hell to the liars
Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez le mystérieux Mazebird à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à vous rendre dans la rubrique aide pour recevoir un petit coup de main de notre part! Vous pouvez aussi y poser toutes vosquestions si vous n'avez pas trouvé réponses dans notre faq.

home sweet home
guidebook
Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-34%
Le deal à ne pas rater :
Tondeuse barbe Philips Bt3206/14 (10 longueurs de coupe)
11.87 € 17.99 €
Voir le deal

2 participants
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin Fields
played by
portrayed by
messages : 85
name : Ju
face + © : Tom Hardy + Carole71
multinicks : -
trigger : - Aucun
warning : - Pour le moment aucun

age (birth) : 40 ans
♡ status : Père célibataire, Léonie est la seule qui compte.
work : Ouvrier de chantier
activities : Boxe, promenade, lecture avec sa fille
home : Une petite maison à Pioneer Oak
points : 257
image : Do you need help ? TSWr52A

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Do you need help ? · Ven 28 Oct - 13:39
Do you need help ?
Mimi ft. Gavin

Il était déjà tard lorsque Gavin sortit de l'épicerie. Il avait dû travailler une bonne partie de la soirée pour rénover la réserve de la boutique. C'était délicat pour lui de s'occuper du chantier en pleine journée puisque les clients se pressaient dans le petit commerce. L'ouvrier s'était donc arrangé avec le patron pour travailler après 19h. Il était par conséquent aux environs d'une heure du matin lorsque l'homme rangea ses outils dans son coffre. Il était épuisé mais satisfait du travail qu'il avait fourni. Les travaux s'étaient déroulés sans encombre et il avait même été plus rapide qu'il ne le pensait. Désormais il n'avait qu'une hâte : Rentrer pour retrouver sa fille. Le fils d'une voisine avait accepté de la garder pour la soirée ce qui arrangeait Gavin mais ne le rassurait pas toujours. Un homme, une jeune homme s'occupait de sa fille. Il secoua la tête pour enlever ses sombres pensées. Alors qu'il allait grimper dans son véhicule, une autre voiture attira son attention. Les vitres étaient obstruées par de la buée comme si quelqu'un se trouvait à l'intérieur. Gavin hésita quelques instants puis se dirigea vers l'auto. Il s'approcha doucement de la vitre côté conducteur mais ne vit personne. Alors qu'il allait faire demi-tour, il aperçut cependant une ombre à l'arrière. Il se figea quelques secondes en découvrant une femme allongée avec un enfant dans ses bras. Tout deux semblaient dormir. Un pincement au cœur saisit l'ouvrier tandis qu'il s'imaginait dans la même situation avec Léonie. Fields ne savait pas quoi faire, il sortit son téléphone pour contacter une association qui pourrait leur venir en aide mais alors qu'il allait appeler, un souvenir lui revint. Ce visage il le connaissait. C'était une jeune femme qu'il avait déjà croisée dans le parc à plusieurs reprises. Léonie jouait sans arrêt avec le petit. James si ses souvenirs étaient exacts.

Après quelques instants de réflexion, Gavin toqua doucement à la vitre dans l'espoir d'être entendu par Mimi. Finalement elle ouvrit les yeux. Elle semblait perdue et ne pas savoir ce qui se passait. Gavin lui fit un petit signe de la main pour ne pas l'effrayer. Il espérait sincèrement qu'elle remettrait un prénom sur son visage et qu'elle se souviendrait de lui. Il n'avait pas besoin qu'elle se mette à paniquer et qu'elle appelle la police. Mimi sembla le reconnaître puisque après quelques manœuvres pour sortir de la voiture sans réveiller son fils, elle se retrouva devant lui. Gavin ne savait pas par où commencer. Il se gratta légèrement la tête, gêné par la situation. Il n'était pas spécialement doué avec les mots, parlait très peu, et pouvait paraître direct et froid. « Gavin, je ne sais pas si tu me remets. » Il n'avait trouvé que cela à dire. Elle devait cependant se souvenir de lui, sinon elle ne serait pas sortie du véhicule non ? Maintenant il fallait que l'homme trouve une façon de l'aider sans paraître trop insistant, sans donner l'impression de la juger et sans trop s'imposer. Ce n'était pas chose aisée. Finalement, conscient qu'il n'y avait pas forcément de bonnes techniques pour gérer ce genre de situation il demanda franchement : « Vous allez passer la nuit dans la voiture ? » Son ton n'était ni accusateur ni moqueur, il avait simplement l'air concerné et inquiet.



@Mimi Medina
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Mimi Medina
played by
portrayed by
messages : 881
name : ndia
face + © : renata @self
multinicks : chani rodrigues, justyn henessy, zander byrd, vittoriu cesari, slevin doyle
trigger : -
warning : -

age (birth) : 27 (20th may)
work : dishwasher @mickey's dinner
activities : doing her best, fighting alone, writing in her notebook, singing baby shark with james, manicuring nails
home : @ women's shelter
points : 1607
image : Do you need help ? ZdthXl8

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· Re: Do you need help ? · Mer 2 Nov - 19:28
Mimi avait eu l'impression d'avoir trouvé un semblant d'espoir avec cette petite annonce. Elle avait pris son courage à deux mains pour composer le numéro. Un peu fébrile, elle avait entendu la voix de son interlocuteur à l'autre bout de la ligne. Cette petite annonce publiée dans le journal local sonnait comme le début d'une nouvelle ère pour James et Mimi : ils allaient enfin avoir leur chez-eux, comme n'importe quelle famille de Windmont Bay. Elle avait rendu les clés de sa chambre au foyer, elle avait fait leur valise composée des quelques biens qu'elle est parvenue à récolter ces derniers mois — principalement des habits qu'on lui avait donné ou qu'elle s'était acheté avec sa petite paie de plongeuse à la friperie du quartier. Elle s'était rendue à l'adresse, à l'endroit qui allait devenir leur nouveau cocon. Qu'elle ne fut pas sa surprise quand elle se trouva devant une porte condamnée. Elle tenta en vain de contacter le propriétaire qui ne répondit pas à ses innombrables appels... Là voilà revenue à la case départ.

Elle baisse son regard en direction de James, à côté d'elle, qui regarde la scène impuissant. « Je suis désolée... », expire-t-elle dans un murmure, en serrant un peu plus son fils près d'elle. Elle est désolée de ne pas être capable de lui offrir un quotidien meilleur, plus calme, plus paisible, plus doux... moins anxiogène. Elle fait quelques pas, avant de regarder son porte-monnaie. A défaut de pouvoir lui offrir enfin un toit sûr, elle lui offrira un repas rassasiant. Elle se rend au Mickey's Dinner pour y commander un burger et des frites. Ils s'installent à une table, elle consulte une dernière fois son téléphone en espérant un signe de ce propriétaire... Elle regarde son garçon dévoré son repas, un sourire aux lèvres. Sous ses airs naïfs, elle sait que James est un garçon intelligent, qui comprend ce qu'il se passe. Il lui tend sa barquette de frites, l'invitant à piocher dedans. Après leur repas, ils prennent le chemin jusqu'à leur voiture. Après quelques instants, elle trouve un parking éclairé, au calme, loin des rues passantes et animées par les oiseaux nocturnes de la petite cité. C'est là qu'ils passeront la nuit, qu'elle se dit. Elle trouvera une solution de main, tente-t-elle de se rassurer. Comme un retour à la case départ, elle déplie deux grands plaids et s'installe à l'arrière de l'habitacle de son véhicule avec James. Le prenant entre ses bras, ils commencent à discuter, puis à fredonner quelques mélodies en choeur — ce qui arrache un mince sourire à Mimi. Quelques minutes s'écoulent et ils ferment les yeux. Demain sera un jour meilleur.

Un léger bruit la tire de son sommeil. Elle fronce les sourcils et cherche du regard autour d'elle, en se demandant ce que cela peut bien être. Son regard croise alors celui d'un passant, venu frapper à la vitre de sa voiture. Elle se pince les lèvres, alors qu'elle croit reconnaître ce visage. Non, ce n'est pas celui de Marco ou de l'un des siens — même si elle sait que tôt ou tard l'ombre de Marco rodera dans Windmont Bay. Elle se redresse, en veillant à ne pas réveiller James. Elle ouvre la porte de son véhicule qu'elle ne referme pas pour ne pas éveiller son fils. Elle dodeline de la tête comme pour affirmer, quand l'homme décline son identité. C'est Gavin. Elle reste silencieuse, n'osant prendre la parole... sûrement parce qu'elle ne sait pas ce qu'il lui veut. Elle ne connait pas vraiment Gavin, si ce n'est à travers ce que James peut lui rapporter — en rapportant ce que Léonie, la fille de Gavin peut dire à James sur son père. « Je... », commence-t-elle à articuler, quand il lui demande s'ils vont passer la nuit ici. « On faisait une pause avant de... avant de reprendre la route », tente-t-elle de se justifier, en haussant les épaules comme si cela pouvait donner un peu plus de force à ses mots. Elle ne sait pas vraiment mentir, Mimi. Elle ne le sait pas du tout. Elle est incapable de jouer... Un soupir franchit la barrière de ses lèvres alors qu'elle croise le regard de Gavin. Elle vient à penser qu'il ne doit pas la croire. « Bon, d'accord, oui.. », finit-elle par reconnaître. « C'est toujours mieux que la gare routière », conclut-elle.


@gavin fields

_________________
I put my armor on,
show you how strong how I am
Un jour je te promets
Tu aimeras sans mal
Tu feras de tes blessures
T'as plus grande bataille
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum