home sweet home

city système de secrets public averti 1rp mensuel flexible recensement par mp

-21%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
33.71 € 42.41 €
Voir le deal

taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Mayfield
played by
portrayed by
messages : 14
name : lucioleviolette.
face + © : chris pratt (lesamourslunaires).
multinicks : no one.
trigger : à discuter, car à priori, j'en a pas vraiment.
warning : sensible à la guerre, drogue, alcool, dépression, stress.

♡ status : fiancé.
work : capitaine de la caserne de pompiers.
activities : uc.
home : uc.
moodboard : a burning memory (ella) 71e0bf7baea0b350fcdad21a4759b8a12a9d50a0
points : 55
image : a burning memory (ella) 1544368414032907c7e33964caf8d422fb7add54

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :
· a burning memory (ella) · Mer 4 Jan - 21:58
a burning memory  @Ella Helberg
Douleur lancinante dans le bras droit t'empêche de dormir toute la nuit. Vestige d'une intervention de trois semaines, d'un feu flamboyant dans une vieille bâtisse dans la campagne froide. A quelques kilomètres de Windmont Bay. A des kilomètres du cœur battant de cette vieille amie, de cet amoureuse transis, de l'homme que tu es, ayant abandonné tout espoir dans sa vie. Homme franchissant le seuil de sa porte chaque soir, accueilli par une jeune femme pleines d'intentions. Fatigue te repoussant d'elle, draps te lovant, t'enveloppant vers morphée, sans même gouter au diner qu'elle a pris tant de temps à cuisiner.

Douleur détruisant te réveille depuis quelques semaines. Nuits compliqués. Sommeil trop léger. Brûlure à vif. Blessure ouverte, depuis tant d'années maintenant. Six heures sonnent sur le vieux réveil de la chambre. Tu te lèves, en silence, cherchant à ne pas réveiller ta moitié. Tu prends une douche. La plus froide possible, afin d'éreinter la brûlure, la chaleur de ton bras. D'habitude, tu fais attention à chaque intervention, pourtant, ce jour-là, esprit était embrumé par le passé, par le futur. Tu étais la physiquement, mais ton état était ailleurs. Brûlure au troisième degrés, c'est dangereux sans soin. Mais, il en faut plus à Seth Mayfield pour être à terre avec si peu. "Si peu..."

Tu observes ton reflet dans le miroir.
Tu te fais honte, de n'être qu'un pantin dans ce ridicule monde.
La neige s'est déposé sur ton jardin, vos voitures. Les toitures blanches te rappelant de vieux souvenirs de gamins, quand tu courrais dans la neige, glissait sur les plaques de verglas. Quand la vie t'était insouciante, et facile.

Et ainsi, la journée se passa d'une façon aussi maussade que ton réveil l'eu été. Tu passes ta matinée dans ton bureau fermé à double tour, à chercher des indices sur divers incendies criminels survenus lors des derniers mois. Tu passes ton après-midi à gueuler des ordres à tes disciples, jusqu'à ce que l'alarme retentisse pour la première fois de la journée. Précipitation se fait sentir. Tes équipes se ruent vers les camions. En selle. Tu les suis dans une vieille voiture banalisé de la caserne.

Vous ressortez de l'incendie, trois heures plus tard. Feu de cuisine, la bouilloire qui est resté trop longtemps sur le gaz. Explosion. Pas de blessures graves. Juste une petite fille asphyxié par le monoxyde des fumées. Ambulances déjà présentes. De nouvelles vies sauvés. Une nouvelle action mené pour la survie du monde. Fierté se lit sur ton visage. Soupir, tape dans le dos aux coéquipiers.

Vingt heures. Téléphone vibre. Tu titubes dans ton bureau pour l'attraper. Morphée t'a happé dès que tu as posé ton fessier sur le fauteuil de ton grand bureau inutile.

Ella Helberg.

Tu raccroches.
C'est pas le moment.

Nouvelle sonnerie.

Ella Helberg.

Tu grognes. Décroche.

Bonjour, Monsieur Mayfield ? Je suis le patron du Daveys. Vous connaissez bien Ella Helberg ?

Merde, c'est quoi ces conneries ?

Oui, qu'est-ce qu'il se passe ? Pourquoi vous m'appelez avec son portable ?

Toute l'inquiétude possible se lit sur ton visage, en un seul instant. Barman t'indique que la demoiselle est complètement déchainée dans son bar, qu'elle a bu plusieurs verres, et qu'il ne serait pas prudent qu'elle rentre seule. Tout ton être refuse d'aller à la secourir une nouvelle fois, comme un preux chevalier. Pourtant, Seth Mayfield, est juste un ami, le meilleur ami. Alors, t'attrapes ta veste. Et tu files vers le bar, à quelques rues de la caserne.

Quand tu franchis le seuil du bar, il est vingt et une heures.
Elle est posé sur le comptoir, la tête avachie, le regard perdu, un verre encore à la main.
Tu soupires, t'approches.
T'attrapes le verre.

T'as pas d'autres conneries à faire ce soir ?

Ton légèrement dur, regard inquiet croisant les prunelles de la demoiselle.
Et voilà, ton coeur fond.
Irrémédiablement.
taking this one to the grave.
Voir le profil de l'utilisateur
Ella Helberg
played by
portrayed by
messages : 23
name : unsatisfied. (elle)
face + © : Sophia Bush (bloomies stuff)
multinicks : None.
trigger : à voir ensemble.
warning : maladie, décès, syndrôme post-traumatique, mention de sexe, fausse-couche, dépression, adultère, langage parfois cru, drogue et alcool.

♡ status : Ruines d'un mariage fatigué, cercle livide sur le doigt, rappelant des promesses aujourd'hui faussées. Déclaré veuve de guerre après l'éclipse de l'amour de sa vie. Gracieusement rescapée par des âmes aussi esseulées qu'elle dans des draps glaciaux et des visages sans noms.
work : Derrière la longue blouse blanche ; médecin généraliste aux mots délicats. Plaisanterie de l'univers envers elle-même, être blessé et fatigué.
activities : Quelque part dans les champs fleuris avec sa fille Lucy. Début de rictus heureux auprès de son meilleur ami d'enfance dans les drive-in de la ville. Currently ; probablement, à la recherche d'une solution miracle, pour que l'arbre de Noël cesse de s'affaler au sol, faute des chats.
home : Refuge bien gardé dans les hauts feuillages. Maisonnée se dépouillant de son éclat sous les réminiscences des rires éclatants autrefois résonnants.
points : 63
image : a burning memory (ella) D5fda78c1c512b9ba302a83d7004c0e1e897f939

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr+en ; long or short.
· Re: a burning memory (ella) · Mar 10 Jan - 3:07
a burning memory  @Seth Mayfield

tw ; consommation d'alcool excessive, langage grossier.
Les notes de musique sont enivrantes, comme une vague d'euphorie qui s'empare du corps de la brunette. Autour d'elle, il n'y a plus que la mélodie, l'hymne engageant qui lui permet l'espace d'un instant de laisser mouvoir son être sur le son, oubliant ainsi les complications qui se sont accumulés. Les bras enfouis dans sa longue chevelure brune, le visage vers les cieux et les paupières fermées, elle n'entend plus les exclamations autour d'elle, ni même les rires des individus qui l'entourent. Ces faciès, qui dessinent un sourire, elle les détestent tous et préfère ne pas poser son regard sauge sur eux. Parce que de son côté, le bonheur éternel lui a été arraché, comme une poupée pour enfant qui est sauvagement retiré des petites mains frêles. Au simple coup d'oeil des visages harmonieux et rieurs, elle peut sentir la nausée venir lui monter à la gorge, entremêlée avec une pointe de jalousie.

Les notes n'ont soudainement plus d'harmonie.
Dans ses oreilles, il n'y a plus qu'un cillement, des sons venant s'étouffer contre ses tympans.

Elle vient travers la foule dense, tentant de se frayer un chemin parmi les silhouettes dansantes et les âmes ardentes. Ses prunelles cherchent le chemin de sortie, elle ne peut pas regarder les gens droits dans les yeux, ils lui donne tous mal au coeur ; bande de crétins heureux. Venant finalement s'extirper de l'affluence, elle gagne le chemin du bar, venant de nouveau offrir un sourire sincère à l'homme présent en arrière. De nouveau, elle commande ce qui sera son poison doré pour la soirée. Un nouveau verre qui lui ternit l'esprit lentement, mais sûrement. Un nouveau pas supplémentaire vers l'esprit libre de toute énigme. Parce que finalement, ce n'est que ce poison qui permet de lui faire taire les questionnements qui hurlent à la mort dans ses songes.

Encore aujourd'hui, elle ne peut pas mettre de réponses sur ses questions. Parce qu'elle y pense tous les jours à son mari, celui qui lui avait fait la promesse qu'il resterait avec elle, pour toujours. Finalement, la douce illusion de la relation parfaite avait pris fin lorsque son regard s'était posé sur l'homme, accompagné d'une inconnue, dans son propre lit. Elle peut encore entendre l'écho de son myocarde qui éclatait dans sa poitrine, la vision embrouillée qu'elle avait eue et la respiration qui avait préféré se paralyser dans le creux de sa gorge. Puis, cette disparition. Le spectre de l'être aimé entre les doigts maintenant qu'une vague réminiscence d'un mariage, accroché à son cou.

- Tout va bien Mademoiselle Helberg ?

Cette voix rauque, qui l'a, sort de ses songes les plus sombres. Elle se rend soudainement compte que le petit poison de tout à l'heure s'est rapidement transformé en plusieurs verres vides, déposés autour d'elle. Seulement l'odeur d'alcool contre sa peau vient illuminer la preuve, que c'est elle-même qui s'est infligée cette souffrance. - Oui, oui. Merci. La voix entremêlée d'un trémolo anxieux, elle répond au barman après quelques secondes. Parce qu'au moins, quelqu'un s'inquiète pour elle ce soir, parce qu'au moins ; quelqu'un l'a remarque.

- T'as pas d'autres conneries à faire ce soir ?

Le barman, encore. Sa tête se relève soudainement, venant porter le regard sur une silhouette connue. Non, pas le barman, Seth son meilleur ami. Venant cligner plusieurs fois des yeux, elle identifie finalement le visage, venant dessiner un sourire son faciès maintenant fatigué. - Hé! Comment tu savais où me trouver ? Elle se tourne en sa direction, venant encercler ses bras autour de la nuque de l'homme. Visage qui vint s'enfouir dans le creux de sa nuque, elle souffle doucement. Son corps tremble sous l'enivrasse du poison doré, elle tient à peine debout. Venant relâcher son meilleur ami, elle plonge son regard au sien.

L'euphorie disparaît lentement.
Les prunelles qui s'emplissent de larmes, venant coloré la muqueuse d'une couleur vermeille.

- Tu me ramènes à la maison ?
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Sujets similaires
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum