hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -43%
Logitech MX Keys Plus – Clavier sans fil ...
Voir le deal
79.99 €

2 participants
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin Fields
played by
portrayed by
messages : 85
name : Ju
face + © : Tom Hardy + Carole71
multinicks : -
trigger : - Aucun
warning : - Pour le moment aucun

age (birth) : 40 ans
♡ status : Père célibataire, Léonie est la seule qui compte.
work : Ouvrier de chantier
activities : Boxe, promenade, lecture avec sa fille
home : Une petite maison à Pioneer Oak
points : 257
image : Eye of a tiger TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Eye of a tiger · Mer 12 Oct - 23:24
Eye of a tiger
 @Rosalie Svenson  

Pourquoi avait-il accepté cette proposition ? Pourquoi avait-il dit oui ? Pourquoi n'avait-il pas tourné les talons comme il en avait l'habitude ? Gavin n'avait de cesse de ressasser ces questions dans son esprit. Lorsqu'il se gara sur le parking devant la salle de sport et qu'il claqua la portière, il comprit. Il avait besoin d'argent. Voilà tout. Sa voiture commençait à devenir vieille, les travaux s'accumulaient dans la nouvelle maison et surtout il y avait Léonie. Sa fille. Elle méritait le meilleur et pour le moment, à part son amour débordant, Gavin n'avait pas grand chose à lui offrir. Il soupira, prit son sac de sport sur l'épaule et entra dans les lieux. A peine avait-il senti l'odeur du tapis de boxe que son cœur se calma. Ici, il était dans son élément. Il se dirigea dans les vestiaires, enfila son short, son tee-shirt, ses baskets et prit ses gants. Comme s'il connaissait le centre sportif depuis des années, il slaloma entre les différentes machines et pénétra dans une pièce un peu à l'écart. Au milieu se dressait un immense tapis, entouré de cordes. Un sourire satisfait s'afficha sur son visage tandis qu'il commençait à s'échauffer. Sans arrêt il jetait un coup d'oeil à sa montre. Que faisait-elle ?

Quelques jours plus tôt, alors qu'il s’entraînait, il avait senti le regard persistant d'une jeune femme posé sur lui. Il l'avait dans un premier temps ignoré mais finalement il n'avait eu d'autre choix que de lui parler. Il l'avait vue frapper contre un sac de boxe... Frapper de manière si maladroite, si peu assurée et avec si peu de protection qu'il lui avait dit :  « Vous allez vous blesser ainsi. » Sa voix n'avait rien d'amicale même si pour lui c'était déjà beaucoup. Elle avait alors commencé à lui poser quelques questions et avait fini par lui demander des cours particuliers. Gavin avait évidemment refusé dans un premier temps, mais devant l'insistance de la demoiselle et face à sa proposition de rémunération, il n'avait su dire non. Voilà pourquoi aujourd’hui il se retrouvait à attendre Rosalie sur un tapis de boxe.

Les minutes s'écoulaient et l'ouvrier commençait à perdre patience – patience qu'il n'avait d'ailleurs absolument pas – ils s'étaient donnés rendez-vous à 20h, après le travail de Gavin. Une voisine avait accepté de garder Léonie sans contre-partie, mais l'homme savait qu'il ne pourrait pas demander ce genre de services tous les jours. Finalement la porte claqua derrière lui. Il se retourna et sans même lui dire bonjour grogna un :  « T'as cinq minutes de retard ». Il finit par sortir des cordes et s'approcha d'elle. Plus il s'approchait, plus son visage se crispait. Il se planta devant elle et l'observa de la tête aux pieds.  « Rassure-moi, t'as une autre tenue ? T'es au courant qu'on n'est pas là pour une course de rallye ? ». Le regard planté dans le sien, il attendait définitivement une réponse de sa part.

Si Gavin ne savait pas dans quoi il s'était lancé en acceptant ce marché, Rosalie non plus ne savait pas dans quoi elle mettait les pieds. La soirée risquait d'être très longue.
you got a fetish for my love.
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie Svenson
played by
portrayed by
messages : 2318
name : castiells @ marido.
face + © : florence pugh ; ma mie + nowadayz.
multinicks : aurora, citra, eliot, hetty, pablo, raelyn.
trigger : à voir ensemble.
warning : langage vulgaire.

age (birth) : 27 ans, née le 8 aout 1995.
♡ status : aime les grosses bagnoles et les chaines en or.
work : championne féminine américaine en drift et égérie pour diverses marques.
activities : mettre le nez sous le capot, emmerder sa soeur, préparer des cocktails, multiplier les paires de chaussures plateformes.
home : chez vince.
moodboard :
Eye of a tiger FV82oqz

“you got a fetish for my love,
I push you out and you come right back.”

points : 3375
image : Eye of a tiger TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : beckett, gavin, hunter, vince.
· Re: Eye of a tiger · Lun 24 Oct - 16:54
D’ordinaire très bavarde, Rosalie avait gardé pour elle ce léger incident qui lui était arrivé il y a plusieurs semaines. Elle était passée par tout un tas d’étapes différentes : le déni, la crainte et désormais la colère. Pour autant, elle avait été dans l’incapacité d’en parler à qui que ce soit, ne voulant pas inquiéter Vince d’une part ou embêter son cousin qui avait déjà assez d’ennuis comme ça à cause d’elle. Le fait était qu’on l’avait agressé au terme d’une course assez chaotique, à l’image de ce début de saison qui commençait très mal. Si elle avait pour habitude de remporter la mise assez facilement, elle ne faisait que cumuler les défaites, l’esprit obnubilé par des soucis personnels qui avaient des répercussions sur son quotidien. Voir Vince à l’hôpital et le savoir malade (il ne risquait pas de mourir mais elle agissait tel quel) l’avait sacrément chamboulé. S’ils se disputaient régulièrement pour tout un tas de choses – la plupart bidon – elle tenait à lui comme à la prunelle de ses yeux et elle craignait désormais de le voir s’effondrer à tout moment. A cela s’ajoutait le reste, ce qui suffisait à la perturber, assez pour faire honneur à son inscription dans une salle. Elle avait pris une carte en début d’année mais n’y avait fichu les pieds que deux ou trois fois par flemme. Maintenant que l’envie de se défouler était de retour, elle comptait bien apprendre quelques mouvements de se défendre dans le cas hypothétique où elle serait de nouveau prise à partie. Elle était donc allée en repérage sur les lieux, avant de s’attarder sur un homme qui avait l’air de connaitre ce qu’il faisait. Ce dernier avait corrigé ses mouvements de loin, puis une conversation en entrainant une autre elle avait réussi à le convaincre de lui apprendre les rudiments de la boxe moyennant finance. Aujourd’hui, ils avaient leur premier rendez-vous et elle était en retard après un détour au garage pour essayer des bidouillages sur son véhicule aussi rose que sa tenue actuelle. Fin prête, elle quitta les vestiaires pour aller directement dans la pièce un peu éloignée où un ring prenait toute la place. Évidemment il était déjà là et se mit à râler sur son manque de ponctualité. « Ce n’est pas beaucoup, estime toi heureux. » Elle n’était pas du genre à se laisser marcher dessus et il allait probablement l’apprendre à ses dépens durant la soirée. Son gabarit minuscule et ses joues fraiches donnaient l’illusion d’être une poupée fragile mais Rosalie avait un caractère bien trempé. « T’as un problème avec le rose ? Ca perturbe ta masculinité ? C’est ma tenue faudra faire avec point barre. » Bras croisés sur la poitrine elle l’observa sans ciller ; elle ne voyait pas le problème de son jogging – certes avec des strass le long de la jambe - et de sa brassière fluo. « On continue à parler chiffon ou on s’y met ? » Elle enfila des gants qu’on lui avait filé puis reporta son attention sur le jeune homme, prête à en découdre.

_________________
    
a little bit dangerous but baby, that's how I want it, a little less conversation, and a little more touch my body 'cause I'm so into you.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin Fields
played by
portrayed by
messages : 85
name : Ju
face + © : Tom Hardy + Carole71
multinicks : -
trigger : - Aucun
warning : - Pour le moment aucun

age (birth) : 40 ans
♡ status : Père célibataire, Léonie est la seule qui compte.
work : Ouvrier de chantier
activities : Boxe, promenade, lecture avec sa fille
home : Une petite maison à Pioneer Oak
points : 257
image : Eye of a tiger TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Re: Eye of a tiger · Mer 2 Nov - 18:26
Eye of a tiger
 @Rosalie Svenson  

« Ce n’est pas beaucoup, estime toi heureux. » Les poings de Gavin se crispèrent tandis qu'il tentait de garder son calme. Quel toupet ! Dès l'instant où elle lui avait demandé des cours, il avait su que c'était une mauvaise idée et qu'il mettait les pieds dans un sacré bourbier. Il ne s'était pas trompé. Le manque de ponctualité était quelque chose qui le rendait dingue et la façon qu'elle avait eu de lui répondre avec désinvolture l'agaçait au plus haut point. L'ouvrier choisit cependant de ne rien dire. Cela ne servait à rien d'aggraver les choses d'entrée de jeu. Après tout, il s'agissait peut-être simplement d'un mauvais départ. Avec un peu de chance tout irait en s'améliorant entre eux deux. Malheureusement l'homme déchanta rapidement lorsqu'elle poursuivit : « T’as un problème avec le rose ? Ca perturbe ta masculinité ? C’est ma tenue faudra faire avec point barre. »  Il écarquilla les yeux, stupéfait par ce qu'il venait d'entendre.  « Le rose je m'en tape, les strass un peu moins, mais si madame veut faire la belle même sur un ring, soit. »  Son ton était sec et on s'entendait que l'agacement le gagnait grandement. Elle ne le connaissait pas et osait parler de sa masculinité ? Mais que connaissait-elle de lui ? Rien ! Elle ignorait qu'il avait une fille de cinq ans et qu'il passait ses samedis soirs assis sur le sol du salon à se laisser coiffer par son enfant. Alors pour ses problèmes de masculinité, on repassera. « On continue à parler chiffon ou on s’y met ? »  Un grognement désapprobateur échappa à Fields qui commençait sérieusement à avoir envie de la faire taire par tous les moyens possibles. Il la regarda avec ses gants et lui dit :  « Très bien. Mais d'abord on va s'échauffer. Fais comme moi. »  C'était certes la partie la moins amusante, mais c'était aussi l'une des plus essentielles s'ils ne voulait pas se blesser. Gavin se mit à sautiller sur place, puis il se déplaça sur la gauche et la droite, en avant et en arrière. Il répéta cet exercice pendant cinq minutes, tout en s'assurant que la jeune femme faisait de même. Il voyait bien que cela ne lui plaisait pas, et au fond de lui il comprenait.  « T'en fais pas, tu vas bientôt pouvoir frapper. »  

Après quelques minutes de plus il s'arrêta et poursuivit son échauffement :  « Le but ça va être que tu me touches les épaules tout en esquivant mes coups à moi. L'intérêt c'est de bosser les déplacements, pas de faire mal à l'autre. »  dit-il en fronçant les sourcils. Il avait comme l'impression qu'elle avait besoin d'en découdre et il n'était pas là pour repartir avec le nez cassé au bout de seulement quinze minutes d’entraînement. Tout en sautillant sur place, il lui donna un léger coup dans l'épaule droite.  « Tu dois monter ta garde »  dit-il en faisant le geste pour lui montrer comment agir.  « Et puis tu dois toujours être en mouvement sur tes appuis. »  Il recommença et parvint à toucher son épaule droite. Il ne dit rien et continua son petit manège, au bout de quelques essais, elle parvint à esquiver l'un de ses coups.  « Voilà comme ça ! » . Gavin se surprenait avec sa patience et son air pédagogue. Il ignorait qu'il était capable d'agir ainsi mais après tout, il s'agissait de boxe. C'était son élément. C'était sur ce ring qu'il se sentait parfaitement lui.
you got a fetish for my love.
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie Svenson
played by
portrayed by
messages : 2318
name : castiells @ marido.
face + © : florence pugh ; ma mie + nowadayz.
multinicks : aurora, citra, eliot, hetty, pablo, raelyn.
trigger : à voir ensemble.
warning : langage vulgaire.

age (birth) : 27 ans, née le 8 aout 1995.
♡ status : aime les grosses bagnoles et les chaines en or.
work : championne féminine américaine en drift et égérie pour diverses marques.
activities : mettre le nez sous le capot, emmerder sa soeur, préparer des cocktails, multiplier les paires de chaussures plateformes.
home : chez vince.
moodboard :
Eye of a tiger FV82oqz

“you got a fetish for my love,
I push you out and you come right back.”

points : 3375
image : Eye of a tiger TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0:2 free} : beckett, gavin, hunter, vince.
· Re: Eye of a tiger · Mer 16 Nov - 18:10
Cette drôle d’association commençait sous de mauvais hospices (du moins en apparence) à cause de leurs tempéraments respectifs. Il paraissait être bougon de nature, voire solitaire, là où Rosalie était tout feu tout flamme en permanence. Étrangement, elle restait persuadée qu’ils pouvaient trouver un terrain d’entente grâce à la boxe qui les réunissait ce soir. « Ta gueule. Je ne veux pas faire la belle, j’ai que ça ok ? » Ce genre de tenues à strass comme il le soulignait si bien faisait partie des tenues quasi obligatoires pour ses courses de voiture. Il fallait être vu à tout prix par les concurrents et dès lors quoi de mieux que de briller sous le moindre éclat de lumière. Faute d’avoir des fringues adaptées pour leur petit deal, elle avait pris le premier truc qui lui passait sous le nez. « Ok » La discussion étant close, elle monta à son tour sur le ring pour s’échauffer afin de prévenir toute blessure potentielle. Ne sachant pas forcément par où commencer, elle imita son professeur de fortune pendant plusieurs minutes pour mieux préparer son corps. Le manque de pratique fit aussitôt monter son cardio et elle grimaça, agacée de sentir autant à la ramasse en dépit de ses efforts. Une grimace qu’il interpréta visiblement de travers à en juger par sa remarque à laquelle elle préféra ne pas répondre. Si elle était en colère, c’était d’abord et surtout contre elle pour ne pas avoir su se défendre correctement cette nuit-là. Après ce qui parut être une éternité, Gavin se décida finalement à passer à l’étape supérieure en l’apostrophant de consignes. Docile et attentive, elle l’écouta religieusement en sautillant sur place pour ne pas perdre l’adrénaline qui coulait dans ses veines. « Je pensais que le but c’était de se taper dessus… » Plaisanta t-elle tout en se mettant en position selon ses conseils pour tenter d’esquiver ses coups – en vain. Il était trop rapide ou elle était trop lente, qu’importe le résultat était identique. « Fais chier putain… » Elle pestait intérieurement de ne pas réussir l’exercice, pourtant elle n’abandonna pas, essayant d’esquiver chacune de ses tentatives. En définitive, le geste était plus technique et plus compliqué qu’elle ne l’avait imaginé mais elle parvint tout de même à en écarter un dans le lot. « Ne me fait pas de cadeau. Reste normal. » Elle avait l’impression qu’il lui facilitait la tâche or elle ne voulait pas être infantilisée, au contraire, elle avait besoin de sortir toute cette rage en elle. Après avoir vaillamment défié deux ou trois autres coups et s’être retenue de taper dans le tas à la façon d’un Rocky déchainé, elle s’interrompit à bout de souffle. Presque trempée et le front collant, elle s’échappa du carré pour prendre sa gourde qui trainait sur un des bancs. « Ca fait longtemps que tu fais ça ? » Demanda-t-elle histoire de combler le vide durant cette mini pause qu’elle s’était auto accordée. « Je pensais… C’est moins facile que ça en l’air. » Ce qui en soi n’était pas nécessairement surprenant dans la mesure où tout paraissait toujours plus simple quand on était du côté spectateur.

_________________
    
a little bit dangerous but baby, that's how I want it, a little less conversation, and a little more touch my body 'cause I'm so into you.
Contenu sponsorisé
played by
portrayed by
· Re: Eye of a tiger ·
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum