hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-43%
Le deal à ne pas rater :
Logitech MX Keys Plus – Clavier sans fil rétroéclairé avec ...
79.99 € 139.99 €
Voir le deal

2 participants
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin Fields
played by
portrayed by
messages : 85
name : Ju
face + © : Tom Hardy + Carole71
multinicks : -
trigger : - Aucun
warning : - Pour le moment aucun

age (birth) : 40 ans
♡ status : Père célibataire, Léonie est la seule qui compte.
work : Ouvrier de chantier
activities : Boxe, promenade, lecture avec sa fille
home : Une petite maison à Pioneer Oak
points : 257
image : It will be a beautiful day... Or not. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· It will be a beautiful day... Or not. · Mer 19 Oct - 23:45
It will be a beautiful day... Or not.




Le début de journée avait été mouvementé. Léonie n'avait presque pas dormi de la nuit. Les cauchemars l'avaient sans cesse réveillée ce qui avait eu pour conséquence de réveiller aussi Gavin. Il s'était donc levé du pied gauche, avec un manque certain d'heures de sommeil. Lorsqu'il s'était rendu dans la cuisine pour préparer le petit déjeuner, il s'était rendu compte que Thor – leur chiot – avait fait ses besoins sur le sol. Le père de famille avait poussé un grognement et alors qu'il était parti chercher une serpillière pour nettoyer, sa fille en avait profité pour patauger en plein milieu de l'urine. La journée avait donc commencé au milieu des cris. Un peu plus tard, il s'était renversé sa tasse de café dessus et avait marché malencontreusement sur l'une des poupées de Léonie qu'il avait cassée. Après avoir essuyé ses pleurs et l'avoir consolée, il l'avait faite grimper dans la voiture.

Un bisou déposé sur le front de sa fille, un coucou depuis la fenêtre de sa voiture et Gavin démarra en trombe. Il venait de la déposer à l'école et filait déjà chez un – futur, il l'espérait – client. Il avait été contacté par un certain Ethan Harmon pour faire des rénovations dans sa nouvelle demeure. Au téléphone il n'avait pas trouvé l'homme très agréable mais au contraire plutôt directif. Gavin n'était pas spécialement enchanté d'aller à sa rencontre mais il avait définitivement besoin d'argent. Il savait qu'il ne pouvait pas se permettre de faire le difficile, d'autant plus qu'il venait d'arriver en ville et qu'il avait encore une réputation à se construire. Son employeur – puisque malheureusement il n'était pas son propre patron – lui trouvait certains chantiers et lui avait bien fait comprendre qu'il n'avait pas le droit de refuser. Pour Ethan, c'était différent, il était entré directement en contact avec l'ouvrier sans même passer par son patron. Le Fields ne savait pas comment cela était possible mais il n'avait posé aucune question. Peut-être avait-il entendu parler de lui par un autre client ?

C'était donc le coffre plein d'outils qu'il se dirigeait sur Crescent Lane à la recherche du domicile et du fameux propriétaire. Jetant fréquemment des coups d'oeil à sa montre pour s'assurer de ne pas être en retard – il détestait ça – Gavin commençait à s'agacer de ne pas trouver. Finalement, après avoir tourné de longues minutes dans le quartier, il remonta une allée et trouva enfin le lieu de rendez-vous. Il avait cinq minutes d'avance, parfait. Il sortit de sa voiture, et malgré son envie irrationnelle de fumer, il se dirigea vers la porte d'entrée. Il frappa et attendit qu'on vienne lui ouvrir. Les secondes défilèrent mais personne ne vint. Il finit par trouver une sonnette cachée sur le côté et appuya dessus. Les secondes défilèrent à nouveau, mais toujours personne à l'horizon. L'ouvrier qui était tout sauf patient sentait ses nerfs se crisper. L'autre l'avait-il oublié ? S'était-il déplacé pour rien. Sans trop réfléchir, il posa la main sur la poignée de la porte et se rendit compte qu'elle n'était pas verrouillée, il la poussa et toujours en restant à l'extérieur il se mit à demander en criant : « Y a quelqu'un ? Monsieur Harmon ? » Cette façon de faire n'était certes pas des plus banales mais il n'avait pas une minute de plus à perdre ainsi. La journée avait déjà été assez compliquée comme cela, il fallait que cela change.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Harmon
played by
portrayed by
messages : 810
name : sow — pomeline.
face + © : matt bomer — @self.
multinicks : cataleya, jürgen, luna, malcolm, xavi.
trigger : -
warning : -

age (birth) : 44 · 23.10.
♡ status : divorced, father of two kids.
work : lawyer.
activities : trying to take care of his daughters, avoiding Cecilia.
home : a house on crescent lane.
moodboard :
It will be a beautiful day... Or not. 4YNxbwl

Game over,
thank you for playing.

It will be a beautiful day... Or not. Dffa7d6731f8844adda1457193851ea3

points : 474
image : It will be a beautiful day... Or not. TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {1/3} : Larissa, Gavin.
· Re: It will be a beautiful day... Or not. · Mer 26 Oct - 17:45
Presque deux mois s'étaient écoulés depuis son emménagement dans sa nouvelle maison. La demeure était spacieuse et suintait l'argent, à l'image de l'avocat et des apparences qui continuaient d'avoir une importance capitale à ses yeux. Ethan avait (presque) tout réussi dans sa vie, il se devait de le montrer aux autres, malgré les divers couacs récemment survenus. Son divorce entachait son image, cependant il n'était plus possible pour de lui de continuer ce manège avec Cécilia. Même s'il n'appréciait guère les chuchotis sur son passage, il ne pouvait nier se sentir bien mieux, même si le quotidien était devenu compliqué. Les tâches pour entretenir une maison lui étaient inconnues, il n'avait jamais réellement cuisiné, ne savait guère faire une machine, quant au repassage il était même incapable de déplier la table. Heureusement, sa confortable situation lui permettait de s'en sortir. Il ne lui avait pas fallu bien longtemps pour engager une femme de ménage, il avait désormais un abonnement au pressing, et le traiteur du coin s'était presque lié d'amitié avec lui. Finalement, il ne s'en sortait pas si mal, même s'il n'était clairement pas au top. Ses filles le lui avaient d'ailleurs répétées à plusieurs reprises, car il avait leur garde partagée depuis son divorce, et c'était bien là la plus grande des difficultés. Ces deux là étaient à l'image de leurs parents, leurs caractères ne faisaient que s'affirmer avec le temps et il avait parfois l'impression d'observer des mini Cecilia (tout comme son ex femme devait voir en elles des Ethan miniatures). Outre le fait qu'elles étaient perturbées par cette nouvelle vie et qu'elles en demandaient beaucoup trop à leur père (non, il n'était pas capable de réaliser un chocolat chaud maison), elles profitaient bel et bien de la situation. Incapable de dire non, Ethan se retrouvait désormais à céder aux moindres de leurs caprices, en espérant rendre la séparation moins difficile. En réalité, ses filles n'allaient pas si mal que ça, mais comment leur en vouloir de ne pas en profiter ? Dernièrement, il avait claqué une somme considérable dans une après-midi shopping qui avait laissé ses traces. La vie d'un quarantenaire divorcé et père de deux filles était compliquée, fatigante et achèverait de griser ses derniers cheveux bruns, il le savait. Ses enfants étaient actuellement en cours et Ethan travaillait de chez lui. Installé dans sa salle à manger, le nez plissé devant son écran malgré ses lunettes vissées sur le nez, il soupira longuement en lisant le mail d'un client. Il était habitué, néanmoins il ne supportait guère les lubies de certains. La sonnette retentit tandis qu'il se frottait les yeux, attendait-il quelqu'un ? L'avocat n'avait pas particulièrement envie d'être dérangé, et choisit dans un premier temps d'ignorer ce qui se passait devant chez lui. Il réajusta ses lunettes sur son nez, puis eut tout de même comme réflexe de vérifier son agenda. Il avait complètement oublié la venue de ce type et soupira une nouvelle fois car il n'était pas d'humeur, cependant il n'était pas dans ses habitudes de ne pas honorer un rendez-vous. Il finit par se diriger vers son entrée pour observer un homme sur le pas de sa porte, elle-même grande ouverte. Interloqué, il ne lui fallut pas bien longtemps pour comprendre que ce dernier se croyait vraisemblablement chez lui, ce qui l'agaça au possible. « Je ne pense pas que ce soit le genre de chose à faire si vous souhaitez garder votre clientèle, » lança-t-il alors qu'il arriva à sa hauteur. « La prochaine fois, attendez que je vienne vous ouvrir. » Le ton était ferme, un poil sec. Ethan n'était pas inspiré par ce type, cependant il avait besoin de ses services et ferait donc avec, même s'il garderait un oeil sur lui. « Venez, » Ils se dirigèrent vers une pièce vide au fond de la maison qui avait réellement besoin d'un coup de frais. « Je souhaite en faire mon bureau, mais il y a tout à faire. La peinture au plafond et les murs... Il y a eu un dégât des eaux, l'ancien propriétaire s'est chargé de ça donc pas de soucis, et le sol évidemment. J'ai déjà choisi le parquet. » indiqua-t-il avant de reporter son attention sur Gavin. « J'aimerais que ce soit fait rapidement si vous êtes disponible. Et, si vous pouviez m'établir un devis au moins, » Le prix n'était pas un problème, cependant il aimait que les choses soient faites en bonne et due forme. « Un café ? »

_________________

There ain’t no room for a thing to change when we are both so deeply stuck in our ways. You can’t deny how hard I’ve tried. I know there is hope in these waters but I can’t bring myself to swim when I am drowning in the silence.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum