouvel écart, parce que Rosalie comme lui avaient besoin d’un poil d’alcool dans leur organisme pour se remettre de leurs émotions. Il lui devait bien ça, après les tourments qu’il lui avait infligé même s’il était à mille lieux de vouloir porter préjudice à sa cousine adorée ou à sa réputation. Il s’en voulait, encore, et sans doute pour un moment, de ne pas être le petit ami, le cousin, le père, à la hauteur des siens. Même s’ils ne lui avaient jamais dit en ses termes, il était devenu l’échec ambulant qu’ils voyaient en lui depuis qu’il avait décidé d’arrêter ses études à l’Université. Il avait cru pouvoir s’en sortir seul avec ses idées à la con, en raclant les fonds de tiroir, en flirtant avec l’illégalité. Il avait cru ensuite cru pouvoir se ranger, devenir un individu respectable avec un job décent et une vie de famille pareille à celle que l’on voyait dans les films. La réalité avait tôt fait de le rattraper. Il n’était pas, et ne serait jamais, un type réglo dont les gens pourraient être fiers. « Au rêve américain, » trinqua-t-il dans un soupir alors qu’ils étaient installés tous les deux au comptoir d’un bar qu’il avait fréquenté quand il était encore escort – il avait racolé dans quasiment tous les établissements de Portland – avant de se pencher pour tapoter sa bière contre celle de Rosalie. Il avait autant de peine pour elle que pour lui-même, car il était évident qu’elle culpabilisait aussi, à sa manière, et c’était un sentiment qu’il détestait voir chez elle.

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me.
you got a fetish for my love.
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie Svenson
played by
portrayed by
messages : 2407
name : castiells @ marido.
face + © : florence pugh ; ma mie + nowadayz.
multinicks : aurora, citra, eliot, hetty, pablo, raelyn.
trigger : à voir ensemble.
warning : langage vulgaire.

age (birth) : 27 ans, née le 8 aout 1995.
♡ status : aime les grosses bagnoles et les chaines en or.
work : championne féminine américaine en drift et égérie pour diverses marques.
activities : mettre le nez sous le capot, s'engueuler avec vince, emmerder sa soeur, préparer des cocktails, multiplier les paires de chaussures plateformes.
home : provisoirement chez sa sœur ainée.
moodboard :
Ready for the ride. FV82oqz

“you got a fetish for my love,
I push you out and you come right back.”

points : 3708
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : beckett, henry.
· Re: Ready for the ride. · Mar 20 Déc - 13:24
Dans un silence étouffant, chacun ruminait ses pensées dans son coin sur l’incident de la soirée. Rosalie avait beau essayer de se concentrer sur la route ou la radio en fond, son esprit revenait sans cesses à ces derniers mètres où tout avait basculé. Il avait suffi de peu et si elle avait mieux anticipé son virage, peut être que… Non. Refaire le dérouler ne servait strictement à rien, qui plus est quand elle ne pouvait pas revenir en arrière ; ce qui était arrivé tenait autant de la malchance qu’au destin. Maintenant tout ce qui comptait était de renflouer les comptes de son cousin par n’importe quel moyen à sa portée, or elle avait quelques idées dans le coin de sa tête. En attendant, elle avait besoin de se changer les idées ou du moins d’éluder ce fiasco complet ne serait-ce que pour un moment, ce qui la poussa à suggérer un petit détour par le bar le plus proche. « Foutus pour foutus. Je ne vois pas ce qui pourrait nous arriver de pire alors autant oublier. » En réalité, elle voyait très bien comment ça pourrait dégénérer toutefois elle préférait voir le bon côté des choses plutôt que de sombrer davantage. L’alcool n’était jamais la solution idéale sauf en ultime recours, ce qu’ils étaient précisément en train de vivre. Quelques mètres plus tard, elle se gara devant le premier établissement qui leur tombait sous le nez, une espèce de bouiboui pas très ragoutant mais qui ferait l’affaire. Ils étaient là pour se bourrer la gueule pas célébrer une occasion qui méritait le détour. Ignorant les regards appuyés sur sa silhouette (elle avait toujours sa tenue rose criade de course), Rosalie commanda ce qu’il y avait de plus fort et trinqua avec Beckett. « A notre future revanche. » Il était hors de question pour elle que son adversaire s’en sorte aussi facilement même si dans l’immédiat la priorité était de récolter du fric assez rapidement. « Tu sais quand tu parlais de braquage… Et bien je connais certaines personnes. » Elle avait baissé légèrement la voix, par précaution même si ce n’était pas le peu de clients dans les parages qui risquaient d’intervenir. Il y avait un vieux routard qui puait la clope, une bande d’amis et une poignée d’habitués à l’œil vitreux qui lorgnaient une télévision diffusant des clips de sport en boucle. « Je dis pas qu’on devrait le faire mais c’est une possibilité. » Dans le milieu qu’elle fréquentait, ils n’étaient pas tous des pseudo saints comme Vince et elle, dont les seuls vices tenaient principalement à la drogue. Certains avaient des occupations beaucoup plus rentables et par conséquent moins légales. Ils n’avaient pas tous un background familial aussi privilégié que le couple aux nombreuses disputes. « Enfin bon, ce serait vraiment la piste de la dernière chance tu vois… » Elle reprit une gorgée de sa boisson, un brin galvanisée par cette perspective beaucoup trop dangereuse. « Tu crois qu’il m’a entendu l’autre degueulasse là-bas ? Il n’arrête pas de nous regarder. » Sans discrétion elle désigna le concerné dans le fond, à ça de lui faire un doigt d’honneur en guise de salut.

_________________
    
a little bit dangerous but baby, that's how I want it, a little less conversation, and a little more touch my body 'cause I'm so into you.
a man on fire × a violent desire
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Schaeffer
played by
portrayed by
messages : 5771
name : corpsie.
face + © : j. lowden x harleysgifstock.
multinicks : gary - hector - isaac - larissa - peter - vince
trigger : -
warning : -

age (birth) : 30 {11.06}
♡ status : "it's complicated".
work : handyman at the camp TL, part-time dad, full-time wanker.
activities : helping his friends & family out, annoying Marley, (still) making bad decisions.
home : a small house on crescent lane.
moodboard :
Ready for the ride. Tumblr_pnn8meWBDm1uazunqo1_400
Ready for the ride. Bee-bumble-bee

¤

Ready for the ride. U61WmJG

points : 7848
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo ~ Rosalie.
· Re: Ready for the ride. · Lun 9 Jan - 16:57
Beckett avait déjà visualisé le pire, plus d’une fois au cours de son existence, et même si l’avenir lui paraissait trouble, il était facile de s’imaginer une obscurité encore plus opaque amenée par des décisions encore plus foireuses que celles déjà prises. Il comprenait toutefois où sa cousine voulait en venir, et combien elle cherchait à le réconforter, alors il estima préférable de hocher la tête en guise d’acquiescement. Elle en faisait beaucoup pour lui, l’heure n’était pas à l’ingratitude, d’autant plus qu’il était ravi de passer un peu plus de temps en sa compagnie. Le goulot de sa bouteille planant devant ses lèvres, il sourit avec tristesse à Rosalie. « Tu l’auras la prochaine fois, ce n’était qu’une erreur de parcours. » Elle n’aurait pas une telle pression sur ses épaules lors de sa future course, car c’était la première et dernière fois que Bee se permettait de gaspiller de l’argent dans des paris. Cela, au moins, constituait une leçon bel et bien apprise. Les bulles de la bière lui chatouillèrent la gorge et il se mit à toussoter en posant des yeux grands ouverts sur la blondinette. « Tu ne dis pas non plus qu’on ne devrait pas le faire, c’est ça ? » La jeune Svenson avait-elle la moindre idée des souvenirs qu’elle ramenait à l’esprit de son cousin en lâchant une telle proposition ? Certainement pas, car même si le duo était très proche, il ne lui avait jamais raconté ses exploits illégaux, en tout cas pas ceux qui avaient à trait à des pénétrations de domiciles par effraction. « Est-ce que tu as déjà fait ce genre de trucs ? » Il ne la jugerait pas si tel était le cas, car il n’était nullement en position de le faire, toutefois il savait qu’une telle entreprise était complexe et requérait autant de force que d’intellect, autant de choses que Rosalie possédait, mais en parcimonie seulement. Lui, malgré son jeune âge, avait été les muscles dans son association de malfaiteurs avec son meilleur ami, ce qui lui avait valu de se retrouver avec du sang sur les mains qu’il n’avait toujours pas réussi à nettoyer totalement. Il n’imaginait pas sa toute petite cousine dans pareille situation. « Je suis tellement au fond du trou que je ne vais même pas te dire que cette idée est folle… je la trouve même plutôt séduisante. » S’il n’était pas en mesure de gagner de l’argent de manière réglementaire, il devrait faire des choix plus inconsidérés, encore plus qu’un pari sur une course illégale. Il tourna la tête vers la table indiquée par Rosalie et pouffa de rire. « Oh, non, ne t’en fais pas, c’est Ricardo ! » Il leva sa bière pour trinquer à distance avec l’individu à l’attitude louche, dont le sourire édenté le rendit un peu plus sympathique mais pas moins flippant. « Hé, mec, ça fait longtemps ! » Il remua sa main pour calmer ses ardeurs quand il vit le quadragénaire se lever et gesticula pour lui faire comprendre qu’il voulait rester en tête-à-tête avec la jolie blonde sans être dérangé. « C’est un ancien collègue. » Entendre par là prostitué. « Il a du mal à se faire à l’idée que sa date de péremption est passée dans le milieu, le pauvre. » S’il parvenait à enchaîner deux passes dans une même semaine, cela relevait de l’exploit. Beckett se mordilla la lèvre inférieure en réalisant qu’il n’était qu’à quelques pas de suivre la trace de Ricardo – qui n’était nullement hispanique, par ailleurs – car il risquait de finir à nouveau à la rue, seul, sans argent. Il se pouvait que Marley ne lui pardonnât jamais cet écart, que Charlotte en profitât pour lui prendre officiellement la garde de Harry, plus rien n’aurait d’importance dans sa vie et il ne serait qu’à un cheveu de retourner à ses vieux démons. Il rapprocha sa chaise de celle de Rosie dans un raclement sourd puis se pencha vers elle. « Quand tu parles de braquage, tu veux dire de banque, de fourgon, ou de riches triés sur le volet ? »

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me.
you got a fetish for my love.
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie Svenson
played by
portrayed by
messages : 2407
name : castiells @ marido.
face + © : florence pugh ; ma mie + nowadayz.
multinicks : aurora, citra, eliot, hetty, pablo, raelyn.
trigger : à voir ensemble.
warning : langage vulgaire.

age (birth) : 27 ans, née le 8 aout 1995.
♡ status : aime les grosses bagnoles et les chaines en or.
work : championne féminine américaine en drift et égérie pour diverses marques.
activities : mettre le nez sous le capot, s'engueuler avec vince, emmerder sa soeur, préparer des cocktails, multiplier les paires de chaussures plateformes.
home : provisoirement chez sa sœur ainée.
moodboard :
Ready for the ride. FV82oqz

“you got a fetish for my love,
I push you out and you come right back.”

points : 3708
image : Ready for the ride. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : beckett, henry.
· Re: Ready for the ride. · Mer 18 Jan - 18:40
La déception de cette course ratée se perdait progressivement au fil des verres que les cousins enchainaient pour étouffer leur sentiment respectif de culpabilité. Chacun avait ses propres raisons d’être agacé mais la même rancœur les unissait pour trouver rapidement une solution. Or Rosie venait précisément d’émettre une proposition plus que dangereuse grâce ou à cause de l’alcool. Pour autant, dans les faits cela ne paraissait pas si stupide que ça, au contraire, s’ils s’y prenaient correctement ils pouvaient solder une partie voire l’intégralité de la dette. Il fallait juste essayer de pas se faire choper, ce qui était sans nul doute la partie la plus difficile. Beckett quant à lui, ne parut pas se formaliser de cette piste, ni n’eut d’objection spontanée à l’instar de n’importe quel humain lambda à qui on proposait de commettre un braquage. « Non jamais mais je sais comment ça fonctionne, j’ai peut-être des connaissances qui pourraient nous aider. » Un bien grand mot puisque lesdites connaissances étaient également des concurrents. Pour le reste, elle faisait confiance à leurs qualités respectives pour mener à bien une telle mission. « Je pense que c’est à réfléchir. » Finit-elle par dire, en reportant son attention sur un drôle de mec qui les observait au loin. Ils commençaient mal leur entreprise s’ils se faisaient déjà griller par des inconnus mais fort heureusement pour eux, il s’agissait tout bonnement d’une ancienne relation professionnelle de Beckett. Rosie savait quel métier il avait dû exercer et ne l’avait jamais jugé pour ça, c’était sa vie et il pouvait la mener comme bon lui semble. « Ah ouais, chelou ton pote en tout cas. Des gens payaient pour se retrouver avec lui ? Moi j’aurais payé pour qu’il me laisse tranquille. » La jeune femme avait des gouts très précis en matière d’hommes qui étaient en définitive assez simples : Vince ou rien. Pour autant il en fallait pour tous les gouts et elle ne doutait pas que Ricardo repartirait avec quelqu’un sous le bras d’ici la fin de soirée. Polie elle lui adressa un vague sourire faussement enthousiaste avant de reporter son attention sur Beckett qui s’était rapproché. « Je veux dire le plus simple, qui demande le moins de moyens et qui sera le plus rentable. » Dans toutes les hypothèses qu’il lui soumettait, la dernière était – selon elle - sensiblement le plus simple. « Voler des riches lors d’une soirée, on rentre, on prend quelques bricoles et on se casse. T’en pense quoi ? » Elle avait du mal à croire qu’ils allaient vraiment passer à l’acte pourtant elle se sentait galvanisée par cette idée. « Je pourrais regarder dans les contacts de ma mère, faudrait que ce soit assez éloigné pour pas qu’on remonte jusqu’à nous mais elle en côtoie plein des vioques friqués jusqu’aux as. » Rosie oubliait faire partie de cette clique, trop habituée à jouer les jeunes gens en manque qui reniait leurs fortunes contre une bonne dose d’illégalité. « C’est pas pour tout de suite, on peut réfléchir encore. » Finit-elle par conclure, pour leur laisser une chance de rebrousser chemin tant qu’il était encore temps.

_________________
    
a little bit dangerous but baby, that's how I want it, a little less conversation, and a little more touch my body 'cause I'm so into you.
Contenu sponsorisé
played by
portrayed by
· Re: Ready for the ride. ·
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum